Jump to content
Laurent

Justin Trudeau avoue avoir honte de ce qu'il a fait

Recommended Posts

Le scandale provoqué par la diffusion de photos montrant le chef libéral le visage maquillé en brun avant qu'il ne se lance en politique s'amplifie après que le réseau Global a divulgué une autre vidéo, fournie par le Parti conservateur, le montrant maquillé de la même manière au début des années 90.

Cette image a rapidement fait le tour du monde et fait la une de CNN.com depuis hier.

Quelle sera l'incidence sur les résultats de la campagne ? À votre avis ?

 

trudeau-blackface.jpg

justin-trudeau-deguisement-album-photos.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

et ça continue...

 

trudeau-explications.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By Jean Dupond
      Ça fait un moment que je voulais répondre à la polémique sur le bilinguisme à Ottawa et la réponse "baveuse" de notre super premier ministre.
      Pour rappel : bilinguisme à Ottawa
       
      C'est un problème assez récurent, tout comme pour les transports qui sont assurés par une société d'un côté et d'une autre de l'autre côté. Plus qu'ne province, on peut avoir l'impression de changer de pays.
       
      Je pense qu'il serait préférable qu'Ottawa obtienne le même statut que Washington et devienne à son tour District en y incluant la ville de Gatineau. Au passage, Gatineau étant bien plus bilingue que sa grande soeur. 
      Cela réglerait les problèmes de bilinguisme car de faite le district serait obligatoirement bilingue. Mais aussi les problèmes de transports, de santé, d'éducation etc ....
      La plus forte proportion de canadiens parlant anglais et français se trouve chez les francophones. 
      Il y a une nette et claire volonté de la part des anglophones à ne pas vouloir assimiler la deuxième langue du pays. Montréal, par la force des choses, deviendra anglophone.
       
      Gatineau ne serait plus dans le Quebec, tout comme Ottawa ne sera plus dans l'Ontario (pour le plus grand plaisir de Toronto) 
    • By immigrer.com
      Publié le 18 octobre 2016 à 16h04 | Mis à jour le 18 octobre 2016 à 16h04
       
      Le quotidien français Libération s'intéresse à Justin Trudeau
      Agrandir
      Justin Trudeau
      PHOTO ARCHIVES REUTERS

       Ajouter
      PARTAGE
      DU MÊME AUTEUR
      Le quotidien françaisLibération s'intéresse à Justin Trudeau «Hey Canada, fuck you»: le compte Twitter d'un ministre belge piraté PHILIPPE TEISCEIRA-LESSARD
      La Presse Justin Trudeau est «l'homme d'une nouvelle ère... et des promesses en l'air», écrit le quotidien français Libération dans son édition de demain, dont la une et les quatre premières pages sont consacrées au premier ministre canadien.
      Agrandir
      La une de l'édition de mercredi.
       
      Sous le titre «La recette Trudeau», le journal campé à gauche souligne le succès politique du premier ministre, avec «sa communication léchée», «sa politique progressiste et ses sourires charmeurs».
      Mais elle met aussi ses lecteurs trop enthousiastes en garde : «son soutien sans faille au traité de libre-échange avec l'UE est critiqué, sa relation avec les provinces se dégrade et sa com [communication] commence à agacer».
      Le dossier l'accuse aussi de «double discours sur l'environnement», de «libéralisme économique à tous crins», et d'avoir signé un «traité d'extradition avec la Chine».
       
      source : http://www.lapresse.ca/actualites/201610/18/01-5031707-le-quotidien-francais-liberation-sinteresse-a-justin-trudeau.php

    • By immigrer.com
      Publié le 15 septembre 2016 à 13h22 | Mis à jour à 13h22
       
      Intégration des immigrants: Justin Trudeau exhorte les Canadiens à la patience
      Agrandir
      Justin Trudeau
      PHOTO PATRICK SANFAÇON, LA PRESSE

       Ajouter
      PARTAGE
      GIUSEPPE VALIANTE
      La Presse Canadienne   Le premier ministre Justin Trudeau a utilisé l'exemple des grands-mères italiennes installées à Montréal, jeudi, pour expliquer pourquoi les Canadiens ne devraient pas être «trop impatients» envers l'intégration des nouveaux arrivants.
      Selon lui, l'attitude face à l'immigration au Canada ne date pas d'hier: les Italiens, les Grecs et les ressortissants d'autres pays qui sont arrivés au Canada après la Seconde Guerre mondiale ont dû faire face à une discrimination semblable à celle que vivent aujourd'hui et les musulmans et autres immigrants.
      «La première génération aura toujours des défis d'intégration», a expliqué M. Trudeau alors qu'il participait en matinée, aux côtés du maire de Londres, Sadiq Khan, au sommet Global Progress, organisé à Montréal par le groupe de réflexion Canada 2020.
      «Il y a des secteurs (de Montréal) où les grands-mères italiennes parlent toujours essentiellement italien et ne parlent ni français ni anglais. Mais leurs enfants et leurs petits-enfants se sont complètement intégrés à Montréal, et la seule différence est qu'ils ont tendance à être trilingues plutôt que bilingues.»
       
      Lorsqu'un modérateur lui a demandé ce qui pouvait être fait pour réduire les craintes face aux immigrants et la discrimination, M. Trudeau a répondu que ce qui arrive au Canada et à travers le monde n'est «pas nouveau».
      Les Italiens et les Grecs qui se sont installés dans le nord de Montréal et dans d'autres villes canadiennes ont «fait face à une grande discrimination, une grande méfiance», a-t-il rappelé. «Ce pays ne s'est pas fait par accident, a poursuivi M. Trudeau. Et il n'évoluera pas sans effort. Lorsque nous pensons à l'intégration et au succès, nous ne pouvons être trop impatients.»
      Selon lui, les citoyens devraient faire pression pour s'assurer que les droits de la personne et la Charte des droits et libertés soient respectés par tous les Canadiens.
      Le premier ministre a aussi fait référence à ses visites dans différents lieux de culte du pays, comme des mosquées et des temples. Il a récemment été critiqué en ligne et dans certains médias canadiens pour avoir visité une mosquée d'Ottawa où les hommes et les femmes étaient séparés. M. Trudeau croit que les Canadiens devraient tisser des liens avec toutes les communautés.
       
      source et suite: http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201609/15/01-5020841-integration-des-immigrants-justin-trudeau-exhorte-les-canadiens-a-la-patience.php
    • By UBRANE
      Article à lire sur Le Point, du vendredi 4 décembre 2015 : http://www.lepoint.fr/monde/la-canada-va-legaliser-le-cannabis-04-12-2015-1987383_24.php
       
       

       

      Le Canada compte adopter des lois "qui légaliseront et règlementeront la consommation de marijuana", devenant le premier pays du G7 à le faire, a annoncé vendredi le nouveau Premier ministre Justin Trudeau. Justin Trudeau confirme ainsi dans son discours de politique générale pour 2016, lu au Parlement par le Gouverneur général du Canada, une promesse de campagne: il s'était engagé à légaliser le cannabis "dès" son élection.

      Le nouveau gouvernement libéral, élu le 19 octobre, souhaite ainsi adopter au cours de la prochaine année des "mesures législatives (...) qui légaliseront et réglementeront la consommation de marijuana et limiteront l'accès à cette substance", a dit le Gouverneur général, David Johnston, en lisant le discours préparé par Justin Trudeau, assis à ses côtés dans la Chambre des communes. Selon le protocole britannique, les sessions parlementaires s'ouvrent par la lecture du discours du Trône par le Gouverneur général, représentant de la reine Elizabeth II, chef d'État en titre du Canada.

      Vainqueur surprise des élections législatives, Justin Trudeau avait déclaré en campagne qu'il avait lui-même fumé "cinq ou six fois" du cannabis, dont une fois en 2010, alors qu'il siégeait déjà au Parlement en tant que député libéral. Un autre gouvernement libéral, en 2004, avait cherché à dépénaliser la consommation de cette substance, avant de jeter l'éponge, face notamment aux pressions des États-Unis voisins, fermement opposés. Onze ans plus tard toutefois, quatre États américains ont légalisé le cannabis, et les défenseurs canadiens d'une telle mesure pointent les importants revenus générés.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines