Aller au contenu
Laurent

Apocalypse météo en images

Messages recommandés

Tempête et froid intense sur tout le Québec. Un mélange de neige, vent et froid jamais vu depuis 1920. Les autorités invitent la population à la prudence alors le facteur de refroidissement éolien va atteindre des seuils extrêmes à Québec et dans les environs. La température ressentie pourrait même chuter à -50. Voici ce que ça donne en images et en vidéo :

 

 

20190120_113423.jpg

20190120_113553.jpg

P1010309.jpg

P1010315.jpg

P1010323.jpg

P1010330.jpg

P1010336.jpg

P1010341.jpg

voiture-police.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Apocalypse, apocalypse, tu y vas peut-être un petit peu fort quand même... c'est vrai que les deux n'arrivent pas souvent ensemble, mais c'est une bonne tempête de neige (y'a eu pire) et un front froid (y'a eu pire aussi). 😉

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C’est vrai ça, je suis sortie hier et je crevais de chaud tellement j’etais habillée. On avait du -20 on était loin du -40 annoncé. Il n’y avait pas de vent.

Modifié par Hei

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Titre accrocheur pour achalander et faire du clic ?

Cela fonctionne bien les pubs sur le site ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 12 minutes, Hei a dit :

C’est vrai ça, je suis sortie hier et je crevais de chaud tellement j’etais habillée. On avait du -20 on était loin du -40 annoncé. Il n’y avait pas de vent.

Ah ben là... je ne sais pas où et quand tu es sortie mais moi j'ai trouvé qu'on se le pelait, quand même...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rien de tel depuis un siècle selon ce météorologue :

Un mélange de froid glacial et de neige, jamais vu depuis 1920, s'abat sur l'est du pays

Le point avec Louis de Belleval, Pierre-Alexandre Bolduc, Émilie Richard et Olivier Bachand

 

La combinaison d'importantes chutes de neige et de grand froid est un phénomène rare, selon Alexandre Parent, météorologue à Environnement Canada. « Je suis incapable de trouver une tempête similaire », dit-il, après analyse des données climatologiques des dernières décennies pour le sud et le centre du Québec.

M. Parent a dû remonter à 1920 pour dénicher des renseignements sur une tempête dotée de caractéristiques comparables. Il était alors tombé une trentaine de centimètres de neige et il avait fait -19 degrés Celsius.

 

Source : Radio-Canada

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, bencoudonc a dit :

Apocalypse, apocalypse, tu y vas peut-être un petit peu fort quand même... c'est vrai que les deux n'arrivent pas souvent ensemble, mais c'est une bonne tempête de neige (y'a eu pire) et un front froid (y'a eu pire aussi). 😉

 

Tu oublies le 3ième ingrédient: le vent. 😉

 

Neige + froid + vent = Apocalypse white! :laugh:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'ai jamais eu aussi froid à Montréal alors que je prenais ces photos.

 

 

P1010370.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

P1010358.jpg

Bonne chance !

20190120_180339.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, bencoudonc a dit :

Ah ben là... je ne sais pas où et quand tu es sortie mais moi j'ai trouvé qu'on se le pelait, quand même...

 

Hier après midi, à Québec, il faisait froid mais c’était super parce qu’il n’y avait pas de vent.

Modifié par Hei

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Hei a dit :

 

Hier après midi, il faisait froid mais c’était super parce qu’il n’y avait pas de vent.

Je suis sortie vers 14h (à Montréal) et disons que c'était pas mal vivifiant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 52 minutes, Laurent a dit :

P1010358.jpg

Bonne chance !

20190120_180339.jpg

ça me donne des frissons! So chilling!!!!! :2_grimacing:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Le lundi matin va être pénible pour certains

20190120_172720.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Si vous appelez ce taxi, ne soyez pas trop pressé...

20190120_173041.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sami78

Wow elles sont belles les images !!!

Pour déneiger une voiture cela doit être une vraie prise de tête !!! En tout cas photos très jolies.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

magnifiques même si ca a l air chaotique. on aurais bien voulu y être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par Laurent
      Voici quelques images prises ce soir alors que la tempête commence à frapper la région de Montréal.
       
       












    • Par Laurent
      Avertissement de tempête hivernale
      La tempête anticipée depuis quelques jours sur le Québec se trouve maintenant sur le bassin des Grands Lacs. La neige forte qui lui est associée a atteint l'Outaouais plus tôt cet après-midi et elle se propagera rapidement de Montréal à Québec ce soir. On prévoit encore de 25 à 40 centimètres sur le Haut St-Laurent. De plus, cette tempête sera accompagnée de vents forts qui produiront de la poudrerie réduisant localement la visibilité à presque nulle. 
      Tempête: les citoyens invités à rester chez eux
      De 25 à 40 centimètres de neige sont prévus d’ici mercredi. Pour les régions au nord du fleuve, entre 15 et 25 cm sont attendus.
      La tempête sera accompagnée de vents forts et de poudrerie, ce qui va réduire la visibilité et rendre les déplacements difficiles dans certains endroits.
      Les précipitations devraient se poursuivre mercredi, notamment pour les secteurs du centre et de l’est du Québec. Une nouvelle hausse des températures est à prévoir ce jour-là: maximum de -2°C à Montréal et -6°C à Québec.
      En Ontario, la neige et le vent forcent la fermeture de plusieurs écoles et universités. Les activités à l'aéroport Pearson et Trudeau sont perturbées. Au Québec, ça a déjà commencé.
       
       
      Source : Météomédia, Environnement Canada, Radio-Canada et TVA nouvelles.
       

    • Par Laurent
      L'hiver particulièrement rigoureux cette année en Amérique du Nord peut devenir un cauchemar pour les automobilistes. Et plus on est pressé, plus on est à risque. Car ce sont ceux qui ne modifient pas suffisamment leur conduite en fonction des conditions routières et météorologiques qui représentent un danger.
      Les carambolages sont-ils causés par une météo capricieuse ou par un automobiliste inadapté?
      Chose certaine, ces accidents à collisions multiples surviennent en toutes saisons. Les carambolages peuvent être causés par le brouillard, des tempêtes de sable, des éblouissements de soleil, de la pluie, de la pluie verglaçante, de la glace noire, de la neige, des bourrasques et par ce qu'on appelle le phénomène du voile blanc, comme ce qui est survenu récemment sur l’autoroute Félix-Leclerc, dans la région de Lanaudière.
      Au Québec, on compte toutefois plus de carambolages l'hiver que l'été.
       
      Le facteur humain, responsable ultime
       
      Qu’on se le dise, l’automobiliste pourra toujours pester contre le manque d’abrasifs ou encore le manque d’arbres le long des routes, le facteur humain reste déterminant. Mais comment se produisent les carambolages?
      D’abord, par une première perte de contrôle d’un véhicule situé au début de la chaîne. Et peu importe la nature de ce premier incident – appelons-le l’événement zéro – c’est le facteur humain qui va jouer par la suite.
      Selon Marco Harrison, directeur de la Fondation CAA-Québec pour la sécurité routière et ancien policier de la Sûreté du Québec, « ce qui se produit bien souvent, c’est que la vitesse du flot de circulation des véhicules qui vont se percuter est souvent trop élevée et la distance entre les voitures n’est pas assez grande ».
      Conséquence, le ou les automobilistes ont très peu de temps pour réagir. Seuls les conducteurs qui seront éloignés de ce flot de véhicules pourront y échapper.
       
      Source : Richard Massicotte Radio-Canada
       

    • Par Laurent
      Un immense vortex polaire frappe actuellement une vaste partie de l'Amérique du Nord, incluant des villes densément peuplées comme Chicago, Détroit, Winnipeg ou Toronto. Aujourd'hui, avec -39°C et -51 avec le refroidissement éolien, Winnipeg est probablement la ville de plus de 700 000 habitants la plus froide au monde.
       


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles