Jump to content

Retour en France prévu difficile


Galijeade

Recommended Posts

  • Habitués

Comme dirait Renaud "vivre libre c'est souvent vivre seul, ça fait peut être mal au bide mais c'est bon pour la gueule..."

C'est sûr que quand on regarde le parcours de Renaud et celui d'un couple de mon entourage qui est ensemble depuis 59 ans, il n'y a pas photo. Mais ça, vous ne pouvez pas comprendre. :give_rose:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bonjour

Donc la question du début était de vouloir échanger avec des gens qui ont du se séparer de leurs enfants?

Dans mon bilan que tu pourras lire, tu verras que j'ai été séparée 7 ans de ma fille. De retour au Québec, je suis maintenant séparée de mon fils...Ok, ils sont grands et ce n'est pas comme si c'était de très jeunes enfants mais il reste que nous sommes parents toute notre vie et qu'on s'inquiète toujours d'eux, même rendus adultes.

L'important , dans nos choix , est que nos enfants soient heureux. Ils s'ancreront quelque part et ce ne sera pas forcement où nous serons car nos choix et nos goûts sont ou seront différents.

Si tu ne te sens vraiment pas épanoui au Québec, alors écoute tes ressentis, écoute ton coeur comme on dit souvent ici! De nouveau établi en France après quelques mois ou années, si tu sens que le Québec te manque alors écoute toi de nouveau et vis ta vie comme bon te semble!!

Tes amis et ta famille ne sauront peut-être pas te combler. Ils changent, évoluent et nous changeons également mais peut-être pas avec les mêmes valeurs et les mêmes idées qu'eux...Tu ne t'en rends peut-être pas compte mais tes 10 ans au Québec t'ont certainement transformé!

Si tu restes attentionné et à l'écoute des besoins de ton fils, alors, même à distance, tu seras un bon papa!!

Bonne route!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bonjour

Donc la question du début était de vouloir échanger avec des gens qui ont du se séparer de leurs enfants?

Dans mon bilan que tu pourras lire, tu verras que j'ai été séparée 7 ans de ma fille. De retour au Québec, je suis maintenant séparée de mon fils...Ok, ils sont grands et ce n'est pas comme si c'était de très jeunes enfants mais il reste que nous sommes parents toute notre vie et qu'on s'inquiète toujours d'eux, même rendus adultes.

L'important , dans nos choix , est que nos enfants soient heureux. Ils s'ancreront quelque part et ce ne sera pas forcement où nous serons car nos choix et nos goûts sont ou seront différents.

Si tu ne te sens vraiment pas épanoui au Québec, alors écoute tes ressentis, écoute ton coeur comme on dit souvent ici! De nouveau établi en France après quelques mois ou années, si tu sens que le Québec te manque alors écoute toi de nouveau et vis ta vie comme bon te semble!!

Tes amis et ta famille ne sauront peut-être pas te combler. Ils changent, évoluent et nous changeons également mais peut-être pas avec les mêmes valeurs et les mêmes idées qu'eux...Tu ne t'en rends peut-être pas compte mais tes 10 ans au Québec t'ont certainement transformé!

Si tu restes attentionné et à l'écoute des besoins de ton fils, alors, même à distance, tu seras un bon papa!!

Bonne route!

Super récit! Merci verozen!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Projet d'immigration visiblement planté !! Ça n'ira bien nul part, mais je comprends le besoin d'aller se planter ailleurs. Bon vent et bonne chance, le retour n'arrangera rien mais au moins vous l'aurez " aussi" tenté

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Projet d'immigration visiblement planté !! Ça n'ira bien nul part, mais je comprends le besoin d'aller se planter ailleurs. Bon vent et bonne chance, le retour n'arrangera rien mais au moins vous l'aurez " aussi" tenté

Qui est-tu pour savoir que je me suis planté? On se connait ??

Bonjour

Donc la question du début était de vouloir échanger avec des gens qui ont du se séparer de leurs enfants?

Dans mon bilan que tu pourras lire, tu verras que j'ai été séparée 7 ans de ma fille. De retour au Québec, je suis maintenant séparée de mon fils...Ok, ils sont grands et ce n'est pas comme si c'était de très jeunes enfants mais il reste que nous sommes parents toute notre vie et qu'on s'inquiète toujours d'eux, même rendus adultes.

L'important , dans nos choix , est que nos enfants soient heureux. Ils s'ancreront quelque part et ce ne sera pas forcement où nous serons car nos choix et nos goûts sont ou seront différents.

Si tu ne te sens vraiment pas épanoui au Québec, alors écoute tes ressentis, écoute ton coeur comme on dit souvent ici! De nouveau établi en France après quelques mois ou années, si tu sens que le Québec te manque alors écoute toi de nouveau et vis ta vie comme bon te semble!!

Tes amis et ta famille ne sauront peut-être pas te combler. Ils changent, évoluent et nous changeons également mais peut-être pas avec les mêmes valeurs et les mêmes idées qu'eux...Tu ne t'en rends peut-être pas compte mais tes 10 ans au Québec t'ont certainement transformé!

Si tu restes attentionné et à l'écoute des besoins de ton fils, alors, même à distance, tu seras un bon papa!!

Bonne route!

woaw, quel beau témoignage!! J'ai lu entièrement votre parcours et je vous félicite de n'avoir jamais baissé les bras et d,avoir foncé :)

Merci de partager, ça me remet les idées bien en place :)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Projet d'immigration visiblement planté !! Ça n'ira bien nul part, mais je comprends le besoin d'aller se planter ailleurs. Bon vent et bonne chance, le retour n'arrangera rien mais au moins vous l'aurez " aussi" tenté

Tu manque pas d'air !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

merci Galijeade :thumbsup: bonne chance à toi!

Et t'inquiète pas, on "plante" jamais sa vie, on ne rate jamais sa vie! on grandit avec ce qu'on vit et une vie sans obstacle c'est ben ben plate et ça fait pas évoluer.

​Comme on dit: "avec un chemin plein d’embûches, on apprend à se relever et être plus fort!"

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

merci Galijeade :thumbsup: bonne chance à toi!

Et t'inquiète pas, on "plante" jamais sa vie, on ne rate jamais sa vie! on grandit avec ce qu'on vit et une vie sans obstacle c'est ben ben plate et ça fait pas évoluer.

​Comme on dit: "avec un chemin plein d’embûches, on apprend à se relever et être plus fort!"

J'ai une belle expérience de vie et j'ai appris énormément sur moi :)

Alors ça m'aideras à apprécier ce que je vais retrouver là-bas :)

Encore merci.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Projet d'immigration visiblement planté !! Ça n'ira bien nul part, mais je comprends le besoin d'aller se planter ailleurs. Bon vent et bonne chance, le retour n'arrangera rien mais au moins vous l'aurez " aussi" tenté

Quelle mentalité! Un peu quand même celle qu'on retrouve en Europe. Un peu étrange quand on vit aux Etats-Unis où on sait que la vie est quand même bien différente de celle du Québec. On sait pas ce que la vie vous réserve...

merci Galijeade :thumbsup: bonne chance à toi!

Et t'inquiète pas, on "plante" jamais sa vie, on ne rate jamais sa vie! on grandit avec ce qu'on vit et une vie sans obstacle c'est ben ben plate et ça fait pas évoluer.

​Comme on dit: "avec un chemin plein d’embûches, on apprend à se relever et être plus fort!"

C'est très beau Verozen et au moins c'est encourageant!

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
  • Habitués

Bonjour

Donc la question du début était de vouloir échanger avec des gens qui ont du se séparer de leurs enfants?

Dans mon bilan que tu pourras lire, tu verras que j'ai été séparée 7 ans de ma fille. De retour au Québec, je suis maintenant séparée de mon fils...Ok, ils sont grands et ce n'est pas comme si c'était de très jeunes enfants mais il reste que nous sommes parents toute notre vie et qu'on s'inquiète toujours d'eux, même rendus adultes.

L'important , dans nos choix , est que nos enfants soient heureux. Ils s'ancreront quelque part et ce ne sera pas forcement où nous serons car nos choix et nos goûts sont ou seront différents.

Si tu ne te sens vraiment pas épanoui au Québec, alors écoute tes ressentis, écoute ton coeur comme on dit souvent ici! De nouveau établi en France après quelques mois ou années, si tu sens que le Québec te manque alors écoute toi de nouveau et vis ta vie comme bon te semble!!

Tes amis et ta famille ne sauront peut-être pas te combler. Ils changent, évoluent et nous changeons également mais peut-être pas avec les mêmes valeurs et les mêmes idées qu'eux...Tu ne t'en rends peut-être pas compte mais tes 10 ans au Québec t'ont certainement transformé!

Si tu restes attentionné et à l'écoute des besoins de ton fils, alors, même à distance, tu seras un bon papa!!

Bonne route!

pour avoir été un enfant du divorce avec un parent entre chaque pays je suis tout à fait à l'opposé de cette façon de voir les choses que je trouve égoiste.Je suis désolée mais si facebook et skype ne remplace pas le contact avec sa famille pour l'enfant ça sera pareil avec son père.

On va peut-être me répondre qu'on a qu'une vie et qu'il faut penser à soi etc...mais pour moi les enfants sont une priorité et c'est pour ça qu'il faut bien réfléchir avant de leur faire voir le jour,c'est 18 ans minimum et oui :wink:

tout le monde ne réagit pas pareil mais il y a qd même des risques que ton fils ressente ça comme un abandon.

Après pour le reste je peux comprendre tout ce qui te manque de la France,c'est vrai que même si nous 2 on en a marre de certaines choses ici et qu'on attend notre départ avec + qu'impatience on est conscient que tout n'est pas pourrit en France et on est ds un coin pas mal.(Bretagne)

par contre pour l'argent même si je me retrouve un peu ds ton côté moins matérialiste etc...j'ai envie de te dire une chose : il est plus facile de s'imaginer vivre d'amour et d'eau fraiche quand on a le ventre plein.Je pense que qd on supporte le SMIC 365 jours par an il est beaucoup moins attractif qu'il n'y parrait.Après rien n'est impossible et chacun ses attentes mais ne pas idôlatrer le retour qd même.

La famille ok,mais après 10 ans elle a ses habitudes et au bout du compte tu seras de nouveau tout seul ds un appart le reste du temps.

voilà,ce n'est ps te décourager de revenir,simplement te dire de bien réfléchir.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

pour avoir été un enfant du divorce avec un parent entre chaque pays je suis tout à fait à l'opposé de cette façon de voir les choses que je trouve égoiste.Je suis désolée mais si facebook et skype ne remplace pas le contact avec sa famille pour l'enfant ça sera pareil avec son père.

On va peut-être me répondre qu'on a qu'une vie et qu'il faut penser à soi etc...mais pour moi les enfants sont une priorité et c'est pour ça qu'il faut bien réfléchir avant de leur faire voir le jour,c'est 18 ans minimum et oui :wink:

tout le monde ne réagit pas pareil mais il y a qd même des risques que ton fils ressente ça comme un abandon.

Après pour le reste je peux comprendre tout ce qui te manque de la France,c'est vrai que même si nous 2 on en a marre de certaines choses ici et qu'on attend notre départ avec + qu'impatience ...

Très difficile de porter un jugement. Même si vous vous adorez, vous ne pourrez jamais dire que vous connaîtrez par coeur votre conjoint toute votre vie. Lorsqu'il y a conflit et séparation, on ne reconnait plus sa moitié.

Et si par hasard, une fois votre famille créée au Québec, bien installés, vous vous sépariez et qu'il décide soudainement de rentrer dans son pays alors que vous avez une belle vie, un travail génial, un cadre de vie enchanteur, vous quitteriez tout pour le suivre à distance afin qu'il ne soit pas séparé de son enfant ???

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ce n'est pas à la personne qui vit sur place de suivre celui qui décide de partir. Celui qui décide d'abandonner son enfant, doit en prendre la responsabilité (ou plutôt "absence de responsabilité")

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Heuuu qui parle d'abandon d'enfants?

J'accueille très bien votre commentaire Mme Têtue mais malheureusement dans la vie on ne contrôle pas tout. On ne peux pas savoir si on va finir nos jours avec notre partenaire actuel.

Lorsque j'ai choisis d'émigrer je ne pouvais me douter que j'allais le regretter par la suite ou devenir malheureux.

Ce n'est pas une décision pris à la légère ni une décision facile, rappelez vous le titre de mon topic.

Je me dit qu'il vaux mieux que mon enfant ai un père heureux que malheureux et je ne veux pas lui mettre sur ses épaules la responsabilité de ma détresse.

J'en arrive à un point de ma vie ou je ne fais que survivre, j'attend que le temps passe. je ne fait que m'évader dans mes rêves et pendant ce temps là la vie me file entre les doigts. Pas la vie mais MA vie.

Et vous dites qu'on est responsables de nos enfants, sur ce point je suis bien d'accord mais encore faut il être sain d'esprit et bien dans son corps pour pouvoir bien s'en occuper.

Autre chose: la mère de mon petit a déjà déménagé 4 fois depuis la séparation, avec une distance de 300 kms entre deux de ces déménagements là. J'ai essayé les deux: parfois quitter travail pour la suivre et ensuite me taper tout le trajet aller retours pour aller le chercher et ramener. Sur un seul week-end je vous laisse faire le calcul....

Donc demain ça seras quoi? Je ne le sais pas.....

Jusqu'à présent je l'ai toujours fait, parce que c'est mon enfant. je suis là pour lui. Mais sans doute que maintenant mon coeur me parle, ou plutôt me crie dessus, parce que je me suis perdu. or je réalise qu'il n'est jamais trop tard pour faire des choix, aussi dur soit-il.

A travers ça je témoigne avec un de mes amis qui est dans la même situation que moi. Seul lui et moi pouvons nous comprendre, nous avons sensiblement le caractère en plus. Personne d'autres,

Alors ne croyez pas que je ne fait que venir ici pour pleurer et demander que l'on choisisse à ma place ou bien que je me plie au gré du vent comme un roseau, comme la suggéré un imbécile sur un autre topic.

Mais je le répète, tous les commentaires sont les bienvenus et je suis conscient que chacun parle avec sa propre expérience. Moi je m'estime chanceux parce que je connait et ici et là-bas! et cette expérience ma énormément appris sur moi, ce que j'aime faire, ce dont je suis capable, ce que j'ai encore à travailler. En résumé; j'ai confiance en mes capacités et ça c'est un gros atout que j'ai dans mes poches. Mon fils en hériteras et je serais le pilier dont il auras besoin ou que je soi, pas une lavette de père qui traine à ses côtés.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Heuuu qui parle d'abandon d'enfants?

J'accueille très bien votre commentaire Mme Têtue mais malheureusement dans la vie on ne contrôle pas tout. On ne peux pas savoir si on va finir nos jours avec notre partenaire actuel.

Lorsque j'ai choisis d'émigrer je ne pouvais me douter que j'allais le regretter par la suite ou devenir malheureux.

Ce n'est pas une décision pris à la légère ni une décision facile, rappelez vous le titre de mon topic.

Je me dit qu'il vaux mieux que mon enfant ai un père heureux que malheureux et je ne veux pas lui mettre sur ses épaules la responsabilité de ma détresse.

J'en arrive à un point de ma vie ou je ne fais que survivre, j'attend que le temps passe. je ne fait que m'évader dans mes rêves et pendant ce temps là la vie me file entre les doigts. Pas la vie mais MA vie.

Et vous dites qu'on est responsables de nos enfants, sur ce point je suis bien d'accord mais encore faut il être sain d'esprit et bien dans son corps pour pouvoir bien s'en occuper.

Autre chose: la mère de mon petit a déjà déménagé 4 fois depuis la séparation, avec une distance de 300 kms entre deux de ces déménagements là. J'ai essayé les deux: parfois quitter travail pour la suivre et ensuite me taper tout le trajet aller retours pour aller le chercher et ramener. Sur un seul week-end je vous laisse faire le calcul....

Donc demain ça seras quoi? Je ne le sais pas.....

Jusqu'à présent je l'ai toujours fait, parce que c'est mon enfant. je suis là pour lui. Mais sans doute que maintenant mon coeur me parle, ou plutôt me crie dessus, parce que je me suis perdu. or je réalise qu'il n'est jamais trop tard pour faire des choix, aussi dur soit-il.

A travers ça je témoigne avec un de mes amis qui est dans la même situation que moi. Seul lui et moi pouvons nous comprendre, nous avons sensiblement le caractère en plus. Personne d'autres,

Alors ne croyez pas que je ne fait que venir ici pour pleurer et demander que l'on choisisse à ma place ou bien que je me plie au gré du vent comme un roseau, comme la suggéré un imbécile sur un autre topic.

Mais je le répète, tous les commentaires sont les bienvenus et je suis conscient que chacun parle avec sa propre expérience. Moi je m'estime chanceux parce que je connait et ici et là-bas! et cette expérience ma énormément appris sur moi, ce que j'aime faire, ce dont je suis capable, ce que j'ai encore à travailler. En résumé; j'ai confiance en mes capacités et ça c'est un gros atout que j'ai dans mes poches. Mon fils en hériteras et je serais le pilier dont il auras besoin ou que je soi, pas une lavette de père qui traine à ses côtés.

pour ma part si je ne vois pas ton retour en France comme un échec je le vois qd même un peu comme une fuite.

Pour le fait que ton fils sera gagnant d'avoir un père heureux heu....je crois qu'on a le même age donc je pense que ton garçon est jeune et même si les enfants sont intelligent il ne faut pas s'attendre d'eux non plus qu'ils réfléchissent du genre "aimer c'est accepter que l'autre le soit ailleurs.J'accepte que mon père parte loin pour son bonheur et son bien être"...il y a qqch qui me dit qu'il va se dire "mon papa part loin je ne le verrais plus".Et il aura raison parce qu'à moins d'être économe si ça te gêne pas de vivre d'amour et d'eau fraiche un billet c'est minimum 400€ donc presqu'un demi SMIC...

A titre perso je n'ai pas vu mon père pendant presque 7 ans et ces derniers temps je le vois en gros 1 jour tous les 2 ans.(ben oui parce qu'il est hébergé par ses parents et en plus des pbs de frics ,de distance il faut ajouter les pbs familliaux)

J'entends bien qu'on ne peut pas prédire l'avenir, mais en attendant cet enfant est là et si tu n'as qu'une vie c'est pareil pour lui et je trouve ça tellement triste de ne pas être là pour lui,le voir grandir...ça passe tellement vite.

Alors oui il a besoin d'un père heureux mais peut-être qu'au lieu de retourner en France tu pourrais essayer de trouver ton bonheur dans le pays où tu te trouve.C te parrait sûrement dur parce que tu broies du noir mais vas voir un psy (pas de honte à ça) ,fais des rencontres,trouve une activité (sport...) change de région...

parce que 300km c'est rien à côté de 7000...

Edited by Mme Tetue
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

je ne vois pas ce que je ne comprends pas.

En attendant tu voulais un enfant,tu l'as eu et il est toujours là.C'est chiant de ne pas pouvoir partir mais il y a pleins de trucs chiants qd on fait des gamins c'est la vie ça s'appelle avoir des responsabilités...

en plus il ne s'agit pas de ne plus jamais retourné en France,il s'agit de différé le départ le temps que le filston grandisse,le temps qu'il a besoin de toi.

C'est trop facile de faire des enfants et qd on a envie de changer de vie se déculpabiliser en se disant que l'important est d'être bien dans ses pompes.

Je vais faire pareil moi,aulieu d'attendre 15 ans d'avoir assez de tunes pour partir je vais partir toute seule pour mon épanouissement personnel...

je suis dsl si je casse l'ambiance mais je pense au petit garçon moi

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Et si tu n'es pas heureux tu fait quoi? Tu attend de toucher le fond? Tu reste au fond? Ou bien tu te relève, tu endure , et tu retombe encore au fond?

Tu parle d'attendre qu'il grandisse, et jusqu'à quand toi tu estime qu'il soi assez grand?

Moi ça fait quatre ans que j'ai mis ma vie entre parenthèse. Je suis dsl mais nos enfants ne nous appartiennent pas, petits ou grands.

Ce que tu ne comprends pas c'est le mal être qui peux nous habiter, je ne te parle pas de broyer du noir mais de bien plus que ça.

Consulter des psys, sortir, blablabla je le fait tout ça. J'ai tout amélioré mon sort ici, et tu sait quoi? et bien je ne suis quand même pas heureux!!!!

C'est pas une fuite, c'est une décision murement réfléchis et je m'écoute enfin. J'ai enfin le sourire aux lèvres.

L'important c'est de ne pas être bien dans ses pompes, désolé mais je déteste l'euphémisme que tu utilise, mais en vie heureux et apte à être parent. D'après moi c'est cette partie là que tu ne comprend pas, mais je ne t'en veux pas car tu n'es pas à ma place. Toi tu vis le contraire.

Et justement c'est de ma responsabilité d'être fort et présent pour mes enfants, et mon sujet de retour n'est pas le premier acte que j'engage pour aller mieux. Non, j,ai fait un énorme travail sur moi, j'ai obtenu un super bon boulot et un grand appartement fraichement rénové. Et bien c'est pas assez, ça n'est pas ça qui me rend heureux !!!!!!!!!!! Il faut le vivre pour savoir ce que c'est, et j'ai la chance (si je peux dire) d,avoir dans mon entourage des amis qui partagent le même dilemme que moi.

J'en suis arrivé au point ou je ne suis l'ombre de moi même. Je ne suis pas entier. Non il ne s'agit pas de pleins de petits trucs chiants mais de ma vie, ma santé mentale!!!

Oui mon fils a besoin de moi, mais il a besoin avant tout d'un père bien dans sa tête. Je ne fuis pas, je reste présent dans sa vie. Si sa mère déménage demain dans le grand nord, je fait quoi? Je la suis? Non il ne resteras que mes yeux pour pleurer et ensuite s'en est fini de moi....

je suis dsl si je casse l'ambiance mais je pense au petit garçon moi

Et moi de te répondre à ça, que je ne fait que ça penser à lui!!!!!!!!!!!! Sinon ferais longtemps serais repartie, et que j'estime qu'il est temps que je reparte, pour lui. Pour que mon enfant est un père en vie. Il vaux mieux qu'il est un père quelque part plutôt que nulle part.

Edited by Galijeade
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est légal que la mère s'enfuit avec un enfant comme ça ?

Il y a des règles à respecter. Il faut avertir le juge avant de le faire.

De mon côté cela ma coûté un paquet de fric considérable pour saisir le juge, un autre temps considérable pour la retrouver, engager les procédures, reprendre le dialogue....

Quand il s'agit de jouer au sourd, cela peut durer très longtemps et coûter beaucoup d'énergie et d'argent. J'en ai passé des soirées à pleurer et ne plus voir le bout du tunnel.

Pour moi j'ai franchit une grande étape. mais la vie est une continuité et on ne sait jamais ce qui peux arriver.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

c'est vrai que si c'est pour avoir un père à moitié là mentalement ou un père 'physiquement' absent mais présent sentimentalement parlant, c'est mieux la deuxième option... le physique ne suffit pas. c'est sûr que les deux c'est mieux, mais peut être un jour..

la mère a la garde exclusive? parce qu'elle va n'importe où avec l'enfant, pourquoi ça pourrait pas être toi qui part avec ton fils?

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement