Jump to content

La RAMQ cessera de s'adresser aux immigrants allophones en anglais


Recommended Posts

La RAMQ cessera de s'adresser aux immigrants allophones en anglais au bout d'un an

Mise à jour le jeudi 22 décembre 2011 à 18 h 55 HNE

Pour encourager la francisation, la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) va cesser de communiquer en anglais avec des milliers de nouveaux arrivants, a appris La Presse Canadienne.

À compter du 30 janvier prochain, la RAMQ limitera en effet à un an ses communications en anglais avec les immigrants allophones - même ceux ayant une connaissance approximative du français - qui se font attribuer un « code de langue » à leur arrivée en sol québécois.

Le changement est significatif. Présentement, l'immigrant allophone qui s'adresse en anglais à un agent de la RAMQ se fait automatiquement octroyer un code de langue stipulant que toute communication avec lui se fera désormais en langue anglaise, sa vie durant.

Selon les données fournies par le Secrétariat à la politique linguistique, près du tiers - 31,46 % - des allophones qui s'établissent dans la région de Montréal demandent et obtiennent d'être servis en anglais toute leur vie par la RAMQ, passage obligé des immigrants pour obtenir une carte-soleil.

Dès l'entrée en vigueur de la nouvelle mesure adoptée par le conseil d'administration de la RAMQ, l'organisme cessera d'offrir ses services en anglais aux immigrants un an jour pour jour après l'attribution du code de langue. Les communications passeront alors au français, à moins d'une demande expresse du client.

De longs pourparlers entre le sous-ministre au Secrétariat à la politique linguistique, l'Office québécois de la langue française et la haute direction de la RAMQ ont débouché sur ce compromis.

« Que le service en anglais soit accordé pour le restant de leurs jours aux immigrants était inacceptable », a dit la ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, dans une entrevue accordée plus tôt cette semaine.

« Il s'agissait de cocher la case anglais en arrivant et ça restait pour la vie. En même temps, il fallait aussi tenir compte de la loi sur la santé qui protège les anglophones », a-t-elle ajouté.

La ministre souhaitait ce changement depuis 2010 afin que la RAMQ tienne davantage compte « du fait français ».

« Au bout d'un an, la langue des communications va automatiquement passer au français à moins d'une demande contraire, mais les immigrants devront faire la démarche. On voulait éviter que les informations transmises aux immigrants soient en anglais ad vitam aeternam. On veut qu'il y ait un retour au français », a-t-elle déclaré.

Encourager la francisation

Mme St-Pierre croit que seule une minorité de nouveaux arrivants vont exiger de continuer à être servis en anglais, un droit qui leur est garanti.

La plupart d'entre eux, selon elle, vont passer au français au terme de la période d'un an.

« Ce n'est pas une baguette magique, mais ça envoie le message que la langue officielle au Québec, c'est le français. On leur donne un an pour suivre un processus de francisation », a-t-elle fait valoir.

Malgré l'anglicisation à la Caisse de dépôt, à la Banque Nationale, chez Bombardier et à la barre du Canadien de Montréal, tout n'est pas si sombre dans le paysage linguistique québécois, a soutenu la ministre.

« Il y a 65 % des immigrants qui ont une connaissance du français lorsqu'ils arrivent au Québec, alors qu'il y a 15 ans, c'était 38 %. On progresse », a-t-elle fait valoir.

Le « code de langue » de la RAMQ n'est pas un cas unique dans l'appareil d'État. La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ) utilise un mécanisme semblable. La ministre St-Pierre espère que la mesure adoptée par la RAMQ « aura un effet d'entraînement » dans les autres sociétés d'État.

source : http://www.radio-can...mmigrants.shtml

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je trouve çà très bien !

Qu'ils continuent dans ce sens là ... :flowers:

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Alors évidemment je suis absolument contre cette mesure.

La RAMQ devrait s'adresser aux immigrants Allophones EN FRANCAIS dès le premier jour (et non pas au bout d'un an).

Si moi j'immigres en Allemagne, est-ce que l'état Allemand va communiquer avec moi en francais pendant un an ?

Si moi j'immigres aux USA, est-ce que l'état américain va communiquer avec moi en francais pendant un an ?

Ben non.

jimmy

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Exactement qu'ils auraient procéder de la sorte il y a bien longtemps

Sa améliorera de plus en plus le français.

Tout de même bonne initiative même en retard mais c'est bon.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Si moi j'immigres en Allemagne, est-ce que l'état Allemand va communiquer avec moi en francais pendant un an ?

Si moi j'immigres aux USA, est-ce que l'état américain va communiquer avec moi en francais pendant un an ?

Ben non.

Ben oui... en France comme en Allemagne tu peux demander les services d'un traducteur pour n'importe quelle démarche avec le gouvernement.

Aux USA... il n'y a aucune langue officielle au niveau fédéral et seulement quelques états ont une politique de langue officielle... quoi qu'il en soit tu peux avoir le service en espagnol sur les sites gouvernementaux! http://www.medicare.gov/default.aspx

http://www.usa.gov/

tu as aussi le site officiel de la maison blanche dispo en espagnol, la page d'Obama, de sa femme...

forcément la plupart des immigrants aux états parlent espagnol... d'ailleurs la Californie qui a officiellement l'anglais comme langue, rend son permis de conduire disponible en 32 langues!!

bref quand on ne sait pas... on ne dit pas...

Edited by juetben
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Si moi j'immigres en Allemagne, est-ce que l'état Allemand va communiquer avec moi en francais pendant un an ?

Si moi j'immigres aux USA, est-ce que l'état américain va communiquer avec moi en francais pendant un an ?

Ben non.

Ben oui... en France comme en Allemagne tu peux demander les services d'un traducteur pour n'importe quelle démarche avec le gouvernement.

Aux USA... il n'y a aucune langue officielle au niveau fédéral et seulement quelques états ont une politique de langue officielle... quoi qu'il en soit tu peux avoir le service en espagnol sur les sites gouvernementaux! http://www.medicare.gov/default.aspx

http://www.usa.gov/

tu as aussi le site officiel de la maison blanche dispo en espagnol, la page d'Obama, de sa femme...

forcément la plupart des immigrants aux états parlent espagnol... d'ailleurs la Californie qui a officiellement l'anglais comme langue, rend son permis de conduire disponible en 32 langues!!

bref quand on ne sait pas... on ne dit pas...

Regarde le ti-joe connaissant, laisse faire tes comparaisons bidons, ce dont il s'agit ici c'est que toute la correspondance, tous les renseignements téléphonique, tous les renseignements au comptoir d'information, tous les examens seront en anglais, dès le départ, pour la première année....et ce dans n'importe quel bureau du gouvernement du Québec.

Si je me rend au comptoir de n'importe quel bureau du gouvernement Allemand a Munich, ou des États-Unis a Kansas City, il n' y aura personne qui peut me parler en francais au comptoir, ou dans les bureaux ou pour me donner des renseignements pour des examens de conduite, examens de santé ou examens de la vue....alors laisse faire ta bullshitt :angry:

bref quand on ne sait pas...on ne dit pas...

jimmy

ps. en passant tu ne peux même pas recevoir de services en francais a Toronto ou a Vancouver...a moins de tomber sur un préposé francophone (et les francophones sont quoi 1% de la population a Toronto...alors bonne chance)

Edited by jimmy
Link to post
Share on other sites

La réaction de l'opposition.

RAMQ et français : Le PQ dénonce la mesure de Québec

Mise à jour le vendredi 23 décembre 2011 à 11 h 42 HNE

| Radio-Canada avec La Presse Canadienne

Le Parti québécois juge que la nouvelle mesure de Québec concernant la langue de communication de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) avec les nouveaux arrivants encouragera une anglicisation de ceux-ci, contrairement à l'objectif prétendu du gouvernement d'encourager la francisation.

À compter du 30 janvier prochain, la RAMQ limitera en effet à un an ses communications en anglais avec les immigrants allophones - même ceux ayant une connaissance approximative du français - qui se font attribuer un « code de langue » à leur arrivée en sol québécois, selon la Presse Canadienne.

Au bout d'un an, les communications passeront au français, à moins que la personne demande de poursuivre les communications en anglais.

Selon le PQ, cette possibilité pour les immigrants de demander à être servis dans la langue de Shakespeare encourage l'anglicisation.

« Ainsi, un immigrant qui souhaite s'angliciser ou fonctionne déjà en anglais n'aura qu'à en faire la demande. On va donc rendre légale et légitime une pratique contraire à l'esprit de la loi 101 », a dénoncé le député de Drummond et porte-parole de l'opposition officielle en matière de langue, Yves-François Blanchet, dans un communiqué.

« Le moment choisi pour annoncer ce changement et la teneur de la mesure illustrent assez bien la lâcheté d'un gouvernement pour qui la langue française n'est pas une priorité », poursuit-il.

Le PQ demande au gouvernement de revoir immédiatement cette politique.

Dans une entrevue plus tôt cette semaine, la ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, disait croire que seule une minorité de nouveaux arrivants vont exiger de continuer à être servis en anglais, un droit qui leur est garanti.

La plupart d'entre eux, selon elle, vont passer au français au terme de la période d'un an.

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2011/12/23/001-pq-denonce-mesures-francais-ramq.shtml

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En fait c'est une demi-mesure, les immigrants au Québec pourront continuer de communiquer en anglais avec la RAMQ après un an s'il en font la demande...

Source Radio-Canada

Pour encourager la francisation, la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) va cesser de communiquer en anglais avec des milliers de nouveaux arrivants, a appris La Presse Canadienne.À compter du 30 janvier prochain, la RAMQ limitera en effet à un an ses communications en anglais avec les immigrants allophones - même ceux ayant une connaissance approximative du français - qui se font attribuer un « code de langue » à leur arrivée en sol québécois.Le changement est significatif. Présentement, l'immigrant allophone qui s'adresse en anglais à un agent de la RAMQ se fait automatiquement octroyer un code de langue stipulant que toute communication avec lui se fera désormais en langue anglaise, sa vie durant.Selon les données fournies par le Secrétariat à la politique linguistique, près du tiers - 31,46 % - des allophones qui s'établissent dans la région de Montréal demandent et obtiennent d'être servis en anglais toute leur vie par la RAMQ, passage obligé des immigrants pour obtenir une carte-soleil.Dès l'entrée en vigueur de la nouvelle mesure adoptée par le conseil d'administration de la RAMQ, l'organisme cessera d'offrir ses services en anglais aux immigrants un an jour pour jour après l'attribution du code de langue. Les communications passeront alors au français, à moins d'une demande expresse du client.De longs pourparlers entre le sous-ministre au Secrétariat à la politique linguistique, l'Office québécois de la langue française et la haute direction de la RAMQ ont débouché sur ce compromis.« Que le service en anglais soit accordé pour le restant de leurs jours aux immigrants était inacceptable », a dit la ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, dans une entrevue accordée plus tôt cette semaine.« Il s'agissait de cocher la case anglais en arrivant et ça restait pour la vie. En même temps, il fallait aussi tenir compte de la loi sur la santé qui protège les anglophones », a-t-elle ajouté.La ministre souhaitait ce changement depuis 2010 afin que la RAMQ tienne davantage compte « du fait français ».« Au bout d'un an, la langue des communications va automatiquement passer au français à moins d'une demande contraire, mais les immigrants devront faire la démarche.

http://www.radio-can...mmigrants.shtml

C'est vrai, c'est une demi-mesure qui, comme d'habitude, va ressembler à un coup d'épée dans l'eau.

Évidemment, la très "niochonne" ministre St-Pierre ne sait même pas que ce sont les droits linguistiques de la minorité anglophone historique qui sont protégés. Elle confond "anglophones natifs du Québec" et "locuteurs anglophones au Québec". On sait très bien que ce sont essentiellement les immigrants allophones (dont la langue maternelle n'est ni l'anglais ni le français) qui optent pour l'anglais en langue seconde (le français devenant une tierce langue ou rien du tout...). Son message revient à laisser le choix aux individus alors qu'il n'y a qu'une seule langue officielle et des droits acquis qu'aux anglophones natifs du Québec.

Une grosse farce....

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Si moi j'immigres en Allemagne, est-ce que l'état Allemand va communiquer avec moi en francais pendant un an ?

Si moi j'immigres aux USA, est-ce que l'état américain va communiquer avec moi en francais pendant un an ?

Ben non.

Ben oui... en France comme en Allemagne tu peux demander les services d'un traducteur pour n'importe quelle démarche avec le gouvernement.

Aux USA... il n'y a aucune langue officielle au niveau fédéral et seulement quelques états ont une politique de langue officielle... quoi qu'il en soit tu peux avoir le service en espagnol sur les sites gouvernementaux! http://www.medicare.gov/default.aspx

http://www.usa.gov/

tu as aussi le site officiel de la maison blanche dispo en espagnol, la page d'Obama, de sa femme...

forcément la plupart des immigrants aux états parlent espagnol... d'ailleurs la Californie qui a officiellement l'anglais comme langue, rend son permis de conduire disponible en 32 langues!!

bref quand on ne sait pas... on ne dit pas...

Regarde le ti-joe connaissant, laisse faire tes comparaisons bidons, ce dont il s'agit ici c'est que toute la correspondance, tous les renseignements téléphonique, tous les renseignements au comptoir d'information, tous les examens seront en anglais, dès le départ, pour la première année....et ce dans n'importe quel bureau du gouvernement du Québec.

Si je me rend au comptoir de n'importe quel bureau du gouvernement Allemand a Munich, ou des États-Unis a Kansas City, il n' y aura personne qui peut me parler en francais au comptoir, ou dans les bureaux ou pour me donner des renseignements pour des examens de conduite, examens de santé ou examens de la vue....alors laisse faire ta bullshitt :angry:

bref quand on ne sait pas...on ne dit pas...

jimmy

En premier lieu tu pourrais t'adresser à moi de manière polie et respectueuse sans me prendre de haut, chose que je n'ai pas faite! ensuite je suis une femme donc pas un ti jo!! ce qui est encore une fois un manque de respect envers une personne que tu ne connais pas!

tu me parles des usa, de la nescessité d'y parler anglais... je te démontre le contraire que les usa n'ont pas de langue officielle, que l'espagnol (la langue que parle le plus d'immigrants) est omniprésente sur les sites fédéraux (et certainement aussi des différents états!) mais tu me traites comme une personne qui ne sait pas de quoi je parle... donc au lieu de continuer la discussion avec une personne obtue et fermée à toute discussion et argumentation je te laisse dans ton auto suffisance intellectuelle et ton nombrilisme...

bonne soirée et si tu n'as rien à faire essaye de comprendre les arguments des autres pour ouvrir ton esprits et admettre que tu puisses avoir tout simplement tort notamment quand tu dis qu'aux usa c'est en anglais un point c'est tout!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En fait c'est une demi-mesure, les immigrants au Québec pourront continuer de communiquer en anglais avec la RAMQ après un an s'il en font la demande...

Source Radio-Canada

Pour encourager la francisation, la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) va cesser de communiquer en anglais avec des milliers de nouveaux arrivants, a appris La Presse Canadienne.À compter du 30 janvier prochain, la RAMQ limitera en effet à un an ses communications en anglais avec les immigrants allophones - même ceux ayant une connaissance approximative du français - qui se font attribuer un « code de langue » à leur arrivée en sol québécois.Le changement est significatif. Présentement, l'immigrant allophone qui s'adresse en anglais à un agent de la RAMQ se fait automatiquement octroyer un code de langue stipulant que toute communication avec lui se fera désormais en langue anglaise, sa vie durant.Selon les données fournies par le Secrétariat à la politique linguistique, près du tiers - 31,46 % - des allophones qui s'établissent dans la région de Montréal demandent et obtiennent d'être servis en anglais toute leur vie par la RAMQ, passage obligé des immigrants pour obtenir une carte-soleil.Dès l'entrée en vigueur de la nouvelle mesure adoptée par le conseil d'administration de la RAMQ, l'organisme cessera d'offrir ses services en anglais aux immigrants un an jour pour jour après l'attribution du code de langue. Les communications passeront alors au français, à moins d'une demande expresse du client.De longs pourparlers entre le sous-ministre au Secrétariat à la politique linguistique, l'Office québécois de la langue française et la haute direction de la RAMQ ont débouché sur ce compromis.« Que le service en anglais soit accordé pour le restant de leurs jours aux immigrants était inacceptable », a dit la ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, dans une entrevue accordée plus tôt cette semaine.« Il s'agissait de cocher la case anglais en arrivant et ça restait pour la vie. En même temps, il fallait aussi tenir compte de la loi sur la santé qui protège les anglophones », a-t-elle ajouté.La ministre souhaitait ce changement depuis 2010 afin que la RAMQ tienne davantage compte « du fait français ».« Au bout d'un an, la langue des communications va automatiquement passer au français à moins d'une demande contraire, mais les immigrants devront faire la démarche.

http://www.radio-can...mmigrants.shtml

C'est vrai, c'est une demi-mesure qui, comme d'habitude, va ressembler à un coup d'épée dans l'eau.

Évidemment, la très "niochonne" ministre St-Pierre ne sait même pas que ce sont les droits linguistiques de la minorité anglophone historique qui sont protégés. Elle confond "anglophones natifs du Québec" et "locuteurs anglophones au Québec". On sait très bien que ce sont essentiellement les immigrants allophones (dont la langue maternelle n'est ni l'anglais ni le français) qui optent pour l'anglais en langue seconde (le français devenant une tierce langue ou rien du tout...). Son message revient à laisser le choix aux individus alors qu'il n'y a qu'une seule langue officielle et des droits acquis qu'aux anglophones natifs du Québec.

Une grosse farce....

Bonjour,

excuse ma question: mais c'est quoi la difference?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

En fait c'est une demi-mesure, les immigrants au Québec pourront continuer de communiquer en anglais avec la RAMQ après un an s'il en font la demande...

Source Radio-Canada

Pour encourager la francisation, la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) va cesser de communiquer en anglais avec des milliers de nouveaux arrivants, a appris La Presse Canadienne.À compter du 30 janvier prochain, la RAMQ limitera en effet à un an ses communications en anglais avec les immigrants allophones - même ceux ayant une connaissance approximative du français - qui se font attribuer un « code de langue » à leur arrivée en sol québécois.Le changement est significatif. Présentement, l'immigrant allophone qui s'adresse en anglais à un agent de la RAMQ se fait automatiquement octroyer un code de langue stipulant que toute communication avec lui se fera désormais en langue anglaise, sa vie durant.Selon les données fournies par le Secrétariat à la politique linguistique, près du tiers - 31,46 % - des allophones qui s'établissent dans la région de Montréal demandent et obtiennent d'être servis en anglais toute leur vie par la RAMQ, passage obligé des immigrants pour obtenir une carte-soleil.Dès l'entrée en vigueur de la nouvelle mesure adoptée par le conseil d'administration de la RAMQ, l'organisme cessera d'offrir ses services en anglais aux immigrants un an jour pour jour après l'attribution du code de langue. Les communications passeront alors au français, à moins d'une demande expresse du client.De longs pourparlers entre le sous-ministre au Secrétariat à la politique linguistique, l'Office québécois de la langue française et la haute direction de la RAMQ ont débouché sur ce compromis.« Que le service en anglais soit accordé pour le restant de leurs jours aux immigrants était inacceptable », a dit la ministre responsable de la Charte de la langue française, Christine St-Pierre, dans une entrevue accordée plus tôt cette semaine.« Il s'agissait de cocher la case anglais en arrivant et ça restait pour la vie. En même temps, il fallait aussi tenir compte de la loi sur la santé qui protège les anglophones », a-t-elle ajouté.La ministre souhaitait ce changement depuis 2010 afin que la RAMQ tienne davantage compte « du fait français ».« Au bout d'un an, la langue des communications va automatiquement passer au français à moins d'une demande contraire, mais les immigrants devront faire la démarche.

http://www.radio-can...mmigrants.shtml

C'est vrai, c'est une demi-mesure qui, comme d'habitude, va ressembler à un coup d'épée dans l'eau.

Évidemment, la très "niochonne" ministre St-Pierre ne sait même pas que ce sont les droits linguistiques de la minorité anglophone historique qui sont protégés. Elle confond "anglophones natifs du Québec" et "locuteurs anglophones au Québec". On sait très bien que ce sont essentiellement les immigrants allophones (dont la langue maternelle n'est ni l'anglais ni le français) qui optent pour l'anglais en langue seconde (le français devenant une tierce langue ou rien du tout...). Son message revient à laisser le choix aux individus alors qu'il n'y a qu'une seule langue officielle et des droits acquis qu'aux anglophones natifs du Québec.

Une grosse farce....

Bonjour,

excuse ma question: mais c'est quoi la difference?

Un locuteur anglophone au Québec n'est pas nécessairement un anglophone natif du Québec.

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines