Jump to content
Sign in to follow this  
Ayremback

Vivre au Canada

Recommended Posts

Bonjour, je suis Axel, j'ai 22 ans, je possède un BAC pro et je souhaiterai aller au canada pour une durée de 2 ans environ, pour renforcer mon anglais, visiter et y travailler. Je ne sais pas comment mis prendre. De plus si le Québec me plaît est-ce que je pourrais y vivre ? Est-il difficile d'y créer une entreprise ? Quelles sont les fonds nécessaires pour y aller (avion, logement, nourriture) ? Est-ce que je peux y prendre des cours d'anglais ? De quelles papiers ai-je besoin ? Actuellement je vie chez mes parents sur bordeaux, j'ai un emploi (24h/sem). Est-ce que ma copine peux me rejoindre plus tard ? (car elle a encore 1 ans et demie d'étude). Merci pour vos réponses :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez voir du coté du PVT https://monpvt.com/le-pvt/canada/  pour vous permettre de venir et travailler... améliorer votre anglais. 

Apres, vous verrez quel programme est en effet pour rester.  C'est difficile de savoir ce que les gouvernements vont garder ou mettre en place d'ici la.

Edited by josee19963

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, dans votre cas le PVT est la meilleure solution.  Par contre "renforcer votre anglais" au Québec, euh...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Des Français qui veulent venir au Québec...pour apprendre l’anglais 

misère 😠

Share this post


Link to post
Share on other sites
Des Français qui veulent venir au Québec...pour apprendre l’anglais 

misère

en même temps, on a bien mis secrétaire générale à la francophonie une femme issue d'un pays qui à décider de tourner le dos au français donc........ surpris plus vraiment.

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, jeremyg5y a dit :

en même temps, on a bien mis secrétaire générale à la francophonie une femme issue d'un pays qui à décider de tourner le dos en français donc........ surpris plus vraiment.

 

De quessé ?!?!?

Je n’ai aucune idée de quoi et de qui tu parles !

Quelle femme, quel pays ?

 

 

Edited by jimmy

Share this post


Link to post
Share on other sites
De quessé ?!?!?
Je n’ai aucune idée de quoi et de qui tu parles !
Quelle femme, quel pays ?
 
 
https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1129306/oif-sommet-francophonie-everan-armenie-louis-mushikiwabo-michaelle-jean-vote?accesVia=partage&partageApp=appInfoAndroid

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 22 minutes, jeremyg5y a dit :


je vois pas trop le rapport 

quand tu dis ‘’ on a mis ‘’ 

Qui ça ‘’on’’ ?

 

Trudeau ? Le traitre Couillard que l’on a crisser dehors ? Le Canada ?

 

On parle du  Québec  la 


Au Québec aujourd’hui c’est en français que ça se passe 

 

D’ailleurs le gouvernement du Québec vient d’annoncer que c’est fini de communiquer avec les immigrants en anglais

Crisse de bonne affaire 

 

Edited by jimmy

Share this post


Link to post
Share on other sites

je vois pas trop le rapport 
quand tu dis ‘’ on a mis ‘’ 
Qui ça ‘’on’’ ?
 
Trudeau ? Le traitre Couillard que l’on a crisser dehors ? Le Canada ?
 
On parle du  Québec  la 

Au Québec aujourd’hui c’est en français que ça se passe 
 
D’ailleurs le gouvernement du Québec vient d’annoncer que c’est fini de communiquer avec les immigrants en anglais
Crisse de bonne affaire 
 
http://www.mrif.gouv.qc.ca/fr/francophonie/quebec-et-francophonie
https://fr.m.wikipedia.org/wiki/%C3%89tats_et_gouvernements_participant_%C3%A0_l%27Organisation_internationale_de_la_francophonie

Le gouvernement Legault n'a rien dit sur cette nomination, plus ou moins douteuse, le gouvernement Couillard pas mieux, comme l'intégration de l'Ontario à l'organisation et comme le président français qui dit https://www.lapresse.ca/international/201803/05/01-5156137-parler-langlais-renforce-la-francophonie-selon-emmanuel-macron.php.

Donc le rapport c'est qu'avec de telle(s) déclaration(s) ou action(s) faut-il s'étonner que des jeunes pensent perfectionner leur anglais au Québec ?

Perso je travaille dans l'industrie et même là, une part importante des offres d'emplois demande où souhaite le bilinguisme et je suis le premier à déplorer cette réalité, puisque qu'aucun apport ou intérêt à nos postes.

D'ailleurs, j'ai rien contre le gouvernement actuel, mais la disparité de traitement entre francophones et anglophones, sur le sort des commissions scolaires illustre assez bien que le gouvernement est à l'écoute des anglophones comme refuser de voir Blanchette avant Trudeau ou revendiquer être nationaliste et pas souverainiste....

Malheureusement, les mesures prises sur les immigrants ne sont qu'un calcul politique, populaire et électorale, des tests de langues y en avait avant, des cours de français offerts aussi et l'intérêt de restreindre les étudiants ayant suivi une scolarité entière en français....

Enfin voilà, entre la parole et les actes comme le dit si bien le dicton "au royaume des aveugles, le borgne est roi"

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai aussi fait un petit test avec plusieurs services et le MIFI, il est toujours possible de joindre ou de communiquer avec une personne en anglais, donc ton affirmation est peut-être trop optimiste.

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oufff, regarde tu mélanges toutes sortes d’affaires qui n’ont aucun rapport l’une avec l’autre

 

 Par exemple. c’est dans la chartre des droits canadienne ( de Trudeau père) qu’il est inscrit que les Anglos ont droit à leur commission scolaire...ça n’a rien à voir avec une décision du gouvernement Legault.

 

L’annonce que le gouvernement communiquera uniquement en français avec les immigrants a été fait hier le 4 novembre....donne leur le temps de la mettre en marche cette décision!

 

Ca prend du temps pour comprendre la dynamique canado-québécoise ...c’est pour ça que tu mélanges des trucs qui n’ont aucun rapport 

 

 

http://www.tvanouvelles.ca/2019/11/04/simon-jolin-barrette--le-francais-obligatoire-pour-les-immigrants-1

 

Edited by jimmy

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oufff, regarde tu mélanges toutes sortes d’affaires qui n’ont aucun rapport l’une avec l’autre  

 Par exemple. c’est dans la chartre des droits canadienne ( de Trudeau père) qu’il est inscrit que les Anglos ont droit à leur commission scolaire...ça n’a rien à voir avec une décision du gouvernement Legault.

 

L’annonce que le gouvernement communiquera uniquement en français avec les immigrants a été fait hier le 4 novembre....donne leur le temps de la mettre en marche cette décision!

 

Ca prend du temps pour comprendre la dynamique canado-québécoise ...c’est pour ça que tu mélanges des trucs qui n’ont aucun rapport 

 

 

http://www.tvanouvelles.ca/2019/11/04/simon-jolin-barrette--le-francais-obligatoire-pour-les-immigrants-1

 

 

J'ai déjà lu cet article, certains que comme la loi 21 ça va finir au tribunal, pour le non respect de la charte, d'autant que le service sera toujours proposé à d'autres catégories de la population, comme le mentionne cet article.

https://www.journaldequebec.com/2019/11/04/simon-jolin-barrette--le-francais-obligatoire-pour-les-immigrants

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

 

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Oufff, regarde tu mélanges toutes sortes d’affaires qui n’ont aucun rapport l’une avec l’autre

 

 Par exemple. c’est dans la chartre des droits canadienne ( de Trudeau père) qu’il est inscrit que les Anglos ont droit à leur commission scolaire...ça n’a rien à voir avec une décision du gouvernement Legault.

 

L’annonce que le gouvernement communiquera uniquement en français avec les immigrants a été fait hier le 4 novembre....donne leur le temps de la mettre en marche cette décision!

 

Ca prend du temps pour comprendre la dynamique canado-québécoise ...c’est pour ça que tu mélanges des trucs qui n’ont aucun rapport 

 

 

http://www.tvanouvelles.ca/2019/11/04/simon-jolin-barrette--le-francais-obligatoire-pour-les-immigrants-1

 

Je ne mélange rien, je mets en lumiere la disparité des paroles et des actes.

 

Pour les commissions scolaires, tu n'es peut-être pas au courant de la démarche du gouvernement de supprimer celles des uns, mais pas celles des autres, pis les respect de la charte entre la loi 21 et la dernière annonce faite, on voit clairement que c'est pas ce qui les préoccupent.

 

Après tu m'as pas repris sur le fait qu'il ont restreint les avantages accordés aux personnes qui suivaient une scolarité en français, les pseudos annonces (cours et tests de langues) qui étaient déjà en place avant eux, si tu y vois de la logique là-dedans n'hésite pas à la faire partager, y a plus d'une personne ou d'un sujet qui serait intéressé par ces éclaircissements

 

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il a dit vouloir venir au Canada ...  Il a le droit d'aller ailleurs qu'au Québec... et y revenir.  Dans plusieurs cas, il doit avoir de l'anglais pour pouvoir travailler car la business est internationale, même ici.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, jeremyg5y a dit :

Je ne mélange rien, je mets en lumiere la disparité des paroles et des actes.

 

Pour les commissions scolaires, tu n'es peut-être pas au courant de la démarche du gouvernement de supprimer celles des uns, mais pas celles des autres, pis les respect de la charte entre la loi 21 et la dernière annonce faite, on voit clairement que c'est pas ce qui les préoccupent.

 

Après tu m'as pas repris sur le fait qu'il ont restreint les avantages accordés aux personnes qui suivaient une scolarité en français, les pseudos annonces (cours et tests de langues) qui étaient déjà en place avant eux, si tu y vois de la logique là-dedans n'hésite pas à la faire partager, y a plus d'une personne ou d'un sujet qui serait intéressé par ces éclaircissements

 

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

 

 

 

 

Jimmy n’a pas tout à fait tort, non plus! ;)

 

Dans le cas du Rwanda (virage vers l’anglais) et de la déclaration de Macron (« parler l’anglais renforce la francophonie »), il s’agit de l’usage d’une langue seconde. On comprend très bien que c’est un atout pour les individus d’un pays d’être bilingues (langue maternelle + langue seconde) dans une perspective de mondialisation et d’échanges internationaux.  

 

C’est la même chose au Canada/Québec  SAUF l’importante réalité des transferts linguistiques qui fait en sorte que la langue seconde devient la langue maternelle de la génération suivante.

C’est ainsi qu’au Canada anglais, sans volonté politique ou ressources  institutionnelles, et même avec des lois provinciales carrément francophobes pour interdire l’enseignement du français, l’usage de cette belle langue, notre langue maternelle, s’est peu à peu rétrécit comme peau de chagrin.

 

Ce danger guette aussi le Québec et c’est évidemment une menace à la pérennité de cette société unique et distincte en tant que nation francophone nord-américaine. Donc, la situation n’a rien à voir avec un refus de l’usage de la langue anglaise en tant que langue seconde … mais bien seulement en tant que langue seconde! ;)

 

Par contre, la survie de la nation québécoise passe par  une langue commune, connue de tous et mise de l’avant au niveau institutionnel  et public. C’est ce que le gouvernement nationaliste de la CAQ tente de faire au niveau de l’immigration contrairement au précédent gouvernement libéral de Couillard qui effectivement se fichait pas mal de la situation du français au Québec.

 

Sur la question des commissions scolaires, je vais préciser la réponse que jimmy t’a faite. Au Canada, les droits des minorités linguistiques (française dans le ROC, anglophone au Québec) sont protégés par la constitution canadienne. C’est ce qui explique la différence de traitement des uns et des autres. Le gouvernement du Québec ne peut pas s’attaquer  aux commissions scolaires anglophones s’en risquer de se voir reprocher de porter atteinte aux  droits constitutionnels de la minorité anglophone du Québec. Au demeurant, les Anglos-québécois souhaitent conserver leurs commissions scolaires, ce qui ne semble pas être le cas des Québécois francophones.

Edited by kobico

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Kobico...je savais plus comment l’expliquer car parfois certains immigrants ne comprennent tellement pas la situation ici qu’il faudrait commencer l’explication avec la construction de la tour de Londres en  l’an 1066  car c’est la qu’à commencé la merde entre anglos et francos

 

Je plaisante a peine...avec les années à discuter de tout ça avec des immigrants (y compris des Français) ils ne voient absolument pas le problème.

Pour eux apprendre et parler 2 ou 3 ou 4 langues c’est super.

 

Et en effet c’est super, je suis moi même parfaitement bilingue...sauf qu’il faut être, dans le contexte Nord Américain extrêmement prudent avec l’infiltration insidieuse de la langue et la culture anglo-américaine au Québec.

 

Et dans ce sens la de lire des Français qui veulent venir vivre au Québec...pour apprendre l’anglais...ciboire, comment dire...c’est tellement et complètement hallucinant car on voit combien ils ne comprennent pas le contexte

 

 

 

 

 

Edited by jimmy

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Jimmy n’a pas tout à fait tort, non plus!
 
Dans le cas du Rwanda (virage vers l’anglais) et de la déclaration de Macron (« parler l’anglais renforce la francophonie »), il s’agit de l’usage d’une langue seconde. On comprend très bien que c’est un atout pour les individus d’un pays d’être bilingues (langue maternelle + langue seconde) dans une perspective de mondialisation et d’échanges internationaux.  
 
C’est la même chose au Canada/Québec  SAUF l’importante réalité des transferts linguistiques qui fait en sorte que la langue seconde devient la langue maternelle de la génération suivante.
C’est ainsi qu’au Canada anglais, sans volonté politique ou ressources  institutionnelles, et même avec des lois provinciales carrément francophobes pour interdire l’enseignement du français, l’usage de cette belle langue, notre langue maternelle, s’est peu à peu rétrécit comme peau de chagrin.
 
Ce danger guette aussi le Québec et c’est évidemment une menace à la pérennité de cette société unique et distincte en tant que nation francophone nord-américaine. Donc, la situation n’a rien à voir avec un refus de l’usage de la langue anglaise en tant que langue seconde … mais bien seulement en tant que langue seconde! 
 
Par contre, la survie de la nation québécoise passe par  une langue commune, connue de tous et mise de l’avant au niveau institutionnel  et public. C’est ce que le gouvernement nationaliste de la CAQ tente de faire au niveau de l’immigration contrairement au précédent gouvernement libéral de Couillard qui effectivement se fichait pas mal de la situation du français au Québec.
 
Sur la question des commissions scolaires, je vais préciser la réponse que jimmy t’a faite. Au Canada, les droits des minorités linguistiques (française dans le ROC, anglophone au Québec) sont protégés par la constitution canadienne. C’est ce qui explique la différence de traitement des uns et des autres. Le gouvernement du Québec ne peut pas s’attaquer  aux commissions scolaires anglophones s’en risquer de se voir reprocher de porter atteinte aux  droits constitutionnels de la minorité anglophone du Québec. Au demeurant, les Anglos-québécois souhaitent conserver leurs commissions scolaires, ce qui ne semble pas être le cas des Québécois francophones.
Je ne lui ai pas dit qu'il avait tort, mais qu'il fallait se prémunir de tout triomphalisme, puisque le nationalisme n'est pas le souverainisme et qu'ils nous faut garder une certaine retenue sur les actions des politiques parce qu'elles ne sont jamais anodines ou gratuites.

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, jeremyg5y a dit :

Je ne lui ai pas dit qu'il avait tort, mais qu'il fallait se prémunir de tout triomphalisme, puisque le nationalisme n'est pas le souverainisme et qu'ils nous faut garder une certaine retenue sur les actions des politiques parce qu'elles ne sont jamais anodines ou gratuites.

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

 

Je voulais dire que Jimmy n'avait peut-être pas tout à fait tort d'avoir l'impression que tu mélangeais  "toutes sortes d’affaires qui n’ont aucun rapport l’une avec l’autre" parce que, moi aussi, j'ai eu de la difficulté à comprendre les liens que tu faisais. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
 
Je voulais dire que Jimmy n'avait peut-être pas tout à fait tort d'avoir l'impression que tu mélangeais  "toutes sortes d’affaires qui n’ont aucun rapport l’une avec l’autre" parce que, moi aussi, j'ai eu de la difficulté à comprendre les liens que tu faisais. 
Mea culpa

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, jeremyg5y a dit :

Mea culpa

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

 

Y'a pas de faute! Pas toujours évident de se comprendre! :smile:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By clara974
      Bonjour, je suis une lycéenne de 1ère à l'Île de la Réunion (Île française) et je souhaiterais faire mes études au canada.
      Cependant, j'éprouve quelques difficultés à comprendre le fonctionnement des études là-bas.
      J'ai déjà commencé à me renseigner et ai pris connaissance des Cégeps, cependant je ne comprends pas s'il s'agit d'un équivalent des prépas aux études comme en France ou bien de formations permettant d'exercer un métier directement à leur sortie.
      Si quelqu'un pourrait alors me faire part de ses connaissances au sujet des études possibles au canada à la sortie du lycée français (avec un BAC donc),
      Merci beaucoup,
      Clara.
    • By Jazzann
      Bonjour à tous et à toutes! Je suis une recherchiste/scénariste de Montréal et pour un projet lié à l'accueil des nouveaux arrivants, je suis à la recherche de familles avec un enfant (ou plus) âgé entre 4 et 7 ans, venues d'Europe, et qui s'installeront à Montréal ou dans les environs au cours de l'été 2020 (entre la fin juin et le début septembre). Vous vous reconnaissez ou vous reconnaissez certains de vos proches? J'aimerais vous parler! Au plaisir de faire votre connaissance!


       
       
    • By Guigou
      Bonjour à tous!
       
      J'ai jusqu'à présent eu de la chance, je n'ai encore jamais eu besoin de consulter un médecin au Québec.
      Le moment est cependant venu, j'ai une douleur persistante qui traine depuis 3 mois et je voudrais consulter pour savoir de quoi il retourne et me faire soigner.
      J'ai bien du mal à comprendre le système de santé Québécois et je me demande si vous sauriez me renseigner.
       
      Pour info, je suis résident permanent, j'habite à Montréal, j'ai la RAMQ, un emploi salarié, une assurance collective par mon employeur. Rien que tu très classique pour un immigré salarié au Québec.
       
      De ce que je comprends, il y'a le "choix" pour se faire soigner de:
      - Se rendre à l'hopital (aux urgences?) mais ils sont pleins et les délais d'attente sont inhumains
      - Se rendre dans une "clinique sans rendez-vous", mais en fait avec rendez-vous sinon on n'a pas de consultation
      Il reste l'appel au 811 qui me semble ne servir à rien. Prendre du Tylenol ne servira à rien pour une douleur de 3 mois.
       
      Concernant les cliniques sans avec rendez-vous, je crois comprendre que:
      - Il faut obligatoirement un rendez-vous pour s'y rendre
      - La très grande majorité font affaire avec le site Bonjour-Santé pour la gestion de leur rendez-vous (https://bonjour-sante.ca/). Le site a une option permettant de payer quasiment $20 pour augmenter ses chances de trouver un rendez-vous.
      - Il existe aussi un site gouvernemental du ministère de la santé pour les prises de rendez-vous (https://www.rvsq.gouv.qc.ca/fr/)
       
      Mon problème avec Bonjour-Santé et le site gouvermental est que je ne trouve strictement aucun rendez-vous dans aucune de la petite dizaine de cliniques testées. Je suis allé chercher jusqu'à Chicoutimi, sans succès.
       
       
      Rendu là, j'ai plusieurs questions pour la communauté:
       
      Je crois comprendre que les consultations en clinique sont payantes. Si c'est bien le cas, sont-elles remboursées (au moins en partie) par la RAMQ? Par l'assurance collective de mon employeur?
       
      Dans mon cas (non urgent), comment puis-je voir un docteur?
      Vaut-il mieux aller à l'hopital? Dans une clinique?
      Si c'est dans une clinique, faut-il ou pas un rendez-vous? Si oui, comment en prendre un sachant que je n'arrive à rien via les sites indiqués plus haut?
       
       
      Un gros merci par avance!
    • By Nelipsia
      Salut à tous,
       
      J'ai effectué un PVT à Montréal en 2018, suis tombée en amour du pays, et m'apprête à y retourner après de looooooongues démarches auprès de l'immigration grâce à un permis de travail temporaire fermé de 3 ans. 🤩
       
      A ce stade , j'ai enfin reçu mon EIMT hier (le CAQ suivra dans quelques jours) et je décollerai donc en avril 2020.
      Pour ne pas perdre encore plusieurs mois, je demanderai mon permis de travail directement au point d'entrée.
       
      Travaillant avec des enfants, j'ai effectué une visite médicale préalable il y a quelques semaines en Belgique. Le médecin m'a remis un document avec un numéro IUM.
      Il m'a expliqué que, comme il avait lui-même ouvert le dossier, il fallait que je lie cette visite médicale grâce au numéro IUM à mon dossier d'immigration afin que les douaniers puissent le retrouver. 
       
      Seulement, je ne trouve pas vraiment comment effectuer cette démarche.
      Sur le site de l'immigration (monCIC), il existe une fonction "Vous avez soumis votre demande sur papier, ou vous ne voyez pas votre demande en ligne dans votre compte?  Ajoutez (liez) votre demande à votre compte pour y accéder et pour en vérifier l'état en ligne".
      Mais je n'arrive pas à trouver à trouver ma demande par ce biais, probablement parce que la "demande" évoquée ici concerne le permis de travail en tant que tel, qui lui n'a pas encore été demandé comme je vais faire la démarche à l'aéroport... 
       
      Bref, tout ça pour demander : y a-t-il quelque chose à faire au préalable concernant cette visite médicale ? Ou si je me rends aux services d'immigration en arrivant à l'aéroport de Montréal avec lettre EIMT + CAQ + offre d'emploi + document de visite médicale (avec IUM), on pourra me faire mon permis de travail fermé avec autorisation de travailler avec les enfants ?
       
      Merci d'avance ! 
    • By Kadchir
      Bonjour à tous 
      J'ai reçu un refus de caq par ce que le délais de mon inscription était passer et parce que je m'étais inscrit à temps partiel,  alors j'ai reporter ma session pour ce moi de septembre et j'ai également changer le régime à temps complet j'ai envoyer mes documents par la poste et ils sont arrivés le 20 janvier 2020, alors aujourd'hui c'est le 26 et je n'ai toujours pas reçu de mail 
      Pour ceux qui sont expérimentés dois je m'inquiéter ??
      Merci 
    • By chekamba
      je suis française de 53 ans heheh pa
       
    • By Max2908
      Bonjour à tous,
       
      Avec ma femme et mes deux enfants, nous avons comme projet de partir vivre à Québec d'ici quelques années.
       
      Cependant, on se demande si ses parents et son petit frère peuvent nous rejoindre dans cette aventure.
       
      Savez-vous si cela est possible? En sachant que sa mère est sans emploi, son père est à la retraite et son frère commençant la vie active. Diplôme de professeur néerlandais anglais en poche.
       
      Je suis belge et ma femme et sa famille sont français.
       
      Existe t'il un moyen pour partir tous ensemble?
       
      Merci pour vos futures réponses.
    • By Michelle13
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      C'est mon premier message sur ce forum. J'aurais besoin de quelques renseignements concernant les délais d'immigration au Québec.
      J'habite en France. Je viens de signer un contrat permanent de professeur dans une université québécoise. L'université a fait une demande de validation de l'offre d'emploi auprès du MIDI fin janvier. Je devrais commencer le travail au 1er août. Pourriez-vous me donner des informations concernant les délais :
      pour avoir la validation de l'offre d'emploi permanent ; pour avoir le CSQ ; pour avoir la RP. Pensez-vous possible de pouvoir tout faire en 7 mois? Je reste optimiste... 😀
       
      Merci par avance de vos réponses.
       
      Michelle
       
       
       
    • By valbar
      Bonjour,
       
      J'ai été admis dans le programme "compléments de formation" à temps plein pour le mois de septembre (il s'agit d'une sorte de "prépa") à l'niversité de Montréal. J'ai postulé en parallèle à des bachelors, j'aurais les réponses de ces candidatures au mois de juin. J'ai postulé au programme de prépa en backup, au cas où je serais refusé en Bachelor.
       
      Si je suis admis en bachelor, ce sera naturellement mon premier choix. Devrais-je déja demander un permis d'étude en utilisant la lettre d'acceptation du programme de compléments de formation ? Si je suis admis plus tard en Bachelor, devrais-je refaire toutes les démarches ?
       
      Il peut être utile de noter que je me rends à Montréal en mai prochain, j'ai été accepté en études libres pour suivre quelques cours qui sont préalables aux bachelors auquels j'ai postulé. J'ai lu que si j'effectue ma demande de permis d'études depuis le Canada je devrais peut etre quitter le pays, pour y revenir ensuite. Est-ce que c'est correct ? Pour ces études j'ai obtenu une autorisation de voyage électronique qui est liée à mon passeport. C'est tout ce dont j'ai besoin, correct ?
       
      Je vous remercie.
       
      Valentin
    • By Liseth
      Bonjour à tous,
       
      Suite à l’obtention de mon diplôme du Québec en 2015, j'ai obtenu un permis de travail ouvert post diplôme valide jusqu'à Septembre 2020. Mais c'est jusqu'à Juin 2019 que j'ai demandé mon CSQ et en suite j'ai fait la demande de résidence permanente auprès du Fédéral (Pas encore des réponses, aucune). Cependant je pense que je dois renouveler mon permis de travail, car mon permis actuel pourrait expirer avant que je reçoive la réponse de ma résidence permanente.
       
      J'ai un contrat de travail professionnel à durée indéterminée depuis 2018. J'ai lu en ligne que mon employeur doit accéder à un portail pour créer un offre d'emplois et payer des frais pour cette demande. Mais  mon employeur ne va vouloir faire cela, il n'est pas habituer à engager des employés étrangers Il n'y a pas non plus une personne responsable pour cela au bureau local. 
       
      1. Est-ce que pour renouveler un permit de travail ouvert post-diplôme il faut absolument avoir cet offre d'emplois officiel ? Il existe une autre façon ? 
      2. Avez-vous déjà essayer le tour du poteau pour faire cette renouvellement plus récemment en 2019 ou 2020? 
      3. En lieu d'avoir cette offre d’emplois dans le portail, Pourrais-je apporter:  mon CAQ,  mon contrat de travail officiel + une lettre de mon employeur ? (en plus des formulaires)?
       
      Cela  me stresse bcp demander à mon patron de faire des démarches pour créer l'offre d'emplois.
      Toute information est important pour moi en ce moment. 
       
      Merci bcp d'avance !
       
       
       
       
       
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines