Jump to content
Sign in to follow this  
Milaszlow

Dépression et Mal du Pays

Recommended Posts

Chuuutttt il ne faut pas le dire que tu es française, c'est un sujet tabou ici :fou4:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Lyvia07 a dit :

 

Paris n'est pas la France et Montréal n'est pas le Canada! Généralisation quand tu nous tiens!

Je ne dis pas que l'un est mieux que l'autre mais je pense qu'avant de pouvoir "comparer" on doit avoir vécu les deux 

Bah moi, j'ai vécu en banlieue parisienne, parce que je ne pouvait me payer un loyer dans Paris intra-muros, et maintenant je vis à Montréal. Et s'il faut faire une comparaison, et bien je ne retournerai plus jamais vivre à Paris. Le stress quotidien, dans la vie, dans les transports, la pollution, les crottes de chiens, l'incivilité, les odeurs du métro ... Je ne peux tout simplement plus. C'est sûr que Montréal n'a pas le charme du Paris Haussmannien, mais j'y ai une autre qualité de vie. Mon chef ne me dis pas "bonne après-midi" quand je quitte à 17h, j'habite à 25min de marche de mon travail (ça n'a pas de prix ça !), pour le prix de mon appartement en proche banlieue parisienne, j'ai une maison 2.5 fois plus grande avec jardin et garage dans une rue paisible à 20 minutes de marche du metro. Il y a plein de propriétaires de chien dans la rue et les surprises sont extrêmement rares et relèvent la plupart du temps de l'oubli du petit sac. Mes voisins sont sympas et tranquilles, ce qui change de la copro parisienne...

 

Et ça, ce n'est qu'une petite partie des bons côtés.

 

Il y a évidemment des trucs agaçant, comme la difficulté de trouver à des prix décents du fromage de chez nous. Mais en même temps, on se lâche sur les huitres malpèques de l'Ile du Prince Edward qui sont vraiment bonne et pas chères ! Ça aide à faire passer la pilule ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, PhilMP a dit :

Bah moi, j'ai vécu en banlieue parisienne, parce que je ne pouvait me payer un loyer dans Paris intra-muros, et maintenant je vis à Montréal. Et s'il faut faire une comparaison, et bien je ne retournerai plus jamais vivre à Paris. Le stress quotidien, dans la vie, dans les transports, la pollution, les crottes de chiens, l'incivilité, les odeurs du métro ... Je ne peux tout simplement plus. C'est sûr que Montréal n'a pas le charme du Paris Haussmannien, mais j'y ai une autre qualité de vie. Mon chef ne me dis pas "bonne après-midi" quand je quitte à 17h, j'habite à 25min de marche de mon travail (ça n'a pas de prix ça !), pour le prix de mon appartement en proche banlieue parisienne, j'ai une maison 2.5 fois plus grande avec jardin et garage dans une rue paisible à 20 minutes de marche du metro. Il y a plein de propriétaires de chien dans la rue et les surprises sont extrêmement rares et relèvent la plupart du temps de l'oubli du petit sac. Mes voisins sont sympas et tranquilles, ce qui change de la copro parisienne...

 

Et ça, ce n'est qu'une petite partie des bons côtés.

 

Il y a évidemment des trucs agaçant, comme la difficulté de trouver à des prix décents du fromage de chez nous. Mais en même temps, on se lâche sur les huitres malpèques de l'Ile du Prince Edward qui sont vraiment bonne et pas chères ! Ça aide à faire passer la pilule ...

Oui tu le dis toi même PARIS... Je n'y ai jamais vécu et je ne veux même pas l'envisager.

 

Là ou je suis en ce moment je fais 8h15 - 16h30 (horaires flexibles) et à 17h je suis chez moi... Donc comme précisé Paris n'est pas la France et la France ne se résume pas à Paris.

 

Je ne prends pas partie dans le débat car ne connaissant qu'un des deux cotés, j'estime ne pas être apte à "juger" et "débattre" mais je voulais juste préciser qu'en prenant toujours le pire cas Français ou Quebecois qu'on oppose à un cas un peu mieux de l'autre côté çà n'est pas une comparaison "loyale".

Edited by Lyvia07
fautes corrigées

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 25 minutes, Lyvia07 a dit :

Oui tu le dis toi même PARIS... Je n'y ai jamais vécu et je ne veux même pas l'envisager.

 

Là ou je suis en ce moment je fais 8h15 - 16h30 (horaires flexibles) et à 17h je suis chez moi... Donc comme précisé Paris n'est pas la France et la France ne se résume pas à Paris.

 

Je ne prends pas partie dans le débat car ne connaissant qu'un des deux coté j'estime ne pas être apte à "juger" et "débattre" mais je voulais juste préciser qu'en prenant toujours le pire cas Français ou Quebecois qu'on oppose à un cas un peu mieux de l'autre côté çà n'est pas une comparaison "loyale".

Mais je ne compare pas les pires ! Je compare juste à situation équivalente : métropole, métier !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, PhilMP a dit :

Mais je ne compare pas les pires ! Je compare juste à situation équivalente : métropole, métier !

Je ne parle pas de toi ;) mais de la personne qui a mis le lien avec la video de paris et des "apparts" 9m2 (desolee je ne me souviens plus du nom. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Lyvia07 a dit :

 

Paris n'est pas la France et Montréal n'est pas le Canada! Généralisation quand tu nous tiens!

Je ne dis pas que l'un est mieux que l'autre mais je pense qu'avant de pouvoir "comparer" on doit avoir vécu les deux 

 

C'est un troll, tu verras que chacune de ses interventions sont caricaturales, donc je t'invite à faire comme tout le monde, à l'ignorer...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Lyvia07 a dit :

Je ne parle pas de toi ;) mais de la personne qui a mis le lien avec la video de paris et des "apparts" 9m2 (desolee je ne me souviens plus du nom. 

Ah, OK ! Comme tu me citais ...

 

Y'a pas de mal ;-)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Milaszlow,

Je voudrais juste te dire que j’ai ressenti la même chose que toi lorsque je suis venue m’installer au Québec la première fois en PVT (2008). En une année je suis rentrée 4 fois. Une fois revenu en france à la fin de mon PVT j’ai ressenti le manque profond du Québec et des bonnes choses différentes de la France. Pour ma part, c’était un rêve depuis toute jeune que  venir vivre au Québec. J’ai patienté 2 ans en France (c’était long)  le temps d’avoir ma résidence permanente (car je comptais vraiment m’y installer)et je suis revenu y vivre. Depuis maintenant 5 ans j’y vis et j’y ai fondé ma famille avec un charmant québécois au doux accent. Cet accent que j’aime  pour ma part. C’est vrai que tes enfants ont l’accent mais c’est plutôt bon signe d’adaptation complète pour eux :-)

Malgré un retour au Québec après 2 ans d’absence, j’ai ressenti encore ce point dans la poitrine lorsque l’on pense à la famille laissé, aux amis de longues dates.. C’est vrai qu’on est tenté de rentrer pour les retrouver mais moi j’ai résisté car je me suis souvenue du pourquoi de mon installation ici. Et ta famille et amis, ne peuvent ils pas venir vous voir?? Il y a à mon avis des questions à se poser avant de prendre une décision que tu risques fort de regretter : pourquoi être venu ici? C’était quoi le but ? La motivation ? 

Si tu rentes en France, vas tu vraiment passer autant de temps avec tes proches et amis? Un voyage vers la France peut sans doute combler ce besoin. Si vraiment cela est insoutenable, mon conseil serait de faire ta résidence permanente avant de quitter. Ainsi même si tu rentres en france cela te permettra de revenir au Québec. 

En parlant d’amitié, je pense qu’il est aussi possible de s’en faire de nouveaux ici. Il est important de ne pas s’isoler et être ouvert aux autres. Surtout ne compare pas avec la France.... C’est très different. Il y a des bons et des mauvais côtés dans tout pays.. Je trouve qu’ici il y a quand même un point fort, ils savent accueillir les immigrants et les services offerts ne sont pas comparables. Ceci est mon expérience et je ne juge personne. J’ai souvent entendu des gens d’ici me dire ... oh les maudits français... pourtant je suis quelqu’un d’ouverte... la différence est la façon  de prendre les choses. Pourquoi pas avec le sourire :-)

Prenez courage, la vie doit être belle quelques soient les difficultés! Allez, courage...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci Naty pour ton retour (de commentaires).

Cela fait du bien de lire des avis emprunt de gentillesses de temps en temps.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/12/2017 à 15:14, PhilMP a dit :

Là, tu te tires une balle dans le pieds !

 

@PhilMP Je vois pas en quoi! Facile à lancer mais sans fondement

 

Le 12/12/2017 à 15:14, PhilMP a dit :

Plutôt que d'utiliser un taux de change qui finalement fluctue, tu devrais suivre la logique émergente de ton post et te poser la question du prix de la bière. Avec 100 euros, combien de bières de qualité (pas de la Kro ni de la 16) peux tu te payer EN FRANCE, et avec 100 dollars canadiens, combien de bières de qualité (et pas de la 16 ou de l'import) peux tu te payer ?

 

Beh je boirai plus de bière de qualité en France. Et si je venais avec mon salaire Français je boirais plus de bière québécoise comme j'ai plus d'argent en poche malgré le taux de change qui varie.

 

Ensuite, c'est à @crazy_marty que je paies des bières pas à toi!!!

 

Le 12/12/2017 à 15:14, PhilMP a dit :

 

Comparer juste les salaires en balançant un taux de change qui n'est pas fixe est effectivement idiot. Il faut relativiser au coût de la vie : logement, énergie, taxes etc ...

 

Pas du tout. De toute façon,  le cout de la vie est plus élevé au Québec qu'en France (hors Paris)

 

Le 12/12/2017 à 15:14, PhilMP a dit :

 

Dernière chose, pourquoi s'arrêter aux salaires ? Quand on émigre, ce n'est pas que pour une histoire d'argent : c'est aussi d'autres perspectives d'avenir que tu ne peux pas avoir en France dans un système complètement sclérosé, figé par une administration étouffante, des castes d'écoles etc ...

 

Visions négatives des choses et idéalisation d'autres choses, on passe tous par là ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/12/2017 à 16:34, PhilMP a dit :

Reconnaissance des diplômes ? Comment analyses tu les médecin immigrés sous payés par les hôpitaux car leur diplôme n'est pas reconnu, mais qui exercent tout de même la médecine ?

 

@PhilMP Ici ils finissent au Dolarama ou à conduire des taxis ... mais chut c'est un tabou, c'est pas vrai à ce qu'il paraît.

 

Le 12/12/2017 à 16:34, PhilMP a dit :

Comment penses tu qu'un ingénieur étranger est accueillit par les ingénieurs Français qui sortent quasiment tous du milieu fermé des grandes écoles ?

 

Je connais de ingénieurs du magrehb (tunisiens,...) qui n'ont eu aucun problème à Paris dans de grosse multinationale française.

Bah ici c'est le copinage, collusion ... appelé "réseautage" ... ou avoir un diplôme Québecois ... pour moi c'est un partout ou zero-zero ... à toi de choisir

 

Le 12/12/2017 à 16:34, PhilMP a dit :

Au passage, le SMIC horaire en France est de 9.76 euros brut. Et quand on voit le taux d'imposition en France ....

 

En France tu paies quasi pas d'impôt sur cette tranche là comme icite. Donc ton argument est pas valide.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/12/2017 à 15:29, PhilMP a dit :

 

Il y a les "on dit que", et il y a la réalité !

 

Mais je suis sûr qu'on va me dire que j'ai eu de la chance ...

 

@PhilMP 

Oui sur base de mon expérience et ce que j'entend à majorité autour de moi, effectivement, je te classe dans les "on dit que"

 

Je trouve que le "sans commentaires" de @belgitude est encore bien trop gentil ... 

Share this post


Link to post
Share on other sites

N importe quoi! Les ingénieurs du Maghreb ont énormément de problèmes en France pour faire autre chose que du travail de technicien. Il faut vraiment ne pas avoir travaillé dans le domaine en France et encore moins avec ce type de profils pour clamer autre chose.
La plupart de ceux qui arrivent à monter au-delà passent par des formations complémentaires en France ou seulement avec le temps.
J ai travaillé environ 10 ans avec divers sous-traitants et entre autres d Afrique du nord et malheureusement peu de ceux qui avaient un diplôme d ingénieur était vraiment formé aux métiers de l ingénieur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au moins en France ils sont techniciens et ont la possibilité de passer une formation pour (re)devenir ingénieur. Tu le dit toi même.

Au Québec ils ne peuvent que s'acheter un taxi et donc rester taxi.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Galli a dit :

Au moins en France ils sont techniciens et ont la possibilité de passer une formation pour (re)devenir ingénieur. Tu le dit toi même.

Au Québec ils ne peuvent que s'acheter un taxi et donc rester taxi.....

 

:innocent:

 

Ce que tu dis est totalement faux.. Il y a des Maghrébins qui sont ingénieurs, médecins, etc et qui réussissent très bien au Québec. 

 

En fait ils réussissent mieux au Québec qu'en France !  Et ça c'est des maghrébins ayant vécu en France et qui ont ensuite immigré et vivent maintenant au Québec  qui me l'ont confirmé.

 

Le taux de chômage des quartiers ou il y a de nombreux Maghrébins ou de nombreux Français d'origine maghrébine en France est catastrophique du à la discrimination des employeurs français et les leaders de la communauté maghrébine en France sont les premiers à dénoncer la situation. 

 

Bref la France n'est aucunement une référence pour le Québec.

 

 

 

Edited by resterzen

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, qwintine a dit :

 

 

Je connais de ingénieurs du magrehb (tunisiens,...) qui n'ont eu aucun problème à Paris dans de grosse multinationale française.

Bah ici c'est le copinage, collusion ... appelé "réseautage" ... ou avoir un diplôme Québecois ... pour moi c'est un partout ou zero-zero ... à toi de choisir

 

 

En France tu paies quasi pas d'impôt sur cette tranche là comme icite. Donc ton argument est pas valide.

 

Et il y a des ingénieurs maghrébins qui travaillent pour des compagnies québécoises ( ingénieurs en informatique par exemple ) .

 

Citation

Bah ici c'est le copinage, collusion ... appelé "réseautage" ...

 

Tu es vraiment doué pour faire des généralisations minables.

 

Pour ton information, le réseautage ( appelé " networking " en anglais ) existe partout en Amérique du Nord.

 

Et ce n'est qu'un moyen parmi d'autres pour faire du recrutement.

 

 Et toi, comment tu as trouvé ton emploi au Québec ? :whistlingb:

 

 

Citation

En France tu paies quasi pas d'impôt sur cette tranche là comme icite. Donc ton argument est pas valide.

 

Au Québec aussi, ceux qui travaillent au salaire minimum ne paient quasiment pas d'impôt. Donc ton argument n'est pas valide.

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu fait des citations et tu répète la même chose.

Tu ne lis même pas les posts ......

Share this post


Link to post
Share on other sites
N importe quoi! Les ingénieurs du Maghreb ont énormément de problèmes en France pour faire autre chose que du travail de technicien. Il faut vraiment ne pas avoir travaillé dans le domaine en France et encore moins avec ce type de profils pour clamer autre chose.
La plupart de ceux qui arrivent à monter au-delà passent par des formations complémentaires en France ou seulement avec le temps.
J ai travaillé environ 10 ans avec divers sous-traitants et entre autres d Afrique du nord et malheureusement peu de ceux qui avaient un diplôme d ingénieur était vraiment formé aux métiers de l ingénieur.



J'ai également travaillé à Paris dans des milieu d'ingénieurs... et je n'ai pas vu le même problème qu'ici. Bon c'était pas la construction mais des technologies de pointe (pas uniquement TI).
Par contre il est que pour accéder aux hautes sphères de direction il faut sortir des grandes écoles françaises mais la on parlera plus de réseau aristocratique


Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/12/2017 à 18:04, PhilMP a dit :

Attends là : t'as calculé le revenu médian annuel du Québec par habitant en divisant par 2 le montant du revenu annuel médian d'un ménage ?

Si on prend la vrai valeur de chez stat can, déja, c'était 32190 en 2015

http://www.statcan.gc.ca/tables-tableaux/sum-som/l02/cst01/famil105f-fra.htm

C'est de l'analyse à la petite semaine ça !

 

 

J'étais pas loin, et j'ai autre chose à faire qu'une analyse détaillée, ça change quand même pas grand chose à la conclusion ... comme je l'ai dit si des éminences grises ont du temps à perdre, je les laisse venir avec une contre proposition.

Moi je persiste et m'entête :yahoo:

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/11/2017 à 21:53, crazy_marty a dit :

Sauf que tu es payé en CAD pour dépenser en CAD. Tout comme en France tu es payé en EUR pour dépenser en EUR. Tu es pas payé en GBP pour dépenser en EUR et ici tu n'es pas non plus payé en EUR pour dépenser en CAD.

 

@crazy_marty oui et non, en fin de compte ton salaire poche "ce que tu as en poche à dépenser" c'est cela qui compte ...

 

Le 12/11/2017 à 21:53, crazy_marty a dit :

Ce qui serait plus intéressant, c'est la comparaison suivante: avec ton salaire médian, en gardant chacune des monnaies, après avoir déduit toutes les dépenses, taxes et autres impôts, tout en moyenne bien sûr, il reste combien dans la poche?

 

Tu es gagnant en France ou en Belgique

 

Le 12/11/2017 à 21:53, crazy_marty a dit :

On s'entend de toute façon que vivre sur le salaire minimum, que tu sois ici ou là-bas, c'est tout aussi pourri et pas facile la vie. Je reviens de vacances au fin fond de la Géorgie aux USA et je peux te dire que c'est encore plus pourri d'y vivre au pseudo salaire minimum de 6$ de l'heure ... avec une seule épicerie dans un rayon de 45 kilomètres qui vend aux prix qu'elle veut vu qu'elle est toute seule (après avoir tué tous les autres magasins qui existaient).

 

D'accord mais la pilule peut passer un peu plus facilement si tu quelques dizaine de $ ou € par mois en plus

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By immigrer.com
      Eh oui, ça prend souvent en plein hiver après des mois d'hivernation et notre blogueuse du Plateau est atteinte du symptôme.

      À lire en page d'accueil.

      Et bonne lecture !
    • By Patoon
      Bonjour à tous

      Pour faire une histoire courte comme on dit ici enfin où plutôt je vais tenter d'être le plus synthétique. Enfin, je vais faire de mon mieux...

      Nous sommes partis de notre pays la Belgique en 2011. Mon épouse avait un poste de fonctionnaire stable. Quant à moi, j'avais un travail stable mais dont j'avais fait largement le tour. Je ne pouvais changer de travail car je coûtais trop cher en ancienneté et dans mon beaux pays, il aurait fallu que j'aille au chômage 6 mois pour qu' un potentiel employeur ai des primes à l'embauche...Du grand n'importe quoi...Nous avons décidé de partir au Québec.On en avait marre de l'insécurité, de l'assistanat ambiant, du manque de perspectives, de la crise linguisitique très grave,... C'était moi l'initiateur du projet. Mais comme nous sommes plutôt à prendre toutes nos précautions, nous avons veillé à avoir la reconnaissance de nos diplômes avant d'introduire notre demande de certificat de résidence permanente. Bref, nous avons entamé les démarches en 2009 pour aboutir enfin à un oui en 2011 que ce soit pour la reconnaissance de nos diplômes et notre certificat de résident permanent.

      Arrivé ici, j'ai tout de suite travaillé dans mon domaine en étant un peu exploité certes mais en étant capable de faire vivre toute ma famille. Ma femme s'est mise à chercher un travail qques mois plus tard et a trouvé facilement un ou "une" job à temps partiel... Nous avions un projet de nous mettre à notre compte. Mais voilà que le sentiment de vide intérieur me vient. Cela fait 16 mois qu'on est ici et mes racines me manquent. C'est étrange parce qu'en soit si je dois rentrer ce n'est pas pour ma famille ni pour ce que va devenir mon pays qui se divise pour le moment entre flammands et francophones...et dont les conséquences sociales et économiques risquent d'être énormes. Mais je sens comme si ces racines me manquent et je finis même par regretter l'inconfort qui me faisait tant pester dans mon pays...Et le stress commence à m'envahir car je sais que si on n'est pas rentré pour le mois de juin mon épouse et moi perdront notre travail et il sera très dur de rentrer car dans notre domaine, il n'y a pas de perspectives... Si seulement, on pouvait avoir plus que deux ans pour nous laisser le temps... mais on sait que si on reste au mois de juin on perdra des emplois stables.... Le pire c'est que mon épouse s'est bien adaptée mais commence à ne pas être bien à cause de moi qui me pose tant de questions... Je sais qu'on ne peut avoir de réponses et que chaque situation est particulière. Mais néanmoins, j'aimerais votre avis... et vous partager cette errance que je vis pour le moment. J'avais très peur de ce sentiment d'être déraciné avant de partir. J'ai néanmoins franchi cette étape frustré principalement par l'absence de perspectives dans mon pays. Mais une fois ici, je me demande si le jeu en vaut la chandelle...

      Ce qui est d'autant plus étrange, c'est qu'on a fait une immigration sans faute. On a trouvé un job dans notre domaine. Notre fille est à une très bonne école et notre fils a une très bonne garderie. Ils ont l'air tous deux de trouver leur équilibre. On a un réseau social et sympathisé avec certains Québecois. Nous avons toujours été conscients qu'on doit faire sa place ici et que personne nous attend. C'est bien normal chacun a construit sa vie et a ses amis, ses obligations... On pensait que tout se ferait difficilement et tout s'est fait dans l'ensemble facilement. Le seul bémol c'est que je travaille comme un fou depuis que je suis arrivé ici.

      Vous n'êtes pas à ma place mais qu'évoque pour vous notre situation? Que feriez-vous si vous l'étiez?

      Impatient de vous lire. Merci d'avance pour le temps que vous prendrez à me répondre.

      Bonne nuit ou bonjour...
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines