Jump to content
  • 0

Étudiante en traduction technique - infos stage


Question

Bonjour !

Je suis en deuxième année de Master de Traduction professionnelle en France et je dois effectuer un stage à partir du mois d'avril, obligatoirement à l'étranger. C'est le Canada qui m'attire le plus et j'aimerais me spécialiser dans le domaine de l'énergie, de la construction et/ou de la construction navale... J'aurais donc aimé avoir quelques informations sur le marché de la traduction et sur les opportunités pour une Française qui débarquerait au Canada.

- Est-il vrai que la demande en traducteurs est forte ?

- Sur quels territoires me conseillez-vous de concentrer mes recherches ?

- Les employeurs sont-ils plus réticents à embaucher un stagiaire francophone de France ? Quels conseils me donneriez-vous pour adapter mes demandes ?

- Aussi, j'aimerais tenter ma chance dans des services traduction d'entreprises qui œuvrent dans les domaines qui m'intéressent car je pense que c'est une excellente manière de se former, peut-être meilleure que dans des agences de traduction à proprement parler, mais je ne sais pas si, comme en France, ce genre de département se fait plus rare, avec des entreprises qui préfèrent demander à des free-lance ou à des agences de faire les traductions, plutôt que d'avoir des traducteurs en interne, faute de ressources. Si vous aviez quelques noms d'entreprises à me conseiller, je serais extrêmement reconnaissante :)

- Dernière chose, mais assez importante quand même : je ne dispose pas de moyens qui me permettraient de vivre sans revenus pendant la durée de mon stage, surtout si je ne peux pas prétendre à une bourse Erasmus (délivrée seulement aux étudiants qui voyagent au sein de l'Union européenne) mais j'ai vraiment envie d'aller au Canada, donc j'aimerais savoir de quelle somme je dois disposer au départ (environ) et surtout, si les agences et entreprises rémunèrent leurs stagiaires d'une manière générale (j'imagine que ça dépend ?) Y a-t-il des perspectives d'embauche à la clé ? J'avoue que rester après mon stage serait génial pour moi, d'autant que j'ai un peu peur de m'installer à mon compte directement dès que j'aurai mon diplôme en poche...

Voilà, j'espère ne pas trop vous avoir trop ennuyé avec mes questions :) à bientôt j'espère !

Link to post
Share on other sites

0 answers to this question

Recommended Posts

There have been no answers to this question yet

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Answer this question...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Similar Content

    • By Jurafsky
      Bonjour,
      j'ai cherché d'avis sur Internet, mais je ne trouve rien qui correspond à ma situation.
       
      Voilà ma situation : au présent je travaille en Ontario et je suis une résidente permanente. En décembre je commencerai ma vie au Québec tout en travaillant en Ontario (je suis à la frontière). En Mars mon contrat va terminer. On m'a proposé un stage en France et à distance.
       
      Ma question est: si j'accepte le stage, est-ce que je peux quand même toucher l'aide à l'emploi ? Bien sûr, une aide adaptée au fait que je suis déjà rémunérée en partie.
      Le stage sera rémunéré comme un stage en France, donc pas beaucoup, mais il est important pour moi parce que je suis en changement de carrière et il va me donner des possibilités ensuite ici au Canada. Je sais que dans une situation normale, si je ne travaille pas toute la semaine, si je cherche quand même un emploi et que le montant que je prends n'est pas trop, je peux faire demande d'aide d'emploi... Est-ce que est-il valide aussi pour un stage à l'étranger ? 
       
      Merci !
    • By YasT
      Bonjour,
       
      Actuellement dans ma seconde année de bac en psycho j'ai un permis d'études valable jusqu'en 2021. afin d'étoffer mon dossier pr les cycles supérieurs j'aimerais effectuer des stages l'été mais on m'a refuser car mon permis stipule que je ne peux pas travailler dans le domaine de la santé, ni avec les enfants. 
      Cela veut-il dire que je ne peux pas faire de stage (d'été.ou régulier) dans mon domaine ? Dois je demander un autre permis?
       
      Merci d'avance ! :)
    • By David47
      Bonjour à tous 
       
      après avoir fouillé sur le forum et sur internet je ne trouve pas réponse à ma question . Je suis salarié en France , j’ai 39 ans , et j’e. vais réaliser une formation chez les Compagnons de Mars à décembre 2019 dans le cadre d’un CIF ( congé individuel d’en formation ) . J’ai trois périodes de stages à réaliser ( durée 15 jours) . Je voudrais réaliser l’Une d’entre elle au Québec . Quel visa dois je obtenir ( permis d’etude ?)  ? Quels démarches dois j’en accomplir ? Bien évidemment une convention de stage sera signée entre l’entreprise québécoise et la fédération compagnonique . 
      Merci pour vos réponses 
       
      david .
    • By synomus
      Bonsoir à tous,
       
      Je suis actuellement étudiant marocain en France et j'ai obtenu une offre de stage à Montréal.
      J'ai suivi les démarches proposées par mon employeur: à savoir un processus accéléré de demande de travail via la stratégie de compétences mondiales.
       
      J'en suis à la dernière étape: l'envoi du passeport à un centre pour apposer le visa dont j'ai reçu la notification.
      Sur la lettre de demande: il est indiqué qu'il faut envoyer son passeport dans le pays de résidence, soit la France pour moi (ou si c'est un autre pays il fallait l'indiquer sur le formulaire de demande, ce que je n'ai pas fait).
       
      Compte tenu des délais, mais aussi que je me trouve actuellement au Maroc où j'ai aussi envoyé mes données biométriques, pensez-vous que je puisse également déposer mon passeport dans le même centre du Maroc sans que cela ne pose problèmes au niveau du Canada à mon arrivée?
       
      Je veux également éviter d'envoyer mon passeport par voie postale à un centre canadien en France par raison de sécurité et pour les délais.
       
      Je vous remercie d'avance ?
    • By Partir1jour
      Bonjour,
       
      Je suis chimiste de formation et titulaire d'une thèse de Doctorat (obtenu en France) en Chimie Organique et Physico-chimie des colloïdes.
       
      Dans le but de perfectionner mon anglais, je cherche un stage pour améliorer mon anglais scientifique (car je parle correctement l'anglais).
       
      L'idéal serait dans une entreprise (type industrie chimie, pharmaceutique) où je serai amené à manipuler. 
       
      Je cherche ce stage au Canada (hors Province du Québec). 
       
      J'ai un très bon niveau en français, peut être pourrais je bénéficier du programme de mobilité francophone?
       
      Si vous avez des pistes ou des conseils, n'hésitez pas à m'en faire part.
    • By MASYU
      bonjour a tous,
      Dans les documents demandés, par exemple les actes de naissance, je les ai fais en français à la mairie, sauf que le cachet rond (de la commune) il est en arabe ! est ce qu'il faut faire une traduction pour le cachet ? puis voir le notaire pour l'affidavit,
      merci
    • By post
      Bonjour,
      Je suis diplômé d'un doctorat et part au Québec pour un contrat postdoctoral. Ce type de contrat au Québec est considéré comme un "stage" bien que je ne sois plus étudiant et que je ne m'inscrive pas à un cursus universitaire. Apparemment je dois remplir un formulaire SE-401-Q pour prouver ma couverture par la sécurité sociale française. Mais il existe une foule de ces formulaires SE-401-Q : SE-401-Q-102, SE-401-Q-106, SE-401-Q-207... Lequel correspond à ma situation et que dois-je faire ?
      Merci d'avance
    • By redhairfellow
      Bonjour,
       
      Je suis français et j'ai 17 ans. Après être entré en contact avec une entreprise située à Montréal, celle ci a accepté de m'accueillir pour effectuer un stage du 15 juillet au 15 septembre 2018. J'ai donc entrepris les démarches pour obtenir un visa stage coop sur le site du gouvernement canadien mais il semblerait que mon âge m'empêche d'obtenir une cléGC et que je sois donc inadmissible à l'immigration... En effet, je dois remplir ma date de naissance dans le fameux questionnaire "Venir au Canada". J'aurai 18 ans le 8 juillet, soit une semaine avant le début du stage, mais je ne peux bien évidemment pas attendre jusque là pour effectuer ma demande... Que puis je faire ? 
       
      Merci !
    • By MASYU
      bonjour a tous,
      Dans les documents demandés, par exemple les actes de naissance, je les ai fais en français à la mairie, sauf que le cachet rond (de la commune) il est en arabe ! est ce qu'il faut faire une traduction pour le cachet ? puis voir le notaire pour l'affidavit, etc...
      merci de vos reponses
       
       
    • By Fanny
      Bonjour à tous,
       
      J'ai toujours lu avec grande attention les bilans qui ont été postés sur ce forum.
       
      Aujourd'hui, 2 mois après mon installation, je suis contente d'écrire le mien.
       
      J'ai eu la chance de faire partie de la dernière vague des dossiers de CSQ envoyés par papier, en 2015, avant toute l'agitation de Mon Projet Québec. J'ai obtenu mon CSQ en juin 2016, et ma CRP en mars 2017. J'ai validé ma RP à l'aéroport de Montréal lors d'un voyage express en octobre 2017. Quelques mois et une demande de TVRP plus tard, j'ai atterri à Montréal le 12 février 2018, avec mon conjoint Clément avec qui je partage cette aventure.
       
      Nous sommes arrivés par -15°C, avec nos bottes Décathlon et nos petits manteaux français. On nous a dit qu'on était un peu fous de nous installer en hiver, nous au contraire, on a aimé ça. 
       
      En France, mon conjoint était cadre dans le marketing et la communication, et moi j'étais directrice générale dans une collectivité territoriale. Nous avions tous les deux commencé à chercher un emploi depuis la France quelques semaines avant notre départ, et nous avions eu des retours encourageants, ainsi que des entretiens téléphoniques et Skype.
       
      2h après notre atterrissage à Montréal, Clément recevait un mail pour le convoquer à un entretien final. Il a eu le poste. Pile dans son domaine, pile ce qu'il cherchait. C'était vraiment un soulagement de trouver un emploi la semaine même de notre arrivée. Son employeur, compréhensif, lui proposait une prise de poste un mois plus tard, afin de nous laisser le temps de trouver un logement et de nous équiper.
       
      Nous avons passé nos deux premières journées sur Montréal afin de régler quelques démarches : inscription à la RAMQ, échange du permis de conduire à la SAAQ, demande d'une carte de crédit, etc.
       
      Nous avons ensuite rejoint une amie dans les Laurentides, chez qui nous avons été hébergés pendant un mois. Nous y avons découvert de beaux paysages, et des quantités impressionnantes de neige.
       
      Dans le même temps, nous avons acheté une première voiture et avons commencé à chercher un appartement près du travail à Clément. La recherche s'annonçait difficile, en plein mois de février et sans historique de crédit. Heureusement, nous avons très rapidement trouvé un logement.
       
      Nous y avons emménagé mi-mars, et Clément a commencé à travailler dans la foulée. C'est déjà sa quatrième semaine de travail, et tout se passe bien.
       
      Nous avons acheté une deuxième voiture, afin de me permettre de me rendre à des entretiens et d'être disponible immédiatement en cas de proposition d'emploi.
       
      Je suis pour le moment toujours en recherche d'emploi et j'ai passé un premier entretien la semaine dernière. J'attends une réponse.
       
      Pour le déménagement de nos quelques affaires, nous avons fait appel à Direct Déménagement. Nous venons tout juste de récupérer nos 14 cartons. Dans ce monde tout nouveau, c'est réconfortant de pouvoir retrouver des objets familiers.
       
      Nous habitons en Montérégie, et apprécions de vivre à la campagne tout en profitant de la proximité de Montréal (centre-ville à une soixantaine de kilomètres de chez nous).
       
      Deux mois après notre arrivée, nous ne regrettons absolument pas notre décision d'avoir quitté la France pour le Québec. Nous nous familiarisons petit à petit avec cette nouvelle vie et les changements que cela implique au quotidien, et nous prenons beaucoup de plaisir à découvrir le pays, sa culture, ses habitants. 
      Obtenir la résidence permanente était une aventure longue, stressante, coûteuse et incertaine, mais une aventure qui vaut chaque effort investi.
       
      A tous ceux qui hésitent, nous ne pouvons que vous conseiller de foncer.
      A tous ceux qui sont dans les démarches, nous vous souhaitons beaucoup de réussite.
      Et à tous ceux qui nous suivent sur notre blog, nous vous remercions pour tous vos messages et petites pensées.
       
      Merci de m'avoir lue,
      Bonne journée à tous !
       
      Fanny
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement