Aller au contenu

Rechercher dans la communauté

Affichage des résultats pour les étiquettes 'sherbrooke'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Saisir les étiquettes en les séparant par une virgule.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Attendeux et échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti? de Lina
  • Documents de Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.


Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Genre


Date d'arrivée


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


Ville de résidence


Skype


Facebook


Site web


ICQ

18 résultats trouvés

  1. Bonjour à tous, avant de faire un petit bilan, je vais vous faire un petit récap de notre situation : Mon mari était développeur web à son compte depuis + de 3 ans, moi je bossais en CDI dans une SPA en secrétariat/communication (un peu de tout quoi^^) Nous avons eu la chance de passer dans le quota pour Mon Projet Quebec du mois de Juin. Mon mari a obtenu un PVT au mois d'Aout. J'ai quitté mon poste, nous avons tout vendu et sommes partis mi octobre avec notre chat ^^ (dernier vol air transat direct Bordeaux-Montréal) J'ai obtenu un visa touristique de 6 mois et mon conjoint à validé son PVT. On est passés séparément à la douane, puis il a m'a rejoint après. La douanière nous a dit : vous seriez passé ensemble, je vous aurai donné un visa touristique de 2 ans (durée du PVT de mon mari). Donc pour les couples dont un seul a obtenu un PVT : passez ensemble ! n'écoutez pas ce qu'il y a marqué "un PVT ne doit pas être accompagné..." On est resté dans un hôtel pas cher qui acceptait les animaux à côté de l'aéroport le temps de trouver un appart. Mon mari a postulé à plein d'offres d'emploi en tant que développeur web. réponse 2 jours après. Série d'entretiens. Embauché 15 jours après dans une agence à Sherbrooke. On a rapidement trouvé un appart à Shrbrooke (il y en a plein à louer). Le loyer est plus cher que ce que l'on avait prévu, mais on l'a adoré en le visitant ^^ Les 3 premiers jours ont été galère, il a fallut tout acheter (lit, frigo, cuisinière, laveuse, vaisselle...) et on a bien galéré car la plupart des magasins n'avaient rien en stock et ne livraient que dans 2 semaines... On a réussi a avoir le lit le premier jour, le reste les jours suivants dans des plus petits magasins. Et puis mon mari a commencé à bosser, et la routine s'est installée. On a rapidement pris nos marques. Mon mari gagne plus à poste équivalent qu'en France. Mais la nourriture et internet/téléphone sont plus cher. Tout n'est pas tout rose faut pas rêver non plus ^^ L'ambiance est très décontracte, zen, pas de pression. et ça, ça fait du bien. Dès qu'on a eu internet, j'ai fait une demande de permis de travail (je pouvais car mon mari a obtenu un travail en catégorie O, A ou B (A dans sons cas je crois). En 3 semaines, ils me l'ont envoyé par courrier. Pas besoin de passez par la douane, c'est le permis direct. J'ai plus qu'à trouver un boulot maintenant.^^ Pour le froid, pas de problème pour nous pour le moment. Cela ne nous dérange pas. On se couvre bien, et c'est partit ! Pour la nourriture : le fromage nous manque ! Ca on le savait déjà en partant ^^ Pour le reste ca va, on s'adapte, on change nos habitudes alimentaires et c'est bon. C'est une question d'adaptation et d'être prêts à le faire je pense. L'achat d'une voiture : Bien sûr, il nous a fallut une voiture ! On a préféré passer par un concessionnaire, pour pas avoir de mauvaise surprise. C'est plus cher, mais on est tranquilles. Comme on avait pas assez d'argent pour l'acheter comptant, on a fait un crédit, et là ca se complique. On a réussi a avoir un crédit sur 4 ans (alors que notre visa n'est que de 2 ans... oui oui...) à condition d'acheter une voiture de 4 ans d'âge maximum. Toujours bon à savoir, ça limite direct les recherches mais ca augmente le prix... donc à prendre en compte pour ceux qui partent Conseil pour ceux qui partent en PVT : prévoyez de partir avec pas mal d'argent de côté ! Vraiment pas mal ! ^^ Pour le moment, aucun regret, on adore ! On verra à la longue ...
  2. Les loyers de Sherbrooke parmi les plus bas au Canada PUBLIÉ 28 novembre 2017 À 12 H 08 Selon une enquête publiée par la Société canadienne d'hypothèque et de logement (SCHL), Sherbrooke est l'une des villes au Canada où il en coûte le moins cher se loger. Le coût moyen d'un loyer est de 631 $. Sherbrooke arrive derrière Trois-Rivières (594 $) et Saguenay (605 $). Quant au taux d'inoccupation des logements, il se situe à 5,3 %, un peu plus haut que la moyenne provinciale qui est de 3,4 %. Ce nombre de logements inoccupés inquiète grandement le Regroupement des propriétaires d'habitations locatives (RPHL). « On est étonné de voir qu'il y aurait eu une baisse du taux d'inoccupation alors que les prévisions parlaient d'une augmentation. On ne sent pas une diminution sur le terrain. Les propriétaires ont de la difficulté à louer leur logement. Il faut savoir que 5,3 % de taux d'inoccupation, ça reste très élevé », nuance la directrice adjointe au RPHL, Annie Lapointe. suite et source: http://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1069956/les-loyers-de-sherbrooke-parmi-les-plus-bas-au-canada
  3. Bonjour, Je souhaite savoir si quelqu'un peut renseigner. Je sus entrain de faire mon inscription à l'université de Sherbrooke en tant que français et je dois fournir mes relevés de notes mais je ne sais pas si je dois faire l'évaluation comparative des études en sachant que j'ai un bac pro. Vu que sur leur site ils écrivent " Tout relevé de notes provenant d’un établissement d’enseignement hors Québec doit être accompagné d’un document permettant d’évaluer votre formation." Merci ça m'aiderait vu que les admissions sont en cours
  4. Par Cynthia Dubé Vendredi, 13 octobre 2017 Sherbrooke, la ville la plus appréciée au pays pour les études universitaires Pour la deuxième année consécutive, l'Université Bishop's et l'Université de Sherbrooke sont les universités les plus appréciées au Canada par les étudiantes pour les études universitaires, selon le magazine Maclean's. C'est ce qui ressort d'un sondage effectué auprès de 23 988 étudiants universitaires canadiens, pour le compte du magazine Maclean's. Les deux universités de Sherbrooke se classent au premier rang dans leur catégorie respective, soit Universités canadiennes dotées d'une faculté de médecine et Universités de petite taille. Pour mériter cette première place, elles ont reçu de la part des étudiants sondés la plus haute cote commune dans cinq des dix aspects de la vie universitaire. Les deux universités se classent ainsi au premier rang canadien pour l'apprentissage expérientiel par la pratique, pour l'efficacité de l'appareil administratif ainsi que pour la qualité des relations avec le personnel enseignant, le personnel des services aux étudiants et le personnel administratif en général. Pour le principal de l'Université Bishop's et le recteur de l'Université de Sherbrooke Pierre Cossette, ce sondage vient confirmer la qualité de leurs établissements et du personnel en place. suite et source: http://estrieplus.com/contenu-magazine_macleans_universites_sherbrooke_bishops-1555-43148.html
  5. Bonjour, je suis une étudiante venant de Belgique mais ayant la nationalité canadienne, je suis actuellement dans ma dernière année de secondaire et je dois faire parvenir mes notes depuis ma 2ème secondaire ( québécoise), je me demande juste si on est obligé d'envoyer ses notes de dernière année de secondaire puisque je ne l'ai pas finie? Ou s'il faudra que j'attende un an avant de commencer mes ( possibles ) études? Dernière question, peut-on envoyer des demandes à plusieurs universités? merci d'avance
  6. Bonjour, tout d'abord,Je suis une étudiante étrangère de 18 ans ayant la nationalité canadienne et j'aimerais partir faire mes études de médecine au Canada. De plus, trois universités m'intéressent : Ottawa, Montréal et Sherbrooke. Ottawa car : ma famille habite là-bas, et c'est une ville que j'ai déjà visité et que j'ai adoré. Malheureusement, mon anglais n'est pas top et je ne sais pas si je saurai bien gérer des tests en anglais ( déjà entendu que même si l'on entre à la faculté de médecine en français, c'est le genre de choses qui arrivent ) ainsi que me débrouiller dans la ville. Montréal et Sherbrooke car l'on est dans la région du Québec, donc c'est un milieu plus francophone et donc plus facile pour moi. Cependant, est-ce que les étrangers doivent aller d'abord au Cégep ou peuvent directement y entrer? Laquelle conseilleriez-vous pour entrer en médecine? Concernant la bien-être en général, on est mieux à Ottawa ou dans la région du Québec? Merci d'avance.
  7. Daniela Roque

    Admise à l'Université de Sherbrooke

    Bonjour à tous, Je viens d'être admise à l'UdeS, il s'agit d'un retour aux études pour moi On partira donc s'installer là-bas cet été, moi, mon conjoint et nos 2 enfants (2 et 4 ans). Est-ce qu'il ya parmi vous d'autres parents-étudiants? Je suis preneuse de tout types de conseils: quartiers sympas pour les familles pas trop loin de l'Université, inscription à l'école, garderies, etc... Quant à mon conjoint il à sa propre entreprise en ligne basée aux USA qui sera notre pricipale source de revenus même s'il aura un permis de travail. Est-ce que quelqu'un ici a une expérience en tant que travailleur étranger indépendant au Québec. Merci pour vos réponses!
  8. Ici, dans les Cantons de l’Est, l'automne c'est une explosion de couleurs, d'activités et de saveurs. Je vous partage quelques moments forts de mon calendrier... 1. Journée des parcs nationaux La journée des parcs nationaux marque la fin de l'été. Après seulement quelques jours d'école, la gratuité des parcs est une bonne excuse pour s’aventurer un peu plus loin que d’habitude. Découvrir de nouvelles places. S'essayer au rabaska. Faire un parcours de géocaching avec les enfants. Et simplement profiter de la nature. 2. La flambée des couleurs Le spectacle est magnifique depuis le sommet du Mont-Orford. A perte de vue, on observe les paysages de la région se teinter de jaune, orange et rouge. Juste que cette année, nous voulions éviter de monter trop tôt. Le truc c’est de surveiller régulièrement les indices de couleurs pour planifier sa sortie. 3. Les pommes ! En septembre nous avons fait le tour d'une demi-douzaine de vergers. Et comme si ça ne suffisait pas, les enfants sont retournés aux pommes avec leur classe. On s'est retrouvé à faire une vingtaine de kilos de compote, gosettes, confitures et tartes. Mmmhhh… J'aime cette période de l'année où dès le réveil on profite de cette bonne odeur de tartes aux pommes cannelle partout dans la maison... 4. Les citrouilles ! Fin septembre, il faut déjà faire de la place pour les citrouilles. On s’amuse à les cueillir à la ferme. Des petites. Des immenses. Soupe, papillotes tartes… on est rendu pas mal bons pour Thanksgiving. Et pour le côté récréatif, les enfants se pratiquent pour les sculptures d'Halloween. A noter : le festival des citrouilles géantes à Lennoxville. La première fois que j'avais entendu parler de ça, c'était dans un dessin animé de Franklin. 5. Les vendanges Nous avons la chance d'avoir plusieurs vignobles en Estrie. Le vin n'est peut-être pas exceptionnel, mais le cadre et l'ambiance des vendanges valent largement le détour. Encore une expérience incroyable. 6. Les comptonales Une découverte pour nous cette année : la virée gourmande de Compton. Monter dans un bus scolaire jaune et se balader de ferme en ferme, découvrir des producteurs locaux et passer la journée à déguster de bonnes petites choses. Oh que c’est bon. On a pris plein de bonnes idées pour nos repas de fêtes. Et clairement, la prochaine fois que des proches viennent au Québec, visite, on arrêtera de leur servir de la poutine ou du sirop d'érable. On a maintenant plein de saveurs régionales à leur faire découvrir. 7. La rivière des lanternes Une dernière activité coup de cœur pour cette chronique : fabriquer des lanternes et puis de déambuler en cortège dans la nuit de Sherbrooke. J’adore surtout le principe du théâtre ambulant. Avec nos lanternes, on suit les acteurs qui évoluent d’un bout à l’autre d’un parc. Quand ils se déplacent, la foule se déplace avec eux, en éclairant la forêt avec toutes ces lanternes artisanales. Magique. On pourrait ajouter à cette liste : les fêtes de parcs, les fêtes de la bière, les fêtes des récoltes, les portes ouvertes, la Color Run de Sherbrooke, Thanksgiving ou encore toutes les activités extra-scolaires des enfants. C’est fou le nombre d'activités (familiales) que l’on peut faire. Je n’ai d’ailleurs pas le souvenir de m'être autant amusé en automne avant de venir au Québec. Mais curieusement, la majorité des activités que nous avons ici, on pourrait les vivre aussi en France, en Belgique ou ailleurs. On pourrait. On aurait pu. L'automne n'est pas une exclusivité du Canada. Pourquoi avoir attendu d’immigrer pour profiter autant de cette saison ?
  9. Petite confidence : avant 35 ans je n'avais jamais envisagé de vivre au Canada. Pourtant, en couple, avec 2 enfants, ma routine quotidienne c'était : quitter la maison trop tôt - avant le réveil des enfants - pour éviter les embouteillages vers Bruxelles; faire de longues journées de travail. Et presque devoir me justifier pour partir avant 18h; rentrer à la maison trop tard. Souvent après le souper des enfants. Parfois même après leur heure de coucher. Je me disais que les choses allaient changer. Mais elles ne changeaient pas. Alors au final, je garde l'impression d'avoir manqué l'essentiel avec mes enfants. Ce n’était pas le plan. Voyage initiatique En 2012, ma conjointe et moi avons décidé une pause professionnelle. Prendre une respiration de six mois pour faire le tour des Annapurnas ou vivre un "Rendez-vous en terre inconnue". Du team building familial. Quelque part loin de notre zone de confort. Tiens, au Canada par exemple. Nous avons parcouru différentes provinces : le Nouveau Brunswick, l'Ontario, la Colombie Britannique et le Québec. Ça n'a pas toujours été simple. Mais nos enfants de 3 et 5 ans ont beaucoup aimé partager cette aventure familiale. Au fil des mois, nous nous sommes interrogés : "bon, qu'est-ce que ça prendrait pour vivre ici? Est-ce que c'est réaliste?" Tranquillement nous avons commencé à faire des todo list, étudier les opportunités d'emploi, réseauter, imaginer différents scénarios, identifier les risques, calculer des budgets, dresser des plans d'action... Projet de vie 2.0 Avec une préparation adéquate et un bon plan de match, il suffit juste de dérouler les étapes pour atteindre ses objectifs. Démonstration... De retour en Belgique, il ne nous aura ainsi fallu que très peu de temps pour négocier un contrat d'embauche aux Journées Québec, assurer la reconversion professionnelle de ma compagne, mettre de l'ordre dans nos affaires puis remonter dans un avion. Toujours suivant le plan, nous sommes arrivés à Sherbrooke avec deux emplois dans nos valises. Nos enfants se sont parfaitement intégrés dans leur école bilingue anglais/québécois. Six mois après notre arrivée, nous construisions notre maison. Notre cabane au Canada, blottie au fond des bois, avec des écureuils et tout le tralala de la chanson. Que dire de plus? Le matin, c'est devenu un plaisir de prendre le petit-déjeuner. En famille. Et les enfants sont priés d'oublier le bus : c'est moi qui les dépose à l’école. J'ai découvert que j'aime ça. Dix minutes après, je suis déjà à mon bureau. Aucun embouteillage. Ça aussi, j'aime. Ma fille fait un spectacle à l’école? Mon boss trouve normal que je prenne une heure pour aller l'encourager. La famille avant tout. Je capote. Les fins de semaine, ce ne sont pas les lacs qui manquent dans la région pour aller nager ou pêcher. Fréquemment nous partons cueillir des fruits de saison, camper, skier, patiner, faire des partys avec nos voisins ou amis, etc. Nous voulions augmenter notre qualité de vie. Objectif atteint ! Évidemment, tout n'est pas rose. Immigrer n'est pas sans risques. Surtout en couple. Avec des enfants. Avec un statut temporaire. En région. Etc. Plutôt que de devoir réfléchir aux problèmes une fois au pied du mur, c'est beaucoup plus rassurant d'anticiper des solutions suffisamment en amont. En tout cas, pour ce soir, cela me donne l'occasion de profiter des couleurs automnales, confortablement installé sur mon patio, face au lac, un verre de vin en main et citant Hannibal - grand philosophe du XXe siècle : "J'adore quand un plan se déroule sans accroc". Bonne planification dans vos projets !
  10. Rosalina29

    Quel coté de Sherbrooke choisir ?

    Bonjour à tous, Je vais m'installer dans la ville de Sherbrooke, et je suis un peu perdue concernant le choix du quartier où je vais louer un appartement. Sachant que je veux être proche de l’université de Sherbrooke, près des services (épiceries, arrêts bus…) et aussi j’aime sentir que y a une vie autour de moi quoi . Quel côté de la ville vous me conseillez ?
  11. SHERBROOKE MULTICULTURELLE Entre intégration et intolérance 22 août 2015 | Fabien Deglise à Sherbrooke | Actualités en société Photo: Annik MH De Carufel Le DevoirL’épicier Abdelbari SouibguiSurprise : la Reine des Cantons-de-l’Est s’illustre pour ses crimes haineux dans un lot de villes canadiennes. Excès de documentation, plaident les autorités ; écosystème social en mutation et réaction à vif au débat sur la charte des valeurs, affirment certains. Cinquante-deux pancartes écrites à la main : le décompte a été conservé en mémoire, avec la précision du chiffre, par Mohamed Kounna, propriétaire d’une épicerie-boucherie à saveur moyen-orientale, sise rue Belvédère Sud, à Sherbrooke. « J’en ai enlevé 52 sur toute la rue, résume-t-il d’une voix douce et calme, debout devant le comptoir de viandes, dont le caractère halal est affiché, sans ostentation, sur la vitrine de son commerce. Dessus, on pouvait lire : “ Non à l’islam. Non aux musulmans ”. Avec des choses comme ça, on ne peut pas le nier : il y a, dans la société, des gens qui acceptent plus difficilement l’autre. » Cette « récolte » de pancartes vindicatives, c’est entre 2013 et 2014 qu’il l’a réalisée. Le Québec au grand complet vivait alors au temps de débats passionnés sur l’identité nationale et la charte des valeurs, alimentant entre autres la campagne électorale du Parti québécois. « Cela a changé les mentalités, reconnaît M. Kounna, qui préside également à la destinée de l’Association culturelle islamique de l’Estrie. Une parole xénophobe a été libérée à ce moment-là. Et, même si les esprits se sont calmés depuis, les choses ne sont plus pareilles. Il reste encore des points de tension entre les communautés, ici, à Sherbrooke. » La statistique croise-t-elle le chemin de la perception ? La dernière livraison du rapport du Centre canadien de la statistique juridique sur les crimes haineux déclarés par la police au Canada en 2013 pourrait en effet le laisser croire. Contre toute attente, la ville de Sherbrooke y trône au 8e rang des villes canadiennes ayant enregistré le plus haut taux de ce genre de crime au pays : il est de 7 pour 100 000 habitants pour la Reine des Cantons-de-l’Est, contre 3,3 en moyenne à l’échelle du pays. Dans ce palmarès, Sherbrooke demeure la seule ville québécoise à s’afficher dans le peloton de tête, le top 10, entourée de villes comme Thunder Bay (au premier rang), Hamilton, Guelph, Vancouver ou Toronto, en Ontario et en Colombie-Britannique. Pour ne citer qu’elles. Montréal occupe le 15e rang. Québec ? Le 20e. source et suite de l'article : http://www.ledevoir.com/societe/actualites-en-societe/448196/sherbrooke-multiculturel-entre-integration-et-intolerance
  12. nousaussi

    S'installer à Sherbrooke

    Bonjour a tous, Je lance ce post pour ceux qui souhaitent s'installer ou ceux qui sont déjà installes sur Sherbrooke. Pour ceux qui y sont déjà, nous aimerions connaitre vos bons plans (magasins alimentaires, vêtements, les meubles) lors de votre installation. Merci d'avance
  13. Laurence Nadeau vient de réaliser une entrevue avec Aline, infirmière française installée au Québec, à Sherbrooke depuis janvier 2010. Elle nous relate son expérience professionnelle et aussi nous raconte sa vie dans cette ville du Québec. Pour l'écouter : https://api.soundcloud.com/tracks/188336307
  14. Thatsjune

    Université de Sherbrooke - CREPUQ

    Bonjour à tous ! Je suis nouvelle sur le forum, alors je me présente un peu : je m'appelle Valentine, je suis étudiante en LEA en région parisienne, et j'ai pour projet de partir au Québec via le programme CREPUQ pour l'automne 2015. J'ai pas mal de questions et d'inquiétudes, alors tout le monde est le bienvenue pour me répondre ! Il faut savoir que mon premier choix se porte sur l'Université de Sherbrooke, du coup j'aurais quelques questions sur l'Université et ses programmes. Tout d'abord, je ne pourrais effectuer qu'un seul semestre là bas, en autonome, et le baccalauréat qui m'intéresse est celui en Administration, concentration marketing. - ce programme, pour cette période, est-il bien ouvert aux étudiants en échange ? Car quand je recherche dans "programme offerts" et que je coche le "étudiant international", ça ne me le met pas dans le choix. Pourtant, je le vois bel et bien comme offert dans "guide pour étudiants internationnaux 2015-2016". - et puis, j'ai vu qu'il y avait un tronc commun pour ce baccalauréat. En tant qu'étudiante en programme, je suis obligée de prendre les cours communs ou je peux piocher ou je veux dans le tronc commun+concentration ? - si quelqu'un a déjà pris ce programme et aurait des petites infos, sur les cours, tout ça, je suis également preneuse Toujours concernant l'Université, j'ai quelques questions concernant le logement. Les résidences universitaires sur le campus sont ouvertes également aux étudiants en échange ? Si oui, quand dois-je faire une demande ? Et si quelqu'un sait comment sont organisés ses logements aussi (appartements en colocation, chambres individuelles, parties communes ?) ça m'intéresse Et enfin, dernier point pour le moment, le CREPUQ ! On m'a informer que je devrai rendre mon dossier courant janvier, qu'une première sélection s'opérera au sein de mon université avant d'envoyer les dossiers au Québec. Apparemment, les réponses de Sherbrooke ne seront données qu'à partir du moi de mai. Cela me parfait court pour les démarches pour le visa non ? (D'ailleurs, comme je ne pars que 6 mois, il me semble que je n'ai pas besoin de CAQ, c'est bien ça ?) Voilà voilà. Merci d'avance pour vos réponses ! (Et désolée du gros pavé ahah)
  15. s-nouvella

    lunettes, lentilles ophtalmo

    Bonjour Je voudrai savoir où je dois me diriger pour faire un examen pour mes yeux et combien ça peux me coûter je suis étudiante à Sherbrooke. Merci
  16. Bonjour à tous, alors voila, on débute notre projet pour venir s'installer dans la belle province, date d'arrivée envisagée été 2016, le temps de faire toute la procédure d'rrivée en travailleur qualifié en résidence permanente pr mon mari et notre famille (2 enfants de 4 et 7 aujourd'hui, qui auront donc 6/7 ans et 9/10 a notre arrivée sur place. Nous étudions le marché du travail vis a vis du futur secteur de recherches de mon mari et notre choix se portrait sur Sherbrooke. Cette ville nous l'air idéale de par sa taille humaine et son emplacement entre québec et montreal, dans un bassin qui offre pas mal de perspectives dans l'industrie et les les techniques d'usinage. J'aimerais avoir l'avis de vous autres qui avez immigré au québec et qui vous aussi avez choisi cette ville. Nous mettrons nos enfants dans une école publique, quelles sont les mieux réputées? cela conditionnera notre recherche de logement au moment venu, puisque les écoles sont rattachées au lieu de résidence des enfants. Le transport en commun est il aisé? nous aurons une voiture pour les déplacements dom - travail de mon mon mari mais moi je ferai sans Je compte m'occuper des enfants dans un premier pour etre présente lors de leur intégration (école etc..) je chercherai une job ensuite (administratif). J'ai pu constater en cherchant un peu que les logements ont un prix très abordables, y'a til des quartiers cependant à privilégier par rapport a d'autres? Je vous remercie par avance de votre gentillesse !
  17. LaRoche Lolotte

    Nouveaux sherbrookois

    Allo tout le monde, mon copain et moi venons d'arriver à Sherbrooke (on est arrivées le 17 août en fait, mais il fallait le temps que ca monte au cerveau !). Nous venons d'Angers. Lui étudie à l'université de Sherbrooke et je travaille dans la communication. Pour tous ceux qui souhaitent avoir des informations sur les permis d'études ou de travail temporaire, n'hésitez pas ! Nous serions également ravis de rencontrer des sherbrookois et néo-sherbrookois. A bientôt !
  18. omallo29

    Besoin d'aide URGENT !

    Bonsoir à tous ! Nous avons pris nos billets d'avion et nous arrivons à Montréal le 1er avril prochain ! Nous cherchons déjà depuis plusieurs semaines une maison ou un appartement 6 1/2 minimum (nous sommes 5) dans la région Estrie mais sans succès !!!! Est-il possible de passer par une agence immobilière pour trouver quelque chose ? Nous sommes commerçants et donc, nous ne pouvons pas partir avant cette date pour prospecter sur place, arrive-t-on a trouver une location en restant en France ? Merci d'avance pour toutes vos réponses !!! il ne nous reste que quelques semaines pour trouver et nous commençons un peu à perdre espoir ! Bonne soirée à tous ! Lucille et Olivier
×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles