Jump to content

I'm back, 10 ans après


Cèdre
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

Bonjour tout le monde,

 

10 ans... Dix longues années se sont écoulées depuis que j'ai tourné le dos au Canada, depuis la missive que j'ai envoyée via ma "Lettre ouverte au MICC" pleine de désespoir (pour ceux qui veulent le contexte complet: )

 

 

J'en ai vécues des choses depuis, entre l'arrivée de ma seconde fille, la création et le succès de mon entreprise. Nous sommes heureux aujourd'hui en France. Et pourtant... l'envie d'Amérique se fait à nouveau sentir, tant de mon côté que de celui de ma moitié d'ailleurs.

 

Micro flash back: il y a un  peu plus de 10 ans de cela, nous prenions la décision de tenter l'aventure Canadienne, mon épouse, notre fille (âgée de tout juste un an à l'époque), via le processus de Certificat de sélection du Québec (le fameux CSQ). De nombreuses désillusions (délais incroyablement longs, règles qui changeaient en cours de route, nombreux renvois de dossier pour manque de documents qui avaient déjà été transmis, etc), et une vie que nous souhaitions faire sortir de sa parenthèse nous poussaient à abandonner ce projet, et à envisager à nouveau notre vie en France.

 

Et nous le fîmes avec succès. Professionnellement tout d'abord, puisque je suis toujours l'associé d'une entreprise qui se porte bien. Et (le meilleur pour la fin) d'un point de vue personnel: Chloé, notre petite dernière, arrivait au sein de notre famille en 2016, soit deux ans après avoir tourné la page québécoise.

 

10 belles années en somme, j'irai même jusqu'à dire que ce sont les dix plus belles années de nos vies familiales et professionnelles. 10 ans sans être sans cesse en train de me projeter sans certitudes. 10 ans sans entendre parler de CSQ, résidence permanente, entretien, visite médicale... 10 ans sans revenir sur ce forum également sur lequel j'avais rencontré des gens intéressants, des êtres humains dans la même situation que moi.

 

Alors pourquoi revenir vers le sujet de l'immigration, me direz vous? Pour être tout à fait sincère avec vous, chers lecteurs et forumistes, je suis, au moment même ou je rédige ces quelques lignes, en train de tenter de trouver une réponse cohérente à cette question. Et je pense, en partie tout du moins, l'avoir trouvée.

 

L'énorme différence entre le moi d'aujourd'hui, et celui d'il y a 10 ans, se trouve tout simplement dans ma situation. Il y a 10 ans, j'avais BESOIN de partir. Notre décision avait été prise à la suite d'une perte d'emploi, et nous ne roulions pas sur l'or, loin s'en faut. Ce projet canadien nous tenait particulièrement à coeur, nous voulions un nouveau départ, un "fresh start", suite à des déconvenues que nous avions vécues dans l'hexagone. Autant vous dire que nous n'en dormions pas la nuit, c'était devenu le sujet principal de nos discussions, et même de nos conflits...

 

Aujourd'hui, sans faire non plus partie du club des millionnaires français, nous vivons une situation bien plus confortable. Nous n'avons absolument pas BESOIN de partir. D'aucuns diraient même que ce serait une idée folle. Confort économique, sociale, familiale, beaucoup de choses nous sourient.

 

Mais je pense justement que le rapport que nous avons aujourd'hui à l'immigration est beaucoup plus sain, beaucoup plus serein. Nous ne sommes plus pressés, déjà (et dieu sait qu'il ne faut pas l'être avec eux...), et ce n'est plus un besoin, mais une ENVIE. Nous avons ENVIE d'y vivre, ENVIE d'élever nos filles là-bas, ENVIE d'y retourner (nous y avions séjourné 5 mois en 2012, et y sommes régulièrement retourné en vacances, dans ma belle famille).

 

Et puis nous n'avons qu'une vie sur cette terre. Une seule. Lorsque ce sera fini, pas de bouton "rejouer". J'ai 39 ans aujourd'hui, nous sommes encore jeunes, et sommes toujours à même de relever des défis. Car il s'agit de cela également: relever un défi, se mettre à l'épreuve d'une nouvelle culture, d'un nouveau pays, d'un nouveau projet de vie. J'en frissonne d'avance, c'est dans mes tripes.

 

Alors voilà, je suis de retour. J'espère que pour certains d'entre ceux avec qui j'avais eu le plaisir d'échanger à l'époque sont encore de la partie, même si de l'eau a couler sous les ponts depuis. Je reviens avec l'envie de partager, mais également d'apprendre, car beaucoup de choses ont changé.

 

Pour information, je me suis inscrit la semaine dernière sur le portail ARRIMA (nouveauté pour moi), et nous ai déjà inscrits, mon épouse et moi-même, à l'épreuve du TEFAQ. Je ne connais pas les délais de réponse, je redémarre complétement le processus, et serai surement amené à humblement vous solliciter lorsque mes questions ne trouveront pas de réponses. 

 

Tiens d'ailleurs, une question me vient à l'esprit, comme ça: avez vous une idée du délai de traitement sur ARRIMA La demande a une durée de vie d'un an, mais pour ceux qui ont eu un retour, ça a pris combien de temps? Merci!

 

Amicalement votre

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
à l’instant, johnny_ca a dit :

 Les échanges se font en français sur ce forum. 

OK Karen.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

 En vous lisant, en 2014 (rapidement)

, votre frustration légitime, pour moi, avait un manque de recul et d'expérience. Pas que j'excuse un fonctionnement qui est encore pire qu'à votre époque, c'est ainsi neanmoins, pensez à rebooter votre passé, vos habitudes et foncez dans vos rêves. L'immigration n'est plus aussi ouverte qu'à votre époque, mettez vous bien à jour et belle réussite :)

Edited by QCmonCA
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 10 heures, QCmonCA a dit :

 En vous lisant, en 2014 (rapidement)

, votre frustration légitime, pour moi, avait un manque de recul et d'expérience. Pas que j'excuse un fonctionnement qui est encore pire qu'à votre époque, c'est ainsi neanmoins, pensez à rebooter votre passé, vos habitudes et foncez dans vos rêves. L'immigration n'est plus aussi ouverte qu'à votre époque, mettez vous bien à jour et belle réussite :)

Merci pour ce message. En effet, nous avons beaucoup plus de patience, rien ne presse aujourd'hui.

 

En revanche, j'ai l'impression (mais ce n'est qu'une impression), que le fonctionnement est aujourd'hui plus fluide qu'en 2013. Bon, en tous cas moins chaotique on va dire. Je n'exclue pas de me tromper

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 13 heures, johnny_ca a dit :

 Les échanges se font en français sur ce forum. 

Pourquoi tu fais ça en fait?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 4 heures, Cèdre a dit :

Pourquoi tu fais ça en fait?

Parce qu'il est un troll.  Si vous recommencez à fréquenter le forum, vous finirez toujours par tomber sur lui, sous un pseudo ou l'autre (il en change régulièrement).

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 17 heures, Cèdre a dit :

Merci pour ce message. En effet, nous avons beaucoup plus de patience, rien ne presse aujourd'hui.

 

En revanche, j'ai l'impression (mais ce n'est qu'une impression), que le fonctionnement est aujourd'hui plus fluide qu'en 2013. Bon, en tous cas moins chaotique on va dire. Je n'exclue pas de me tromper

Même si 2013 peut être une année particulière, le mot fluide n'existe plus.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 5 minutes, immigrer.com a dit :

Re-Bienvenue parmi nous !

 

Quel beau message de persévérance, nous allons partager cela sur le réseau

Merci! 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Le 2023-01-22 à 02:45, Cèdre a dit :

Merci pour ce message. En effet, nous avons beaucoup plus de patience, rien ne presse aujourd'hui.

 

En revanche, j'ai l'impression (mais ce n'est qu'une impression), que le fonctionnement est aujourd'hui plus fluide qu'en 2013. Bon, en tous cas moins chaotique on va dire. Je n'exclue pas de me tromper

 

Il y a dix ans c'était plus facile d'obtenir CSQ et RP (mon cas), c'est moins fluide aujourd'hui.

Bonne chance.

 

Un élément à ne pas négliger, votre confort plus bourgeois obtenu ces dix dernière années (c'est positif et pas une critique) et vos 10 ans de plus rendront d'autant plus difficile l'adaptation durant une immigration. On repart à zéro et le fossé avec la situation bien établie et confortable que l'on quitte est d'autant plus grand.

Bonne chance

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 2 heures, qwintine a dit :

 

Il y a dix ans c'était plus facile d'obtenir CSQ et RP (mon cas), c'est moins fluide aujourd'hui.

Bonne chance.

 

Un élément à ne pas négliger, votre confort plus bourgeois obtenu ces dix dernière années (c'est positif et pas une critique) et vos 10 ans de plus rendront d'autant plus difficile l'adaptation durant une immigration. On repart à zéro et le fossé avec la situation bien établie et confortable que l'on quitte est d'autant plus grand.

Bonne chance

 

Merci pour ce témoignage.

 

En effet, ce confort n'est pas à négliger, et c'est après une mûre réflexion que nous avons pris la décision de repartir à l'abordage du Québec.

 

Très sincèrement, je doute (mais encore une fois, je peux me tromper), que la situation aujourd'hui soit pire que celle que j'ai connue. Nous étions sur des délais qui allaient d'un an et demi à plus de deux ans pour un simple CSQ. De toutes façons, nous ne sommes plus pressés cette fois, et ça fait toute la différence.

 

Pour ce qui est de l'adaptation, nous avons un profil très "international". Ma femme est sud américaine, nous nous sommes rencontrés tous deux lorsque nous vivions en Australie, avons de la famille aux quatre coins du globe, et sommes régulièrement venus au Québec, dont un séjour de 5 mois. ça n'assure pas une adaptation à 100%, c'est sûr, mais ça aide. Et pour les 10 ans de plus, s'ils sont bien présents physiquement (le temps est assassin, comme disait renaud), dans la tête c'est toujours l'aventure :)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a une heure, Cèdre a dit :

Merci pour ce témoignage.

 

En effet, ce confort n'est pas à négliger, et c'est après une mûre réflexion que nous avons pris la décision de repartir à l'abordage du Québec.

 

Effectivement, la réflexion est une chose le vivre en est encore une autre. Un chose est certaine, le choc de la réalité rattrape rapidement nos fantasmes.

 

il y a une heure, Cèdre a dit :

 

Très sincèrement, je doute (mais encore une fois, je peux me tromper), que la situation aujourd'hui soit pire que celle que j'ai connue. Nous étions sur des délais qui allaient d'un an et demi à plus de deux ans pour un simple CSQ. De toutes façons, nous ne sommes plus pressés cette fois, et ça fait toute la différence.

 

Il y a dix ans obtenir un CSQ en moins d'un an ce faisait facilement. Nous avons obtenu notre CSQ en moins d'un an avec un demande de documents additionnels car refus de certaines pièces difficiles à obtenir (certificat de naissance à l'étranger d'un pays ravagé par les guerres, employeurs non francophones ou anglophones peu aidant pour nous fournir les attestations d'emplois,  ...). Bout en bout incluant la RP et réception de la brune, nous avons eu le tout en 18 mois. C'était court même si pris dedans cela nous semblait très lent et long.

Ce n'était pas une sinécure. Mais avec le recul comparé à aujourd'hui ... pourquoi nous nous plaignions nous ?

C'est plus difficile ces dernière années et plus long ! 

 

il y a une heure, Cèdre a dit :

 

Pour ce qui est de l'adaptation, nous avons un profil très "international". Ma femme est sud américaine, nous nous sommes rencontrés tous deux lorsque nous vivions en Australie, avons de la famille aux quatre coins du globe, et sommes régulièrement venus au Québec, dont un séjour de 5 mois. ça n'assure pas une adaptation à 100%, c'est sûr, mais ça aide. Et pour les 10 ans de plus, s'ils sont bien présents physiquement (le temps est assassin, comme disait renaud), dans la tête c'est toujours l'aventure :)

 

Nombre de gens avec ces certitudes (j'en faisait partie et moi aussi nous avions des profils "international") qui on un réveil frontal en vivant une immigration.

Aller souvent en vacances à l'étranger et avoir de la famille à l'étranger, ne prépare pas aux différents chocs d'une immigration.

Pour ce qui est des 10 ans de plus, je ne parlais pas du physiquement mais bien du mentalement quand on a une situation bien établie dans le pays d'orgine, on mode de pensée bien enraciné. Les attentes sont différentes de celles d'un jeune au début de sa carrière et de sa vie de famille qui tente l'aventure par exemple.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 21 minutes, qwintine a dit :

 

Effectivement, la réflexion est une chose le vivre en est encore une autre. Un chose est certaine, le choc de la réalité rattrape rapidement nos fantasmes.

 

 

Il y a dix ans obtenir un CSQ en moins d'un an ce faisait facilement. Nous avons obtenu notre CSQ en moins d'un an avec un demande de documents additionnels car refus de certaines pièces difficiles à obtenir (certificat de naissance à l'étranger d'un pays ravagé par les guerres, employeurs non francophones ou anglophones peu aidant pour nous fournir les attestations d'emplois,  ...). Bout en bout incluant la RP et réception de la brune, nous avons eu le tout en 18 mois. C'était court même si pris dedans cela nous semblait très lent et long.

Ce n'était pas une sinécure. Mais avec le recul comparé à aujourd'hui ... pourquoi nous nous plaignions nous ?

C'est plus difficile ces dernière années et plus long ! 

 

 

Nombre de gens avec ces certitudes (j'en faisait partie et moi aussi nous avions des profils "international") qui on un réveil frontal en vivant une immigration.

Aller souvent en vacances à l'étranger et avoir de la famille à l'étranger, ne prépare pas aux différents chocs d'une immigration.

Pour ce qui est des 10 ans de plus, je ne parlais pas du physiquement mais bien du mentalement quand on a une situation bien établie dans le pays d'orgine, on mode de pensée bien enraciné. Les attentes sont différentes de celles d'un jeune au début de sa carrière et de sa vie de famille qui tente l'aventure par exemple.

 

J'entends tes arguments. Mais tu te trompes sur un point: de certitudes, je n'en ai aucune. Je m'appuie sur des faits, sur notre passé, d'avoir vécu à l'international, d'avoir connu autre chose, d'autres mentalités,  sans pour autant être sûr de quoi que ce soit. 

 

La vérité, c'est que si nous arrivons à aller au bout du processus, je pense que cela va bien se passer. C'est un sentiment, mais je n'ai aucune certitudes.

 

Maintenant, savoir si nous réussirons ou non, il n'y a qu'un moyen de le savoir. Non?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 3 minutes, Cèdre a dit :

J'entends tes arguments.

il y a 3 minutes, Cèdre a dit :

 

Mais tu te trompes sur un point: de certitudes, je n'en ai aucune. Je m'appuie sur des faits, sur notre passé, d'avoir vécu à l'international, d'avoir connu autre chose, d'autres mentalités,  sans pour autant être sûr de quoi que ce soit. 

il y a 3 minutes, Cèdre a dit :

La vérité, c'est que si nous arrivons à aller au bout du processus, je pense que cela va bien se passer. C'est un sentiment, mais je n'ai aucune certitudes.

 

De la croyance alors si tu préfère. Mais n'oublions pas que la croyance pour le croyant n'est qu'une recherche d'une certaine certitude pour se rassurer.

 

"Le processus" n'est qu'une mise en bouche. Les choses sérieuses se passent une fois arrivé.

 

 

il y a 3 minutes, Cèdre a dit :

 

Maintenant, savoir si nous réussirons ou non, il n'y a qu'un moyen de le savoir. Non?

 

Ah mais c'est clair que rien ne vaut l'épreuve du feu pour le savoir. Mais évaluer le rapport risques/bénéfices est important pour éviter de perdre trop de plumes et d'en faire perdre aux proches.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement