Jump to content
Sign in to follow this  
Laurent

Permis moto France - Québec - Équivalences

Recommended Posts

Est-ce qu'il y a des motards parmi vous qui connaissent les 2 marchés et qui pourraient nous faire un récapitulatif sur les différences, équivalence, conseils aux Français qui voudraient conduire une moto au Québec.

 

-Est-ce qu’il vaut mieux le passer en France avant de partir au Québec ?
-Sera-t-il valable au Québec ? Si non, quelles sont les équivalences ?
-Le permis moto coûte-t-il plus cher en France ou au Québec ?
-Avec le permis auto, peut-on conduire au Québec des motos de 125cm3 comme en France ?
-Quelles sont les grandes différences entre le permis moto en France et au Québec ?

 

Avec vos réponses nous allons pouvoir compiler une belle fiche technique de conseils :)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

De mémoire, je perds mon permis moto FR au QC dès l'échange...

Un étudiant de 18 ans avec son permis gros cube FR il fait ce qu'il veut à QC en moto mais un résident permanent avec 15 ans de permis, le perdra au QC.

Nous n'avons pas le droit de remonter la file de voiture par la gauche, gros choc en venant de PACA :)

Cela m'a suffit, j'immigre et c'est dans ma case, à regret, perte et profit.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le permis moto, il faut repasser les épreuves théoriques et de conduite, en circuit fermé et sur route.

https://saaq.gouv.qc.ca/permis-de-conduire/permis-etranger/

Avec le permis voiture, on peut aussi conduire un scooter jusqu'à 50cm3, pas plus

https://saaq.gouv.qc.ca/permis-de-conduire/classes-permis/

 

Attention, les couts d'immatriculation à l'année d'une moto sont assez dissuasifs !

https://saaq.gouv.qc.ca/saaq/tarifs-amendes/immatriculation/cout-renouvellement-immatriculation/motos/

Surtout qu'on rentre vite dans la catégorie des "motos à risque" :

https://saaq.gouv.qc.ca/immatriculation/immatriculer-vehicule/moto/motos-a-risque/

De plus, à moins de trouver des pneus hiver homologués au Québec (comme ceux-ci : http://motoplus.ca/conso/2016/06/pneu-moto-dhiver/), on ne peut pas rouler en moto du 15 décembre au 15 mars, même si la météo le permettrait !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, PACAtoQC a dit :

Nous n'avons pas le droit de remonter la file de voiture par la gauche, gros choc en venant de PACA :)

C'est une mesure de sécurité qui doit sauver des vies.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, PACAtoQC a dit :

De mémoire, je perds mon permis moto FR au QC dès l'échange...

Un étudiant de 18 ans avec son permis gros cube FR il fait ce qu'il veut à QC en moto mais un résident permanent avec 15 ans de permis, le perdra au QC.

Nous n'avons pas le droit de remonter la file de voiture par la gauche, gros choc en venant de PACA :)

Cela m'a suffit, j'immigre et c'est dans ma case, à regret, perte et profit.

Remonter les files en France est toléré seulement. Ce n'est pas un droit, et en cas d'accident, c'est le remonteur de file qui est en tord.

Depuis février 2016, une expérimentation de 4 ans est lancée dans 4 régions (Gironde, Rhone, Bouches-du-Rhone et Ile-de-France) pour analyser les impacts : la remontée de file y est autorisée mais dans certaines conditions bien précises (au moins 2x2 voies avec terre-plein centrale, en cas de fort ralentissement, vitesse max du remonteur à 50Km/h, interdit en centre-ville, etc).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2017-05-29 à 17:39, Laurent a dit :

Est-ce qu'il y a des motards parmi vous qui connaissent les 2 marchés et qui pourraient nous faire un récapitulatif sur les différences, équivalence, conseils aux Français qui voudraient conduire une moto au Québec.

 

-Est-ce qu’il vaut mieux le passer en France avant de partir au Québec ?
-Sera-t-il valable au Québec ? Si non, quelles sont les équivalences ?
-Le permis moto coûte-t-il plus cher en France ou au Québec ?
-Avec le permis auto, peut-on conduire au Québec des motos de 125cm3 comme en France ?
-Quelles sont les grandes différences entre le permis moto en France et au Québec ?

 

Avec vos réponses nous allons pouvoir compiler une belle fiche technique de conseils :)

 

SI tu passes ton permis Moto (différent pour voiture) en France, tu dois repasser l'examen pratique (équ. du code) + Examen pratique en circuit fermé + examen pratique sur route au Québec. Par contre tu n'as plus besoin d'avoir les mois d'attente obligatoires pour passer les examens pratiques ni d'avoir un permis probatoire.

Tu n'es pas non plus obligé de passer par une moto-école mais tu vas t'inscrire directement à la SAAQ.

Je trouve que c'est une très bonne chose car la conduite est différente au Québec qu'en France.

Tu peux venir passer ton examen avec la moto d'un copain (qu'il apportera lui même jusqu'à là bas évidement).

 

Pour t'inscrire: https://saaq.gouv.qc.ca/services-en-ligne/citoyens/examen-conduite/prendre-rendez-vous/moto-classes-6r-6a-6b-et-6c/ 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By immigrer.com
      Coincée par la pandémie, une immigrante devra payer son accouchement
      Traverser la frontière pour valider un permis de travail n'est pas considéré comme un voyage essentiel par le Canada.
      David Rémillard Publié à 5 h 32 Radio-Canada Une immigrante française officiellement sélectionnée par le Québec et dont l'accouchement est prévu en août prochain devra payer les frais médicaux de sa poche, incapable d'obtenir le permis de travail exigé par la Régie de l'assurance maladie.
      Stéphanie* (nom fictif) s'estime prise au piège.
      La jeune femme a immigré au Québec il y a près de deux ans. Elle y a rencontré son conjoint actuel et travaille depuis plus d'un an dans un commerce de la capitale en vertu d'un permis ouvert. Son partenaire, lui aussi un expatrié, détient un statut de résident permanent du Canada.
      La situation actuelle du couple ne donne toutefois pas accès à une couverture de la Régie de l'assurance maladie du Québec (RAMQ) pour Stéphanie.
      Enceinte depuis décembre, elle a amorcé des démarches pour obtenir un Certificat de sélection du Québec (CSQ) en février. C'était donc avant la pandémie de COVID-19.
      Le document lui était nécessaire en vue d'obtenir un permis de travail fermé du gouvernement fédéral, lequel lui permettrait ensuite de faire une demande d'adhésion à la RAMQRégie de l'assurance-maladie du Québec. À première vue et après avoir pris connaissance des délais de traitement, le plan semblait bon.
       
      source et suite: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1722144/immigration-regie-assurance-maladie-quebec-frontiere-tour-du-poteau-covid19?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter
    • By Didier55
      Je me suis fais arrêté par la police car je dormais dans mon auto, j'étais fatigué et j'avais pris quelques bières... très mauvaise idée!
      j'ai perdu mon permis de conduire et je dois passer un test de la SAAQ qui s'appel PERRCCA 
      (Programme d'évaluation et de réduction du risque de conduite avec les capacités affaiblies)
      il parait que 85% des gens l'échoue... quelqu'un peut m'aider à en savoir plus sur ce test?
      merci!
      Didier
    • By will972
      Bonjour
       
      J'ai déjà un permis de conduire en France.
      Sur le site de la SAAQ c'est marqué "la
      personne qui vient d'un autre pays que le Canada et qui s'établit au Québec a un délai de 12 mois suivant son établissement au Canada pour faire une demande d'échange de permis de conduire, avec ou sans examen, afin d'obtenir un permis de conduire du Québec."
      Mais en cherchant j'ai lu ici que passé 90 jours il fallait refaire l'examen.
      Où est le vrai ? 12 mois ou 90 jours ? Peut être que c'est passé de 90 jours à 12 mois ? Ou alors les 2 chiffres sont bons, avec un examen pas obligatoire pendant les 90 premiers jours puis obligatoire ensuite ?
      Aussi je lisais sur un autre forum que dans d'autres provinces qu'il fallait maintenant amener un récapitulatif appelé "relevé restreint d'informations" disponible à la prefecture pour faire l'échange. Et au Québec y'en a besoin ?
      Je prévois de partir bientôt, mais pour préparer ma venue dans 6 mois. J'aimerais pas payer pour rien pendant 6 mois, mais j'aimerais encore moins payer un examen. Suivant la réponse j'échange mon permis... ou pas.
      Merci par avance de tout renseignement.
    • By Augustin44
      Bonjour, 
       
      Je suis étudiant Français au Québec depuis 8 mois, j'avais une moto 125 en France et j'avoue que celle ci me manque bien ! 
       
      Je suis tombé sur ceci a l'instant : 
       
      https://saaq.gouv.qc.ca/permis-de-conduire/permis-etranger/
       
      On est d'accord que selon ce site gouvernemental, je peux conduire une moto durant toute la durée de mes études sans avoir a repasser les examens pratiques ? 
       
      Merci 
       
    • By immigrer.com
      Après avoir affirmé mardi la possibilité pour des musulmanes du Québec de passer leur examen de conduite vêtues d'une burqa ou d'un niqab, même après l'adoption du projet de loi 62, le premier ministre Philippe Couillard revient sur sa décision. Dorénavant il faudra être à visage découvert si on peut passer son examen pour obtenir un permis de conduire québécois auprès de la SAAQ, société de l'assurance automobile du Québec.
       
      http://journalmetro.com/actualites/national/1051320/niqab-et-burqa-couillard-se-rallie-a-ses-ministres/
    • By immigrer.com
      Plus besoin de permis international
        1,8K     AUTRES       DOMINIQUE SCALI Jeudi, 5 mai 2016 16:38MISE à JOUR Jeudi, 5 mai 2016 16:38 Les snowbirds qui se rendent en Floride en voiture n’auront bientôt plus à s’inquiéter lorsqu’ils traverseront l’État de la Géorgie, qui interdisait les permis de conduire en français.
      «À compter du 1er janvier 2017, il suffira [aux Québécois] de présenter leur passeport et leur permis de conduire du Québec en cas de besoin», a annoncé CAA-Québec par communiqué hier.
      En effet, le petit État situé juste au-dessus de la Floride était jusqu’ici le seul aux États-Unis à considérer que le permis de conduire québécois n’était pas valide parce qu’il n’est pas libellé en anglais.
      Rumeurs
      Des rumeurs voulant que des automobilistes aient reçu des amendes salées pour cette raison avaient déjà circulé. Mais il semble que les autorités géorgiennes appliquaient peu cette loi.
      CAA-Québec affirmait d’ailleurs en février qu’aucun de leurs membres n’a rapporté avoir eu de problème en raison de leur permis de conduire en Géorgie.
      Reste que légalement, l’obligation est maintenant bel et bien levée. «C’est une belle victoire», se réjouit Philippe Saint-Pierre, porte-parole de CAA-Québec.
      En plus de CAA et de son homologue américain AAA, le gouvernement du Québec avait lui aussi fait des pressions sur la Géorgie pour que l’État change sa loi.
       
      source: http://www.journaldemontreal.com/2016/05/05/plus-besoin-de-permis-de-conduire-international-pour-se-rendre-en-floride
    • By lavictoire
      Est-ce-que le virage à droite au feu rouge est légal, je vois beaucoup d'automobilistes le faire dans certaines villes comme Québec, Sherbrooke, etc... en région.
    • By immigrer.com
      Nouvelles La SAAQ annonce une baisse importante de ses tarifs
      Le 27 novembre 2014 à 11h04 | Jean‐Luc Lavallée / Journal de Québec L’amélioration du bilan routier aura des retombées positives sur le portefeuille des conducteurs québécois qui seront récompensés, dès 2016, par une baisse moyenne des tarifs d’environ 65 $/an. Chose promise, chose due. La SAAQ avait suscité une vague d’incrédulité en annonçant ses intentions il y a quelques mois. Elle ont été chiffrées officiellement, jeudi matin. Pour un propriétaire d’un véhicule de promenade, la portion dédiée à la contribution d’assurances sur le permis de conduire passera de 64 $ à 55 $ et de 120 $ à 64 $ sur l’immatriculation. Concrètement, il s’agit d’une économie de 65 $/an, soit une réduction de 35 % pour environ 4,2 millions de conducteurs. La SAAQ se privera ainsi de revenus annuels de 394 millions. Une rare bonne nouvelle qui en étonnera plusieurs dans le contexte actuel des finances publiques, alors que le gouvernement gratte les fonds de tiroirs pour tenter de trouver de l’argent. Le régime public d’assurance automobile, qui affiche un surplus de 1,1 milliard $, est toutefois indépendant. L’argent des primes d’assurances est déposé en fiducie et doit servir à l’usage exclusif des assurés et des accidentés de la route. «Ce serait une erreur de penser que le gouvernement peut aller chercher de l’argent là parce que c’est illégal. Le gouvernement ne peut pas puiser dans ce fonds‐là», a réagi le ministre des Transports Robert Poëti. «Qu’est‐ce qui arrive dans votre vie privée quand vous avez un comportement exceptionnel ? Il y a des baisses d’assurances. Le gouvernement fait la même chose. Je félicite les conducteurs du Québec, je félicite la conscientisation populaire [par rapport à] l’alcool et la vitesse. C’est une bonne nouvelle parce que les citoyens du Québec le méritent, parce que les conducteurs sont responsables.» Une baisse historique «À ma connaissance, c’est la première fois dans l’histoire de la SAAQ qu’il y a une réduction de tarifs. Et elle est très significative: 394 millions par an sur trois ans, c’est un milliard de dollars. Je comprends que les gens soient incrédules parce que nous ne sommes pas à l’heure des bonnes nouvelles», a commenté la présidente et chef de la direction de la SAAQ, Nathalie Tremblay, en entrevue avec Le Journal. «Ce qui est important pour moi, c’est que les gens comprennent que c’est un régime d’assurances et qu’il y a un lien direct entre leur comportement et les frais qu’ils paient, comme pour toute compagnie d’assurances. Alors, si on continue d’améliorer le bilan routier, moi, je serai des plus heureuses de pouvoir baisser leur prime à nouveau». Être prudent, c’est payant, a insisté la société d’État dans son communiqué officiel. «Les bons résultats des dernières années auront donc permis de résorber, 10 ans plus tôt que prévu, le déficit cumulé de 2,7 milliards constaté en 2008», peut‐on lire. Légère baisse ou hausse pour les motocyclistes Les motocyclistes (permis de conduire de classe 6), qui réclament à cor et à cris des réductions importantes de tarifs, risquent d’être extrêmement déçus. La réduction de la contribution d’assurances sur le permis de conduire est marginale: seulement 2 $. Quant à l’immatriculation, elle varie en fonction de la catégorie et subit même une forte hausse pour les engins de 126 à 400 cc (+ 43 $) et pour les motos dites «à risque» (+ 148 $). Les propriétaires de motocyclettes de 125 cc et moins économiseront 6 $/an alors que ceux qui possèdent une moto de plus de 400 cc (la grande majorité des motos en circulation) sauveront un maigre 4 $/an. «89 % des motos vont avoir une baisse sur leur immatriculation moto. On a deux catégories qui vont avoir une légère hausse parce que le coût moyen de leurs accidents a augmenté, ce qui fait qu’ils doivent payer les accidents qu’ils ont généré», précise Mme Tremblay. Au final, neuf motocyclistes sur 10 économiseront 6 $/an dès 2016. Les nouveaux tarifs, proposés par la SAAQ pour les années 2016 à 2018, seront évalués par un conseil d’experts indépendants qui analysera dans le fin détail son document. Les experts tiendront des consultations publiques en 2015. Le conseil d’administration de la SAAQ aura ensuite le plein pouvoir pour entériner les recommandations formulées par les experts. Le bilan s’améliore encore en 2014 Le bilan s’améliore sans cesse depuis 2006. En 2013, les routes québécoises ont fait moins de 400 morts. Il faut remonter aux années 40 pour retrouver des chiffres aussi bas. Cependant, à l’époque, on comptait moins de 350 000 véhicules en circulation alors qu’on en dénombre plus de 6 millions aujourd’hui. Dans les neuf premiers mois de l’année 2014, le bilan est également en baisse de 5 % par rapport à l’année précédente. Les routes ont fait 269 victimes, 14 de moins qu’en 2013 à pareille date. Décès sur les routes du Québec : (sur 12 mois) 1973: 2 209 1980: 1 492 1990: 1 072 2006: 720 2007: 604 2008: 556 2009: 503 2010: 488 2011: 475 2012: 421 2013: 399 2014: 269 (en date du 30 septembre) *Source : Société de l’assurance automobile du Québec source : http://argent.canoe.ca/nouvelles/la-saaq-annonce-une-baisse-importante-de-ses-tarifs-27112014
    • By Pregunton
      Bonjour à tous.

      J'habite ici peu près de 1 an et demi. Je voulais faire l'échange de mon permis de conduire de mon pays.

      En effet, j'ai fait l'ouverture de dossier et j'ai déjà passé les examens théoriques. Il me reste à faire la conduite.

      Mais le délai pour conduire avec mon permis de mon pays a déjà expiré.

      Pour l'instant j'ai le permis d'apprenti conducteur pour me promener avec une voiture de catégorie 5 mais accompagné avec un titulaire d'un permis de conduire pour plus de 2 ans.

      Ma question:

      La règle de la personne qui doit avoir plus de 2 ans (son permis de conduire) s'applique même pour les personnes qui font juste un échange ou juste pour les personnes qui vont étudier le course de conduite à partir de zéro? (ça veut dire les personnes qui n'ont jamais eu le permis et qui ont besoin d'étudier à l'école de conduite)

      Ma femme est encore dans la période admissible pour conduire avec son permis de conduire de son pays d'origine. J'aimerais qu'elle profite de ce temps pour réussir son permis québécois (comme je ne l'ai pas fait!!!) et sortir avec moi pour commencer à pratique la conduite.

      Merci d'avance.
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines