Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'saaq'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 12 results

  1. Est-ce qu'il y a des motards parmi vous qui connaissent les 2 marchés et qui pourraient nous faire un récapitulatif sur les différences, équivalence, conseils aux Français qui voudraient conduire une moto au Québec. -Est-ce qu’il vaut mieux le passer en France avant de partir au Québec ? -Sera-t-il valable au Québec ? Si non, quelles sont les équivalences ? -Le permis moto coûte-t-il plus cher en France ou au Québec ? -Avec le permis auto, peut-on conduire au Québec des motos de 125cm3 comme en France ? -Quelles sont les grandes différences entre le permis moto en France et au Québec ? Avec vos réponses nous allons pouvoir compiler une belle fiche technique de conseils
  2. Je me suis fais arrêté par la police car je dormais dans mon auto, j'étais fatigué et j'avais pris quelques bières... très mauvaise idée! j'ai perdu mon permis de conduire et je dois passer un test de la SAAQ qui s'appel PERRCCA (Programme d'évaluation et de réduction du risque de conduite avec les capacités affaiblies) il parait que 85% des gens l'échoue... quelqu'un peut m'aider à en savoir plus sur ce test? merci! Didier
  3. J'ai passé (et obtenu) mon permis de conduire il y a très peu (quelques semaines à l'écriture de ce billet) et je souhaitais partager mon expérience et la comparer avec le passage du permis en France. La Durée Tout d'abord, les cours au Québec sont obligatoire. On compte 4 phases. Avec les cours il y a des échéances à respecter, ainsi de la phase 1 à l'examen théorique (communément appelé « le Code » en France) il faut qu'il y ait un délai de 10 mois et entre la phase 1 et l'examen pratique : 12 mois. Tandis qu'en France, il faut avoir complété au moins 20 heures de pratique et avoir de bons résultats au test théorique. Il faut donc au moins 1 an avant d'avoir son permis au Québec contre aucune durée minimale en France. Le Coût J'ai passé mon permis en France (où j'ai échoué) et au Québec. En France mon forfait m'a coûté environ 1200 euros, au Québec il m'a coûté 1100 dollars. J'ai pris une dizaine d'heures de conduite en auto-école en France rendant la facture bien salée et tout ça pour l'échouer. Mais au Québec c'est quelque peu différent ... Au Québec, une fois l'examen théorique en poche, on obtient un permis de conduite accompagnée qui, comme son nom l'indique, permet de conduire une voiture à condition d'être en compagnie de quelqu'un qui a un permis régulier depuis au moins 2 ans. En France, il me semble que c'est également permis mais à la différence qu'il faille conduire une voiture à double commande, ce qui inévitablement augmente les coûts car il faut louer. Généralement les gens optent pour des heures de conduite en auto-école, qui ne cessent d'augmenter à chaque année. À l'époque où j'étais inscris en France, on était à 45euros / heure. Donc à ce niveau là le Québec est plus avantageux, on peut prendre la voiture d'un ami, de sa moitié, des parents/beaux-parents etc. et conduire comme bon nous semble. Je pense avoir parcouru 2500 km en conduite accompagné (un beau road-trip jusqu'aux îles de la Madeleine, ça chiffre pas mal). On est beaucoup plus à l'aise de conduire avec quelqu'un qu'on connaît, on peut prendre le temps pour les manœuvres, pour explorer le tableau de bord, le fonctionnement de la boîte de vitesse, la sensation d'accélération et de freinage etc. L'unique inconvénient à cela (et encore ...) c'est peut être d'attraper les mauvais plis de la personne qui nous accompagne, ou de ne pas avoir de rétro-action sur notre conduite. Dans mon cas, j'oubliais souvent les angles morts et c'est un moniteur qui a insisté là dessus. L'Examen En France, l'examen comporte quelques manœuvres de stationnement, une entrée/sortie sur autoroute et une question portant sur le véhicule. Au Québec, l'examen ne comporte pas d'autoroute et seulement une manoeuvre de stationnement (en épi ou bataille mais jamais en créneau). Le paysage automobile nord-américain est rempli de véhicules à transmission automatique, ce qui n'est pas tout à fait le cas en France ou même en Europe. Ce qui fait qu'à l'examen au Québec on peut passer son permis sur une voiture à transmission automatique et pouvoir tout de même conduire une manuelle par la suite, à l'inverse de la France où passer l'examen en automatique apportera une mention sur le permis qui n'autorisera pas la conduite d'une manuelle. Là encore le Québec ressort gagnant, l'épreuve n'est pas très compliquée pour peu que l'on effectue les vérifications nécessaires et qu'on démontre une maîtrise sur sa conduite. Bien sûr pendant l'examen il est facile de stresser et de finir par le rater d'un rien. Ce fût mon cas, et cette chaîne Youtube ainsi que ce post sur un forum québécois m'ont permis de le passer sereinement. Sans oublier bien sûr, une tonne d'heures de pratique avec mon amie qui a pu m'épauler durant tout ce processus. Pour terminer sur l'examen, c'est un peu comme en France, il y a des sites plus faciles que d'autres. On m'a beaucoup parlé de Donnaconna où les circuits sont plutôt simples. J'ai passé mon examen une première fois à Lévis où je l'ai raté, et à Québec où ça s'est super bien passé. À Montréal, la réalité doit être tout autre ... Bon examen à celles et ceux qui le passent ! Et watch-out l'hiver !
  4. Après avoir affirmé mardi la possibilité pour des musulmanes du Québec de passer leur examen de conduite vêtues d'une burqa ou d'un niqab, même après l'adoption du projet de loi 62, le premier ministre Philippe Couillard revient sur sa décision. Dorénavant il faudra être à visage découvert si on peut passer son examen pour obtenir un permis de conduire québécois auprès de la SAAQ, société de l'assurance automobile du Québec. http://journalmetro.com/actualites/national/1051320/niqab-et-burqa-couillard-se-rallie-a-ses-ministres/
  5. Plus besoin de permis international 1,8K AUTRES DOMINIQUE SCALI Jeudi, 5 mai 2016 16:38MISE à JOUR Jeudi, 5 mai 2016 16:38 Les snowbirds qui se rendent en Floride en voiture n’auront bientôt plus à s’inquiéter lorsqu’ils traverseront l’État de la Géorgie, qui interdisait les permis de conduire en français. «À compter du 1er janvier 2017, il suffira [aux Québécois] de présenter leur passeport et leur permis de conduire du Québec en cas de besoin», a annoncé CAA-Québec par communiqué hier. En effet, le petit État situé juste au-dessus de la Floride était jusqu’ici le seul aux États-Unis à considérer que le permis de conduire québécois n’était pas valide parce qu’il n’est pas libellé en anglais. Rumeurs Des rumeurs voulant que des automobilistes aient reçu des amendes salées pour cette raison avaient déjà circulé. Mais il semble que les autorités géorgiennes appliquaient peu cette loi. CAA-Québec affirmait d’ailleurs en février qu’aucun de leurs membres n’a rapporté avoir eu de problème en raison de leur permis de conduire en Géorgie. Reste que légalement, l’obligation est maintenant bel et bien levée. «C’est une belle victoire», se réjouit Philippe Saint-Pierre, porte-parole de CAA-Québec. En plus de CAA et de son homologue américain AAA, le gouvernement du Québec avait lui aussi fait des pressions sur la Géorgie pour que l’État change sa loi. source: http://www.journaldemontreal.com/2016/05/05/plus-besoin-de-permis-de-conduire-international-pour-se-rendre-en-floride
  6. Bonjour, Je suis étudiant Français au Québec depuis 8 mois, j'avais une moto 125 en France et j'avoue que celle ci me manque bien ! Je suis tombé sur ceci a l'instant : https://saaq.gouv.qc.ca/permis-de-conduire/permis-etranger/ On est d'accord que selon ce site gouvernemental, je peux conduire une moto durant toute la durée de mes études sans avoir a repasser les examens pratiques ? Merci
  7. Est-ce-que le virage à droite au feu rouge est légal, je vois beaucoup d'automobilistes le faire dans certaines villes comme Québec, Sherbrooke, etc... en région.
  8. Nouvelles La SAAQ annonce une baisse importante de ses tarifs Le 27 novembre 2014 à 11h04 | Jean‐Luc Lavallée / Journal de Québec L’amélioration du bilan routier aura des retombées positives sur le portefeuille des conducteurs québécois qui seront récompensés, dès 2016, par une baisse moyenne des tarifs d’environ 65 $/an. Chose promise, chose due. La SAAQ avait suscité une vague d’incrédulité en annonçant ses intentions il y a quelques mois. Elle ont été chiffrées officiellement, jeudi matin. Pour un propriétaire d’un véhicule de promenade, la portion dédiée à la contribution d’assurances sur le permis de conduire passera de 64 $ à 55 $ et de 120 $ à 64 $ sur l’immatriculation. Concrètement, il s’agit d’une économie de 65 $/an, soit une réduction de 35 % pour environ 4,2 millions de conducteurs. La SAAQ se privera ainsi de revenus annuels de 394 millions. Une rare bonne nouvelle qui en étonnera plusieurs dans le contexte actuel des finances publiques, alors que le gouvernement gratte les fonds de tiroirs pour tenter de trouver de l’argent. Le régime public d’assurance automobile, qui affiche un surplus de 1,1 milliard $, est toutefois indépendant. L’argent des primes d’assurances est déposé en fiducie et doit servir à l’usage exclusif des assurés et des accidentés de la route. «Ce serait une erreur de penser que le gouvernement peut aller chercher de l’argent là parce que c’est illégal. Le gouvernement ne peut pas puiser dans ce fonds‐là», a réagi le ministre des Transports Robert Poëti. «Qu’est‐ce qui arrive dans votre vie privée quand vous avez un comportement exceptionnel ? Il y a des baisses d’assurances. Le gouvernement fait la même chose. Je félicite les conducteurs du Québec, je félicite la conscientisation populaire [par rapport à] l’alcool et la vitesse. C’est une bonne nouvelle parce que les citoyens du Québec le méritent, parce que les conducteurs sont responsables.» Une baisse historique «À ma connaissance, c’est la première fois dans l’histoire de la SAAQ qu’il y a une réduction de tarifs. Et elle est très significative: 394 millions par an sur trois ans, c’est un milliard de dollars. Je comprends que les gens soient incrédules parce que nous ne sommes pas à l’heure des bonnes nouvelles», a commenté la présidente et chef de la direction de la SAAQ, Nathalie Tremblay, en entrevue avec Le Journal. «Ce qui est important pour moi, c’est que les gens comprennent que c’est un régime d’assurances et qu’il y a un lien direct entre leur comportement et les frais qu’ils paient, comme pour toute compagnie d’assurances. Alors, si on continue d’améliorer le bilan routier, moi, je serai des plus heureuses de pouvoir baisser leur prime à nouveau». Être prudent, c’est payant, a insisté la société d’État dans son communiqué officiel. «Les bons résultats des dernières années auront donc permis de résorber, 10 ans plus tôt que prévu, le déficit cumulé de 2,7 milliards constaté en 2008», peut‐on lire. Légère baisse ou hausse pour les motocyclistes Les motocyclistes (permis de conduire de classe 6), qui réclament à cor et à cris des réductions importantes de tarifs, risquent d’être extrêmement déçus. La réduction de la contribution d’assurances sur le permis de conduire est marginale: seulement 2 $. Quant à l’immatriculation, elle varie en fonction de la catégorie et subit même une forte hausse pour les engins de 126 à 400 cc (+ 43 $) et pour les motos dites «à risque» (+ 148 $). Les propriétaires de motocyclettes de 125 cc et moins économiseront 6 $/an alors que ceux qui possèdent une moto de plus de 400 cc (la grande majorité des motos en circulation) sauveront un maigre 4 $/an. «89 % des motos vont avoir une baisse sur leur immatriculation moto. On a deux catégories qui vont avoir une légère hausse parce que le coût moyen de leurs accidents a augmenté, ce qui fait qu’ils doivent payer les accidents qu’ils ont généré», précise Mme Tremblay. Au final, neuf motocyclistes sur 10 économiseront 6 $/an dès 2016. Les nouveaux tarifs, proposés par la SAAQ pour les années 2016 à 2018, seront évalués par un conseil d’experts indépendants qui analysera dans le fin détail son document. Les experts tiendront des consultations publiques en 2015. Le conseil d’administration de la SAAQ aura ensuite le plein pouvoir pour entériner les recommandations formulées par les experts. Le bilan s’améliore encore en 2014 Le bilan s’améliore sans cesse depuis 2006. En 2013, les routes québécoises ont fait moins de 400 morts. Il faut remonter aux années 40 pour retrouver des chiffres aussi bas. Cependant, à l’époque, on comptait moins de 350 000 véhicules en circulation alors qu’on en dénombre plus de 6 millions aujourd’hui. Dans les neuf premiers mois de l’année 2014, le bilan est également en baisse de 5 % par rapport à l’année précédente. Les routes ont fait 269 victimes, 14 de moins qu’en 2013 à pareille date. Décès sur les routes du Québec : (sur 12 mois) 1973: 2 209 1980: 1 492 1990: 1 072 2006: 720 2007: 604 2008: 556 2009: 503 2010: 488 2011: 475 2012: 421 2013: 399 2014: 269 (en date du 30 septembre) *Source : Société de l’assurance automobile du Québec source : http://argent.canoe.ca/nouvelles/la-saaq-annonce-une-baisse-importante-de-ses-tarifs-27112014
  9. Bonjour à tous. J'habite ici peu près de 1 an et demi. Je voulais faire l'échange de mon permis de conduire de mon pays. En effet, j'ai fait l'ouverture de dossier et j'ai déjà passé les examens théoriques. Il me reste à faire la conduite. Mais le délai pour conduire avec mon permis de mon pays a déjà expiré. Pour l'instant j'ai le permis d'apprenti conducteur pour me promener avec une voiture de catégorie 5 mais accompagné avec un titulaire d'un permis de conduire pour plus de 2 ans. Ma question: La règle de la personne qui doit avoir plus de 2 ans (son permis de conduire) s'applique même pour les personnes qui font juste un échange ou juste pour les personnes qui vont étudier le course de conduite à partir de zéro? (ça veut dire les personnes qui n'ont jamais eu le permis et qui ont besoin d'étudier à l'école de conduite) Ma femme est encore dans la période admissible pour conduire avec son permis de conduire de son pays d'origine. J'aimerais qu'elle profite de ce temps pour réussir son permis québécois (comme je ne l'ai pas fait!!!) et sortir avec moi pour commencer à pratique la conduite. Merci d'avance.
  10. Bonjour, Voici un récap des démarches que j’ai effectuées à Montréal depuis mon arrivée en octobre en tant que résident permanent, qui pourra peut-être aider certains. Cela n’est en aucun cas un mode d’emploi infaillible, il y a certainement beaucoup de monde qui procède autrement et plus efficacement, mais ça présente simplement ce que j’ai fait et ce qui a fonctionné avec moi (pour le moment du moins). Toutes ces infos se trouvent dispersées sur le forum, je me suis juste efforcé de centraliser. Je n’aborde pas les problématiques de recherche d’emploi, car cela dépend de la spécialité de chacun. N’hésitez pas à apporter des précisions ou à me poser des questions. Alex Passage aux douanes à l’aéroport de Montréal: Vous prenez la file habituelle réservée aux touristes et non-résidents (la CRP que vous avez dans le sac n’est pas encore validée par les douanes, vous n’êtes donc pas encore RP). En montrant la CRP au premier douanier, celui-ci va vous indiquer où vous rendre. Vous récupérez vos bagages puis vous allez dans le local pour les résidents permanents. Un douanier valide la CRP et met un coup de tampon dans le passeport. Vous devez lui remettre la liste de vos biens (2 listes: ceux dans les valises avec vous, et ceux qui arrivent ultérieurement) avec le formulaire B4 pré-rempli, ça doit faire gagner du temps. Puis vous allez dans un bureau d’accueil où des conseillers vous remettent des docs d’information sur le Québec et vérifient le CSQ. Ils sont à votre disposition pour toute question sur les formalités. Je n’avais pas de question, cela m’a pris 3 minutes. Le tout a duré 30 minutes depuis la sortie de l’avion. NAS: Se rendre au Centre Service Canada: Complexe Guy-Favreau, suite 034 200, boulevard René-Lévesque Ouest (métro Place des Arts, ou Place d’armes). http://www.servicecanada.gc.ca/cgi-bin/sc-dsp.cgi?rc=2879&ln=fra Pas besoin de rdv, ça prend 10 minutes. Venir avec tous vos originaux (passeport, CRP…). Votre n° NAS est généré immédiatement, une confirmation écrite avec le n° vous est remise. La carte NAS est envoyée par la poste, ou alors si vous n’avez qu’une adresse provisoire, vous pouvez demander à venir la chercher au Centre Service. En ce moment, il y a des gros délais, on m’a dit de venir la chercher fin novembre. Permis de conduire: Si vous êtes pressé d’obtenir un permis de conduire québécois, prendre rdv à l’avance depuis la France auprès de la SAAQ par téléphone: http://www.saaq.gouv.qc.ca/permis/echange/index.php J’ai eu de la chance, j’ai obtenu un rdv une semaine après mon appel. Mais d’habitude, c’est plutôt 3 semaines minimum. Le jour du rdv, il faut se rendre à la SAAQ, 855 Henri-Bourassa Ouest (métro Henri Bourassa, puis bus 164 ou 171 ouest, sinon 20 bonnes minutes à pied depuis le métro, c’est tout droit, et juste après la prison !). Ce n’est parce que vous avez un rdv que vous n’allez pas attendre, donc ne prévoyez pas une visite d’appart juste après à l’autre bout de la ville, comme j’ai eu la bonne idée de le faire. Beaucoup de monde, on vous donne un n° et vous attendez. Cela m’a pris environ 1h30. Vous voyez un conseiller qui vous demandera les originaux des docs suivants: permis français, CRP, Passeport ou carte RP si vous l’avez, CSQ. Il vous rendra le tout, et vous donnera un permis provisoire (en attendant l’original). Vous lui payez 104 $. Puis vous réattendez un peu pour faire la photo. Vous recevrez le permis original par la poste très rapidement (moins d’une semaine dans mon cas). Carte Soleil (sécu): Se rendre sans RDV à la RAMQ. 425 boulevard de maisonneuve ouest, entre les métros Place des Arts et Mcgill. http://www.ramq.gouv.qc.ca/fr/nous-joindre/citoyens/Pages/nous-joindre.aspx Beaucoup de monde, on vous donne un n° et vous attendez, mais ça va beaucoup plus vite que pour le permis de conduite (20 minutes d’attente dans mon cas). Vous présentez le fameux formulaire SE 401 de la sécu française, ainsi que les originaux de la CRP, CSQ, passeport, et on vous remettra une confirmation de prise en charge. Une attestion de domicile est également requise. Dans mon cas, je n’avais pas encore trouvé mon appart, je n’avais qu’une adresse provisoire (un meublé loué pour qques jours à l’arrivée), j’ai montré mon contrat avec mon opérateur mobile (Fido) sur lequel était indiquée l’adresse provisoire, et cela a suffi. Puis on vous prend en photo, vous réglez 10$ et quelques, et vous recevrez la carte soleil par la poste, environ 8-9 jours plus tard. Vous pouvez indiquer sur la carte si vous autorisez le prélèvement de vos organes en cas de décès. Opérateur mobile: Je n’ai pas de conseils particuliers, je peux juste dire que j’ai choisi Fido, il n’y a besoin que d’un passeport et une carte visa française peut faire l’affaire si vous n’avez pas de carte de crédit. Cela ne veut pas dire pour autant que c’est avec le compte français que vous paierez, je paie bien depuis mon compte canadien. Possibilité de garder son Iphone français (à condition évidemment de le désimlocker), ce qui réduit le coût du forfait. Comme indiqué ci-dessus, le contrat avec votre opérateur peut servire d’attestation de domicile pour la RAMQ. Trouver un appart: 2 sites principaux: http://montreal.kijiji.ca/ http://montreal.fr.craigslist.ca/ Attention, pas mal de fausses annonces alléchantes sur Craigslist. En demandant des infos, vous aurez des réponses subliminales (genre le proprio est actuellement missionnaire en Afrique, et vous devez lui envoyer des renseignements…). Mais ça marche, j’ai trouvé mon appart sur Craigslist, après 4 jours de recherche. Il y a beaucoup d’offres nouvelles tous les jours. Le weekend, les annonces partent très vite, en semaine, c’est plus facile. Quelques conseils basés sur ma petite expérience, pour trouver rapidement, même sans emploi et sans historique de crédit: - Il est facile de localiser les apparts sur Google Map. Soit vous avez l’adresse, soit le code postal au moins sera indiqué dans l’annonce. Un simple code postal vous permettra de localiser le bloc d’immeubles avec grande précision. C’est important pour voir si l’appart est proche des transports (peu de métro ici, 20 min de marche doivent être ingérables l’hiver). Avec la fonction “obtenir l’itinéraire à pied”, vous pourrez facilement voir si l’appart proposé est loin de la station de métro. - Malgré tout ce que vous pouvez lire sur les forums sur les “bons” et “moins bons” quartiers de Montréal, n’hésitez jamais à vous déplacer, vous pourrez être agréablement surpris (il y a de superbes coins du côté de Frontenac-Hochelaga, qui n’ont pas très bonne réputation). Cela peut changer d’une rue à l’autre. - Les proprios vont généralement demander un historique de crédit (que vous n’avez pas, puisque vous venez d’arriver), les coordonnées de vos anciens proprios (sauf qu’ils ne voudront pas forcément appeler votre proprio français), et preuve de revenus si vous avez un emploi. Pour pallier à l’absence d’historique de crédit, il suffit de leur prouver vos fonds financiers en leur proposant de payer 2 ou 3 mois de loyer dès le départ. C’est illégal il me semble, mais le simple fait de le proposer a marché dans mon cas, et je n’ai finalement payé que le 1er mois à la signature du bail. Pour les coordonnées, si vous connaissez quelqu’un au Québec, il peut se faire passer pour votre ancien proprio (vous expliquez qu’il passe son temps entre Montréal et la France, ce qui justifie qu’il a un n° de cellulaire canadien). Dans mon cas, en + de l’astuce précédente, j’ai donné le n° du proprio du logement temporaire que j’ai loué à l’arrivée, parce qu’il m’avait autorisé à le faire. Il a confirmé que j’avais bien payé cash à l’arrivée et que j’avais l’air honnête. - Cela aide bien de visiter l’appart avec le proprio lui-même, plutôt qu’un concierge ou le locataire actuel, qui va se contenter de transmettre votre dossier. Un contact direct permet de faire bonne impression auprès du proprio, et de ne pas être un simple “dossier” à ses yeux. Signaler un changement d’adresse en ligne: http://www4.gouv.qc.ca/FR/Portail/Citoyens/Evenements/changement-adresse/Pages/service-quebecois-changement-adresse.aspx et https://services3.cic.gc.ca/ecas/?app=coa&lang=fr Important de bien le faire, dès que vous avez trouvé votre appart. Banque: J’ai choisi Desjardins. Bon accueil, carte de débit dispo immédiatement si vous les avez contactés et ouvert un compte avant votre départ, possibilité de s’assurer immédiatement chez eux (l’équivalent de l’assurance civile multi-risques). En revanche, et cela n’est pas clair du tout dans la description de leur offre pour les RP, Desjardins ne délivre pas de carte de crédit si vous n’avez pas un emploi et preuve de revenus de 12K $ / an. Peut-être que certaines agences de quartier Desjardins acceptent d’en délivrer sans preuve de revenus, mais le Carrefour Desjardins Rue Peel qui accueille les nouveaux immigrants refuse, même quand on leur propose de déposer et bloquer le plafond du crédit sur le compte. J’ai donc pris rdv dans un autre banque (Scotia à Mcgill, très bon accueil), et j’ai obtenu une carte de crédit sans frais annuels (attention, il y a bien évidemment des frais/ intérêts si vous ne remboursez pas à temps le crédit) en 10 minutes, avec un plafond de 1000 $, sur simple présentation du passeport et de la CRP. Pas besoin de déposer et bloquer le moindre argent. Il y a des cartes de crédit ”personnalisées” avec des systèmes de points qui vous apporteront des réductions chaque fois que vous utilisez votre carte (voyage, avec des assurances spécifiques pour ceux qui voyagent beaucoup, cinéma, pour ceux qui vont souvent au ciné, NHL, pour ceux qui comptent aller voir souvent les Habs…). Inutile également d’ouvrir un compte de débit chez eux pour obtenir la carte de crédit. Celle-ci vous est ensuite envoyée par la Poste (ça prend plus ou moins de temps suivant les périodes, 1 semaine en ce moment d’après ce qu’on m’a dit). Dans tous les cas, gardez bien votre visa française, elle peut servir. Transport: J’ai acheté une carte OPUS à un guichet. Ca se recharge en machine, comme le pass Navigo parisien. On peut acheter un mois complet (77$ de mémoire) dès le 20 du mois précédent. Valable dans le métro et les bus.
  11. IMMATRICULATION EUROPÉENNE Condamné à une amende de 277 $ pour une plaque d'immatriculation européenne sur sa voiture Nicolas Payer a payé une amende de 270$ pour avoir apposé une plaque européenne à l’avant de sa voiture. Le mardi 29 octobre 2013. BOUCHERVILLE - Bien que plusieurs voitures arborent une plaque d’immatriculation européenne à l’avant, le Code de sécurité routière l’interdit. Nicolas Payer, de Boucherville, l'a appris à ses dépens et a dû payer une amende de 277 $. Il a contesté la contravention qu’il a reçue l’an dernier près du Carrefour de la Rive-Sud, à Boucherville, et a finalement perdu sa cause devant la Cour municipale de Longueuil. «Je l’ai contestée parce que je trouvais que ça n’avait pas de sens. Je vois plusieurs voitures avec des plaques à l’avant. J’ai fait des recherches pour voir si d’autres jugements du genre avaient été rendus et je n’en ai pas trouvé», a affirmé le résidant de Boucherville. Il soutient que la plaque est esthétique et qu’elle ne pose aucun problème de sécurité. Ne pas confondre L’article 34 du Code de la sécurité routière du Québec stipule qu’aucune plaque pouvant être confondue avec une plaque d’immatriculation délivrée par la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ) ou par une autre autorité ne peut être fixée sur un véhicule routier. «À l’origine, le règlement a été créé dans le but de faciliter le travail des policiers pour saisir des plaques factices», a indiqué Audrey Chaput, porte-parole de la SAAQ. Au Service de police de Longueuil, on explique qu’en cas de délit de fuite, quelqu’un pourrait relever le numéro de la mauvaise plaque d’immatriculation et nuire à une enquête. Aucune opération policière spécifique visant cette disposition du code n’est effectuée par la police, mais un policier en patrouille peut arrêter un automobiliste, lui remettre un constat d’infraction et saisir la plaque. Il n’a pas été possible de connaître le nombre de constats d’infraction émis pour des plaques d’immatriculation non conformes dans l’agglomération de Longueuil. «Si la loi était bien appliquée, ça se saurait. La SAAQ devrait demander plus de respect de la loi. Si tu n’as pas le droit, tu n’as pas le droit», a déploré M. Payer. Les cadres entourant les plaques d’immatriculation sont également proscrits par le Code de sécurité routière du Québec, lorsque le policier n’est pas en mesure de lire tout ce qui est inscrit sur la plaque. En vente libre Les plaques européennes peuvent être achetées en vente libre, notamment chez les concessionnaires automobiles. «On en vend sur demande. Je ne savais pas qu’un automobiliste pouvait avoir une amende pour ça», a dit Denis Vallée, directeur général de Duval Mercedes-Benz «C’est sûr qu’il y a des indications sur la plaque, ça peut amener une confusion, mais il y a un peu d’excès de zèle à donner une amende», a-t-il ajouté. http://www.journaldemontreal.com/2013/10/29/condamne-a-une-amende-de-277-pour-une-plaque-dimmatriculation-europeenne-sur-sa-voiture
  12. Bonjour J'ai déjà un permis de conduire en France. Sur le site de la SAAQ c'est marqué "la personne qui vient d'un autre pays que le Canada et qui s'établit au Québec a un délai de 12 mois suivant son établissement au Canada pour faire une demande d'échange de permis de conduire, avec ou sans examen, afin d'obtenir un permis de conduire du Québec." Mais en cherchant j'ai lu ici que passé 90 jours il fallait refaire l'examen. Où est le vrai ? 12 mois ou 90 jours ? Peut être que c'est passé de 90 jours à 12 mois ? Ou alors les 2 chiffres sont bons, avec un examen pas obligatoire pendant les 90 premiers jours puis obligatoire ensuite ? Aussi je lisais sur un autre forum que dans d'autres provinces qu'il fallait maintenant amener un récapitulatif appelé "relevé restreint d'informations" disponible à la prefecture pour faire l'échange. Et au Québec y'en a besoin ? Je prévois de partir bientôt, mais pour préparer ma venue dans 6 mois. J'aimerais pas payer pour rien pendant 6 mois, mais j'aimerais encore moins payer un examen. Suivant la réponse j'échange mon permis... ou pas. Merci par avance de tout renseignement.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines