Jump to content
Sign in to follow this  
Wither

Équivalence infirmière au Québec et que faire pour devenir infirmière praticienne ?

Recommended Posts

Bonjour ou bonsoir à tous et à toutes, en fonction de l'heure.

 

Voilà, mon copain et moi nous songeons de plus en plus à nous installer au Québec (nous avons tous les deux 19 ans), mais cela une fois nos études terminées. Cette année je vais passer les concours afin de devenir infirmière en France et, je voulais savoir s'il y avait une équivalence ou si je devais refaire des années d'études une fois là-bas ? Je vous avouerai que j'ai fait plusieurs recherches mais je me suis plus embrouillée qu'autre chose, c'est pour cela que je préfère créer un nouveau sujet. J'en profite aussi pour me renseigner pour mon fiancé : ce dernier entame sa 1ère année de BTS MUC en alternance (Management des Unités Commerciales), est-ce que ce diplôme possède une équivalence au Québec ou bien devra-t-il repasser des études et si oui, à quel prix environ ?

 

Sinon, le métier d'infirmière praticienne m'attire énormément et j'aimerais savoir quelles études dois-je suivre, leur coût et surtout, si cela est possible.

 

Deuxième question et pas des moindres, quels papiers devons-nous obtenir pour être considérés comme des immigrés et travailler de façon permanente ? 

 

Merci d'avance pour vos réponses et je vous souhaite une très bonne journée/soirée !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Wither a dit :

Sinon, le métier d'infirmière praticienne m'attire énormément et j'aimerais savoir quelles études dois-je suivre, leur coût et surtout, si cela est possible.

 

 

Pour devenir IPS au Québec, il faut avoir accumulé plus de 3000 heures d'expérience (donc une bonne partie en soins de première ligne), faire une maîtrise puis un diplôme de spécialisation.  Dans d'autres provinces c'est différent.  Quelques infos ici :

http://aipsq.com/infirmieres-praticiennes-specialisees/formations-requises

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, je me pose plusieurs questions. Comment peux tu être attiré par un statut professionnel à l'étranger alors que tu n'a strictement aucune idée de ce que c'est d'être infirmiere tout simplement,  . Tu n'a même pas effleurer le commencement : réussir le concours. Au lieu de voir si loin prépare le concours après fait tes 3 années décroche ton DE. Travailles en France. Et dans 8 ans  tu reposera la question. Tu devrais déjà te contenter de poser des questions sur infirmiers.com comment réussir le concours avant de créer des messages comme celui ci. Si cela fait parti de ton caractère de commencer par la fin tu auras de grosse difficultés rien que pour réussir le concours d'inf. Entre nous inf praticienne demande 1 - des supers bonne notes  2- avoir exercé au quebec pendant de nombreuse année dans hôpital public québécois (presque aucun n'embauche d'inf franc. 3 - connaître un médecin québécois qui a déjà travaille avec toi pour te faire une lettre de référence (et il a une certaine responsabilité) 4- et non la moindre être resident permanent au quebec 5 - avoir beaucoup d'argent. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au fait, as tu déjà mis les pieds au quebec ? Apprend l'anglais médicale, sache écrire, lire et parler plus que bien cela t'aidera car au quebec il y a des patients qui parlent juste anglais. 

Edited by mayafrance

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jo19963

Sympatique!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il faut savoir que le quebec n'est plus en peinurie d'inf et que le quebec ne recrute plus les infirmières française, que les conditions d'accès au poste est réglementé par une conventio collective provinciale... Et qu'il y a une immigration pointilleuse (nécessité d'avoir trouver un employeur publique uniquement  intéressé par l'expérience professionelle du candidat et ayant le budget pour financer le stage de 5 mois dont les frais correspond au salaire du candidat et de la formatrice durant 5 mois) et stricte sans oublie l'OIIQ qui est .... exigeant (stage de 5 mois qui peut être échoué ou réussi) et  onéreux . Les coupures budgétaires sont loin d'améliorer l'embauche des inf française. L'OIIQ ne fait qu'autorise l'Inf franc à exerce au quebec selon l'étude (payant) de multiples document à fournir il n'aide aucunement dans la recherche d'un employeur. Ici au quebec l'OIIQ est contre l'infirmière donc défend le patient en cas de plainte.

Edited by mayafrance

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, bencoudonc a dit :

Pour devenir IPS au Québec, il faut avoir accumulé plus de 3000 heures d'expérience (donc une bonne partie en soins de première ligne), faire une maîtrise puis un diplôme de spécialisation.  Dans d'autres provinces c'est différent.  Quelques infos ici :

http://aipsq.com/infirmieres-praticiennes-specialisees/formations-requises

Merci beaucoup bencoudonc, je vais y jeter un coup d'oeil. :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mayafrance, d'abord merci pour votre réponse !

 

Je vais tâcher de répondre à vos questions. :)

 

Concernant le métier d'infirmière, ma grand-mère pratiquait cette profession et elle m'en parlait avec passion, ce qui m'avait beaucoup attirée petite. Grâce à elle, mon grand-père et ma mère (qui sont tous les deux chirurgiens dans le même hôpital), j'ai pu faire plusieurs stages là-bas aux côtés d'infirmières. J'ai échangé avec certaines qui étaient infirmière anesthésiste, infirmière au bloc opératoire, infirmière libérale et déjà j'ai commencé à être attirée plus ou moins vers une spécialité. Cependant, vu que l'idée de vivre au Québec est de plus en plus persistante (oui j'y suis allée plusieurs fois et j'en suis tombée amoureuse si je puis-dire haha ; et j'ai un bon niveau d'anglais), je me suis mis à regarder les équivalences et les spécialités propres aux infirmières canadiennes/québecquoises.

Je ne dis pas que je ferai infirmière praticienne, seulement ça m'intéresse et bien évidemment je ferai les choses petit à petit. C'est pourquoi je voulais me renseigner sur les démarches à suivre et le prix, puisque je fais des économies depuis un petit bout de temps.

 

Enfin, je verrai bien comment cela se passera après mes études et je vous remercie de vos réponses. :) 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est certains tu as eu un contact avec des patients ... français. Ne reste pas fixé sur l'idée du quebec et ne met surtout pas en avant tes relations familiales en avant surtout en stage ... Ça peut rendre la vie difficile. Mon père étant médecin j'ai choisi d'office un autres département pour faire mon école. Vu que tu as du entendre des choses assez ... Spéciales au cours de vos dîner ou qu'elles ont été décrites de façon assez clair tu peux avoir une ptite idée. Fait ton école, de toute façon tu aura un statut d'inf clinicienne qui peut travailler au quebec mais reste que le quebec n'embauche plus de française mais çela peut changer. Quand je suis venu il y a 16 ans j'étais diplôme depuis 3 mois donc 0 expérience et s'adapter à été super dur pourtant j'avais vécu 1 an comme jeune fille au pair au États Unis pour apprendre l'anglais (1 an sans revenir en France, année assez difficile vu que mon anglais était nul). Donc en arrivant ici j'avais une idée de la mentalité américaine. Perso, je n'ai pas vu ma famille depuis 3 ans mes deux enfants non plus. Et je ne suis pas la seule ainsi .. Bonne chance. 

PS : c'est plus les conditions de travail et que tout (acces aux postes et le choix des vacance) se fait en fonction  de l'ancienneté, l'OIIQ et son règlements, le permis d'exercice de l'OIIQ qui coûte 430$ par année, les temps supplémentaire obligatoire, le stages de 5 mois (en jours travaille), l'éloignement familliale, la difficulté à se faire soigner correctement qui font que la grande majorité reparte. Les quebequois demandent comment on peut quitter un si beau pays que la France qu'ils visitent qu'en vacance. Et idem les français pour le quebec .

Edited by mayafrance

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 26/08/2016 at 17:32, mayafrance a dit :

Bonjour, je me pose plusieurs questions. Comment peux tu être attiré par un statut professionnel à l'étranger alors que tu n'a strictement aucune idée de ce que c'est d'être infirmiere tout simplement,  . Tu n'a même pas effleurer le commencement : réussir le concours. Au lieu de voir si loin prépare le concours après fait tes 3 années décroche ton DE. Travailles en France. Et dans 8 ans  tu reposera la question. Tu devrais déjà te contenter de poser des questions sur infirmiers.com comment réussir le concours avant de créer des messages comme celui ci. Si cela fait parti de ton caractère de commencer par la fin tu auras de grosse difficultés rien que pour réussir le concours d'inf. Entre nous inf praticienne demande 1 - des supers bonne notes  2- avoir exercé au quebec pendant de nombreuse année dans hôpital public québécois (presque aucun n'embauche d'inf franc. 3 - connaître un médecin québécois qui a déjà travaille avec toi pour te faire une lettre de référence (et il a une certaine responsabilité) 4- et non la moindre être resident permanent au quebec 5 - avoir beaucoup d'argent. 

un peu sec mais tout à fait vrai

Edited by aso

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 27/08/2016 at 00:31, mayafrance a dit :

C'est certains tu as eu un contact avec des patients ... français. Ne reste pas fixé sur l'idée du quebec et ne met surtout pas en avant tes relations familiales en avant surtout en stage ... Ça peut rendre la vie difficile. Mon père étant médecin j'ai choisi d'office un autres département pour faire mon école. Vu que tu as du entendre des choses assez ... Spéciales au cours de vos dîner ou qu'elles ont été décrites de façon assez clair tu peux avoir une ptite idée. Fait ton école, de toute façon tu aura un statut d'inf clinicienne qui peut travailler au quebec mais reste que le quebec n'embauche plus de française mais çela peut changer. Quand je suis venu il y a 16 ans j'étais diplôme depuis 3 mois donc 0 expérience et s'adapter à été super dur pourtant j'avais vécu 1 an comme jeune fille au pair au États Unis pour apprendre l'anglais (1 an sans revenir en France, année assez difficile vu que mon anglais était nul). Donc en arrivant ici j'avais une idée de la mentalité américaine. Perso, je n'ai pas vu ma famille depuis 3 ans mes deux enfants non plus. Et je ne suis pas la seule ainsi .. Bonne chance. 

PS : c'est plus les conditions de travail et que tout (acces aux postes et le choix des vacance) se fait en fonction  de l'ancienneté, l'OIIQ et son règlements, le permis d'exercice de l'OIIQ qui coûte 430$ par année, les temps supplémentaire obligatoire, le stages de 5 mois (en jours travaille), l'éloignement familliale, la difficulté à se faire soigner correctement qui font que la grande majorité reparte. Les quebequois demandent comment on peut quitter un si beau pays que la France qu'ils visitent qu'en vacance. Et idem les français pour le quebec .

D'accord, encore merci pour vos conseils et informations, je vais les prendre en compte. Je vous souhaite en tout cas une bonne continuation. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By virginiaz67
      Bonjour, j'aimerais avoir des témoignages de personnes qui sont passé par entrée express ou par un visa pour Québec (travail ou etude) avec un Master en contrôle de gestion et audit. 
       
      Les métiers relié sont généralement soumis à des ordres professionnels.
       
      Je dois effectuer un choix d'étude, mon but est de pouvoir immigré au Canada par la suite. Y a t il des personnes qui ont réussi à immigré avec des Masters dans les domaines du contrôle de gestion, audit ou de la compta ? Si oui est ce que cela a été assez facile ou plutôt compliqué ? Plutôt a Québec ou au Canada ?
      Ceux qui sont passé par EE, avez vous été tiré du bassin avec des difficultés ou assez facilement ? Quels sont vos profils.
       
      En vous remerciant d'avance 
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      Je voulais savoir si il existe quelque part au Québec une formation rapide comme une AEC dans le domaine de la protection de l'environnement que ce soit marine ou terrestre mais de préférence marine et quels métiers sont possibles avec ce type de formation s'il vous plaît ?
       
      J'ai beau chercher mais je ne trouve rien de concluant...
       
      Merci d'avance. 
       
      Bonne journée à vous. 
    • By carter15
      Bonjour;
      J'ai vécu et travailler au Canada pendant 3 ans et j'étais obligé de quitter le pays l'année dernière car mon permis de travail est expiré.
      J'ai dû appliquer pour avoir un nouveau permis à mon pays natal en rentrant et ça fait plusieurs mois que j'attends une réponse d'IRCC.
      Entre -emps, j'ai reçu un petit job en ligne d'un employeur Canadien et je demande si je peux transférer mon chèque vers mon compte bancaire Canadien et si je dois payer des impôts sur le montant que je vais recevoir.
      Merci.
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      J'ai vu que l'Université de Laval faisait des MOOC (une formation à distance gratuite et illimité en terme de places), si la formation est réussie on peut obtenir une attestation de réussite.
       
      Mais à quoi peut servir une attestation de réussite dans le monde du travail au Québec ? Si par exemple on a une licence de droit en France avec option/spécialité Droit du Travail et l'attestation de réussite (de l'Université de Laval) d'une formation plutôt axée en rapport avec les ressources humaines, peut on trouver un travail dans les ressources humaines...? Malgré que le droit du travail français ne soit pas le même que au Québec ce dont je suis conscient, le savoir-faire peut être similaire non? De plus une attestation de réussite d'une formation québécoise permettrait qu'on ait un certain savoir local non?
       
      Merci pour vos avis
    • By Quebec98
      Bonjour, 
       
      Voilà je suis dans une situation particulière et difficile, j'ai beaucoup de difficultés dans ma licence de droit notamment du fait que dans ma fac les profs notent extrêmement sévèrement encore pire lors des rattrapages, et je ne voudrais pas passer ma vie dans les études c'est pourquoi je me demandais si il était possible de trouver un emploi au Québec après avoir obtenu une licence de droit en France, je ne sais pas dans un domaine comme les ressources humaines par exemple ou un métier dans une PME. 
       
      Ou bien peut on passer un certificat/ une certification de 1 an au québec donc sur place et directement travailler après ?
       
      Quels sont les moyens à ma disposition si je souhaite vivre au québec après ma licence de droit? S'il vous plaît 
       
      Le problème est bien évidemment financier comme vous pourrez l'imaginer... car il me faudrait quelque chose qui me permette d'avoir d'avoir un revenu quand je serais sur place pour vivre de manière autonome...
       
      Je désespère vraiment 
       
      Merci d'avance pour vos réponses. 
       
      Bonne journée à vous. 
    • By virginiaz67
      Bonjour à tous et à toutes.
      Nous sommes en train de commencer à préparer une demande de visa pour Québec (étude +visa travail ouvert) ou EIC pour l'année prochaine .  Seulement, au vu de la crise sanitaire j'aurais besoin de témoignages, concernant l'avenir des métiers touchant l'hôtellerie restauration. De base c'était un domaine assez demandé mais avec la crise qu'en est t- il et qu'en pensez vous pour l'avenir  ? Ma compagne est directement concernée. 
       
      En vous remerciant d'avance 
    • By Darksplit
      UNE INFORMATION IMPORTANT
      Très bon pour tous, je pense que cela n'a pas encore été dit. Le 27 juin, la nouvelle réforme PEQ aurait dû entrer en vigueur. Après les 30 jours obligatoires d'attente pour pouvoir dicter cette réforme, selon le site officiel: https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/, la réforme n'a pas encore été réalisée, n'a pas été soumise encore moins voté au Parlement pour son entrée en vigueur. Même ainsi, LE PROJET DE RÉFORME N'A PAS ÉTÉ TOMBÉ, IL EST TOUJOURS ACTIF, MAIS EN SUSPENSION. Apparemment, MIFI étudie les plaintes et les recommandations de groupes et d'entreprises. C'est tout ce qui est connu, et à mon avis ce n'est pas une mauvaise nouvelle, c'est quelque chose de très positif, car le MIFI essaierait de créer une réforme moins sévère, laxiste et réaliste avec l'économie de la région et les immigrants / étudiants . Ce serait même possible si nous avons de la chance, une autre seconde suspension. Rien d'autre n'a été publié, pour le moment et selon le site officiel, LA RÉFORME CONTINUERA DÈS MAINTENANT, SANS AUCUN CHANGEMENT, AVEC LES MÊMES CARACTÉRISTIQUES USUELLES. Merci à tous pour votre compréhension et votre attention.
      Source officielle: https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/informations/actualites/actualites-2020/projet-reforme-peq.html
    • By lelilah
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Je vous écris aujourd'hui car j'aimerais me renseigner sur plusieurs sujets afin de me préparer au mieux à une éventuelle nouvelle vie au Canada, sans pour l'instant de préférence quant à la région. Je préfère m'y prendre "tôt" afin d'éviter les mauvaises surprises et les déceptions.

      Je suis actuellement étudiante en deuxième année de licence en Langue, Littérature et Civilisation en Anglais et dois normalement faire ma rentrée en troisième année, l'année qui clôturera ma licence . C'est également l'année où nous faisons également nos demandes pour les masters mais j'aimerais continuer mes études au Canada pour enseigner et je me demandais comment cela se passait.
      Dois-je d'abord faire reconnaître cette licence (bac+3) avant toute démarche ?
      Je souhaiterais devenir enseignante de français au lycée(cegep si j'ai bien compris), quelle "maîtrise" devrais-je faire (car en France, on passe le CAPES et apparemment il n'est pas valable au Canada) et est-ce donc nécessaire à moins que je ne puisse enseigner directement après avoir fait des formations directement au pays ?
      Si une maîtrise doit être faites, les écoles sont-elles très sélectives et est-ce qu'il est difficile de pouvoir y rentrer ? Comment demande t'on les bourses pour les étudiants français ?
      Si je veux enseigner l'anglais au final, quelles seront les différences ?
       
      J'avais encore d'autres questions mais elles ne me reviennent plus, je les posterais peut-être au fil de l'eau ou dans un autre sujet.
      Vous remerciant d'avance, en espérant obtenir plus de clarté...
       
    • By Dominic75
      bonjour,
        J'ai rencontré une fille merveilleuse, originaire du Pérou, qui réside actuellement en Californie. Elle souhaite venir me retrouver ici et éventuellement, pratiquer son métier (elle est enseignante d'anglais). Elle ne parle pas français, mais parle très bien anglais et évidemment espagnol. Elle désire apprendre la français et s'intégrer à notre société. Nous regardons les différentes options d'immigration mais on peine à s'y retrouver.
       
      Elle aimerait pouvoir étudier ici, à l'université pour se mettre à niveau aux standards québécois pour l'enseignement. 
       
      Quelle est la façon la plus rapide pour qu'elle puisse entrer au pays? Est-ce qu'elle peut venir avec un visa touriste (valide 6 mois), et demander des extensions, le temps d'obtenir un visa d'étude? Ou est-ce mieux de demander un visa étudiant immédiatement? Et avec un visa étudiant, comment peut-elle par la suite demander sa résidence permanente et travailler (après ses cours de francisation)  ?
       
      C'est une vrai tour de Babel l'immigration, nous aimerions bien nous y retrouver pour qu'on puisse enfin se retrouver ensemble!!
       
      merci de vos conseils!
    • By virginiaz67
      Bonjour, actuellement en 3éme année de licence en France, ce que l'on peut plus ou moins juger comme équivalent à un Baccalauréat en Administration des affaires. Je postule en France pour des Masters: mes choix se sont portés sur des Masters en Contrôle de Gestion et Gestion de la production, achat et Logistique.
      Après la première année ou 2nd année de Master selon comment va se dérouler la situation, je souhaiterais faire une équivalence à Québec: ma question est quelle serait le programme le plus approprié en vu de la demande d'emploi à Québec? Plutôt des postes dans tout ce qui touche à la logistique et l'achat ou plutôt tout ce qui touche au domaine comptable, contrôle, audit dans les entreprises?
      De plus j'avais rencontré une des responsables de l'université de Laval et m'avait précisé que tout ce qui touche à la comptabilité, contrôle de gestion, audit sont des métiers réglementés, est-ce que je peux tout de même avoir des équivalences avec un Master dans ce domaine pour un niveau Maîtrise au Québec après?
       
      En vous remerciant d'avance
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines