Jump to content
Sign in to follow this  
fournier

Enfants Québecois drogués au Ritalin ?

Recommended Posts

Guest

à Survivor : Non les enfants ne sont pas tous hyperactifs et fort heureusement. Le problème, au Québec, c'est que les enfants qui débordent d'énergie, tant à la maison, qu'à l'école, sont considérés comme hyperactifs par le système scolaire. Donc, ils sont considérés comme malades. Ce n'est peut-être pas dans toutes les structures scolaires du Québec mais c'est souvent le cas. Et c'est même très souvent le cas

Je suis surprise que tu n'aies pas un super ou un hyper lien à nous mettre sous la dent....

La France, tout comme la "zone euro" comme tu dis, souffre de sinistrose.... C'est vrai.....

Mais, vois-tu, je préfère vivre dans un pays en crise tel que le nôtre plutôt que de vivre dans un pays où tout me semble superficiel, hypocrite et mensonger. Tout est beau, rose-bonbon comme on aime à dire sur ce site. Le Québec est pour moi une jolie pomme enveloppée de chocolat brillant à l'extérieur mais complètement pourrie à l'intérieur.

Entre toi et moi Survivor Mc kenzie de mes deux, je vois que tu te préoccupes de mon avenir. C'est trop d'honneur que tu me fais. Continues donc à jouer aux billes avec les enfants de ton âge. Je suis française, je suis fière d'être française, je suis heureuse de rentrer chez moi et je t'emmerdes comme il se doit !

J'ai bien plus de respect pour les québécois que tu ne pourrais en avoir pour toi-même.

Mais bon, il faut bien des polichinelles dans ton genre pour amuser la galerie !

Tu es un amour, je t'aime et je t'envoies pleins de french kiss....

quelle belle image du Quebec

mais avez vous vu (ou lu) la manière dont vous vous adressez aux gens ?

j'en reste sans mots ...

Ce n'est pas "aux gens" que je m'adressais mais à Mckenzie qui passe son temps à dénigrer la France et les français. A casser du français, si vous préférez. Combien d'interventions j'ai pu lire ici sur les français chialeurs, hautains, prétentieux, sales, donneurs de leçons et j'en passe. Encore récemment, dans un autre post : "La France a envoyé des repris de justice et des filles de joie. Qu'est-ce qu'elle va nous envoyer maintenant ? des chialeurs ? Des donneurs de leçons ?" ou bien encore et pas plus tard qu'hier, l'intervention d'une québécoise qui invitait les étrangers à rester chez eux parce qu'ils venaient prendre le travail des québécois et pire encore, qui s'adressait directement aux français en leur disant : vous êtes envahis par les musulmans et cela vous pose des problèmes. Nous au Québec, on ne veut pas subir la même chose" et insinuant par là-même qu'il y avait assez de musulmans comme ça au Québec.

Ces propos ne vous laissent pas sans mots ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

ils sont drôlement "positifs", hein. Positifs à sens unique, s'entend.

On doit être gentil avec eux. Bin oui : eux sont forcément doux et sympas. Quoi qu'ils disent, ils le sont.

Seuls de vilains paranos peuvent penser le contraire.

Enfin, je pense avoir grosso modo résumé leur brillante pensée.

Quant à moi, j'en dis ... apprenez l'anglais !

Si vous voulez vous installer au Canada, ne vous trompez pas d'adresse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

ils sont drôlement "positifs", hein. Positifs à sens unique, s'entend.

On doit être gentil avec eux. Bin oui : eux sont forcément doux et sympas. Quoi qu'ils disent, ils le sont.

Seuls de vilains paranos peuvent penser le contraire.

Enfin, je pense avoir grosso modo résumé leur brillante pensée.

Quant à moi, j'en dis ... apprenez l'anglais !

Si vous voulez vous installer au Canada, ne vous trompez pas d'adresse.

J'opte définitivement pour la deuxième piste de réflexion :thumbsup:

Share this post


Link to post
Share on other sites

à Survivor : Non les enfants ne sont pas tous hyperactifs et fort heureusement. Le problème, au Québec, c'est que les enfants qui débordent d'énergie, tant à la maison, qu'à l'école, sont considérés comme hyperactifs par le système scolaire. Donc, ils sont considérés comme malades. Ce n'est peut-être pas dans toutes les structures scolaires du Québec mais c'est souvent le cas. Et c'est même très souvent le cas

Je suis surprise que tu n'aies pas un super ou un hyper lien à nous mettre sous la dent....

La France, tout comme la "zone euro" comme tu dis, souffre de sinistrose.... C'est vrai.....

Mais, vois-tu, je préfère vivre dans un pays en crise tel que le nôtre plutôt que de vivre dans un pays où tout me semble superficiel, hypocrite et mensonger. Tout est beau, rose-bonbon comme on aime à dire sur ce site. Le Québec est pour moi une jolie pomme enveloppée de chocolat brillant à l'extérieur mais complètement pourrie à l'intérieur.

Entre toi et moi Survivor Mc kenzie de mes deux, je vois que tu te préoccupes de mon avenir. C'est trop d'honneur que tu me fais. Continues donc à jouer aux billes avec les enfants de ton âge. Je suis française, je suis fière d'être française, je suis heureuse de rentrer chez moi et je t'emmerdes comme il se doit !

J'ai bien plus de respect pour les québécois que tu ne pourrais en avoir pour toi-même.

Mais bon, il faut bien des polichinelles dans ton genre pour amuser la galerie !

Tu es un amour, je t'aime et je t'envoies pleins de french kiss....

quelle belle image du Quebec

mais avez vous vu (ou lu) la manière dont vous vous adressez aux gens ?

j'en reste sans mots ...

Ce n'est pas "aux gens" que je m'adressais mais à Mckenzie qui passe son temps à dénigrer la France et les français. A casser du français, si vous préférez. Combien d'interventions j'ai pu lire ici sur les français chialeurs, hautains, prétentieux, sales, donneurs de leçons et j'en passe. Encore récemment, dans un autre post : "La France a envoyé des repris de justice et des filles de joie. Qu'est-ce qu'elle va nous envoyer maintenant ? des chialeurs ? Des donneurs de leçons ?" ou bien encore et pas plus tard qu'hier, l'intervention d'une québécoise qui invitait les étrangers à rester chez eux parce qu'ils venaient prendre le travail des québécois et pire encore, qui s'adressait directement aux français en leur disant : vous êtes envahis par les musulmans et cela vous pose des problèmes. Nous au Québec, on ne veut pas subir la même chose" et insinuant par là-même qu'il y avait assez de musulmans comme ça au Québec.

Ces propos ne vous laissent pas sans mots ?

je n'ai pas lu les propos de la personne que vous citez ..

mais peu importe ... on ne devrait jamais verser dans l'insulte facon poissonière du marché de Béthunes ...

et puis vos propos sur le Québec me sont juste insupportables ... vous êtes probablement de ceux qui critiquent les immigrés qui "crachent" sur la France ... et pourtant vous faites pareil

vous avez bien fait de repartir je pense ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas lu tout le fil de discussion et je ne connais pas le ritalin, mais de ce que je vois sur google c'est une pillule non?

Une école ne devrait pas imposer à un enfant de prendre un médicament sans en parler au parents qui ne seraient pas non plus obligés d'accepter de donner ce médicament à l'enfant...

Mais dans le cas ou l'école donne ce médicament à mon enfant sans mon consentement, je lui apprendrais simplement à ne pas avaler ce médoc en le cachant entre la joue et les dents et à le recracher par la suite... Mais bon je ne suis pas encore dans cette situation, mon fils n'a que 4 mois!

Share this post


Link to post
Share on other sites

aucun enfant ne se fait donner du ritalin par un enseignant comme ca pour aucune raison ...

le ritalin est un médicament donné sur ordonnance d'un médecin ..

attention à ce qu'on dit quand meme

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Je n'ai pas lu tout le fil de discussion et je ne connais pas le ritalin, mais de ce que je vois sur google c'est une pillule non?

Une école ne devrait pas imposer à un enfant de prendre un médicament sans en parler au parents qui ne seraient pas non plus obligés d'accepter de donner ce médicament à l'enfant...

Mais dans le cas ou l'école donne ce médicament à mon enfant sans mon consentement, je lui apprendrais simplement à ne pas avaler ce médoc en le cachant entre la joue et les dents et à le recracher par la suite... Mais bon je ne suis pas encore dans cette situation, mon fils n'a que 4 mois!

Le Ritalin est prescrit de manière abusive aux enfants et même aux ados jugés un peu trop énergiques. C'est très courant au Québec. Les effets secondaires sont notamment perte d'appétit et troubles du sommeil.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas lu tout le fil de discussion et je ne connais pas le ritalin, mais de ce que je vois sur google c'est une pillule non?

Une école ne devrait pas imposer à un enfant de prendre un médicament sans en parler au parents qui ne seraient pas non plus obligés d'accepter de donner ce médicament à l'enfant...

Mais dans le cas ou l'école donne ce médicament à mon enfant sans mon consentement, je lui apprendrais simplement à ne pas avaler ce médoc en le cachant entre la joue et les dents et à le recracher par la suite... Mais bon je ne suis pas encore dans cette situation, mon fils n'a que 4 mois!

Le Ritalin est prescrit de manière abusive aux enfants et même aux ados jugés un peu trop énergiques. C'est très courant au Québec. Les effets secondaires sont notamment perte d'appétit et troubles du sommeil.

vous laisserez aux pédiatres le soin de juger qui a besoin ou pas de Ritalin ... d'avance merci

de manière générale la médecine ici est bien plus raisonnable au niveau de la prescription de médicaments que bien d'autres pays ...

par exemple en ne vous donnnat que le nombre exacts de médicaments dont vous avez besoin ... 7 jours 2 fois par jour vous aurez une petite fiole de 14 pilules ... pas une boite de 30 !

aussi, on ne délivre pas des anti-dépresseurs à tout va comme cela est fait dans d'autres pays

on ne donne pas d'antibios sans avoir clairement identifié l'infection ... contrairement à la France par exemple où les antibios sont donnés à la pelle, même en cas de virus ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca dépend en grande partie des médecin William777, je le sais mon père est un médecin qui ne se fait pas pourrir la vie par les laboratoires donc qui ne donnent pas les médicaments pour que le labo gagne de l'argent, il ne se fait pas inviter à Bangkok ou à Bora bora non plus par les laboratoires pour participer à leur réunion!

Pour ce qui est des medicaments, je n'en prends jamais et je ne me porte pas plus mal (et je suis un français)! Quand je prends un advil, je dors toute la journée, pour te dire à quel point je ne suis pas habitué à prendre des médocs! Après si tu lis les effets secondaires plus quelques études qui ont été faites sur ce médicament, tu dois pouvoir faire ta propre opinion... Il y a d'autres solution que bourrer de medoc 10% des enfants américains car ils sont "un peu" turbulent et qu'ils perturbent la classe! La solution n'est pas d'avoir 30 zombies qui t'écoute sans rien comprendre parce qu'ils sont chouter à un médicament!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ici, en Belgique, la consommation de Retalin a aussi explosé depuis 2004: http://www.anxiolytiques.net/presse/26-000-enfants-sous-calmants-en-belgique/

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites

mon fils de 6 ans a été diagnostiqué TDAH le mois dernier, cela fait 6-8 mois qu'il est suivi par une pedopsychiatre et après moults tests et autres, ils ont enfin posé le diagnostic.

Ayant d'abord eu du Risperdal qui l'a calmé un temps, il est désormais sous Ritaline, les choses se sont améliorées, pas tant à la maison ou son comportement a peu changé, mais plutôt à l'école où ses camarades eux-même disent qu'il est "le nouveau lui". La maitresse a changé de comportement avec lui (fucking bitch celle là), bref, pour ces 3 semaines de prise c'est plutôt encourageant.

Seulement ce médicament est extrêmement controlé !!! il est délivré sur ordonnance dite sécurisée, la prise exacte est fournie, pas une pilule de plus que prescrite. normal c'est un médicament classifié, ce sont des amphetamines tout de même, certains se droguent avec ca...

Alors maintenant donner un medicament pareil parce que l'enfant bouge ou perturbe un peu... lol quoi... c'est honteux, si vous saviez les précautions (et le temps pour être sur) qu'a prise le pédopsy de mon fils avant de lui prescrire la Ritaline, on aurait dit que c'était un médicament ultra-dangereux qu'il ne fallait prescrire qu'en dernier recours...

Et le Quebec administre ca à ses enfants comme de la vitamine C... eh beh

Sinon, allez être un entrepreneur travaillant chez lui, avec un gamin soufrant d'hyperactivité... c'est du sport, au quotidien parfois c'est dur...

Je ne pense pas que quiconque qui se soit indigné dans ces posts ait un gamin affecté d'un TDAH, les commentaires seraient différents sinon.

Enfin, le but de mon post était plutôt d'avoir votre avis sur la scolarisation de notre fils, en septembre il rentre en CP, on doit être au Canada pour le 11/03/2014 au plus tard... où aller ? où l'inscrire à l'école ? dans quel type d'école ? A quel endroit ?

Près de Quebec comme nous le souhaitions au départ ?

Près de Gatineau pour bénéficier des avantages des deux provinces ?

En Ontario sans Quebec dans l'équation ?

Qu'en sera t-il de son suivi ? de son nouveau "docteur du comportement" (comme on l'appelle) au Canada ?

Bref, beaucoup d'interrogations...

Share this post


Link to post
Share on other sites

mon fils de 6 ans a été diagnostiqué TDAH le mois dernier, cela fait 6-8 mois qu'il est suivi par une pedopsychiatre et après moults tests et autres, ils ont enfin posé le diagnostic.

Ayant d'abord eu du Risperdal qui l'a calmé un temps, il est désormais sous Ritaline, les choses se sont améliorées, pas tant à la maison ou son comportement a peu changé, mais plutôt à l'école où ses camarades eux-même disent qu'il est "le nouveau lui". La maitresse a changé de comportement avec lui (fucking bitch celle là), bref, pour ces 3 semaines de prise c'est plutôt encourageant.

Seulement ce médicament est extrêmement controlé !!! il est délivré sur ordonnance dite sécurisée, la prise exacte est fournie, pas une pilule de plus que prescrite. normal c'est un médicament classifié, ce sont des amphetamines tout de même, certains se droguent avec ca...

Alors maintenant donner un medicament pareil parce que l'enfant bouge ou perturbe un peu... lol quoi... c'est honteux, si vous saviez les précautions (et le temps pour être sur) qu'a prise le pédopsy de mon fils avant de lui prescrire la Ritaline, on aurait dit que c'était un médicament ultra-dangereux qu'il ne fallait prescrire qu'en dernier recours...

Et le Quebec administre ca à ses enfants comme de la vitamine C... eh beh

Sinon, allez être un entrepreneur travaillant chez lui, avec un gamin soufrant d'hyperactivité... c'est du sport, au quotidien parfois c'est dur...

Je ne pense pas que quiconque qui se soit indigné dans ces posts ait un gamin affecté d'un TDAH, les commentaires seraient différents sinon.

Enfin, le but de mon post était plutôt d'avoir votre avis sur la scolarisation de notre fils, en septembre il rentre en CP, on doit être au Canada pour le 11/03/2014 au plus tard... où aller ? où l'inscrire à l'école ? dans quel type d'école ? A quel endroit ?

Près de Quebec comme nous le souhaitions au départ ?

Près de Gatineau pour bénéficier des avantages des deux provinces ?

En Ontario sans Quebec dans l'équation ?

Qu'en sera t-il de son suivi ? de son nouveau "docteur du comportement" (comme on l'appelle) au Canada ?

Bref, beaucoup d'interrogations...

Ottawa ou Gatineau

votre enfant a besoin d'espaces verts, d’activités extérieures dans un endroit calme, loin du tumulte d’une grande métropole…

Et Ottawa - Gatineau c'est idéal, l'endroit est souvent en tete des classement nationaux au niveau de la qualité de vie. Difficile de faire mieux, Ou alors apres il faut aller a la campagne. Ici il y'a une véritable culture "outdoor" et il n'y a pas d'industries polluantes

-plages sur rivière, l'eau est propre en 13 ans je n'ai rien attrape, + kayak, canoe.... et les Yacht Clubs

pour faire de la voile (Nepean)

-le canal rideau gele l'hiver pour patiner sur des km en partant du centre ville

-les nombreux parcs de la ville avec terrain de foot ou courts de tennis publics, nombreux il y'a toujours mouyen d'en trouver des libres

-les pistes cyclables: des centaines de km le long de la riviere sur les deux rives, le long du canal Rideau, autour de la ville pour le velo, le roller, le ski a roues si vous voulez....

-Le Parc de la Gatineau avec les pistes cyclables et les routes pour le velo, qui se transofme en 180 km de pistes de ski de fond damees l'hiver..(c'est payant mais si vosu y allez le soir ou en semaine personne ne controle) Il y'a deux petites stations de ski alpin aussi, attention c'est pas les deux alpes, mais ski de fond ou ski alpin= 10 a 25 minutes du centre ville d'Ottawa.

Avec tout ca il y'a de quoi faire suer le T shirt de votre fils et canaliser son energie. Et puis le votre aussi ca peut pas faire de mal. :flowers: On ne s'ennuie jamais le weekend par ici, meme en semaine d’ailleurs, mais il est vivement recommande d'avoir une voiture.

Maintenant : Ottawa ON ou Gatineau QC ? ..

C'est a vous de voir.

Si vous voulez un système de sante plus proche de celui de la France je vous recommande l'Ontario donc Ottawa, vous aurez un médecin de famille, et il y'a dans la ville un établissement hospitalier très réputé: le CHEO: Le Centre hospitalier pour enfants de l’est de l’Ontario ou vous trouverez tous les spécialistes que vous voulez pour votre fils.

http://www.cheo.on.ca/fr/home

Si vous êtes a Gatineau vous bénéficierez peut etre aussi de cet établissement, notre système de sante est envahi a tous les niveaux par des Québécois qui traversent la rivière, je crois qu’il y’a des accords entre les deux provinces pour la région Ottawa-Gatineau, mais je n’en suis pas 100% sur.. il faut demander a des « Gatinois »

L’école maintenant.

Mon ex qui était très éduquée, qui avait été eveillee tres jeune a la musique, aux arts dans le système scolaire, était passée par les meilleurs établissements a Ottawa (et avait fini dans la meilleure formation d’ingénieur a McGill a Montreal).

Elle avait fait son primaire a Kanata et son secondaire a La Salle : http://www.de-la-salle.cepeo.on.ca/ une des meilleures en ville.

Les meilleurs primaires sont Kanata à l’ouest et Des Sentiers à Orléans dans l’est de la ville.

http://www.francophoniecanadienne.ca/main+fr+01_200+Huit_ecoles_francophones_d_Ottawa_font_bonne_figure.html?AnnonceCatID=8&AnnonceID=372

http://www.des-sentiers.cepeo.on.ca/

http://www.kanata.cepeo.on.ca/

Sinon vous avez le lycee Paul Claudel a la française (prive et pas donne) http://www.claudel.org/

Si vous avez les moyens : http://www.claudel.org/?page_id=194

Je ne connais pas les etablissements scoalires de Gatineau.

Pour finir, on va parler de sous:

Au passage dans quel secteur travaillez vous ? Juste pour comprendre si l’activité dans la région est favorable à votre business d’auto entrepreneur.

Si vous gagnez beaucoup d’argent l’impôt sur le revenu, sur les dividendes, sur les benefices .. est bien plus faible en

Ontario. Vous paierez aussi moins de taxes, moins de taxes sur l’essence, pour renouveler vos plaques d’immatriculation chaque année, ou votre permis de conduire tous les 5 ans .. etc. etc.

Mais attention le prix de l’immobilier est plus élevé du cote d’Ottawa compter environ 30% c’est le prix a payer pour vivre

dans une province plus riche J Encore que le marche de l’immobilier se tasse ici, et qu’on trouve de belles maisons invendables

a louer entre 1700 et 2200 $ dans les plus beaux quartiers de la ville.

http://www.realtor.ca/propertyDetails.aspx?propertyId=13221399&PidKey=-1677706561

http://www.realtor.ca/propertyDetails.aspx?propertyId=13137018&PidKey=1866974845

Pour finir il vous faudra apprendre l’anglais. On peut vivre en français au Québec c’est beaucoup plus difficile, mais pas impossible à Ottawa et en son centre, la ville est raisonnablement bilingue

Voila c'etait les pensées du soir

Espoir

Stef

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant l'intervention précédente, j'encourage en effet les gens qui ont de la famille à considérer Ottawa comme étant une option très intéressante.

Quant aux enfants québécois drogués au ritalin ...

Royalement incapables de discipliner les enfants, en tout cas ceux masculins, pour lesquels leur système éducatif hyper-féminisé n'est pas adapté, les québécois semblent tout aussi inaptes à les intéresser à ce qui se passe en classe. Il est normal que le dernier recours : les droguer, soit devenu une habitude quotidienne.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je pense qu'il y a une différence entre donner du ritalin n'importe comment et sans vraiment faire les tests adéquats et le cas de pierrandre où son enfant a visiblement fait plusieurs tests et qu'il a vraiment un problème qui demande de la médication. il faut traiter les enfants qui en ont vraiment besoin et pas juste les enfants qui sont un peu surexcité en manque d'exercice..

Edited by Automne

Share this post


Link to post
Share on other sites

LeBalladin vous racontez n importe quoi ... Taisez vous une bonne fois pour toute ce sera mieux pour tout le monde ... Quittez cette terre que vous haïssez et foutez nous la paix Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

LeBalladin vous racontez n importe quoi ... Taisez vous une bonne fois pour toute ce sera mieux pour tout le monde ... Quittez cette terre que vous haïssez et foutez nous la paix Envoyé par l'application mobile Forum IC

C'est une incitation, voire invitation au suicide ? Au nom de qui parlez-vous quand vous dites "foutez-nous la paix" ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

LeBalladin vous racontez n importe quoi ... Taisez vous une bonne fois pour toute ce sera mieux pour tout le monde ... Quittez cette terre que vous haïssez et foutez nous la paix

C'est une incitation, voire invitation au suicide ? Au nom de qui parlez-vous quand vous dites "foutez-nous la paix" ?

C'est surtout une incitation à fermer sa gueule. Je ne prévois de toute façon pas de "foutre la paix" à ceux qui devraient quitter ce forum qu'ils haïssent, car des gens y commettent l'horrible péché de dire ce qu'ils pensent, ce qui révèle qu'ils commettent un péché encore plus impardonnable : ils pensent.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Concernant l'intervention précédente, j'encourage en effet les gens qui ont de la famille à considérer Ottawa comme étant une option très intéressante.

Quant aux enfants québécois drogués au ritalin ...

Royalement incapables de discipliner les enfants, en tout cas ceux masculins, pour lesquels leur système éducatif hyper-féminisé n'est pas adapté, les québécois semblent tout aussi inaptes à les intéresser à ce qui se passe en classe. Il est normal que le dernier recours : les droguer, soit devenu une habitude quotidienne.

Le québec n'a pas l'exclusivité de cette pratique !!! Et effectivement, chez nous en Belgique (en tous cas là où je vis), il n'y a plus d'enseignants masculins (primaire). Et à çà on ajoute l'abandon des parents ...

Mais bon quelque chose change, mon épouse étant institutrice maternelle, elle voit ces dernières années de plus en plus d'enfants qui ont un problème de comportement ... (insultes envers les adultes etc ... en maternelle....)

Mais bon ... ne reproduisent-ils pas ce qu'il y a à la maison ....

Enfin, tout çà pour dire que ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le Doc, on 16 Jun 2013 - 02:31, said:

pierrandre, on 15 Jun 2013 - 23:59, said:

mon fils de 6 ans a été diagnostiqué TDAH le mois dernier(...)

Près de Quebec comme nous le souhaitions au départ ?

Près de Gatineau pour bénéficier des avantages des deux provinces ?

En Ontario sans Quebec dans l'équation ?

Bref, beaucoup d'interrogations...

Pour finir, on va parler de sous:

Au passage dans quel secteur travaillez vous ? Juste pour comprendre si l’activité dans la région est favorable à votre business d’auto entrepreneur.

Si vous gagnez beaucoup d’argent l’impôt sur le revenu, sur les dividendes, sur les bénéfices .. est bien plus faible en

Ontario. Vous paierez aussi moins de taxes, moins de taxes sur l’essence, pour renouveler vos plaques d’immatriculation chaque année, ou votre permis de conduire tous les 5 ans .. etc. etc.

Sinon vous avez le lycee Paul Claudel a la française (prive et pas donne) http://www.claudel.org/

Pour finir il vous faudra apprendre l’anglais. On peut vivre en français au Québec c’est beaucoup plus difficile, mais pas impossible à Ottawa et en son centre, la ville est raisonnablement bilingue

Voila c'etait les pensées du soir

Espoir

Stef

Salut Stef, un énorme merci pour le temps que tu as consacré à ce post qui désormais ne suis plus vraiment l'aspect TDAH qu'abordait ce post à l'origine :blush2:

Je suis dans l'informatique, je suis revendeur Apple à mon compte depuis 7 ans. L'anglais ne nous pose aucun problèmes, en tout cas pas dans l'aspect général de la vie ou même du travail car je côtoie l'anglais en permanence... c'est plutôt l'aspect médical et les termes techniques ne pourraient être abordés dès le début, sauf à trouver un médecin bilingue. notre but est d'offrir à notre fils le bilinguisme, dusse t-il ne parler presque exclusivement anglais. Seulement dans un premier temps, il va avoir besoin d'être suivi par un pédopsychiatre, mais en français, le temps qu'il soit bilingue et puisse parler de sa vie et des choses qui vont ou pas... en anglais.

Pour mon travail, je ne pourrais pas, je pense, créer de société et refaire ce que je fais actuellement, enfin, qui sait... essentiellement parce qu'ici je suis sur un marché de niche : je ne m'occupe que de médecins et d'un logiciel métier bien précis qui ne tourne que sur Mac.

Par contre je pense ne pas rencontrer trop de difficultés à trouver un travail rémunérateur, enfin, entre les "je pense" et la réalité, il faudra très vraisemblablement que je mette pas mal d'eau dans mon vin et accepte de travailler un peu dans n'importe quoi pour vivre au début, mais en tout cas travailler en anglais dans un job qui de près ou de loin touche à l'informatique, cela ne me fait pas peur, bien au contraire.

Ma femme m'a justement parlé ce matin de l'école Claudel, mais $1000 par mois OUCH (dans leur formulaire ils te demandent si ton enfant a été diagnostiqué "surdoué"... faut pas demander l'élitisme qui y règne

C'est elle qui avait trouvé la MRC de Portneuf à côté de Quebec City et aussi cette personne d'Accès travail Portneuf qui accompagne les immigrants... là, arriver dans cette partie du Canada lui fait un peu plus peur... mais bon, on a 9 mois pour voir ca !

J'ai lu pas mal de posts à propos de Hull/Gatineau/Ottawa et il semble, pour Gatineau, se détacher un secteur assez sympathique à Aylmer. Ensuite pas mal de gens disent qu'il est plus intéressant de vivre à Gatineau et de travailler à Ottawa que de vivre en Ontario complètement.

Il semblerais qu'un max d'anglo-saxons partent même habiter à gatineau pour des raisons de frais en tout genre comme les garderies, les maisons moins chères, l'eau gratuite :D mais qu'il faut composer avec le trafic avec les ponts...

en tout cas ce que tu mentionnes à propose de la nature ravis mon épouse, nous vivons actuellement dans une petite ville de 10000 habitants et il n'y a strictement RIEN à y faire.. pas de rando, pas de trucs en extérieur, le seul truc que tu peux faire c'est respirer l'air vicié de la station d'épuration non loin :-/

Nous étions passé par ottawa/gatineau lorsque nous avions fait un road trip en 2011 et nous avions apprécié cet endroit, Ottawa nous a beaucoup rappelé Londres(uk) et sa quiétude...

en tout cas merci encore pour ton intervention.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Concernant l'intervention précédente, j'encourage en effet les gens qui ont de la famille à considérer Ottawa comme étant une option très intéressante.

Quant aux enfants québécois drogués au ritalin ...

Royalement incapables de discipliner les enfants, en tout cas ceux masculins, pour lesquels leur système éducatif hyper-féminisé n'est pas adapté, les québécois semblent tout aussi inaptes à les intéresser à ce qui se passe en classe. Il est normal que le dernier recours : les droguer, soit devenu une habitude quotidienne.

Le québec n'a pas l'exclusivité de cette pratique !!! Et effectivement, chez nous en Belgique (en tous cas là où je vis), il n'y a plus d'enseignants masculins (primaire). Et à çà on ajoute l'abandon des parents ...

Mais bon quelque chose change, mon épouse étant institutrice maternelle, elle voit ces dernières années de plus en plus d'enfants qui ont un problème de comportement ... (insultes envers les adultes etc ... en maternelle....)

Mais bon ... ne reproduisent-ils pas ce qu'il y a à la maison ....

Enfin, tout çà pour dire que ....

Comment ça il n'y à plus d'enseignants masculins pour les primaires en Belgique ? Et si c'est vraiment le cas, quelles en sont les raisons ? Et quel rapport avec la prise de Ritalin ? Et quel rapport avec le féminisme ? Je ne te suis pas très bien...

Les problèmes de comportements chez les jeunes enfants et chez les ados est général. Que ce soit en Belgique, en France, au Québec et ailleurs. A quoi cela est-t-il dû ? Indéniablement à la démission des parents mais aussi à la démission de l'éducation nationale, à la société de consommation, à la société tout court, aux médias, aux politiques, bref, tout le monde est un peu responsable. Maintenant, tous les jeunes ne sont pas des voyous, des paumés, des marginaux. On a toujours tendance à ne parler que du mauvais mais jamais du bon ou occasionnellement. Il y à tout de même des parents qui remplissent parfaitement et de manière équilibrée leur rôle de parents. De même que les enseignants.

Le Québec détient la palme d'or de consommation de Ritalin. L'auteur de ce post, a posté, en lien, un article très intéressant sur ce sujet.

Durant mon séjour au Québec et pas plus tard que la semaine dernière où je me trouvais dans une soirée en Gaspésie, j'écoutais religieusement la conversation des québécois qui parlaient justement du Ritalin imposé à leurs enfants ou leurs neveux. C'est incroyable comme la prise de Ritalin peut défrayer la chronique chez les québécois. Tous dénoncent cette drogue administrée à leurs enfants. J'ai même entendu une femme dire : "les classes sont de plus en plus surchagées alors on shoote nos enfants pour avoir le calme dans la classe".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Similar Content

    • By Laurent
      C'est un sujet récurrent, l'éducation fait couler beaucoup d'encre car certains Français sont persuadés que leur pays offre La meilleure éducation au monde. Cependant cette perception est régulièrement contredite par les données collectées et analysées par PISA : 
       
      LES ADOS CANADIENS PARMI LES MEILLEURS AU MONDE EN SCIENCE ET EN MATHS
       
    • By Laurent
      Que faire quand un enfant crie dans un avion pendant 8 heures ? C'est la question qu'on dû se poser ces voyageurs pris dans ce vol avec ces bruits. Seulement voilà qu'un des passagers se met à filmer ça, apparemment en cachette et publie le fruit de son labeur sur Youtube, en prenant la peine d'activer les publicités. Et voilà que quelqu'un (anonyme de RTL) a la grande inspiration d'écrire un article de fond (de caniveau) sur cet événement.
      Cette situation peut nous arriver à tous et croyez que c'est aussi pénible pour les passagers, le personnel navigant, les parents et l'enfant. Les longs courriers sont toujours source d'irritants, on est coincés pendant des heures dans un espace restreint où certains développent des psychoses. Alors il faut prendre son mal en patience, et si l'on a le budget, emmener ses écouteurs à suppression de bruit, c'est extrêmement efficace, je ne voyage jamais sans eux. Bon vol
       
       
       
    • By floflo7775
      Bonjour
      Je suis actuellement depuis un an à Montréal. Je suis arrivée avec ma conjointe qui a trouvé un job de médecin. Nous avons toutes les deux un visa pour deux ans. Nous avons réussi à avoir la carte soleil grâce aux ententes avec la France. Par contre nous n'avons pas le
      1/ - droit au remboursement des medicaments par la RAMQ car nous avons un visa temporaire. Ma conjointe étant de profession 'liberale' : elle n'a aucune assurance non plus par son boulot (moi non plus car je n'ai pas de job) . auriez vous des conseils à me donner quand aux assurances privés (peut être) : et notamment medicament?
      2/ Assurance invalidité? : j'en ai appelé 2 qui ne peuvent pas nous assurer car nous avons qu'un visa temporaire... 
      Help me car je suis un peu perdue..
      Merci pour vos retour 
    • By ysbk06
      Bonjour tout le monde;

      Je viens d'être admis dans les universités suivantes et j'ai besoin de votre avis :
      MBA Marketing-ULaval
      Msc. Marketing-HEC Montréal
      Msc. Marketing- UQAM

      Mon choix devrait être basé sur les 3 éléments suivants:
      1. Un meilleur réseautage pour les étudiants (networking & mentorship).
      2. Plus de notoriété à l'Ontario, vu que je vais m'installer là-bas après les études (non je peux pas ètudier à l'Ontario car c'est super cher).
      3. l'École qui a la meilleure réputation chez les employeurs.

      Je sais que ça pourrait être très subjectif mais j'apprécierais toute réponse qui m'aidera à prendre une décision.

      Merci infiniment
       
    • By Med Tahar
      Bonjour, 
      Est ce qu'une admission conditionnée à la réussite de 4 cours pendant la 1ère année (programme maîtrise) est acceptée par l'ambassade pour l'obtention d'un permis d'étude?
      Merci
    • By dannqc
      Bonjour à tous
       
      Je m'adresse surtout à monsieur Laurent Gigon...
       
      Je reçois régulièrement (chaque mois) dans mon courriel le « bulletin d'immigrer.com », présentant son lot d'articles sur tout ce qui touche de près ou de loin à l'immigration au Québec, comme vous le savez.
      Alors si je poste aujourd'hui ce message, c'est un peu à cause d'une goutte d'eau qui a fait déborder le vase...
      Si je conçois qu'il soit logique que votre site (immigrer.com) ait pour but d'attirer, d'encourager des francophones (et surtout des Français...) à venir s'installer au Québec, voire au Canada, je commence en revanche à être un peu irrité par cette méthode (pardonnez-moi) très racoleuse, pour ne pas dire parfois propagandiste voire mensongère dans certains cas.
      En effet, chaque mois donc, de nombreux articles vantent sans cesse les mérites et la soi-disant excellence du Québec (et/ou du Canada) dans bien des domaines importants : « le Canada (ou le Québec), 1er, 2ème ou 3ème meilleur endroit au monde pour vivre ! », « le Canada et le Québec meilleurs endroits au monde pour ci ou pour ça », etc... et là, je suis tombé sur « Education : le Canada en tête de peloton », de même que sur « Le Québec, élève modèle en mathématiques », sans parler de (alors là, celui-là, il fallait oser !) : « le Canada : 9ème pays au monde pour la santé » (avec, cerise sur le sunday, comme on dit ici, un CHU québécois en image de fond)...
      Bref, alors écoutez (ou plutôt lisez) :
      S'agissant du système scolaire, je pratique moi-même l'enseignement au cégep et à l'université, et en plus dans les sciences physiques. Tout ça pour dire que je suis à même de pouvoir évaluer le niveau des étudiants québécois en sciences et en mathématiques.
      Par ailleurs, notre fils étant scolarisé en école primaire depuis plusieurs années, je côtoie donc beaucoup d'enseignants, et ce dans tous les niveaux du système éducationnel québécois.
      Alors laissez-moi vous dire qu'en réalité, les étudiants québécois sont, pour beaucoup d'entre eux, malheureusement assez peu aiguisés en mathématiques : par exemple, une grande partie d'entre eux sont incapables de trouver (de tête, sans calculatrice) le résultat de 5000 / 2 (si, si , je vous l'assure !), ou bien de 230 + 80 (!), ou même de trouver 10% de 1200 par exemple ! Et là, je parle d'étudiants du cégep en sciences de la nature ou même d'étudiants en sciences géographiques à l'université, donc de 16 ans et plus, censés être déjà au moins un peu aguerris en mathématiques ! D'une manière générale, les étudiants sont très très fréquemment surestimés ici (leurs résultats scolaires ne reflètent absolument pas leur niveau).
      Quant au niveau de certains enseignants du primaire qui vous disent ouvertement qu'ils ont « teinduré » la table (oui, du verbe teindre...!), avec des « malgré que », des « C'est nous qu'on l'a faite », et j'en passe (!) à tout bout de champ, cela fait peur, voyez-vous. Ces enseignants qui sont désormais tenus de passer un test de français (le TFLM) pour pouvoir enseigner (oui l'Etat québécois s'est quand même rendu compte du petit problème...) . Or, les enseignants (et les futurs enseignants) ont le droit de le passer autant de fois qu'ils le veulent, jusqu'à obtenir la note de passage de 75% (très facile à obtenir pourtant, croyez-moi !), et c'est à chaque fois le même test, avec exactement les mêmes questions (communication personnelle). Je vous laisse réfléchir au problème que cela peut causer...
       
      Par ailleurs, et c'est encore beaucoup plus grave (et de ça, vous n'en parlez jamais...), et cela est lié à ce que je viens de dire précédemment, j'aimerais que les Français qui me lisent (et même certains Québécois qui ne le sauraient pas) sachent ceci : d'après une étude réalisée en 2014, au Québec, le taux d'illettrisme (càd les gens qui ont du mal à comprendre des textes simples) atteignait... 53 % (oui, cinquante trois !!!) et le taux d'analphabétisme (càd ceux qui ne savent pas lire du tout) atteignait la marque invraisemblable (mais pourtant bien réelle !) de ... 19 % !  Soit 1 Québécois sur 5 qui ne sait pas lire !! (et cette étude concerne la tranche d'âge 16-65 ans, autrement dit la tranche d'âge active, càd les gens censés savoir lire).  
      En 2003, une même étude indiquait que le taux d'analphabétisme au Québec (pour la même tranche d'âge) était déjà de 16%, et de 49% pour le taux d'illettrisme.
      Dans les années 80, on en était à 12% d'analphabètes et 35% d'illettrés. Bref, vous voyez en plus la tendance ahurissante.
      Et ça, malheureusement, c'est le concret. Le réel. Et je le vois, on le voit tous les jours. Et c'est seulement un tout petit peu moins catastrophique dans le reste du Canada, mais à peine moins.
      Il existe même beaucoup de pays du Tiers-monde présentant des taux d'analphabétisme bien moins problématiques qu'au Québec ou même qu'au Canada...
      Alors forcément, aujourd'hui en 2016, parmi les 47% de Québécois qui savent correctement lire (par rapport aux 80-90% dans les autres pays occidentaux, hormis Canada et Etats-Unis qui sont en très mauvaise posture sur ce plan), il va sans dire que le niveau moyen (en maths, en sciences ou en français) des Québécois lettrés est forcément moindre que celui de bon nombre de pays occidentaux. C'est... mathématique, justement !
      On nous parle fréquemment dans les medias québécois du taux très inquiétant de « décrochage scolaire », notamment (et j'en sais quelque chose) dans les matières scientifiques (maths inclus). J'ai moi-même été convié (comme beaucoup d'autres de mes pairs) à faire des exposés-conférences dans des cégeps dans le but de susciter l'intérêt pour les sciences aux étudiants. Le nombre d'étudiants en sciences diminuant d'année en année. C'est bien qu'il y a un réel problème quelque part...  problème que vous mentionnez jamais, bien au contraire.
      Cette étude PISA est censée concerner des élèves de 15 ans pris au hasard dans tous les pays étudiés. S'agissant du Canada, je suis persuadé (mais peut-être que je me trompe) que les étudiants qui ont participé au test n'ont justement pas été pris au hasard, Ce n'est pas plus compliqué que cela. En effet, il est fréquent que, dans ce domaine entre autres, des informations soient occultées ou falsifiées : de nombreux sites internet «pseudo-officiels» cachent cette réalité : plutôt que d'exposer et de prendre le problème à bras le corps pour tenter de le résoudre, même si ça prendrait du temps et des efforts importants, on préfère édulcorer voire mentir pour toujours valoriser la fameuse « estime de soi ». Il en faut, bien sûr, mais avec modération et discernement, de façon constructive et non pas dans le but de cacher un certain complexe d'infériorité dû à une déficience, et une absence totale de remise en question. Ah, en revanche, ici, tous les élèves (même les jeunes !) ont des tablettes high-tech, des smartphones et autres gadgets. En effet, ça, c'est plus sexy que d'apprendre à lire...
      Cette « estime de soi » surestimée ressort par exemple de façon flagrante au travers de la teneur des articles que vous postez régulièrement. 
       
      Alors on pourrait développer longtemps sur les autres aspects, comme la santé (soi-disant quasi-exemplaire ici au Québec, selon votre article, M. Gigon !) : il est pourtant désormais reconnu que le système de santé québécois est très sérieusement perfectible, pour dire les choses gentiment ! plus de 20 heures d'attente aux urgences, en moyenne ; urgences du Québec : pire performance du monde occidental (ce n'est pas moi qui le dit, mais radio-canada) ; 25% des Québécois n'ont pas accès à un médecin de famille ; impossible de se faire soigner à domicile (sauf cas extrêmement urgent, évidemment) ; l'accès aux spécialistes (gynécologues, allergologues, etc...) prend des mois, voire des années !!  de nombreux patients (ici, on dit « clients »...  sans commentaires...), les plus fortunés, partent aux Etats-Unis pour se faire soigner certaines maladies... Je connais même un Brésilien qui a préféré retourner se faire soigner au Brésil !!  Le prix des médicaments ici est exorbitant (rien à voir avec les prix européens pour les mêmes médicaments, souvent 4 à 5 fois moins chers là-bas !).
      Tout ce que je dis là est vérifiable et sourcé.
      Même les Québécois admettent aisément qu'il y a un réel problème avec le système de santé. Alors pourquoi un tel article, M. Gigon ?
       
      Et si nous parlions du respect de l'environnement....? je n'ai pas vu d'article de vous sur les sables bitumineux, ni sur le déversement de dizaines de milliards de litres d'eaux usées (égouts) directement dans le Saint-Laurent par la ville de Montréal pas plus tard que l'an passé... 
      Et où sont-ils, vos articles décrivant l'état général du réseau routier et des infrastructures au Québec ? moi j'en aurais plein à vous montrer, et surtout à montrer aux immigrants potentiels... qui n'imaginent même pas à quel niveau se trouve la situation sur ce point. Et vos articles sur la fraude ahurissante des coûts exorbitants et complètement injustifiés de la « construction » (ponts et chaussées), etc. Sur le fait, par exemple, que les ingénieurs québécois en viennent à interroger un ingénieur français pour savoir si le fait de repeindre le Pont de Québec (qui est de plus en plus rouillé) lui éviterait un délabrement accéléré ?! Ce sont des choses qui sont faites systématiquement partout (dans les pays occidentaux, et pas que...!), mais pas ici ! Tout ça pour ne pas dépenser d'argent à court terme !  Voilà comment on raisonne ici : sur le court terme, et sur les apparences. Et ça, vous en parlez, M. Gigon ?
       
      Bref, j'ai par ailleurs remarqué que, très fréquemment, dans vos articles à peine orientés, vous parlez de la « piètre performance » de la France pour ceci pour cela, de la « France médiocre », etc... à chaque fois, cela sort comme un cheveu sur la soupe, comme une rengaine, comme une obsession !  À vous lire, je ne peux m'empêcher de penser que vous semblez être l'exemple parfait du Français qui renie ses origines et qui se veut plus royaliste que le roi. Après tout, vous en avez le droit, bien sûr, mais là où cela commence à être problématique, c'est que vous diffusez de tels messages lus par des milliers de gens qui, du coup, risquent de prendre vos paroles pour argent comptant (oui, car, comme vous le savez, vous avez une certaine influence) et d'aller au devant de grosses désillusions en immigrant au Québec. Attention, ne me faites pas dire ce que je ne dis pas : on peut avoir de très bonnes raisons de venir s'installer ici, et d'y trouver son compte, bien sûr. Il y a beaucoup de points positifs en faveur du Québec et du Canada. Cela dit, il y a un « mais ». Un gros « mais », même. Ce « mais » dont vous ne parlez jamais, ou que vous cachez. Et cela, c'est très malhonnête.
      Je trouve en revanche que Madame Nadeau est, contrairement à vous, beaucoup plus loyale et ouverte.
       
      Merci, 
       
      Bonne journée.
    • By Laurent
      Que se passe-t-il en France pour avoir d'aussi mauvais résultats en éducation chez les adolescents ?
       
      L’organisme PISA (Programme for International Student Assessment) qui teste les étudiants de 15 ans dans l’ensemble des pays de l’OCDE tous les 3 ans vient de publier les derniers résultats de son étude. Plusieurs matières sont traitées, et tout est segmenté en fonction du sexe, de l’origine de l’adolescent. Plus de 500,000 étudiants du secondaire ont participé à cette évaluation de 2 heures regroupant des questions sur les sciences, les mathématiques, la lecture, ou encore la résolution de problèmes.
      À l’issue de ces tests, PISA détermine un palmarès mondial où l’on retrouve le classement par pays, par discipline et la progression dans le temps. On remarque cette année que les élèves du Canada se positionnent en sciences en 7ème place, battant ainsi leurs homologues français en 26ème place, en lecture, les élèves canadiens obtiennent la 2ème place contre la 19ème place pour les français et en mathématiques, le Canada en 10ème position et la France en 26ème.
      Globalement, les étudiants canadiens se situent en haut de la moyenne dans ces trois matières principales, et leurs résultats sont presques identiques à ceux  d’il y a trois ans. L’étude conclut aussi que 22,7 % des élèves du Canada sont « très performants » dans au moins un des trois domaines d’évaluation, ce qui les place au huitième rang à ce chapitre. Le pourcentage d’élèves « peu performants » se situe à 5,9 %, bon pour la septième place.
      La performance française est jugée médiocre, Avec un score de 495 points en sciences, la France se situe légèrement au-dessus de la moyenne de l’OCDE (493), derrière l’Allemagne ou la Belgique (au-dessus de 500 points)
      Voici le tableau détaillé :


    • By thomasnowboard
      Hello à tous,
      je viens vers vous car je ne sais comment choisir une mutuelle santé.
      Je vais bientôt arrivé avec ma RP, mais je me fais opérer quelques semaines avant d'arriver sur le sol canadien.
      Afin de pallier aux imprévus de santé si cela devait arriver (complications, infirmières, médicaments ou autres je ne sais quoi, mais j'espère rien de cela), quelle mutuelle me conseillerez vous? , sachant que je ne suis pas sûr d'avoir une job tout de suite et que, l'on s'entend, les mutuelles des jobs ne sont souvent pas extraordinaires (lorsque j'était en jp, la mutuelle de mon entreprise n'était pas bonne, en tout cas pas assez complémentaire à mon gout pour me rassurer lors de ma prochaine arrivée suite à cette opération).
      J'hésite à souscrire à la CFE (caisse française des étrangers), couvrant de la même manière que la sécu en France, mais le hic, c'est qu'il y a un délais de carence de trois mois et ce sont les premiers mois qui justement m'angoissent.
      Je sais que je peux faire le basculement entre la sécu et la ramq dès mon arrivée avec le fameux formulaire mais la ramq ne couvre pas tout...
      Donc autre solution, les mutuelles canadienne style "croix bleu" ou autres (on ne m'a parlé que de celle-ci), sont-elle correctes ???? est-on couvert suffisamment pour les médocs, infirmières et tous ce que ne prends pas en charge la ramq ???
      Je n'ai pas mentionné les assurances style globe partners, april, chapka, etc... car celles-ci ne couvriront pas les problèmes de santé qui pourraient avoir un lien avec cette opération (trop récente à leur gout)... ce ne sont que des assurances faites pour les gens partant bien portant lors de leur départ (et aussi un peu avant...)
      Merci d'avance pour vos retours et conseils avisés !!!
    • By Sarayoo
      J'ai vu cette vidéo avec passion. Je suis impressionné par cette approche éducative: la discipline. À part les conclusions et les comparaisons hasardeuses du reportage, ca reste quand même un modèle éducatif à suivre. Nos enfants, au lieu de leur apprendre la discipline, on les drogue.
       
      J'aurais aimé envoyé mes enfants passer leur scolarité en Chine, mais bon...
       
      https://www.youtube.com/watch?v=1BfUwhx7mis
    • By rbrllt
      Bonjour à tous !
      Je suis en train de finir une licence en sciences de l'éducation en France pour me préparer à devenir enseignante en primaire.
      Je commence à réfléchir au fait de partir finir mes études au Canada, pour si possible enseigner là bas. Mais je me pose plusieurs questions :
       
      Ma licence étant en 3 ans, est ce qu'il pourrait être possible d'intégrer directement une 4ème année par exemple de Baccalauréat en enseignement préscolaire et primaire au Canada ?
      J'ai vu que ce baccalauréat était contingenté, mais je ne comprend pas ce que cela veut dire exactement ?
      En faisant des recherches j'ai parfois lu que le métier d'enseignant en primaire était saturé au Québec, est ce qu'il est compliqué de trouver un poste même après avoir obtenu le brevet d'enseignement ?

      Merci d'avance !
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines