Jump to content
Sign in to follow this  
Miss Cerise

4 ans ici et un petit coup de blues...

Recommended Posts

Salut à tous,

Je me demandais si il y en a qui ont commencé à douter après 3-4 ans?

Je suis partie de France a 19 ans pour faire des études ici. La première année, ça a été un grand bonheur, j'ai tout adoré, la fac, la ville, les gens. Je suis tombée amoureuse d'un québécois, j'ai découvert plein de choses, bref le grand bonheur malgré le fait que ma famille et mes amis me manquaient énormément.

Ensuite ça s'est bien passé malgré quelques moments difficiles. J'appris a connaitre le Québec. J'ai énormément de respect et d'affection pour cet endroit. Mais vers la fin de ma troisième année, lorsque mon "bac" s'est terminé, j'ai été prise d'un doute sur le fait de vouloir rester. Pas parce que je n'aime pas le Québec, mais parce que j'avais la "bougeotte", un peu envie d'aller voir ailleurs. Beaucoup de mes amis sont partis. Je suis restée finalement, surtout à cause de mon copain (on est toujours ensemble, et je ne me vois pas vivre sans lui) mais aussi parce que c'est vrai que la vie est belle ici.

Seulement voila, je n'avais pas prévu ça, à la base. Et le fait de finir mes études ici fait en sorte que par la suite, ça sera très difficile pour moi de travailler ailleurs qu'au Québec. Et là, tout a coup, je panique. Est ce que je me vois avoir des enfants ici? Faire carrière ici? Ne pas voir mes parents et grands-parents vieillir, mes cousins grandir, manquer le mariage de ma meilleure amie? Tout a coup, il y a plein de choses qui me manquent horriblement de la France. J'ai l'impression d'être "coincée" ici, et du coup, j'ai l'impression de remarquer plein de choses négatives qui ne me dérangeaient pas avant. Je ne suis même pas sure de vouloir rentrer en France (peut être qu'il y aurait plein de choses qui me taperaient sur les nerfs), mais j'ai envie de bouger, peut-etre ailleurs en Europe, moins loin de la famille etc. Sauf qu'en Europe c'est la crise, et puis finalement je pense que Montréal me manquerait, et que finalement j'ai construit toute ma "vie d'adulte" ici, bref j'oscille entre les jours ou je veux partir et les jours ou je veux rester.

En fait, j'ai l'impression que ça fait quatre ans que je suis ici et que je me heurte à un mur, genre "ça y est, je ne m'intégrerais pas plus que ça" et je trouve ça difficile.

Il y en a qui ont vécu ce sentiment? C'est passé? Vous êtes rentrés? Désolé pour ce déballage, mais là je me pose un peu des questions...

Share this post


Link to post
Share on other sites

fais un petit tour en touriste en France et tu verras ce qui te manque ou pas ???!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jeanjean

Difficile de répondre à vos questions. Mais vous êtes à l'âge des décisions, la période où la plupart des gens font leur vie, pour le reste de la vie.

L'âge ou on se marie ou s'implique plus dans un couple. L'âge du boulot "le bon", l'âge ou l'on fait des bébés......

La tranche de vie qui fait que plus tard, quand on regarde en arrière vous vous rendez compte que cette tranche de vie là a déterminé le restant de vos jours.

Avoir un enfant dans cette période (même après un divorce) il restera votre enfant pour le restant de vos jours.

L'âge aussi où vos parents deviennent plus vieux et comme vous avez été en manque d'eux pendant les dernières années cela augmente vos doutes.

Vous n'aurez pas de réponse ici, des conseils sans doute ! La vraie vérité elle est au fond de vous.... regardez bien.

Mon idée à moi c'est qu'il n'est pas facile de devenir adulte. Mon conseil si vous avez un rêve faite le, après c'est plus difficile.

Bonne chance a vous :give_rose:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut à tous,

Je me demandais si il y en a qui ont commencé à douter après 3-4 ans?

Je suis partie de France a 19 ans pour faire des études ici. La première année, ça a été un grand bonheur, j'ai tout adoré, la fac, la ville, les gens. Je suis tombée amoureuse d'un québécois, j'ai découvert plein de choses, bref le grand bonheur malgré le fait que ma famille et mes amis me manquaient énormément.

Ensuite ça s'est bien passé malgré quelques moments difficiles. J'appris a connaitre le Québec. J'ai énormément de respect et d'affection pour cet endroit. Mais vers la fin de ma troisième année, lorsque mon "bac" s'est terminé, j'ai été prise d'un doute sur le fait de vouloir rester. Pas parce que je n'aime pas le Québec, mais parce que j'avais la "bougeotte", un peu envie d'aller voir ailleurs. Beaucoup de mes amis sont partis. Je suis restée finalement, surtout à cause de mon copain (on est toujours ensemble, et je ne me vois pas vivre sans lui) mais aussi parce que c'est vrai que la vie est belle ici.

Seulement voila, je n'avais pas prévu ça, à la base. Et le fait de finir mes études ici fait en sorte que par la suite, ça sera très difficile pour moi de travailler ailleurs qu'au Québec. Et là, tout a coup, je panique. Est ce que je me vois avoir des enfants ici? Faire carrière ici? Ne pas voir mes parents et grands-parents vieillir, mes cousins grandir, manquer le mariage de ma meilleure amie? Tout a coup, il y a plein de choses qui me manquent horriblement de la France. J'ai l'impression d'être "coincée" ici, et du coup, j'ai l'impression de remarquer plein de choses négatives qui ne me dérangeaient pas avant. Je ne suis même pas sure de vouloir rentrer en France (peut être qu'il y aurait plein de choses qui me taperaient sur les nerfs), mais j'ai envie de bouger, peut-etre ailleurs en Europe, moins loin de la famille etc. Sauf qu'en Europe c'est la crise, et puis finalement je pense que Montréal me manquerait, et que finalement j'ai construit toute ma "vie d'adulte" ici, bref j'oscille entre les jours ou je veux partir et les jours ou je veux rester.

En fait, j'ai l'impression que ça fait quatre ans que je suis ici et que je me heurte à un mur, genre "ça y est, je ne m'intégrerais pas plus que ça" et je trouve ça difficile.

Il y en a qui ont vécu ce sentiment? C'est passé? Vous êtes rentrés? Désolé pour ce déballage, mais là je me pose un peu des questions...

C'est très normal ce que tu vis.

La France est un pays développé, magnifique, stable, sécuritaire qui offre une bonne qualité de vie à ses habitants (comme le Canada et d'autres pays développés),

donc tu n'as rien à craindre là-bas. Tu rentrerais en France, pas au Mali,en Haïti ou en Honduras!

De quoi as-tu peur? Du 12% de chômage? Come on...

Tu es jeune, célibataire et, en plus, tu es une locale. Tu vas te débrouiller très bien.

Personnellement, si j'étais toi, je serai en train de faire les valises.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Eh Argentino, tu fais pas dans le 2 poids 2 mesures!!! LOL

Comme d'autres te l'ont dit, fait un petit voyage en France (au moins 3 semaines) seule car si tu emmenes ton chum tu vas fausser ton jugement.

Regardes ce que tu as et ce que tu as laissé, pèses le pour et le contre et tu trouveras TA réponse.

Les moments de doutes sont normaux ne t'inquiètes pas.

Bon courage pour la suite

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos réponses. Je rentre en France en aout, je vais effectivement peser le pour et le contre une fois la-bas. Sauf qu'a chaque fois que je rentre en "touriste", c'est le bonheur: restos, visite, croissants au petit dej, temps en famille et avec les amis, etc. Je sais que la vie quotidienne serait pas mal plus stressante.

Je ne m'attendais pas à ça, tout simplement. J'ai toujours vu mon intégration au Qc comme un processus graduel, mais avec une courbe ascendante. La c'est un gros coup de frein, voire un retour en arrière, alors que tout le monde m'avait dit "ça prend trois ans pour s'intégrer". Je suppose que c'est normal d'en arriver à une remise en question à ce stade.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non non, le type de retour que tu fais (coup de blues après plusieurs années alors que les premières se sont bien passées), on le lit fréquemment par ici. Chaque personne est différente. Mais si tu as ton copain qui est québécois, tu n'as pas trop d'autres choix que de rester là bas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les 3 ou 4 premiers mois sont très difficiles à cause de la séparation. Période de sevrage oblige.

Le Québec vous manquera comme pas possible et Y retourner deviendra votre seul obsession.

Bon voyage ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je rentre en France pour un mois. Pas définitivement. Je vais finir mes études ici de toute façon (ça me semble stupide d'abandonner si près du but). Quitte à en refaire d'autres si finalement je décide de partir.

Effectivement, mon copain est d'ici. Il n'est pas contre l'idée de bouger avec moi (en fait il semble plutôt pour) mais je ne sais pas du tout à quel point c'est faisable (c'est dur pour un Québécois de venir en France?), ni si une fois la-bas il s'y plairait vraiment. On s'aime, je ne me vois pas le quitter, mais on est encore jeunes et c'est un grand saut quand même. Donc je voudrais prendre une décision réfléchie :)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Il peut faire l'équivalent du PVT si il est dans la bonne tranche d'âge. Tout est sur le site du consulat de France :flowers:

Edited by La Linea

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Miss Cerise, c'est normal ce genre de questionnment. Si vous avez tous les deux la bougeotte, profitez en pour voyager et voir ce qui vous attends ailleurs. Et lorsque vous vous ennuierez trop du Québec.... revenez! :biggrin2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est une bonne idée le PVT... je vais regarder ça.

Marie-Rose: oui je suppose que c'est la bonne approche! Mais pour pouvoir éventuellement revenir, il va me falloir le passeport je suppose, donc rester encore un peu...

En tout cas merci de vos encouragements! Je me donne le temps d'y penser, et en attendant je vais essayer de profiter au maximum du Québec (même si j'ai un peu hâte à mes vacances en France la :) )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Miss Cerise,

tu es encore bien jeune et tes questionnements sont bien naturels car tu te retrouves maintenant à la croisée des chemins et des choix doivent se faire.

Et effectivement, retourner en France quelques temps te permettraient de relativiser, de mettre des distances et appréhender plus justement ta situation pour pouvoir évoluer plus sainement dans la vie. Cependant, à mon avis, et peut être que je me trompe, l'éloignement d'avec ton ami québécois, ne serait pas un bienfait pour votre relation de couple.

Bonne chance et je suis sûre que tu sauras trouver ce qui te convient ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Chacun son truc mais c'est vrai que retourner pour 3 semaines ce sera le party et donc BIEN plus gai que le vrai quotidien "boulot/dodo" en france en octobre quand il pleut! Qu'il n'y a pas d'hiver ou de tres bel été a moins d'être dans le sud!

Pour ma part j'ai vecu dans 4 pays dans ma vie.... j'ai JAMAIS eu de probleme d'emploi! J'ai même tres bien reussi (J'ai un Bac de l'UdM) puis me suis lancée à mon propre compte... suis REVENUE au Quebec apres 20 ans d'absence et me suis retrouve un boulot sans probleme en plus de gérer mon petit business qui n'est pas au Quebec. Ke suis tres dévbrouillarde ceci dit et j'ai le contact facile donc je me crée bcp d'opportunités!

Il me semble que tu fais un peu une crise d'anxiété... c'est tout à fait normal... mais l'herbe n'est jamais plus verte ailleurs!

Edited by Leserables

Share this post


Link to post
Share on other sites

mon mari est retourné en vacances 3 semaines. ça faisait 3 ans et demi qu'il n'y avait pas été.. et après une journée là bas, il voulait déjà rentrer... même si on a fait plusieurs endroits en France, même s'il a revu ses amis, sa famille..

il sait qu'il a fait le bon choix en venant au Québec et il sait que la France, c'est pas pour lui.. c'est une question de 'feeling'

va où tu te sent le mieux, où tu es heureuse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour Miss Cerise,

J'ai travaillé avec des Canadiens et Canadiennes en France et en Afrique. Je pense qu'il est aussi simple (ou difficile) de s'adapter pour un Canadien en France que pour un Français au Canada. Tout est une question d'ouverture, de mentalité, et de motivation. D'autant que nos niveaux de vie ne sont au final pas si éloignés !

Aprés sur l'idée de revenir quelques semaines en France, franchement comment se rendre compte d'un pays si l'on n'y vit pas. Sur ce point je suis sceptique ... C'est comme quand vous allez dans un pays en tant que touriste avec les poches pleines de billets, et que vous y retourner pour vous y installer. Bizarrement les avis changent.

Enfin, à 19 ans avec ton copain (et si en plus il est partant pour bouger) que RISQUES TU ??? Ce n'est pas quand tu seras installée avec des enfants que tu seras plus décidées, non ?

Mais tout cela est encore une question de feeling (comme le dit Automne).

Edited by cigogne67

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce que je retiens c'est "...Beaucoup de mes amis sont partis. Je suis restée finalement, surtout à cause de mon copain...". Un peu comme si cela faisait quelques temps que tu te forcais a rester, a aller a l'encontre de ce que tu voulais faire. Est-ce le cas ?

Je te dirais que c'est comme un bon gros gateau moka de chez Timothy's pris dans la galerie de SquareOne a Mississauga -- he, on a les references que l'on peut hein ! -- : tu le regardes, tu tournes autour, tu as envie mais tu ne veux pas -- ligne oblige -- et finalement tu tentes. A toi de voir si ensuite tu peux t'en passer ou non.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme je l'ai dit plus haut, je suis bien consciente que le fait de rentrer en France pour les vacances n'a rien a voir avec le fait d'y vivre. Le seul moyen de savoir si j'aime vivre en France, c'est d'aller y vivre, justement. Et c'est pour ça que c'est une décision difficile. La solution d'y aller pour un an - par ex avec un PVT pour mon copain et un CDD pour moi - et de voir ce qu'on en pense est a mon sens plus intéressante, et je me renseigne à ce sujet.

Automne: oui, il y a plein de français qui sont très heureux ici et qui ne rentreraient pour rien au monde. Je comprends tout à fait ça. Il y a aussi des québécois qui vivent en France depuis longtemps et qui y sont très bien. Je suppose que ça dépend du mode de vie de chacun.

Tohonu: J'aime bien les références de gâteau :) Effectivement, ma décision de rester a été difficile. J'aime beaucoup le Québec mais j'avais aussi envie de passer à autre chose, tout en ayant conscience des limites du syndrome "l'herbe est surement plus verte ailleurs".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et au final, pourquoi ne pas juste rentrer en Europe à proximité de ta famille et de tes amis (finalement on est parfois plus proche dans un pays limitrophe qu'à l'autre bout de la France) et en même temps ça serait un retour au source progressif (ou pas) puisque tu "retrouverais" une culuture européenne sans pour autant avoir le blues de la France si jamais tu dois repartir au Québec. Si en plus ton copain et toi n'êtes pas fixés et qu'il s'agit essentiellement de "bouger" pourquoi la France ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que je l'ai dit un peu plus haut mais oui ailleurs en Europe ça m'irait tb aussi... Même si dans certains endroits il y a quand même une barrière linguistique (pas infranchissable non plus mais quand même un investissement). Mais je garde ça en tete aussi :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines