Jump to content

Le Québec "Multing pot ou communitarisme"?


daredare

Recommended Posts

  • Habitués

Vas demander aux Américains si ils se définissent comme blancs, noirs, latinos ou Amérindiens avant de dire qu'ils sont Américains ?

C'est ta version multiculturalisme, tu as apparamment de l'animosité envers les souverainistes !

Je n'ai pas d'animosité envers les souverainistes. Mais force est de constater qu'ils raménent tout à l'indépendance. Toi même tu n'arrives pas à définir l'identité québécoise sans te comparer aux Américains et sans parler d'indépendance. L'identité québécoise est tellement singularisée qu'elle ne concerne qu'une minorité de Québécois. C'est là où cette approche montre ses limites. L'identité n'est pas une question d'exclusivité. On est Québécois et Canadien, tout comme les Américains sont blancs/noirs/latinos et Américains.

Bien sûr que la souveraineté touche d'abord à ceux qui sont francophones ou intégrés à la population francophones. Que vous soyez souverainistes ou fédéralistes la société Québécoises est inclusives. Mais les fédéralistes n'ont pas le monopole de la vertue !!!

J'ai milité pendant 10 ans à l'ADQ, j'ai décroché quand je me suis rendu compte que l'autonomisme était qu'une façon d'éviter le débat et promouvoir davantage la politique de droite, parce que l'autonomisme m'a énormément plu.

Le multiculturalisme n'est pas un calvaire, c'est un idéal noble. Mais dans la situation actuel j'ai la conviction qu'il nuit à la croissance et l'épanouïssement du fait français en Amérique, si tu critiques le mouvement souverainisme en le traitant d'exclusif c'est fort probablement qu'il te manque d'argument pour défendre ton point de vue !

C'est beaucoup plus facile de critiquer les autres que d'élaborer sur ses convictions !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le souverainisme n'est pas né avec le rapatriement de la constitution de 1982 qui est la conséquence du référendum de 1980 !

Le Canada n'a jamais été une confédération tout comme la Suisse ! Ce sont constitutionnellement des fédérations ...

Bien sûr que le souverainisme n'est pas né avec le rapatriement de la constitution de 1982, Les patriotes pendus en 1837 font suite à une forme de souverainisme, non ?

Le rapatriement de la constitution était dans l'air depuis pas mal de temps, il y avait les négociations de Victoria avant même la venue au pouvoir du PQ en '76. Effectivement le référendum à accéléré les choses suite à la promesse de Trudeau pendant la campagne référendaire qu'un Non était un Oui pour le changement.

C'est sûr qu'en pratique le Canada n'a pas été longtemps une confédération. Par exemple à l'origine les impôts étaient uniquement de juridiction provinciale, c'est suite à la 2e guerre mondiale(ou la 1er je ne sais plus) que le Canada à commencer à imposer d'abord pour l'effort de guerre puis en permanence par la suite.

Mais qu"en est il aux USA , en Allemagne , en Suisse qui sont des fédérations? Il me semble que la collecte des impots est du domaine fédéral ...

Je ne sais pas ce que tu en penses Eric 70 mais il y a une façon tres simple de régler une partie du problème du fédéralisme , ce serait de simplifier la constitution et de sanctuariser la langue française au Québec , qui serait obligatoire à tout le monde sauf aux anglophones établis depuis une certaine date , et que pour avoir la citoyenneté Canadienne au Québec , il faut obligatoirement maitriser le Français ! Il faudrait aussi inscrire dans la constitution que le multiculturalisme s'applique partout au Canada sauf au Québec où l'interculturalisme s'applique ! Toute modification dans les lois linguistiques devra obligatoirement avoir l'aval du Québec pour etre adopté ! La contrepartie serait que le Québec reconnaisse que le Canada est indivisible ...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Vas demander aux Américains si ils se définissent comme blancs, noirs, latinos ou Amérindiens avant de dire qu'ils sont Américains ?

C'est ta version multiculturalisme, tu as apparamment de l'animosité envers les souverainistes !

Je n'ai pas d'animosité envers les souverainistes. Mais force est de constater qu'ils raménent tout à l'indépendance. Toi même tu n'arrives pas à définir l'identité québécoise sans te comparer aux Américains et sans parler d'indépendance. L'identité québécoise est tellement singularisée qu'elle ne concerne qu'une minorité de Québécois. C'est là où cette approche montre ses limites. L'identité n'est pas une question d'exclusivité. On est Québécois et Canadien, tout comme les Américains sont blancs/noirs/latinos et Américains.

Bien sûr que la souveraineté touche d'abord à ceux qui sont francophones ou intégrés à la population francophones. Que vous soyez souverainistes ou fédéralistes la société Québécoises est inclusives. Mais les fédéralistes n'ont pas le monopole de la vertue !!!

J'ai milité pendant 10 ans à l'ADQ, j'ai décroché quand je me suis rendu compte que l'autonomisme était qu'une façon d'éviter le débat et promouvoir davantage la politique de droite, parce que l'autonomisme m'a énormément plu.

Le multiculturalisme n'est pas un calvaire, c'est un idéal noble. Mais dans la situation actuel j'ai la conviction qu'il nuit à la croissance et l'épanouïssement du fait français en Amérique, si tu critiques le mouvement souverainisme en le traitant d'exclusif c'est fort probablement qu'il te manque d'argument pour défendre ton point de vue !

C'est beaucoup plus facile de critiquer les autres que d'élaborer sur ses convictions !

Comme disait Mulroney , avec l'autonomisme , tu ne laisses au fédéral que la Reine et la dette...

Je remarque que le souverainsime se confond avec la gauche et que le fédéralisme se confond avec la droite ! Il est rare de trouver des souverainistes de droite ou des fédéralistes de gauche...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Maintenant il restent au responsable d rendre les autres régions plus attractives et de les valoriser ( en garantissant le même service comparable à celui de Montréal)

N'importe quoi...tu ne connais pas la vie ici, il y a 7 millions d'habitants, et 4 millions à Mourial, alors JAMAIS il n'y aura les même services...

D'autre part, pour aimer vivre en région, je refuserai des services comparables à ceux de montréal...pour la simple raison que nous sommes souvent mieux servi en région, sauf pour les activités culturelles ce qui sont la seule exception...

Oui mais le plus important quand mème c'est de trouver du travail ! En plus les immigrants dans tous les pays d'immigration ont tendance à aller dans les grands centres urbains ! Aux USA , tu en trouveras plus facilement à NY ou en Californie qu'en Alabama...

L'ile de Montréal a un déficit migratoire de près de 20 000 personnes par année avec le reste de la population Québécoise. Mais en reveanche 80% des immigrants s'installent sur l'ile. Pourquoi ne poseriez-vous pas la question, pourquoi les natifs fuient l'ile de Montréal ?

Pour les services c'est évident que Montréal a le dessus, mais c'est pas mal aussi à Québec et passable à Sherbrooke, Trois-rivières, Saguenay ou Gatineau.

Et le taux de chômage est plus élevé à Montréal que la moyenne provinciale !

Dites les vrais choses, ceux qui vous critiqueront sont juste des cons, mais pour plusieurs n'est-ce pas que la proximité de membres de votre communauté est attirante, que le coté multiculturalisme est attirant et que l'immersion totale en région vous fait peur !!! Allez avouez je vous mangerai pas !!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Maintenant il restent au responsable d rendre les autres régions plus attractives et de les valoriser ( en garantissant le même service comparable à celui de Montréal)

N'importe quoi...tu ne connais pas la vie ici, il y a 7 millions d'habitants, et 4 millions à Mourial, alors JAMAIS il n'y aura les même services...

D'autre part, pour aimer vivre en région, je refuserai des services comparables à ceux de montréal...pour la simple raison que nous sommes souvent mieux servi en région, sauf pour les activités culturelles ce qui sont la seule exception...

Oui mais le plus important quand mème c'est de trouver du travail ! En plus les immigrants dans tous les pays d'immigration ont tendance à aller dans les grands centres urbains ! Aux USA , tu en trouveras plus facilement à NY ou en Californie qu'en Alabama...

L'ile de Montréal a un déficit migratoire de près de 20 000 personnes par année avec le reste de la population Québécoise. Mais en reveanche 80% des immigrants s'installent sur l'ile. Pourquoi ne poseriez-vous pas la question, pourquoi les natifs fuient l'ile de Montréal ?

Pour les services c'est évident que Montréal a le dessus, mais c'est pas mal aussi à Québec et passable à Sherbrooke, Trois-rivières, Saguenay ou Gatineau.

Et le taux de chômage est plus élevé à Montréal que la moyenne provinciale !

Dites les vrais choses, ceux qui vous critiqueront sont juste des cons, mais pour plusieurs n'est-ce pas que la proximité de membres de votre communauté est attirante, que le coté multiculturalisme est attirant et que l'immersion totale en région vous fait peur !!! Allez avouez je vous mangerai pas !!!

Je suis d'accord avec toi , la proximité avec les membres de ta communauté peut etre séduisante ! Apres tu te demandes si tu seras accepté en région par les gens du cru , est ce que tu pourras te faire des amis, pas seulement des contacts ; puis avoir un job !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le souverainisme n'est pas né avec le rapatriement de la constitution de 1982 qui est la conséquence du référendum de 1980 !

Le Canada n'a jamais été une confédération tout comme la Suisse ! Ce sont constitutionnellement des fédérations ...

Bien sûr que le souverainisme n'est pas né avec le rapatriement de la constitution de 1982, Les patriotes pendus en 1837 font suite à une forme de souverainisme, non ?

Le rapatriement de la constitution était dans l'air depuis pas mal de temps, il y avait les négociations de Victoria avant même la venue au pouvoir du PQ en '76. Effectivement le référendum à accéléré les choses suite à la promesse de Trudeau pendant la campagne référendaire qu'un Non était un Oui pour le changement.

C'est sûr qu'en pratique le Canada n'a pas été longtemps une confédération. Par exemple à l'origine les impôts étaient uniquement de juridiction provinciale, c'est suite à la 2e guerre mondiale(ou la 1er je ne sais plus) que le Canada à commencer à imposer d'abord pour l'effort de guerre puis en permanence par la suite.

Mais qu"en est il aux USA , en Allemagne , en Suisse qui sont des fédérations? Il me semble que la collecte des impots est du domaine fédéral ...

Je ne sais pas ce que tu en penses Eric 70 mais il y a une façon tres simple de régler une partie du problème du fédéralisme , ce serait de simplifier la constitution et de sanctuariser la langue française au Québec , qui serait obligatoire à tout le monde sauf aux anglophones établis depuis une certaine date , et que pour avoir la citoyenneté Canadienne au Québec , il faut obligatoirement maitriser le Français ! Il faudrait aussi inscrire dans la constitution que le multiculturalisme s'applique partout au Canada sauf au Québec où l'interculturalisme s'applique ! Toute modification dans les lois linguistiques devra obligatoirement avoir l'aval du Québec pour etre adopté ! La contrepartie serait que le Québec reconnaisse que le Canada est indivisible ...

Je suis d'accord avec toi, c'est réellement ce que je souhaite pour le Québec. Mais si les négociations n'aboutit pas es-tu prêt à participer aux mouvements souverainistes ? Que peut-on faire pour faire avancer les choses si ce n'est que d'encourager un parti souverainiste ?

Tout ça me fait penser à une femme trompée par son mari, qui lui dit "Écoutes tu dois obligatoirement changé, mais ne t'inquiètes pas je te quitterai jamais !"

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Bien sûr que la souveraineté touche d'abord à ceux qui sont francophones ou intégrés à la population francophones. Que vous soyez souverainistes ou fédéralistes la société Québécoises est inclusives. Mais les fédéralistes n'ont pas le monopole de la vertue !!!

J'ai milité pendant 10 ans à l'ADQ, j'ai décroché quand je me suis rendu compte que l'autonomisme était qu'une façon d'éviter le débat et promouvoir davantage la politique de droite, parce que l'autonomisme m'a énormément plu.

Le multiculturalisme n'est pas un calvaire, c'est un idéal noble. Mais dans la situation actuel j'ai la conviction qu'il nuit à la croissance et l'épanouïssement du fait français en Amérique, si tu critiques le mouvement souverainisme en le traitant d'exclusif c'est fort probablement qu'il te manque d'argument pour défendre ton point de vue !

C'est beaucoup plus facile de critiquer les autres que d'élaborer sur ses convictions !

Le mouvement souverainiste exclut beaucoup de Québécois. Tu parles déjà des francophones en excluant les Québécois anglophones. On peut continuer la liste de ceux qui n'ont pas leur place dans cette identité. Il est tellement exclusif qu'il n'obtient pas la majorité. De toute façon, la discussion est vaine avec un militant. Tu vois les choses en noir ou blanc, c'est l'un ou l'autre alors que la richesse d'une nation réside au contraire dans sa diversité et non dans son uniformité.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

L'ile de Montréal a un déficit migratoire de près de 20 000 personnes par année avec le reste de la population Québécoise. Mais en reveanche 80% des immigrants s'installent sur l'ile. Pourquoi ne poseriez-vous pas la question, pourquoi les natifs fuient l'ile de Montréal ?

20 000 qui partent et combien qui entrent grâce à l'immigration... au final la population de Montréal augmente chaque année, de même grâce à l'accroissement naturel qui y participe aussi... donc Montréal ne perd pas 20 000 personnes chaque année!!!

ensuite pourquoi est ce que se serait uniquement les natifs qui partent?? tu crois que des immigrants ne partent pas... au fait je vis depuis plus de 7 ans à Montréal, je suis canadien, si je pars tu ne me comptes donc pas comme un natif, donc pas dnas la population quebecoise de Montréal?? les gens qui partent ils partent ou? sur les 20 000 qui partent chaque année combien vont s'installer sur la rive sud comme longueuil brossard, candiac, varennes... la rive nord comme laval... ben excuse moi quitter Montreal pour la proche banlieue ce n'Est pas partir de Montréal ou s'intaller en région... c'est uniquement déménager dans une autre ville de recensement mais pas s'installer vivre en région!!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le souverainisme n'est pas né avec le rapatriement de la constitution de 1982 qui est la conséquence du référendum de 1980 !

Le Canada n'a jamais été une confédération tout comme la Suisse ! Ce sont constitutionnellement des fédérations ...

Bien sûr que le souverainisme n'est pas né avec le rapatriement de la constitution de 1982, Les patriotes pendus en 1837 font suite à une forme de souverainisme, non ?

Le rapatriement de la constitution était dans l'air depuis pas mal de temps, il y avait les négociations de Victoria avant même la venue au pouvoir du PQ en '76. Effectivement le référendum à accéléré les choses suite à la promesse de Trudeau pendant la campagne référendaire qu'un Non était un Oui pour le changement.

C'est sûr qu'en pratique le Canada n'a pas été longtemps une confédération. Par exemple à l'origine les impôts étaient uniquement de juridiction provinciale, c'est suite à la 2e guerre mondiale(ou la 1er je ne sais plus) que le Canada à commencer à imposer d'abord pour l'effort de guerre puis en permanence par la suite.

Mais qu"en est il aux USA , en Allemagne , en Suisse qui sont des fédérations? Il me semble que la collecte des impots est du domaine fédéral ...

Je ne sais pas ce que tu en penses Eric 70 mais il y a une façon tres simple de régler une partie du problème du fédéralisme , ce serait de simplifier la constitution et de sanctuariser la langue française au Québec , qui serait obligatoire à tout le monde sauf aux anglophones établis depuis une certaine date , et que pour avoir la citoyenneté Canadienne au Québec , il faut obligatoirement maitriser le Français ! Il faudrait aussi inscrire dans la constitution que le multiculturalisme s'applique partout au Canada sauf au Québec où l'interculturalisme s'applique ! Toute modification dans les lois linguistiques devra obligatoirement avoir l'aval du Québec pour etre adopté ! La contrepartie serait que le Québec reconnaisse que le Canada est indivisible ...

Je suis d'accord avec toi, c'est réellement ce que je souhaite pour le Québec. Mais si les négociations n'aboutit pas es-tu prêt à participer aux mouvements souverainistes ? Que peut-on faire pour faire avancer les choses si ce n'est que d'encourager un parti souverainiste ?

Tout ça me fait penser à une femme trompée par son mari, qui lui dit "Écoutes tu dois obligatoirement changé, mais ne t'inquiètes pas je te quitterai jamais !"

Si j'étais Québecois ou néo-Québecois oui mais à une condition et elle est de taille : Si un homme politique à fortiori souverainiste ou de tendance souverainiste de la trempe de René Levesque faisait une offre au reste du canada , en proposant de négocier de bonne foi , les termes d'une refondation de la fédération incluant les lignes rouges du Québec mais aussi celles du reste du Canada à savoir d'un coté la question linguistique et de l'autre le confédéralisme qui est considéré par le ROC comme la déconstruction du Canada ! Et si le ROC refusait , là je te dirais qu'il n'y a plus rien à faire mais pour reprendre ton image , le ROC a tendance à croire que le Québec tire la couverture à lui tout seul et que plus tu lui plus il en redemande !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le multiculturalisme n'est pas un calvaire, c'est un idéal noble. Mais dans la situation actuel j'ai la conviction qu'il nuit à la croissance et l'épanouïssement du fait français en Amérique.

Le multiculturalisme ne nuit pas seulement au fait français, il nuit partout. Quand on ne peut pas construire une identité commune, sur des valeurs communes, on ne va nulle part. En Grande Bretagne et partout où cette idéologie est pratiquée, ça a foiré et pas à peu près.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je ne sais pas ce que tu en penses Eric 70 mais il y a une façon tres simple de régler une partie du problème du fédéralisme , ce serait de simplifier la constitution et de sanctuariser la langue française au Québec , qui serait obligatoire à tout le monde sauf aux anglophones établis depuis une certaine date , et que pour avoir la citoyenneté Canadienne au Québec , il faut obligatoirement maitriser le Français ! Il faudrait aussi inscrire dans la constitution que le multiculturalisme s'applique partout au Canada sauf au Québec où l'interculturalisme s'applique ! Toute modification dans les lois linguistiques devra obligatoirement avoir l'aval du Québec pour etre adopté ! La contrepartie serait que le Québec reconnaisse que le Canada est indivisible ...

Ta proposition est bonne, sauf qu'elle est fondée sur une fausse prémisse: que le débat serait franc, de bonne foi, dépassionné, avec des acteurs raisonnables et logiques. Or, quand on parle de ce qui touche profondément à l'identité des peuples, on est tout ce que tu veux sauf raisonnable et logique. Nous parlons du langage des tripes et non de celui de la raison, si tu vois ce que je veux dire.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le multiculturalisme n'est pas un calvaire, c'est un idéal noble. Mais dans la situation actuel j'ai la conviction qu'il nuit à la croissance et l'épanouïssement du fait français en Amérique.

Le multiculturalisme ne nuit pas seulement au fait français, il nuit partout. Quand on ne peut pas construire une identité commune, sur des valeurs communes, on ne va nulle part. En Grande Bretagne et partout où cette idéologie est pratiquée, ça a foiré et pas à peu près.

tout a fait d'accord avec toi.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Dites les vrais choses, ceux qui vous critiqueront sont juste des cons, mais pour plusieurs n'est-ce pas que la proximité de membres de votre communauté est attirante, que le coté multiculturalisme est attirant et que l'immersion totale en région vous fait peur !!! Allez avouez je vous mangerai pas !!!

Là tu es totalement de mauvaise foi, Éric! Les immigrants recherchent prioritairement un emploi de qualité et non les compatriotes. Crois-tu que si une baguette magique pouvait créer des emplois à 60K en Gaspésie ou sur la côte nord, les immigrants refuseraient d'y aller et resteraient sur le BS à Montréal?

Même si la compagnie des compatriotes est agréable, leur présence quotidienne n'est pas indispensable. Il y a le téléphone et le net pour garder le contact. Si on m'offre un emploi à 300K à Iqaluit, je ne vais pas y aller, non pas parce qu'il n'y a pas de Rwandais là-bas mais bien parce que je ne supporterai pas le climat de là-haut.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

L'ile de Montréal a un déficit migratoire de près de 20 000 personnes par année avec le reste de la population Québécoise. Mais en reveanche 80% des immigrants s'installent sur l'ile. Pourquoi ne poseriez-vous pas la question, pourquoi les natifs fuient l'ile de Montréal ?

20 000 qui partent et combien qui entrent grâce à l'immigration... au final la population de Montréal augmente chaque année, de même grâce à l'accroissement naturel qui y participe aussi... donc Montréal ne perd pas 20 000 personnes chaque année!!!

ensuite pourquoi est ce que se serait uniquement les natifs qui partent?? tu crois que des immigrants ne partent pas... au fait je vis depuis plus de 7 ans à Montréal, je suis canadien, si je pars tu ne me comptes donc pas comme un natif, donc pas dnas la population quebecoise de Montréal?? les gens qui partent ils partent ou? sur les 20 000 qui partent chaque année combien vont s'installer sur la rive sud comme longueuil brossard, candiac, varennes... la rive nord comme laval... ben excuse moi quitter Montreal pour la proche banlieue ce n'Est pas partir de Montréal ou s'intaller en région... c'est uniquement déménager dans une autre ville de recensement mais pas s'installer vivre en région!!!

Bien sûr que le déficit migratoire n'est pas exclusivement des natifs, je m'emballe excusez-moi. Mon point est simplement de dire qu'il est faux de prétendre que les natifs quittent les régions pour l'ile de Montréal.

C'est vrai que les grands gagnants du mouvement migratoire est la banlieue et surtout l'extra-banlieue de Montréal. Mais c'est toujours plus étendus au mouvement des immigrants dans la province.

Je ne blame personne, mais je blame le multiculturalisme.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le mouvement souverainiste exclut beaucoup de Québécois. Tu parles déjà des francophones en excluant les Québécois anglophones. On peut continuer la liste de ceux qui n'ont pas leur place dans cette identité. Il est tellement exclusif qu'il n'obtient pas la majorité.

Je trouve que tu déformes la réalité. Il faut distinguer deux choses: l'idéal souverainiste lui-même et ceux qui le portent.

L'idéal souverainiste est inclusif. Il a toujours été clair que la souveraineté n'est pas une fin en elle-même, qu'elle est voulue en tant que moyen de donner aux Québécois les possibilités de préserver le fait français en Amérique. Tous ceux qui le désirent, peu importe qu'ils soient bleus clairs ou jaunes fluo, ils peuvent.

Ceux qui portent l'idéal sont plus problématiques. Piètres stratèges, un grand nombre de belles-mères, une trop grande tendance à l'ouvrir pour s'entredéchirer, à former des cliques parfois extrémistes. Même en se voulant inclusifs, ils ne savent pas trop comment mettre de côté les rancoeurss historiques envers les Anglos ni convaincre les immigrants de militer à leurs côtés. Tout cela accentué par la formidable machine de propagande fédéraliste qui leur a collé tour à tour des images de bonhomme sept-heures et d'empêcheurs de danser en rond dans le plusssssssse meilleur pays du monde, et le refus obstiné des Québécois de se chicaner pour la politique.

Ceci étant dit je ne connais pas tes expériences avec les souverainistes et tu as sans doute de bonne raisons de te sentir exclu.

Edited by Kweli
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Dites les vrais choses, ceux qui vous critiqueront sont juste des cons, mais pour plusieurs n'est-ce pas que la proximité de membres de votre communauté est attirante, que le coté multiculturalisme est attirant et que l'immersion totale en région vous fait peur !!! Allez avouez je vous mangerai pas !!!

Là tu es totalement de mauvaise foi, Éric! Les immigrants recherchent prioritairement un emploi de qualité et non les compatriotes. Crois-tu que si une baguette magique pouvait créer des emplois à 60K en Gaspésie ou sur la côte nord, les immigrants refuseraient d'y aller et resteraient sur le BS à Montréal?

Même si la compagnie des compatriotes est agréable, leur présence quotidienne n'est pas indispensable. Il y a le téléphone et le net pour garder le contact. Si on m'offre un emploi à 300K à Iqaluit, je ne vais pas y aller, non pas parce qu'il n'y a pas de Rwandais là-bas mais bien parce que je ne supporterai pas le climat de là-haut.

Pourquoi je suis de mauvaise foi ? Je dirais que tu n'es pas non plus de bonne foi en comparant Montréal à la Gaspésie ou à la Côte-nord.

Chacun à ses raisons et ils sont tous bonnes, mais si vraiment c'est uniquement des raisons économiques qui motivent les immigrants, pourquoi n'a-t-il pas plus d'immigrants à Québec ? Pourquoi la Beauce qui est probablement la région la plus dynamique au Québec attire peu d'immigrants ? Pourquoi ont conclu automatiquement que pour des raisons économique les immigrants choisissent l'ile de Montréal alors que le taux de chômage est plus élevé à Montréal que la moyenne provinciale ?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Dites les vrais choses, ceux qui vous critiqueront sont juste des cons, mais pour plusieurs n'est-ce pas que la proximité de membres de votre communauté est attirante, que le coté multiculturalisme est attirant et que l'immersion totale en région vous fait peur !!! Allez avouez je vous mangerai pas !!!

Là tu es totalement de mauvaise foi, Éric! Les immigrants recherchent prioritairement un emploi de qualité et non les compatriotes. Crois-tu que si une baguette magique pouvait créer des emplois à 60K en Gaspésie ou sur la côte nord, les immigrants refuseraient d'y aller et resteraient sur le BS à Montréal?

Même si la compagnie des compatriotes est agréable, leur présence quotidienne n'est pas indispensable. Il y a le téléphone et le net pour garder le contact. Si on m'offre un emploi à 300K à Iqaluit, je ne vais pas y aller, non pas parce qu'il n'y a pas de Rwandais là-bas mais bien parce que je ne supporterai pas le climat de là-haut.

Pourquoi je suis de mauvaise foi ? Je dirais que tu n'es pas non plus de bonne foi en comparant Montréal à la Gaspésie ou à la Côte-nord.

Chacun à ses raisons et ils sont tous bonnes, mais si vraiment c'est uniquement des raisons économiques qui motivent les immigrants, pourquoi n'a-t-il pas plus d'immigrants à Québec ? Pourquoi la Beauce qui est probablement la région la plus dynamique au Québec attire peu d'immigrants ? Pourquoi ont conclu automatiquement que pour des raisons économique les immigrants choisissent l'ile de Montréal alors que le taux de chômage est plus élevé à Montréal que la moyenne provinciale ?

Il y a eu un post sur la ville de Québec avant noel et Kweli confirmera peut-etre mais c'est une ville plutot fermée aux immigrants , en tout cas au niveau du travail notamment dans le privé...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Chacun à ses raisons et ils sont tous bonnes, mais si vraiment c'est uniquement des raisons économiques qui motivent les immigrants, pourquoi n'a-t-il pas plus d'immigrants à Québec ? Pourquoi la Beauce qui est probablement la région la plus dynamique au Québec attire peu d'immigrants ? Pourquoi ont conclu automatiquement que pour des raisons économique les immigrants choisissent l'ile de Montréal alors que le taux de chômage est plus élevé à Montréal que la moyenne provinciale ?

Là tu marques un point: moi aussi je me pose des questions sur ce choix. Mais j'ai des hypothèses. Les Montréalais croient dur comme fer qu'ils ont une meilleure qualité de vie que le reste du Québec. Comme les immigrants s'informent auprès des compatriotes avant de venir, ils se transmettent le mot dans une sorte de cycle vicieux. Montréal est donc devenu une sorte de gare de transit où les gens s'installent en attendant d'acquérir la fameuse expérience québécoise, un diplôme québécois dans l'une ou l'autre des établissements montréalais et pour les plus chanceux, ou les plus travaillants, dans cinq six ans, hop! Bye bye Montréal! Les moins chanceux y restent, alternant jobines, BS et parfois travail sous la table.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Il y a eu un post sur la ville de Québec avant noel et Kweli confirmera peut-etre mais c'est une ville plutot fermée aux immigrants , en tout cas au niveau du travail notamment dans le privé...

D'après mon expérience, Québec n'est pas plus fermé que Montréal. Dans les deux villes, les immigrants doivent bosser fort pour se faire une place. Tous les employeurs ont une préférence pour les natifs c'est certain, pas besoin de se leurrer. Mais les immigrants bossent. La plupart au gouvernement et au municipal. D'autres dans la santé et les services sociaux, surtout les femmes. Quelques personnes dans le privé. À part quelques deux ou trois personnes, et d'autres aux études, je ne connais aucune personne qui ne travaille pas à Québec. Non seulement ils travaillent, mais ils acquièrent aussi des propriétés les uns après les autres. On n'achète pas une maison quand on gagne des pinottes j'imagine.

J'ai habité à Québec, puis j'ai déménagé à Montréal pour revenir à Québec deux ans plus tard. Montréal m'a enrichie, c'est une expérience qui valait la peine. Mais si j'avais pu m'en passer, je n'aurais rien regretté. Tant qu'à faire une jobine, je préfère la faire à Québec et habiter une ville propre et sans criminalité, avec des logements salubres.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mon point est simplement de dire qu'il est faux de prétendre que les natifs quittent les régions pour l'ile de Montréal.

encore un point ou tu généralises assez facilement!!! pourtant tu es dnas un milieu proffessionel ou tu devras t'en rendre compte... ou bien non justement car tu n'es pas à Montréal... uniquement dnas le domaine de la construction la mobilité de main d'oeuvre est énorme!!! des gaspésiens, des gars du lac et du saguenay, d'abitibi... il y en un paquet qui passent par Montréal pour travailler, notamment dnas le domaine de la brique, la charpente... ah oui j'oubliais aussi ceux qui "habitent" en région et qui vont travailler du lundi au vendredi 12 à 14h par jour pour ensuite uniquement passer le week end chez eux... j'ai le souvenir de quelques tireurs de joints en beauce qui font cela à l'année... mais bon c'est vrai ils ne sont peut être pas "natifs"!!!

au fait tu ne m'as pas rèpondu dans quelle catégorie tu me classes... si maintenant je quitte l'ile de montréal... je suis quoi un natif, un immigrant, un quebecois, autre chose!!! car à ce rythme en catégorisant les "natifs" des autres ont arrive à peu de mobilité!!! tiens du coup en fin de compte la ou je travaille il y a juste un natif c'Est mon patron... comment cela se fait alors que tous les autres sont sur le grand montréal si ils ne quittent pas leurs régions!!!

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement