Jump to content

Le Québec "Multing pot ou communitarisme"?


daredare

Recommended Posts

  • Habitués

Maintenant il restent au responsable d rendre les autres régions plus attractives et de les valoriser ( en garantissant le même service comparable à celui de Montréal)

N'importe quoi...tu ne connais pas la vie ici, il y a 7 millions d'habitants, et 4 millions à Mourial, alors JAMAIS il n'y aura les même services...

D'autre part, pour aimer vivre en région, je refuserai des services comparables à ceux de montréal...pour la simple raison que nous sommes souvent mieux servi en région, sauf pour les activités culturelles ce qui sont la seule exception...

Pas chez nous car nous avons un centre culturel qui organise plusieurs spectacles par année et le Festival St-Zénon de Piopolis qui, à chaque année, nous offre une programmation de très grande qualité.

Mais je suis d'accord avec toi pour le reste à savoir qu'on ne peut comparer des pommes et des oranges et que, personnellement, pour avoir connu les deux je préfère le service personnalisé que j'ai ici à ce que j'avais à Montréal.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mon point est simplement de dire qu'il est faux de prétendre que les natifs quittent les régions pour l'ile de Montréal.

encore un point ou tu généralises assez facilement!!! pourtant tu es dnas un milieu proffessionel ou tu devras t'en rendre compte... ou bien non justement car tu n'es pas à Montréal... uniquement dnas le domaine de la construction la mobilité de main d'oeuvre est énorme!!! des gaspésiens, des gars du lac et du saguenay, d'abitibi... il y en un paquet qui passent par Montréal pour travailler, notamment dnas le domaine de la brique, la charpente... ah oui j'oubliais aussi ceux qui "habitent" en région et qui vont travailler du lundi au vendredi 12 à 14h par jour pour ensuite uniquement passer le week end chez eux... j'ai le souvenir de quelques tireurs de joints en beauce qui font cela à l'année... mais bon c'est vrai ils ne sont peut être pas "natifs"!!!

au fait tu ne m'as pas rèpondu dans quelle catégorie tu me classes... si maintenant je quitte l'ile de montréal... je suis quoi un natif, un immigrant, un quebecois, autre chose!!! car à ce rythme en catégorisant les "natifs" des autres ont arrive à peu de mobilité!!! tiens du coup en fin de compte la ou je travaille il y a juste un natif c'Est mon patron... comment cela se fait alors que tous les autres sont sur le grand montréal si ils ne quittent pas leurs régions!!!

Susceptible va !

Bien sûr qu'il y a une mobilité de la main d'oeuvre. J'habites à 100 km de Montréal et je travaille beaucoup sur la rive-sud, à Montréal et aussi dans la région de Québec. Mais St-hyacinthe est mon lieu principale de travail. En fait je n'habites pas vraiment en région, j'habites en montérégie.

Je répondais simplement à quelqu'un qui prétendait que les natifs quittent les régions pour Montréal. Ça devient lassant de ne pas pouvoir dire natif, Québécois, pure laine, francophones ou immigrants. Nous essayons par cette discussion de décortiquer les choses, nous ne parlons pas pour s'exclure, mais pour nous comprendre !!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

C'est faux Eric, et tu le sais. Les Québécois (surtout les souverainistes) aiment le détester, mais PET n'a pas instauré le multiculturalisme, il existe bien avant. Il n'a fait qu'officialiser comme politique un état de fait déjà existant.

Tu mélange tous !wacko.gif Éric voulait probablement parler du multiculturalisme en tant que

programme au au niveau fédéral. Je pense que Éric sait qu'il y avait des Noirs

et des Juifs au Canada avant Trudeau !!!

Les Italiens. Ils sont restés longtemps Italiens et le sont encore. Les Mohawks, bien que voisins de Chateauguay, ne parlent aucun mot français. Hors Québec, les Chinois de Vancouver, les Indiens de Toronto ou les Noirs de Halifax n'ont jamais été intégrés. Et tout ça, c'était bien avant PET. Lui, il a été pragmatique, sachant que l'assimilation des immigrants ne pouvait se faire dans un contexte où Québécois et autochtones eux-mêmes luttaient contre. À quelle culture les immigrants auraient-ils pu s'assimiler d'ailleurs, puisque le Canada en a deux grandes? Qu'ont-ils en commun les Newfies et les Albertains?

Premièrement,c'est pas à la société d'accueil à s'intégrer aux immigrants, c'est aux

immigrants de s'intégrer à la société d'accueil. C'est parce qu'il y a trop

d'immigrants qui pensent comme toi qu'ils ont beaucoup de difficultés à s'intégrer...

Tu mets sur le même pied québécois francophone et immigrants ce qui est

une erreur monumentale. Le Canada est basé sur le concept des 2 peuples fondateurs,

anglais et francais, c'est la raison pour laquelle l'anglais et le francais et seulement

l'anglais et le français sont les langues officielles du Canada et non pas l'italien

le grec ou le japonais...

Les autochtones ( indiens ) ne représentent qu'environ 1% de la population au Québec et

environ 2 % au Canada, c'est très peu et leur pouvoir économique et politique est faible,

ils sont très dépendant des subvention d'Ottawa, donc forte dépendance économique.

A Ottawa à la chambre des communes la représentation des autochtones est quasi-nulle,

même chose à l'assemblé nationale du Québec. Compte du très faible poids démographique

des autochtones au Canada, c'est conséquent. Il y a très peu de jobs sur les réserve ,

ce qui fait que la proportion des autochtones dans les réserves qui dépendent de

l'aide sociale ( BS) est très élevé ( j'ai entendu jusqu'à 80 % ) et représente donc

un fardeau pour les contribuables. J'ai vu un reportange à radio-canada

dernièrement où une réserve plus au nord qui n'a même pas d'eau courante ni électricité,

c'est carrément le Tiers-Monde. Il y a aussi un problème énorme de drogue et

d'alcool sur les réserves autochtones, les chefs autochtones ( indiens ) sont

les premiers à le dénoncer !!!

Ca c'est le prix de la ghettoïsation. Les autochtones qui choississent de vivrent

hors-réserves réussissent un peu

mieux. Malgré ça, les autochtones sont parmi les populations les plus assimilés au Canada

plusieurs d'entre eux parlent mieux le francais ou l'anglais que leur propre langue

maternelle !!!!

Ni les chinois ni les italiens ne demandent des accomodements déraisonnables

au Canada et réussissent bien au niveau économique et dans ce sens il sont très bien

intégré car l'intégration débute d'abord par l'intégration économique. Les immigrants

qui choississent d'immigrer en région réussissent bien mieux

que les immigrants qui font du communautarisme à Montréal, les immigrants immigrant

en région ont des salaires comparables aux Québécois après 5ans ce qui

n'est pas le cas à Montréal pour les immigrants qui font dans le communautarisme, beaucoup

vivent dans une grande pauvreté. C'est le prix a payer pour le communautarisme, la

ghettoïsation et l'auto-exclusion. 80 % des emplois au Québec ne sont jamais affiché !!!!

( marché caché de l'emploi ) il ne sont disponible que par le "réseautage ",

ces emplois sont inaccessible à certains immigrants si ils restent seulement dans leur

communauté, ils doivent aller vers les Québécois et faire du réseautage pour avoir accès

à ces emplois... le multiculturalisme, le communautarisme et la ghettoïsation

volontaire a un prix...

Bravo Voyageur76 pour cette contribution. Je tiens à préciser que je partage parfaitement ce point de vue. Bonne continuation

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bravo Voyageur76 pour cette contribution. Je tiens à préciser que je partage parfaitement ce point de vue.

Merci JOOM, c'est gentil. Content que ma contribution ait été apprécié.

Edited by Voyageur76
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le multiculturalisme n'est pas un calvaire, c'est un idéal noble. Mais dans la situation actuel j'ai la conviction qu'il nuit à la croissance et l'épanouïssement du fait français en Amérique.

Le multiculturalisme ne nuit pas seulement au fait français, il nuit partout. Quand on ne peut pas construire une identité commune, sur des valeurs communes, on ne va nulle part. En Grande Bretagne et partout où cette idéologie est pratiquée, ça a foiré et pas à peu près.

non je ne suis pas d' accord, si le canada et en particulier le québec fait venir des talents (francophone) et qu' aprés tout ces gens sont de différents horizons culturels, éthniques, professionnels et relligieux peuvent avoir des choses en commun qui les unissent pour former une sorte d'identité autour d' un projet national.

ça peut être génial de partager les mêmes fondamentaux avec des gens différents de nous!

si vous voulez une société composée des citoyens clônes qui s'entendent sur tous et qui veulent proscrire différence, ça s' appelle tout simplement le

fachisme.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

non je ne suis pas d' accord, si le canada et en particulier le québec fait venir des talents (francophone) et qu' aprés tout ces gens sont de différents horizons culturels, éthniques, professionnels et relligieux peuvent avoir des choses en commun qui les unissent pour former une sorte d'identité autour d' un projet national.

ça peut être génial de partager les mêmes fondamentaux avec des gens différents de nous!

si vous voulez une société composée des citoyens clônes qui s'entendent sur tous et qui veulent proscrire différence, ça s' appelle tout simplement le

fachisme.

Justement, le Québec prône une approche interculturelle, ce qui est loin de ce que tu décris. Si ça t'intéresse, tu liras là-dessus.

Veux-tu un exemple de la nuisance du multiculturalisme?

Quand je suis arrivée au Canada, il y avait un débat inusité: au nom du multiculturalime, un groupe de personnes (pas tous musulmanes d'ailleurs) voulait instaurer les tribunaux de la charia. Ici, au Canada, tu imagines? Alors que ces tribunaux n'existent même pas dans les pays traditionnellement musulmans. Comment deux systèmes de justice peuvent-ils coexister dans un même pays?

Le multiculturalisme met toutes les cultures sur un même pied d'égalité, alors que nous devons partager une culture et des valeurs communes pour former un pays. Oui, nous sommes différents, d'origine, de couleur, de culture, de sexe, d'âge, de taille et de tout ce que tu veux. Mais nous pouvons partager des valeurs et des institutions communes: parler la même langue en public, se conformer aux mêmes lois, aller dans les mêmes écoles et dans les mêmes hopitaux quand on est malade, appeler la même police en cas d'accident et nager dans la même piscine. Après, quand nous sommes chez nous ou entre amis, on peut parler la langue qu'on veut, écouter la musique qu'on veut, manger ce qu'on veut. Quelques fois dans l'année, nous avons des occasions de célèbrer nos différences, comme la Saint-Jean, fête du peuple qui nous accueille, comme la Saint-Patrick qui célèbre les Irlandais, comme Présence autochtone, comme la Cari-fête, comme Nuits d'Afrique, comme l'autre fête qui célèbre la culture arabe dont je ne me rappelle pas le nom. Mais c'est malsain de rester coincés dans nos différences toute l'année.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
<br />

Le multiculturalisme n'est pas un calvaire, c'est un idéal noble. Mais dans la situation actuel j'ai la conviction qu'il nuit à la croissance et l'épanouïssement du fait français en Amérique.

Le multiculturalisme ne nuit pas seulement au fait français, il nuit partout. Quand on ne peut pas construire une identité commune, sur des valeurs communes, on ne va nulle part. En Grande Bretagne et partout où cette idéologie est pratiquée, ça a foiré et pas à peu près.

non je ne suis pas d' accord, si le canada et en particulier le québec fait venir des talents (francophone) et qu' aprés tout ces gens sont de différents horizons culturels, éthniques, professionnels et relligieux peuvent avoir des choses en commun qui les unissent pour former une sorte d'identité autour d' un projet national.<br ça peut être génial de partager les mêmes fondamentaux avec des gens différents de nous!si vous voulez une société composée des citoyens clônes qui s'entendent sur tous et qui veulent proscrire différence, ça s' appelle tout simplement le < fachisme.

:wacko: T'as une vison tordue de ce qu'est le facisme toi . Personne ne parle de clônes ici sauf

toi !!! :rolleyes: Le refus de plusieurs du multiculturalisme c'est le refus d'une

idéologie qui encourage le communautarisme, l'auto-exclusion et de la ghettoïsation

volontaire plutôt que l'intégration... une intégration qui est non seulement dans l'intérêt

de la société d'accueil mais aussi de l'immigrant...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

non je ne suis pas d' accord, si le canada et en particulier le québec fait venir des talents (francophone) et qu' aprés tout ces gens sont de différents horizons culturels, éthniques, professionnels et relligieux peuvent avoir des choses en commun qui les unissent pour former une sorte d'identité autour d' un projet national.

ça peut être génial de partager les mêmes fondamentaux avec des gens différents de nous!

si vous voulez une société composée des citoyens clônes qui s'entendent sur tous et qui veulent proscrire différence, ça s' appelle tout simplement le

fachisme.

Justement, le Québec prône une approche interculturelle, ce qui est loin de ce que tu décris. Si ça t'intéresse, tu liras là-dessus.

Veux-tu un exemple de la nuisance du multiculturalisme?

Quand je suis arrivée au Canada, il y avait un débat inusité: au nom du multiculturalime, un groupe de personnes (pas tous musulmanes d'ailleurs) voulait instaurer les tribunaux de la charia. Ici, au Canada, tu imagines? Alors que ces tribunaux n'existent même pas dans les pays traditionnellement musulmans. Comment deux systèmes de justice peuvent-ils coexister dans un même pays?

Le multiculturalisme met toutes les cultures sur un même pied d'égalité, alors que nous devons partager une culture et des valeurs communes pour former un pays. Oui, nous sommes différents, d'origine, de couleur, de culture, de sexe, d'âge, de taille et de tout ce que tu veux. Mais nous pouvons partager des valeurs et des institutions communes: parler la même langue en public, se conformer aux mêmes lois, aller dans les mêmes écoles et dans les mêmes hopitaux quand on est malade, appeler la même police en cas d'accident et nager dans la même piscine. Après, quand nous sommes chez nous ou entre amis, on peut parler la langue qu'on veut, écouter la musique qu'on veut, manger ce qu'on veut. Quelques fois dans l'année, nous avons des occasions de célèbrer nos différences, comme la Saint-Jean, fête du peuple qui nous accueille, comme la Saint-Patrick qui célèbre les Irlandais, comme Présence autochtone, comme la Cari-fête, comme Nuits d'Afrique, comme l'autre fête qui célèbre la culture arabe dont je ne me rappelle pas le nom. Mais c'est malsain de rester coincés dans nos différences toute l'année.

tout a fait d'accord avec toi Kweli

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

non je ne suis pas d' accord, si le canada et en particulier le québec fait venir des talents (francophone) et qu' aprés tout ces gens sont de différents horizons culturels, éthniques, professionnels et relligieux peuvent avoir des choses en commun qui les unissent pour former une sorte d'identité autour d' un projet national.

ça peut être génial de partager les mêmes fondamentaux avec des gens différents de nous!

si vous voulez une société composée des citoyens clônes qui s'entendent sur tous et qui veulent proscrire différence, ça s' appelle tout simplement le

fachisme.

Justement, le Québec prône une approche interculturelle, ce qui est loin de ce que tu décris. Si ça t'intéresse, tu liras là-dessus.

Veux-tu un exemple de la nuisance du multiculturalisme?

Quand je suis arrivée au Canada, il y avait un débat inusité: au nom du multiculturalime, un groupe de personnes (pas tous musulmanes d'ailleurs) voulait instaurer les tribunaux de la charia. Ici, au Canada, tu imagines? Alors que ces tribunaux n'existent même pas dans les pays traditionnellement musulmans. Comment deux systèmes de justice peuvent-ils coexister dans un même pays?

Le multiculturalisme met toutes les cultures sur un même pied d'égalité, alors que nous devons partager une culture et des valeurs communes pour former un pays. Oui, nous sommes différents, d'origine, de couleur, de culture, de sexe, d'âge, de taille et de tout ce que tu veux. Mais nous pouvons partager des valeurs et des institutions communes: parler la même langue en public, se conformer aux mêmes lois, aller dans les mêmes écoles et dans les mêmes hopitaux quand on est malade, appeler la même police en cas d'accident et nager dans la même piscine. Après, quand nous sommes chez nous ou entre amis, on peut parler la langue qu'on veut, écouter la musique qu'on veut, manger ce qu'on veut. Quelques fois dans l'année, nous avons des occasions de célèbrer nos différences, comme la Saint-Jean, fête du peuple qui nous accueille, comme la Saint-Patrick qui célèbre les Irlandais, comme Présence autochtone, comme la Cari-fête, comme Nuits d'Afrique, comme l'autre fête qui célèbre la culture arabe dont je ne me rappelle pas le nom. Mais c'est malsain de rester coincés dans nos différences toute l'année.

Amen !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Veux-tu un exemple de la nuisance du multiculturalisme?

Quand je suis arrivée au Canada, il y avait un débat inusité: au nom du multiculturalime, un groupe de personnes (pas tous musulmanes d'ailleurs) voulait instaurer les tribunaux de la charia. Ici, au Canada, tu imagines? Alors que ces tribunaux n'existent même pas dans les pays traditionnellement musulmans. Comment deux systèmes de justice peuvent-ils coexister dans un même pays?

Cet exemple est anecdotique, et tu trouveras toujours des gens pour dire n'importe quoi. Mais peut-on définir notre identité sur la peur du multiculturalisme ? Eric70 utilise la même méthode en diabolisant les Américains. Ça ne convaint pas. Le jour où on définira notre identité en fonction de ce que nous sommes, à savoir en premier notre culture, on avancera sur la question. En attendant, il s'agit de faire peur aux gens à des fins purement d'idéologique, et tout est bon pour servir la cause : le multiculturalisme, le français ou l'Islam.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Veux-tu un exemple de la nuisance du multiculturalisme?

Quand je suis arrivée au Canada, il y avait un débat inusité: au nom du multiculturalime, un groupe de personnes (pas tous musulmanes d'ailleurs) voulait instaurer les tribunaux de la charia. Ici, au Canada, tu imagines? Alors que ces tribunaux n'existent même pas dans les pays traditionnellement musulmans. Comment deux systèmes de justice peuvent-ils coexister dans un même pays?

Cet exemple est anecdotique, et tu trouveras toujours des gens pour dire n'importe quoi. Mais peut-on définir notre identité sur la peur du multiculturalisme ? Eric70 utilise la même méthode en diabolisant les Américains. Ça ne convaint pas. Le jour où on définira notre identité en fonction de ce que nous sommes, à savoir en premier notre culture, on avancera sur la question. En attendant, il s'agit de faire peur aux gens à des fins purement d'idéologique, et tout est bon pour servir la cause : le multiculturalisme, le français ou l'Islam.

Minute, quand ais-je critiqué les Américains ?

Qui a définit l'identité Québécoise sur la peur du multiculturalisme ? Tout ceux qui ont intervenu sur cette discussion sont d'origines diverses, Européennes, Africaines ou Américaines. Ce n'est pas une belle forme de multiculturalisme ?

Tu confonds le désir de découverte et le respect des autres cultures avec l'idéologie politique multiculturalisme !!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

non je ne suis pas d' accord, si le canada et en particulier le québec fait venir des talents (francophone) et qu' aprés tout ces gens sont de différents horizons culturels, éthniques, professionnels et relligieux peuvent avoir des choses en commun qui les unissent pour former une sorte d'identité autour d' un projet national.

ça peut être génial de partager les mêmes fondamentaux avec des gens différents de nous!

si vous voulez une société composée des citoyens clônes qui s'entendent sur tous et qui veulent proscrire différence, ça s' appelle tout simplement le

fachisme.

Justement, le Québec prône une approche interculturelle, ce qui est loin de ce que tu décris. Si ça t'intéresse, tu liras là-dessus.

Veux-tu un exemple de la nuisance du multiculturalisme?

Quand je suis arrivée au Canada, il y avait un débat inusité: au nom du multiculturalime, un groupe de personnes (pas tous musulmanes d'ailleurs) voulait instaurer les tribunaux de la charia. Ici, au Canada, tu imagines? Alors que ces tribunaux n'existent même pas dans les pays traditionnellement musulmans. Comment deux systèmes de justice peuvent-ils coexister dans un même pays?

Le multiculturalisme met toutes les cultures sur un même pied d'égalité, alors que nous devons partager une culture et des valeurs communes pour former un pays. Oui, nous sommes différents, d'origine, de couleur, de culture, de sexe, d'âge, de taille et de tout ce que tu veux. Mais nous pouvons partager des valeurs et des institutions communes: parler la même langue en public, se conformer aux mêmes lois, aller dans les mêmes écoles et dans les mêmes hopitaux quand on est malade, appeler la même police en cas d'accident et nager dans la même piscine. Après, quand nous sommes chez nous ou entre amis, on peut parler la langue qu'on veut, écouter la musique qu'on veut, manger ce qu'on veut. Quelques fois dans l'année, nous avons des occasions de célèbrer nos différences, comme la Saint-Jean, fête du peuple qui nous accueille, comme la Saint-Patrick qui célèbre les Irlandais, comme Présence autochtone, comme la Cari-fête, comme Nuits d'Afrique, comme l'autre fête qui célèbre la culture arabe dont je ne me rappelle pas le nom. Mais c'est malsain de rester coincés dans nos différences toute l'année.

Amen

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Moi ce qui m'étonne c'est que ce débat existe au Québec qui homogène ethniquement , alors qu'au Canada anglais , il n'y a pas de débat là-dessus !

Je me demande d'ailleurs si le terme Canada anglais n'est pas galvaudé car combien y a t'il de Canadiens d'origine Brittanique ?

Déjà au rythme où vont les choses peut-etre faudra t'il rebaptiser la Colombie-Britanique en Colombie-Chinoise ou Colombie-Asiatique ...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Moi ce qui m'étonne c'est que ce débat existe au Québec qui homogène ethniquement , alors qu'au Canada anglais , il n'y a pas de débat là-dessus !

Je me demande d'ailleurs si le terme Canada anglais n'est pas galvaudé car combien y a t'il de Canadiens d'origine Brittanique ?

Déjà au rythme où vont les choses peut-etre faudra t'il rebaptiser la Colombie-Britanique en Colombie-Chinoise ou Colombie-Asiatique ...

C'est un peu normal, au Québec depuis des siècles nous nous battons pour conserver notre langue et notre culture. C'est la continuité de notre histoire !!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Moi ce qui m'étonne c'est que ce débat existe au Québec qui homogène ethniquement

loooooool !:lol: Le Québec homogène ethniquement ? T'es jamais venu au Québec pour dire ça...

Au Québec il y a des BLancs, des Noirs, des Latinos, des Chinois, des Japonais, Koréens etc

( surtout à Montréal et de plus en plus en région ).Ca serait une bonne idée de te

renseigner plutôt que de banlancer n'importe quoi...

alors qu'au Canada anglais , il n'y a pas de débat là-dessus !

Vas sur des forums anglophones et tu verras qu'il y a débat aussi au Canada anglais.

Je me demande d'ailleurs si le terme Canada anglais n'est pas galvaudé car combien y a t'il de Canadiens d'origine Brittanique ? Déjà au rythme où vont les choses peut-etre faudra t'il rebaptiser la Colombie-Britanique en Colombie-Chinoise ou Colombie-Asiatique ...

T'as juste à utiliser alors l'expression Canada anglophone et ça fera très bien

l'affaire... Les Chinois en Colombie Britannique réussissent bien au niveau économique

( plusieurs viennent de Hong Kong ou Taiwan qui sont des réussite au niveau économique ),

mieux que pleins d'autres immigrants d'autres communautés... tu devrais peut-être

t'inspirer de leurs succès...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Il y a quand mème 85 % de Québecois pur laine ! Et il ne me semble pas qu'il y ait des villes ethniques où il n'y a que des minorités voire une minorité dominante !

Ensuite certes les Chinois réussissent économiquement mais à la base , ils étaient déjà riches et anglophones ! Ensuite , eux ils ne se mélangent pas ! Ils ont leurs propres quartiers , leurs propres lois et comme ils ne se mélangent pas , ça n'embete personne

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Veux-tu un exemple de la nuisance du multiculturalisme?

Quand je suis arrivée au Canada, il y avait un débat inusité: au nom du multiculturalime, un groupe de personnes (pas tous musulmanes d'ailleurs) voulait instaurer les tribunaux de la charia. Ici, au Canada, tu imagines? Alors que ces tribunaux n'existent même pas dans les pays traditionnellement musulmans. Comment deux systèmes de justice peuvent-ils coexister dans un même pays?

Cet exemple est anecdotique, et tu trouveras toujours des gens pour dire n'importe quoi. Mais peut-on définir notre identité sur la peur du multiculturalisme ? Eric70 utilise la même méthode en diabolisant les Américains. Ça ne convaint pas. Le jour où on définira notre identité en fonction de ce que nous sommes, à savoir en premier notre culture, on avancera sur la question. En attendant, il s'agit de faire peur aux gens à des fins purement d'idéologique, et tout est bon pour servir la cause : le multiculturalisme, le français ou l'Islam.

Tu qualifies d'anecdotiques un débat qui a monopolisé les parlementaires, les universitaires, les groupes de femmes musulmanes, les groupes de femmes tout court, les firmes de sondage, les lignes ouvertes des médias, et ce, pendant des mois?

Si cet exemple n'est pas convaincant, quid des employés sikhs du port de Montréal qui veulent porter le turban au lieu du casque protecteur? Et des éléments sikhs de la GRC qui leur ont emboîté le pas?

Si tu connais les avantages du multiculturalisme, présente-les, ça m'intéresse.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Veux-tu un exemple de la nuisance du multiculturalisme?

Quand je suis arrivée au Canada, il y avait un débat inusité: au nom du multiculturalime, un groupe de personnes (pas tous musulmanes d'ailleurs) voulait instaurer les tribunaux de la charia. Ici, au Canada, tu imagines? Alors que ces tribunaux n'existent même pas dans les pays traditionnellement musulmans. Comment deux systèmes de justice peuvent-ils coexister dans un même pays?

Cet exemple est anecdotique, et tu trouveras toujours des gens pour dire n'importe quoi. Mais peut-on définir notre identité sur la peur du multiculturalisme ? Eric70 utilise la même méthode en diabolisant les Américains. Ça ne convaint pas. Le jour où on définira notre identité en fonction de ce que nous sommes, à savoir en premier notre culture, on avancera sur la question. En attendant, il s'agit de faire peur aux gens à des fins purement d'idéologique, et tout est bon pour servir la cause : le multiculturalisme, le français ou l'Islam.

Tu qualifies d'anecdotiques un débat qui a monopolisé les parlementaires, les universitaires, les groupes de femmes musulmanes, les groupes de femmes tout court, les firmes de sondage, les lignes ouvertes des médias, et ce, pendant des mois?

Si cet exemple n'est pas convaincant, quid des employés sikhs du port de Montréal qui veulent porter le turban au lieu du casque protecteur? Et des éléments sikhs de la GRC qui leur ont emboîté le pas?

Si tu connais les avantages du multiculturalisme, présente-les, ça m'intéresse.

Mais tu mélanges car le port de Montréal et la GRC relèvent du fédéral pas du provincial !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mais tu mélanges car le port de Montréal et la GRC relèvent du fédéral pas du provincial !

Et ce n'est pas une demande faite au nom du multiculturalisme, à ton avis?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mais tu mélanges car le port de Montréal et la GRC relèvent du fédéral pas du provincial !

Et ce n'est pas une demande faite au nom du multiculturalisme, à ton avis?

C'est possible , encore que je trouve que c'est fait au nom de la liberté religieuse mais ces organismes relèvent du code du travail fédéral , il me semble et les éventuels conflits seraient gérés pas des tribunaux fédéraux donc une loi Québecoise ne s'y appliquerait pas !

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement