Jump to content

Charest fait la morale aux Français sur la langue


Laurent

Recommended Posts

  • Habitués

Tiens je viens de voir que l'OLF recommandait le mot coquetel pour cocktail ;) Est-ce mieux que mèl pour email ?

C'est juste différent ^_^

Coquetèle est le mot français d'origine, et il me semble même que le terme anglais en est directement inspiré. En tous cas, en France, j'ai déjà eu l'occasion de lire, par exemple, "coquetèle dînatoire" sur des cartons d'invitation. Bref, l'OLF ne fait que reprendre un mot de la langue française.

Link to comment
Share on other sites

Tiens je viens de voir que l'OLF recommandait le mot coquetel pour cocktail ;) Est-ce mieux que mèl pour email ?

C'est juste différent ^_^

Coquetèle est le mot français d'origine, et il me semble même que le terme anglais en est directement inspiré. En tous cas, en France, j'ai déjà eu l'occasion de lire, par exemple, "coquetèle dînatoire" sur des cartons d'invitation. Bref, l'OLF ne fait que reprendre un mot de la langue française.

Ce n'est qu'une supposition étymologique parmi d'autres (comme souvent en linguistique) ;) Le Larousse le référence comme un terme du Québec en tout cas ;)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

La langue française est ma langue maternelle , je ne parlais un mot arabe jusqu'à l'age de 04ans, j'aime cette langue et j'ai toujours apprécier la protection de la langue française par la France .Hélas ces dernières années je constate un changement considérable dans ses positions et ses dispositions !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Tiens je viens de voir que l'OLF recommandait le mot coquetel pour cocktail ;) Est-ce mieux que mèl pour email ?

C'est juste différent ^_^

Coquetèle est le mot français d'origine, et il me semble même que le terme anglais en est directement inspiré. En tous cas, en France, j'ai déjà eu l'occasion de lire, par exemple, "coquetèle dînatoire" sur des cartons d'invitation. Bref, l'OLF ne fait que reprendre un mot de la langue française.

"Coquetèle" mot français d'origine : faux et encore faux ! nous avons des mots anglais dans notre langue française mais nous ne francisons pas le mots anglais (du moins de manière officiel )

de même que les anglais utilisent des mots français "rendez-vous" par exemple !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

La langue française est ma langue maternelle , je ne parlais un mot arabe jusqu'à l'age de 04ans, j'aime cette langue et j'ai toujours apprécier la protection de la langue française par la France .Hélas ces dernières années je constate un changement considérable dans ses positions et ses dispositions !

ça c'est bien vrai et ce n'est pas fini avec la nouvelle génération "portable", "Cellulaire" avec des messages abrégés !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

:wacko::wacko::wacko: oh oui un vrais massacre de la langue de Molière, il doit bien se retourner dans sa tombe!!

C'est marrant la référence à Molière quand on y pense. Le Français au XVIIéme siècle était un massacre ambulant. Variant de région en région et quasiment pas parlé par les gens au profiut des langues régionales et autres patois....

Le Français fut codifié bien plus tard.... un grevisse (entre autre) passant par là. Du molière en version originale serait vraiment sportif à comprendre pour nous autre.... et donnerais des boutons aux grammairiens!

Je suis moins calé sur l'histoire de la langue anglaise, mais je pense que c'est le même topo pour Shakespeare... L'histoire révèle bien des surprises :)

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je ne sais pas ce qui m'étonne le plus.

Ce qu'a dit Charest où que des gens portent encore attention à ce que dit ce con. <_<

Ce con ?

Un peu insultant pour les personnes qui ont voté pour lui, non ?

Amusant comme ce sont toujours les "cons" qui sont élus. Si je comprend bien, il faudrait sortir d'urgence du système démocratique.

Et puis, c'est un peu comme au fédéral, quelle est l'alternative ?

Disons simplement qu'il était assez difficile de choisir vu la qualité exceptionnelle de la dernière cuvée.

C'est un peu comme choisir entre le typhus et le choléra.

Un peu plus et le 3eme choix pour la prochaine élection était Gilles Taillon :lol:

N'emp`che que cela me dérange un peu de voir nos dirigeants traités de cons à tout bout de champ. Enfin, ce sont surtout les dirigeants plus ou moins de droite qui le sont (on s'entend aue Jean Charest est plutôt centre-centre-centre-centre-centre-centre-droit).

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

"Coquetèle" mot français d'origine : faux et encore faux !

Mea-Culpa, même si j'ai déjà vu l'usage de ce terme en France, il semble en effet que cela soit un emprunt du Québec. Il me semble aussi avoir dit, "il me semble", sous-entendu "je peux me tromper"... enfin...

nous avons des mots anglais dans notre langue française mais nous ne francisons pas le mots anglais (du moins de manière officiel )

Là par-contre, ça sera à ton tour de battre ta coulpe ! Les Français ne francisent pas de mots anglais ? Ah ?

Cédérom : j'ai vérifié, c'est dans le dictionnaire et une francisation de CD-ROM (Compact-Disk - Read Only Memory)

Mél : qui est une francisation bancale de "mail"... je dis "bancale" car on prétend qu'il s'agit de message électronique, sauf que e-mail est un courrier électronique. On s'envoie des message par MSN, SMS, ICQ, Skype... sans pour autant que cela soit des courriers.

Redingote : qui vient de riding-coat

Uppercut, mixage, footballistique, teenagers, global, digital, trafic, mailing, chatter, hype, leader, manager, pipeline...

La presse "people" ou encore le "bling, bling" qui est aussi un anglicisme. Avouez que c'est très laid comme termes en plus, non ?

Et mon préféré, l'usage de "Mr." pour monsieur... alors qu'en français, monsieur est abrégé par la simple lettre M. Pourtant, à part dans les médias écrits (et encore), tous les Français utilisent le Mr. (mister). ;)

(référence : "Les anglicismes. Danger ou enrichissement pour la langue française ?" par Maurice Pergnier, publié aux Presses universitaires de France.)

de même que les anglais utilisent des mots français "rendez-vous" par exemple !

Oui, comme je l'ai déjà dit juste au-dessus, je ne me battrais jamais contre tous les anglicismes... surtout quand cela est lié aux technologies, par exemple, tout comme les Anglais utilisent beaucoup de termes français dans la gastronomie, les rapports hommes-femmes et certaines choses qui donnent un côté "chic"... comme "Bon voyage !" ou, plus simplement "voilà !".

Edited by Petit-Prince
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Tiens ça me rappelle ce que j'ai dis sur l'autre fil..... En pointant du doigt l'autre on se gargarise un peu trop vite...

J'adore encore plus le gars du devoir qui vraiment maîrtise super bien son sujet en disant qu'en france on parle de CEO... amusant en effet... Y a donc plus de PDG dans le pays du saucisson...

Charest.... C'est tu le fun?!

Au passage revenant de Lyon... Le slogan Only lyon de l'office du tourisme c'est en accord avec la musique qu'ils ont reprise "Only you"...

C'est disons plus facile d'attirer du monde avec une chanson connue pour sûr dans les pays limitrophes... AAArf Mais bon les stérétoypes sur les Français sont ce qu'ils sont... Ils aident à faire des posts de blog constructifs sur le devoir!

Tout à fait d,accord, d'autant que si only est l'anagramme de Lyon me semble que ce n'est pas par hasard non plus... une façon de pointer le carac`tère unique de la ville...

Bref encore beaucoup de bruit pour rien... si ça peut leur donner un peu de jouissance de faire tout un fromage d'un truc pareil.... qu'ils s'amusent alors...

On pourrait faire la liste des anglicismes de chaque côté, le truc c'est qu'ici beaucoup de mots anglais sont francisés, du coup on les voit pas alors qu'ils sont largement présents... Alors que nous forcéement en france avec nos Potétozes, notre Maque Tchikeune et Desperette Aoussouaillvze on fait tâche, au moins on les voit nos anglicismes pis on les entend surtout :lol:

Edited by lilie356
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ah ! J'oubliais le pire... Oui, parce qu'il y a pire !

Car non contents d'utiliser des anglicismes, les Français en inventent ! Je ne sais pas trop d'où vient cette "mode", mais bien des termes utilisés dans le français courant ET présents dans le dictionnaire ne sont que des inventions pour donner une sorte de pseudo côté "british". Ils sont tellement ancrés dans le langage courant qu'on ne s'en aperçoit même pas :

Tous les termes suivants sont inexistants dans la langue anglaise ou inapropriés et pratiquement aucun sont utilisés au Québec :

- Baby-foot

- baskets (pour les chaussures de sport)

- book (dans le sens de portfolio)

- break (voiture familiale)

- brushing (en coiffure)

- caddie (le panier à l'épicerie)

- catch (lutte)

- dressing (penderie)

- fioul (mazout)

- flipper (billard électrique)

- footing (marche rapide)

- parking (stationnement)

- people (célébrités)

- pressing (nettoyeur)

- recordman (détenteur de record)

- relooking (restylage)

- rosbif (rôti de bœuf)

- smoking (tenue de soirée)

...

Un conseil : n'utilisez jamais ces termes avec des anglophones, il y a de grandes chances qu'ils ne vous comprennent pas !

Si vous voulez d'autres exemples, allez sur le site de la bibliothèque universitaire de Lille III : http://angellier.biblio.univ-lille3.fr/ressources/fauxamisanglais.html ou sur cet autre site : http://monsu.desiderio.free.fr/curiosites/faux-ang.html

Edited by Petit-Prince
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Effectivement il y a beaucoup d'anglais des 2 bords et qui ne sont pas les mêmes. Juste retour des choses, les anglais nous ont piqué plein de mots pendant la guerre de 100 ans. Mais ce que je déplore c'est la traduction en français d'expression anglaise, je ne vais pas prendre une marche (take a walk) mais je vais me promener...Le travail de l'OLF doit se faire là !

Prendre une marche est un anglicisme répandu dans la langue orale québécoise au même titre que prendre un cours, adresser une plainte.

Cela dérive tout naturellement de l'anglais parce que ici, jusqu'en 1977 doit-on le rappeler, il n'y avait aucune obligation de parler et d'écrire, au travail et dans les études, en français. Quand tu t'inscrivais donc dans un cursus, on te demandait de take 3 courses in your session.

Cette influence, même si elle défrise certains, est indéniable, car le faire serait nier tout simplement l'histoire du Québec.

Est-ce que cela l'excuse? Non, mais ici on part de plus loin et on a fait adopter une loi pour tenter de lutter contre (qui a entre autres amener l'existence de l'OQLF certains l'oublient un peu vite).

Mais quelle est l'influence réelle qui fait qu'en France on a des mots comme pressing, break ou brushing? Qu'est-ce qui justifie plus l'emploi des anglicismes en France comme certains donnent l'impression que cela devrait être? Je ne me suis jamais penchée encore sur l'évolution de la langue en France, il y a peut-être bien une réponse réelle qui explique l'influence moderne, contemporaine et bien réelle, mais dites-la moi si vous l'avez. Moi j'ai juste la réponse pour le Québec (et une partie de l'Acadie parce que je commence à peine à m'y intéresser).

Tiens je viens de voir que l'OLF recommandait le mot coquetel pour cocktail ;) Est-ce mieux que mèl pour email ?

C'est juste différent ^_^

Coquetèle est le mot français d'origine, et il me semble même que le terme anglais en est directement inspiré. En tous cas, en France, j'ai déjà eu l'occasion de lire, par exemple, "coquetèle dînatoire" sur des cartons d'invitation. Bref, l'OLF ne fait que reprendre un mot de la langue française.

"Coquetèle" mot français d'origine : faux et encore faux ! nous avons des mots anglais dans notre langue française mais nous ne francisons pas le mots anglais (du moins de manière officiel )

de même que les anglais utilisent des mots français "rendez-vous" par exemple !

le mot coquetèle est un mot français tombé en désuétude. Il vient du Bordelais, ou des Charentes, et Boris Vian l'avait initialement écrit pour son piano-cocktail dans l'Écume des Jours.

Cela désignait au XVIe une boisson alcoolisé qui je crois était à base de vin. Dixit la version de l'Écume des jours que j'ai à la maison, la note sur le piano-cocktail.

Donc franco-français, désolée.

Maintenant que l'usage ne soit aujourd'hui plus qu'au Québec, ce ne sera pas le seul mot. Rappelons l'usage de l'auxiliaire être dans des formes verbales qui font sauter les français (nous sommes déménagés/nous avons déménagé par exemple qui n'est grammaticalement parlant absolument pas plus une erreur que le couple nous sommes divorcés/nous avons divorcés), ou des usages comme camisole, barrer une porte qui ont été longtemps utiliser en France et sont aujourd'hui vieillis ou oubliés.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bon, je vais passer pour la grosse anglo du forum, mais je ne vois pas en quoi c'est choquant d'avoir des mots anglais dans la langue francaise.

Notre facon de vivre évolue et nos langues avec. Dans un monde ou on est amené a avoir des amis qui viennent de partout, il me parait normal d'avoir des mots qui viennent de partout. Le francais regorge de mots anglais, mais que dire des mots espagnols, allemands, arabes ou autre (d'ailleurs pour répondre a Petit-Prince, je dis manteau de pluie aussi, et je suis du centre de la france, ils sont ou les allemands qui m'ont influencés et j'ai jamais mis les pieds en Alsace ?).

La langue anglaise a l'avantage d'etre très fonctionnel et très flexible. De nouveaux mots sont créés chaque jour dans cette langue pour répondre aux besoins. Que dire de tous ces mots qui qualifient l'informatique. Si l'anglais n'était pas aussi rapide pour appeler les termes informatiques, comment on ferait ? Il est normal que le francais prenne des mots de l'anglais puisque ces termes n'existent pas en francais ou alors ils doivent etre approuvé par l'académie francaise et blablabla...

Apres si c'est un soucis de garder et de préserver une langue, je veux bien moi, mais si c'est pour avoir des choses ridicules comme «descente en eau vive sur pneumatique» pour le mot rafting, ou encore patin à roues alignées pour des rollers et j'en passe des vertes et des pas mures, faut pas déconner.

Que les québécois se battent pour la langue francaise, je veux bien, mais c'est pas au niveau des anglicismes qu'il faut se battre, mais c'est bien par rapport a la proportion de gens qui parlent francais au Québec (je pense a tous ces immigrants qui choisissent l'anglais et non le francais). Parce que comme ca deja été dit, le débat de savoir si c'est les francais qui utilisent les anglicismes ou si c'est les québécois, est ridicule. On en utilise tous, c'est juste qu'on n'a pas les memes !!!

Pourquoi ne pas utiliser le mot francais quand il existe et prendre l'anglais ? Ba voyons, peut etre parce que c'est devenu une habitude pour chacun de parler avec des mots qu'on utilise et qu'on entend souvent, comme on a pris l'habitude ici de dire chum, blonde, diner et ben lâ, ect... Ne me dites pas que votre francais n'a pas changé depuis que vous etes la ? Ca serait mentir (ou alors vous ne cotoyez pas beaucoup les québécois).

Les anglais empruntent aussi des mots en francais et dans les autres langues, les espagnols font de même et chacun le met a la sauce du pays. Va demander un sticker (prononcer stickeur) a la francaise a un anglais comment il va te rire au nez.

C'est juste un mélange linguistique, un beau mélange qui font que les langues évoluent comme elles ont toujours évolué en fonction de la population. Pourquoi personne ne s'offusque qu'on ne parle plus comme à l'époque de Molière ? Pourquoi on l'a pas gardé ce francais hein ? Et le subjonctif imparfait, pourquoi on s'en sert pas, pourtant c'est pas faute que je me «décarcassasse»... on a bien du s'en servir de se temps un jour ?

Parce qu'en cotoyant tous les jours des gens, on prend leurs expressions, leurs mots qui viennent d'ailleurs...

Et pour répondre a ceux qui se demandent ou est l'excuse de la France d'utiliser des anglicismes et de faire du Only Lyon ? Y'en a pas, la langue anglaise est très influente, la France avance juste avec le monde qui l'entoure, comme ca ne me choque pas de dire que les gars la bas c'est des «ouèche ouèche» emprunté a l'arabe. Et puis ca fait drolement plus marketing de mettre «only lyon» que «seulement lyon», faut dire ce qui est aussi. Comme ca ne m'a pas choqué lorsque dans ma ville en france ils ont instauré les «school bus» (ils sont pas jaunes par contre). Et alors ? Faut vivre avec son temps ! Mon grand-père utilise des mots que des fois je me dis que ca vient d'un autre temps... il doit penser la meme chose de mes mots venus d'ailleurs.

Faut vivre avec son temps les gars, faut évoluer... comme la langue !

Le francais d'aujourd'hui n'est plus celui d'hier et celui de demain ne sera pas celui d'aujourd'hui.

Après dire que les francais perdent leur francais, faut arreter. Si y'a bien un endroit ou ca parle pas anglais, c'est bien en france ^_^ (dixit tous les étrangers venus en france !)

Edited by laureenfr
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

barrer une porte qui ont été longtemps utiliser en France et sont aujourd'hui vieillis ou oubliés.

Nope, dans le Berry on barre la porte aussi... Et en cotoyant d'autres francais, y'en a beaucoup qui barrent la porte aussi

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

barrer une porte qui ont été longtemps utiliser en France et sont aujourd'hui vieillis ou oubliés.

Nope, dans le Berry on barre la porte aussi... Et en cotoyant d'autres francais, y'en a beaucoup qui barrent la porte aussi

Mais ou ai-je mis mon épar pour ce soir?!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

barrer une porte qui ont été longtemps utiliser en France et sont aujourd'hui vieillis ou oubliés.

Nope, dans le Berry on barre la porte aussi... Et en cotoyant d'autres francais, y'en a beaucoup qui barrent la porte aussi

Je l'utilisais aussi en France (je suis de Provence ;)) mais le dictionnaire que j'ai considère cet usage comme vieilli... Pas moi qui l'est décidé, et je sais d'ailleurs pas quel est le critère sur lequel ils se basent lol

Geez, je suis pas capable de regarder la vidéo sur cocktail, elle plante. Peux-tu me résumer ce qu'il dit, je suis curieuse. Parce que hormis l'édition de l'Écume des jours, je n'ai jamais relu cette description ailleurs...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bon, je vais passer pour la grosse anglo du forum, mais je ne vois pas en quoi c'est choquant d'avoir des mots anglais dans la langue francaise.

Notre facon de vivre évolue et nos langues avec. Dans un monde ou on est amené a avoir des amis qui viennent de partout, il me parait normal d'avoir des mots qui viennent de partout. Le francais regorge de mots anglais, mais que dire des mots espagnols, allemands, arabes ou autre (d'ailleurs pour répondre a Petit-Prince, je dis manteau de pluie aussi, et je suis du centre de la france, ils sont ou les allemands qui m'ont influencés et j'ai jamais mis les pieds en Alsace ?).

Je suis d'accord là-dessus. De toute façon, il serait impossible d'éradiquer tous les termes anglais de notre vocabulaire. Par contre, ce qui me navre, c'est l'emploi de l'anglais par paresse : franchement, quel "gain" a t-on d'utiliser "mail" à la place de "courriel" ? Le gain d'une syllabe ? Est-on à ce point économes sur notre salive ou est-on à ce point pressés pour en dire le moins possible ?

Pour ce qui est du "manteau de pluie", les influences sont diverses, comme tu l'as dit d'ailleurs. L'origine germanique du terme en Alsace est avéré... ailleurs, il peut y avoir d'autres sources, que je ne connais pas. Tout comme dans la langue anglaise... les gens sont souvent surpris lorsque je leur dis que "knife", "wardrobe", "tower", "law", "rental", "challenge" et même le très américain "Blue Jeans"... sont des mots d'origine française. En fait, selon les linguistes, entre 30 et 60% du vocabulaire anglais moderne vient du français ou du vieux-français. Pas plus de 25% de l'anglais moderne est issu de l'anglais ancien !

Et c'est logique, après la conquête normande du royaume d'Angleterre, les rois d'Angleterre et Duc de Normandie comme l'était Guillaume-le-Conquérant, ne parlait pas un seul mot d'anglais. À la cour d'Angleterre, la langue française, de l'époque, était la norme. Les monarques normands, établissant les lois et les stratégies guerrières, ont donc influencé le vocabulaire anglais : ainsi, c'est surtout dans le vocabulaire juridique, militaire et gastronomique que l'on retrouve le plus de mots français.

Élément peut-être anecdotique, mais qui a son importance, en anglais on retrouve la différence entre l'animal et la nourriture... ce qui est une particularité très française. Ainsi, le cochon est appelé "pig" tant qu'il est vivant, mais devient "pork" lorsqu'il est dans l'assiette. Pareil pour "cow", "ox"... et "beef".

Mais cette influence n'est pas liée à une "mode", à l'exception de certains termes, plutôt rares. L'influence vient de presque deux siècles de domination normande sur le trône d'Angleterre !

La langue anglaise a l'avantage d'etre très fonctionnel et très flexible. De nouveaux mots sont créés chaque jour dans cette langue pour répondre aux besoins. Que dire de tous ces mots qui qualifient l'informatique. Si l'anglais n'était pas aussi rapide pour appeler les termes informatiques, comment on ferait ? Il est normal que le francais prenne des mots de l'anglais puisque ces termes n'existent pas en francais ou alors ils doivent etre approuvé par l'académie francaise et blablabla...

Oui ! Mais là, ce que tu nous explique, c'est l'intérêt de parler l'anglais ! D'utiliser certains mots... je ne m'y oppose pas. CD-Rom par exemple, Web... des termes qu'on a tenté de traduire, sans succès.

Mais un Anglais qui parle le français va te dire qu'il aime le français pour sa grande richesse de vocabulaire. Qu'en français, on peut traduire des sentiments, des émotions... avec une grande variété de nuances, ce qui est plus difficile en anglais, vu qu'il y a moins de vocabulaire. C'est pour cela que la langue diplomatique a longtemps été le français. Car cette langue était beaucoup plus riche et pouvait mieux définir les nuances que tentaient d'exprimer les diplomates. Alors balayer cela juste par "commodité", c'est balayer une grande richesse...

Apres si c'est un soucis de garder et de préserver une langue, je veux bien moi, mais si c'est pour avoir des choses ridicules comme «descente en eau vive sur pneumatique» pour le mot rafting, ou encore patin à roues alignées pour des rollers et j'en passe des vertes et des pas mures, faut pas déconner.

Autant je suis d'accord pour rafting, autant, je ne le suis pas du tout pour patins à roues alignées ! Voyons ! Depuis huit ans que je suis au Québec, je dis volontiers "patins à roues alignées", "fin de semaine", "magasinage", "panier d'épicerie"... et je trouve ça normal et absolument pas handicapant ou ridicule ! C'est une question d'habitude ! On ne perd pas vraiment de temps à dire "fin de semaine" plutôt que "week-end" !

Que les québécois se battent pour la langue francaise, je veux bien, mais c'est pas au niveau des anglicismes qu'il faut se battre, mais c'est bien par rapport a la proportion de gens qui parlent francais au Québec (je pense a tous ces immigrants qui choisissent l'anglais et non le francais). Parce que comme ca deja été dit, le débat de savoir si c'est les francais qui utilisent les anglicismes ou si c'est les québécois, est ridicule. On en utilise tous, c'est juste qu'on n'a pas les memes !!!

Pourquoi ne pas utiliser le mot francais quand il existe et prendre l'anglais ? Ba voyons, peut etre parce que c'est devenu une habitude pour chacun de parler avec des mots qu'on utilise et qu'on entend souvent, comme on a pris l'habitude ici de dire chum, blonde, diner et ben lâ, ect... Ne me dites pas que votre francais n'a pas changé depuis que vous etes la ? Ca serait mentir (ou alors vous ne cotoyez pas beaucoup les québécois).

Je suis en partie d'accord avec toi... mais il ne faut pas oublier aussi que le français du Québec et le français de France ont été séparés durant plus de deux siècles et qu'ils ont donc évolué différemment. En passant, il n'y a qu'en France que l'on parle de dîner le soir ! En Belgique, par exemple, le dîner est conforme à l'étymologie du mot, c'est-à-dire, la moitié de la journée. D'ailleurs, dans bien des régions de France, dont la Normandie, on dit encore "souper" à la place de "dîner"... tout comme au Québec.

Bien des termes aussi utilisés ici viennent du français de l'ouest : barrer la porte est utilisé encore dans la région du Poitou. L'emploi de "l'est-tu", dont certains pensent qu'il s'agit d'un québécisme, est une variante de ce que l'on dit en Normandie avec le "ti". On va dire, par exemple : "On y va-ti ?", ici au Québec, cela est devenu "On y va-tu ?".

Oui, notre français change avec le temps... Comme je le disais plus haut, je dis "fin de semaine", "patins à roues alignées", "bordée de neige"... cela fait partie de l'intégration. Qu'on le veuille ou non, à moins de vivre cloîtré, on finit par utiliser au moins certains termes.

Les anglais empruntent aussi des mots en francais et dans les autres langues, les espagnols font de même et chacun le met a la sauce du pays. Va demander un sticker (prononcer stickeur) a la francaise a un anglais comment il va te rire au nez.

C'est juste un mélange linguistique, un beau mélange qui font que les langues évoluent comme elles ont toujours évolué en fonction de la population. Pourquoi personne ne s'offusque qu'on ne parle plus comme à l'époque de Molière ? Pourquoi on l'a pas gardé ce francais hein ? Et le subjonctif imparfait, pourquoi on s'en sert pas, pourtant c'est pas faute que je me «décarcassasse»... on a bien du s'en servir de se temps un jour ?

Parce qu'en cotoyant tous les jours des gens, on prend leurs expressions, leurs mots qui viennent d'ailleurs...

Et pour répondre a ceux qui se demandent ou est l'excuse de la France d'utiliser des anglicismes et de faire du Only Lyon ? Y'en a pas, la langue anglaise est très influente, la France avance juste avec le monde qui l'entoure, comme ca ne me choque pas de dire que les gars la bas c'est des «ouèche ouèche» emprunté a l'arabe. Et puis ca fait drolement plus marketing de mettre «only lyon» que «seulement lyon», faut dire ce qui est aussi. Comme ca ne m'a pas choqué lorsque dans ma ville en france ils ont instauré les «school bus» (ils sont pas jaunes par contre). Et alors ? Faut vivre avec son temps ! Mon grand-père utilise des mots que des fois je me dis que ca vient d'un autre temps... il doit penser la meme chose de mes mots venus d'ailleurs.

Faut vivre avec son temps les gars, faut évoluer... comme la langue !

Le francais d'aujourd'hui n'est plus celui d'hier et celui de demain ne sera pas celui d'aujourd'hui.

Après dire que les francais perdent leur francais, faut arreter. Si y'a bien un endroit ou ca parle pas anglais, c'est bien en france ^_^ (dixit tous les étrangers venus en france !)

Je ne suis pas en total désaccord avec ce que tu dis. Et, je le répète, je ne serais pas un Ayatollah de la langue française, pour l'éradication de tous les anglicismes.

Comme je l'expliquais dans des messages précédents, c'est qu'avec du recul, il y a des choses, des comportements, que je ne comprends pas et qui me paraissent, effectivement, ridicules. Car enfin, oui il y a des anglicismes épouvantables au Québec... mais au moins, on se garde une petite gêne dans les médias, que cela soit à la télévision ou dans la presse écrite ! Lis La Presse, le Devoir et même le Journal de Montréal, prend un crayon et relève les anglicismes dans les articles...fait la même chose dans Le Monde, Le Figaro ou Libé... c'est un exercice que j'ai eu l'occasion de faire, et le résultat est assez désespérant.

Tu parles de l'imparfait du subjonctif... mais, comme la différence entre le français parlé et écrit du Québec, il y a une différence de contexte et de niveau de langue. Crois-tu que même au XVe ou XVIe siècle l'imparfait du subjectif était plus employé ? Bien-sûr que non ! C'est un niveau de langue qui sied beaucoup plus au monde de la littérature, de la poésie et de certaines pièces de théâtre. Et même à la cour du Roi de France, y'a pas grand monde qui maîtrisait ce niveau de langage !

Tout comme en anglais... Oui, c'est une langue surtout orale, ce qui facilite la communication et là-dessus, je te rejoins : c'est une langue plus facile et plus adéquate pour s'exprimer simplement et facilement. Mais dès que l'on fait le saut à l'écrit, déjà, le niveau de langue est différent.

Ce qui me navre, ce sont des publicités, françaises, dont le slogan est entièrement en anglais alors qu'il est destiné à un public... français ! Dans un pays qui a l'un des pires taux de bilinguisme en occident, il faudrait que l'on m'explique l'intérêt ! Et là, on est TRÈS loin du simple emprunt de termes techniques ! On est très loin de la simplification du langage ou du côté juste "pratique".

J'ignore d'où cela peut venir. Certes, il y a bien eu différentes influences anglaises : dans les milieux huppés, d'abord, au XVIIIe siècle. Il s'agissait de se rapprocher d'une langue monarchiste afin de marquer la différence avec une langue française révolutionnaire et républicaine. Mais cela restait confiné aux salons parisiens et à une certaine élite littéraire et intellectuelle.

Ensuite, il y a eu la Libération, l'entrée des troupes étasuniennes et l'établissement de bases US sur le territoire français de 1945 au début des années 60. Sans oublier, bien-entendu, les effets du Plan Marshall et l'entrée des produits étasuniens comme le réfrigérateur, le lave-linge... et, les films d'Hollywood ! Là, ce sont toutes les couches de la société qui furent touchées par, non plus la mode "British", mais l'american way of life.

L'Amérique qui fait rêver... les grosses voitures, le rock, une société qui permet l'audace, les grands espaces, le gigantisme... Un empire, dont on a prédit quatre fois sa chute, qui reste debout, malgré tout. C'est certain que cela provoque un sentiment d'amour-haine. Alors peut-être que certains pensent qu'en acceptant la cannibalisation de la langue française par l'anglais, on finit par s'accaparer une partie de cette réussite américaine.

Je ne dis pas ici que le français de France est en danger, tout comme je ne dis pas qu'il faut être un orthodoxe de la langue française. Je dis que notre langue est d'une richesse incroyable, d'une beauté inégalée. Quand je lis une poésie de Lamartine, un texte de Voltaire, ou même des auteurs plus contemporains comme Blondin, Nimier, Camus, Aymé... je me dis que leurs textes n'auraient jamais été aussi bons, aussi riches, s'ils s'étaient laissés aller dans la facilité, sous prétexte d'être mieux compris par une plus grande variété de personnes.

Je ne dis pas que le français de France est en danger, mais la langue française l'est ! On parle de moins en moins le français dans le monde, c'est un fait, une réalité. Les pays francophones (à part la France), sont les premiers qui tirent la sonnette d'alarme lors des conférences sur la francophonie, car à la différence de la France, eux, vivent le déclin de la langue et reprochent à l'hexagone son laxisme.

Je ne dis pas que le français de France est en danger, mais est-ce normal que lorsqu'on parle de défense de la langue dans les institutions publiques, on fasse toujours référence aux politiques linguistiques du Québec ? Est-ce normal que l'on demande aux pilotes français d'Air France, de s'exprimer en anglais à la tour de contrôle de Roissy, à des opérateurs français donc, alors qu'ici les pilotes francophones donnent leurs indications dans leur langue maternelle ? On est loin du simple usage de termes techniques !

Ce n'est pas le "Only Lyon" qui me gêne, même si cela est très loin de me plaire... mais le "Lyon Airports" est particulièrement scandaleux par-contre ! L'argument était d'attirer un peu plus de touristes et d'hommes d'affaires étasuniens... Quoi ? Espéraient-ils qu'en renommant le nom de l'aéroport, ils allaient donner l'illusion aux Étasuniens qu'atterrir à Lyon, s'était comme atterrir à l'aéroport de Boston ou de Albuquerque ??? Tant qu'à y être, il faut aller jusqu'au bout et faire en sorte que l'étasunien moyen se sente comme chez lui !

Les Étasuniens qui n'ont pas les moyens d'aller en France viennent à Québec... Pourquoi ? Parce-que sans y être, ils touchent à la culture européenne et française, sans y être, ils ont un goût d'exotisme et sentent une philosophie différente de la leur.

Car il n'est pas juste question de langue aussi... mais de philosophie et de mentalité. La richesse et la complexité de la langue française a également forgé notre façon de penser. Oui, moins simple, moins communicative que l'anglais, le français est plus intellectuelle, plus littéraire, plus propice aux débats et a influencé trois siècles de diplomatie française.

Je ne sais pas si tu te souviens du discours de Dominique de Villepin, devant l'ONU, en février 2003 ( http://2villepin.free.fr/index.php/2007/02/14/305-discours-de-dominique-de-villepin-a-l-onu-le-14-fevrier-2003 ). Un texte fabuleux, salué par tous les diplomates présents, évoquant avec talent, panache et intelligence, toutes les raisons qui poussaient la France a ne pas soutenir l'invasion de l'Irak. Colin Powell, qui lui faisait face, n'est pourtant pas un imbécile, loin de là ! Mais on peut facilement faire la distinction entre les deux approches.

Les deux langues sont différentes, mais en défendant leur richesse, leur intégrité à l'une et à l'autre, on défend deux conceptions complémentaires des sociétés occidentales. On critique assez la globalisation de la culture, du fait que l'on a tendance à effacer les distinctions entre les peuples, entre les régions même ! Pourtant, souvent inconsciemment, on participe à ce nivellement...

Mais quand on se lève pour revendiquer notre identité particulière, liée, en grande partie, à notre langue, on passe pour ringard, anti-américain, fasciste même ! Pourtant, s'il y en a un qui aime l'Amérique, c'est bien moi. Et la défense de la langue française n'a jamais été, pour moi, incompatible avec mon "atlantisme" assumé.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement