Jump to content

petiboudange

Habitués
  • Content Count

    8,519
  • Joined

  • Last visited

  • Days Won

    2

petiboudange last won the day on May 5 2011

petiboudange had the most liked content!

About petiboudange

  • Rank
    "Pink Ego Box"/Instant Messenger/Ex-Chroniqueur
  • Birthday 01/23/1982

Profile Information

  • Gender
    Couple
  • Statut
    installé depuis + 5 ans
  • Pays d'origine
    somewhere
  • Pays de résidence
    Canada

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Il y a longtemps que je ne suis pas venue ici. Si longtemps qu'il y a probablement peu de monde qui me connaisse encore. Alors pourquoi revenir soudainement? Par nostalgie peut-être.... mais surtout, ne dit-on pas qu'on retourne toujours à ses premières amours? Et ce forum fut ma bouée et mon phare il y a 8 ans quand, avec tous les autres de ce temps, nous attendions que nos dossiers progressent leur chemin afin d'enfin atterir au pays. Dans mon cas, j'ai foulé le sol québécois la première fois en août 2004 comme étudiante. Lorsque je suis retournée en France l'été suivant, mon dossier était déjà parti. J'ai emmené un québécois dans mes bagages cette année-là et nous sommes revenus en octobre 2006 donc pour le début de mon aventure de RP. J'ai réfléchi un moment sur ce que j'aurais à raconter d'utile. Et finalement, je me rends compte que le plus utile est de dire que ma vie ici est d'une banalité... identique à celle que je vivais en France avant. Comme si j'avais toujours été au Québec en fait. Ce n'est pas négatif, c'est au contraire, pour moi, un exemple de mon intégration à la vie ici tout simplement. J'ai connu les hauts et les bas en terme d'emploi. Mais je n'ai pas connu avant cet hiver une seule période de chômage. Elle s'est terminée assez rapidement d'ailleurs puisque mon réseau étant assez développé, j'ai trouvé un poste temporaire qui s'est prolongé et qui me permet d'enchaîner sur un contrat de travailleuse autonome puis un contrat de remplacement cet automne. Bref, je ne chôme pas, dans aucun sens du terme. Parlant de réseau, je me souviens comme ce mot me paraissait à la fois si gros et si stupide. Un réseau? Pour me servir des gens? Pas pour moi! Et puis... j'ai commencé à travailler, à faire des activités, du bénévolat, à suivre des formations et j'ai rencontré des gens. Qui m'ont fait rencontrer des gens. Certains sont devenus des amis, d'autres des collègues et des ex-collègues de travail. Je ne me suis jamais servie des gens, mais tous nous avons un jour ou l'autre fait appel à nos capacités, à nos connaissances, pour combler une offre dans notre entreprise, pour finaliser un projet, pour acheter ou vendre une voiture, un sofa, un appartement. J'ai finalement un réseau assez large, avec des degrés de connaissances de très intimes à jamais rencontré de ma vie mais on s'est parlé une couple de fois au téléphone. Et ce réseau m'aura permis de trouver 7 appartements, 4 emplois, 1 garderie, la quasi totalité de mon mobilier. Et dans ce réseau, certains venaient sur ce forum autrefois, d'autres sont repartis en Europe, ont déménagé dans l'Ouest ou n'ont jamais vécu au Canada (pensez large, le cousin de la soeur de votre voisine pourrait être un bel élément dans votre réseau un jour ) Côté habitudes de vie, je mange un menu multiculturel. Je cuisine à la française des plats québécois, à la québécoise des plats français et puis à ma façon tous les autres plats qu'il me plaît de cuisiner. Je parle pareillement un français pas mal mélangé. Bien qu'on me dise souvent que j'ai perdu de beaucoup mon accent français, ou qu'on pense que je sois arrivée ici à l'adolescence, je reste néanmoins française sur bien des choses. Je n'ai, par contre, par mon métier, pas eu le choix que d'adapter ma façon d'écrire et de parler à mon auditoire majoritairement composé de québécois et c'est tant mieux donc, c'est ce qui me permet de travailler cet été et l'année à venir ah ah Côté implication dans la société québécoise, elle reste pas mal civile. Contrairement à bien du monde, je ne me suis pas précipitée pour ma citoyenneté et je ne suis donc encore que RP. Je ne vote pas plus en France, dont je suis complètement détachée, que ici. Les "grands" enjeux sociétaux au Québec se passent pour moi au coin de ma rue. Par mon implication bénévole autant que par mon emploi temporaire du moment, j'interviens auprès des familles et des enfants de mon quartier qui vivent des situations parfois très difficiles, plus difficiles que je ne l'ai jamais vécu en arrivant ici. C'est ma façon à moi de redonner la chance que j'ai eu. Là où on palabre du bien fondé de certaines mesures sociales, je vois au quotidien les impacts désastreux que leur abolition aurait sur des gens qui n'ont souvent vraiment pas l'étiquette populaire de profiteurs. Je pratique au quotidien les interventions en contexte multiculturel, de précarité, de difficultés psychologiques, d'isolement social. Un bain de réalité qui m'a permis ce printemps de réaliser que je suis choyée. Même si je pensais toucher le fond alors! J'ai également plusieurs amis québécois, et beaucoup d'immigrants aussi. La vie étant faite ainsi, je ne crois pas que si j'avais déménagée au même âge ailleurs en Europe ou même en France, les choses auraient été différente, Je reste convaincue que n'importe où sur la planète, mon réseau amical aurait été composé de quelques locaux et de nombreux immigrants, comme c'est le cas ici. Ce qui sans doute aurait été différent c'est d'avoir autour de moi 3 amies proches d'universités qui ont immigré les unes après les autres sans concertation e que j'ai le bonheur d'avoir proche de moi. Quand je dis que je suis chanceuse! La famille me manquera toujours, mais même en vivant en France je ne suis pas sûre que j'aurais pu les voir plus souvent et plus fréquemment. J'ai quand même la chance d'avoir ma maman auprès de moi minimalement une fois par année, pendant plusieurs semaines. Quant aux autres, je les verrais lorsque j'irai me ballader dans le pays de mon enfance et en attendant, on se parle par Skype et autres médias sociaux du genre. Comme mon conjoint, québécois, le fait avec sa famille, toute au Québec aussi. Comme quoi... Où je me vois dans 8 ans? Je ne crois pas que je serai bien loin, mais qui sait? Si je devais le choisir et le prévoir, je partirais sac au dos avec mes deux enfants pour traverser le pays tranquillement pas vite en profitant des opportunités que la vie nous offriraient. C'est pas mal ce qui m'a réussi jusqu'à présent après tout. Bref, je crois que j'ai encore pas mal de chose à faire dans ce bout de la planète.
  2. T'as oublié d'ajouter que tu avais ajouté un membre dans la famille aussi ah ah!
  3. Moi j'ai eu envie de l'interpréter autrement... L'aliénation, c'est le fait d'être étranger aussi. Pas juste fou. Et quand t'as jamais été l'étranger, me semble que ça fait de quoi... Ou c'est le fait d'être seul, et ça aussi, si tu viens d'un endroit où tu avais plein de monde autour de toi, te démerder seul, ça fait de quoi. Dans tous les cas, c'est pas forcément négatif. Moi j'ai appris plus vite en venant seule que si j'étais venue en couple comme prévu au départ... Parce que j'ai pas eu le choix de me démerder pour pas me noyer Mais ça c'est mon interprétation, je n,ai jamais lu l'uluberlu alors je sais pas trop son état d'esprit réel, bisbille ou bien?
  4. Louis Vuitton et autres ce n'est pas de la "culture" mais du snobisme... c'est malheureux que tu sois incapable d'en connaître la différence ! La "culture" française c'est la médiocrité, les Fernadel, Louis de Funes et la médiocrité des Éric Rohmer, Mireille Mathieu et autres alors je comprends beaucoup de Français, Québécois et autres dans le monde de préférer la culture américaine. Souvient toi que les actions parlent plus fort que tes aberrations ! !!D'ailleurs les artistes Français ont un tel complexe d'infériorité que plusieurs anglicisent leurs noms.. Dick Rivers, Johnny Holiday etc. Ça c'est de l'interprétation personnelle. Pour MOI, et je parle de moi, ma petite personne qui n'a juste fait que ça pendant sa maîtrise d'étudier les différences culturelles en long en large et en travers ET sur le Québec en prime, c'est la définition classique de l'UNESCO: (telle que rapportée ici sur Wikipédia mais tu peux te rendre sur le site de l'UNESCO pour l'intégralité, cherche la déclaration de Mexico, 1982) Par conséquent, que tu aimes ou pas, cela reste des éléments de la culture française, au même titre que OD et Eric Salvail le sont pour le Québec... outch c'est vrai que c'est très très bon ça... Ah ben non c'est vrai que la culture québécoise peut offrir mieux? Ah ben tiens la française aussi coudonc? Qui qui a la plus grosse donc pour reprendre l'expression consacrée?
  5. Et moi c'est celle de dire que parce que ma petite personne l'a vécu (ou pire le cousin de la tante du voisin de l'ancien boss du chauffeur de bus de mon ancienne école, bref le ouî dire) alors c'est vrai. Puis zut...
  6. Je ne sais pas pour tout le Canada mais je connais des filles à TN et au NB et ce n'est pas mieux qu'ici non. Ok c'est pas les provinces les plus riches, c'est sûr. Mais juste pour dire que la situation est pas juste au Québec. Juste dans l'Est peut-être? lol
  7. De fait... alors pourquoi ne pas dire que cela ne les intéresse juste pas. Qui dit que ces gens n'ont pas le bagage? Ils l'ont peut-être mais cela ne les intéresse pas. Perso, parles-moi pas de WW2, je décroche en 30 secondes. Mon chum lui embarque pour des heures. J'ai 5 ans universitaire et lui zéro. Fait que le bagage je l'ai, c'est l,intérêt que j'ai pas (mais j'en ai pas plus pour la TV, anyway j'en ai plus depuis le passage au numérique alors je sais même pas de quoi parleraient les gens si c'était le cas, et j'aurais l'air aussi intelligente qu'un boeuf sur ces sujets là également).
  8. 1) C'est sûr que pour ceux qui habitent un peu loin des grandes métropoles, il est difficile de se faire une idée. En tout cas, quand on voit la quantité de musées (pour ne parler que d'eux) à Montréal, on peut sans crainte se faire un joli programme pour l'hiver. En plus, ils se renouvellent tellement vite que j'ai du mal à en suivre l'actualité. D'autre part, j'ai une multitude de collègues et amis québécois et étrangers d'origine qui on un hobby en marge de leur boulot, et qui parfois peuvent en faire un petit business. Ce sont des artisans. Ça aussi, ça fait partie de la culture. 2) Je compte une bonne partie de mes jeunes amies étudiantes qui arrivent pour un cursus universitaire et qui sont époustouflées du haut niveau de technicité demandé à ce stade. La progression de difficulté est exponentielle. Et je suis épatée par l'intelligence, le degré de compétence et la culture de mes supérieurs, québécois pour la plupart. 3) On m'a proposé ici un traitement qui m'a guérie en 3 jours. Deux petites pilules par jour, au lieu des 8 quotidiennes que je prenais en France. Au fait, ce médicament est interdit en France. Évidemment que si tu fréquentes des universitaires tu trouvera que ce n'est pas si mal! Mais la population moyenne qui ne va pas à l'université n'aura pas ce baggage culturel! Quand je prenais mon café au Collège Marie Victorin ,près de 100% des gens m'entourant auraient pu converser avec Einstein ou Ghandi.. Mais le Québec n'est pas peuplé que de SophieDurocher... Oui mais c'est le cas en France aussi alors. Désolée mais mes amies d'enfance qui ne sont pas allées à l'université sont bien moins cultivées que mes amies d'universités d'ici qui elles sont québécoises et n'ont jamais étudié (ou presque) ailleurs qu'au Québec et souvent dans des écoles publiques en plus. C'est là où une généralisation est forcément fausse... parce qu'elle prend UNE expérience personnelle teintée d'un filtre pour en faire LA vérité universelle.
  9. Wonderchris, ne mélange quand même pas tout.Tu parles de la préférence locale en emploi pour faire référence à la préférence nationale du FN. Un maghrébin RP a autant de chance d'avoir l'emploi en question à compétence égale qu'un Tremblay citoyen ou un Dupont RP. Par contre un Dupont en France en a beaucoup moins que ces deux là. La préférence est en matière de "déjà sur place" et non de la tête de pioche que tu te payes sur ta carte. C'est très important de faire la différence parce que cette préférence locale d'embauche existe aussi en France par exemple quand on te demande d'être de nationalité française sur certains postes (ici on demandera RP ou citoyen souvent pour les postes équivalents puisque c'est souvent dans l'administration gouvernementale). Cela n'a rien à voir avec la présence ou pas d'un parti xénophobe mais avec une forme de protectionnisme économique (dont les ordres professionnels est un autre exemple, la carte verte aux États-Unis une autre, et sans doute qu'en creusant on en trouverait en France mais ça fait trop longtemps que je suis partie pour en connaître encore les petits détails du genre). Pour le reste tu as raison, le chômage en France n'a pas les mêmes causes qu'ici et faire une comparaison brute sera futile et aberrante. Pour le reste, ton expérience est personnelle. D'autres se retrouveront dedans et d'autres comme moi n'ont absolument pas vécu la même chose. Cela ne veut pas dire que c'est vrai ou faux. Cela veut juste dire que ce sont des réalités différentes avec lesquelles on peut être confronté et être prêt à faire face à toutes sortes de situations. Situations qui peuvent d'ailleurs se vivre au Québec comme ailleurs au Canada ou dans le Monde.
  10. Je pense que le secret réside surtout là-dedans: se rapprocher de quelqu'un par un point commun (comme pour un ami quelconque). Le reste vient naturellement en parlant. (Ou je suis trop chanceuse aussi?)
  11. Ah ah alors larmoyons ensemble parce que moizossi je suis contente que le forum (et par conséquent l'immigration) m'ait permis de te connaître! Ah ben voilà un point sur lequel je peux témoigner: le réseau. Pas juste celui de l'emploi. Le réseau social et communautaire, c'est important, on vous le dit et répète. Mais c'est important partout dans le monde. C'est pas vrai que vous n'aviez pas de réseau ailleurs, vos amis c'est une partie de votre réseau. Mais les endroits que vous fréquentiez, les artistes que vous suiviez, les créateurs que vous supportiez, les causes que vous adoptiez et les bénévolats que vous faisiez c'est aussi ça le réseau. Et ici, à Montréal en tout cas, le réseau est très fort si vous ouvrez vos yeux et vos oreilles à la vie locale, ça va vous donner des idées de sorties, des opportunités d'emplois, des occasions de vous équiper à moindre coûts etc.
  12. Bon bon bon... j'ai pas vu le message FB moi non plus mais bon. J'ai fêté le 7 octobre dernier mes 5 ans ici. Je serais dûe pour un bilan, plus que dûe, mais j'ai toujours rien à dire en vérité. Non pas vrai. En 5 ans: -je me suis mariée selon la loi québécoise (mais pas enregistré encore au consulat français donc rien à dire de cette expérience pour vous aider), - j'ai perdu un bébé, eu un autre bébé, j'en attend encore un pour janvier (et toujours pas fait enregistré le premier au consulat français encore - donc rien à dire sur le sujet pour vous aider désolée), mais j'ai eu aucune misère ni à trouver un médecin pour mon suivi ni à trouver un pédiatre pour lui (qui ne prends pas de RDV en urgence donc anyway même avec un médecin attitré on fait la file pareil à la clinique) ni à trouver un milieu familial que j'aime pour mon premier et qui prendra le 2e. Donc ben ok je peux témoigner sur ce point mettons. - je suis toujours RP et pas encore citoyenne (donc là aussi comptez pas sur moi), - j'ai occupé 8 postes différents (1 licenciement dans le lot, le reste ce sont des contrats ou des démissions qui m'ont fait changé), dans des domaines différents incluant des agences de placement - rencontrer du monde amical et bâti un réseau virtuel et communautaire en rédaction,tricot, artisanat, allaitement, parentage, entreprises locales comprenant des européens et des québécois en part pratiquement égale (et j'ai aussi perdu du monde de vue). Fait cocasse: dans la catégorie européen, y a ceux que j'ai rencontré ici sur le forum, ou dans la vraie vie, d'un côté, pis mon passé qui me suit. Si vous quittez votre pays pour quitter votre passé, et que ça marche, vous êtes chanceux. Parce que moi ici, j'ai présentement 1 copain de lycée, 1 amie d'enfance, 3 amie d'universités, 3 autres camarades d'université, et on y vit tous sans s,être nécessairement consulté avant de venir hein...on s'est retrouvé un peu par hasard, par des amis québécois communs et par FB... alors bon ben sur cette catégorie du passé on fait table rase, je témoignerais pas non plus lol - j'ai aussi voyager et goûter aux produits locaux un peu (surtout aux Iles de la Madeleine en fait et un peu les Maritimes) - monter toutes sortes de projets pour partir en région sans avoir jamais encore envoyer aucun dossier pour aboutir (sont tous en pile avec ma citoyenneté attendant sagement que quelque chose quelque part les envoie valser dans une boîte rouges de Postes Canada je crois). Donc ben peut-être que dans 5 ans je pourrais témoigner là-dessus. Bref, vécu une vie normale, mais au Québec au lieu de la vivre en France où je suis née. Plate comme récit? Ouep mais que voulez-vous j'ai bien dit que j'avais pas grand chose de spécial à dire... on se fait un monde de l'immigration, une nouvelle aventure, une terre de découverte, une autre vie... pis dans ma réalité à moi, c'est juste ma vie, dans un autre lieu. En plus que bon, quand j'ai quitté la France, j'avais pas non plus vécu taaaaant de choses que ça, dur de comparer des étapes de vie que j'ai pas vécu de l,autre bord avec mon expérience locale hein... M'enfin si malgré ma platitude inénarrable (comment ça j'étais mieux avant?) vous avez des questions, essayez-vous, ça se pourrait que je sois quand même capable de répondre ÉDITION: précisions, corrections de faute et aération de texte.
  13. J'aime beaucoup Morency et Floresti. Laurent Paquin également. Je suis totalement hermétique à Louis-José Houde (pour ne pas dire qu'il m'horripile) et Rachid Badouri me fait parfois penser à feu Elie Kakou de mon enfance, alors j'ai un petit coup de coeur même si je ne ris pas toujours. Dans les classiques, j'aime Anctil aussi. Aussi, pour avoir un aperçu de différents humoristes, je trouve que les Parlementeries est vraiment un bon show. Y a plusieurs extraits sur youtube, bon visionnement.
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines