Jump to content
Sign in to follow this  
dannym171

Une vague historique d’emplois va s’abattre sur le Québec

Recommended Posts

Ce sont 1,4 million de postes qui seront à pourvoir au Québec d’ici 2026 en raison du départ à la retraite des baby-boomers, une vague sans précédent sur le marché du travail.

Ce tsunami sourira aux jeunes et aux immigrants qui auront la tâche de combler tous ces emplois.

C’est ce qui ressort du plus récent rapport du ministère du Travail qui dresse le portrait du marché de l’emploi et de ses besoins entre 2017 et 2026.

Le ministère du Travail estime qu’environ 1,18 million de travailleurs expérimentés quitteront le marché de l’emploi entre 2017 et 2026.

Le phénomène des départs à la retraite devrait commencer à s’essouffler graduellement à partir de 2022.

Devant la difficulté à recruter de la main-d’œuvre, le Groupe Honco, dont on voit ici un travailleur à l’usine de Lévis, va jusqu’à recruter sur les bancs d’école.

En plus des futurs retraités qu’il faudra remplacer, ce sont 251 000 nouveaux postes qui devront être pourvus d’ici 2026. Cela représente 25 100 nouveaux talents à dénicher chaque année à travers la province.

Selon le ministère du Travail, la majeure partie des emplois créés seront « hautement qualifiés », c’est-à-dire qu’ils exigeront un diplôme d’études collégiales. Quant aux emplois « peu qualifiés », ils diminueront tant en nombre qu’en proportion.

Le phénomène de la rareté de la main-d’œuvre va donc continuer de donner des maux de tête aux patrons. La situation est « préoccupante », reconnaît le ministre du Travail, Jean Boulet.

Des pistes de solutions

Ses troupes travaillent depuis plusieurs mois afin d’élaborer différentes stratégies pour atténuer l’impact sur les entreprises:

Les jeunes sur les bancs d’école vont combler 54 % des besoins en main-d’œuvre.

« Les étudiants, c’est un bassin de travailleurs extrêmement important », estime le ministre Boulet.

D’ailleurs, pour inciter les étudiants à prioriser certains secteurs problématiques, comme celui des technologies de l’information, Québec avait souligné en avril qu’il évaluait la possibilité d’instaurer de nouveaux incitatifs financiers.

« On veut orienter les jeunes vers les secteurs d’avenir. Nous avons entrepris une campagne de promotion pour les métiers en déficit », note M. Boulet.

Le gouvernement prévoit aussi plusieurs incitatifs financiers pour garder plus longtemps les travailleurs âgés au boulot, comme améliorer les « crédits d’impôt pour prolongation de carrière ».

La nouvelle offre de travailleurs proviendra aussi des personnes immigrantes qui s’établiront au Québec (22 %).

D’ailleurs, le gouvernement souhaite mettre comme « dossier prioritaire » les candidats répondant aux besoins de la main-d’œuvre des entreprises québécoises.

Parmi les régions où les entreprises seront le plus lourdement touchées, comme Chaudière-Appalaches, le ministre Boulet souhaite créer un partenariat entre ses compagnies et d’autres municipalités du Québec où il y aura un surplus de travailleurs.

« Actuellement, on frappe aux portes des entreprises pour obtenir un diagnostic de leurs besoins. Nous avons déjà communiqué avec environ 6000 compagnies au Québec et nous établissons par la suite un plan d’action », explique le ministre.

Ventes et services

Parmi les domaines qui enregistreront une plus forte demande pour de nouveaux talents au cours des prochaines années, il y a le secteur de la vente et des services où le gouvernement prévoit la création de 53 900 postes.

Les travailleurs dans les professions liées aux sciences naturelles et appliquées en profiteront aussi (gain de 61 400).

Même chose pour ceux liés à l’enseignement, au droit et aux services sociaux, communautaires et gouvernementaux (41 900).

À travers le Québec, 25 professions devraient manquer de cerveaux au cours des prochaines années (voir page ci-contre).

Le ministère du Travail a utilisé un outil économétrique élaboré selon des spécifications du Conference Board du Canada et des données de Statistique Canada pour établir les prévisions de l’évolution de l’emploi par secteur d’activité économique.

 

https://www.tvanouvelles.ca/2019/05/04/une-vague-historique-demplois-va-sabattre-sur-le-quebec-1

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben oui... Je suis ici depuis 2002 et c'est toujours le même discours...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Vu le nombre de personnes avec de gros diplômes que j'ai pu croiser depuis que

je suis ici et qui n'ont pas le droit d'exercer … SANS COMMENTAIRES

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est toujours ce même discours. De plus même s'il y aurait une éventuelle hausse du côté d'offres d'emploi, on sait tous de quels types d'emploi il s'agit donc rien de nouveau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, juetben a dit :

Ben oui... Je suis ici depuis 2002 et c'est toujours le même discours...

 

Ils ont juste changé le chiffre avant c’était 700 000 en 2009, idem en 2011 et 2012 et ils ne se sont pas cassés les pieds et ont tout bonnement décidé de doubler ce même chiffre qui sort de je ne sais où.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Il y a 14 heures, veniziano a dit :

C'est toujours ce même discours. De plus même s'il y aurait une éventuelle hausse du côté d'offres d'emploi, on sait tous de quels types d'emploi il s'agit donc rien de nouveau.

voilà , c'est 80% des emplois qui sont :

 

*soit à 12/14$ par heure

*soit des temps partiels (ils arrivent à dire que 30h c'est du temps plein …)

*soit des emplois avec seulement peu d'heures de garanties : de 10 h à 25h par semaine suivant le travail

        mais ou ils te demandent d'être disponible sur 5 jours comme si t'étais d'astreinte comme un pompier

*soit des postes sur appels … suivant leur besoin .. 

*même des emplois sans heures garanties 

*des emplois avec des horaires de travail que personne ne souhaite faire & que tu prends par dépit ..

etc .. 

 

>on sélectionne soit disant des personnes sur diplômes , expérience, etc … et sur place .. c'est une autre version

pour beaucoup de personnes … 

 

j'ai rencontré divers nationalité (africains , magrébins , etc ..) des gens surdiplômés qui pour eux les sommes d'argent

pour venir ici sont colossales etc … et qui doivent se rabaisser à faire chauffeur de taxi , ou autres boulots sans qualifications

mal payé pour pouvoir subvenir aux besoins de leur familles ...

ils ont comme beaucoup , mis pleins d'espoirs dans une nouvelle vie … mais cette nouvelle vie est remplis de désillusion ...

 

Pour que des colombiens rentrent chez eux , alors que ce n'est pas pays très calme à proprement parlé … cela signifie

beaucoup … etc ...

 

Si je pouvais revenir une année en arrière (voir même en 2015) … 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Share this post


Link to post
Share on other sites
voilà , c'est 80% des emplois qui sont :
 
*soit à 12/14$ par heure
*soit des temps partiels (ils arrivent à dire que 30h c'est du temps plein …)
*soit des emplois avec seulement peu d'heures de garanties : de 10 h à 25h par semaine suivant le travail
        mais ou ils te demandent d'être disponible sur 5 jours comme si t'étais d'astreinte comme un pompier
*soit des postes sur appels … suivant leur besoin .. 
*même des emplois sans heures garanties 
*des emplois avec des horaires de travail que personne ne souhaite faire & que tu prends par dépit ..
etc .. 
 
>on sélectionne soit disant des personnes sur diplômes , expérience, etc … et sur place .. c'est une autre version
pour beaucoup de personnes … 
 
j'ai rencontré divers nationalité (africains , magrébins , etc ..) des gens surdiplômés qui pour eux les sommes d'argent
pour venir ici sont colossales etc … et qui doivent se rabaisser à faire chauffeur de taxi , ou autres boulots sans qualifications
mal payé pour pouvoir subvenir aux besoins de leur familles ...
ils ont comme beaucoup , mis pleins d'espoirs dans une nouvelle vie … mais cette nouvelle vie est remplis de désillusion ...
 
Pour que des colombiens rentrent chez eux , alors que ce n'est pas pays très calme à proprement parlé … cela signifie
beaucoup … etc ...
 
Si je pouvais revenir une année en arrière (voir même en 2015) … 
 
Je ne suis pas d'accord sur le fait que 80% sont pour des emploi "de merde". Il manque de main d'oeuvre dans l'informatique, l'aéronautique, médical, administratif, bref pas des salaires a rabais comme en restauration ou l'usine pourri.
Il faut savoir s'adapter au début. J'ai commencé a 16$ en permanent, pour accepter de changer de compagnie 1 mois apres pour 25$ pour du temporaire, qui m'a donné accès à des postes entre 20/25$ pour des postes très en demande.


Envoyé de mon ANE-LX3 en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 2019-05-04 à 22:38, juetben a dit :

Ben oui... Je suis ici depuis 2002 et c'est toujours le même discours...

Bonjour, vous êtes venu de France ? Car j'essaye d'avoir des informations.

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, ericisa80 a dit :

Bonjour, vous êtes venu de France ? Car j'essaye d'avoir des informations.

Merci

Oui de France 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Puis je me permettre de vous demander si cela a été compliqué dans vos démarches et le temps que cela a pris ? D'avance merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, ericisa80 a dit :

Puis je me permettre de vous demander si cela a été compliqué dans vos démarches et le temps que cela a pris ? D'avance merci

Le temps en 2002 n'est plus une référence aujourd'hui! Les démarches n'ont rien de compliqué il suffit de lire le site d'immigration Québec ou canada.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci beaucoup

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, jlstef a dit :

Je ne suis pas d'accord sur le fait que 80% sont pour des emploi "de merde". Il manque de main d'oeuvre dans l'informatique, l'aéronautique, médical, administratif, bref pas des salaires a rabais comme en restauration ou l'usine pourri.
Il faut savoir s'adapter au début. J'ai commencé a 16$ en permanent, pour accepter de changer de compagnie 1 mois apres pour 25$ pour du temporaire, qui m'a donné accès à des postes entre 20/25$ pour des postes très en demande.


Envoyé de mon ANE-LX3 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Oh mes ces emplois ne sont pas pour n importe qui. Tu crois vraiment que l on va laisser les immigrants se ruer sur ces postes. Allons C'est très mal connaître la politique d immigration du Québec.... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
Il y a 8 heures, jlstef a dit :

Je ne suis pas d'accord sur le fait que 80% sont pour des emploi "de merde". Il manque de main d'oeuvre dans l'informatique, l'aéronautique, médical, administratif, bref pas des salaires a rabais comme en restauration ou l'usine pourri.
Il faut savoir s'adapter au début. J'ai commencé a 16$ en permanent, pour accepter de changer de compagnie 1 mois apres pour 25$ pour du temporaire, qui m'a donné accès à des postes entre 20/25$ pour des postes très en demande.

 

Il y a 5 heures, jeffrey01120 a dit :

Oh mes ces emplois ne sont pas pour n importe qui. Tu crois vraiment que l on va laisser les immigrants se ruer sur ces postes. Allons C'est très mal connaître la politique d immigration du Québec.... 

 

quand je vois aussi le nombre d'immigrés qui n'ont pas le droit d'exercer .. 

 

à qui on demande de refaire des formations ...

que leur diplôme n'est pas reconnus à 100% … 

 

des immigrés ayant eu des notes corrects à leur test de français mais qui ne convient pas forcément aux recruteurs …

etc

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 13 heures, toutix a dit :

 

 

quand je vois aussi le nombre d'immigrés qui n'ont pas le droit d'exercer .. 

 

à qui on demande de refaire des formations ...

que leur diplôme n'est pas reconnus à 100% … 

 

des immigrés ayant eu des notes corrects à leur test de français mais qui ne convient pas forcément aux recruteurs …

etc

 

Il n'y a rien de nouveau sous le soleil ! Si toi tu viens de le découvrir ça existe depuis perpète ! J'suis ici depuis 30 ans et ce dont tu parles avait lieu bien avant internet. Aujourd'hui, au moins, on peut s'informer sur la réalité avant d'arriver et de "tomber de haut".

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour, vous êtes au Québec depuis 30 ans, puis je vous poser des questions car nous souhaitons vivre la bas ?

Merci de votre réponse.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, toutix a dit :

 

 

quand je vois aussi le nombre d'immigrés qui n'ont pas le droit d'exercer .. 

 

à qui on demande de refaire des formations ...

que leur diplôme n'est pas reconnus à 100% … 

 

 

 

Mais ça tu le savais avant d'immigrer au Québec ? Vrai ?

 

Et tu as chosis d'immigrer au Québec quand même ! :fou4:

 

PS : le Québec est la seule province au Canada qui reconnait plusieurs diplômes français ( ARM).

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)
Le 2019-05-07 à 15:02, jlstef a dit :

Je ne suis pas d'accord sur le fait que 80% sont pour des emploi "de merde". Il manque de main d'oeuvre dans l'informatique, l'aéronautique, médical, administratif, bref pas des salaires a rabais comme en restauration ou l'usine pourri.
Il faut savoir s'adapter au début. J'ai commencé a 16$ en permanent, pour accepter de changer de compagnie 1 mois apres pour 25$ pour du temporaire, qui m'a donné accès à des postes entre 20/25$ pour des postes très en demande.
 

 

Votre message est très pertinent. 

 

Mais il va déplaire à certains pleurnichards pathologiques qui ont une mentalité nauséabonde défaitiste qui est de critiquer tout et n'importe quoi... incluant les bonnes nouvelles. Ici, les excellentes perspectives d'emplois au Québec.

 

Edited by resterzen

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, resterzen a dit :

 

Votre message est très pertinent. 

 

Mais il va déplaire à certains pleurnichards pathologiques qui ont une mentalité nauséabonde défaitiste qui est de critiquer tout et n'importe quoi... incluant les bonnes nouvelles. Ici, les excellentes perspectives d'emplois au Québec.

 

 

Critiquer les autres, c’est ce que tu aimes faire le mieux mais tu n’aimes pas qu’on te critique.

 

Si ça c’est pas l’hopital qui se fout de la charité 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines