Aller au contenu
Vero74

Notre fils mineur veut rentrer en France

Messages recommandés

Ca doit etre tellement dur a gerer :(

 

Est-ce que depuis votre depart au Canada, votre fils a eu l'occasion de retourner voir ses amis en France deja ou pas ?

Parce-que peut-etre que l'ambiance n'est plus du tout celle qu'il s'imagine et s'y confronter pourrait le faire changer d'avis...

 

S'il repart en France, mais en internat, quand verra t-il ses amis en vrai ? 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci Nana_o. Exact ! Quel intérêt de le mettre en internat complet alors qu’il ne sera pas avec ses amis ? Et je suis d’accord aussi qu’il idéalise ce monde qu’il a laissé et je peux le comprendre.

Emma1068, croyez-moi, j’ai déjà passé des heures sur internet et ce n’est pas dans notre budget car il faut trouver un internat permanent. Un internat semaine n’est pas possible car personne ne peut l’accueillir le week-end.

Je lui ai proposé d’aller se ressourcer cet été pour voir ses amis mais il m’a avoué qu’il ne reprendrait pas l’avion pour revenir. Je ne peux pas prendre le risque d’envoyer un mineur, en France, qui plus est, seul, chez des amis et ne pas être certaine qu’il va prendre son vol retour. Il ne veut pas accueillir ses amis ici.

Pour Sidji972, les meilleures années sont pour moi quand on rentre à l’université, que l’on quitte le cocon familial. « Pour avoir vécu une situation un peu similaire » ? si je peux me permettre, étiez-vous l’adolescent ou un des parents ?

Merci à tous pour vos réflexions.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, Vero74 a dit :

Merci Nana_o. Exact ! Quel intérêt de le mettre en internat complet alors qu’il ne sera pas avec ses amis ? Et je suis d’accord aussi qu’il idéalise ce monde qu’il a laissé et je peux le comprendre.

Emma1068, croyez-moi, j’ai déjà passé des heures sur internet et ce n’est pas dans notre budget car il faut trouver un internat permanent. Un internat semaine n’est pas possible car personne ne peut l’accueillir le week-end.

Je lui ai proposé d’aller se ressourcer cet été pour voir ses amis mais il m’a avoué qu’il ne reprendrait pas l’avion pour revenir. Je ne peux pas prendre le risque d’envoyer un mineur, en France, qui plus est, seul, chez des amis et ne pas être certaine qu’il va prendre son vol retour. Il ne veut pas accueillir ses amis ici.

Pour Sidji972, les meilleures années sont pour moi quand on rentre à l’université, que l’on quitte le cocon familial. « Pour avoir vécu une situation un peu similaire » ? si je peux me permettre, étiez-vous l’adolescent ou un des parents ?

Merci à tous pour vos réflexions.

 

Courage, aucune experience, lâchez pas

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

"Je lui ai proposé d’aller se ressourcer cet été pour voir ses amis mais il m’a avoué qu’il ne reprendrait pas l’avion pour revenir. Je ne peux pas prendre le risque d’envoyer un mineur, en France, qui plus est, seul, chez des amis et ne pas être certaine qu’il va prendre son vol retour. Il ne veut pas accueillir ses amis ici."

 

Je me demande a quoi joue votre fils ...

- S'il a si envie que ca de retourner les voir en France, qu'il compte reellement ou non ne pas prendre l'avion retour, pourquoi vous le dire puisqu'il sait que dans ce cas, vous l'empecherez pour sur d'y aller ?

 

- Pourquoi ne veut-il pas accueillir ses amis ici alors que ces derniers seraient pour sur super contents et fiers pour lui de voir sa vie ici et puis bin, qu'ils les verraient eux qui lui manquent tellement ?!

 

Il n'y a aucune logique dans son comportement, il vous fait tourner en bourrique !

Je pense qu'il y aurait vraiment besoin de consulter un psy pour demeler ses motivations, car la, ca ne colle pas !

 

Il fait un blocage total mais peut-etre que le pretexte des amis, n'est qu'un pretexte justement...qu'il y a quelque chose de plus profond que ca. Une peur, une insecurite. Un refus de grandir ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour bonjour!

 

Hum.. à vrai dire je suis un peu dans la situation de votre fils.. J’ai aussi 16 ans mais j’ai déjà mon BAC et j’en pars à l’université de Montréal faire une license pour ensuite faire une demande dans des écoles de médecine au Canada! Je n’ai aucune famille là-bas et j’y suis allé une seule fois il y a 11 ans et le souvenir que j’ai est du pur et simple bonheur! Je m’imagine bien que j’idéalise et que la vie a Montréal ne va pas être toute belle, toute rose, mais je trouve que le jeu en vaut la chandelle. Ma maman m’a beaucoup soutenue dans mon choix et me pousse partir d’ici (de France) et d’aller faire mes études ailleurs.. Clairement je souhaite partir et ne pas forcément revenir.. Mon père lui était vraiment en colère (d’ailleurs encore un peu.. ? ) est ne comprenais pourquoi est ce que je voulais tellement “m’enfuir” du cocon familial.. J’ai alors construit mes arguments tout en lui montrant que j’étais consciente de ce que “partir” impliquait.. On a passé un marché pour, si jamais les études ou la vie là-bas devaient, pour une raison ou une autre ne pas me plaire, je reviendrais sans même poser de questions et ne resterait pas là-bas pour mon égo ou pour lui montrer que “oui J’avais raison” (je suis légèrement bornée et j’accepte difficilement les défaites ou mauvais choix, même si j’essaie de me remettre très souvent en question! :)). Je dois aussi prendre ces études très aux sérieux (ça coûte cher..) et travailler beaucoup plus que comme je travaillait au lycée (en fait travailler tout court.. ;) ). Notre marché passé, il accepte que je parte et j’en partirai alors en décembre!!!

 

Peut être que vous devriez un moment, vous asseoir tranquillement avec votre fils, prendre une feuille et un stylo et dresser le pour et le contre pourquoi il aimerait rester/partir.. Ça aiderait à remplacer le psychologue et mettre les choses au clair.. C’est une idée comme une autre bien sûr.. Aussi, s’il vous avoue qu’il “ne prendrait pas le billet du retour”, personnellement je vois plus cette remarque comme un défis, ou alors il vous teste, c’est dans ce but que j’aurais dit ça.

 

Je pense aussi qu’il idéalise les souvenirs qu’il a de la France, comme j’idéalise les souvenirs que j’ai du Canada. La réalité pourra très bien ne pas lui plaire, et inversement. Je pense que la meilleure des solutions, tout en restant en bon terme, serait de faire un compromis avec lui, et si jamais vous n’arrivez pas à en faire un, vous pourriez, par exemple, lorsque vous avez vos vacances, partir en vacances en France pendant 1/2 semaines, et avisez, selon son comportement, son enthousiasme une fois ma là-bas, pour repartir en Alberta,...

 

Excusez-moi pour l’ÉNORME pavé!! ?

J’espère que vous trouverez une solution arrangeant tout le monde!

L’essentiel est d’être heureux, et il ne faut mettre aucune condition y pour accéder!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 3 minutes, ElisaC a dit :

Bonjour bonjour!

 

Hum.. à vrai dire je suis un peu dans la situation de votre fils.. J’ai aussi 16 ans mais j’ai déjà mon BAC et j’en pars à l’université de Montréal faire une license pour ensuite faire une demande dans des écoles de médecine au Canada! Je n’ai aucune famille là-bas et j’y suis allé une seule fois il y a 11 ans et le souvenir que j’ai est du pur et simple bonheur! Je m’imagine bien que j’idéalise et que la vie a Montréal ne va pas être toute belle, toute rose, mais je trouve que le jeu en vaut la chandelle. Ma maman m’a beaucoup soutenue dans mon choix et me pousse partir d’ici (de France) et d’aller faire mes études ailleurs.. Clairement je souhaite partir et ne pas forcément revenir.. Mon père lui était vraiment en colère (d’ailleurs encore un peu.. ? ) est ne comprenais pourquoi est ce que je voulais tellement “m’enfuir” du cocon familial.. J’ai alors construit mes arguments tout en lui montrant que j’étais consciente de ce que “partir” impliquait.. On a passé un marché pour, si jamais les études ou la vie là-bas devaient, pour une raison ou une autre ne pas me plaire, je reviendrais sans même poser de questions et ne resterait pas là-bas pour mon égo ou pour lui montrer que “oui J’avais raison” (je suis légèrement bornée et j’accepte difficilement les défaites ou mauvais choix, même si j’essaie de me remettre très souvent en question! :)). Je dois aussi prendre ces études très aux sérieux (ça coûte cher..) et travailler beaucoup plus que comme je travaillait au lycée (en fait travailler tout court.. ;) ). Notre marché passé, il accepte que je parte et j’en partirai alors en décembre!!!

 

Peut être que vous devriez un moment, vous asseoir tranquillement avec votre fils, prendre une feuille et un stylo et dresser le pour et le contre pourquoi il aimerait rester/partir.. Ça aiderait à remplacer le psychologue et mettre les choses au clair.. C’est une idée comme une autre bien sûr.. Aussi, s’il vous avoue qu’il “ne prendrait pas le billet du retour”, personnellement je vois plus cette remarque comme un défis, ou alors il vous teste, c’est dans ce but que j’aurais dit ça.

 

Je pense aussi qu’il idéalise les souvenirs qu’il a de la France, comme j’idéalise les souvenirs que j’ai du Canada. La réalité pourra très bien ne pas lui plaire, et inversement. Je pense que la meilleure des solutions, tout en restant en bon terme, serait de faire un compromis avec lui, et si jamais vous n’arrivez pas à en faire un, vous pourriez, par exemple, lorsque vous avez vos vacances, partir en vacances en France pendant 1/2 semaines, et avisez, selon son comportement, son enthousiasme une fois ma là-bas, pour repartir en Alberta,...

 

Excusez-moi pour l’ÉNORME pavé!! ?

J’espère que vous trouverez une solution arrangeant tout le monde!

L’essentiel est d’être heureux, et il ne faut mettre aucune condition y pour accéder!

Le bonheur est parfois caché dans l’inconnu,

Victor Hugo

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, Vero74 a dit :

Merci Nana_o. Exact ! Quel intérêt de le mettre en internat complet alors qu’il ne sera pas avec ses amis ? Et je suis d’accord aussi qu’il idéalise ce monde qu’il a laissé et je peux le comprendre.

Emma1068, croyez-moi, j’ai déjà passé des heures sur internet et ce n’est pas dans notre budget car il faut trouver un internat permanent. Un internat semaine n’est pas possible car personne ne peut l’accueillir le week-end.

Je lui ai proposé d’aller se ressourcer cet été pour voir ses amis mais il m’a avoué qu’il ne reprendrait pas l’avion pour revenir. Je ne peux pas prendre le risque d’envoyer un mineur, en France, qui plus est, seul, chez des amis et ne pas être certaine qu’il va prendre son vol retour. Il ne veut pas accueillir ses amis ici.

Pour Sidji972, les meilleures années sont pour moi quand on rentre à l’université, que l’on quitte le cocon familial. « Pour avoir vécu une situation un peu similaire » ? si je peux me permettre, étiez-vous l’adolescent ou un des parents ?

Merci à tous pour vos réflexions.

 

 

Je ne suis pas d’accord, les meilleurs années pour moi et la plupart des personnes que je frequentais à l’ époque étaient au lycée. Nous étions conscients du côté insouciance jusqu’au bac et la majorité qui va avec.

 

Même s’ils vivent chez leur parents, les ados ont leurs petits secrets et une vie privée qu’ils partagent entre eux. 

 

Là de ce je vois c'est que vous l’avez déraciné, vous l’avez privé de sa « deuxième famille » et c’est pour ça qu’il a qu’une idée en tête c’est de la retrouver mais pas temporairement.

 

Il doit faire un deuil et ce n’est pas facile à cet âge là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il reste la possibilite de l'emanciper.

Encore faut-il qu'il demontre une maturite et un sens des responsabilites suffisants pour ne pas que cela se transforme en cadeau empoisonne ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez à la conversation

Vous pouvez poster maintenant et vous enregistrer plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous pour poster avec votre pseudo.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles