Jump to content

Recommended Posts

Mais attention, ces reconnaissances ne se feront pas automatiquement dans votre province comme au Québec où les ordres professionnels ont leurs propres règles d'admission.

Le 18 juillet 2014– Vancouver (Colombie­Britannique)– Emploi et Développement social Canada

Le ministre de l’Emploi et du Développement social et ministre du Multiculturalisme, l’honorable Jason Kenney, ainsi que le ministre de la Citoyenneté et de l’Immigration du Canada, l’honorable Chris Alexander, ont annoncé qu’en partenariat avec les provinces et les territoires, le gouvernement du Canada améliorera la reconnaissance des titres de compétences étrangers pour 10 autres professions prioritaires, notamment dans les domaines des métiers spécialisés et des soins de santé. Ils ont fait cette annonce aujourd’hui dans le cadre de deux événements distincts tenus respectivement à Vancouver et à Toronto.

Ces 10 nouvelles professions prioritaires sont les suivantes : géoscientifique, charpentier, électricien, technicien d’équipement lourd, opérateur d’équipement lourd, soudeur, audiologiste et orthophonistes, sage­femme, psychologue, et avocat.

Le ministre Kenney a expliqué que les professions du domaine des métiers spécialisés ont été sélectionnées parce qu’elles sont en demande dans certains secteurs et diverses régions du pays, et que celles du domaine de la santé avaient été choisies étant donné qu’elles permettent de pallier les pénuries de main­d’œuvre et d’améliorer la qualité de vie des Canadiens.

Ces professions font partie d’un cadre national visant à simplifier la reconnaissance des titres de compétences étrangers en ce qui touche les professions prioritaires. On a établi des normes de service à l’égard du traitement de ces professions afin de veiller à ce que les compétences des professionnels formés à l’étranger en cause puissent être évaluées dans un délai maximum d’un an, et ce, partout au Canada.

Les faits en bref

  • Grâce au cadre établi, les nouveaux arrivants hautement qualifiés dans 14 professions prioritaires désignées, y compris près de 2 000 pharmaciens, de 1 200 dentistes et de 5 600 ingénieurs, profitent déjà des améliorations apportées sur le plan de la reconnaissance des titres de compétences étrangers.

suite et source : http://nouvelles.gc.ca/web/article-fr.do?crtr.sj1D=&crtr.mnthndVl=1&mthd=advSrch&crtr.dpt1D=420&nid=868929&crtr.lc1D=&crtr.tp1D=1&crtr.yrStrtVl=2008&crtr.kw=&crtr.dyStrtVl=26&crtr.aud1D=&crtr.mnthStrtVl=2&crtr.page=1&crtr.yrndVl=2015&crtr.dyndVl=4&_ga=1.231839391.1633809396.1405361410

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By joujou78
      Je cherchais pour trouver un sujet qui traite les métiers du Droit mais je n'ai pas rencontré.
      Je me permet de vous faire ce petit exposé dans le but de mettre cela à la lumière pour les curieux et aussi pour rassembler la communauté de ce domaine.
      Je connais plein de compatriotes algériens diplômés de fac de Droit avec une licence  (Bac)  dont beaucoup ont réaliser des études de CAPA pour la pratique du métier d'avocat.
      J'ai aussi fait la connaissance de personnes ayant fait la formation spéciale pour être huissier ou notaire et même juge à l'école des magistrats.
      Vous allez voir que l'acheminement est différent au Québec.
      Je vous rappel que ceci n'est pas plus qu'un essai, alors ne le prenez pas comme une référence officielle, vous pouvez vous situez et savoir comment démarrer.
      Bon, on y va.
       
      Je vais parler de Montréal, mais j'invite toute personne a partager des informations sur d'autres régions qui peuvent susciter un intérêt.
       
       En premier l'avocat:

      l'avocat se charge de défendre son client devant le juge en argumentant, mais aussi il peut négocier ou à écrire des documents  plus que plaider.
      Il existe au Québec un ordre professionnel des avocats, c'est le Barreau du Québec.
        Pour pouvoir pratiquer en tant que tel au Québec il faut avoir un Bac en Droit (diplôme obtenu dans une des fac de Droit du Québec) et passer la formation à l'école du barreau incluant la réalisation d'un stage de 6 mois dans un cabinet d'avocat.
      Il faut souligner que l'avocat doit se conformer à un code de déontologie des avocats.
      Sans oublier que l'avocat se doit de suivre des formations continue chaque année et paye son adhésion au barreau ( presque 3000 $ selon une source que je dois dire assez fiable).
      Le salaire  est entre 30 a 200 mille dollar par année selon l'expérience et le type de pratique.
       
      C'est le métier que je vise au long terme, seulement je me trouve devant la diversité des spécialités
      Pour parler de manière générale, le droit se divise en plusieurs sous catégories Civil, Pénal, Fiscal, Affaires, Immigration, Santé....etc
      Moi personnellement je suis charmé par le Civil et le Pénal en ce qui concerne la famille et les crimes, j'en avais marre de celui des affaires (propriété intellectuelle et industrielle), mais j'ai entendu beaucoup d'avis de personnes de métiers disant que malgré que le criminel est intéressant il n'y a que moins de 200 meurtres par année à Montréal.
      Sans parler de l'implémentation de cabinet de géants qui se spécialise uniquement en Droit des affaires, dans un environnement très compétitif, les fusions, faillites et rachats d'entreprises est chose très courante.
      Un point négatif pour ce qui concerne la pratique de l'avocat au Québec est l'exigence d'un Bac d'ici, donc n'espérez pas pratiquer directement au Québec avec votre expérience non américaine.
      Ce n'est pas une chose si négative, selon certains personnes; il semblerait que l'université de Montréal ou autre au Québec peuvent vous faire déroger certains modules qui peuvent être similaires a ceux que vous auriez fait dans votre formation depuis votre pays d'origine.
       
       
       En deuxième le Notaire:
       

      Un autre professionnel du Droit est le notaire.
      Contrairement à l’avocat, il ne peut  représenter des clients devant le tribunal mais il peut pratiquer le conseil et la médiation avant d'arriver au tribunal.
      Il produit des documents officiels qu'on connait sous la nomination de documents notariés comme le testament ou les contrats.
      il est aussi le garant des transactions financières importantes comme le montant d'une maison.
      Pour pratiquer comme notaire il faut:
      Terminer un bac en Droit d'une université Québécoise + une maîtrise en Droit notariale avec son stage + une formation à la chambre des notaires du Québec.
       Le salaire commence depuis 30 à 100 mille par année quand c'est un employé dans un bureau de notaire, mais il peux avoir plus s'il travaille à son compte et il déterminera le montant de ses prestations.
       
      En troisième l'Huissier:

      Avec tout le respect à la profession, c'est un des métiers les plus détesté dans la société mais soyons objectifs.
      Celui qui se charge de remettre les citations à comparaître et aussi la constatations des situations pour le besoin de la justice.
      Aussi la tache d'exécuter les décisions de la justice(mettre des mauvais payeurs dehors du logement pour défaut de payements)
      Ainsi que la saisie des biens ou la récupération d'argent.
      Pour pratiquer comme huissier au Québec, il faut:
      Avoir un DEC (diplôme d'études collégiales) en techniques Juridiques, personnellement je trouve que c'est plus abordable qu'un Bac à l'université.
      + une formation à la chambre des huissiers du Québec avec un stage de 6 mois chez un huissier.
      Le salaire n'est pas publié dans le site d'emploi Québec mais il varie si on travaille comme salarié ou si le cabinet donne un pourcentage de son chiffre d'affaire.
       
      En quatrième le Juge:

      Le responsable de la gestion et du déroulement de procès, il examine les preuves et les témoignages pour prononcer un jugement.
      J'ai été fortement impressionné de constater dans mes recherches qu'il n'y pas d'école de magistrats, pas seulement au Québec mais aussi dans tout le Canada.
      Ils seront choisis par le gouvernement parmi les avocats qui ont plus de dix ans de pratique dans le barreau.avec un parcours aussi blanc que la neige.(je reverrai de terminer une carrière comme un juge)
      Le salaire dépasse 200 mille $ par année.
       
      Ceci sont les professions principales du Droit, mais il existe d'autres professions supplémentaires qui sont:
      le greffier-audiencier et l'huissier audiencier, le traducteur juridique, l'Adjoint juridique( agit comme secrétaire juridique) et enfin le technicien juridique.
       
      Je vais parler seulement du technicien juridique car j'ai plus d'information sur cette profession.
       
      En cinquième le technicien juridique:  

      Il ne faut pas confondre le technicien juridique avec l'adjoint juridique, ce dernier exige une attestation de spécialisation en secrétariat juridique, tandis que le technicien doit terminer un DEC ou une AEC en techniques juridiques.
      Donc le technicien peut faire les taches de secrétariat juridique et en plus il peut rédiger des documents juridique qui ne seront valides que si un avocat les finalise.
      La partie la plus intéressante et que je trouve la plus passionnante est la pratique de la recherche juridique dans la doctrine et la jurisprudence pour argumenter à la demande de son employeur, l'avocat.
      Soulignons que la formation du technicien juridique peut donner accès  à des postes dans les palais de justices, des organismes gouvernementales et publiques.
      Le salaire commence par 30 000 $ par année et varie selon les cabinets et les firmes ainsi que leurs notoriété.
       
      Voilà, je vous invite à commenter et à exprimer vos besoins, comme ça on peut enrichir le contenu et discuter de tout les problématiques qui avoisine notre domaine de spécialité.
       
       
        
       
        
      images de sources phoenix wright, suits:avocats sur mesures, galeries images .fr droles d'image d'huissier, vieux notaire de galerieiris.com
         
      q
    • By charraf55
      Bonsoir,
      Svp j'ai besoin de votre aide pour évaluer ma situation, j'aimerai savoir combien de points j’obtiendrai afin de faire une déclaration d’intérêt sur ARRIMA je mettrai dessous toutes les infos qui me concerne ainsi qu'un aperçu de mon diplôme dans les fichiers à joindre:
       
       
      Célibataire
      Age: 28ans
      Diplôme; Orthophoniste diplômé d’état 1e cycle (BAC+3)
      Expérience: 5ans
      Connaissances linguistiques: pas encore passer le test
      aucun séjour ni famille au Canada
      CAPACITÉ D’AUTONOMIE FINANCIÈRE est favorable
       
      voila si il y'a d’autres info à savoir je suis à votre disposition
      je veux également savoir combien de points va me ramener mon domaine de formation
      merci
       


    • By charraf55
      Svp je cherche des orthophonistes Installé sur Québec pour partager avec moi leurs expériences? j'ai des questions à vous posez:
      ça se passe comment au niveau de l'équivalence du diplôme? combien de temps ça prend pour avoir la décision de l'ordre?
      l'ordre vous a demander de refaire des cours et des stages? si oui combien d'années vous avez refait?
      dans quelle université vous avez refait vos cours? je veux savoir les étapes de l'inscription à l'université de A à Z si c'est possible?
      si quelqu’un a passer par ses étapes merci de répondre à mes questions. merci d'avance.
       
       
    • By charraf55
      Bonsoir,
       
      Je suis Orthophoniste Marocaine, dernièrement j'ai reçu la décision de ma demande d'équivalence auprès de l'ordre des Orthophoniste au Québec, il s'est avéré que je doit continuer trois ans d'étude je veux savoir est ce que je doit faire une demande de visa d'étude ou de travailleur qualifié, si il y'a des orthophonistes Marocaine déjà passer par cette étape pouvez-vous partager avec mois votre expérience.
      merci pour toutes réponses
    • By Arri
      Bonjour à tous,
       
      Je suis en train d'organiser mon dossier de demande d'équivalence du diplôme de Psychologue. J'aurais plusieurs questions, pour qui l'aurait déjà fait - et passé avec succès
       
      - Copie certifiée conforme des diplômes : la "certification conforme" est demandée par l'université -> or en France apparemment, c'est la mairie qui s'en charge... pas grave? ou faut que ce soit un tampon expressément de la fac?
      - Attestation officielle de réussite des stages : ma fac ne m'a délivré que l'attestation pour le stage de M2, les autres stages étant implicitement validés par une UE avec mémoire sur le stage. Comment faire dans ce cas? Demander un document à l'université confirmant que j'ai bien fait ces stages...?
      - Qualifications du superviseur de stage : bon, du coup je dois contacter mes anciens maîtres de stage et leur demander en quelle année ils ont obtenu leur diplôme -> mais après, je le prouve comment? Il suffit de l'écrire? Je leur demande de me signer un document...?
       
      Merci d'avance !
    • By LuciDe
      Bonjour,
       
      Certains d'entre vous ont-ils déjà fait appel aux conseils d'un avocat spécialisé en immigration ?
      Et si oui, quel est votre retour ?
      Avez-vous été satisfait ?
      Combien cela vous a-t-il coûté ?
      Avez-vous quelqu'un à me conseiller ?
       
      Mon conjoint et moi sommes  arrivés il y a quelques mois au Québec, en tant que travailleurs temporaires. J'envisage de faire appel à un avocat pour connaître les possibilités de faire modifier nos visas / permis.
       
      Merci d'avance
       
      PS aux modérateurs : je ne suis pas sûre d'être au bon endroit pour poster ce sujet... désolée si j'ai fait erreur !
    • By simonwebsite
      Bonjour,

      Je viens poster ici dans l'espoir d'obtenir une réponse et de l'aide afin de débloquer ma situation.
      J'ai effectué ma demande d'immigration pour un PVT en Novembre dernier sur le site https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/demande.html.
      J'ai malheureusement bloqué mon compte utilisateur sur lequel était rattaché ma demande de PVT, à causes des questions secrètes d'identification.
       
      Après avoir su qu'il fallait recréer un nouveau compte d'utilisateur afin de "Lier une demande existante" d'un compte à l'autre, c'est donc la démarche que j'ai faite.
      Je me retrouve aujourd'hui avec mon nouveau compte créé, mais il m'est impossible de rattacher la demande existante! En effet, le système me dit que la demande est inexistante ou introuvable (cf. image P.J).
       
      J'ai payé mon Visa et aujourd'hui il m'est clairement impossible d'accéder à mon dossier!! J'ai reçu par mail 2 notifications comme quoi j'ai de nouveaux messages concernant ma demande à consulter dans mon espace personnel mais je ne peux pas y accéder...
       
      - J'ai contacté à plusieurs reprises le service immigration en ligne via leurs formulaires Web IRC (réclamations, plaintes, disfonctionnement, etc.), sans réponse.
      - J'ai essayé d'appeler au téléphone à plusieurs reprises le 1-800-622-6232, et les standardistes m'informent qu'ils sont incapables de traiter ma demande, qu'il ne s'agit pas du bon service, et que le service concerné n'a aucun support téléphonique mais uniquement en ligne via formulaire (chose que j'ai déjà faite à plusieurs reprises sans succès, sans réponse...).
      - J'ai contacté l'ambassade du Canada de France, qui, pareil, n'a pas su me me répondre et m'aiguiller vers quelqu'un afin de résoudre mon problème.
       
      J'aimerai vraiment pouvoir vivre cette expérience et donc débloquer mon compte afin d'accéder à ces informations.
      Si, par miracle, ce problème est déjà arrivé à l'un d'entre vous, et que vous savez comment le résoudre, je vous serai très reconnaissant de m'aider et de m'indiquer vos démarches :-)

      En vous remerciant d'avance,
      Très bonne journée,

      Simon
       
       


    • By Makaveli
      Bonjour chers amis
      Je suis un petit nouveau sur ce forum, j'ai une petite preoccupation, mais j'espere que je suis en train d'acrire au bon endroit car j'ai bien essaye de m'assurer que c'etait bien le cas, mais ....
      Pour revenir au sujet, voila, je suis en train d'entamer les demarches pour l'immigration au canada. Je viens de passer le test linguistique, soit le TCF. J'ai recu mon attestation et maintenant, j'essaie de remplir mon profils en ligne, nottament la partie relative aux langues. Je suis un peu confus. En effet, les resultats du TCF se classent suivant les categories : Comprehension orale (ma note est C2), Maitrise des structures de la langue (ma note est C1), Comprehension ecrite (ma note est C1) , Expression ecrite (ma note est B2) et Expression orale (ma note est C1) avec un score global de 613 point du niveau CECR (Cadre européen commun de référence pour les langues) . Dans le profils en ligne de l'immigration Canada, les rubriques sont : Test pour l'expression orale, Test pour l'ecoute, Test pour la lecture, Test pour l'ecriture. Mon probleme maintenant reside a faire le lien entre les resultats du TCF et le questionnaire. Exemple: Le Test pour la lecture du questionnaire en ligne correspond a quel test de l'attestation du TCF? Le test pour l'ecriture du questionnaire en ligne correspond a quelle rubrique du TCF? etc.
      Voila, j'espere ne pas trop me faire engueuler si jamais j'ai poste au mauvais endroit :).
      Merci a vous.
       
    • By OlivierDC
      Bonjour, Je vous prie d'avance de m'excuser si le sujet a déjà été abordé mais je n'ai rien trouvé sur le forum et le site CIC donne des informations contradictoires Je suis français, je vis en France, démarche faite de France pour une installation au Québec. je J'ai 2 questions :   - Je viens de recevoir ma CONFIRMATION DE RÉSIDENCE PERMANENTE. Sur le site il est indiqué que l'on a pas besoin d'AVE pour se rendre par avion au CANADA (http://www.cic.gc.ca/francais/centre-aide/reponse.asp?qnum=1184&top=16 ) mais sur la CONFIRMATION DE RÉSIDENCE PERMANENTE il est indiqué : 'NON VALIDE POUR VOYAGER' Pensez vous qu'il soit nécessaire de faire une AVE et d’ailleurs est ce possible sachant que mon passeport est maintenant 'rattaché' a une résidence permanente   - Je ne pourrais pas rester définitivement au CANADA après ma première entrée, je devrais repartir en France pour 4 mois afin de 'clôturer' les choses. Je pense que je n'aurais pas ma CARTE DE RÉSIDENT PERMANENT en main en repartant. Je vais tenter de la faire envoyer chez un ami a Montréal mais a priori c'est pas gagné... Pourrais je revenir avec ma CONFIRMATION DE RÉSIDENCE PERMANENTE (+ éventuellement AVE) ? Dois je faire une demande de TITRE DE VOYAGE DE RÉSIDENT PERMANENT ? Le soucis c'est que je pourrais difficilement prouver mon statut de résident permanent n'ayant pas résidé au CANADA.   Merci d'avance pour vos réponse !!
    • By Afreol2
      Bonjour chers membres de ce Forum,
      Voilà une application Androïde assez pratique qui pourra nous aider à consulter chaque jour notre statut eCAS depuis notre téléphone portable sans avoir à valider les CGVS ni à chercher le site ou le taper dans la barre de notre navigateur.
      Je l'ai testé et c'est sans risques, en plus, elle est gratuite :
      https://play.google.com/store/apps/details?id=com.weCASCANADAImmigrationStatus_5529726
      Simple & Pratique ... Espérant une pluie de Visas pour tout le monde ?
      Cordialement,
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines