Jump to content
Sign in to follow this  
LeBalladin

Territoires Nord Ouest

Recommended Posts

TNO = Northwest territories ... Capitale Yellowknife, à 63° de latitude nord. Climat subarctique. Sa frontière méridionale avec le Nunavut, qui a été conçu comme un territoire esquimau (ou "inuit"), forme une diagonale qui correspond grosso modo à la limite entre taïga et toundra.

Ce territoire est ridiculement sous peuplé. La population totale est l'équivalent d'une petite ville européenne. Environ 40.000 habitants.

Ce qui y est bien particulier, c'est que les indigènes et plus en général les "aborigènes" (indigènes, inuits et métis, une ethnie d'origine manitobaine) sont ici les rois. Les compagnies minières sont aux petits oignons avec eux et leur offrent de nombreux privilèges à l'embauche. Ce système de discrimination prend ici une tournure politiquement correcte, sous le nom de "affirmative action policy". Le gouvernement des TNO l'applique dans son embauche de fonctionnaires, qui sont toute une légion. La volonté initiale de créer cette pléthore de fonctionnaires a dû être, au départ, de fixer aux TNO des gens issus d'autres provinces, mais les populations locales se sont aperçues de la manne que c'est, et ont vu aussi que ce sont de splendides planques (bons salaires pour presque ne rien faire). Elles exercent une pression qui apparemment ne fait que croître pour que ce gâteau fédéral soit le leur. Et on dirait que ça ne gêne personne.

Les mauvaises langues suggèrent que ces populations locales (autrement dit, les "aborigènes") ne sont pas de très grands travailleurs. Toujours est-il que pour tout poste où on doit réellement bosser, il est impossible d'en voir un. Ceci offre des opportunités aux immigrants. Ici, être au chômage, ça n'existe pas. La question que se posent les immigrants l'un à l'autre, c'est plutôt, "combien de boulots as-tu ?" Il y en a qui bossent à la fois de nuit et de jour.

Les taux horaires sont supérieurs à ce qui se fait ailleurs, même si ce n'est plus l'Eldorado que ce fut il y a une dizaine d'années. Personne ne bosse, à ma connaissance, pour moins de 12 dollars de l'heure.

On bosse, on peut beaucoup bosser, peut-être même trop. Toutefois il est bon de se dire qu'il faudra se taper un loyer de l'ordre de 1300 dollars. De plus, il faut prendre ce qui se présente. Ce peut être à peu près n'importe quoi. Ici, j'ai oublié ce que c'est de bosser "dans mon domaine". Mon domaine, ce sont des postes où on ne trouve que des canadiens. Autre chose importante : les relations d'une personne à une autre, le copinisme, les références, sont ici à soigner avec une attention toute spéciale. Et il faut faire attention aux gens qu'on croise dans la rue, ou qu'on voit au boulot, car on ne sait pas où on risque de les croiser encore. Une personne qui fait du nettoyage quelque part peut être, en même temps, à un poste de direction à un autre endroit.

Les asiatiques, notamment les philippins, sont omniprésents.

Le rythme jour-nuit est fortement changeant selon les saisons. Le soleil est toujours bas sur l'horizon. En hiver, fin décembre, on le voit quelques heures par jour. Les grands froids durent jusqu'en Mai.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui y est bien particulier, c'est que les indigènes et plus en général les "aborigènes" (indigènes, inuits et métis, une ethnie d'origine manitobaine) sont ici les rois. Les compagnies minières sont aux petits oignons avec eux et leur offrent de nombreux privilèges à l'embauche. Ce système de discrimination prend ici une tournure politiquement correcte, sous le nom de "affirmative action policy". Le gouvernement des TNO l'applique dans son embauche de fonctionnaires, qui sont toute une légion. La volonté initiale de créer cette pléthore de fonctionnaires a dû être, au départ, de fixer aux TNO des gens issus d'autres provinces, mais les populations locales se sont aperçues de la manne que c'est, et ont vu aussi que ce sont de splendides planques (bons salaires pour presque ne rien faire). Elles exercent une pression qui apparemment ne fait que croître pour que ce gâteau fédéral soit le leur. Et on dirait que ça ne gêne personne.

Les mauvaises langues suggèrent que ces populations locales (autrement dit, les "aborigènes") ne sont pas de très grands travailleurs. Toujours est-il que pour tout poste où on doit réellement bosser, il est impossible d'en voir un. Ceci offre des opportunités aux immigrants. Ici, être au chômage, ça n'existe pas. La question que se posent les immigrants l'un à l'autre, c'est plutôt, "combien de boulots as-tu ?" Il y en a qui bossent à la fois de nuit et de jour.

C'est un fait connu que dans l'Ouest canadien, les préjugés à l'encontre des peuples autochtones sont particulièrement vifs et tenaces. Tristement, ton texte semble refléter cette réalité. Dans un autre contexte, québécois par exemple, ce serait l'équivalent d'affirmer que tous les maghrébins sont inaptes au travail, paresseux, amateurs de BS, etc....

Les programmes dits de "discrimination positive" viennent pallier les conséquences liées aux discriminations récurrentes envers certains groupes afin de leur accorder une chance égale. Il y a de ces programmes pour les "minorités visibles" (concept et définition légale établies par le gouvernement fédéral) dont plusieurs immigrants profitent.

Un lien de discussion sur le sujet: http://www.forum.imm...ation-positive/

Pour info: L'origine ethnique du peuple métis ("sang mêlée") provient des croisements entre les Amérindiens et les premiers colonisateurs européens, essentiellement les Français. Une "ethnie" pas trop loin de tes propres origines...

Les Métis au Canada

Share this post


Link to post
Share on other sites

40000 personnes en total?

C'est convénient de ne pas chicaner avec personne!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors, à nous "Yellowknife"!!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un fait connu que dans l'Ouest canadien, les préjugés à l'encontre des peuples autochtones sont particulièrement vifs et tenaces. Tristement, ton texte semble refléter cette réalité.

Ces préjugés, ou cette réalité ? Mais ça revient parfois au même. Et ici, c'est le cas.

Il faut les voir, les aborigènes d'ici, pour parvenir à le croire, à quel point les préjugés peuvent coller à la réalité.

Les programmes dits de "discrimination positive" viennent pallier les conséquences liées aux discriminations récurrentes envers certains groupes afin de leur accorder une chance égale.

Oh la la, oh que oui, ils sont palliés.

Ici, quand tu vas chercher un conseil à l'employabilité, tu as le choix si on peut dire entre le CDETNO (francophone) et l'ECE, un ministère (éducation, culture et emploi) où tu es sûr à 100% d'avoir comme partenaire un aborigène. C'est à peu près comme de coller, en France, un militant du FN comme conseiller à un immigré maghrébin. Tu peux avoir de la chance et tomber sur un type bien, mais ça peut arriver d'être avec un type totalement incompétent qui te regardera avec son sourire narquois puis te signalera, après une demie heure, que l'entretien est fini. J'ai demandé qu'on me change de conseiller et on m'a dit alors que non, on reste avec le même depuis le début. Ce sont de purs bureaucrates, dans toute leur radieuse et insolente impunité.

Le conseil, ici, c'est juste entre immigrants qu'on le trouve, ou bien par rapport à des gens de bonne volonté qu'on peut avoir la chance de croiser.

Pour info: L'origine ethnique du peuple métis ("sang mêlée") provient des croisements entre les Amérindiens et les premiers colonisateurs européens, essentiellement les Français. Une "ethnie" pas trop loin de tes propres origines...

Les métis sont officiellement distingués, ici (ça apparaît y compris dans les cartes de santé), en métis indigènes ou tout simplement métis. En tout cas il n'y en a aucun qui continue de cultiver quoi que ce soit de francophone. Ils peuvent avoir des noms français, comme d'ailleurs les indigènes, vu que les premiers missionnaires étaient francophones, mais c'est seulement quand ils les épellent qu'on s'aperçoit que c'est par exemple Beaulieu, Grandjambe, Bonnetrouge ou Lhommecourt. Si tu les prononces à la façon française, ils te regardent en se demandant de quoi tu parles.

L'ampleur de leur identité aborigène est questionnable. Typiquement, un aborigène est quelqu'un qui roule dans une énorme bagnole, qui écoute de la country music ou qui s'habille comme n'importe qui en Amérique du Nord. On ne les entend jamais parler dans une de leurs langues. Enfin, presque jamais. La seule fois que c'est arrivé, c'est quand une grand-mère a pensé que mon épouse (qui est d'amérique latine) connaît sa langue. Les attitudes caractéristiques qu'on voit ici, c'est l'ivrognerie, c'est de se taper la figure l'un l'autre (la question des abris pour femmes battues est cruciale) et de circuler d'un air hagard dans la rue.

Ayant travaillé à un poste où je devais demander de me présenter des documents d'identité, j'ai souvent constaté que des gens me présentaient des cartes d'identité "d'indien" alors qu'ils n'en ont pas du tout l'air. C'en est parfois drôle. On voudrait souvent vérifier comment ils ont fait pour obtenir ce statut.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Alors, à nous "Yellowknife"!!!

Si t'as l'âme d'un aventurier, oui.

Je ne savais pas à quel point c'était fou de débarquer ici. J'étais sous l'influence des "informations" de quelqu'un appartenant, alors, à l'assocation québécoise (fédération franco ténoise). Tout m'était dépeint rose bonbon.

Au départ, il faut beaucoup de patience, et beaucoup de renoncement par rapport à ce qu'on souhaite faire. Au fil des années tu peux connaître des gens qui ont vu que tu bosses bien, qui t'ont apprécié, et tu auras alors des chances de trouver des emplois plus intéressants, mieux payés, moins crevants. Mais au départ, il faut s'attendre à du nettoyage de chiottes, à servir des hamburgers et à bosser pendant la nuit dans un supermarché, houspillé à chaque instant par tes superviseurs. Au moins, dès le départ, c'est relativement mieux payé, et en principe tu pourras effacer le mot chômage de ton vocabulaire.

Autre chose : ici, l'anglais, c'est incontournable. Et pendant l'hiver, il faut savoir passer une dizaine de minutes à s'habiller à chaque fois qu'on va dehors.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En gros tu nous décris une province ou y'a personne, il fait froid (plus qu'a Montréal on s,entend), ou tu vois quasiment pas le soleil durant l'hiver, t'es loin de tout, te faut 3-4 boulots (parce que 12$ de l'heure c'est pas grand-chose tout de meme si on compare a la moyenne nationale !) pour payer un loyer cher (1300$ c'est abusé vu ce qu'il y a autour) et ou les blancs sont encore en train de faire la gué-guerre aux indiens (ou métis ou whatever), les immigrants sont délaissés et a t'entendre ils ont l'air de rester qu'entre eux pour avoir des conseils judicieux et parce que tout le monde a l'air de bosser comme un con pour pas grand-chose. Et t'as pas le droit de bitcher sur un employé qui fait mal son job parce que peut etre que c'est ton boss dans un autre job...

Pourquoi t'as été la bas au fait et pourquoi tu y restes surtout ??? Comment ca se fait pour les efforts que tu sembles faire (ca j'en doute pas),il y est encore des gens qui habitent la bas ou des immigrants qui y vont ???

Parce que c'est pas la joie ce que tu nous décris...

Edited by laureenfr

Share this post


Link to post
Share on other sites

En gros tu nous décris une province ou y'a personne, il fait froid (plus qu'a Montréal on s,entend), ou tu vois quasiment pas le soleil durant l'hiver, t'es loin de tout, te faut 3-4 boulots (parce que 12$ de l'heure c'est pas grand-chose tout de meme si on compare a la moyenne nationale !) pour payer un loyer cher (1300$ c'est abusé vu ce qu'il y a autour) et ou les blancs sont encore en train de faire la gué-guerre aux indiens (ou métis ou whatever), les immigrants sont délaissés et a t'entendre ils ont l'air de rester qu'entre eux pour avoir des conseils judicieux et parce que tout le monde a l'air de bosser comme un con pour pas grand-chose. Et t'as pas le droit de bitcher sur un employé qui fait mal son job parce que peut etre que c'est ton boss dans un autre job...

Pourquoi t'as été la bas au fait et pourquoi tu y restes surtout ??? Comment ca se fait pour les efforts que tu sembles faire (ca j'en doute pas),il y est encore des gens qui habitent la bas ou des immigrants qui y vont ???

Parce que c'est pas la joie ce que tu nous décris...

Je suis content de voir ce message de Leballadin.

C'est que ca me fait tellement rire quand je vois des gens sur ce forum qui rêve de s'établir au Yukon, ou au TNO ou dans l'ouest Canadien. Ils ont une image bucolique idéalisée qui est risible quand on est Canadien et que l'on connait vraiment.

Parce que quand on connait vraiment on sait que ces endroits la sont des trous minables ou la moitié de la population est saoule...pour des raisons évidentes: qui voudrait vivre la.

Je me rappelle qu'il y a quelques années il y avait un forumiste qui vantait les merveilles de la vie au Yukon, et surtout de l'incroyable vitalité de la vie francophone au Yukon :unsure: . Quand on est francophone et Québécois, on est plié en deux de rire d'entendre parler de vie francophone épanouissante au Yukon :lol:

Puis quelques mois plus tard on a appris que le forumiste en question était payé par le gouvernement yukonnais pour dire ces conneries !

Dans le même esprit quand vous voyez sur ce forum des gens vanter la merveilleuse vie en francais a Toronto ou a Vancouver...méfiez vous. Je ne me rappelle plus les chiffres exact mais c'est quelque chose comme ceci : a Vancouver le francais est la 16ième ou 17 ième langue parlé...et a Toronto c'est a peu près la même chose.

Au Canada il n'y a qu'au Québec ou vous aurez une vie enrichissante, épanouissante, riche culturellement EN FRANCAIS.

jimmy

Share this post


Link to post
Share on other sites

....Pourquoi t'as été la bas au fait et pourquoi tu y restes surtout ???

Je suis arrive ici a peu pres "trompe sur la marchandise" pourrait on dire.

Cependant, vu que je n etais plus tout nouveau au canada j etais moins niais. Mais je suis quand meme laisse rouler.

Cette erreur aurait pu tourner au desastre. Heureusement ce ne fut pas le cas. Des personnes sont venues a mon secours. Egalement en ce qui concerne mon epouse fraichement venue de son pays. Elle etait enceinte.

Mais maintenant ... j y suis. J y ai pu me faire du reseau. Et dans ce pays comme dans beaucoup d autres c est important.

Le cote "pionnier" m interesse. Il est evident, ici, qu il y a des richesses a exploiter et des affaires a mener.

Je reste aussi parce que, paradoxalement, je me suis mis a craindre de passer d un endroit a un autre.

Comment ca se fait pour les efforts que tu sembles faire (ca j'en doute pas),il y est encore des gens qui habitent la bas ou des immigrants qui y vont ???

Parce que c'est pas la joie ce que tu nous décris...

Il y en a, oui. Des aventuriers. Des gens mal renseignes, aussi. Ou d anciens criminels, qui viennent ici vu qu on est moins regardants concernant le casier judiciaire, ou le passe qu on a pu avoir. J ai vu entre autres, dans ce genre, un gars d amerique centrale qui etait connu comme un ancien membre des escadrons de la mort.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis content de voir ce message de Leballadin.

Merci de me faire cet honneur.

C'est que ca me fait tellement rire quand je vois des gens sur ce forum qui rêve de s'établir au Yukon, ou au TNO ou dans l'ouest Canadien. Ils ont une image bucolique idéalisée qui est risible quand on est Canadien et que l'on connait vraiment.

Le Yukon se trouve dans un autre contexte, certainement moins hostile aux immigrants, qu aux tno.

Parce que quand on connait vraiment on sait que ces endroits la sont des trous minables ou la moitié de la population est saoule...pour des raisons évidentes: qui voudrait vivre la.

C est politiquement incorrect de revenir sur ce sujet, mais l ivrognerie en question est liee aux attitudes des "aborigenes".

Je me rappelle qu'il y a quelques années il y avait un forumiste qui vantait les merveilles de la vie au Yukon, et surtout de l'incroyable vitalité de la vie francophone au Yukon :unsure: . Quand on est francophone et Québécois, on est plié en deux de rire d'entendre parler de vie francophone épanouissante au Yukon :lol:

Oui ... les "franco yukonnais" ... les "franco tenois" ... ceci prete a sourire, c est un fait.

S ils existaient, je ne veux ni ne peux imaginer la qualite du francais qu ils parleraient.

Le forumiste en question ... Kroston ?

En realite il a accompli son veritable reve, qui etait de s installer dans la sunshine coast en colombie britannique. Il a fait une belle affaire lors de la vente de sa maison au yukon, au bord d un lac. Je soupconne qu il l a peut etre vendue en hiver, lorsque personne ne voit les nuees de moustiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis content de voir ce message de Leballadin.

Merci de me faire cet honneur.

C'est que ca me fait tellement rire quand je vois des gens sur ce forum qui rêve de s'établir au Yukon, ou au TNO ou dans l'ouest Canadien. Ils ont une image bucolique idéalisée qui est risible quand on est Canadien et que l'on connait vraiment.

Le Yukon se trouve dans un autre contexte, certainement moins hostile aux immigrants, qu aux tno.

Parce que quand on connait vraiment on sait que ces endroits la sont des trous minables ou la moitié de la population est saoule...pour des raisons évidentes: qui voudrait vivre la.

C est politiquement incorrect de revenir sur ce sujet, mais l ivrognerie en question est liee aux attitudes des "aborigenes".

Je me rappelle qu'il y a quelques années il y avait un forumiste qui vantait les merveilles de la vie au Yukon, et surtout de l'incroyable vitalité de la vie francophone au Yukon :unsure: . Quand on est francophone et Québécois, on est plié en deux de rire d'entendre parler de vie francophone épanouissante au Yukon :lol:

Oui ... les "franco yukonnais" ... les "franco tenois" ... ceci prete a sourire, c est un fait.

S ils existaient, je ne veux ni ne peux imaginer la qualite du francais qu ils parleraient.

Le forumiste en question ... Kroston ?

En realite il a accompli son veritable reve, qui etait de s installer dans la sunshine coast en colombie britannique. Il a fait une belle affaire lors de la vente de sa maison au yukon, au bord d un lac. Je soupconne qu il l a peut etre vendue en hiver, lorsque personne ne voit les nuees de moustiques.

En tout les cas, merci pour ta franchise :)

jimmy

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par rapport à la ridicule débauche d'argent déversée par les autorités fédérales sur les territoires nord ouest, un fait marquant m'est venu à l'attention en bossant dans un hotel. Les militaires y sont légion. C'est le cas de le dire. Prix de la nuitée : dans les 200 dollars. Question : n'a-t-on pas tendance à considérer, habituellement, que les militaires se trouvent dans des casernes, et que leur mode de vie est empreint d'une certaine sobriété ?

De même, pour un chantier de construction, les abrutis qui gèrent (de façon totalement non démocratique, ça va de soi) le gouvernement des tno font venir d'autres provinces des ouvriers qui sont, eux aussi, logés dans de telles chambres.

D'un côté, ce gouvernement territorial organise son blabla mi canadien mi aborigène, sur le thème de favoriser les gens d'ici (les "northerners"), et d'un autre côté il s'arrange pour que des masses de fric aillent vers des gens qui ne viennent que pour quelques semaines. Clé de ce paradoxe : ils veulent créer aussi peu de boulot que possible pour des gens réellement compétents, réellement aptes à bosser, car il est trop peu probable qu'ils seraient aborigènes.

On doit comprendre ce genre de chose pour savoir comment ça fonctionne "dans le nord". Enfin, dans ce nord ci; cette brousse.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques commentaires de plus, sur le climat ou plutôt sur comment y réagir.

Ceux qui ont passé l'hiver ici "une coupe de fois" (parfois je parle canadien) savent détecter quand le vrai grand froid est là rien qu'à voir par la fenêtre. A partir de moins 35 et en plongeant dans les moins 40, va en s'intensifiant le "icy fog", brouillard givrant, sorte de brume formée de la congélation de la vapeur ambiante. Car l'air très froid, c'est avant tout de l'air très sec. La vapeur d'eau ne peut plus s'y dissoudre.

Et quand il fait moins 40, que faire ? Passer une dizaine de minutes à s'habiller avant de sortir. Je mets deux écharpes, une sur la bouche, une autre qui couvre tout y compris le nez. Capuche sur bonnet russe. Gants, évidemment. S'il y a quelque chose à ne pas oublier, ce sont les gants. Et un pyjama sous le pantalon. Des pullovers en laine, ça aide aussi. Chaussures de montagne et grosses chaussettes.

C'est sportif, de marcher avec deux écharpes. Surtout qu'il faut marcher vite, pour aider le corps à rester chaud. Compter qu'à partir d'une marche d'une demie heure à moins 40, quelles que soient les couches qu'on porte on va commencer à se sentir glacé.

Dans l'édifice où je suis , le chauffage ne résistait pas à cette température, le logement se refroidissait dangreusement. Réaction : allumer le four dans la cuisine et le laisser ouvert. De plus, à la fois pour le chauffage et pour mettre de l'humidité dans l'air, je faisais bouillir de l'eau.

isolation des fenêtres, essentiel. Comment faire ? On bricole avec des films plastiques. Bête à dire, mais ça marche. Pourvu qu'il n'y ait plus d'air qui passe; on sent tout de suite une différence. Sans isolation, les carreaux portaient des cristaux de glace.

Voilà ... Pour l'effet inverse, en été : le soleil de minuit, la solution la plus radicale est de disposer du papier d'aluminium sur les carreaux. On vend d'autres matières réfléchissantes, mais c'est plus cher. Il est possible aussi de placer de gros rideaux faits de toiles qui d'un côté sont blanches (extérieur) et de l'autre côté sont noires. Bonne grosse toile épaisse. Quelques clous, de la ficelle, et en principe il ne passe pratiquement plus de lumière.

Bon ... j'espère avoir été éclairant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A mon tour de te remercier pour ton témoignage, je lis toujours avec grand intérêt tous tes messages que je trouve passionnants. Avec toujours cette impression que tu parles d'un autre monde, moi qui ai toujours vécu en France et un peu en Angleterre. T'imaginer vivre à - 40°C force l'admiration !

Sinon une question : n'existe t'il pas de maisons adaptées au climat là bas ? On a l'impression que tu parles de cahutes faites de bric & de broc quand tu parles de ton lieu d'habitation !

Edited by caroline77

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par rapport aux moins 40 ...le dernier hiver, y compris l'effet éolien, ça a descendu entre du moins 45 et du moins 50. Mais ça montre qu'il y a eu réchauffement climatique car anciennement, disent ceux qui sont là depuis longtemps, il était possible d'atteindre moins 60.

L'autre effet du réchauffement climatique est l'augmentation de l'humidité. Les étés sont pluvieux à présent. Le ciel, en été à Yellowknife, est le plus souvent fait d'un mélange de belles éclaircies et de passages nuageux. Quelques nuages énormes passent parfois. Il peut arriver qu'il pleuve pendant des heures.

Sinon une question : n'existe t'il pas de maisons adaptées au climat là bas ? On a l'impression que tu parles de cahutes faites de bric & de broc quand tu parles de ton lieu d'habitation !

Des maisons adaptées ? J'ai vu une maison faite par des esquimaux, avec la forme typique de l'igloo, en rond. C'est la seule forme adaptée. L'exact contraire est très répandu : une longue maison rectangulaire, sans aucun détail architectural. On appelle ça des "trailers". De véritables machines à créer de l'effet de serre, car en hiver ils consomment de l'ordre de 1.000 dollars par mois en carburant pour se chauffer, tout en continuant d'avoir froid à l'intérieur.

Quant à l'isolation, je ne sais pas trop ce qu'ils mettent. Dans les trailers en question, ce doit être ridiculement mince par rapport à l'environnement. Dans un édifice tel que où je suis, ça doit être nettement meilleur. N'empêche que quand il faisait moins 40, le mur était froid. C'est un vieil édifice. j'imagine que quand ils construisent quelque chose de nouveau, ils s'inspirent de techniques "avant-gardistes" comme ce qui se connait en Europe depuis une trentaine d'années.

L'an passé ils ont eu un échange avec des scandinaves. En particulier ils ont de l'intérêt pour les lapons, à qui ils donnent le titre extrêmement prestigieux de "première nation" (ha ha ha). Ils ont reçu des gens de Suède, de Norvège etc. et ils se sont émerveillés de découvrir, par exemple, et ceci devait être tout à fait novateur, qu'il est possible de se chauffer convenablement avec un poële à bois, avec des granulés ("pellets"). J'étais surpris de leur surprise, vu que ça existe aux Etats-Unis. Mais il leur fallait que des gens "du nord" leur en parlent pour s'y intéresser.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet les granulés pour se chauffer sont assez connus, même moi je connais, ça devait être des touristes tes suédois, c'est pas possible :biggrin:

Quant à l'isolation, je ne sais pas trop ce qu'ils mettent. Dans les trailers en question, ce doit être ridiculement mince par rapport à l'environnement. Dans un édifice tel que où je suis, ça doit être nettement meilleur. N'empêche que quand il faisait moins 40, le mur était froid. C'est un vieil édifice. j'imagine que quand ils construisent quelque chose de nouveau, ils s'inspirent de techniques "avant-gardistes" comme ce qui se connait en Europe depuis une trentaine d'années.

Mmmh je vois ! C'est dingue qu'on ne puisse pas faire quelque chose de performant assez facilement. Je suppose que ce n'est pas intéressant financièrement ! Je veux dire par là que les gens par là bas n'ont de toute façon pas d'argent puis pas assez de population pour remplir les poches d'éventuels entreprises de bâtiment (?).

Sinon les fameux trailers, est-ce que ce sont des maisons de base comme on trouve ailleurs au Canada (plus au sud) ? Quand je tape ce mot sur google, je ne trouve que des photos de caravanes ou de genres de mobil homes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est dingue qu'on ne puisse pas faire quelque chose de performant assez facilement. Je suppose que ce n'est pas intéressant financièrement ! Je veux dire par là que les gens par là bas n'ont de toute façon pas d'argent puis pas assez de population pour remplir les poches d'éventuels entreprises de bâtiment (?).

Le pognon, là-bas, il est répandu à flots. Et il y a beaucoup de gens totalement ignares qui ont de beaux salaires, grâce à la manne fédérale qui, par une tout à fait inexplicable générosité, se déverse sans cesse sur eux.

Quant aux performances énergétiques, il ne faut pas aller beaucoup plus loin que l'ignorance crasse des décideurs, tous une caste de planqués, pour se mettre à comprendre le peu d'imagination qu'ils mettent en oeuvre. Mais ce sont surtout les vieux immeubles qui sont concernés. A mon avis ils sont nettement moins tarés maintenant. Il y a telle ou telle association écologique qui s'efforce de faire bouger les choses.

Il y a quelques mois, eut lieu de leur part une importante bataille : que soit voté par référendum un crédit pour investir dans l'énergie géothermique, qui abonde dans les anciennes mines d'or. Une large majorité a estimé que ce crédit allait leur coûter trop cher.

Sinon les fameux trailers, est-ce que ce sont des maisons de base comme on trouve ailleurs au Canada (plus au sud) ? Quand je tape ce mot sur google, je ne trouve que des photos de caravanes ou de genres de mobil homes.

Oui, ce sont ces espèces de longues caravanes.

SI on veut venir filmer les gens les moins disposés du monde à lutter contre le réchauffement climatique, c'est dans ces sortes de remorques qu'il faut aller les trouver. En hiver, l'effet est spectaculaire, avec leurs cheminées qui crachent un intense jet de vapeur, de suie et de CO2 dans l'air.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est dingue. Ca me fait tout simplement halluciner de lire tout ça !

Est-ce que les fonctionnaires sont si bien payés que ça au Canada ? J'ai cru comprendre que c'était des espèces d'emploi bidons créés pour qu'il y ait moins de chômage chez les aborigènes locaux, mais je ne pense pas que ce soit des postes de ministres (et les salaires qui vont avec) quand même ?

Tu n'avais pas dit que tu cherchais à aller bosser plus au sud pour pouvoir t'acheter ta résidence principale ? Tu es décidé ou ce n'est qu'un projet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est dingue. Ca me fait tout simplement halluciner de lire tout ça !

Est-ce que les fonctionnaires sont si bien payés que ça au Canada ? J'ai cru comprendre que c'était des espèces d'emploi bidons créés pour qu'il y ait moins de chômage chez les aborigènes locaux, mais je ne pense pas que ce soit des postes de ministres (et les salaires qui vont avec) quand même ?

Tu n'avais pas dit que tu cherchais à aller bosser plus au sud pour pouvoir t'acheter ta résidence principale ? Tu es décidé ou ce n'est qu'un projet.

Je fais mes paquets de ces jours ci. C'est pourquoi je suis plus présent sur ce forum : de temps en temps, je viens m'y distraire.

Les fonctionnaires, bien payés ? ah, je crois que oui. Surtout ici, si on compare à ce qu'ils font. Un fonctionnaire qui rentre chez lui au soir s'entend dire par son épouse "chéri, combien de tasses de café as-tu bu ?" si elle veut savoir ce qu'il a fait ce jour là. La toute première qualité d'un fonctionnaire, ici, c'est l'endurance à l'ennui. Mais je crois qu'ils s'en sortent bien, avec leurs réunions. De plus, les journaux et les magazines sont un très bon passe-temps.

Contacte un peu le CDETNO si tu veux en savoir plus, ou plutôt, si tu veux obtenir les informations tronquées de ces marchands de tapis :

http://cdetno.com/CDETNO_App/fr/NewsArchiveForm.php?directory_id=73#

... Je parierais gros qu'ils te promettront de gagner dans les 7.000 $ par mois, ce quelques jours après ton arrivée à l'aéroport.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines