Jump to content

Un chèque de 3,6 millions $ pour attirer les meilleurs talents à Montréal


Laurent
 Share

Recommended Posts

La ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration, Mme Nadine Girault annonce 3 600 000 $ qui seront remis à Montréal International pour l'attraction et la rétention d'étudiantes et d'étudiants internationaux francophones sur le territoire de la Communauté métropolitaine de Montréal.

Positionner le Québec sur la scène internationale

Le Québec est une terre d'accueil exceptionnelle qui comprend de nombreux avantages. Seule nation francophone en Amérique du Nord, les établissements scolaires québécois jouissent d'une forte renommée internationale. Par l'établissement de solides partenariats, notre gouvernement souhaite toujours mieux positionner le Québec sur la scène internationale. Nous mettons en place tous les jalons afin d'inciter les meilleurs talents à considérer le Québec comme destination d'études et d'immigration.

Le financement annoncé aujourd'hui concrétise cet objectif et servira à appuyer des initiatives de recrutement pour les programmes d'études francophones pertinents liés aux besoins du marché du travail, de niveau universitaire, collégial et professionnel, notamment dans le secteur des technologies de l'information. À terme, l'attraction d'étudiantes et d'étudiants internationaux au sein de programmes francophones contribuera à répondre aux besoins en main-d'œuvre et à renforcer le caractère francophone de notre métropole.

Les diplômées et diplômés du Québec, des personnes candidates de choix

Les entreprises québécoises ont de grands défis de recrutement à relever et les besoins grandissants en main-d'œuvre se font sentir sur l'ensemble du territoire. Forte d'une situation économique florissante, la communauté métropolitaine de Montréal n'y fait pas exception. Afin de relever ces défis et de soutenir le développement socioéconomique du Québec, le gouvernement ne ménage aucun effort en s'appuyant sur l'expertise des acteurs clés dans le domaine du recrutement international et en mettant en place des actions concrètes pour rendre Montréal toujours plus attractive.

Les étudiantes et étudiants internationaux diplômés du Québec sont, par la suite, d'excellents candidats à l'immigration. Les employeurs apprécient leurs compétences, leur dynamisme et leur ambition. Les expériences de travail au sein d'entreprises locales viennent à la fois consolider leur intégration à la société québécoise et enrichir leurs bagages personnels et professionnels. Grâce à cette entente, Montréal international pourra faire la promotion des programmes d'immigration permanente appropriés auprès des diplômées et diplômés internationaux.

Citations :

« Qu'il s'agisse de contribuer à pallier les effets négatifs de rareté de la main-d'œuvre, de contribuer à l'essor de nos communautés et de nos régions, ou encore de contribuer à l'innovation et à l'avancement des connaissances dans nos établissements d'enseignement supérieur, l'immigration est une richesse pour le Québec. Notre gouvernement est résolument en action afin d'attirer et de garder chez nous les meilleurs talents francophones. Nous sommes heureux de compter sur le soutien de partenaires compétents pour réaliser nos objectifs afin de contribuer à une relance économique forte dans notre métropole comme dans toutes nos régions. »

Nadine Girault, ministre des Relations internationales et de la Francophonie, ministre de l'Immigration, de la Francisation et de l'Intégration et ministre responsable de la région des Laurentides

« Montréal se classe parmi les meilleures villes étudiantes au monde. La renommée de nos établissements d'enseignement supérieur n'est plus à faire et nous sommes reconnus pour la qualité de nos programmes d'études supérieures, en français. Le recrutement d'étudiantes et d'étudiants étrangers contribue à notre rayonnement international et les étudiantes et les étudiants étrangers contribuent à notre vitalité locale. Je suis très heureuse du rôle important de l'enseignement supérieur dans l'attraction et la rétention de talents internationaux au Québec. »

Danielle McCann, ministre de l'Enseignement supérieur

« Afin de soutenir l'effervescence du Grand Montréal, le recrutement et la rétention de talents internationaux sont incontournables. Grâce à cet appui financier, Montréal International bonifiera son offre de service en recrutement d'étudiantes et d'étudiants, au bénéfice du dynamisme économique et culturel de la métropole. »

Stéphane Paquet, président-directeur général de Montréal International

Faits saillants :

  • Il fut annoncé lors du dévoilement du budget du Québec 2021-2022 que le MIFI recevrait 246,1 millions de dollars supplémentaires d'ici 2023-2024 pour mieux reconnaître les compétences des personnes immigrantes, favoriser l'immigration en région en fonction des besoins du marché du travail, poursuivre les efforts d'intégration, bonifier l'appui offert pour l'apprentissage du français et favoriser l'attraction et la rétention d'étudiantes et d'étudiants étrangers.
  • À cet effet, le gouvernement a conclu des ententes de près de six millions de dollars avec Montréal International, Québec International et la Société de développement économique de Drummondville pour l'attraction et la rétention d'étudiantes et d'étudiants étrangers.
  • Depuis 25 ans, Montréal International contribue au rayonnement international et à la prospérité du Grand Montréal en agissant comme un puissant levier de développement économique.

source : https://www.quebec.ca/nouvelles/actualites/details/attraction-et-retention-detudiantes-et-detudiants-internationaux-montreal-international-recoit-3600000-pour-attirer-les-meilleurs-talents-dans-notre-metropole-34136

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Suis déçu, en lisant le titre je pensais qu'ils allaient me payer pour revenir à Montréal 😂 pour 3,6M$ je suis prêt à faire le sacrifice de revenir en ville.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 2 heures, Laurent a dit :

Les étudiantes et étudiants internationaux diplômés du Québec sont, par la suite, d'excellents candidats à l'immigration. Les employeurs apprécient leurs compétences, leur dynamisme et leur ambition. Les expériences de travail au sein d'entreprises locales viennent à la fois consolider leur intégration à la société québécoise et enrichir leurs bagages personnels et professionnels. Grâce à cette entente, Montréal international pourra faire la promotion des programmes d'immigration permanente appropriés auprès des diplômées et diplômés internationaux.

Quand même drôle parce que l'immigration refusent beaucoup de demandeurs de permis d'études qui viennent de certains pays alors que ces gens là seraient surement de bons candidats et de bons employés par la suite.

Laissez les venir étudier ici et s'ils veulent rester, acceuillez les . 

Un moment donné c'est fatiguant de voir tous ces refus parce que : nous ne sommes pas convaincus que vous quitterez le pays à la fin de vos études..

 

S'ils étudient ici, payent leurs études et se font engager dans une entreprise ici, alors ils devraient pouvoir obtenir la RP comme  une personne qui est dispensé de visa. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)
il y a une heure, Automne a dit :

 

Laissez les venir étudier ici et s'ils veulent rester, acceuillez les . 

Un moment donné c'est fatiguant de voir tous ces refus parce que : nous ne sommes pas convaincus que vous quitterez le pays à la fin de vos études..

Mais c’est le Fédéral (gouvernent canadien) qui leur dit ‘’nous ne sommes pas convaincus que  vous quitterez le pays’’

 

Ce n’est pas le gouvernement Québécois .

 

Aye vous vous rendez compte, tous ces francophones qui risque de rester au Québec après leurs études,  ça ferait bien trop de francophones à assimiler à l’anglais !

 

C’est bien plus simple de favoriser l’immigration francophone dans les provinces anglaises ( par l’entrée express) ainsi le Canada pourra les assimiler à l’anglais rapidement !

 

J’ai un cas dans ma famille….une belle petite famille française qui sont tombés en amour avec le Québec à leur première visite , ils ont remplis tous les papiers, ont obtenus le CSQ…puis les osties d’anglais du fédéral leur a écrit:’’ on ne crois pas je je vous allez quitter le pays’’

 

Tabarnak….j’ai tu hâte que l’on se sépare de cet ostie de pays de marde qu’est le ‘’ keunada ‘’ et que l’on gère nos propres affaires nous mêmes…a commencer par l’immigration.

 

Vive le Québec libre

 

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 9 minutes, jimmy a dit :

Mais c’est le Fédéral (gouvernent canadien) qui leur dit ‘’nous ne sommes pas convaincus que  vous quitterez le pays’’

 

Ce n’est pas le gouvernement Québécois .

 

Aye vous vous rendez compte, tous ces francophones qui risque de rester au Québec, ça ferait bien trop de francophones à assimiler à l’anglais !

 

C’est bien plus simple de favoriser l’immigration francophone dans les provinces anglaises ( par l’entrée express) ainsi le Canada pourra les assimiler à l’anglais rapidement !

 

J’ai un cas dans ma famille….une belle famille française qui sont tombés en amour avec le Québec, ils ont obtenus le CSQ…puis les osties d’anglais du fédéral leur a écrit:’’ on ne crois pas je je vous allez quitter le pays’’

 

Tabarnak….Vive le Québec libre

 

 

Je sais que c'est Fédéral et il serait grand temps qu'ils fassent des changements à ce niveau. Puis que le gouvernement du Québec fassent pression aussi pour ça. 

 

C'est pas qu'au Québec les refus de permis d'études des non-exemptés de visa... 🙄

 

des preuves ici

https://forum.immigrer.com/topic/171636-refus-visa-etude-raison-de-votre-visite/?tab=comments#comment-1265313485

 

https://forum.immigrer.com/topic/160898-refus-du-permis-detude/?tab=comments#comment-1265176091

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)
il y a 30 minutes, Automne a dit :

 

Je sais que c'est Fédéral et il serait grand temps qu'ils fassent des changements à ce niveau. Puis que le gouvernement du Québec fassent pression aussi pour ça. 

 

C'est pas qu'au Québec les refus de permis d'études des non-exemptés de visa... 🙄

 

des preuves ici

https://forum.immigrer.com/topic/171636-refus-visa-etude-raison-de-votre-visite/?tab=comments#comment-1265313485

 

https://forum.immigrer.com/topic/160898-refus-du-permis-detude/?tab=comments#comment-1265176091

 

 

 

Oui mais on s'en tape des autres provinces !

 

Non sérieusement...et ça c'est typique du Canada...ils appliquent une politique coast to coast (d'un océan a l'autre) alors que les besoins, les situations sont différentes d'un endroit a l'autre...et encore plus au Québec par rapport aux provinces anglophones.

 

Ainsi dans le cas ici, au Québec nous voulons et nous avons besoin désespérément d'une immigration francophone.

Au Canada anglais ce n'est pas grave qu'ils refusent des immigrants/étudiants car les gens du monde entier se battent pour rentrer au Canada et de toute façon, contrairement au Québec, quelques soit leurs origines ils vont TOUS devenir des anglophones. 

Alors qu'au Québec nous avons besoin d'immigration/étudiants francophone pour compenser pour les immigrants qui ne veulent pas apprendre et vivre en français. 

Ils n'ont pas ce problème dans le reste du Canada.

Ca n'existe pas au Canada (hors Québec) un immigrant qui refuse de vivre et apprendre l'anglais.

 

C'est important de comprendre cette dynamique la dans la politique et la société canadienne et Québécoise.

C'est que les fédéralistes canadiens pour se défendre de discriminer le Québec vont dire ''nous appliquons la même politique et façon de faire partout au Canada''

Et c'est vrai.

Sauf que certaines politiques et façons de faire ne sont discriminatoire qu'au Québec et pas dans les autres provinces (comme l'exemple ici)

 

C'est comme si le gouvernement canadien établissait des règles extrêmement complexes et couteuses pour (par exemple) la production et la distribution du sirop d'érable.

Et ce même gouvernement disait : '' oui mais ces règles s'appliquent partout au Canada''

Et ce serait vrai...sauf un petit détail que le Canada fait bien attention de ne pas mentionner : 92% de la production canadienne du sirop d'érable se fait au Québec !!!!!!

 

Donc dans la réalité même si c'est une politique et façon de faire pan canadienne....ce n'est qu'au Québec que ca fait mal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mouais en même temps c'est bien beau de toujours accuser le fédéral mais Québec durcit aussi de plus en plus ses conditions pour délivrer un Csq! Que ce soit du côté des étudiants que des travailleurs temporaires il n'y a aucune réelle envie de retenir les immigrants quand tu ne fais que durcir les critères pour demander un csq! Après faut pas s'étonner que beaucoup aillent ailleurs

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
11 minutes ago, juetben said:

mais Québec durcit aussi de plus en plus ses conditions pour délivrer un Csq!

Le CAQ demandé aux étudiants étrangers par exemple... je me suis toujours posé des questions quant à son utilité réelle. 

 

On ne peut pas vouloir une chose et son contraire.  

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 58 minutes, juetben a dit :

Mouais en même temps c'est bien beau de toujours accuser le fédéral mais Québec durcit aussi de plus en plus ses conditions pour délivrer un Csq! Que ce soit du côté des étudiants que des travailleurs temporaires il n'y a aucune réelle envie de retenir les immigrants quand tu ne fais que durcir les critères pour demander un csq! Après faut pas s'étonner que beaucoup aillent ailleurs

Ouein....mais tu vois je suis biaisé (surprenant n'est-ce pas ? )

Si le gouvernement du Québec fait la fille difficile a conquérir c'est peut-être qu'il durcit les critères car les candidats ne sont pas de bons candidats pour le Québec.

 

Comme je disais le petit couple de Français dans ma famille était des candidats idéal pour le Québec et ils ont obtenus le CSQ très rapidement (malheureusement je ne me rappelle pas exactement le délai, mais ce fût vraiment très rapide...genre 1 ou 2 mois).

 

Évidemment je pourrais leur demandé mais tsé ils sont en France parce que les maudits anglais les ont empêchés de rentrer.

 

En passant aucun rapport (mais oui ca tout a fait rapport)  j'avais hâte de t'en parler :

Moi qui est (supposément) un méchant Québécois anti-immigration, raciste et xénophobe...figure toi donc que j'ai ma résidence principale a Montréal et une résidence secondaire en Estrie et donc n'écoutant que mon coeur de Québécois je suis bénévole dans 2 comtés pour des candidates du Bloc Québécois(distribution de track, pose de pancartes etc....).

 

Nabila Ben Youssef candidate du Bloc Québécois dans le comté de Papineau.......et Ensar Haidar candidate du Bloc Québécois dans le comté de Sherbrooke.

 

Oui je sais ça fite pas avec mon image d'anti-tout ce qui n'est pas Québécois-que je veux seulement des immigrants dont le nom est Gagnon ou Tremblay.

 

C'est peut-être que les gens qui jugent les Québécois nationaliste comme moi sont dans les patates ben comme il faut.

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 11 minutes, jimmy a dit :

Ouein....mais tu vois je suis biaisé (surprenant n'est-ce pas ? )

Si le gouvernement du Québec fait la fille difficile a conquérir c'est peut-être qu'il durcit les critères car les candidats ne sont pas de bons candidats pour le Québec.

 

Comme je disais le petit couple de Français dans ma famille était des candidats idéal pour le Québec et ils ont obtenus le CSQ très rapidement (malheureusement je ne me rappelle pas exactement le délai, mais ce fût vraiment très rapide...genre 1 ou 2 mois).

 

Évidemment je pourrais leur demandé mais tsé ils sont en France parce que les maudits anglais les ont empêchés de rentrer.

 

En passant aucun rapport (mais oui ca tout a fait rapport)  j'avais hâte de t'en parler :

Moi qui est (supposément) un méchant Québécois anti-immigration, raciste et xénophobe...figure toi donc que j'ai ma résidence principale a Montréal et une résidence secondaire en Estrie et donc n'écoutant que mon coeur de Québécois je suis bénévole dans 2 comtés pour des candidates du Bloc Québécois(distribution de track, pose de pancartes etc....).

 

Nabila Ben Youssef candidate du Bloc Québécois dans le comté de Papineau.......et Ensar Haidar candidate du Bloc Québécois dans le comté de Sherbrooke.

 

Oui je sais ça fite pas avec mon image d'anti-tout ce qui n'est pas Québécois-que je veux seulement des immigrants dont le nom est Gagnon ou Tremblay.

 

C'est peut-être que les gens qui jugent les Québécois nationaliste comme moi sont dans les patates ben comme il faut.

 

 

 

Pas utile? De nombreux emplois sont en demande et sont payant...mais ne remplissent pas le conditions pour le peq, ou sont saisonniers, ou sont régis par des ordres ou associations et le temps de pouvoir travailler après ses études les travailleurs ne cumulent pas le temps nécessaire pour le peq... Un charpentier qui sort de l'école aura toute la misère a avoir son peq alors qu'il travail et fera en ce moment si il veut travailler en commençant plus de 60 000 par an!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ben je disais que peut-être ce ne sont pas de bons candidats pour le Québec…je ne parlais pas du point de vue emploie…je parlais de la langue, la culture.

 

Faire rentrer un ouvrier qui veut envoyer ses enfants à l’école anglaise…oui qui n’en a rien à foutre du fait français ou qui veut vivre uniquement en anglais le temps qu’il sera ici…ben je suis d’accord de tout simplement ne pas le laisser rentrer 

 

Je sais que pour le patronat la pénurie de main-d’oeuvre fait que eux s’en foute complètement de la langue..::mais les québécois en général ne s’en foutent pas.

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 10 minutes, juetben a dit :

Pas utile? De nombreux emplois sont en demande et sont payant...mais ne remplissent pas le conditions pour le peq, ou sont saisonniers, ou sont régis par des ordres ou associations et le temps de pouvoir travailler après ses études les travailleurs ne cumulent pas le temps nécessaire pour le peq... Un charpentier qui sort de l'école aura toute la misère a avoir son peq alors qu'il travail et fera en ce moment si il veut travailler en commençant plus de 60 000 par an!

c'est comme les camionneurs. c'est en grosse demande mais sont pas éligible 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 1 minute, jimmy a dit :

Ben je disais que peut-être ce ne sont pas de bons candidats pour le Québec…je ne parlais pas du point de vue emploie…je parlais de la langue, la culture.

 

Faire rentrer un ouvrier qui veut envoyer ses enfants à l’école anglaise…oui qui n’en a rien à foutre du fait français ou qui veut vivre uniquement en anglais le temps qu’il sera ici…ben je suis d’accord de tout simplement ne pas le laisser rentrer 

 

Je sais que pour le patronat la pénurie de main-d’oeuvre fait que eux s’en foute complètement de la langue..::mais les québécois en général ne s’en foutent pas.

 

 

Et comment le gouvernement le sais où il veut envoyer ses enfants... C'est n'importe quoi comme argument, de toutes façons une fois la RP il sera obliger d'aller en français

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 27 minutes, juetben a dit :

Et comment le gouvernement le sais où il veut envoyer ses enfants... C'est n'importe quoi comme argument, de toutes façons une fois la RP il sera obliger d'aller en français

Et comment le gouvernement canadien anglais sait que mon petit couple de français ne repartirais pas ?

 

Tu vois, moi ça me vient automatiquement de blâmer le gouvernement canadien…toi ça te vient automatiquement de blâmer le québécois.

 

C’est ce que j’appelle être du bon bord

 

😁

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 47 minutes, jimmy a dit :

Et comment le gouvernement canadien anglais sait que mon petit couple de français ne repartirais pas ?

 

Tu vois, moi ça me vient automatiquement de blâmer le gouvernement canadien…toi ça te vient automatiquement de blâmer le québécois.

 

C’est ce que j’appelle être du bon bord

 

😁

Non je ne blâme pas l'un ou l'autre je dis que chacun à ses tords dans le processus. Aucun n'est plus vertueux que l'autre.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je comprends totalement la problématique du Québec et de la volonté de vouloir choisir ses immigrants, et francophones si possible (je devrais enlever le "si possible", mais ce n'est pas la réalité). Le problème est qu'en y mettant les freins et une mauvaise organisation (les délais sont fous, même si certains programmes d'autres provinces le sont aussi), ça mène certains immigrants à tenter de passer par des voies détournées, plus faciles. Une partie finira de toute façon par venir au Québec à court, moyen ou long terme mais l'autre partie n'y viendra jamais et aurait pu apporter ses compétences. Tout en gardant une certaine amertume.
Choisir oui, mais en respectant un délai acceptable et en rendant le processus plus performant


Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
7 hours ago, Automne said:

Quand même drôle parce que l'immigration refusent beaucoup de demandeurs de permis d'études qui viennent de certains pays alors que ces gens là seraient surement de bons candidats et de bons employés par la suite.

Laissez les venir étudier ici et s'ils veulent rester, acceuillez les . 

Un moment donné c'est fatiguant de voir tous ces refus parce que : nous ne sommes pas convaincus que vous quitterez le pays à la fin de vos études..

 

S'ils étudient ici, payent leurs études et se font engager dans une entreprise ici, alors ils devraient pouvoir obtenir la RP comme  une personne qui est dispensé de visa. 

 

 

 

Pour ça il faut remercier les quelques-uns qui fraudent le système ... et rendent ça plus compliqué et illogique pour les autres. Mais on le voit à chaque jour ou presque sur ce forum, combien n'ont aucune intention de vraiment étudier, mais cherchent juste un moyen détourné pour entrer au pays. C'est valable avec tous les autres visas ... même la RP, ça devient juste un papier "au cas où" sans aucune intention de réellement habiter ici. Alors simplifier les règles c'est malheureusement pas demain la veille que ça arrivera.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
 
Pour ça il faut remercier les quelques-uns qui fraudent le système ... et rendent ça plus compliqué et illogique pour les autres. Mais on le voit à chaque jour ou presque sur ce forum, combien n'ont aucune intention de vraiment étudier, mais cherchent juste un moyen détourné pour entrer au pays. C'est valable avec tous les autres visas ... même la RP, ça devient juste un papier "au cas où" sans aucune intention de réellement habiter ici. Alors simplifier les règles c'est malheureusement pas demain la veille que ça arrivera.
Totalement d'accord.

Envoyé de mon SM-G975W en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)
3 hours ago, jimmy said:

 

Je sais que pour le patronat la pénurie de main-d’oeuvre fait que eux s’en foute complètement de la langue..::mais les québécois en général ne s’en foutent pas.

 

 

 

On peut arrêter de parler de pénurie de main d'oeuvre ? La grande majorité de l'actuelle, surtout dans les services, a été créée de toute pièce par nos amis libéraux pour s'acheter une majorité en septembre, rien d'autre. Le gros de la soi-disant pénurie va se résorber d'elle même quand on arrêtera d'abreuver de subventions des gens qui peuvent juste aller bosser.

Edited by crazy_marty
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Il y a 18 heures, jimmy a dit :

J’ai un cas dans ma famille….une belle petite famille française qui sont tombés en amour avec le Québec à leur première visite , ils ont remplis tous les papiers, ont obtenus le CSQ…puis les osties d’anglais du fédéral leur a écrit:’’ on ne crois pas je je vous allez quitter le pays’’

Le CSQ, c'est pour de l'immigration permanente pour laquelle le fédéral ne pose pas de conditions de retour dans son pays. 

 

La condition de retour dans son pays ne concerne que les CAQ. Même les CAQ pour travailleurs temporaires ne sont pas concernés par la condition de retour puisque l'EIMT prévaut.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement