Jump to content

Changer d’employeur jeune pro


Alex71000
 Share

Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

Ma conjointe et moi sommes dans une situation assez stressante et urgente en espérant que vous serez trouver réponse à nos questions. 
 

Ma conjointe est en jeune pro et moi conjoint de fait, notre visa expire début novembre, la situation au niveau de

la CSQ est en cours nous avons fait la demande en juin, le payement n’a toujours pas été retirer. 
 

Le problème est le suivant

 

ma conjointe va se faire congédier milieu septembre par manque de poste dut à la COVID, pris de cours elle a donc passer des entretiens et se trouve qu’une entreprise serait intéressée par son profil ! 
Bonne nouvelle mais le problème est que cette entreprise n’a aucune idée des démarches à fair pour qu’elle ne soit plus rattacher à son ancienne entreprise mais bien à la nouvelle ! 
 

Nous sommes dans le flou total, aucune idée sur les démarches, les délais et tout ça .. nous savons juste que le fait qu’elle se fasse congédier et positif pour qu’elle puisse changer d’employeur mais on en est seulement là .. 

 

Merci d’avance pour votre aide ça peut nous sauver la mise. 
 

Link to comment
Share on other sites

Hello, 

 

Dans les faits, deux solutions s'offrent à vous : 

1) Changement d'employeur sur son permis jeune pro : https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/travailler-canada/permis/temporaire/prolongez-modifiez.html 

Si vous choisissez cette option, de mémoire, le permis aura la même date de validité, soit tout à recommencer en novembre (deux fois le paiement des frais pour l'employeur, et pour vous)... mais ça vous laissera le temps de recevoir vos CSQ éventuellement ? Sauf que vous allez tomber en implicite si on en croit le délai de traitement. La bonne nouvelle c'est qu'effectivement en étant congédiée elle peut prétendre à ce changement, à voir si l'agent d'immigration qui étudiera le dossier jugera ça correct, pour deux mois seulement ... 

 

2) Attendre vos CSQ et faire un permis fermé A-75 

La procédure est semblable à celle pour le JP (pour la demande initiale). L'employeur n'aura qu'à choisir le code A-75 pour justifier l'exemption d'EIMT.

Le truc; c'est que pour ça, il faut un permis de travail valide (on ne peut pas le faire en statut implicite). Donc il faudrait le faire avant que son congédiement soit officiel, mais il faut avoir les CSQ en main d'abord. 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Similar Content

    • By Pjadern
      Bonjour,

      Je suis une étudiante française qui a la merveilleuse opportunité de pouvoir continuer ses études pendant une année complète (10 mois) à Montréal à partir d'août 2021.
      J'ai obtenu mon passeport, mon CAQ, mon permis d'étude et une AVE (la France est exempté de VRT)... Néanmoins un doute persiste puisque l'AVE n'est valable que 6 mois... Est-ce suffisant avec mon permis d'études pour rester sur le sol québécois pendant 10 mois ou faut-il que je fasse une demande de VRT (Visa de résident temporaire) en plus ? Sachant que cette démarche est assez longue et fastidieuse...

      Merci pour vos réponses !
      Belle journée
    • By Fernando
      Bonjour, Je suis Algérien célibataire âgé de 33 ans, j'ai une soeur, 3 frères, 6 neveux et mes parents. ils vivent tous en Algérie.
      j'ai eu mon BAC en 2007, et j'ai étudié en Mathématiques et Informatique à l'université pour quelques mois seulement puis j'ai arrêté d'étudier.
      Chaque année je m'inscris à nouveau à l'université puis j'arrête d'étudier après quelques mois (2008, 2009, 2010 et le 2011)
      En 2013 j'ai ouvert mon propre magasin de services informatiques à mon propre nom avec un registre de commerce, et le magasin est toujours en service actuellement.
      J'ai ma propre voiture à mon nom, et ma propre maison mais au nom de mon père.
      J'ai 35000 dollars canadiens, et je veux étudier au Québec pour un DEP ou un DEC mais je suis inquiet que ma demande de Visa soit refusée.
      Quels sont vos conseils et vos suggestions pour que mon Visa soit accepté?
      Esque je dois inclure mes propriétés et mes relations familiales ou mettre la maison à mon propre nom, pour que ma demande de visa aura plus de chances d'être acceptée?
      Esque 35000 dollars canadiens me suffit pour financer mes études (DEP/DEC) et les autres dépenses?
    • By thatguy
      Bonjour tout le monde,
      je me suis fait refusé ma demande de CSQ PEQ Étudiant , car mon école ma autorisé a étudier dans un niveau professionnel  en attendant l'approbation de ma demande de changement du CAQ du collégial vers professionnel  dans la raison on ma mit non respect de conditions de séjour
      cela va bannir toute possibilité pour faire CEC ou Express entry vraiment je ne sais plus quoi faire.
      Merci
    • By Laurent
      Le premier ministre du Québec a déclaré, lors d’une assemblée du conseil du patronat du Québec, qu’il ne souhaitait pas que l’immigration de masse soit la solution pour combler la pénurie de main d’oeuvre. Il s’est dit préoccupé par les faibles salaires associés aux nouveaux arrivants et désire augmenter le salaire moyen du Québec pour le rapprocher de celui de l’Ontario.
      « Sur 140 000 emplois non comblés qui sont disponibles, il y a en 30 000 qui sont à des salaires au-dessus de la moyenne et 110 000 à des salaires en bas de la moyenne. Je comprends, j’étais en entreprise. Moi, j’aimerais les avoir, ces personnes-là. Mais ma priorité, c’est vraiment d’augmenter le salaire moyen au Québec ». Il a ajouté que les salaires de 15 ou 20$ de l’heure ne devraient pas systématiquement revenir aux nouveaux arrivants.
      « Le mandat que j’ai donné à Nadine Girault, ministre de l’Immigration, puis à Jean Boulet, ministre du Travail, c’est de dire : les 30 000 qui nous manquent, c’est un péché. Vous allez tout faire, que ce soit des immigrants, que ce soit des formations, pour qu’ils soient comblés le plus vite possible ».
      https://www.immigrer.com/le-premier-ministre-ne-veut-pas-dimmigration-massive/
    • By SmartWinner
      Bonjour à tous,
      J'ai une préoccupation et aimerais solliciter votre assistance.
      La requérante principale et secondaire ont soumis la demande de résidence permanente après obtention de CSQ. Ils ne vivent pas au Canada.
      Ensuite le requérant secondaire a décroché un emploi toujours depuis l'extérieur. Donc pour les formalités, vu que la DF n'a rien à voir avec l'emploi il doit faire une demande de CAQ normalement ensuite permis de travail. La requérante principale ne l'accompagnera pas. Elle préfère attendre sa RP.
      Est ce possible  ? 
      Perd-t-il son CSQ pour un CAQ + Permis de travail fermé?
      Si oui, le CSQ de la requérante principale est il annulé aussi?
      Quel scénario est plus avantageux pour ce cas de figure?
      Prière me dire. Merci d'avance.
    • By Vivianne26000
      Bonjour à tous ! 
      J'aimerai avoir vos avis concernant ces deux universités pour la maitrise ! que cela soit au niveau des cours ou de l'ambiance/vie. Est ce que l'ESG UQAM est vraiment inférieur à HEC, car j'ai pu lire que c'est la meilleure université francophone mais j'aimerais avoir des avis plus concret comme par exemple au niveau de l'emploi ? Je suis assez tenté par l'UQAM mais j'aimerai savoir si les débouchés en gestion avec cette maitrise son bonne ( au québec ou à l'international )
       
      Merci !
    • By excellence2020
      bonjour a toute fin utile, je crée ce topic pour permettre aux personnes désireuses d'immigrées au Canada , d'avoir toute les informations nécessaires depuis l'évaluation des diplômes jusqu'à l'obtention du visa .
    • By Covid21
      Bonjour,
       
      Je suis Canadienne vivant en France, je souhaite parrainer mon époux pour rejoindre le Canada et le process n'est pas très clair.
       
      Je comprends que la demande de parrainage pour le Québec se fait au provincial avant le fédéral par contre, pour le CSQ dans les documents demandés, ils parlent d'une lettre d'IRCC indiquant l'admissibilité au parrainage. Pouvez vous m'indiquer comment obtenir cette lettre car ce n'est pas très clair pour nous.
       
      Par ailleurs, nous sommes preneurs si des personnes ont déja effectuées la démarche de parrainage en étant hors du Canada.
       
      Bien à vous,
      Coco
       
       
    • By Guilianyu
      Bonjour, je suis Canadienne et mon chum (non-marié) est Marocain, cette année il voudrait passer Noël au Canada, et on aimerait aussi beaucoup se voir pour la première fois après 2 ans, donc je veux l'inviter en payant son billet, il habiterait chez moi logé, nourrit, bref; tout gratuit (oui, il a de la chance). Mais pour le visa visiteur, il a besoin de fond bancaire, minimum 4 mois à ce qu'on a vu... Et il n'a pas ceci, puisqu'il travail à l'autonome depuis très peu de temps, donc je me demandais s'il a besoin de ce fond bancaire si je paye tout et s'il y avait une autre manière que ce fond bancaire pour prouver qu'il va retourner chez lui (car oui, il a l'intention de retourner chez lui)! Ensuite, on a vu que je pourrais être garante, mais malheureusement, ça s'étend seulement a la famille (on est pas marié) et non aux amis... Est-il possible d'être garant d'un ami? Après, pour la lettre d'invitation, est-il suffisant d'écrire que tout ces frais vont être payé par moi-même (biensûr avec tout le reste demander)? Bref... Cette année est la dernière année où je peux vivre un beau Noël, donc biensûr, j'aimerais lui présenter le mieux de mon pays... Donc toute les manières possibles (légal) pour lui de venir serait le mieux...
       
      Merci beaucoup!
    • By Jurafsky
      Bonjour,
      j'ai cherché d'avis sur Internet, mais je ne trouve rien qui correspond à ma situation.
       
      Voilà ma situation : au présent je travaille en Ontario et je suis une résidente permanente. En décembre je commencerai ma vie au Québec tout en travaillant en Ontario (je suis à la frontière). En Mars mon contrat va terminer. On m'a proposé un stage en France et à distance.
       
      Ma question est: si j'accepte le stage, est-ce que je peux quand même toucher l'aide à l'emploi ? Bien sûr, une aide adaptée au fait que je suis déjà rémunérée en partie.
      Le stage sera rémunéré comme un stage en France, donc pas beaucoup, mais il est important pour moi parce que je suis en changement de carrière et il va me donner des possibilités ensuite ici au Canada. Je sais que dans une situation normale, si je ne travaille pas toute la semaine, si je cherche quand même un emploi et que le montant que je prends n'est pas trop, je peux faire demande d'aide d'emploi... Est-ce que est-il valide aussi pour un stage à l'étranger ? 
       
      Merci !
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement