Jump to content

Recommended Posts

Bonsoir
Je suis d'origine centrafricaine, j'ai 41 ans , père de 2 enfants et marié.
J'ai fuis les massacres dans mon pays d'origine pour me refugier au cameroun, pays voisin.
Nous avons eu le statut de refugié par le HCR CAMEROUN.
Cependant, nous nous sentons de moins en moins en sécurité au Cameroun du fait des troubles politiques mais aussi par le manque d'emploi dans ce pays.
Nous voulons demander l'asile au Quebec mais je ne connais pas la procédure pour le faire.
Pouvez-vous nous aider.
Je suis boulanger de formation et j'avais une boulangerie en centrafrique. Ma femme est coiffeuse et avait un salon de coiffure.
Se reconstruire et vivre en paix est notre objectif.

Merci d'avance pour votre aide.
André

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, master1306 a dit :

Bonsoir
Je suis d'origine centrafricaine, j'ai 41 ans , père de 2 enfants et marié.
J'ai fuis les massacres dans mon pays d'origine pour me refugier au cameroun, pays voisin.
Nous avons eu le statut de refugié par le HCR CAMEROUN.
Cependant, nous nous sentons de moins en moins en sécurité au Cameroun du fait des troubles politiques mais aussi par le manque d'emploi dans ce pays.
Nous voulons demander l'asile au Quebec mais je ne connais pas la procédure pour le faire.
Pouvez-vous nous aider.
Je suis boulanger de formation et j'avais une boulangerie en centrafrique. Ma femme est coiffeuse et avait un salon de coiffure.
Se reconstruire et vivre en paix est notre objectif.

Merci d'avance pour votre aide.
André

Bonjour,

C'est le Canada (pas le Québec) qui peut vous accepter comme réfugiés.  Plus d'information ici :

https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/refugies/aide-exterieur-canada.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By Cherrybee
      Les migrants qui entrent illégalement au Canada en Montérégie n'arrivent pas à la frontière par eux-mêmes : leur voyage est coordonné par des acteurs bien payés qui ne laissent rien au hasard, a appris La Presse.
      L'autobus en provenance de New York est apparu avant l'aube à Plattsburgh hier matin. Il s'est arrêté à la petite station de la ville, et quelques passagers sont descendus.
      Parmi eux, Omar, un Yéménite chétif de 31 ans vêtu d'un manteau avec un capuchon sur la tête et des écouteurs aux oreilles. Omar a sauté dans un taxi gris qui s'était rangé contre l'autobus à son arrivée.
      Quarante-cinq minutes et 40 kilomètres plus loin, le taxi a déposé Omar au bout du chemin Roxham, une route reculée située à la frontière entre les États-Unis et le Canada, le passage clandestin le plus fréquenté par les migrants qui entrent en Montérégie.
      « Je veux aller au Canada pour demander le statut de réfugié », a confié Omar, nerveux, à La Presse pendant que les agents frontaliers américains qui patrouillent souvent dans le secteur consultaient son passeport. J'ai un baccalauréat en marketing. Au Canada, il y a la sécurité. Je veux aller à Toronto y faire ma vie, même si je ne connais personne. »

      Omar grelotait, et pas seulement parce qu'il faisait froid. « J'ai peur », a-t-il soufflé.
      Du côté canadien, des agents de la GRC lui criaient qu'il était illégal d'enter au pays ici et qu'il serait mis en état d'arrestation. Son passeport en poche, Omar s'est mis à avancer dans la neige et est entré au Canada, où les agents de la GRC lui ont passé les menottes.
      Les images des familles de migrants qui arrivent en Montérégie montrent des scènes chaotiques de détresse humaine. Or, ces migrants n'arrivent pas à la frontière par eux-mêmes : leur voyage est coordonné par des « facilitateurs » bien payés qui ne laissent rien au hasard, a-t-on appris.
      Hier matin, le même taxi gris de la société Northern Taxi qui a emmené Omar est revenu au point de passage clandestin moins de deux heures plus tard. Cette fois, il transportait une famille de quatre personnes : une femme et trois enfants, qui disaient arriver d'Arabie saoudite. Avec son bras, le chauffeur a discrètement indiqué au groupe où passer dans la neige pour rejoindre le Canada, à 10 mètres de là.
      « Moi, j'emmène les gens là où ils veulent aller, a affirmé à La Presse le chauffeur, qui a simplement dit s'appeler Chris, en entrevue téléphonique hier après-midi. Je ne suis pas le seul à venir ici. Ce qu'ils font ensuite, ça ne me regarde pas », a-t-il dit, ajoutant qu'il allait « presque tous les jours » sur le chemin Roxham depuis quelque temps.
      Selon une personne bien au fait qui ne veut pas être identifiée, un chauffeur peut demander jusqu'à 300 $US pour transporter les migrants depuis Plattsburgh jusqu'à ce point de passage clandestin, un trajet qui peut être complété plusieurs fois dans un même avant-midi. Des chauffeurs téléphonent souvent aux agents frontaliers américains pour les prévenir qu'ils viennent déposer un client - souvent démuni et désorienté - sur le chemin Roxham, histoire d'avoir une bonne relation avec eux.
      Laisser une personne près de la frontière en sachant très bien qu'elle va entrer clandestinement au Canada « n'est pas illégal aux États-Unis, mais c'est moralement discutable », dit notre source.
      Les migrants arrivent souvent de Boston, New York ou Washington, et entrent aux États-Unis grâce à des visas de touristes ou d'étudiants, dont l'obtention peut couter jusqu'à 1500 $. Comme nous avons pu le constater, la plupart des migrants qui entrent au Canada connaissent très peu d'anglais et sont incapables de répondre aux questions les plus rudimentaires.
      Pourtant, leur trajet - souvent le même -, est planifié par une ou des personnes qui connaissent bien le territoire. Un papier retrouvé dans la neige, hier, au point de passage clandestin sur le chemin Roxham, en offre un exemple frappant.
      Sur la note manuscrite vraisemblablement tombée de la poche d'un migrant, on peut lire le nom de l'aéroport LaGuardia de New York, l'adresse de la station d'autobus de New York, l'adresse de la station d'autobus de Plattsburgh avec l'appellation « Dahkent Donats » (sic), pour Dunkin Donuts - le restaurant de la station. On y lit ensuite le nom et l'adresse complète du chemin Roxham, de même que le numéro de téléphone de la petite firme indépendante de taxi Northern Taxi, celle qui transporte souvent des migrants.
      Plusieurs numéros de téléphone liés à des gens situés près d'Atlanta, en Géorgie, et à Toronto, en Ontario, sont aussi inscrits. À un numéro de téléphone cellulaire d'Atlanta, le second de la liste après le numéro du taxi, un homme qui a répondu dans un anglais impeccable à La Presse, hier, a raccroché après avoir écouté nos questions, et n'a plus répondu aux appels subséquents.
      Nous avons composé les autres numéros hier, mais les personnes jointes, qui parlaient mal l'anglais, disaient ne pas comprendre pourquoi leur numéro s'est retrouvé sur ce papier.
      Quant à Omar, il dit avoir vécu en Arabie saoudite avant de décider d'entrer au Canada en passant par les États-Unis. Le Canada était une destination logique, selon lui.
      « Je ne peux pas retourner au Yémen à cause de la guerre. J'ai passé plusieurs années en Arabie saoudite, mais vous n'y aurez jamais de statut légal, même après y avoir vécu pendant 50 ans. C'est impossible de faire une vie là bas. »
      Selon l'ONU, « les civils au Yémen souffrent de manière insoutenable depuis des années du fait de plusieurs conflits armés simultanés qui se chevauchent. » Les Yéménites vivent des attaques visant des civils dans des lieux publics, des installations médicales et scolaires, en plus recrutement d'enfants pour en faire des soldats.
       
      http://www.lapresse.ca/actualites/national/201702/15/01-5070003-passages-clandestins-a-la-frontiere-un-systeme-bien-organise.php
    • By Cherrybee
      Un nombre croissant de demandeurs d'asile affrontent le climat des prairies pour traverser des États-Unis vers le Canada, affirme le préfet d'une localité manitobaine qui demande l'aide du fédéral pour gérer l'arrivée de réfugiés
       
      Seulement en fin de semaine, 22 personnes ont traversé la frontière à partir du Dakota du Nord jusqu'à Emerson-Franklin, a confirmé mardi la Gendarmerie royale du Canada (GRC). Dix-neuf d'entre elles ont été accueillies dans une salle communautaire et ont été surveillées et nourries par les autorités et des bénévoles de la localité de quelque 2000 résidants.
       
      Le préfet de la municipalité, Greg Janzen, a dit commencer à croire qu'il «faudrait davantage de sécurité ou faire les choses différemment». Il a indiqué que la localité allait envoyer des demandes au gouvernement fédéral relativement aux coûts pour les contribuables.
      Le nombre de demandeurs d'asile traversant dans le secteur a augmenté considérablement au cours des dernières semaines à la suite des restrictions annoncées sur les réfugiés par l'administration du président Donald Trump.
      Plusieurs des gens traversant la frontière sont originaires de pays africains comme la Somalie, et ont vécu aux États-Unis, a indiqué Cliff Graydon, qui représente le secteur à l'Assemblée législative du Manitoba. Ils avaient l'habitude d'arriver seuls ou en groupe de deux ou trois, mais débarquent ces temps-ci en plus grands groupes après avoir été amenés en voiture près de la frontière.
      Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Ralph Goodale, a dit mardi que des postes frontaliers dans d'autres régions du pays avaient aussi enregistré des hausses, tout en affirmant que la quantité totale était moindre qu'il y a plusieurs années.
      Le ministre a affirmé à des journalistes à Ottawa que le nombre avait augmenté au cours des trois ou quatre dernières années, mais qu'il était en baisse significative par rapport à ce qui prévalait il y a une dizaine d'années.
      M. Goodale a dit qu'il envisagerait d'offrir plus de ressources à Emerson-Franklin et d'autres secteurs, mais n'a pas pris d'engagement ferme.
       
      http://www.lapresse.ca/actualites/national/201702/07/01-5067203-des-refugies-fuient-les-etats-unis-et-traversent-au-canada.php
    • By Laurent
      Linformation a été confirmée ce mardi à Paris après que trois perquisitions visant lex-président aient été menées par des policiers de la Brigade financière dans le cadre de laffaire Bettencourt. Nicolas Sarkozy na pas assisté aux perquisitions puisquil était parti la veille «en famille au Canada», a indiqué son avocat, Thierry Herzog, dans un communiqué.
      Il semble que Sarkozy a de nouveau été aidé par ses amis richissimes pour laider au cours dune situation de crise personnelle. Selon le Daily Mail, ils auraient trouvé refuge à Montréal, auprès dun milliardaire canadien Paul Desmarais, âgé de 86 ans.
      «Son richissime ami Paul Desmarais lui prête un chalet niché à une heure de Montréal, au coeur de la forêt de Morin Heights, dans les joliment nommés Pays-den-Haut», annonçait récemment lhebdomadaire Le Point.
      Desmarais, est le chef de la direction des médias et des services financiers de lentreprise géante Power Corporation au Canada, et pèserait plus de 25 milliards d.
      Sarkozy a souvent parlé de Desmarais comme son mentor, en disant en 2008: «. Si je suis président aujourdhui, cest en partie grâce à Paul Desmarais» En Février 2008, Nicolas Sarkozy lavait dailleurs largement remercié en lui décernant la Légion dhonneur.
      Parallèlement, une des filles de Desmarais, Sophie, a été mariée à Eric Le Moyne de Serigny, un ancien conseiller proche de Sarkozy, qui a également été impliqué dans laffaire Bettencourt. Au cours de sa présidence, Nicolas Sarkozy a souvent été accusé davoir été uniquement  intéressé par les super-riches.
      Le juge Jean-Michel Gentil estime que Mme Bettencourt a peut-être contribué illégalement à deux paiements distincts de 500000 lors de la campagne de M. Sarkozy pour lélection de 2007. Tous deux ont été attribués à des comptes en Suisse, et un aurait été reçu par Sarkozy en personne à Paris.
      Lex président est également confronté à des allégations selon lesquelles il a profité de ventes illégales darmes au Pakistan, et quil a accepté 50 millions deuros de lancien dictateur libyen Mouammar Kadhafi. Sarkozy nie toutes les accusations.

      Source : http://www.alterinfo.net/Sarkozy-demande-l-asile-au-Canada_a78909.html
    • By Jordan123
      bonjours j'ai vraimment besoin de vos conseil je vais essayer d'etre bref en esperant d'avoir des conseils selon vos experiences je suis un africain et je suis au quebec depuis 2009 a mon arriver j'ai fais une demande d'asile et fin 2009 plus tard j'ai rencontrer une fille (canadienne) et nous somme tomber amoureux...En 2011 je me suis marier avec cette dernier qui es devenu mon Epouse alors nous avons envoyer la demande de parrainage a vegerville debut 2011...
      Mi 2011 on me convoque a immigration pour ma demande d'asile j'y vais je raconte mon histoire vecu en afrique decision du juge demande d'asile rejeter je ne fais pas de recours 2mois plus tard en tjrs en 2011 je recoit mon CSQ pour le parrinage de ma femme(enfin une bonne nouvelle) voici maintenant le probleme je recoit en janvier 2012 une lettre de ASFC (agence frontalier du quebec)me disant de me presenter ds sous peu pour une mise a jour de mon dossier et si je suis eligile pour une demande de ERAR!!!(examen de risque avant renvoi)
      j'ai immediatement vue 2 consultant en immigration mais il ont des reponses differente et je suis tres confu
      une avocate me dis de me presenter et de faire si on me demande le ERAR
      l'autre me dis d'aller retirer tout avant la date de ma convocation avec ASFC

      1)Alors ma question es que dois je faire ou si je me presente es que il peuvent me deporter ayant un CSQ et aussi une demande de parrinage en cours
      2) es t'il tard d'annuler ma demande d'asile et quelle seront les consequence

      Aidez moi svp ttes petite information me sera utile vraimment Encore a tous ceux ou celle qui vont reponde!!!
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines