Jump to content
Sign in to follow this  

Recommended Posts

Bonjour à vous toutes et tous,

 

Nous avons, ma femme et moi, décidé de prendre les devants concernant notre immigration.

Je m'explique :

Voyant que les démarches par voie "normale" sont longues, fastidieuses mais surtout trop aléatoires, nous voulons partir 1 mois en tant que touristes mais pas vraiment pour visiter.

 

Nous voulons prospecter, démarcher, postuler pour des offres d emplois en espérant trouver un employeur assez intéressé par nos profils ... qui non rien de spécifiques, secrétariat pour ma femme et conseiller commercial pour moi mais suffisamment emballé par notre aventure et notre démarche.

Peut être même prendre des contacts avant de partir une fois nos dates connues.

Nous pensions tenter notre chance entre Mai et Juin, en province pour nous démarquer au maximum des autres candidats potentiels et où l'immigration y est moins massive.

 

C'est pour cela que je demande vos avis, pour savoir si ce que nous avons l intention de faire à des chances d'aboutir.

 

Je vous remercie par avance et vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jo19963

Venez, visitez, tentez votre chance... mais restez lucides.  

 

Les chances d'avoir une entrevue d'embauche dans vos conditions sont presque nulles. Votre offre de service n'est pas assez spécifique pour justifier des démarches ($$$) pour un employeur d'embaucher quelqu'un qui n'a pas de permis de travail (et meme peut etre pas possible du tout!). Il y a en place une multitude de personnes au chômage qui recherchent un emploi avec le droit de travail sur le territoire.  On a beau avoir un taux de chômage bas, il est beaucoup plus important pour les immigrants qui n'ont pas d'expérience canadienne.

A mon humble avis, un coup d'épée dans l'eau.

 

 

 

 

Edited by jo19963

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 38 minutes, Juss a dit :

Bonjour à vous toutes et tous,

 

Nous avons, ma femme et moi, décidé de prendre les devants concernant notre immigration.

Je m'explique :

Voyant que les démarches par voie "normale" sont longues, fastidieuses mais surtout trop aléatoires, nous voulons partir 1 mois en tant que touristes mais pas vraiment pour visiter.

 

Nous voulons prospecter, démarcher, postuler pour des offres d emplois en espérant trouver un employeur assez intéressé par nos profils ... qui non rien de spécifiques, secrétariat pour ma femme et conseiller commercial pour moi mais suffisamment emballé par notre aventure et notre démarche.

Peut être même prendre des contacts avant de partir une fois nos dates connues.

Nous pensions tenter notre chance entre Mai et Juin, en province pour nous démarquer au maximum des autres candidats potentiels et où l'immigration y est moins massive.

 

C'est pour cela que je demande vos avis, pour savoir si ce que nous avons l intention de faire à des chances d'aboutir.

 

Je vous remercie par avance et vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année.

 

Bonjour

En effet, un employeur doit démontrer auprès du ministère de l'immigration qu'il a fait des recherches (offres d'emploi affichées) sur tout le territoire et qu'il n'a reçu aucune réponse et c'est pour cela qu'il doit embaucher une personne de l'étranger et débourser des $$ + la paperasse. Autant dire que si vous n'êtes pas dans un domaine de pointe dans lequel il y a pénurie vos chances sont quasi nulles.

Ici le monde du travail est dynamique, les gens n'hésitent pas à laisser un bon emploi bien rémunéré pour se former plus et relever de nouveaux défis, ce sont des candidats en concurrence avec les chômeurs et les immigrants déjà sur place. Cela fait du monde en recherche.

Ce que j'aime particulièrement c'est le positivisme face à l'emploi. Personne ne se dit "vieux" "à mettre au placard". La devise : oui c'est possible. Puisqu'il faut travailler pour vivre les gens bougent, travaillent, perdent la job et se remettent sur les rangs.

 

Faire un voyage d'exploration dans le pays qui vous fait rêver est juste sage. Au moins vous serez seul juge pour vérifier les on-dit et les beaux reportages et concrétiser un lieu qui vous plairait. Mais attention la "province" n'est pas toujours la solution. Les distances sont immenses et le boulot en général se concentre dans les grandes villes, Mtl en premier. Et si l'immigration y est moins massive, il y a une raison !

Lors de votre voyage, ciblez une région plutôt que d'aller à l'aventure car le temps file et rejoindre un point A peut facilement vous faire perdre une journée (trajet, repère, séjour, visite...).

 

En attendant votre voyage entamez les démarches d'immigration. Oui c'est long mais consolez-vous dans certains pays comme en Afrique le processus dure entre 5 à 6 ans !

Bonne chance.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Juss a dit :

Nous voulons prospecter, démarcher, postuler pour des offres d emplois en espérant trouver un employeur assez intéressé par nos profils ... qui non rien de spécifiques, secrétariat pour ma femme et conseiller commercial pour moi mais suffisamment emballé par notre aventure et notre démarche.

Nous pensions tenter notre chance entre Mai et Juin, en province pour nous démarquer au maximum des autres candidats potentiels et où l'immigration y est moins massive.

 

Pourquoi mai-juin si vous ne voulez que prospecter? En quoi les autres candidats potentiels ( qui sont certainement RP ou citoyens ) pourraient être concurrentiels pour vous? Là vous parlez comme si vous étiez prêts à combler un besoin immédiat. 

Comme on vous l'a dit plus haut, il faut que l'employeur monte un lourd dossier et apporte les preuves qu'il n'a pas trouvé un RP ou un citoyen canadien pouvant remplir la tâche. Pour vos deux emplois, autant vous dire qu'ils recevront des offres sans problème. Et des gens motivés et qui se démarquent il y en a ici déjà. 

 

Venez voir comment cela fonctionne, OK. Imprégnez-vous de la façon de vivre, OK, c'est une excellente idée. Évitez les périodes juin- septembre et novembre-décembre, ainsi que la semaine de relâche de mars. Les gens sont plus occupés à penser à leurs vacances et à leur rempaçant éventuel qu'à vous recevoir. Ensuite, faites tranquillement votre dossier. Si vous avez un plus à apporter, il sera sélectionné. N'ayez aucune crainte. 

Bonne chance. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci pour vos retours quelques peu négatifs mais néanmoins réalistes. Je reste cependant convaincu du bien-fondé de notre démarche et espère maintenant que nous serons suffisamment convainquant ma femme et moi pour persuader un employeur. Dans tous les cas nous poursuivons aussi la voie électronique via "mon projet Québec". Mieux vaut mettre toutes les chances de notre côté et explorer d'autres options plus risqués.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Juss a dit :

 Je reste cependant convaincu du bien-fondé de notre démarche et espère maintenant que nous serons suffisamment convainquant ma femme et moi pour persuader un employeur.

Le problème n'est pas seulement de persuader un employeur, le problème est (surtout) que l'employeur doit ensuite persuader le gouvernement qu'il ne trouve personne d'autre que vous pour combler un poste à pourvoir.  Dans des domaines comme le secrétariat ou la vente, bonne chance pour prouver qu'il n'y a pas de "locaux" capables de faire le boulot...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jo19963

Ça ne passera jamais!  Rien à voir avec les individus...

Ces activités professionnelles sont trop communes pour avoir quelconque chance qu'un employeur puisse (veuille) convaincre le gouvernement avec tout ce que ça comporte de travail et de paperasse. L'employeur n'a qu'à mettre une annonce en ligne et il aura plus de CV qu'Il ne pourra en lire!

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, Juss a dit :

Merci pour vos retours quelques peu négatifs mais néanmoins réalistes. Je reste cependant convaincu du bien-fondé de notre démarche et espère maintenant que nous serons suffisamment convainquant ma femme et moi pour persuader un employeur. Dans tous les cas nous poursuivons aussi la voie électronique via "mon projet Québec". Mieux vaut mettre toutes les chances de notre côté et explorer d'autres options plus risqués.

 

Beaucoup de positivisme dans votre démarche, c'est très bien, mais il y a aussi un peu de rêve en couleurs soyons honnêtes.

 

Le problème ne sera pas de convaincre un employeur, ça n'importe quel individu est capable de le faire, certains mieux que d'autres.

 

Le problème sera que ce même employeur devra convaincre le ministère de l'immigration qu'il n'a, malgré tous ses efforts, pas réussi à trouver quelqu'un parmi la main d'oeuvre locale, déjà habilitée à travailler ici, pour faire la job. Dans le cas du secrétariat et de la vente, ça va à mon avis être très très très compliqué pour un employeur de prouver ça.

Share this post


Link to post
Share on other sites

...tout cela étant dit, ça reste une excellente idée de venir explorer "le terrain" : visiter différentes villes, essayer de rencontrer des gens et de "réseauter" dans vos domaines respectifs, de voir un peu en quoi consiste la vie quotidienne, etc. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vrai que c'est un discours qu'on n'aime absolument pas lire ou entendre quand on est plein de positivisme.

 

Les réponses données ne sont pas négatives !  C'est juste logique.

De partout (dans le monde) et surtout en France, on véhicule l'idée qu'au Qc, au Canada ils sont en manque de travailleurs !!!

Un p'tit tour sur le net et on découvre un taux de chômage ! On découvre que ce taux de chômage atteint 25% chez les immigrants.

La logique veut que le gouvernement donnera comme consigne, à un employeur voulant faire venir un étranger, d'aller déjà piocher dans ce "vivier".  Vous ne pensez pas ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ma part j'ai atterri à Montréal en sandales et shorts avec un passeport français en été 2007, je suis tombée amoureux d'une québecoise au bord d'un lac le même été, je me suis équipé de bottes d'hiver en décembre parce qu'il s'est mis à neiger et avant même d'avoir ma résidence permanente, j'ai acheté une propriété et j'ai eu deux enfants, les mêmes qui m'apprennent aujourd’hui à patiner... (véridique!) 

En 2016, je suis devenu citoyen canadien et, en plus d'être travailleur autonome dans le domaine de la photographie,  je loue des chambres/ appartements tout équipés court terme ou long terme dans cette même propriété, idéal pour prospecter ou démarrer au Québec.

D’ailleurs, voici l'annonce: 

https://www.immigrer.com/annonces/voir-lannonce/331/chambres-tout-inclus-meublees-cuisine-equipee-wifi-electricite-chauffage-laveuse-secheuse/ 

 

Pour tout ceux ou celles qui se posent des questions, très pertinentes et justifiées, n'oubliez pas tout de même que vous n'avez qu'une vie à vivre.xxxxxxxxx

Edited by Deadpool
Pas de publicité personnelle sur le forum. merci

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest jo19963
Il y a 1 heure, Claude_Badet a dit :

Pour ma part j'ai atterri à Montréal en sandales et shorts avec un passeport français en été 2007, je suis tombée amoureux d'une québecoise au bord d'un lac le même été, je me suis équipé de bottes d'hiver en décembre parce qu'il s'est mis à neiger et avant même d'avoir ma résidence permanente, j'ai acheté une propriété et j'ai eu deux enfants, les mêmes qui m'apprennent aujourd’hui à patiner... (véridique!) 

En 2016, je suis devenu citoyen canadien et, en plus d'être travailleur autonome dans le domaine de la photographie,  je loue des chambres/ appartements tout équipés court terme ou long terme dans cette même propriété, idéal pour prospecter ou démarrer au Québec.

D’ailleurs, voici l'annonce: 

https://www.immigrer.com/annonces/voir-lannonce/331/chambres-tout-inclus-meublees-cuisine-equipee-wifi-electricite-chauffage-laveuse-secheuse/ 

 

Pour tout ceux ou celles qui se posent des questions, très pertinentes et justifiées, n'oubliez pas tout de même que vous n'avez qu'une vie à vivre.xxxxxxxxxxx

 

C'est une belle histoire mais faut pas confondre les époques.  Les règles d'immigration changent et ne sont plus ce qu'elles étaient. (et seront probablement différentes dans 1 an ou 2!)

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
6 hours ago, jo19963 said:

 

C'est une belle histoire mais faut pas confondre les époques.  Les règles d'immigration changent et ne sont plus ce qu'elles étaient. (et seront probablement différentes dans 1 an ou 2!)

 

Une autre époque? Arrivé en 2007, RP en 2009, citoyen en 2016?  

Effectivement les règles évolues mais celles de l'immigration sont restées les mêmes à quelques détails près. De ce que j'entends elles se sont même adoucies. Enfin je l'admet : dans mon élan positif et encourageant j'ai oublié que pour maintenir un climat d'anxiété et de stress j'aurais dû partager mes expériences dans le future, cette époque que l'on peut appréhender à souhait.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, Claude_Badet a dit :

Une autre époque? Arrivé en 2007, RP en 2009, citoyen en 2016?  

Effectivement les règles évolues mais celles de l'immigration sont restées les mêmes à quelques détails près. De ce que j'entends elles se sont même adoucies. Enfin je l'admet : dans mon élan positif et encourageant j'ai oublié que pour maintenir un climat d'anxiété et de stress j'aurais dû partager mes expériences dans le future, cette époque que l'on peut appréhender à souhait.

Non pas vraiment, en 2007:

- les PVT n'atteignaient pas le quota

- On avait un permis de travail temporaire juste en allant à l'ambassade en une visite

-On avait un CSQ + la RP en un an

Depuis là, 

- On a une chance sur 10 pour avoir un PVT

- On attend au mon 3 mois pour un PTT et une visite à l'ambassade est impossible

- Pour la RP il faut des examen de langue, on a CSQ + RP rarement en moins de 2 ans et demi

... je ne vois pas quoi c'est adouci ... :blink:

Share this post


Link to post
Share on other sites
28 minutes ago, kuroczyd said:

Non pas vraiment, en 2007:

- les PVT n'atteignaient pas le quota

- On avait un permis de travail temporaire juste en allant à l'ambassade en une visite

-On avait un CSQ + la RP en un an

Depuis là, 

- On a une chance sur 10 pour avoir un PVT

- On attend au mon 3 mois pour un PTT et une visite à l'ambassade est impossible

- Pour la RP il faut des examen de langue, on a CSQ + RP rarement en moins de 2 ans et demi

... je ne vois pas quoi c'est adouci ... :blink:

En attente d'un PVT, quitte à ne pouvoir chercher un emploi

j'ai pris ce temps pour ouvrir des portes et créer mon réseau en faisant du bénévolat.  

Dans ce cadre, j'ai eu d'ailleurs la chance de travailler sur un voilier de course de classe 40 qui à fait plus tard la transat Québec-Saint Malo.

Ces activités m'ont permis de faire quelque chose de plus satisfaisant que de guetter le facteur pour des nouvelles

de l'immigration et, en plus, de me faire offrir mes déjeuners et quelques sorties à l'occasion. L'esprit de la mer!

Dans mon cas, déjà au Québec parce que j'avais immigrer "par accident",  j'avais une petite famille qui se constituait.

Je savais que je jouai le quitte ou double en quelque sorte. Ce n'était pas facile pour de multiples raisons.

Si peut être les règles ne se sont pas adoucies quand on regarde vos données de délai, qui reste une estimation de

votre point de vue, je ne suis pas sûr que cela change grand chose par rapport à la faisabilité de venir immigrer.

Cela m'a pris tout de même 1 1/2 ans avant d'avoir un PVT et  2 avant d'avoir ma RP. 

Et je n'avais rien préparé; j'étais venu en vacance....

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/7/2016 at 12:04, Juss a dit :

Merci pour vos retours quelques peu négatifs mais néanmoins réalistes. Je reste cependant convaincu du bien-fondé de notre démarche et espère maintenant que nous serons suffisamment convainquant ma femme et moi pour persuader un employeur.

 

Ca, nous n'avons aucun doute. C'est clair qu'avec de l'entregent, vous êtes capables de persuader un employeur. Ce que je vous expliquais plus haut, c'est que cela ne se situe pas à son niveau.  L'employeur sera obligé de monter un dossier pour vous faire obtenir un visa de travail et un NAS (sans NAS, vous ne pouvez pas travailler), et c'est à ce niveau que le dossier va bloquer et que vous serez refusés par l'immigration car il n'y a pas de pénurie ici dans vos métiers. L'employeur ne pourra pas prouver que personne n'a répondu à ses petites annonces. 

 

 

Le 12/7/2016 at 12:04, Juss a dit :

Dans tous les cas nous poursuivons aussi la voie électronique via "mon projet Québec". 

 

Excellente solution. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

 On le répète pour ceux qui viennent en touriste pour explorer le marché du travail , ne transportez rien dans vos bagages qui pourrait mettre la puce à l'oreille des agents d'immigration à l'aéroport .  Votre projet doit rester secret en ce qui concerne ces messieurs / dames . 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Claude_Badet a dit :

En attente d'un PVT, quitte à ne pouvoir chercher un emploi

j'ai pris ce temps pour ouvrir des portes et créer mon réseau en faisant du bénévolat.  

Dans ce cadre, j'ai eu d'ailleurs la chance de travailler sur un voilier de course de classe 40 qui à fait plus tard la transat Québec-Saint Malo.

Ces activités m'ont permis de faire quelque chose de plus satisfaisant que de guetter le facteur pour des nouvelles

de l'immigration et, en plus, de me faire offrir mes déjeuners et quelques sorties à l'occasion. L'esprit de la mer!

Dans mon cas, déjà au Québec parce que j'avais immigrer "par accident",  j'avais une petite famille qui se constituait.

Je savais que je jouai le quitte ou double en quelque sorte. Ce n'était pas facile pour de multiples raisons.

Si peut être les règles ne se sont pas adoucies quand on regarde vos données de délai, qui reste une estimation de

votre point de vue, je ne suis pas sûr que cela change grand chose par rapport à la faisabilité de venir immigrer.

Cela m'a pris tout de même 1 1/2 ans avant d'avoir un PVT et  2 avant d'avoir ma RP. 

Et je n'avais rien préparé; j'étais venu en vacance....

 

 

 

 

Tout le monde n'a pas les moyens de tenir pendant 1 1/2 an sans rentrée d'argent.

 

Ton cas est relativement unique et chanceux (le bénévolat est considéré comme du travail et en théorie illégal pour les touristes au fait ;)). 

 

Tu es aussi venu seul, ce qui est quand-même plus simple que venir en couple ou en famille, le stress est pas le même, les contraintes et besoins non plus.

 

Moi aussi je suis venu un peu n'importe comment une première fois en 2005 et je me suis brûlé les ailes parce que j'avais sous estimé certaines règles d'immigration relatives aux permis de travail. J'avais dû repartir. Comme quoi.

 

Venir sans rien et espérer que l'immigration va nous ouvrir grand les portes dès qu'on trouve un employeur, c'est faux. A moins de faire un PVT, mais c'est devenu le loto, encore plus quand on en demande 2.

Edited by crazy_marty

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Chimel a dit :

 On le répète pour ceux qui viennent en touriste pour explorer le marché du travail , ne transportez rien dans vos bagages qui pourrait mettre la puce à l'oreille des agents d'immigration à l'aéroport .  Votre projet doit rester secret en ce qui concerne ces messieurs / dames . 

c'est pas illégal de venir et donner des CV ou bien prospecter. Ce qui est illégal c'est de venir travailler sans permis. Tout le monde a le droit de venir en touriste pour faire du tourisme ET regarder le marché du travail.

 

D'ailleurs, dans l'émission Douane sous surveillance Canada, dans les épisodes ça arrive souvent qu'ils fouillent des bagages et trouvent des CV ou des diplômes. Ils les laissent rentrer parce que les gens sont honnêtes. Ils disent qu'ils viennent en touriste mais aussi prospecter mais qu'ils vont pas travailler sans permis. Mais si tu fais douter les agents, par exemple en apportant 5 valises pour un voyage d'une semaine..

 

Puis quand ils fouillent dans les téléphones et trouvent des messages du style : tu vas commencer à travailler à telle date ou bien une conversation avec un employeur qui lui donnent les directives avant d'arriver.. Là ça passe pas.

Puis ils l'ont dit plusieurs fois que c'était pas illégal de venir chercher un employeur ou distribuer des cv.

 

Justement, si on veut à tout prix cacher nos vrais motivations, ça risque de soulever des questions des agents si la personne est nerveuse. Mentir à un agent c'est illégal. Mais les gens qui sont honnête, ça va .

 

 

Edited by Automne

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, crazy_marty a dit :

Ton cas est relativement unique et chanceux (le bénévolat est considéré comme du travail et en théorie illégal pour les touristes au fait ;)). 

oui et hier j'ai regardé un épisode de douane sous surveillance et un gars venait aider bénévolement à faire des travaux chez quelqu'un mais il disait qu'il serait pas payé. Le douanier lui a dit qu'en retour, il se fait nourrir et héberger ce qui représente un paiement donc ça prend un permis de travail quand même.

Finalement, il l'a laissé passé seulement pour 5 jours parce qu'il avait réservé dans une auberge avant d'aller là où il devait aller, mais il lui a donné une fiche de séjour et s'il ne repartait pas à la date fixé, il y aurait un mandat de recherche contre lui.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines