Jump to content
Sign in to follow this  
LHF

Bilan après un an et demi : je crève de solitude

Recommended Posts

C’est la première fois que j’interviens sur un forum. Mon bilan n’est pas très glorieux et j’espère trouver ici de nouvelles pistes qui m’aideraient à y voir clair.

Nous sommes résidents permanents depuis 2012 (mon mari, ma fille de 4 ans et moi). Nous sommes retournés en France six mois et depuis un an et demi, nous habitons dans un meublé du vieux Québec. La ville nous plaît beaucoup. Nous avons pas mal bourlingué dans toutes les directions autour de Québec et en Gaspésie. À présent, on s’ennuie et on tourne en rond. On ne connait personne ici. Pensant qu’il serait plus facile de se faire des relations, nous nous étions installés dans l’arrondissement des Rivières puis à St Sauveur. Les gens sont très chaleureux et discutent facilement. Seulement, les conversations restent superficielles et les rencontres éphémères. C’est finalement au centre-ville que nous sommes le mieux. Il y a du monde dans les rues, des boutiques, des musées et la patinoire de la place d’Youville.

Côté job, nous gagnions mieux notre vie qu’en France. Là encore pas moyen de nous faire des relations. Mon mari a des collègues sympas qu’il a invités à la maison mais jusqu’à présent personne n’est venue. Quant à moi c’est simple, je n’ai pas de collègue. Je suis secrétaire de direction dans un hôpital. Mon bureau est situé sur le même étage que celui des médecins, toujours absents. Je passe mes journées isolée et pour voir du monde je dois me rendre dans un autre service (j’y vais autant que possible). Le personnel est très sympathique.

Malheureusement, je ne passe pas assez de temps avec eux pour qu’ils me connaissent. J’ai plus de vingt ans d’expérience dans mon domaine mais je n’ai jamais aimé ce métier que les circonstances m’ont amené à exercer. Malgré le boulot rébarbatif, j’ai toujours eu des collègues agréables pour compenser.

Je fais de la gym deux fois par semaine après le travail (vu les horaires de mon mari c’est la seule activité que j’ai trouvé). L’occasion rêvée de rencontrer du monde sauf que… nous sommes six avec la prof et après la séance chacun est pressé de partir. Nous sommes inscrits dans un groupe de cuisine familiale, une fois par mois. Seulement, il y a beaucoup participants et peu de place alors on y va quand on nous appelle. Cela fait plusieurs mois qu’on ne nous appelle plus. Je fais partie des représentants de parents à la garderie et j’invite de tant en temps des enfants à la maison (il n’y a jamais de retour).

Chaque jour, mon malaise grandit et lentement, je me sens que je perds pied. Il n’y a guère que les fins de semaine où je suis bien. On visite et on fait de longues randonnées. J’adore me retrouver en pleine nature, au milieu de nulle part. Écouter vivre la nature m’apaise et me réconforte. C’est là que je me sens le mieux. Jusqu’à présent je me disais qu’il fallait patienter et que petit à petit j’arriverais à me faire des relations. Au bout d’un an et demi, force est de constater que je crève de solitude. Je n’ai plus envie de rien. Je suis blasée. Je me dis que le mieux serait de retourner en France avant de sombrer définitivement… encore que, je ne sais plus.

Nous avons deux grands enfants (20 et 22 ans) restés en France. Nous les avons bassinés pour qu’ils viennent avant la fin du délai de leur RP et ils se sont décidés. Ils arriveront mi-2015. Je regrette tellement d’avoir tant insisté pour qu’ils viennent. Je ne veux pas les décevoir en leur annonçant que nous baissons les bras… peut-être que ce sera différent quand ils seront là ?
La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est tombée hier lorsque j’ai appris que mon fils qui vient de terminer son apprentissage de maçon en France ne pourra surement pas travailler au Québec sans reprendre une formation... il était si content d’en avoir fini avec l’école et il va être tellement déçu !

Nous n’avons encore rien vu du Canada. Seulement, je ne supporte plus les horaires de travail de mon chum, 15h à 2h du mat (peu de postes de jour pour les machinistes). J’en ai marre de chercher, en vain, quoi faire et où aller pour voir du monde. Et surtout je ne suis plus capable de supporter la solitude. Heureusement, j’ai mon adorable petite fille mais les conversations ne sont pas les mêmes !

Je pourrais changer de travail, mais je gagne bien ma vie, je fais 35 heures et j’ai quatre semaines de vacances (que des excuses !) la vérité c’est que j’ai perdu ma motivation et que je ne sais plus ce que je veux et encore moins ce que je serais capable de faire.

Nous avons pensé changer de ville. Montréal ne nous attire pas mais nous serions prêts à y aller. Peut-être qu’il est plus facile d’y rencontrer d’autres immigrés ? De fréquenter les associations ? Nous y avons passé quelques week-ends et j’ai eu l’impression que les gens sont moins chaleureux qu’à Québec, qu’ils discutent moins facilement. C’est juste une impression ? J’ai aussi entendu dire que l’ambiance de travail est plus stressante qu’à Québec et que la pression, sur les salariés est plus forte. Une légende ? Ici (d’après notre peu d’expérience) nous avons constaté que l’ambiance est bonne et les gens moins stressés qu’en France (évidemment cela dépend des boîtes). Et puis déménager à Montréal (ou en banlieue) pourrait nous permettre de découvrir de nouveaux horizons et offrir plus d’attrait à nos grands qui arrivent bientôt. Non ? Connaissez-vous un coin pas loin de Montréal où il existe une vie sociale dynamique et où il ne serait pas trop difficile de s’intégrer ? J’ai entendu dire que c’est plus facile de se faire des relations dans un village mais j’ai tellement peur de m’enterrer encore plus…
Petit à petit je me désocialise et je m’enferme dans une bulle dont j’ai peur de ne plus pouvoir sortir. J’ai l’impression que cela transpire par tous les pores de ma peau et fait fuir les autres. Je me remets en question et je n’aime pas du tout ce que je découvre. La vérité c’est que je suis une fausse solitaire. Je n’ai jamais eu d’ami intime, que des connaissances et des relations de travail, plus ou moins proches. Cela ne m’a jamais dérangé parce que nous avons des grandes familles sur qui nous pouvons compter et dans les moments de blues, je savais toujours où aller. Ici, je n’ai personne et cela me pèse terriblement. J’aimerais avoir ne serait-ce une voisine avec qui échanger quelques mots et que je pourrais inviter à boire un café juste pour jaser. Ce n’est pas tant la famille qui me manque mais la présence de l’autre...une vie sociale, tout simplement.

J’ai peur d’avoir cherché une évasion par le truchement de l’immigration et je crains d’être une éternelle insatisfaite car il semble que je ne parvienne pas à être pleinement heureuse. Je vis dans l'attente de quelque chose de mieux, de plus excitant et qui remplira le vide. Je n'ai pourtant pas de quoi me plaindre concrètement. C’est moi qui ai choisi d’être où je suis et j’ai encore tellement à découvrir dans ce pays. Alors si vous avez des tuyaux, je prends… sinon cet m’épanchement m’aura fait du bien.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien triste tout ça..

peut être que tu veux tellement trouver des gens que ça fonctionne pas.

aussi, c'est sûr qu'à Montréal ça bouge bien plus.

je sais pas quel âge vous avez? mais c'est sûr qu'arriver dans un autre pays et se faire des supers amis en 1 an, faut pas non plus rêver.. ça prend du temps pour créer de bonnes relations. on parle pas de 'connaissances' mais de vrais amis.

c'est la même chose si je déménage en France ou ailleurs.

après, peut être trouver une activité ou un sport d’équipe ?

c'est quoi les raisons qui vous ont fait partir de la France?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Salut,

Es-tu allée offrir tes services comme bénévole exemple au carnaval de Québec, au centre mutiethnique de Québec, la Chambre de commerce de Québec? Il y a aussi un organisme dont j'ai oublié le nom qui cherche toujours des bénévoles pour accueillir les nouveaux arrivants (le centre mutiethnique pourrais te donner le nom).

Share this post


Link to post
Share on other sites

question pourquoi seulement les centres multiethniques sont supposes apporter plus de chaleur humaine que les citoyens ''canadiens de souche''? pour ne pas dire les résidents de longues dates.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ton fils,

Il existe des reconnaissances des études françaises au Québec.

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/arm/ARM-briqueteurs-macons.pdf

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Il vient de finir son apprentissage, il n'y aura donc aucun arm il ne remplit pas les critères....

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest

Côté relations humaines, Montréal est pas mal connue pour ca. Et ce, pour deux raisons : 1. 80% des immigrants arrivent et restent à Montréal, 2. les Québécois l'ont quittée. C'est pour ca que c'est moins froid. :biggrin2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Côté relations humaines, Montréal est pas mal connue pour ca. Et ce, pour deux raisons : 1. 80% des immigrants arrivent et restent à Montréal, 2. les Québécois l'ont quittée. C'est pour ca que c'est moins froid. :biggrin2:

Moi je trouve au contraire que c'est pire à Montréal. Personne ne se parle et tout le monde est absorbé par son cellulaire ou son quotidien. Bonne chance pour créer des relations là bas. Moi je crois que ce n'est pas en changeant d'endroit que la situation va changer. Il faut continuer de tenter de créer des relations ici même si ce n'est pas facile. Et pour l'auteur, dis toi que ce n'est pas plus facile pour les québécois de souche de se créer un réseau d'amitié sincère. Les gens sont très individualistes, ont leur famille, leur cercle et sont peu ouverts à aller vers les autres. C'est pas pour te décourager mais simplement te dire que tu n'imagines rien, c'est un peu comme ça partout au Quebec.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens pour ne pas changer encore du bashing de Montréal sans y avoir vécu... Il faut dire ce qui est : on noue plus facilement des liens avec des gens qui nous semblent plus proches... Quand on est dans un endroit ou l on peut plus facilement trouver ses concitoyens (c est l une forme de trouver des rapprochements) on peut plus facilement lier des liens. Si ce n était pas cela pourquoi y aurait des quartiers ethniques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour ! Je compatis vraiment à votre détresse et j'espère vraiment que vous pourrez trouver toute l'aide souhaitée sur ce forum. Il y a beaucoup de personnes de bonne volonté qui partagent vos inquiétudes, dont plusieurs habitent à Québec, ça m'étonnerait que personne ne puisse vous apporter du soutien. Je trouve que vous vous posez les bonnes questions, que vous exposez la situation sans aucune amertume et que vous avez bien isolé ce qui pourrait bloquer le fait d'avoir de nouvelles relations. Vous avez même mis en place beaucoup de choses qui auraient pu vous aider en ce sens, comme les cours de gym.

Vous devez juste selon moi vous donner du temps et prendre chacune des choses qui vous font de la peine séparément, essayer de régler ce qui vous chagrine un pas à la fois en gardant en tête tout ce qui va bien au contraire.

Vous avez chacun un emploi, une petite fille de 4 ans, deux grands enfants qui vont bientôt vous rejoindre, vous êtes installés dans une belle ville et vous semblez apprécier les gens et le pays. C'est tellement de positif déjà !

En plus de ça, vous avez conscience que ces problèmes étaient déjà là en France, qu'ils ne sont donc pas liés au Québec en soi, c'est donc un facteur que vous pouvez écarter.

Reste la famille. C'est certain qu'en France vous aviez ce support, parce que quoi qu'il arrive on a vis à vis de sa famille un sentiment d'appartenance. Mais dites vous que de par votre statut vous pouvez aussi vous sentir membre d'une communauté. Vous ne partagez peut-être pas de liens familiaux avec les gens ici, mais vous avez en commun avec beaucoup de monde le fait d'être une expatriée. Si vous n'avez pas encore réussi à vous faire des amis d'ici, vous pouvez toujours rencontrer d'autres français, belges ou tout autre immigré qui aimera partager avec vous ses sensations sur vos situations respectives.

Parfois réunir deux solitudes est le meilleur des remèdes.

Boire un café ou un thé dans une des belles brûleries de la ville avec une autre expatriée qui partagerait vos expériences, pourquoi pas une autre maman qui aurait un enfant du même âge, quelqu'un qui viendrait de la même région que vous, quelqu'un qui aurait les mêmes passions, que ce soit un art, un sport ou n'importe quoi. Quelqu'un que vous prendrez plaisir à voir par petites demi-heures dans un premier temps, puis à l'occasion de diners en ville, de sorties cinéma, de visites au musée, puis de fil en aiguille chez vous pour une soirée autour d'un bon repas, avant éventuellement un jour de passer des vacances avec vos deux familles, qui sait. Parfois il suffit d'une seule personne à qui se confier, une amie qui devient bien plus proche que ne le sera jamais une cousine ou même une soeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Surtout ne vous culpabilisez pas, cela est inutile. Auriez-vous du temps pour justement faire du bénévolat ou une activité qui vous permettrait de rencontrer plus que de 6 personnes ? On crée des liens assez forts quand on partage les mêmes passions. Ensuite il faut du temps, ce maudit temps qui nous fait vaciller quand il passe trop lentement. De la persévérance, de la patience. Et écoutez votre coeur, réveillez votre appétit, la petite flamme est là. Courage

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ton fils,

Il existe des reconnaissances des études françaises au Québec.

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/arm/ARM-briqueteurs-macons.pdf

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Il vient de finir son apprentissage, il n'y aura donc aucun arm il ne remplit pas les critères....

Il n'y a pas un diplôme à la clé?

Un BEP ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ton fils,

Il existe des reconnaissances des études françaises au Québec.

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/arm/ARM-briqueteurs-macons.pdf

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Il vient de finir son apprentissage, il n'y aura donc aucun arm il ne remplit pas les critères....

Il n'y a pas un diplôme à la clé?

Un BEP ?

Et? Un BEP sert à quoi quand un bac pro plus 3 ans de travail après ce dernier est demandé pour l'Arm?

Tu n'auras jamais une carte de compagnon délivrée de suite après l'obtention du diplôme faut pas rêver!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non par contre tu peux obtenir un certificat occupation ou d'apprentis si la formation est reconnu par la CCQ, sans nécessairement repasser un diplôme

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non par contre tu peux obtenir un certificat occupation ou d'apprentis si la formation est reconnu par la CCQ, sans nécessairement repasser un diplôme

Cela ne concerne en rien le lien de l'Arm que tu as mis, de plus pour se voir délivrer une carte compagnon un maçon doit suivre 3 cours, comme il n'y a pas de cours entre le statut d'apprentis et de compagnon, sa formation sera donc forcément insuffisante pour avoir une carte apprentis

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok tu as réponse à tout !

Une carte apprenti peut très bien lui être délivré si son diplôme est reconnu équivalent à un DEP.

Chaque cas est différent et c'est le bureau de la CCQ qui le détermine

http://www.ccq.org/E_CertificatsCompetence/E02_Apprenti.aspx?sc_lang=fr-CA&profil=DevenirTravailleur

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de m'expliquer comment fonctionne la CCQ, après 12 ans de travail dans la construction ici et engageant les employes de mon entreprise je ne le savais pas!

Un BEP dans son cas ne sera pas reconnu comme un dep vu qu'on demande un bac pro plus. 3 cours pour avoir l'équivalent du métier avec un simple dep...

Merci de m'expliquer comment fonctionne la CCQ, après 12 ans de travail dans la construction ici et engageant les employes de mon entreprise je ne le savais pas!

Un BEP dans son cas ne sera pas reconnu comme un dep vu qu'on demande un bac pro plus. 3 cours pour avoir l'équivalent du métier avec un simple dep...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si c'était le cas, on demanderait un BEP plus des heures et des cours à la place d'un bac pro

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci de m'expliquer comment fonctionne la CCQ, après 12 ans de travail dans la construction ici et engageant les employes de mon entreprise je ne le savais pas!

Un BEP dans son cas ne sera pas reconnu comme un dep vu qu'on demande un bac pro plus. 3 cours pour avoir l'équivalent du métier avec un simple dep...

Merci de m'expliquer comment fonctionne la CCQ, après 12 ans de travail dans la construction ici et engageant les employes de mon entreprise je ne le savais pas!

Un BEP dans son cas ne sera pas reconnu comme un dep vu qu'on demande un bac pro plus. 3 cours pour avoir l'équivalent du métier avec un simple dep...

Ca c'est pour l'ARM (et un certificat compagnon), oublions le!!

Pour un certificat apprenti,

Il faut un DEP

Même si pas de diplôme un certificat apprenti peut être accordé si offre d'emploi de 150h

http://www.ccq.org/fr-CA/DevenirTravailleur/E_CertificatsCompetence/E02_Apprenti/E02_3_CandidatDiplome

http://www.ccq.org/fr-CA/DevenirTravailleur/E_CertificatsCompetence/E02_Apprenti/E02_6_CandidatNonDiplome

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sans DEP, SEULEMENT si il y a une PÉNURIE dans la bassin de main d'oeuvre! Tu n'arrives pas sans dep à avoir une carte sans pénurie... Et de plus tu es assujettis à une formation continue obligatoire avec obligation de réussir des modules de formation sinon bye bye carte...

Tu as encore d'autres liens?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines