Jump to content

Le gouvernement du Canada refuse plus d’étudiants étrangers au Québec


immigrer.com

Recommended Posts

La Presse canadienne
 

De nombreux étudiants étrangers acceptés par une université québécoise sont refoulés par le fédéral, qui doute que ces candidats retournent dans leur pays d'origine à la fin de leurs études. Ces décisions sont incohérentes avec les objectifs gouvernementaux, déplore l'Institut du Québec (IDQ).

On voit que près de la moitié des candidats qui sont admis par des universités québécoises et qui respectent toutes les conditions du Québec se voient quand même refuser le permis d'études qui leur permettrait de séjourner au pays, constate la directrice générale de l'IDQ, Emna Braham.

Le taux de refus est particulièrement élevé pour les candidats africains et ceux-ci sont plus nombreux à postuler au Québec. Le fédéral a refusé près de 72 % des candidats africains acceptés dans une université québécoise en 2022.

Le groupe de réflexion a demandé à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) quelles étaient les raisons de ces refus. La faible probabilité de retour dans le pays d'origine était la principale raison évoquée.

 

Ces motifs sont incohérents avec la stratégie du fédéral et du Québec, déplore Mme Braham. C'est un critère qui n'a plus sa raison d'être, tout simplement alors que le gouvernement du Québec comme celui du Canada investissent dans des offensives de promotion pour retenir les étudiants étrangers, notamment dans les régions.

En effet, les étudiants étrangers sont perçus comme des candidats de choix à l'immigration, car ils ont déjà une expérience canadienne. Ils ont vécu au Québec, ils ont commencé à créer un réseau, ils ont une formation qui répond aux exigences des employeurs québécois.

Près de la moitié (44 %) travaillent également durant leurs études, une contribution économique à ne pas négliger dans un contexte de rareté de la main-d'œuvre, souligne le rapport.

Les gouvernements auraient intérêt à clarifier leurs objectifs par rapport à l'éducation internationale. Il y a vraiment un besoin de clarifier les objectifs et de mettre en place des procédures qui vont s'assurer que la main droite parle à la main gauche.

 

source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1980480/etudiants-etrangers-etude-idq

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 47 minutes, immigrer.com a dit :
Commentaires
La Presse canadienne
 
Publié à 6 h 57

De nombreux étudiants étrangers acceptés par une université québécoise sont refoulés par le fédéral, qui doute que ces candidats retournent dans leur pays d'origine à la fin de leurs études. Ces décisions sont incohérentes avec les objectifs gouvernementaux, déplore l'Institut du Québec (IDQ).

On voit que près de la moitié des candidats qui sont admis par des universités québécoises et qui respectent toutes les conditions du Québec se voient quand même refuser le permis d'études qui leur permettrait de séjourner au pays, constate la directrice générale de l'IDQ, Emna Braham.

Le taux de refus est particulièrement élevé pour les candidats africains et ceux-ci sont plus nombreux à postuler au Québec. Le fédéral a refusé près de 72 % des candidats africains acceptés dans une université québécoise en 2022.

Le groupe de réflexion a demandé à Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) quelles étaient les raisons de ces refus. La faible probabilité de retour dans le pays d'origine était la principale raison évoquée.

 

Ces motifs sont incohérents avec la stratégie du fédéral et du Québec, déplore Mme Braham. C'est un critère qui n'a plus sa raison d'être, tout simplement alors que le gouvernement du Québec comme celui du Canada investissent dans des offensives de promotion pour retenir les étudiants étrangers, notamment dans les régions.

En effet, les étudiants étrangers sont perçus comme des candidats de choix à l'immigration, car ils ont déjà une expérience canadienne. Ils ont vécu au Québec, ils ont commencé à créer un réseau, ils ont une formation qui répond aux exigences des employeurs québécois.

Près de la moitié (44 %) travaillent également durant leurs études, une contribution économique à ne pas négliger dans un contexte de rareté de la main-d'œuvre, souligne le rapport.

Les gouvernements auraient intérêt à clarifier leurs objectifs par rapport à l'éducation internationale. Il y a vraiment un besoin de clarifier les objectifs et de mettre en place des procédures qui vont s'assurer que la main droite parle à la main gauche.

 

source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1980480/etudiants-etrangers-etude-idq

 

....et on parle d'un gouvernement (le canadien) qui veut faire rentrer 500,000 immigrants par année !!!!

 

Ah oui mais j'oubliais...il ne veut pas que le Québec en reçoive trop car il faut que le Québec reste minoritaire.

Nous (le Québec)  sommes actuellement 22-23% de la population canadienne...le jour ou nous serons 8-9-10%, nous n'aurons plus aucun pouvoir politique dans ce pays.

 

Plus le Canada fait rentrer d'immigrant hors Québec, plus le poids politique du Québec diminue.

 

Ce sera l'assimilation a vitesse grand V . 😡

 

Ostie de pays de marde 🤢

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
1 hour ago, jimmy said:

 

....et on parle d'un gouvernement (le canadien) qui veut faire rentrer 500,000 immigrants par année !!!!

 

Ah oui mais j'oubliais...il ne veut pas que le Québec en reçoive trop car il faut que le Québec reste minoritaire.

Nous (le Québec)  sommes actuellement 22-23% de la population canadienne...le jour ou nous serons 8-9-10%, nous n'aurons plus aucun pouvoir politique dans ce pays.

 

Plus le Canada fait rentrer d'immigrant hors Québec, plus le poids politique du Québec diminue.

 

Ce sera l'assimilation a vitesse grand V . 😡

 

Ostie de pays de marde 🤢

Pourquoi les indiens obtiennent plus facilement leur visa d’études que les africains? peut être parce qu'il y a plus de députés et ministres d'origine indienne dans le gouvernement fédéral? 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ah, ce gouvernement de la CAQ qui trouve une échappatoire à ses déboires politiques en accusant le fédéral de tous les maux (qui n 'est pas de tout reproche d'ailleurs) .

la ministre à la mémoire courte, pas pus tard que la semaine passée , des articles décrivaient la situation où le Québec ne réussissait même pas a retenir ses étudiants étrangers venu étudier au Qc. Des étudiants qui preferaient passer par EE au lieu de devoir travailler 18 mois , postuler pour le CSQ ( de l’argent en plus à débourser et du temps qui augmente vu le double traitement). rappelons le que c’était la conséquence des réformes de l'ex ministre qui approuve les chummy.

En tous cas ce n'est pas éttonant de la part du CAQ, en voulant surfer sur la vague du nationalisme afin de contrer la montée du PQ. aucun principe une gouvernement qui ne surfe que sur les vagues

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
1 hour ago, abdoul86 said:

. aucun principe une gouvernement qui ne surfe que sur les vagues

 

Ben c'est un gouvernement en fait ... 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement