Jump to content
  • 0
Seb34070

Nouvel arrivant en tant que assembleur soudeur

Question

Bonjour à tous j ai était recruté par Mvv en tant que assembleur soudeur à Terrebonne pouvez vous me dire si il est possible de s établir facilement pour une famille de 4 personnes dont 2 enfant de 4 et 7 ans?

Merci à tous 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Recommended Posts

  • 0

@josee19963, @jeremyg5y,

 

Pas que cela m'amuse de vous contredire mais OUI, un CDI ça existe au Québec. C'est même énoncé à l'article 2086 du Code civil du Québec. Je crois que la confusion vient probablement du fait qu'en France, les protections et garanties sociales sont généralement meilleures et, en conséquence, le lien créé par le contrat de travail  est plus fort donnant l'impression que ce sera un emploi pour la vie, du moins jusqu'à la retraite. Au Québec, on utilise peu le terme CDI et "l'emploi à vie" correspond davantage à la notion de permanence. Par ailleurs, on utilise aussi bien moins souvent des contrats écrits. 

 

France ou Québec, la définition est pourtant la même: Un contrat de travail dont la durée n'est pas fixée.

 

Et si on parle de plusieurs contrats de travail à durée déterminée (temporaires renouvelés plusieurs fois), la jurisprudence, selon l'intention des parties, les assimile à un contrat à durée indéterminée avec les droits et protections afférentes. 

 

"

1.6 La durée du contrat de travail

La durée du contrat de travail, laquelle peut être déterminée ou indéterminée (art. 2086 du C.c.Q.), aura une incidence sur les obligations des parties lors de sa résiliation.

1.6.1 Le contrat à durée indéterminée

Comme son nom l’indique, le contrat à durée indéterminée régit une relation de travail dont la date de fin n’est pas fixée à l’avance par les parties. L’une ou l’autre des parties à un tel contrat peut donc y mettre fin en donnant à l’autre un délai de congé (préavis) d’une durée raisonnable. Ce délai de congé, sur lequel nous reviendrons plus amplement à la section 3 du présent article, sert à permettre à l’autre partie de trouver soit un remplaçant satisfaisant, soit un autre emploi d’égale importance.

1.6.2 Le contrat à durée déterminée

Un contrat à durée fixe ou déterminée en est un dont l’échéance est associée à une date précise ou encore à un événement qu’on peut arrêter dans le temps de façon certaine. En droit québécois, un tel contrat relève de l’exception.

Pour évaluer si un contrat est à durée déterminée ou indéterminée, la jurisprudence révèle qu’il faut s’en remettre à la réelle intention des parties. Ainsi, il arrive que même lorsqu’une date d’échéance précise est associée à un contrat de travail, le tribunal en vienne à la conclusion que la véritable intention des parties était d’entrer dans une relation de travail à durée indéterminée. C’est d’ailleurs ce qu’a conclu la Cour d’appel du Québec1lorsque confrontée à des contrats de travail à durée déterminée qui étaient renouvelés régulièrement, et dont le renouvellement n’était en réalité, aux yeux des salariés, qu’une simple formalité administrative. La Cour a ainsi appliqué les règles gouvernant le contrat de travail à durée indéterminée aux contrats de travail en question dans cette affaire. Bien que cette décision ait été rendue sous le régime de la L.n.t., les tribunaux civils, incluant la Cour d’appel du Québec, n’hésitent pas à l’appliquer lorsqu’ils doivent déterminer si un contrat de travail est à durée déterminée ou indéterminée.2

Par ailleurs, en vertu de l’article 2090 du C.c.Q., si un salarié continue à travailler pendant cinq (5) jours ou plus au‑delà du terme fixé par le contrat de travail et ce, sans que l’employeur ne s’y oppose, le contrat de travail à durée déterminée se transforme en contrat à durée indéterminée. Dans de telles situations, ce sont, encore une fois, les règles gouvernant le contrat de travail à durée indéterminée qui s’appliqueront."

 

https://www.avocat.qc.ca/affaires/iicontravail.htm#1.6.1

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Peut être que pour m intégrer sa serait bien et puis le temp aussi d avoir quelques qualifications reconnu là bas et après voir pour changer si le salaire n évolue pas

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

+1.. avec les autres.. ce n'est vraiment pas beaucoup (peut être pas de l'or...) mais s'ils vont vous recruter..  autant demander un peu plus.. et des assurances des le jour 1, plus de vacances, etc. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
à l’instant, Seb34070 a dit :

Peut être que pour m intégrer sa serait bien et puis le temp aussi d avoir quelques qualifications reconnu là bas et après voir pour changer si le salaire n évolue pas

la reconnaissance tu peux la faire sans qui que ce soit, c'est d'ailleurs pas dans leur intérêt, un de mes boss préférait avoir des gens sans reconnaissance ou qualification pour ne pas appliquer les augmentations.

Et changer d'employeur dans ce cas, c'est loin d'être simple quand tu perds ton statut ton conjoint aussi puisque son visa dépend du tient

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Josée Pour les vacances il y aura 2 semaine payée et 2 semaine sans soldes ou les entreprise ferme

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 5 minutes, kobico a dit :

@josee19963, @jeremyg5y,

 

Pas que cela m'amuse de vous contredire mais OUI, un CDI ça existe au Québec. C'est même énoncé à l'article 2086 du Code civil du Québec. Je crois que la confusion vient probablement du fait qu'en France, les protections et garanties sociales sont généralement meilleures et, en conséquence, le lien créé par le contrat de travail  est plus fort donnant l'impression que ce sera un emploi pour la vie, du moins jusqu'à la retraite. Au Québec, on utilise peu le terme CDI et "l'emploi à vie" correspond davantage à la notion de permanence. Par ailleurs, on utilise aussi bien moins souvent des contrats écrits. 

 

France ou Québec, la définition est pourtant la même: Un contrat de travail dont la durée n'est pas fixée.

 

Et si on parle de plusieurs contrats de travail à durée déterminée (temporaires renouvelés plusieurs fois), la jurisprudence, selon l'intention des parties, les assimile à un contrat à durée indéterminée avec les droits et protections afférentes. 

 

"

1.6 La durée du contrat de travail

La durée du contrat de travail, laquelle peut être déterminée ou indéterminée (art. 2086 du C.c.Q.), aura une incidence sur les obligations des parties lors de sa résiliation.

1.6.1 Le contrat à durée indéterminée

Comme son nom l’indique, le contrat à durée indéterminée régit une relation de travail dont la date de fin n’est pas fixée à l’avance par les parties. L’une ou l’autre des parties à un tel contrat peut donc y mettre fin en donnant à l’autre un délai de congé (préavis) d’une durée raisonnable. Ce délai de congé, sur lequel nous reviendrons plus amplement à la section 3 du présent article, sert à permettre à l’autre partie de trouver soit un remplaçant satisfaisant, soit un autre emploi d’égale importance.

1.6.2 Le contrat à durée déterminée

Un contrat à durée fixe ou déterminée en est un dont l’échéance est associée à une date précise ou encore à un événement qu’on peut arrêter dans le temps de façon certaine. En droit québécois, un tel contrat relève de l’exception.

Pour évaluer si un contrat est à durée déterminée ou indéterminée, la jurisprudence révèle qu’il faut s’en remettre à la réelle intention des parties. Ainsi, il arrive que même lorsqu’une date d’échéance précise est associée à un contrat de travail, le tribunal en vienne à la conclusion que la véritable intention des parties était d’entrer dans une relation de travail à durée indéterminée. C’est d’ailleurs ce qu’a conclu la Cour d’appel du Québec1lorsque confrontée à des contrats de travail à durée déterminée qui étaient renouvelés régulièrement, et dont le renouvellement n’était en réalité, aux yeux des salariés, qu’une simple formalité administrative. La Cour a ainsi appliqué les règles gouvernant le contrat de travail à durée indéterminée aux contrats de travail en question dans cette affaire. Bien que cette décision ait été rendue sous le régime de la L.n.t., les tribunaux civils, incluant la Cour d’appel du Québec, n’hésitent pas à l’appliquer lorsqu’ils doivent déterminer si un contrat de travail est à durée déterminée ou indéterminée.2

Par ailleurs, en vertu de l’article 2090 du C.c.Q., si un salarié continue à travailler pendant cinq (5) jours ou plus au‑delà du terme fixé par le contrat de travail et ce, sans que l’employeur ne s’y oppose, le contrat de travail à durée déterminée se transforme en contrat à durée indéterminée. Dans de telles situations, ce sont, encore une fois, les règles gouvernant le contrat de travail à durée indéterminée qui s’appliqueront."

 

https://www.avocat.qc.ca/affaires/iicontravail.htm#1.6.1

en même temps, si la CNESST utilise le terme de permanent ou temporaire plutôt que ceux-ci pas étonnant que dans l'imaginaire collectif cela paraît faux, après sur la définition de CDI ici ou en France y a pas mal de différences sur les droits ou obligations

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 2 minutes, jeremyg5y a dit :

en même temps, si la CNESST utilise le terme de permanent ou temporaire plutôt que ceux-ci pas étonnant que dans l'imaginaire collectif cela paraît faux, après sur la définition de CDI ici ou en France y a pas mal de différences sur les droits ou obligations

 

J'ai comparé les deux et j'ai vu moins de différence que ce que je croyais. J'ai l'impression que c'est davantage la puissance des syndicats qui importe.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 3 minutes, kobico a dit :

 

J'ai comparé les deux et j'ai vu moins de différence que ce que je croyais. J'ai l'impression que c'est davantage la puissance des syndicats qui importe.

 

et l'ignorance de beaucoup de gens concernés rh et employé, j'en apprend tous les jours en checkant le site de la CNESST

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 1 heure, prolib69 a dit :

Simple commentaire : un soudeur ici cela vaut de l'or.

 

Canam la plus grosse compagnie en structure acier va recruter en amérique du sud tellement il manque du personnel.

 

http://plus.lapresse.ca/screens/6a366095-e22f-4af2-b42d-673915d9dafe__7C___0.html

 

https://www.lesoleil.com/affaires/dur-dur-le-recrutement-dans-la-chaudiere-appalaches-efa928ae92509606a65693fa06de3950

Vont pouvoir embaucher ceux de Bombardier 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 5 minutes, Sam81 a dit :

Vont pouvoir embaucher ceux de Bombardier 

bombardier transport sont pas vraiment au même endroit que canam

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 32 minutes, jeremyg5y a dit :

bombardier transport sont pas vraiment au même endroit que canam

Bombardier aérospatiale 

 

69F9392C-6C85-4AF5-8346-FFABB0022050.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 1 minute, Sam81 a dit :

Bombardier aérospatiale 

 

69F9392C-6C85-4AF5-8346-FFABB0022050.png

depuis quelques jours ça part dans tous les sens, y a plus de personnel à Montréal mais c'est la section transport qui rapporte, bien que je me demande comment vu le nombre d'histoire de retour de wagon foireux.

Quand ce sera retombé on pourra faire le bilan.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 8 minutes, jeremyg5y a dit :

depuis quelques jours ça part dans tous les sens, y a plus de personnel à Montréal mais c'est la section transport qui rapporte, bien que je me demande comment vu le nombre d'histoire de retour de wagon foireux.

Quand ce sera retombé on pourra faire le bilan.

C’est vrai que Bombardier transport marche, et pour ma part quand j’utilise des wagons Bombardier en Europe, la qualité est au rdv. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 8 minutes, Sam81 a dit :

C’est vrai que Bombardier transport marche, et pour ma part quand j’utilise des wagons Bombardier en Europe, la qualité est au rdv. 

malheureusement ce n'est pas ce qu'on en dit à Toronto ou New-York

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 35 minutes, jeremyg5y a dit :

malheureusement ce n'est pas ce qu'on en dit à Toronto ou New-York

Ah ces Anglos! LOL 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 7 minutes, Sam81 a dit :

Ah ces Anglos! LOL 

Pour Toronto apparemment ça vient de la sous traitance au Mexique, New-York à voir

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Le 2020-02-06 à 20:59, jeremyg5y a dit :

malheureusement ce n'est pas ce qu'on en dit à Toronto ou New-York

Salut Jeremy,

Une grosse news FR/QC!

France et Québec, un destin lié! :)

 

CE072690-6D3A-45A0-9E63-C4A3263D9F5B.png

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Mouais j'ai déjà refusé d'aller chez Bombardier à cause des périodes de chômage et les mauvais retours qu'ils ont avec leurs clients me laisser présager cette situation.

 

En France l'usine d'Alstom et de Bombardier sont distant d'à peine une dizaine de kilomètres(Crespin/Petite-forêt) je doute qu'il conserve 2 usines et double employé, ce type de transaction est rarement une bonne nouvelle pour l'emploi ou les sites.

 

Y a qu'à croisé les doigts pour les gens de la pocatière.

 

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

 

 

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 6 heures, jeremyg5y a dit :

Mouais j'ai déjà refusé d'aller chez Bombardier à cause des périodes de chômage et les mauvais retours qu'ils ont avec leurs clients me laisser présager cette situation.

 

En France l'usine d'Alstom et de Bombardier sont distant d'à peine une dizaine de kilomètres(Crespin/Petite-forêt) je doute qu'il conserve 2 usines et double employé, ce type de transaction est rarement une bonne nouvelle pour l'emploi ou les sites.

 

Y a qu'à croisé les doigts pour les gens de la pocatière.

 

Envoyé de mon PH-1 en utilisant application mobile Immigrer.com

 

 

 

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/hauts-de-france/nord-0/valenciennes/rapprochement-entre-bombardier-alstom-quelles-consequences-salaries-usines-valenciennoises-1788015.html?fbclid=IwAR3M15GI6fkgd78rRdKxq-ui-fm4B7UF9x9DOCcdtoiGbc9ooE4AJsT-9G4

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines