Jump to content
DavidDEP

Demande de renseignements sur la région de Saguenay et l'emploi d'infirmère.

Recommended Posts

Bonjour,

Ma compagne et revenons tout juste d'un séjour au Québec, nous explorons la possibilité de venir habiter dans la région Saguenay / Lac St-Jean. Nous n'avons pas encore pris notre décision et récoltons le maximum d'informations afin de peser le pour et le contre de ce choix de vie. Ma compagne est infirmière diplômée d'état en France (24 ans) plusieurs années d'expériences et une préférence à travailler auprès des personnes âgées démentes (ou non) et la prise en charge gériatrique (fin de vie) elle travaille actuellement en unité Alzheimer.  Pour ma part (25 ans) j'ai occupé plusieurs postes en France dans des milieux variés tant qu'il y a du relationnel. Nous avons tout deux grandi et habités en campagne et souhaitons absolument éviter les grandes métropoles.

Voilà, maintenant que vous connaissez le contexte auriez-vous des expériences sur le secteur Saguenay (marché de l'emploi, habitation, vie sociale...)

Auriez-vous également des expériences ou informations sur le milieu infirmier dans ce secteur mais aussi sur la vision de la prise en charge des personnes âgées.

 

Merci d'avance pour vos réponses.

 

David

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis certaine que votre conjointe trouvera du travail très vite.  Notre population est vieillissante.  Allez voir sur ce lien....  et communiquez avec eux pour de plus amples informations.  Ils seront en mesure de vous donner l'heure juste. https://santesaglac.gouv.qc.ca/carrieres/

 

 

Pour vous, je n'ai pas vu votre diplôme nommé dans votre post... alors c'est plus difficile... Pouvez-vous le préciser?

 

Pour l'habitation... pour vous donner une idée: https://duproprio.com/fr/saguenay-lac-saint-jean

Il y a d'autres ressources... bien entendu.

 

Pour la vie..les activités de la ville (bon endroit pour rencontrer des gens et se faire des amis) : https://ville.saguenay.ca/services-aux-citoyens/sante-publique-et-qualite-de-vie/vie-sociale-et-entraide

Comme il y a une université ...  vous trouverez pas mal de jeunes et des activités.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vous remercie pour votre réponse et pour les liens qui nous serons très utile. Je vois qu'il y a beaucoup d'informations utiles sur les emplois dans le milieu de la santé.

 

Pour l'habitation ça donne un peu aperçu du marché immobilier suivant le secteur, à étudier.

 

En ce qui me concerne je suis titulaire d'un brevet de technicien supérieur technico-commercial ( BAC + 2 en France) de la vente en résumé. Mais j'ai travaillé dans plusieurs  domaines tant qu'il y a de la relation client : location de voiture, commercial sédentaire et itinérant, livreur.. Et actuellement je travail dans l'optimisation des pneumatiques poids-lourds.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Similar Content

    • By arisoflorian
      Salut à tous je suis à la recherche de réponse quant à mon projet.
       
      Voila la situation en quelques mots’ nous sommes arrivés à Montréal en septembre, mon épouse mon fils et moi même.
      Nous avons mon épouse et moi chacun un PTT lié à notre employeur, nous sommes tous deux infirmier, et je souhaite pour des raisons personnelles, changer mon VISA. Ouvrir un PTO comme conjoint de fait sur le PTT de mon épouse afin de ne plus être lié à mon employeur et ainsi pouvoir été libre de choisir un nouvel horizon professionnel dans une autre structure.
       
      Savez vous si ce projet est possible, avez vous des avis des conseils des expériences. 
       
      Merci.
    • By kedma
      Bonjour
      Est que vous connaissais  une personne que après finir et réussir son équivalence ici au QC comme infirmière clinicienne a réussi de aller travailler à Ontario?Je voudrais écouter des expériences pour le processus d'inscriptions là bas.
       
    • By josueborges
      Bonjour à tous!
      J'aimerai savoir que pensez vous d'un salaire de 50k brut pour vivre dans la région du Saguenay. Prend en considération une famille de 3 persones (un couple et un bébé). Est-ce que ce salaire est suffisamment pour avoir une vie confortable dans ce endroit?
      Merci.
      Josué
    • By immigrer.com
      Le Saguenay–Lac-Saint-Jean aura 23 800 emplois à combler dans les prochaines années, dans tous les domaines d’activité économique, en raison des départs massifs à la retraite des baby-boomers.
      Le vieillissement de la population devient un fardeau de plus en plus lourd à porter pour les employeurs du Saguenay et du Lac-Saint-Jean. Les entreprises doivent trouver de nouvelles solutions pour combler les emplois disponibles.
      Selon les perspectives 2015-2019 d’Emploi-Québec, 95 % des 23 800 emplois disponibles dans la région le seront en raison de travailleurs qui quittent définitivement le marché du travail. La région devra, à moyen terme, renouveler 17 % de sa population active.
       
      http://www.journaldequebec.com/2017/11/20/23800-travailleurs-recherches
    • By arisoflorian
      Bonjour à toutes et à tous,
       
      Avec ma femme mon fils mais sans mon domaine, avons pour projet de traverser l'océan pour rejoindre cette grande région
      Un projet mûrement réfléchit, mais un grand inconnu pour nous.
      Nous souhaitons travailler tous deux en qualité d'infirmier, afin de connaitre une nouvelle facette de notre profession.
      Par ou commencer ? la est la question. Nous nous sommes renseignés sur de nombreux sites qui sont proposés, et nous avons commencé par demander un permis d'exercice auprès de de l'OIIQ.
      Puis nous avons commencé à constituer notre ProjetQuebec sur le site immigration Quebec. Programme régulier - Travailleurs qualifié.
       
      Nous rencontrons une première difficulté quant au remplissage des multiples critères, notamment celles des compétences linguistiques ou il nous est demandés de fournir des diplômes de connaissance des langues.
      Car aucune équivalence d'un BAC+3 n'est accessible et selon les lectures malgré cela il faut quand même présenter un examen afin d'avoir un de ces diplômes (TCFQ ou autres). Le passage du TCFQ vaut 230€. Pour l'anglais je peux comprendre. 
       
      Que devons nous faire ? payer ces 230 € juste pour le français à cela il faut rajouter l'anglais, ou ne pas y répondre et laisser les items et perdre un quantité de points pour l'immigration ?
      Merci de nous faire part de vos conseils.
       
      Je tiens à prendre les points les après les autres sachant que j'aurais de très nombreuses questions. Comme trouver un travail avant de faire toutes les démarches ? Combien de temps cela peut prendre ? Scolarisation d'un enfant au Québec etc....
       
      Merci.
       
      Anne-Flore Florian et Marcel
       
       
    • By immigrer.com
      Pénurie de stages pour les infirmières immigrantes
      Des obstacles privent chaque année le Québec de près de 400 diplômées à l’étranger
      13 septembre 2016 |Amélie Daoust-Boisvert | Santé Photo: Michaël Monnier Le DevoirLa présidente de l’OIIQ, Lucie Tremblay, reproche au gouvernement de « faire miroiter » à ces immigrantes la possibilité de travailler comme infirmières au Québec.  Le Québec se prive de près de 400 nouvelles infirmières par an en raison du manque criant de stages disponibles pour les immigrantes qui ont obtenu un diplôme à l’extérieur de la province.
        L’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec (OIIQ) attribue la faute au gouvernement et juge la situation « inacceptable » pour des immigrantes à qui on a fait miroiter la possibilité d’exercer leur métier.
        L’OIIQ reconnaît chaque année l’équivalence des diplômes d’en moyenne près de 800 infirmières formées hors Québec, que ce soit dans une autre province canadienne ou, plus souvent, dans un autre pays. La cohorte s’élevait à 786 infirmières en 2015-2016. De ce nombre, près de 700 pourraient accéder au permis en suivant une formation collégiale, mais il n’y a que 400 places. Les 100 autres infirmières pourraient obtenir leur permis grâce à un stage en milieu hospitalier, mais ces derniers n’acceptent plus de diplômées hors Québec à titre de stagiaires depuis décembre 2015. C’est ainsi que près de 400 infirmières qui pratiquaient dans leur pays d’origine se retrouvent complètement à court d’options.
        C’est ce que dénonce un mémoire que l’OIIQ présentera mardi en commission parlementaire et que Le Devoir a pu consulter.
        La présidente de l’OIIQ, Lucie Tremblay, reproche au gouvernement de « faire miroiter » à ces immigrantes la possibilité de travailler comme infirmières au Québec.« Il y a des obstacles systémiques qui constituent un goulot d’étranglement important », a-t-elle affirmé en entrevue.
        Seulement cinq cégeps offrent le programme d’intégration professionnelle en milieu clinique pour les diplômées hors Québec en soins infirmiers.
        « Le Québec se met dans une position de promesse non tenue », déplore l’OIIQ dans son mémoire, qui sera présenté dans le cadre de l’étude du projet de loi 98, qui modifie le Code des professions. L’OIIQ ajoute même qu’il est « immoral de créer de fausses attentes » et qu’il s’agit d’une situation « inacceptable ».
        « La personne n’exercera pas la profession d’infirmière et elle devra occuper un autre emploi, remarque l’OIIQ dans son mémoire, parfois en deçà de ses compétences et moins bien rémunéré. Sachant cela, aurait-elle immigré ? »
        Le projet de loi 98 a pour objectif de renforcer l’éthique et la gouvernance des ordres professionnels, et a été déposé par la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, en réaction aux recommandations de la commission Charbonneau.

      Contre un commissaire avec plus de pouvoirs
        L’OIIQ prend la parole pour dénoncer cette situation afin de démontrer au gouvernement qu’il fait fausse route en élargissant le rôle de l’actuel Commissaire aux plaintes de l’Ordre des professions. En devenant Commissaire à l’admission, ce dernier pourrait recevoir les plaintes relativement à l’admission à une profession et vérifier le processus d’admission tel qu’il est défini par les ordres professionnels.
        Les pouvoirs de vérification, d’enquête, de recommandation et d’avis du Commissaire seraient étendus.
       
      suite et source: http://www.ledevoir.com/societe/sante/479822/le-quebec-se-prive-de-pres-de-400-nouvelles-infirmieres
    • By Lulumigix
      Bonjour, 
      Je suis au Quebec depuis 2 ans et  je travaille comme infirmière. J'ai ma RP.
      Je souhaite m'inscrire dans une agence intérimaire ( ici on dit agence de placement) . En parcourant les sites internet, je ne sais pas à quelle agence me fier car je ne les connait pas du tout ! 
      Pouvez vous m'en indiquer de fiable sur Montréal et la rive sud?
      Merci 
    • By tangusta
      je m'adresse au infirmières et infirmier(e)s marocain(e)s, tunisien(e)s et algérien(e)s qui sont en cours du processus d'immigration au Quebec ....
      donnez nous vos statistiques ...partagez avec nous vos expérience ...
      manifestez vous .. il faut qu'on s'entre aide ...
      je sais très bien qu'il y a beaucoup parmi vous qui ont pas mal de question ....
      allez ...
    • By cindilou31
      Bonjour
       
      J'aimerais savoir si il y a des infirmièr(e)s ici diplômées en 2012 et venu au Québec par la suite ? Combien d'expériences aviez vous et à quels échelons vous à t'on reconnu ?
    • By aso
      Bonjour,
       
      Ma fille vit au Québec et me dit qu'il est de plus en plus difficile pour les infirmières diplômées du Québec de trouver un emploi à temps plein à la sortie de l'université.
       
      Par ailleurs, d'après ce que j'ai pu lire sur ce forum il semblerait que Québec continue à recruter des infirmières françaises, est ce vrai ?
       
      Je trouve étonnant ce grand écart, votre opinion ?
       
      merci et bonne journée
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines