Jump to content

Les préparatifs pour un départ en 2016


Recommended Posts

  • Habitués

Salut tout le monde !

 

Bon, je voulais quand même partager mon expérience avec tous ceux qui ont des enfants. J'ai une fille unique, 7 ans et demi, depuis le début on l'a associée au projet d'immigration, on lui en a énormément parlé depuis le moment où on a monté notre DCSQ, donc pendant 2 ans on l'a préparée, elle a vu plein de photos et de vidéos, elle avait l'air contente de partir, mais là plus la date approche (12 juillet...), plus ça devient un enfer ! Je suis seule avec elle depuis début mai vu que son père est déjà à Montréal, et elle me fait quotidiennement des crises très violentes, elle finit par m'avouer à demi mot qu'elle veut rester en France avec papa et maman, et là je ne sais plus quoi faire, j'ai pourtant l'impression d'avoir fait le maximum pour l'aider et la préparer... Je suis passée voir une psychologue avec elle la semaine dernière, ça n'a rien changé. Hier après-midi, juste après une crise, elle a carrément fugué de la maison, je l'ai cherchée partout pendant 40 minutes, j'étais en train d'appeler police secours quand elle a sonné à la porte de l'appartement. Sa maîtresse est au courant de la situation, ça me soulage un peu (vu qu'elle ne veut même plus faire ses devoirs et qu'elle arrive en retard chaque matin...). J'ai essayé des médicaments légers sans ordonnance pour la calmer, j'ai essayé les huiles essentielles, rien n'y fait... Elle a des moments calmes, et d'un coup elle va péter un plomb pour n'importe quel prétexte insignifiant... Et les menaces et punitions ne changent rien, plus je la menace, plus la crise s'intensifie, c'est sans fin...

 

Bref, je me sens seule, seule avec elle, mais aussi seule face à ce problème, j'ai l'impression que tout est idyllique dans toutes les familles qui partent au Canada, j'ai l'impression d'être la seule à avoir un enfant qui ne veut pas quitter la France... Je lui ai expliqué longuement les raisons qui nous ont poussé à prendre cette décision, je lui ai répété 1000 fois que c'était aussi pour son avenir à elle qu'on partait, mais ça ne suffit pas.

 

Je ne sais pas si d'autres personnes ici ont vécu ou vivent la même chose, je ne le souhaite à personne, mais c'est vrai que si je voyais d'autres cas similaires, je me sentirais moins seule... Maintenant, tout ce que je souhaite, c'est que ça s'arrange quand on sera sur place et qu'elle verra qu'en fait c'est super ! Moi qui suis plutôt de nature optimiste et heureuse de vivre, en ce moment je sens que je commence à déprimer... :(

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Replies 2.5k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Salut tout le monde !   Dernier jour pour moi à Montréal, je rentre en France demain soir... Certains ont suivi ma semaine sur ma page facebook (les guims à Montréal), mais je viens quand mê

Bonjour tout le monde  Ca y est !! Je suis arrivée à Montreal le Mercredi dernier à 17H (heure de Montreal) • Le passage à la douane a duré deux minutes : vous donnez passport et crp avec le

Bonjour tout le monde !   De mon côté, des nouvelles aussi : hier mon statut est passé à décision prise, on attend les CRP d'un jour à l'autre dans notre boîte aux lettres   Suite

Posted Images

  • Habitués
il y a 3 minutes, Isa78 a dit :

Salut tout le monde !

 

Bon, je voulais quand même partager mon expérience avec tous ceux qui ont des enfants. J'ai une fille unique, 7 ans et demi, depuis le début on l'a associée au projet d'immigration, on lui en a énormément parlé depuis le moment où on a monté notre DCSQ, donc pendant 2 ans on l'a préparée, elle a vu plein de photos et de vidéos, elle avait l'air contente de partir, mais là plus la date approche (12 juillet...), plus ça devient un enfer ! Je suis seule avec elle depuis début mai vu que son père est déjà à Montréal, et elle me fait quotidiennement des crises très violentes, elle finit par m'avouer à demi mot qu'elle veut rester en France avec papa et maman, et là je ne sais plus quoi faire, j'ai pourtant l'impression d'avoir fait le maximum pour l'aider et la préparer... Je suis passée voir une psychologue avec elle la semaine dernière, ça n'a rien changé. Hier après-midi, juste après une crise, elle a carrément fugué de la maison, je l'ai cherchée partout pendant 40 minutes, j'étais en train d'appeler police secours quand elle a sonné à la porte de l'appartement. Sa maîtresse est au courant de la situation, ça me soulage un peu (vu qu'elle ne veut même plus faire ses devoirs et qu'elle arrive en retard chaque matin...). J'ai essayé des médicaments légers sans ordonnance pour la calmer, j'ai essayé les huiles essentielles, rien n'y fait... Elle a des moments calmes, et d'un coup elle va péter un plomb pour n'importe quel prétexte insignifiant... Et les menaces et punitions ne changent rien, plus je la menace, plus la crise s'intensifie, c'est sans fin...

 

Bref, je me sens seule, seule avec elle, mais aussi seule face à ce problème, j'ai l'impression que tout est idyllique dans toutes les familles qui partent au Canada, j'ai l'impression d'être la seule à avoir un enfant qui ne veut pas quitter la France... Je lui ai expliqué longuement les raisons qui nous ont poussé à prendre cette décision, je lui ai répété 1000 fois que c'était aussi pour son avenir à elle qu'on partait, mais ça ne suffit pas.

 

Je ne sais pas si d'autres personnes ici ont vécu ou vivent la même chose, je ne le souhaite à personne, mais c'est vrai que si je voyais d'autres cas similaires, je me sentirais moins seule... Maintenant, tout ce que je souhaite, c'est que ça s'arrange quand on sera sur place et qu'elle verra qu'en fait c'est super ! Moi qui suis plutôt de nature optimiste et heureuse de vivre, en ce moment je sens que je commence à déprimer... :(

 

 

bonjour Isa78

 

je ne suis pas dans ton cas mais je suis mère de 4 enfants et souhaitent partir au Canada également.

 

déjà c'est une très bonne chose que tu lui en as parlé, pour elle cela constitue la confiance et de la considération.

 

puis je vois que tu as consulté un psy et apparemment sans amélioration.

 

pour ma part, tu dis que le papa est à Montréal, de son coté peut être que ce serait bien qu'il lui parle de sa vie là bas (le paysage, les sorties, les gens, les enfants, les écoles....)

 

et surtout lui demandé à elle pourquoi tient elle tant à vouloir rester en France avec papa et maman

 

aussi je ne sais pas si tu es croyante, mais une petite prière pour ta fille le matin et le soir avant de dormir aide énormément.

 

puis Isa78 ne la menace pas ni ne la punie, profite de ses moments de crise pour t’asseoir l'écouter et lui demander ce qui ne va pas. il y a des moments où il faut etre ferme et autoritaire, et parfois dans des situations comme celles-ci répétitives, il faut être calme et à l'écoute.

 

très souvent, nous les parents nous pensons que les enfants sont enfants et ne comprennent rien. or nous étions également comme eux face à nos parents qui souvent nous considéré trop comme des enfants(pour ne pas dire des bébés) et pensaient qu'on ne comprenait rien.

 

donc faisons ce que nous aurions voulu que nos parents fassent lorsque nous avions nos moments de crises douces ou intenses, nous aussi.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci pour ton soutien ! Quand je lui demande pourquoi elle veut rester, c'est surtout pour ne pas quitter ses amies de l'école, et elle nous dit aussi qu'elle est bien en France, mais forcément, elle est dans un environnement protégé, dans une banlieue calme de Paris, elle ne voit pas tout ce qui se passe en France en ce moment, la crise économique, les grèves, le terrorisme (même s'ils en ont un peu parlé à l'école après le 13 novembre...), elle ne voit que sa situation personnelle, elle n'a pas de problèmes, elle est heureuse et ne manque de rien, donc elle se dit, pourquoi partir ?? C'est pas facile de trouver les mots justes pour un enfant de 7 ans, je ne vais pas me lancer dans un cours de géopolitique ;) Donc je regarde plutôt les sujets qui l'intéressent à son niveau, sa future école, la richesse culturelle du Québec, les activités qu'elle pourra faire là-bas, la neige l'hiver, la piscine l'été, les promenades en vélo... Mais sans succès pour le moment... Son père lui parle aussi beaucoup sur Skype, il lui a montré des photos de notre futur appartement et de sa future chambre, des meubles qu'il compte mettre... Mais ça reste abstrait car elle n'est jamais allée au Canada, elle n'a voyagé qu'en Europe pour le moment... Je commence à regretter de ne pas l'avoir emmenée dans un voyage de prospection, mais j'avais peur du décalage horaire pour seulement 8 ou 10 jours de voyage. En fait c'était une bêtise de ne pas le faire, et je recommanderais à toutes les familles d'emmener leurs enfants au voyage de prospection !

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 26 minutes, Isa78 a dit :

Salut tout le monde !

 

Bon, je voulais quand même partager mon expérience avec tous ceux qui ont des enfants. J'ai une fille unique, 7 ans et demi, depuis le début on l'a associée au projet d'immigration, on lui en a énormément parlé depuis le moment où on a monté notre DCSQ, donc pendant 2 ans on l'a préparée, elle a vu plein de photos et de vidéos, elle avait l'air contente de partir, mais là plus la date approche (12 juillet...), plus ça devient un enfer ! Je suis seule avec elle depuis début mai vu que son père est déjà à Montréal, et elle me fait quotidiennement des crises très violentes, elle finit par m'avouer à demi mot qu'elle veut rester en France avec papa et maman, et là je ne sais plus quoi faire, j'ai pourtant l'impression d'avoir fait le maximum pour l'aider et la préparer... Je suis passée voir une psychologue avec elle la semaine dernière, ça n'a rien changé. Hier après-midi, juste après une crise, elle a carrément fugué de la maison, je l'ai cherchée partout pendant 40 minutes, j'étais en train d'appeler police secours quand elle a sonné à la porte de l'appartement. Sa maîtresse est au courant de la situation, ça me soulage un peu (vu qu'elle ne veut même plus faire ses devoirs et qu'elle arrive en retard chaque matin...). J'ai essayé des médicaments légers sans ordonnance pour la calmer, j'ai essayé les huiles essentielles, rien n'y fait... Elle a des moments calmes, et d'un coup elle va péter un plomb pour n'importe quel prétexte insignifiant... Et les menaces et punitions ne changent rien, plus je la menace, plus la crise s'intensifie, c'est sans fin...

 

Bref, je me sens seule, seule avec elle, mais aussi seule face à ce problème, j'ai l'impression que tout est idyllique dans toutes les familles qui partent au Canada, j'ai l'impression d'être la seule à avoir un enfant qui ne veut pas quitter la France... Je lui ai expliqué longuement les raisons qui nous ont poussé à prendre cette décision, je lui ai répété 1000 fois que c'était aussi pour son avenir à elle qu'on partait, mais ça ne suffit pas.

 

Je ne sais pas si d'autres personnes ici ont vécu ou vivent la même chose, je ne le souhaite à personne, mais c'est vrai que si je voyais d'autres cas similaires, je me sentirais moins seule... Maintenant, tout ce que je souhaite, c'est que ça s'arrange quand on sera sur place et qu'elle verra qu'en fait c'est super ! Moi qui suis plutôt de nature optimiste et heureuse de vivre, en ce moment je sens que je commence à déprimer... :(

 

 

Suggestions simplistes, lui as-tu expliqué qu'elle va apporter tous ses jouets avec elle, qu'elle va pouvoir parler par Skype avec ses amis et leur raconter toutes ses nouvelles aventures?

Un enfant sent notre ''inscurité'' (qui est très normale dans ce cas), ton ennui de ne pas être avec ton conjoint, son père!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Oui elle sait que ses jouets vont arriver, l'appartement est vide depuis le 9 juin, on campe avec des matelas par terre, une petite table et 2 chaises, c'est pas facile pour elle... Mais en contrepartie, le container va arriver avant nous, et son père va remettre ses jouets et ses affaires dans sa chambre pour que ce soit prêt quand on arrivera le 12 juillet.

 

Pour skype avec ses amies, oui il faut que je m'en occupe absolument, les mamans de ses meilleures copines sont même venues me voir pour qu'on s'ajoute sur Skype et Facebook pour que les filles restent en contact ! C'est vrai que c'est une super idée ! Vive les nouvelles technologies !

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 3 minutes, Isa78 a dit :

Oui elle sait que ses jouets vont arriver, l'appartement est vide depuis le 9 juin, on campe avec des matelas par terre, une petite table et 2 chaises, c'est pas facile pour elle... Mais en contrepartie, le container va arriver avant nous, et son père va remettre ses jouets et ses affaires dans sa chambre pour que ce soit prêt quand on arrivera le 12 juillet.

 

Pour skype avec ses amies, oui il faut que je m'en occupe absolument, les mamans de ses meilleures copines sont même venues me voir pour qu'on s'ajoute sur Skype et Facebook pour que les filles restent en contact ! C'est vrai que c'est une super idée ! Vive les nouvelles technologies !

Lui parler des nouvelles activités qu'elle va faire et découvrir avec vous, tel que http://www.montrealpourenfants.com/on-sort-on-samuse.html?CID=322, lui proposer une fin de semaine  au http://www.huron-wendat.qc.ca/fra/site-huron.html (en lui expliquant qu'on est pas tous habillés comme cela ;)) ou http://www.valcartier.com/fr/parc-aquatique/  etc.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 4 minutes, dentan01 a dit :

Lui parler des nouvelles activités qu'elle va faire et découvrir avec vous, tel que http://www.montrealpourenfants.com/on-sort-on-samuse.html?CID=322, lui proposer une fin de semaine  au http://www.huron-wendat.qc.ca/fra/site-huron.html (en lui expliquant qu'on est pas tous habillés comme cela ;)) ou http://www.valcartier.com/fr/parc-aquatique/  etc.

 

Merci pour les liens :)

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 19 minutes, Isa78 a dit :

Merci pour ton soutien ! Quand je lui demande pourquoi elle veut rester, c'est surtout pour ne pas quitter ses amies de l'école, et elle nous dit aussi qu'elle est bien en France, mais forcément, elle est dans un environnement protégé, dans une banlieue calme de Paris, elle ne voit pas tout ce qui se passe en France en ce moment, la crise économique, les grèves, le terrorisme (même s'ils en ont un peu parlé à l'école après le 13 novembre...), elle ne voit que sa situation personnelle, elle n'a pas de problèmes, elle est heureuse et ne manque de rien, donc elle se dit, pourquoi partir ?? C'est pas facile de trouver les mots justes pour un enfant de 7 ans, je ne vais pas me lancer dans un cours de géopolitique ;) Donc je regarde plutôt les sujets qui l'intéressent à son niveau, sa future école, la richesse culturelle du Québec, les activités qu'elle pourra faire là-bas, la neige l'hiver, la piscine l'été, les promenades en vélo... Mais sans succès pour le moment... Son père lui parle aussi beaucoup sur Skype, il lui a montré des photos de notre futur appartement et de sa future chambre, des meubles qu'il compte mettre... Mais ça reste abstrait car elle n'est jamais allée au Canada, elle n'a voyagé qu'en Europe pour le moment... Je commence à regretter de ne pas l'avoir emmenée dans un voyage de prospection, mais j'avais peur du décalage horaire pour seulement 8 ou 10 jours de voyage. En fait c'était une bêtise de ne pas le faire, et je recommanderais à toutes les familles d'emmener leurs enfants au voyage de prospection !

 

Je pense aussi qu'un  premier voyage avant le départ définitif est important. 

Les enfants peuvent mettre des images quand on leur parle du Québec. 

Je pense que ce que vous faites déjà est très bien. Que son papa lui explique ce que sera votre nouvelle vie là bas est très bien Lui montrer un maximum de photos de son futur lieu de vie, de sa future école,  de ses futurs loisir pourra certainement l'aider.  Peut être lui prévoir un voyage en France pour voir ses amis , sa famille,  mettre une date qui pourrait la rassurer.

Bon courage et bonne installation au Québec

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a une heure, Isa78 a dit :

Salut tout le monde !

 

Bon, je voulais quand même partager mon expérience avec tous ceux qui ont des enfants. J'ai une fille unique, 7 ans et demi, depuis le début on l'a associée au projet d'immigration, on lui en a énormément parlé depuis le moment où on a monté notre DCSQ, donc pendant 2 ans on l'a préparée, elle a vu plein de photos et de vidéos, elle avait l'air contente de partir, mais là plus la date approche (12 juillet...), plus ça devient un enfer ! Je suis seule avec elle depuis début mai vu que son père est déjà à Montréal, et elle me fait quotidiennement des crises très violentes, elle finit par m'avouer à demi mot qu'elle veut rester en France avec papa et maman, et là je ne sais plus quoi faire, j'ai pourtant l'impression d'avoir fait le maximum pour l'aider et la préparer... Je suis passée voir une psychologue avec elle la semaine dernière, ça n'a rien changé. Hier après-midi, juste après une crise, elle a carrément fugué de la maison, je l'ai cherchée partout pendant 40 minutes, j'étais en train d'appeler police secours quand elle a sonné à la porte de l'appartement. Sa maîtresse est au courant de la situation, ça me soulage un peu (vu qu'elle ne veut même plus faire ses devoirs et qu'elle arrive en retard chaque matin...). J'ai essayé des médicaments légers sans ordonnance pour la calmer, j'ai essayé les huiles essentielles, rien n'y fait... Elle a des moments calmes, et d'un coup elle va péter un plomb pour n'importe quel prétexte insignifiant... Et les menaces et punitions ne changent rien, plus je la menace, plus la crise s'intensifie, c'est sans fin...

 

Bref, je me sens seule, seule avec elle, mais aussi seule face à ce problème, j'ai l'impression que tout est idyllique dans toutes les familles qui partent au Canada, j'ai l'impression d'être la seule à avoir un enfant qui ne veut pas quitter la France... Je lui ai expliqué longuement les raisons qui nous ont poussé à prendre cette décision, je lui ai répété 1000 fois que c'était aussi pour son avenir à elle qu'on partait, mais ça ne suffit pas.

 

Je ne sais pas si d'autres personnes ici ont vécu ou vivent la même chose, je ne le souhaite à personne, mais c'est vrai que si je voyais d'autres cas similaires, je me sentirais moins seule... Maintenant, tout ce que je souhaite, c'est que ça s'arrange quand on sera sur place et qu'elle verra qu'en fait c'est super ! Moi qui suis plutôt de nature optimiste et heureuse de vivre, en ce moment je sens que je commence à déprimer... :(

 

 

Nous avons egalement connu cela avec le meme type d'immigration que vous (je suis parti avant la famille pour preparer l'arrive). Nous avions terriblement culpabilises de les arracher a leur environnement et a leur amis/cousins. Je me souviens de la rentree scolaire tres dure pour moi de voir mes enfants au milieu de la cour sans connaitre personne .... ca a dure 1 journee en fait, le soir elles avaient deja des amies, au bout de quelques mois quand on a fait un bilan, elles nous ont dit que les amies de france pouvaient leur manquer un peu mais que si elles partaient du Canada leurs amies canadiennes leur manqueraient trop.

 

Bilan au bout d'une annee scolaire : elles ont beaucoup plus d'amies qu'en France (la vie de quartier aide beaucoup), elles connaissent beaucoup de monde et sont tres bien integrees ... elles ne veulent pas repartir .

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 30 minutes, Isa78 a dit :

 

Merci pour les liens :)

 

Salut isa78

Au fait je pense que c'est pas facile pour toi aussi d'un coté rester seul avec la petite ,programmer le départ tte cette responsabilité n'est pas facile a gérer seule

Ce que je te propose puisque vous irez bientot de lui dire que si elle se plait pas eh bien on retourne en France juste pour lui laisser un choix et une fois sur place elle saura la difference et se fera de nouveaux amis

Bon courage isa

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 9 minutes, twiklstar a dit :

 

Ce que je te propose puisque vous irez bientot de lui dire que si elle se plait pas eh bien on retourne en France juste pour lui laisser un choix 

 

 

Ça reste risqué, l'enfant pourrait s'accrocher à ça dès le départ et ne faire aucun effort pour essayer de s'intégrer parce qu'elle ne souhaite que retourner en France. Ça peut prendre du temps pour trouver ses nouveaux repères et y faire sa place. Et pour un enfant de cet âge, la notion de durée n'est pas la même que pour un adulte. 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a une heure, Azarielle a dit :

 

Ça reste risqué, l'enfant pourrait s'accrocher à ça dès le départ et ne faire aucun effort pour essayer de s'intégrer parce qu'elle ne souhaite que retourner en France. Ça peut prendre du temps pour trouver ses nouveaux repères et y faire sa place. Et pour un enfant de cet âge, la notion de durée n'est pas la même que pour un adulte. 

 

Oui effectivement, on n'a pas l'intention de lui mentir, à 18 ans si elle veut retourner en France elle fera ce qu'elle veut, mais en attendant, elle restera avec nous,où qu'on soit, au Canada ou ailleurs... Je pense aussi que ça se passera bien quand elle ira à l'école à Montréal, ça ne m'inquiète pas, elle est très joviale et sociable, mais que c'est dur cette transition... Je savais que ce ne serait pas simple car elle a un fort caractère (comme son père et sa mère...), mais je n'imaginais pas que ça irait aussi loin, et maintenant que c'est fait, on ne peut plus revenir en arrière, si on avait su, il ne serait peut-être pas parti 3 mois avant nous, on l'aurait amenée au voyage de prospection avec nous, etc... Mais avec des si.... :)

 

Tout ça pour dire qu'à la préparation à l'expatriation, il faut non seulement donner des infos aux enfants sur ce qui les attend, mais aussi beaucoup les écouter, ce qu'on n'a peut-être pas assez fait pendant 2 ans, en pensant que ça se passerait nickel... On imaginait qu'elle était aussi heureuse que nous de partir, en fait elle a tout gardé pour elle jusqu'à exploser au dernier moment...

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Un enfant reste attaché a son environement et a peur de ne pas avoir d'autres amis jusqu'à ce qu'il decouvre la difference et retroune un autre environement et de nouveau ami 

Pour votre fille c'est comme si elle n'avait plus le choix et veut rester avec ses amis et comme tu as dis isa elle ne manquais de rien alors donnez lui le temps d'etre sur place et elle découvrira la differencr d'elle meme avec tt ce quelle peut faire

Mon intention n'est pas de mentir a un enfant mais imaginez qu'elle change pas d'avis le jour du départ il faudra bien improviser et trouver une solution :j-aime:

Bon courage isa c'est pas facile ni pour grand ni petit une immigration

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 2 heures, Isa78 a dit :

Salut tout le monde !

 

Bon, je voulais quand même partager mon expérience avec tous ceux qui ont des enfants. J'ai une fille unique, 7 ans et demi, depuis le début on l'a associée au projet d'immigration, on lui en a énormément parlé depuis le moment où on a monté notre DCSQ, donc pendant 2 ans on l'a préparée, elle a vu plein de photos et de vidéos, elle avait l'air contente de partir, mais là plus la date approche (12 juillet...), plus ça devient un enfer ! Je suis seule avec elle depuis début mai vu que son père est déjà à Montréal, et elle me fait quotidiennement des crises très violentes, elle finit par m'avouer à demi mot qu'elle veut rester en France avec papa et maman, et là je ne sais plus quoi faire, j'ai pourtant l'impression d'avoir fait le maximum pour l'aider et la préparer... Je suis passée voir une psychologue avec elle la semaine dernière, ça n'a rien changé. Hier après-midi, juste après une crise, elle a carrément fugué de la maison, je l'ai cherchée partout pendant 40 minutes, j'étais en train d'appeler police secours quand elle a sonné à la porte de l'appartement. Sa maîtresse est au courant de la situation, ça me soulage un peu (vu qu'elle ne veut même plus faire ses devoirs et qu'elle arrive en retard chaque matin...). J'ai essayé des médicaments légers sans ordonnance pour la calmer, j'ai essayé les huiles essentielles, rien n'y fait... Elle a des moments calmes, et d'un coup elle va péter un plomb pour n'importe quel prétexte insignifiant... Et les menaces et punitions ne changent rien, plus je la menace, plus la crise s'intensifie, c'est sans fin...

 

Bref, je me sens seule, seule avec elle, mais aussi seule face à ce problème, j'ai l'impression que tout est idyllique dans toutes les familles qui partent au Canada, j'ai l'impression d'être la seule à avoir un enfant qui ne veut pas quitter la France... Je lui ai expliqué longuement les raisons qui nous ont poussé à prendre cette décision, je lui ai répété 1000 fois que c'était aussi pour son avenir à elle qu'on partait, mais ça ne suffit pas.

 

Je ne sais pas si d'autres personnes ici ont vécu ou vivent la même chose, je ne le souhaite à personne, mais c'est vrai que si je voyais d'autres cas similaires, je me sentirais moins seule... Maintenant, tout ce que je souhaite, c'est que ça s'arrange quand on sera sur place et qu'elle verra qu'en fait c'est super ! Moi qui suis plutôt de nature optimiste et heureuse de vivre, en ce moment je sens que je commence à déprimer... :(

 

 

Salut Isa

En lisant ton témoignage je me pose la question si vous ne lui avez pas fait justement trop peur en l'associant à tout ce préparatif intense du départ et peut être une grosse angoisse est née chez elle issue de vos propres craintes inconscientes (désolé pour la psycho de comptoir :) ).

Les enfants sont comme des éponges surtout à cet age et toutes vos émotions conscientes ou inconscientes sont captés par eux: 90% du temps l'enfant sera le reflet de votre état d'esprit profond.

Certes il faut en parler avec les enfants mais pas les "gaver" avec le projet d'autant plus que rarement j'ai rencontré des parents immigrés où l'enfant de cet age n'arrive pas à s'adapter en quelques semaines à leur nouveau lieu de résidence quand les parents prennent l’expérience positivement. Dans ma propre expérience, une de mes filles qui avait à l'époque 7 ou 8 ans (hier elle a passé sa graduation du baccalauréat) est entrée dans sa classe le 2 septembre et avait 8 copines à son anniversaire le 24 septembre ...! Certaines d'entre elles sont encore ses amies aujourd’hui. 

Avoir de l’appréhension de quitter sa famille, oui certainement, voir moins ses grands parents ou ses cousins, certainement mais ses amies d’école, à cet age, ce n'est pas trop un problème.

Si tu le souhaites, je peux te passer les coordonnées d'un couple arrivé il y a 14 mois et en RP depuis 12, qui sont arrivés avec 3 enfants de 10 ans et moins, pour te parler de leur expérience avec les enfants.

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Isa c est dur de te lire pas facile tout ça. Pauvre puce elle est angoissée. Essaie les fleurs de Bach top pour ce genre de situation et tu en prends aussi au moins 25 jours plusieurs fois par jour. Ça ne règlera pas mais ça aidera. Comment tu pourrais trouver des témoignages d autres enfants qu elle écouterait ou lirait ça serait pas mal d enfant à enfant. Faut qu elle sorte ses angoisses ses craintes. Qu elles sont elles ? I

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Isa (pas réussi à citer) tout n'a pas été rose ici non plus les derniers temps avant le départ et même après l'arrivée..ça serait mentir que de dire le contraire (seules quelques personnes proches le savaient)

perdre tous leur repères,  a été compliqué même si ils étaient préparés. se retrouver dans une maison vide à camper, sans leurs jouets, et vivant notre stress et l'excitation du départ, n'a pas aidé. mais comme tu le fais le plus important est de bien lui parler et essayer de lui présenter les avantages d'où on va : nous le gros point positif était la neige à l'arrivée!  il y a aussi un petit livre qui existe le petit explorateur sur le Québec et je sais que ça bien aidé pour mes 2 plus grands ( 9 ans et 6 ans) de voir tout ce qu'ils allaient pouvoir découvrir et de pouvoir en parler avec leur copain....et aussi voir les avantages comme nous une piscine dans l'ecole etc..

pour les copains je leur avais fait faire des petites cartes avec les coordonnées de la page Facebook pour suivre les aventures....et comme ça ils en étaient fiers.de même nous leur avons dit que quand ils seraient un peu plus grand ils rentreraient l'été chez les grands parents, famille et pourraient voir leur copain et ça ça a marché! le plus grand a eu beaucoup de mal à quitter ses copains (gros pleurs une fois tout seul) et on se faisait beaucoup de soucis pour lui, mais en fait c'est le 2eme qui a eu le plus de mal à l'arrivée....donc comme quoi.

 en tout cas aujourd'hui 4 mois après notre arrivée, ils sont super bien intégrés, ont déjà beaucoup d'amis. On essaye de leur faire découvrir au maximum, pour nous du côté de Québec pour l'instant. Et quand on leur parle si ils voudraient rentrer la réponse est déjà un non catégorique..

chaque experience, et chaque enfant différent mais n'hésites pas si tu as des questions! ;)

Aurélie

 

Link to post
Share on other sites

Bonjour à tous,

 

Nous partons avec ma conjointe le 14 août, destination Sherbrooke.

 

Durant la première semaine nous envisageons de prendre une location / appartement Hôtel provisoire le temps de faire toutes les démarches et de trouver notre appartement à Sherbrooke.

 

Que me conseilleriez vous ? Un petit détail nous arrivons avec un chat.

Je ne sais pas trop sur quoi partir du coup pour ce logement temporaire sans que ça nous coûte trop cher.

 

Je vous remercie d'avance pour vos réponses

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Merci à tous pour vos commentaires et merci Lylye de me rassurer, je me sens moins seule ! :)

 

Je compte les jours... Plus que 2 semaines et demi !!!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 3 heures, Isa78 a dit :

Merci à tous pour vos commentaires et merci Lylye de me rassurer, je me sens moins seule ! :)

 

Je compte les jours... Plus que 2 semaines et demi !!!

on m'a parlé de ce livre mais je n'ai pas encore le recul du contenu puisque pas encore acheté
ça peut peut-être aider....

https://www.amazon.fr/Lenfant-expatrié-Accompagner-changements-lexpatriation/dp/2296078591/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1466708384&sr=8-1&keywords=l'enfant+expatrié

 

 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines