Aller au contenu
Loki Svan Kris

Colombie Britannique ou Québec pour un parrainage?

Messages recommandés

Salut à tous!

Je suis Suisse et je viens de me marier au Québec. Ma femme est Québécoise et nous voulons entreprendre une démarche de parrainage.

On hésite pas mal entre resté ici et partir en Colombie Britannique.

Combien de temps peu prendre le délai avant d'avoir ma résidence permanente? Est préférable de la faire au Québec au en CB niveau rapidité et coûts?

On parle tous les 2 plutôt bien l'anglais. On ne veux pas aller à Vancouver mais plutôt Revelstock, Golden, Salmon Arm ou dans ces coins là...

Selon vous comment devrions-nous, nous y prendre?

Pour ma part j'ai tjs un statut de touriste au Canada et j'ai 28 ans (au cas où) :wink:

Merci à tous pour votre aide

Modifié par Loki Svan Kris

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pour la CB, le parrainage se fait au niveau fédéral uniquement. Pas besoin de CSQ. Toutefois, il me semble qu'il faut y résider avant de lancer la demande.

Pour vivre dans la province, Anglais indispensable, simple question de survie. Aussi faire attention au choix de la ville, Salmon Arm, Revelstoke etc... ne sont pas des villes reputées pour avoir une tonne de boulot. Avoir un emploi ici est vital, les couts de la vie étant bien plus élevés qu'au Québec.

Globalement en CB, les seules villes qui proposent vraiment du boulot sont metro Vancouver, Abbotsford, Victoria et le nord de la province.

Kamloops a quelques opportunités dans des domaines précis. Kelowna et Whistler et le reste de Vancouver Island vivent essentiellement du tourisme.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok donc si je comprend bien, la demande serai plus rapide en CB? Vu qu'il n'y a que la demande fédérale et moins cher aussi du coup?

L'anglais n'est pas un soucis, c'est surtout un manque de pratique, après quelques mois ça ira sans problème. Moi je ne suis pas du tout carriériste et je veux travailler comme pilote d'hélicoptère après y avoir fait ma licence et c'est dans les montagne qu'il y a de la job non? Pour ma femme elle cherche un truc plutôt payant mais à de bon diplôme ici donc ça devrai pas être trop difficile. Bosser dans le tourisme ne serai pas un soucis. On aime vraiment pas les grande ville...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ok donc si je comprend bien, la demande serai plus rapide en CB? Vu qu'il n'y a que la demande fédérale et moins cher aussi du coup?

L'anglais n'est pas un soucis, c'est surtout un manque de pratique, après quelques mois ça ira sans problème. Moi je ne suis pas du tout carriériste et je veux travailler comme pilote d'hélicoptère après y avoir fait ma licence et c'est dans les montagne qu'il y a de la job non? Pour ma femme elle cherche un truc plutôt payant mais à de bon diplôme ici donc ça devrai pas être trop difficile. Bosser dans le tourisme ne serai pas un soucis. On aime vraiment pas les grande ville...

Niveau fédéral, il y a des exigences financières qu'il n'y a pas au Québec il me semble.

Aussi, bien penser que si vous êtes dans une petite ville, vous aurez le marché de l'emploi et le salaire en rapport, c-a-d moins élevés que dans une grande ville. La CB est une province chère, prévoir quelques $$$ avant de débarquer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Contenu similaire

    • Par izi93
      Bonjour tout le monde 
      Je voudrais savoir si les représentants de ministères au conseils du MARL on le droit de rabaissé les gens olus bas que terre ? Aujourd'hui ma femme a passé au MARL et une conseillère c'est acharné sur elle depuis le debut de k entretien sans raison valable et lui a meme conseillé de brûlé sont dossier de divorcée et que cela ne peut etre vrais que quelqu'un l aime et que aucun juge n acceptera sont dossier et j en passe des milleur un vrais défoulement ? L autre femme de la sai etait choqué et a la fin de l entretient lui avais dit que son dossier etait complet et que elle s attendait pas a ce que la conseillère du ministère parle comme ca , c'est vraiment choquant  un telle mépris.
      Notre dossier etait bon et complet y avais aucune raison de le refusé.
    • Par zerno123
      Salut à tous,
      je me tourne vers vous pour avoir quelques témoignages et infos de personnes dans la même situation que moi ?
      Je suis une étudiante française qui se réjouit de pouvoir poursuivre pendant un an à la mcgill university de Montréal ?

      J'ai présenté fin août une demande de permis d'études par voie postale à Paris tout de suite après avoir reçu le mail d'approbation du CAQ.

      -le 1/08, je reçois ce mail de Canada Visa Application Service:

      Dear Applicant/Cher(e) Client(e),
      We would like to inform you that your application has been processed in our office on 30 Jul 2018
      You can track the status of your application through our website mentioned below using your tracking number.
      Tracking Number:x
      http://www.vfsglobal.ca/canada

      -le 7/08, je reçois deux mail et un sms identique de VFS Response Mail:

      Cher X, La demande de visa, n° de suivi x est en cours de traitement au Bureau de Visa Canada. Merci de NE PAS REPONDRE à cet email.

      Et depuis, plus rien.
      Le tracking VFS indique Visa application, tracking ID No.X is being processed at the Canada Visa Office, PARIS.
      J'ai téléphoné à VFS qui me confirme que mon dossier est un cours de traitement à l'ambassade.

      J'ai lié mon compte en ligne à ma demande sur le site de gouvernement canadien CIC et j'ai le tableau ci-joint quant au suivi de ma demande.


      Voilà mon histoire! Je m'inquiète sérieusement car mon vol pour Montréal est prévu pour le 20 août et j'aurais souhaité avoir le temps de trouver un logement avent le début des cours prévu le 28 ;)

      J'espère que certains d'entre vous auront quelques infos à me communiquer quant aux procédures suivies, aux délais, aux moyens de faire bouger le choses..

      En tout cas, merci d'avoir pris le temps de lire mon pavé  ?


    • Par etudiant15
      SALUT,
      s'il vous plait c'est urgent.
       
      on m'a récemment refusé le visa touristique cause de ma situation financière et  qu'il ne sont pas convaincu que je reviendrais 
      maintenant mon père qui vit au Quebec veut me parrainé
      je remplie le dossier du parrainage , j'ai trouvé une question qui me demande un IUC ,- quand j'ai fait ma demande visa touristique on m'a donné un IUC -
      est ce que je dois l’écrire dans ma demande de parrainage ? 
      et est ce que ça va jouer un rôle important dans le traitement de ma demande ?
      merci
    • Par cedesbiens
      Bonjour,
      Ma copine a fait une demande d'immigration en tant que travailleur qualifié à l'interieur du canada.
      Ils ont reçu les documents demandés au mois de mars et on attend toujours après une réponse. On ne sait pas du tout combien de temps cela peut prendre mais pour l'instant c'est difficile de trouver un visa pour rester ici. Elle a déjà eu le Working Holiday en premier pour ensuite transférer vers un visa étudiant pour étudier le français. Son visa étudiant est bientôt terminé et ont ne sais plus quoi faire pour qu'elle puisse rester ici.
      Vous avez des conseils?

      Merci.
       
    • Par tlelievre
      J’ai été témoin d’une initiative prise par mon employeur qui, à mon humble avis, a le mérite d’être partagée.
       
      Je me prénomme Thomas, PVT français résidant et travaillant actuellement sur la Rive-Sud de Montréal. J’ai intégré la compagnie ISAAC Instruments durant le mois de juin de l’année dernière en tant que développeur web. ISAAC Instruments est une société en pleine expansion qui offre présentement une multitude de postes à pourvoir. Cependant, en raison de la rareté de la main-d’œuvre en TI, la compagnie a ouvert ses horizons et a diffusé ses offres d’emplois à l’international. Or, cela peut être extrêmement risqué aussi bien pour l’employeur que pour le postulant.
       
      Du point de vue du candidat, le fait de se lancer tête baissée dans une telle aventure sans avoir bien réfléchi auparavant peut vraiment être une source de stress, de complications et de frustrations. Il n’est pas simple de repartir à zéro à l’étranger. Il faut y être préparé. De plus, du côté des employeurs, c’est un gros risque d’engager quelqu’un qui pourrait brutalement décider de partir, car il réalise que sa nouvelle vie au Québec ne lui convient pas.
       
      Afin de pallier à ces problèmes, ISAAC Instruments a eu l’idée de créer et d’organiser des entrevues « Découverte et Immersion ».
       
      Je vais vous expliquer en détail le déroulement de ce type d’entretien tel que réalisé chez ISAAC Instruments. Tout d’abord, un premier contact est effectué par visioconférence. À l’issue de ce premier entretien à distance, si le candidat répond aux attentes, la compagnie organise et offre au candidat un voyage de trois jours au Québec. Durant la première journée, le postulant rencontre ses futurs employeurs et collègues et découvre le contexte dans lequel il sera amené à travailler. Le but de la deuxième journée est de faire découvrir la vie, la culture québécoise au travers d’une visite de la ville de Montréal et de ses environs. De plus, durant cette visite, l’entreprise propose à certains de ses employés étrangers de partager avec le candidat leurs propres expériences. La troisième journée est une journée libre où le postulant peut organiser sa propre journée en fonction de ses envies.
       
      Ce genre d’initiative peut réellement aider à la fois l’entreprise pour confirmer que la personne répond bien aux attentes et le candidat pour se rendre compte si le contexte lui convient, si sa personnalité, son tempérament est bien en accord avec la culture et les valeurs de sa future entreprise et plus globalement avec la culture du pays.
       
      De plus, ayant été choisi pour partager mon expérience, j’ai pu constater que ce type d’entretien est très apprécié des candidats. Cela les rassure et les conforte dans leur choix de venir travailler au Québec. Je trouve vraiment cette initiative très innovatrice et je ne peux que l’approuver à 100%.
    • Par girsalome
      Bonjour à tous,
       
      Je poste ici un message car je suis en train de réfléchir à suivre un doctorat en linguistique à l'Université Laval à Québec et j'ai donc plusieurs questions:
      -Que pensez-vous de l'Université Laval?
      -Québec, est-ce une bonne ville pour y vivre? (qualité, recherche d'emplois, loyers, animaux etc.)
      -Avec le visa étudiant, est-ce possible que mon compagnon soit avec moi? En effet, le doctorat est d'environ trois ans , ce qui représente un grand changement de vie.
       
      Je suis de nationalité française, lui hollandaise et nous vivons au Portugal.
       
      Merci beaucoup!
      Salomé
    • Par Aleka
      Allo,   Alors je vivais au Canada en tant qu'étudiante j'ai fini mes études en 2015 mais malheureusement pour moi j'ai du partir à cause d'un problème en immigration que j'ai eu . Je suis donc retourné dans mon pays le Bénin au mois de Novembre dernier . J'ai déjà lancé ma demande de résidence permanente il y a peu de temps mais voilà afin de vite repartir retrouvé ma famille et mon copain qui lui est détenteur d'un Permis de travail post-diplôme , en attente de sa résidence tout comme moi , nous voulons savoir si dans notre cas le mariage serait une solution : ce qui me permettrais de faire une demande de permis de travail ouvert sur la base de la durée du PTPD de mon copain, tout en sachant qu'il a un travail qui fait partie de la catégorie A de la CNP et qu'il est tout à fait capable de me prendre en charge . Je sais que cela se fait quand on est sur le territoire mais ce que je ne sais pas c'est est ce que cela est tout aussi possible lorsque l'époux / se qui veut se faire parrainer vit à l'étranger ?   Merci pour vos réponses .
    • Par Emilymyha
      Bonjour, 
       
      Je me pose de plus en plus de questions suite à mon orientation scolaire. Je suis lycéenne en première L passant pour la rentrée 2018-2019 en Terminale L en France. Je souhaite par la suite continuer mes études au Canada. Mais voilà je me pose certaines questions:
      - Dois-je être parrainée avant (durant) ou après mon visa d’étudiant? 
      - Quelle est la durée minimale pour obtenir le parrainage ? 
      - Le parrainage joue-t-il sur le coûts d’adhésions aux universités ? 
       
      Merci d'avance pour vos réponses 
       
    • Par clemsache
      Bonjour
      Je voudrais savoir s'il ya une equivalence ontarienne du document quebecois"Declaration de soutien Financier"
      Merci de votre prompte reponse.
      C'est pour mon fils qui est entrain d'appliquer pour un permis d'etude du Cameroun.
  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles