Jump to content

Et c'est reparti!


Recommended Posts

  • Habitués

Santé

L'enfer pour deux médecins

Caroline D'astous

Le Journal de Montréal

28/06/2011 05h24

Les Québécois sont les citoyens qui attendent le plus longtemps pour obtenir une consultation médicale. Malgré ça, deux omnipraticiens français se heurtent aux lenteurs administratives du Collège des médecins. Si bien qu'ils risquent de se tourner vers d'autres pays.

Trop de troubles ?

Les docteurs Robert Herling et Jean-Christophe Lebel, omnipraticiens, ont tout fait pour venir pratiquer au Québec, à Saint-Côme : ils ont rempli les formulaires, en France, vendu leur clinique, etc. Ils ont même acheté une maison de 400 000 $, lors d'un séjour, dans l'espoir de venir s'installer.

Or, après deux ans, le Collège des médecins n'arrive toujours pas à trouver des stages où ils puissent obtenir le permis de pratique, autres qu'en Abitibi, ou dans le Bas-du-Fleuve. Ce qu'ils refusent.

Devant la lenteur du Collège, le Dr Lebel a été contraint d'accepter un poste en Suisse, où il a obtenu ses permis et la reconnaissance des diplômes en deux mois.

Quant au Dr Herling, il a jusqu'au 1er octobre pour se trouver un poste. Sinon, il pourrait bien s'envoler vers les Émirats arabes unis.

Cette situation survient alors que l'édition 2010 du Sondage national des médecins indique qu'à peine 35,2% des Québécois peuvent consulter dans les 24 heures. Ce chiffre baisse à 32 % pour les spécialistes au Canada.

Déception au village

Le risque de perdre le dernier médecin cause la colère à Saint-Côme. «Le seul médecin de famille est à 40 minutes et la lenteur du Collège des médecins va nous faire perdre deux médecins motivés », dénonce Marthe Venne, du Comité des citoyens.

«Au gouvernement, tout est correct et rien n'avance avec le Collège», dénonce le maire, Jocelyn Brault.

Idem pour le député de Berthier, André Villeneuve, qui accuse le ministre de la Santé d'être incapable de prendre ses responsabilités afin de respecter l'entente France-Québec.

Entente France-Québec

Il existe, depuis 2009, une entente France-Québec concernant l'arrangement de reconnaissance mutuelle pour favoriser la mobilité de la main-d'oeuvre médicale.

Or, les médecins estiment que le Québec ne respecte pas cette entente. À preuve, les permis sont d'une durée de cinq ans, et rien ne garantit le renouvellement. Une situation inacceptable, selon le Dr Lebel.

«Les médecins étrangers subissent un stress psychologique. En plus de n'avoir aucune liberté pour l'endroit d'installation, on nous donne un permis restrictif. Qu'est-ce qui arrive s'il n'est pas renouvelé : il faut retourner en catastrophe en France?» questionne-t-il

http://fr.canoe.ca/infos/quebeccanada/sante/archives/2011/06/20110628-052402.html

Ça arriverait presque à me faire rire, à force!!

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Les permis ne sont pas d'une durée de 5 ans. Ils sont renouvelable tous les ans pendant 5 ans et ensuite nous obtenons automatiquement un permis du Quebec qui nous permet d'exercer n'importe où dans la province.

Franchement quand on se paie une maison â 400000 $ on peut loger dans un motel d'Abitibi pendant 3 mois.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Les permis ne sont pas d'une durée de 5 ans. Ils sont renouvelable tous les ans pendant 5 ans et ensuite nous obtenons automatiquement un permis du Quebec qui nous permet d'exercer n'importe où dans la province.

Franchement quand on se paie une maison â 400000 $ on peut loger dans un motel d'Abitibi pendant 3 mois.

Quand on vend tout et qu'on investit 400 000$ dans la province en plus de vouloir y exercer, on peut s'attendre à un peu plus de célérité de la part des autorités qui sont bien contentes d'avoir des médecins qui veulent venir s'installer et palier le manque ...

Apparemment la Suisse et les EAU l'ont bien compris ... et vont rafler la mise pendant qu'il manquera toujours 2 toubibs de plus au Québec.

Le Québec peut se rassurer, il conservera les taxes payées sur la maison pour l'achat et la revente ... quelques picaillons rapidement gagnés.

C'est un peu le paradoxe avec les métiers en demande. Le Québec veut bien les accueillir et fait des ententes favorisant l'obtention du CSQ mais les ordres, collèges et autres trainent tellement des pieds et émettent tellement de restrictions et de conditions que finalement le manque ne se comble jamais et s'agrandit parfois.

Edited by Baker & Hattaway
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ah... et voilà LE sujet qui m'inquiète, l'ombre la plus menaçante au tableau de mon projet québécois... Sérieux, ça fait flipper nea.gif

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Quand on vend tout et qu'on investit 400 000$ dans la province

Je ne saisis pas comment on peut dire qu'ils ont investi dans la province. Je veux dire, que gagne le Québec avec l'achat de leur propriété?

Il y a les anciens proprios qui y gagnent quelque chose et les nouveaux proprios qui viennent de faire une transaction immobilière. Mais le Québec, pourquoi aurait-il une dette envers eux?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Je ne saisis pas comment on peut dire qu'ils ont investi dans la province. Je veux dire, que gagne le Québec avec l'achat de leur propriété?

Il y a les anciens proprios qui y gagnent quelque chose et les nouveaux proprios qui viennent de faire une transaction immobilière. Mais le Québec, pourquoi aurait-il une dette envers eux?

Les taxes sur l'achat et celles que le Québec va percevoir sur la vente. J'imagine aussi qu'il y a des actes payants pour ce genre de transaction.

Et les menus frais pour l'immigration ...

Le Québec n'a pas de dette envers eux pantoute. Ce n'est pas le Québec qui est à remettre en cause dans ce cas là. Le provincial fait ce qu'il doit faire, favoriser la venue de professionnels dont le métier est en demande, accélerer le processus de CSQ, passer des ententes avec d'autres pays, etc ... La job est faite.

Ce qui coince, ce sont les ordres, les collèges et tous ceux qui régissent telle ou telle profession.

Ils manquent de professionnels mais ça les fait aussi un peu ch**r qu'ils viennent à égalité avec les "nationaux". Ils préfèreraient qu'ils viennent mais une coche en dessous, histoire de ne pas trop prendre de place, de résponsabilités, de clientèle, etc ...

C'est le même problème avec les ingénieurs et les infirmières.

Une infirmière française reconnue infirmière bachelière peut rapidement passer ASI (chef infirmière) et donc commander tout un service d'infirmières, infirmières auxiliaires, préposées, etc ... Avec un salaire plus élevé que des infirmières québécoises techniciennes qui auront plus d'ancienneté.

Rien n'empêchera ces infirmières de vouloir devenir clinicienne, ce qui pourra leur donner des postes encore plus importants.

C'est pour ça que l'OIIQ traîne des lattes pour accepter l'entente et bien que je crois qu'il y a eût des propositions, je ne suis même pas sûr que ce soit signé. Et dans les propositions, il y a une date d'obtention du diplôme pour prétendre à l'équivalence bachelière.

Faudrait pas que toutes celles qui soient installées puissent avoir des prétentions d'un seul coup ...

Edited by Baker & Hattaway
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

De toute façon il n'a pas de retard dans la procédure, il y 2 medecins qui refusent des stages parce que trop loin de leur petit chez eux !!

Le CMQ leur a proposé des stages, c'est toujours mieux que tout ces medecins qui en attendent depuis des années

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

En effet, si on leur accorde leur chance, mais qu'ils lèvent le nez parce que l'emplacement ne leur convient pas, c'est dommage.

C'est triste quand même qu'en bout de ligne St-Côme n'ait pas eu ces médecins (peu importe la raison pour laquelle ça ne fonctionne pas) parce qu'il ne faut pas se le cacher, dans Lanaudière-Nord, il y a un besoin important de médecins.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je ne saisis pas comment on peut dire qu'ils ont investi dans la province. Je veux dire, que gagne le Québec avec l'achat de leur propriété?

Il y a les anciens proprios qui y gagnent quelque chose et les nouveaux proprios qui viennent de faire une transaction immobilière. Mais le Québec, pourquoi aurait-il une dette envers eux?

Les taxes sur l'achat et celles que le Québec va percevoir sur la vente. J'imagine aussi qu'il y a des actes payants pour ce genre de transaction.

Et les menus frais pour l'immigration ...

Donc, il y a les taxes sur l'achat, en effet qui sont "l'investissement" au Québec. C'est quand même peu non? Pour les autres frais, ils paient les salaires du notaire et des autres personnes impliquées dans la transaction.

Je me suis peut-être questionnée pour rien, mais la formulation initiale me donnait l'impression que parce qu'ils avaient acheté une maison de 400 000$ au Québec, il fallait leur dérouler le tapis rouge.

Tant mieux si ce n'est pas ça qui est écrit.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

;

En effet, si on leur accorde leur chance, mais qu'ils lèvent le nez parce que l'emplacement ne leur convient pas, c'est dommage.

C'est triste quand même qu'en bout de ligne St-Côme n'ait pas eu ces médecins (peu importe la raison pour laquelle ça ne fonctionne pas) parce qu'il ne faut pas se le cacher, dans Lanaudière-Nord, il y a un besoin important de médecins.

Oui c'est con, mais c'est la loi de l'offre et de la demande.

Surtout que si on peut leur reprocher de lever le nez pour leur stage, on peut aussi reprocher au collège des médecins de ne pas faire un effort d'accomodements pour les faire venir.

Il y a tellement d'accomodements déraisonnables par ailleurs ...

Je me suis peut-être questionnée pour rien, mais la formulation initiale me donnait l'impression que parce qu'ils avaient acheté une maison de 400 000$ au Québec, il fallait leur dérouler le tapis rouge.

Tant mieux si ce n'est pas ça qui est écrit.

Non non, pas du tout dans l'idée de leur dérouler le tapis rouge. Ce n'est pas ça que je voulais dire.

Au temps pour moi si je n'ai pas été clair.

Mais quand on investit cette somme dans un pays, c'est pour s'y installer, normalement, pas pour spéculer.

Donc, pour qu'il y ai deux toubibs de plus à Ste Côme, ils auraient pu trouver un modus vivendi.

Link to comment
Share on other sites

Donc, pour qu'il y ai deux toubibs de plus à Ste Côme, ils auraient pu trouver un modus vivendi.

Très honnêtement, je pense que l'Ordre n'en a rien à cirer qu'il y ait ou pas des médecins à Saint Côme, il n'est pas là pour ça.

Qui peut nourrir la moindre illusion à son sujet ?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
<br />En effet, si on leur accorde leur chance, mais qu'ils lèvent le nez parce que l'emplacement ne leur convient pas, c'est dommage.<br /><br />C'est triste quand même qu'en bout de ligne St-Côme n'ait pas eu ces médecins (peu importe la raison pour laquelle ça ne fonctionne pas) parce qu'il ne faut pas se le cacher, dans Lanaudière-Nord, il y a un besoin important de médecins.<br />
<br /><br /><br />

C'est sur que c'était nécessaire des les envoyer a l'autre bout de la province pour leur stage, ils n'auraient sans doute pas été utile dans le coin de Joliette.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Très honnêtement, je pense que l'Ordre n'en a rien à cirer qu'il y ait ou pas des médecins à Saint Côme, il n'est pas là pour ça.

Qui peut nourrir la moindre illusion à son sujet ?

C'est sur que c'était nécessaire des les envoyer a l'autre bout de la province pour leur stage, ils n'auraient sans doute pas été utile dans le coin de Joliette.

Bah voilà ! Tout à fait d'accord avec vous deux les gars.

Donc entre le collège qui s'en fout et qui, limite, mettrait peut-être un peu des batons dans les roues pour "protéger" les toubibs nationaux, les St Cômiens vont aller attendre leurs 12 heures à l'urgence et des suisses auront une attente, chez un généraliste, de 10 mn ...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Un modus vivendi .....

J'arrive avec mes $$$$$$$$$$$ et le maire intervient auprès du député qui connait le President du College et qui permet a 2 medecins français de s'installer a Ste Côme sans faire de stage !!!!

Comment vont réagir les autres Medecins qui attendent patiemment en travaillant pour faire vivre leur famille que le College leur organise un stage a val d'or ?

Ils voulaient que le Quebec se plie a leurs exigences, ils démontrent qu'en 2 ans ils ne se sont pas renseignés sur le mode de fonctionnement des permis restrictifs Quebecois.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Mouais... autant je suis d'accord avec Équinox, on leur a proposer un stage tout de meme c'est eux qui ont refusés. Autant je suis aussi d'accord avec Grizzli et Baker sur le fait que doit y avoir d'autres stages a leur proposer ailleurs aussi !

Mais des gens qui viennent ici, médecin (qui avait peut etre leur cabinet en France), on leur dit, tu vas refaire un stage, pis tu vas aller dans un trou perdu, pis je sais pas quoi d'autre encore... ok why not, mais offre leur une compensation a un moment donné, je sais pas moi, un peu comme en France quand ils font venir les médecins en campagne (des aides financieres ou autre).

Parce que ca fait ca, plus ca, plus ca, plus ca, pis le gars il se dit, pourquoi me faire ch**r ici aller qu'on me propose mieux en Suisse...

Je fais peut etre ma suisse d'ailleurs en me mettant au milieu, mais, faut se mettre a leur place aussi. On te propose mieux en Suisse (ou peut etre pareil), mais avec plus de considération qu'ici, moi aussi j'aurais repris mes valises et je serais partie, surtout si rien ne retient ici finalement et que personne ne te veut (ou du moins ils te le font mal savoir) <_<

En se mettant dans leurs chaussures si d'un coté on te dit vient on t'offre un poste maintenant et de l'autre on t'envoie ou tu veux pas aller... le Québec est bien mignon, mais je peux comprendre que y'en ait qui veulent pas faire autant de sacrifices pour meme pas un merci d'etre venu <_<

Parce que justement les médecins, faudrait peut etre leur ouvrir le tapis rouge un peu, vu comment il en manque cruellement !

Edited by laureenfr
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J'arrive avec mes $$$$$$$$$$$ et le maire intervient auprès du député qui connait le President du College et qui permet a 2 medecins français de s'installer a Ste Côme sans faire de stage !!!!

Il dure combien de temps ce stage ? Et t'es considéré comme médecin ou ils te font faire des trucs de "on reprend tout de la base" ?

Parce que c'est peut etre ce que ce sont dit les francais, tu sais stage = base du boulot = pourquoi j'en referais un que je suis médecin, ect... enfin c'est ce que je me poserais comme question (d'ou se renseigner comme tu dis).

Parce que je veux bien que les gars refassent un bout de stage pour apprendre les médicaments et tout ca d'ici et les pratiques, mais la médecine francaise et canadienne doit pas y avoir trop de changement pour faire un diagnostic sur un patient. Il me semble qu'un rhume est un rhume (ou autre) et que quand tu éternues ca fait pas plus canadien que francais non ?

Bref, je veux bien qu'ils protègent la profession et leur membre, mais la quand on manque de bras, faut pas abuser et faudrait pas prendre les gens trop longtemps pour des cons aussi !!! :angry:

(ps : j'ai fait mon coup de gueulante, ca fait du bien merci ! :ph34r: )

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Un petit mois de vacances au Québec histoire de bien se renseigner, je ne peux croire qu'en tant que médecin ils ne pouvaient se payer ça...

Je n'ai pas envie de me faire soigner par un médecin qui a eu son diplome dans une boite a surprise ou contre des espèces sonnantes et trébuchantes , les ordres ne sont pas faciles mais au moins assurent une certaine protection.

Ils auraient du brailler durant les elections , L'opposition en aurait fait ses choux gras..puis ils auraient peut etre ramassé un job sur le plateau...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

<br />En effet, si on leur accorde leur chance, mais qu'ils lèvent le nez parce que l'emplacement ne leur convient pas, c'est dommage.<br /><br />C'est triste quand même qu'en bout de ligne St-Côme n'ait pas eu ces médecins (peu importe la raison pour laquelle ça ne fonctionne pas) parce qu'il ne faut pas se le cacher, dans Lanaudière-Nord, il y a un besoin important de médecins.<br />
<br /><br /><br />

C'est sur que c'était nécessaire des les envoyer a l'autre bout de la province pour leur stage, ils n'auraient sans doute pas été utile dans le coin de Joliette.

Effectivement, mais les places de stages au pourtour des universités sont accordés aux étudiants Québécois. Les stages à Alma, Val d'or, Rouyn et en Gaspésie ont été créé pour pallier à la demande de stage pour les médecins étrangers.

Edited by Equinox
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le stage dure 3 mois, il permet d'évaluer les capacités du médecins (croyez moi c'est plus que nécessaire) et il coute 13000$ entièrement par le RSQ. Le candidat médecin ne débourse rien pour le stage dès qu'il est sélectionné par un établissement.

Par contre les candidats doivent vivre sur leur réserve pendant le stage et se payer le logement.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement