Jump to content

Besoin d'orientation


Recommended Posts

Bonjour, 

 

J'ai 44 ans, je suis seule, et je souhaiterai m'installer au Québec (mon anglais est encore un peu ... hésitant, mais j'y travaille).

J'ai tenté de lire quelques autres sujets ici, cela me semble compliqué à comprendre, en particulier le fait qu'il y a plusieurs démarches possibles.

 

Je suis en reconversion professionnelle (ex-comptable -> futur développeuse) je souhaite travailler à mon compte. En France je vais créer une entreprise individuelle.

 

Je souhaiterai donc 'seulement' pouvoir avoir le droit d'entrer au Canada, de tenter ma chance à mon compte, et puis si ça ne marche pas ... et bien ce sera tant pis pour moi, je reviendrai en France.

 

Je suis handicapée (physique) je crains que ce soit un frein...

 

J'ai un peu d'argent de côté, justement pour avoir quelques mois pour trouver comment gagner ma vie, mais aussi je continuerai de percevoir ma rente d'environ 1000 € canadiens par mois.

 

Euh voilà, je vous ait un peu raconté ma vie, j'avoue je ne trouve pas quelle procédure conviendrai à mon cas ... s'il y en a une. 

 

D'avance merci pour vos éclairages

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Le Canada desire avoir des jeunes ou de jeunes familles. De plus, les immigrants sont acceptés lorsqu’ils viennent travailler dans les entreprises qui ont des besoins de main-d’oeuvre.  Un travailleur autonome n’est pas nécessairement un candidat intéressant a ce point.  
Malheureusement pour vous, votre age aussi risque d’être un frein à l’immigration dans notre pays. Rien ne vous empêche de faire un profil sur Arrima mais ne dépensez pas trop dans ce projet. 
 

Edited by Qc19
Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Le droit de seulement entrer et y faire ce que tu veux n'existe pas... A part la résidence permanente qui te sera très dur à avoir (seule, age, et durée des procédures très longue)

 

Tous les statut sont expliqués très clairement sur le site d'immigration canada et immigration Québec 

Edited by juetben
Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 4 heures, Steph52 a dit :

 

 

J'ai un peu d'argent de côté, justement pour avoir quelques mois pour trouver comment gagner ma vie, mais aussi je continuerai de percevoir ma rente d'environ 1000 € canadiens par mois.

 

 

Vous avez déjà obtenu des réponses, pour ma part, je rebondis sur cette partie. Je ne sais pas si la rente que vous recevez est en lien avec votre handicap. Si c'est le cas, êtes-vous certaine de pouvoir la percevoir en résidant dans un autre pays? 

Link to post
Share on other sites

Alors ... pour répondre, dans l'ordre.

 

Pour moi 'tenter ma chance', ça veut dire : que je n'ai pas l'intention de prendre le travail d'un canadien, que j'espère pourvoir créer mon propre emploi, que je n'espère pas une quelconque aide sociale, et que, donc, si toutefois ça ne marche pas, je reviendrai ici. Je ne compte pas vendre ma (vieille) maison, et je comptais garder un peu d'argent pour un billet d'avion retour. Juste au cas où.

 

Oui, je ne me suis renseignée, je suis certaine de continuer à percevoir ma rente dans un autre pays, n'importe où en fait, y compris sur un autre continent.

 

J'ai commencé à lire un peu ce qui se dit sur le site Arima.

 

Et, en effet, ça me semble ... compromis.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 28 minutes, Steph52 a dit :

Alors ... pour répondre, dans l'ordre.

 

Pour moi 'tenter ma chance', ça veut dire : que je n'ai pas l'intention de prendre le travail d'un canadien, que j'espère pourvoir créer mon propre emploi, que je n'espère pas une quelconque aide sociale, et que, donc, si toutefois ça ne marche pas, je reviendrai ici.

Ca ne fonctionne pas comme ca. Vous ne pouvez pas arriver ici et vous installer et travailler.  Vous devez avoir un permis de travail et cela est très difficile a obtenir. 

Premièrement, dès votre arrivée en sol canadien, les agents de l'immigration pourront limiter votre séjour a quelques semaines selon les finances que vous avez.... ou pire, en voyant votre dossier ARRIMA ou tout autre indice de vouloir vous installer ici sans permission du gouvernement, vous remettre sur le prochain avion pour un retour dans votre pays.

 

C'est le gouvernement canadien qui vous donnera la permission si vous faites la demande et que votre profil correspond aux besoins d'un employeur. Il n'y a pas d'autres moyen. 

 

Je rajoute que OUI.... votre plan a pour effet de prendre la place d'un canadien au travail car une entreprise qui ferait affaires avec vous, l'embaucherait pas une personne localement. 

 

 

 

Edited by Qc19
Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 3 heures, Steph52 a dit :

Alors ... pour répondre, dans l'ordre.

 

Pour moi 'tenter ma chance', ça veut dire : que je n'ai pas l'intention de prendre le travail d'un canadien, que j'espère pourvoir créer mon propre emploi, que je n'espère pas une quelconque aide sociale, et que, donc, si toutefois ça ne marche pas, je reviendrai ici. Je ne compte pas vendre ma (vieille) maison, et je comptais garder un peu d'argent pour un billet d'avion retour. Juste au cas où.

 

Oui, je ne me suis renseignée, je suis certaine de continuer à percevoir ma rente dans un autre pays, n'importe où en fait, y compris sur un autre continent.

 

J'ai commencé à lire un peu ce qui se dit sur le site Arima.

 

Et, en effet, ça me semble ... compromis.

J'adore cette expression ne pas prendre le travail d'un canadien... En venant ici tu fais forcément le travail qu'on canadien peut faire, même en créant ton entreprise.

Tu ne comptes pas avoir d'aides... Mais quand tu vas faire ton rapport d'impôts tu recevras des aides et des crédits d'impôt...  Tu vas faire quoi? Un chèque au gouvernement en leur expliquant que tu n'en veux pas... Laisse moi en douter!

Link to post
Share on other sites

J'avoue je ne me suis absolument pas intéressée aux impôts ni aux rapports d'impôts, je n'ai aucune idée de comment ça marche là-bas. Le Canada m'attire parce que c'est une démocratie. Et qu'il se trouve que dans l'une de ses régions je n'aurai pas de problème de langue :) 

 

Quand à l'idée que je vais prendre le travail d'un canadien ... c'est une vision un peu particulière de l'immigration non ?

Dans l'hypothèse où je réussirai à bosser suffisamment pour gagner de quoi vivre, cela veut dire que j'irai dépenser ce que je gagne dans les commerces du pays, et puis je paierai des impôts j'imagine et des cotisations sociales. 

Ainsi, à un tout petit niveau, je participerai à la bonne santé économique, et donc à la création de nouveaux emplois.

C'est ça l'économie : un cercle vicieux... ou un cercle vertueux.

 

Evidemment, je n'envisage même pas l'hypothèse de rester de manière illégale. J'suis bien trop vieille pour jouer à cache-cache avec la police ^_^ 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Je vous invite a faire le total des points que vous pourriez recueillir sur ARRIMA...   Ca vous prend 50 points pour être considérée a l'immigration. Cette grille pourra surement vous aider a déterminer vos chances réelles de sélection. 

http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/publications/fr/divers/GRI_SelectionProgReg_TravQualif2018.pdf

N'oubliez pas que seuls les diplômes obtenus comptes dans cette sélection et que certains postes requiert des formations additionnelles pour pouvoir travailler ici..  (comme la comptabilité.) 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Quand je lis tes propos, j'ai l,impression que tu hésites et que tu ne sais pas trop quoi faire, immigrer mais "pas complètement" mais aussi investir dans ton pays d'origine mais "  pas à fond", et la ça créée un soucis vu que si tu ne t'engages pas à fond dans un projet, dis toi que ça va ¸être difficile d'en réussir.

 

Pour les jeunes, il existe le PVT (Permis Vacances Travail) qui donne aux français 2 ans de résidence temporaire au Québec, donc suffisamment le temps pour visiter, travailler et étudier au Québec et donc avoir une idée précise quant à leur orientation future, donc de rester ou retourner en France, or avec ton age cela n'est pas possible et donc il te reste juste de faire la demande d'immigration mais que cela demande de l'engagement, de l'énergie, du temps et d'argent.

 

Pour ce qui est de la procédure d'immigration via le Québec, elle est non seulement compliquée,  et longue mais presque à l'arrêt depuis 2 ans et demi, donc je te conseillerais de suivre le processus d'immigration fédéral direct "Entrée-Express", et puis travailler ton anglais car tu vas avoir droit de t'installer dans une province anglophone, ensuite après quelques temps tu pourras basculer sur le Québec si cela te tente.

 

Au début tout te paraitra compliqué, c'est claire et c'est le cas de tout nouveau domaine que l'on découvre dans la vie mais ce qui est bien est que tu trouveras dans le site officiel d'immigration toutes les informations nécessaire concernant le processus et les documents demandés, ainsi qu'ici sur ce forum, les forumistes seront la pour répondre à tes questions et t'y orienter. La première chose `;a faire est de commencer à faire de la lecture et apprendre un peu sur la procédure d’immigration (Entrée-Express) :  https://www.canada.ca/fr/immigration-refugies-citoyennete/services/immigrer-canada/entree-express/fonctionnement.html

 

 

 

 

Edited by veniziano
Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 11 heures, Steph52 a dit :

J'avoue je ne me suis absolument pas intéressée aux impôts ni aux rapports d'impôts, je n'ai aucune idée de comment ça marche là-bas. Le Canada m'attire parce que c'est une démocratie. Et qu'il se trouve que dans l'une de ses régions je n'aurai pas de problème de langue :) 

 

Quand à l'idée que je vais prendre le travail d'un canadien ... c'est une vision un peu particulière de l'immigration non ?

Dans l'hypothèse où je réussirai à bosser suffisamment pour gagner de quoi vivre, cela veut dire que j'irai dépenser ce que je gagne dans les commerces du pays, et puis je paierai des impôts j'imagine et des cotisations sociales. 

Ainsi, à un tout petit niveau, je participerai à la bonne santé économique, et donc à la création de nouveaux emplois.

C'est ça l'économie : un cercle vicieux... ou un cercle vertueux.

 

Evidemment, je n'envisage même pas l'hypothèse de rester de manière illégale. J'suis bien trop vieille pour jouer à cache-cache avec la police ^_^ 


Déjà les impôts en temps normal c’est assez compliqué et il m’a fallu 4 années pour me rendre compte que je pouvais déduire mes frais médicaux car l’assurance collective en faisait partie et j’ai alors fait un rappel sur plusieurs années.

 

Donc si tu as en plus des revenus de l’étranger et que tu as aussi une entreprise c’est encore plus compliqué et il faut faire appel à un fiscaliste.

 

Sinon il y a aussi le visa entrepreneur http://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/immigrer-installer/gens-affaires/demande-immigration/trois-programmes/entrepreneurs.html

Link to post
Share on other sites

Je suis très très motivée pour quitter la France.

Cependant ... je n'imaginais pas que cela pouvait être aussi long, et aussi compliqué d'immigrer.

J'étais très naïve j'ai l'impression. Par exemple, la visite médicale, je n'y avait pas pensé. 

 

Bref. Je passe mon exam (BTS = Bac + 2) en mai prochain, résultats début juillet.

J'avais imaginé, dans mes rêves, pouvoir partir dans l'année qui suit, c'est à dire en gros d'ici l'été 2022 (le temps aussi que les problèmes liés au Covid soient résolus grâce à la vaccination).

 

Je ne vais pas rester à attendre plusieurs années ici, pour une raison qui va vous sembler sans doute extrêmement bête : tant que je suis en attente de partir, je ne peux pas reprendre de chien.

C'est bête je sais. Mais vivre sans un chien est pour moi un immense sacrifice. Que je fais en ce moment et depuis un certain temps, puisqu'en avion ce n'est pas possible (en tout cas pas un chien de taille raisonnable).

 

Mais encore ... 2 ou 3 ans ? :(

 

Et peut-être pour rien du tout, parce que pendant ce temps là je vieillis donc mes chances d'être acceptées ne s'améliorent pas? :(

 

Voilà. Je suis venue sur ce forum pour avoir une idée de ce qui m'attendais si je me lançais.

 

Je vais devoir encore réfléchir sérieusement à la question.

 

Merci en tout cas pour vos éclairages

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Disons qu’après 40 ans c’est beaucoup plus difficile. Ne pas oublier le climat, je l’aimais bien à 30 mais à 45 je trouve que c’est plus dur d’année en année et pourtant j’aime la neige mais il n’en faut pas trop non plus. 4 à 6 mois d’hiver c’est tough.
Si je devais re immigrer à nouveau ça serait dans un pays chaud cette fois-ci ou un retour en France mais j’attends d’avoir mes 20 ans de présence au Canada pour pouvoir toucher le montant pour vieillesse à 65 ans. Si on peut avoir quelques dollars en plus c’est toujours bon à prendre.
 

Comme tu es une future développeuse et que c’est un domaine en demande, le mieux serait peut être de trouver un employeur pour le visa temporaire ou bien retourner aux études ici au Québec via un visa étude qui serait plus rapide à obtenir.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Et sachez aussi que c'est difficile de trouver un logement ici avec un chien. (Si c'est essentiel à votre bonheur) Plusieurs propriétaires les interdisent carrément.

A moins que vous puissiez acheter un appartement dès votre arrivée. 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 1 minute, Qc19 a dit :

Et sachez aussi que c'est difficile de trouver un logement ici avec un chien. (Si c'est essentiel à votre bonheur) Plusieurs propriétaires les interdisent carrément.

A moins que vous puissiez acheter un appartement dès votre arrivée. 

 

Si c'est un chien d'assistance, on ne peut pas l'interdire. Comme elle a indiqué avoir un handicap, c'est peut-être un chien d'assistance qu'elle a habituellement. Mais en effet, un chien peut être une limite pour trouver un logement. 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Si elle vit sans chien actuellement il n’est probablement pas un chien d’assistance.

Link to post
Share on other sites

Non en effet. Enfin je suppose qu'il faudrait définir le chien d'assistance : en France ce sont des chiens qui sont entraînés pendant 2 ans je crois, avant d'être remis à une personne qui attends depuis de nombreuse années par une association.

Je ne suis pas du tout dans cette démarche.

 

Pour moi, un chien, c'est un animal que j'irai chercher en refuge (quitte au passage à adopter quelques troubles du comportement - mais je peux gérer/faire avec) et en effet je suis en capacité de lui apprendre quelques trucs pour m'aider au quotidien (comme ouvrir les placards, ramasser un truc (qui ne serait pas de la nourriture ^_^) qui serait tombé par terre, ce genre de petits gestes qui me faciliteraient tellement la vie).

 

L'idée du froid ne me gène pas plus que ça. Je sors peu de chez moi donc ... à part pour la ballade du chien, sinon je peux bosser de chez moi. Je suis allergique au pollen, donc un hiver qui dure 6 mois, pour ma santé, ce serait pas si mal je suppose

 

Et en effet j'ignorai que ce serait un frein pour louer un appartement (je n'aurai pas le budget pour acheter en arrivant malheureusement).

 

 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

C’est ce que je me disais aussi, je ne sortirais pas l’hiver, fait trop froid, blabla
 

Sauf que le premier hiver, on avait pas de voiture et j’ai dû attendre le bus pendant 1 h, j’avais raté la correspondance et bien sûr à l’époque, il n’y avait aucun commerce à proximité. J’ai eu de belles engelures sur les jambes. 
 

Un autre hiver, parce que j’adore marcher dans la neige, je ne m’étais pas assez habillée et quand il fait -30 en ressenti, je ne sentais plus mes jambes, heureusement qu’il y avait des commerces, ça m’a sauvée.

 

Tu seras quand même obligée de sortir un minimum. Encore une fois, ce n’est pas le froid ni la neige qui rebutent mais la durée c’est pour ça que les gens partent chaque année passer une semaine au soleil dans les caraïbes ou en Floride, nous on avait choisi Las Vegas une année parce qu’on saturait vraiment.

Edited by Hei
Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 40 minutes, Hei a dit :

C’est ce que je me disais aussi, je ne sortirais pas l’hiver, fait trop froid, blabla
 

Sauf que le premier hiver, on avait pas de voiture et j’ai dû attendre le bus pendant 1 h, j’avais raté la correspondance et bien sûr à l’époque, il n’y avait aucun commerce à proximité. J’ai eu de belles engelures sur les jambes. 
 

Un autre hiver, parce que j’adore marcher dans la neige, je ne m’étais pas assez habillée et quand il fait -30 en ressenti, je ne sentais plus mes jambes, heureusement qu’il y avait des commerces, ça m’a sauvée.

 

Tu seras quand même obligée de sortir un minimum. Encore une fois, ce n’est pas le froid ni la neige qui rebutent mais la durée c’est pour ça que les gens partent chaque année passer une semaine au soleil dans les caraïbes ou en Floride, nous on avait choisi Las Vegas une année parce qu’on saturait vraiment.

Effectivement, certains Européens ne sont pas du tout habillés pour notre hiver.  Une amie française est arrivée ici avec ses belles bottes à semelles de cuir et dès son premier pas sur le trottoir, elle s'est retrouvée sur le dos.  Elle n'était pas du tout chaussée pour les conditions. Elle trouva difficile d'être moins ''cocotte'' en s'habillant comme nous avec de grosses bottes a semelles de caoutchouc, sa tuque et ses mitaines par -24. 

Nous, on est habitué d'opter pour le confort et de laisser l'apparence de coté.  Pas si facile pour cette française habituée a ''paraitre''.   Elle s'est rendue compte que la vie ici et chez elle, c'était tellement différent et pas du tout comme elle l'avait imaginer.  Elle n'a jamais immigrer malgré son désir initial. 

Je crois qu'un voyage en hiver est un must avant de faire le grand saut.  Pendant ce voyage, il faut se forcer a faire la vie d'ici, comme si on y vivait...  sortir beau temps, mauvais temps, etc.

Edited by Qc19
Link to post
Share on other sites

Alors y a un mystère quand même à ce sujet : si on prend la liste des démocraties "pleines" (et tant qu'à immigrer ... on préfèrera une démocratie même si aucun régime n'est parfait), y en a pleins qui sont ... au Nord.
Nord de l'Amérique du Nord pour le Canada, mais aussi Nord de l'Europe.

 

Peut-être que les gens qui ont froid sont moins tolérants avec l'autoritarisme ?

 

Sinon le froid ça me gène pas si y a pas trop de vents ... j'vis au Nord-Est de la France, la semaine dernière on a eu des -15 ressentis, à part les galères pour ouvrir la voiture (qui dort dehors .. ah ah c'est mignon les stalactites) et ce que ça m'a coûté en chauffage ... franchement j'ai trouvé ça supportable. Mais comme je le disais, je sors peu. Et les bottines en cuir, c'est pas mon style :)

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement