Jump to content

Équivalence diplômes et points


Recommended Posts

Bonjour à tous, 

 

Alors comme vous vous en doutez j'envisage de m'établir et de travailler au Canada (si non je ne serais pas là =p) Bon j'ai fais énormément de recherches sur l'immigration choix de la province (deux voir trois dont le Québec =D) suivant chaque provinces les démarches concernant le niveau de langue (anglais = lvl4 bon pas terrible pour le New-Brunswick ou l'Ontario mais passable on va dire excusez-moi d'avance cousins anglophone =D) Mon problème se situe sur l'équivalence de mes diplômes Belge, donc j'ai 32 ans j'ai terminé ma scolarité il y a 12 ans en dernière année, j'ai obtenu le fameux CESS (Certificat d'Enseignement Secondaire Supérieur)  section professionnel en  Electricité résidentiel et industriel avec spécialisation en maintenance (je pense que ce niveau là peut-être comparé à une première DEC). Ayant une expérience de 12 ans dans le monde du travail dont 10 années en industrie et durant ce temps quelques installation résidentiel effectuée chez des amis on va dire que le profil "claque" sans pour autant être exceptionnel... Pourquoi je vous raconte ça ? Mon problème est sur les documents à fournir pour l'équivalence j'ai mes diplômes mais je n'ai plus ou en partie mes relevés de notes... Alors déjà en Belgique faut pas rêver pour postuler sans diplômes, je ne me pose même pas la question pour un autre pays... d'où l'équivalence je cherche un moyen de faire validé mes diplômes sans pour autant avoir tout les documents, peut-être avec une lettre d'accompagnement expliquant mon expérience ? J'ai aussi un doute mais qui ne tente rien n'a rien !  J'ai besoin d'avis sur la question !!! J'ai contacté la délégation général du Québec à Bruxelles qui m'a envoyé vers celle de Paris et elle me renvoie à Bruxelles après j'avoue j'ai préféré prendre contact avec l'ambassade à Paris mais je n'ai toujours pas de nouvelles de leurs part (Covid oblige ils doivent avoir d'autres chats à fouetter)  si quelqu'un à une solution ou a été dans mon cas je suis preneur !!! 

 

Je vous remercie d'avance 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

Dans la construction, il faudra prévoir retourner aux etudes pour apprendre les facons de faire locales. (Selon la province que vous choisirez.)
Pas d’anglais suffisant, vous êtes limité su Québec.

https://www.ccq.org/-/media/Project/Ccq/Ccq-Website/PDF/Communications/Metiers/Electricien.pdf
 

Link to post
Share on other sites

Merci de votre réponse, c'est sûr les normes et la législation ne sont pas les mêmes ! De ce que j'ai pu glaner comme information sur les installations chez vous le principe reste le même, on va dire que l'apprentissage ne me pose aucun problèmes ce sont des choses normal. Mon problème ne réside pas dans le fait de faire un travail au Canada, mais d'y avoir accès et de savoir faire valoriser mes diplômes et compétences avec l'organisme d'équivalence.

Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...

Salut Julef88,

 

Je suis comme toi électricien et je recherche des informations sur l'immigration au Canada, en particulier au Québec.

J'ai lu notamment ce document sur le fameux certificat de qualification en électricité (https://www.emploiquebec.gouv.qc.ca/fileadmin/fichiers/pdf/Guide-qualif/electricite_fiche.pdf) mais je n'ai pas eu toutes les informations que je voulais.

J'ai essayé d'appeler le numéro indiqué dans ce document, le Centre de la qualification professionnelle, le 1 866 393 0067 mais je tombe sur un robot qui me dit "Votre correspondant refuse les appels".

 

Peut-être que certains sur ce forum pourraient répondre à mes question :

 

1) Peut-on être apprenti au Québec en étant étranger ?

 

2) Y a-t-il des conditions de diplômes pour être apprenti au Québec ?

J'ai un diplôme de Technicien d'équipement et d'exploitation en électricité avec 2 ans d'expériences en électricité industrielle aujourd'hui (3 ans l'année prochaine). Il correspond fortement au Diplôme d'études professionnelles (DEP) canadien, mais malheureusement pour moi il ne rentre pas dans le cadre de l'Entente France-Québec.

 

3) Il est question de 4 cours dans le document durant la période d'apprentissage. Mais il n'y a pas d'informations sur la durée, si c'est payant, si on peut les suivre en parallèle du travail (a priori oui, car il existerait une solution à distance). Des infos là-dessus aussi ? Certains ont déjà été exemptés en étant étranger ?

 

Merci d'avance.

Elephant67

 

Link to post
Share on other sites

Bonjour Elephant67, 

 

N'ayant reçu aucun retour à ma question à proprement parlé, j'ai poursuivi mes recherches. Au mois de septembre j'ai entamé les démarches pour obtenir une équivalence de mes diplômes belge pour la province de Québec et les autres provinces du Canada (Je peux te fournir les liens en message privé). Il y a peu j'ai obtenu le courrier pour la province de Québec mes diplômes sont les équivalents d'un DES et d'un DEP ayant pour domaine la formation dans l'électrotechnique, j'avoue sincèrement ne pas savoir les possibilités de ce dernier mais étant un document officiel émis par un organisme Québécois je me doute qu'il aura plus de poids lors de la recherche d'un emploi dans la province. Attention que l'équivalence n'oblige en rien un employeur à l'engagement et n'autorise pas forcement le droit d'exercer la profession, c'est vraiment à titre INDICATIF. Après j'ai opté pour établir un dossier solide pour mes futures démarches de recherches d'emplois, équivalence des diplômes, préparation des frais lié au départ etc...

 

J'espère que ma réponse pourra t'éclairer dans tes futures démarches.

 

Ps: les démarches sont laborieuse mais je t'avoue après avoir vu l'entête de la lettre venant du Québec j'ai été envahie d'une immense satisfaction et d'un cap franchi à l'accomplissement de mon but qui est de m'installer pour vivre et travailler au Québec. La route est encore longue mais on voit le bout 😃 

 

Bien à toi, 

 

Julef88

Link to post
Share on other sites

Salut Julef88,

 

Merci pour ton retour.

Pour ta démarche d'étude comparative des diplômes qui est indicative comme tu le dis, j'ai vu aussi que ça existait. Moi aussi je pense le faire, si je postule dans une grande boite, une administration, il se peut qu'ils demandent ce document. Mais pour les PME, je pense qu'ils s'en moquent royalement, ça reste que mon avis. Peut être que je me trompe.

Après moi aussi, j'ai un temps pensé à d'autres provinces (comme l'Ontario), mais quand j'ai regardé le prix de l'immobilier qui est devenu stratosphérique là-bas, et bien ça sera sans moi. Se loger au Québec est bien plus abordable.

Je prospecte pour le moment essentiellement dans la ville de Québec. Quand je vois que plusieurs entreprises recrutent plusieurs électriciens, ça rassure ! Et toi, tu vises une région du Québec en particulier ? Tu comptes te faire aider sur place ou tu comptes te débrouiller seul ?

 

Personnellement, je compte chercher directement sur place aussi l'année prochaine, et j'essaye juste de préparer le terrain.

 

En ce qui concerne mes questions, comme le numéro du Centre de la qualification professionnelle me dit que mon appel ne peut aboutir à cause de ma zone d'appel, et bien je vais leur envoyer un joli courrier à l'ancienne 🙂.

 

Bon courage à toi pour tes démarches !

 

Bonne soirée.

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

@elephant67

Je vais surtout te parler de la construction, hors construction je ne connais pas les conditions d'accès au métier pour être apprenti. 

 

Pour être apprenti soit tu as un dep et un employeur te garanti 150h de travail, après cette période tu reçois une carte apprenti et tu peux rester dans l'entreprise ou aller n'importe où... Si tu n'as pas de dep, il te faut rentrer quand il y a une ouverture du bassin de main d'œuvre (pénurie dans la région où tu veux travailler), la ccq te délivre une carte apprenti mais tu dois suivre les cours du programme de dep sur la durée de ton apprentissage en formation continue (le soir et week-end) 

 

Si tu veux être compagnon (ça c'est pour emploi Québec et ccq) tu fais les dossiers respectifs de reconnaissance d'heures de travail, formation, diplôme, expérience pertinente (tout ça justifié par documents de tes anciennes entreprises avec coordonnées entêtes et numéro siret), lettres de recommandation... Si c'est accepté tu passes l'examen...

Link to post
Share on other sites

Merci pour toutes ces infos juetben !!

A vrai dire, les offres d'emploi qui m'intéressent le plus sont des postes d'électricien industriels et fréquemment il est question de certificat en électricité, de licence C (l'ancien nom de ce que j'ai compris).

Ca m'intrigue juste un peu qu'il n'y a pas de conditions de diplôme dans cette démarche avec Emploi Québec contrairement à la CCQ, alors que les installations sont plus dangereuses... Mais j'imagine qu'avec mon diplôme et mon expérience, ça devrait rassurer les employeurs. Je vais tout de même dépenser les 120 dollars pour faire une équivalence de mon diplôme avec un organisme du Québec, au cas où. Ca devrait correspondre au DEP je pense.

Pour les démarches pour être compagnon, c'est clair, et la démarche peut être longue si Emploi Québec ne reconnait pas l'expérience française, mais le plus important, c'est la valeur (€€€) que veut bien te donner une entreprise. J'ai bien compris qu'être apprenti même à 35 ans n'a rien de péjoratif.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
il y a 3 minutes, elephant67 a dit :

Merci pour toutes ces infos juetben !!

A vrai dire, les offres d'emploi qui m'intéressent le plus sont des postes d'électricien industriels et fréquemment il est question de certificat en électricité, de licence C (l'ancien nom de ce que j'ai compris).

Ca m'intrigue juste un peu qu'il n'y a pas de conditions de diplôme dans cette démarche avec Emploi Québec contrairement à la CCQ, alors que les installations sont plus dangereuses... Mais j'imagine qu'avec mon diplôme et mon expérience, ça devrait rassurer les employeurs. Je vais tout de même dépenser les 120 dollars pour faire une équivalence de mon diplôme avec un organisme du Québec, au cas où. Ca devrait correspondre au DEP je pense.

Pour les démarches pour être compagnon, c'est clair, et la démarche peut être longue si Emploi Québec ne reconnait pas l'expérience française, mais le plus important, c'est la valeur (€€€) que veut bien te donner une entreprise. J'ai bien compris qu'être apprenti même à 35 ans n'a rien de péjoratif.

Si j'étais toi je ferais les démarches à la fois à la ccq et auprès d'emploi québécois pour faire une reconnaissance et passer l'examen, si emploi Québec te refuse et que tu réussi la ccq, tu peux faire pareil électricien industriel, la carte ccq te donne immédiatement la carte emploi Québec 

Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines