Jump to content

ARRIMA: les candidats à la déclaration d’intérêt


Recommended Posts

  • Habitués

Bonsoir à tous 

 

Désolé pour la question  certainement elle a été déjà abordée ici😴

 

J'aimerais savoir si au niveau du pointage du CSQ, ses points des enfants lui seront attribués.?

 

Dans la déclaration d'intérêt , il dit qu'il est marié , par contre sa femme et ses enfants ne l'accompagnent  pas dans son projet d'immigration. La question me semble un piège nonnn?   Dans le fond il a pour but de les parrainer plus tard

 

Quelqu'un pour m'éclairer ?

 

C'est pour un ami que je pose la question.

 

Merci

IMG_20210314_174222.jpg

Link to post
Share on other sites
  • Replies 15.7k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Popular Posts

Petit message pour vous annoncer que je viens enfin de recevoir mon CSQ ! 😍😍🤩🤩 Enfin ! Apres 4 ans d'attente... Je vais pouvoir embrayer sur la RP maintenant.   Bonne chance a vous

Salut tout le monde, je suis un ancien arrimiste, les anciens me connaissent  ELI, SAFA,NIKOS.... , je n'intervient plus trop ici ,car je suis bcp occupé du côté entrée express, pour vous donner de me

Salut tout le monde ,je n'intervient pas trop dans les groupes ces jours ci ,car j'étais trop stressé par l'attente de ma nomination de la Nouvelle Ecosse. Avec dieu et la persévérance tous est poss

Posted Images

  • Habitués
Le 2021-03-04 à 14:55, Fahim a dit :

QUÉBEC : TROIS PROGRAMMES PILOTES D’IMMIGRATION PERMANENTE POUR FAVORISER LA RELANCE ÉCONOMIQUE

[http://www]


(Lire le communiqué du Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration)


Le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration a publié ce matin dans la Gazette officielle du Québec le Règlement visant la mise en œuvre de trois programmes pilotes d’immigration permanente permettant aux personnes immigrantes de contribuer pleinement au développement de la société québécoise en choisissant de s’y établir et de travailler dans les secteurs d’activité suivants?:

 

la santé (préposées et préposés aux bénéficiaires);la transformation alimentaire;l’intelligence artificielle, les technologies de l’information et les effets visuels.

 

Les programmes pilotes sont d’une durée maximale de cinq ans, et visent à attirer et à favoriser la rétention des personnes, dont les compétences, répondent à des besoins spécifiques du marché du travail québécois. Chaque programme pilote permettra de sélectionner annuellement jusqu’à 550?requérantes et requérants principaux qui exercent les professions dans les secteurs admissibles. Les membres de la famille qui accompagnent la personne qui fait la demande recevront également des Certificats de sélection du Québec dans le cadre de ces programmes pilotes.

 

Programme pilote d’immigration permanente des travailleurs de la transformation alimentaire

 

Ce programme pilote vise à attirer des travailleuses et des travailleurs étrangers dans le secteur de la transformation alimentaire. Il permettra d’aider les entreprises québécoises à retenir leur main-d’œuvre étrangère en emploi et à demeurer compétitives face aux entreprises situées dans les autres provinces canadiennes.

 

Conçu en collaboration avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale et le?ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec, le programme sera mis en œuvre le 24?mars?2021.

 

Programme pilote d’immigration permanente des préposés aux bénéficiaires

 

Ce programme pilote vise à sélectionner des travailleuses et des travailleurs étrangers temporaires ayant des compétences et de l’expérience de travail en tant que personne préposée aux bénéficiaires au Québec depuis au moins un an.

 

Le Ministère contribue ainsi aux efforts gouvernementaux visant à réduire le plus possible le problème de rareté de main-d’œuvre qui subsiste dans cette profession depuis de nombreuses années et qui est exacerbé par la pandémie.

 

Conçu en collaboration avec le ministère de la Santé et des Services sociaux, le ministère de l’Éducation du Québec et le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ce programme pilote sera mis en œuvre le 31?mars?2021.

 

Programme pilote des travailleurs des secteurs de l’intelligence artificielle, des technologies de l’information et des effets?visuels

Ce programme pilote d’immigration permanente vise à sélectionner des travailleuses et des travailleurs hautement qualifiés dans trois secteurs d’emploi en pleine effervescence au Québec et qui font face à un déficit important de main-d’œuvre.

 

Le volet Intelligence artificielle permettra, notamment, de favoriser l’attraction des meilleurs talents au Québec et à l’étranger. Il facilitera aussi la rétention des étudiantes et des étudiants étrangers qui ont obtenu, des universités du Québec, un diplôme d’études supérieures spécialisées. Le volet Technologies de l’information et effets visuels favorisera l’attraction et la rétention des travailleuses et des travailleurs hautement qualifiés, dans un environnement international très compétitif.

 

Le programme pilote a été conçu en collaboration avec le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, le ministère de l’Économie et de l’Innovation, le Comité sectoriel de main-d’œuvre en technologie de l’information et des communications et le Forum IA Québec. Son entrée en vigueur est prévue le 22?avril?2021.

 

Source : Ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration / Québec



Envoyé de mon TECNO-C8 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

On remplace ce qui est cassé, par ce qui est brisé !! Au bout du compte quelle est l'impact de tous ces programmes qu'il annonce depuis la mise sur pied de arrima??? c'est peux sérieux!!!

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Merci.
Mars est presque fini on verra la suite.

Envoyé de mon TECNO-C8 en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to post
Share on other sites

Est ce qu'il ya une personne qui a trouvè une solution a l'erreur : Dossier non trouvé lors de la création d'un nouveau dossier pour la demande de sélection temporaire pour études ? 

Tout en sachant que j'ai assuré l'exactitude des informations saisies dans le profil arrima ( nom, prénom date de naissance avce le bon format, et le numéro du dossier ) 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

MONTRÉAL CONTINUE D’ATTIRER À L’INTERNATIONAL, MALGRÉ LA PANDÉMIE

[http://www]

En dépit de la pandémie et de la fermeture des frontières, Montréal a su conserver son attractivité à l’international, révèlent les derniers résultats de l’organisation Montréal International, qui contribue au rayonnement économique de la métropole à l’étranger.

 

En 2020, Montréal International a accompagné des investissements étrangers totalisant 2,2 milliards de dollars, comparativement à un total de 2,6 milliards l’année précédente — soit une baisse de 15 %. Toutefois, Stéphane Paquet, président-directeur général de l’organisation, demeure très satisfait au regard du contexte. « C’est la troisième de nos meilleures années chez Montréal International », a-t-il noté en conférence de presse (voir notre graphique).

 

L’organisation de promotion de la métropole à l’international a soutenu 90 projets en 2020. « C’est un nombre de projets record » a soutenu M. Paquet, en plus de souligner la création ou le maintien de 8192 emplois — un autre record. « Le salaire moyen de ces emplois-là, c’est 83 976 $.Des jobs payantes, en voilà ! » a-t-il renchéri.

 

 Des « chiffres impressionnants », ont tour à tour souligné la mairesse Valérie Plante, le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, et la ministre fédérale du Développement économique, Mélanie Joly, qui prenaient part à la conférence de presse virtuelle.

 

Et contrairement à la Silicon Valley, qui voit certains de ces travailleurs lui échapper en raison du télétravail, Montréal n’a pas à s’inquiéter d’un tel phénomène ici, croit M. Paquet. Parce que la métropole québécoise, contrairement à certaines grandes villescomme San Francisco, offre une bonne qualité de vie et que le coût de la vie y est raisonnable.

 

Nouvel outil de recrutement


Pour continuer d’attirer de nouveaux talents étrangers, Montréal International lance une toute nouvelle plateforme en ligne (talentmontreal.com) destinée aux travailleurs internationaux qui cherchent un emploi et qui souhaitent s’établir dans la métropole. (…).

 

Source : Extrait d’article tiré de « Le Devoir »




Envoyé de mon TECNO-C8 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

La grande arnaque. Bonsoir à tous, qui a reçu annulation de sa déclaration d'intérêt .

 

 

 

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Le 2021-03-29 à 19:45, safa a dit :

La grande arnaque. Bonsoir à tous, qui a reçu annulation de sa déclaration d'intérêt .

 

 

 

Dans quel cas on annule une déclaration ?

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 2 heures, Kiffe a dit :

Dans quel cas on annule une déclaration ?

Aucune idée . Ça expire c'est tout

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Aucune idée . Ça expire c'est tout
ARRIMA est né et on cré encore des programmes pilotes. Il Y-a-t-il un lien entre ARRIMA et ces programmes pilotes ?
Si non, ARRIMA sera toujours opérationnel quand précisément pour ceux qui sont hors du Québec ?

Envoyé de mon TECNO-C8 en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
  • Habitués

on entendraient par ci par la que les offres d'emplois se monnayeraient en EURO aux alentours  de 7000 . elle est bien belle et juste la nouvelle immigration pour le Quebec. 

 

Un grand coucou aux amis du MIFI qui nous lisent.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
on entendraient par ci par la que les offres d'emplois se monnayeraient en EURO aux alentours  de 7000 . elle est bien belle et juste la nouvelle immigration pour le Quebec. 
 
Un grand coucou aux amis du MIFI qui nous lisent.



Je peux comprendre votre frustration dans cette très longue attente. Mais là, cette rumeur ne tient pas la route. 7000 euros pour un emploi. Depuis quand les Québécois souhaitent-ils être payés en euros? On n’utilise pas cette monnaie au Canada.
Link to post
Share on other sites
  • Habitués
on entendraient par ci par la que les offres d'emplois se monnayeraient en EURO aux alentours  de 7000 . elle est bien belle et juste la nouvelle immigration pour le Quebec. 
 
Un grand coucou aux amis du MIFI qui nous lisent.
Le réseau stp

Envoyé de mon TECNO-C8 en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to post
Share on other sites
  • Habitués

PLUS DE 50 000 TRAVAILLEURS QUALIFIÉS ATTENDENT D’ÊTRE ADMIS AU QUÉBEC



Jamais autant d’immigrants n’ont attendu pour être admis au Québec. Ni aussi longtemps.

 

À l’heure actuelle, 51 213 travailleurs qualifiés, déjà sélectionnés par le gouvernement de François Legault, sont dans l’inventaire des demandes de résidence permanente qui doivent être délivrées par Ottawa. Il s'agit, pour simplifier, d'un arriéré que doit en priorité traiter le gouvernement fédéral avant que les futurs candidats à l'immigration choisis par Québec puissent venir dans la province.

 

Ces chiffres, fournis à Radio-Canada par Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC), ont atteint un niveau historique qui surprend même Québec et le cabinet de la ministre de l’Immigration, Nadine Girault.

 

Son équipe a refusé de réagir, en indiquant ne pas avoir eu connaissance de ces données qui confirment les longs délais de traitement auxquels font face les immigrants économiques souhaitant s’établir au Québec.

 

 

Effet de la pandémie, dit Ottawa


À l’arrivée au pouvoir de la Coalition avenir Québec, l’ancien ministre de l’Immigration Simon Jolin-Barrette avait vivement déploré l’héritage libéral et les milliers de dossiers non traités.

 

En 2018, près de 37 000 personnes, selon IRCC, constituaient cette liste de dossiers à étudier. Celle-ci avait ensuite diminué en 2020, après que le gouvernement Legault eut mis en oeuvre certaines réformes.

 

Le gouvernement avait certes diminué le nombre d’immigrants admis au Québec, de 50 000 à 40 000 en 2019, mais avait aussi sensiblement réduit le nombre de personnes sélectionnées par Québec.

 

Cette mesure avait permis à Ottawa de piger dans cet inventaire, qui avait fondu à environ 21 000 personnes l’année dernière.

 

Mais depuis un an, le nombre de dossiers non traités – un dossier peut comprendre plusieurs personnes – a presque triplé; il est passé de 9752 à 26 460.

 

La pandémie a bouleversé le traitement des dossiers d’immigration, explique un porte-parole d’IRCC. En effet, Ottawa n’a pas admis autant d’immigrants que le souhaitait Québec l’an passé.

 

La semaine dernière, la ministre Nadine Girault a évoqué un manque à gagner de 17 000 à 18 000 personnes, ce qui explique, en partie, la forte augmentation de cet inventaire.

 

Des restrictions de voyage généralisées aux employés travaillant à distance, la pandémie a eu des répercussions importantes sur notre travail, se justifie-t-on du côté du gouvernement fédéral, alors qu’en coulisses, depuis l’arrivée de la CAQ, Ottawa raille les baisses des seuils décidées par Québec.

[iRCC] continue de prendre des mesures pour régler le problème de l’inventaire des demandes de travailleurs qualifiés du Québec.

Une citation de : Un porte-parole d’IRCC

 

Des milliers d’enveloppes non ouvertes


Cet inventaire déjà record pourrait devenir encore plus important dans les prochaines semaines. Début avril, selon un document obtenu par la Loi sur l’accès à l’information, 6936 enveloppes de résidences permanentes n’avaient pas encore été ouvertes par les bureaux d’immigration situés à Sydney, en Nouvelle-Écosse, chargés de traiter les demandes visant le Québec. En début d’année, Ottawa avait annoncé l’agrandissement de ces bureaux, avec l’ajout de 62 nouveaux employés afin de traiter des dossiers plus rapidement.

 

Le ministre fédéral de l'Immigration, Marco Mendicino, a promis une accélération des dossiers d'immigration concernant les travailleurs qualifiés déjà au Québec.

 

Le gouvernement Legault avait nié les longs délais


À l’heure actuelle, le gouvernement fédéral estime que les travailleurs qualifiés doivent patienter 27 mois (plus de deux ans) pour obtenir leur résidence permanente, après avoir préalablement été sélectionnés par Québec. Dans les autres provinces, on parle d'un délai total d'environ six mois.

 

Récemment, le gouvernement de François Legault avait nié ces données, pourtant fournies aux candidats à l’immigration par le fédéral, responsable de l'octroi des résidences permanentes.

Ici, les délais, actuellement, sont de 13 mois. C'est sûr qu'on entend beaucoup d'autres chiffres, mais les chiffres ne sont pas nécessairement vrais.


Une citation de :Nadine Girault, ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration, le 21 avril

 

La ministre Nadine Girault avait évoqué des délais de 13 mois, s’attirant les foudres de nombreux immigrants sur les réseaux sociaux, avant de prendre connaissance de cet inventaire record, transmis par Radio-Canada, que son équipe affirmait ignorer.

 

Nous sommes à effectuer des vérifications, a glissé une porte-parole de la ministre.

Cet inventaire explique ces importants délais de traitement, soutient l’Association québécoise des avocats et avocates en droit de l’immigration (AQAADI).

 

Ce n’est pas du tout une surprise, affirme son président, Guillaume Cliche-Rivard. Le nombre d’admissions stagne ou avance très peu, donc on crée un arriéré qui grossit. Ces délais vont rester les mêmes tant et aussi longtemps que les cibles d’immigration ne seront pas modifiées.

 

Arrima, un système au ralenti


Prévu par le gouvernement de Philippe Couillard puis mis en place, en grande pompe, par Simon Jolin-Barrette en 2019, le système Arrima devait être le Tinder de l’immigration, pour permettre de mieux choisir les immigrants en fonction des besoins du Québec, selon les propos de l’ex-ministre de l’Immigration. Cette plateforme a coûté, pour son développement, 13 millions de dollars. Son coût de fonctionnement était quant à lui chiffré à 3,6 millions fin 2020.

 

Près de deux ans après son lancement, cette nouvelle plateforme sélectionne peu d’immigrants. Fin 2019, plus de 150 000 déclarations d’intérêts avaient été faites par des personnes désirant s’installer au Québec. Or, sur toute l’année 2020, 628 demandeurs ont été invités à poursuivre leurs démarches. Cette année, à ce jour, 303 personnes ont reçu cette invitation du gouvernement du Québec.

 

Actuellement, il reste 70 128 déclarations d’intérêts valides. Cet inventaire a drastiquement diminué puisque, tel que l’a précisé le MIFI à Radio-Canada, elles ont une durée de validité, à présent, de 12 mois.

 

 

Nadine Girault a récemment affirmé que les délais de traitement, pour obtenir la résidence permanente, ne sont pas de 27 mois, mais de 13 mois, contrairement aux données fournies par le gouvernement fédéral.

 

C’est assez, clame le monde des affaires


Au sein de la communauté d’affaires, on ne masque pas une vive exaspération.

On a envie de dire que c’est assez, clame Charles Milliard, président de la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ), en évoquant un autre chapitre dans la saga politique qui nuit aux personnes immigrantes et aux entreprises.

 

On tient les personnes immigrantes et les entrepreneurs un peu en otages administratifs, poursuit-il.

Il faut prendre le problème à bras le corps. Je pense que c’est, en ce moment malheureusement, le talon d'Achille du gouvernement Legault.

Une citation de :Charles Milliard, président de la FCCQ

 

Aux yeux du Conseil du patronat du Québec, qui évoque environ 150 000 postes vacants, le gouvernement Legault doit donner un blitz cette année et admettre, sans tarder, des dizaines de milliers d’immigrants supplémentaires.

On pourrait ainsi repartir le compteur à zéro en 2022. Ce serait un geste dans la bonne direction qui mériterait d’être considéré.

Une citation de :Karl Blackburn, président du CPQ

 

Les besoins sont énormes et l’immigration est un élément essentiel de la recette à succès pour la relance économique, soutient-il.

 

La CAQ a foutu le foutoir dans l’immigration, selon le PLQ

 

Une augmentation des cibles d’immigration est déjà prévue par le gouvernement Legault. Un nouveau plan sera déposé d’ici la fin de l’année et différents scénarios sont évalués, indique, avec prudence, le cabinet de la ministre Girault.

 

La ministre Girault doit prendre le leadership dans ce dossier. Elle doit montrer qu’elle est capable de régler la situation, estime la députée libérale Christine St-Pierre, qui ne mâche pas ses mots.

 

Ce gouvernement disait qu’il voulait en prendre moins pour en prendre soin, mais on voit que le gouvernement n’en prend pas soin du tout. Force est de croire qu’il a foutu le foutoir dans l’immigration.

Une citation de :Christine St-Pierre, députée du PLQ

 

Ces gens vont commencer à partir du Québec, regrette l’élu de Québec solidaire Andrés Fontecilla. Québec doit augmenter ses seuils d’immigration pour résoudre ce problème une fois pour toutes.

 

Le Nouveau Parti démocratique (NPD) cible, de son côté, le gouvernement de Justin Trudeau.

Le gouvernement libéral fait preuve d'une hypocrisie légendaire et d'une mauvaise foi sans nom dans ce dossier. Il rejette la faute sur la province alors que c'est dans sa cour que le processus bloque.

Une citation de :Alexandre Boulerice, député du NPD

 

Le gouvernement fédéral doit donner un sérieux coup de barre, reprend Alexandre Boulerice, en précisant que l’inaction d'Ottawa ne fait qu'exacerber davantage la pénurie de main-d'œuvre.

 

Selon les plans d’immigration actuels, Ottawa prévoit accueillir 401 000 résidents permanents dans l’ensemble du Canada en 2021. Le Québec, de son côté, planifie l'arrivée de 44 500 à 47 500 immigrants, avec un rattrapage additionnel de 7000 personnes, en raison des conséquences de la pandémie.

 

Source : Radio-Canada

Envoyé de mon TECNO-C8 en utilisant application mobile Immigrer.com

Link to post
Share on other sites

Bonjour tout le monde, 

 

Je me permets de vous contacter car j'ai récemment reçu une proposition d'un employeur à Montreal qui est prévu démarrer le 1/9/2021. C’était plutôt une lettre d'intention (une sorte de promesse d'embauche?). Je me suis renseigné ici https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/informations/arrima/individus/programme-regulier-travailleurs-qualifies/invitations/criteres.html#30mars2021

J'ai entendu dire qu'on aura aucune chance d’être sélectionné avec la DI en dehors de Quebec:( Par contre, je me demandais si avec "une offre d'emploi validée", y aura-t-il une meilleure chance d'avoir l'invitation ou rien du tout? Si oui, comment savoir si c'est une offre d'emploi considérée validée? 

 

En fait, ma DI a été expirée en janvier 2021, j'avais perdu tout espoir depuis. Je n'avais même pas pensé à refaire la DI jusqu'à aujourd'hui. L'employeur m'a proposé le permis Jeunes Professionnels (JP) - un permis de travail fermé mais qu'est-ce qui se passe après 2 ans? Y a-t-il des pistes pour avoir la RP? C'est pourquoi, j'aimerais entamer en parallèle la demande de RP.

 
Avez-vous des conseils pour mon cas pour que je puisse "négocier/clarifier" avec l'employeur. 

Je vous remercie d'avance!

Mon profil: Senior IT (10 ans d'exp), en France, va partir en famille (ma femme + un enfant)

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Posted (edited)
Il y a 8 heures, sl10 a dit :

Bonjour tout le monde, 

 

Je me permets de vous contacter car j'ai récemment reçu une proposition d'un employeur à Montreal qui est prévu démarrer le 1/9/2021. C’était plutôt une lettre d'intention (une sorte de promesse d'embauche?). Je me suis renseigné ici https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/informations/arrima/individus/programme-regulier-travailleurs-qualifies/invitations/criteres.html#30mars2021

J'ai entendu dire qu'on aura aucune chance d’être sélectionné avec la DI en dehors de Quebec:( Par contre, je me demandais si avec "une offre d'emploi validée", y aura-t-il une meilleure chance d'avoir l'invitation ou rien du tout? Si oui, comment savoir si c'est une offre d'emploi considérée validée? 

 

En fait, ma DI a été expirée en janvier 2021, j'avais perdu tout espoir depuis. Je n'avais même pas pensé à refaire la DI jusqu'à aujourd'hui. L'employeur m'a proposé le permis Jeunes Professionnels (JP) - un permis de travail fermé mais qu'est-ce qui se passe après 2 ans? Y a-t-il des pistes pour avoir la RP? C'est pourquoi, j'aimerais entamer en parallèle la demande de RP.

 
Avez-vous des conseils pour mon cas pour que je puisse "négocier/clarifier" avec l'employeur. 

Je vous remercie d'avance!

Mon profil: Senior IT (10 ans d'exp), en France, va partir en famille (ma femme + un enfant)

Saute sur l'occasion.

Options possibles :

 

après un an avec ton employeur tu pourras demander un CSQ et par la suite demander ta RP

 

Ou alors au bout de deux ans renouveler ton Permis fermé en faisant le tour du poteau ( à confirmer !)

Edited by Kiffe
Link to post
Share on other sites
15 hours ago, Kiffe said:

Saute sur l'occasion.

Options possibles :

 

après un an avec ton employeur tu pourras demander un CSQ et par la suite demander ta RP

 

Ou alors au bout de deux ans renouveler ton Permis fermé en faisant le tour du poteau ( à confirmer !)

Merci pour ta réponse. Avec la reforme après le 22 juillet 2020, il me semble qu'il faut attendre 2 ans pour demander un CSQ :(https://immigrer.com/fr/actualites/actualites/comprendre-la-reforme-du-peq

Ce qui m’inquiète est que comment renouveler mon permis de travail après 2 ans? Tu connais des pistes? Merci.

Link to post
Share on other sites
  • Habitués
Il y a 7 heures, sl10 a dit :

Merci pour ta réponse. Avec la reforme après le 22 juillet 2020, il me semble qu'il faut attendre 2 ans pour demander un CSQ :(https://immigrer.com/fr/actualites/actualites/comprendre-la-reforme-du-peq

Ce qui m’inquiète est que comment renouveler mon permis de travail après 2 ans? Tu connais des pistes? Merci.

Le mieux que tu as a faire c'est obtenir un permis de travail fermé. Une fois sur place tu fais valider l'offre d'emploi par le MIFI. Une fois cela fait tu te réinscris sur Arrima et tu auras une invitation pour ensuite faite ta demande de CSQ.

 

Une fois le CSQ en poche tu fais la demande de RP.

 

Le PEQ n'est plus intéressant puisqu'il faut attendre 2 ans pour demander le CSQ...

 

Bonne chance à toi.

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.




×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2021 immigrer.com

Advertisement