Jump to content

Retour en Suisse


lionelb

Recommended Posts

Bonjour,

Après 3 ans au Québec, ma famille et moi allons rentrer au bercail comme beaucoup d'autres immigrants avant nous. Mon but est simplement de donner un bilan objectif, neutre, au cas où ça pourrait intéresser quelqu'un.

Quand on arrive sans enfants, c'est simple d'immigrer, on ne se pose pas vraiment de questions, car le risque est minime et déménager est plutôt facile.

Le déclencheur a été la naissance de notre premier enfant ici au Québec, tout d'un coup plusieurs questions ont envahi notre esprit et nous avons commencé à regarder de plus près plusieurs points qui jusque-là n'étaient pas si importants que ça, comme le système de santé et le système éducatif, entre autres. L'éloignement familial a aussi commencé à peser très lourd dans la balance. Se retrouver seuls en permanence lorsque ça va moins bien, passer Noël seuls avec l'hiver qui pèse sur le moral à l'extérieur, etc.

Bref, on ne voulait pas que notre enfant grandisse loin de toute sa famille, on a commencé à réaliser qu'il ne connaîtrait peut-être jamais ses cousins, ses grand-parents, bref une décision lourde de conséquences, ce n'était plus nous mais l'enfant serait aussi impacté par notre décision de rester ici pour toujours.

Nous avons alors entamé un vrai bilan et nous sommes arrivés à la conclusion que le Québec ne nous apportait rien de plus que ce que nous avions déjà en Europe avant de partir, excepté le fait de devenir propriétaire rapidement. Mais pour nous c'était clairement insuffisant pour décider de prolonger l'aventure. Nous avions le chois d'aller dans le ROC, mais avec un enfant, déménager devient une immense source de stress, sans parler du coût que ça engendre car il faut un appartement plus grand, il y a plus de meubles, etc.

Bref, dans ces conditions le soutien de la famille n'a pas de prix sans parler que ça fera un bien fou pour le développement de notre enfant. Avec un jeune enfant, nous avions aussi besoin de plus de stabilité sur le long terme, ce qui n'a pas été le cas pour nous au Québec.

En résumé, notre expérience se termine avec un bilan neutre, un peu mitigé, mais on ne regrette pas de l'avoir fait. On est très contents des gens qu'on a pu rencontrer ici et ça a été une aventure qui va nous marquer pour toujours. Comme partout, il y a des choses bien et moins bien et il faut choisir d'aller là où on sent le plus à l'aise.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Merci pour le partage Lionelb! Le Québec restera sans aucun doute une expérience enrichissante pour vous et votre petit canadien/canadienne. Très bon retour en Suisse, et si vous avez le temps, revenez nous raconter votre réinstallation là-bas!

Link to comment
Share on other sites

Bonjour Lionelb, je vous souhaite un bon retour en Suisse , nous repartons aussi d'ici 3 mois vers notre Alsace natal, nous avons deux enfants 8 et 14 ans et le système scolaire n'est vraiment pas bon ici, en plus avec les équivalence de diplômes une fois sur place ...galère .

mais aucun regrets , ce fut une belle aventure et on aura eue un bel hiver :thumbsup:

à bientôt .

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Effectivement le système scolaire au Québec avec son nivellement par le bas n'est pas trop encourageant, raison pour laquelle beaucoup de parents choisissent le privé qui demande evidemment beaucoup de $$$$$.

Coté ecoles francophone en Ontario , c'est encore pire....

Link to comment
Share on other sites

nous avons deux enfants 8 et 14 ans et le système scolaire n'est vraiment pas bon ici

Pourrais-tu argumenter ton propos ?

Ce qui est "connu", c'est que les enfants plutôt moyens ou faibles à l'école, seront heureux ici car tout le monde est valorisé. Mais que cela nivelle vers le bas le niveau moyen.

Mais dès l'enseignement supérieur, le niveau devient très bon.

De plus, je trouve le système de CEGEP bien mieux pensé qu'en France, avec un accès direct à un emploi très bien rémunéré après 3 ans lorsqu'on fait des études professionnalisantes où il y a de la demande. L'équivalent n'existe pas en France, où avec des emplois au salaire minimum à la sortie d'un bac pro.

Rentrer en France pour les études de ses enfants ? Il faudrait y réfléchir à deux fois.

Edited by ecureuilvert
Link to comment
Share on other sites

Je sais pas ce qui est le mieux entre ça et un système scolaire qui casse les enfants ;) mais chacun son idée sur la question !

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ou un système scolaire qui ne fait la part belle qu'aux "intellectuels" comme en France.

Encore aujourd'hui, alors que l'avenir de beaucoup de jeunes serait sans aucun doute dans les métiers manuels (plombier, électricien, menuisier etc etc), on continue à orienter les jeunes vers des études longues et coûteuses, souvent les sempiternelles "Ecoles Commerciales" qui ne valent pus rien, pour qu'ils sortent au bout de 5 ans avec un master qui ne leur servira à rien car ils ne sortiront pas de L'ECOLE COMMERCIALE qu'il faut !

Ils auront perdu un max de temps mais oui, c'est sûr il auront un master ! La belle affaire ! Ca aura fait plaisir à leurs parents......mais ils n'auront pas de boulot.

Consternant !

Edited by angela57
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Je compare pour la bonne raison que sur mes petits enfants , les etudes sont a Ottawa et Toronto (ecole franco ontarienne dans les 2 cas) et sur la rive sud , ils sont tous d'un niveau scolaire et age equivalent, celui qui etudie a Toronto actuellement etudiait l'an passé au Québec.

Ça nous permet donc de voir ou ils en sont dans leur programme d'etudes et de comparer les connaissances et programmes d'etudes de chacun.

Disons que les questions sont:

si tu reviens au Québec et que tu veux aller au secondaire francophone privé , l'ecole franco ontarienne te forme t'elle assez (il y a un examen d'entrée a passer pour le privé) ?

le passage de l'ecole franco ontarienne a secondaire anglais privé ,est ce que l'enfant est prêt ??

Et bien d'autres questions...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

J'ajoute que pour connaître un peu le système scolaire en Suisse, je le trouve beaucoup plus adapté et peut-être y a-t-il des similitudes avec le Québec.

Les rythmes des enfants sont respectés, et un enfant plus lent ne sera pas mis de coté, on lui laisse le temps.......

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bonjour Lionelb, je vous souhaite un bon retour en Suisse , nous repartons aussi d'ici 3 mois vers notre Alsace natal, nous avons deux enfants 8 et 14 ans et le système scolaire n'est vraiment pas bon ici, en plus avec les équivalence de diplômes une fois sur place ...galère .

mais aucun regrets , ce fut une belle aventure et on aura eue un bel hiver :thumbsup:

à bientôt .

Vous êtes restés combien de temps Beneric?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

nous avons deux enfants 8 et 14 ans et le système scolaire n'est vraiment pas bon ici

Pourrais-tu argumenter ton propos ?

Ce qui est "connu", c'est que les enfants plutôt moyens ou faibles à l'école, seront heureux ici car tout le monde est valorisé. Mais que cela nivelle vers le bas le niveau moyen.

Mais dès l'enseignement supérieur, le niveau devient très bon.

De plus, je trouve le système de CEGEP bien mieux pensé qu'en France, avec un accès direct à un emploi très bien rémunéré après 3 ans lorsqu'on fait des études professionnalisantes où il y a de la demande. L'équivalent n'existe pas en France, où avec des emplois au salaire minimum à la sortie d'un bac pro.

Rentrer en France pour les études de ses enfants ? Il faudrait y réfléchir à deux fois.

Je n'ai pas vraiment d'avis sur le système scolaire québécois comme je ne l'ai pas encore expérimenté, mais j'ai été étonnée d'apprendre que plusieurs de mes collègues (qui sont immigrants aussi, mais ici depuis pas mal de temps, arrivés depuis plus de 6 ans pour le plus récent) mettent leurs enfants à l'école privée. Trois familles ont leurs enfants au Collège Marie de France, et deux au Collège Stanislas. Je me suis renseignée sur les frais d'inscriprion et c'est cher, près de 4000 dollars en primaire! Ca semble une vraie priorité familiale de mettre les enfants à l'école privée pour eux!

Link to comment
Share on other sites

Guest AnLau

Hello,

Moi qui est suivit toute ma scolarité en Suisse, je pense qu'il est quand mm passablement proche du Québec (que je connais pas bien).

En somme en Suisse(bon le système va changer sous peu ou à déjà changer, mais le principe reste le même).

En 6ème année tu es des exams , et tes notes et comportement annuels, vont te permettre d'aller dans 3(voir 4 sections)

La maturité( un niveau très élevé, qui permet de rentrer après les 3 ans, dans un lycée qui nous permet d'obtenir un BAC ou une maturité gymnasiale, cette section est plus fait pour la voie universitaire).

La moderne( section normal à élevé, permet après les 3 ans d'aller dans un lycée, école professionnelle, ou apprentissage , cette section est fait pour aller dans des école professionnelles avec un bon niveau l'université est possible met demande une année de plus que la voie maturité)

La préprof( niveau de base, qui permet d'aller dans la voie apprentissage, on se retrouve en général rapidement sur le marché du travail, l'université et le lycée sont possible mais seulement avec un exam d'entré)

Donc pour moi un système de ce genre est très performant, pour une raison qui peu choqué!

Les bons élèves restent entre eux et il n'y à pas de ralentissement de cours ou de dépassement la section est à ton niveau, point barre.

Moi qui est suivit ma scolarité en section maturité, puis la dernière en moderne( lol la fameuse crise d'adolescence m'a coûté chère) je peux vous dire que "niveaux élèves dissipés aux mètres carrés est élevés" dans les sections en dessous.

Il me semble qu'en France tout les élèves sont mélanger toutes leurs scolarité,non?

Link to comment
Share on other sites

nous avons deux enfants 8 et 14 ans et le système scolaire n'est vraiment pas bon ici

Pourrais-tu argumenter ton propos ?

Ce qui est "connu", c'est que les enfants plutôt moyens ou faibles à l'école, seront heureux ici car tout le monde est valorisé. Mais que cela nivelle vers le bas le niveau moyen.

Mais dès l'enseignement supérieur, le niveau devient très bon.

De plus, je trouve le système de CEGEP bien mieux pensé qu'en France, avec un accès direct à un emploi très bien rémunéré après 3 ans lorsqu'on fait des études professionnalisantes où il y a de la demande. L'équivalent n'existe pas en France, où avec des emplois au salaire minimum à la sortie d'un bac pro.

Rentrer en France pour les études de ses enfants ? Il faudrait y réfléchir à deux fois.

Je n'ai pas vraiment d'avis sur le système scolaire québécois comme je ne l'ai pas encore expérimenté, mais j'ai été étonnée d'apprendre que plusieurs de mes collègues (qui sont immigrants aussi, mais ici depuis pas mal de temps, arrivés depuis plus de 6 ans pour le plus récent) mettent leurs enfants à l'école privée. Trois familles ont leurs enfants au Collège Marie de France, et deux au Collège Stanislas. Je me suis renseignée sur les frais d'inscriprion et c'est cher, près de 4000 dollars en primaire! Ca semble une vraie priorité familiale de mettre les enfants à l'école privée pour eux!
Stan et MdF c'est pas juste privé c'est... français ;) Je comprends qu'on ait envie de mettre ses enfants au privé pour x ou y raison mais immigrer pour mettre ses enfants dans le système français j'ai plus de mal...
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Stan et MdF c'est pas juste privé c'est... français :wink: Je comprends qu'on ait envie de mettre ses enfants au privé pour x ou y raison mais immigrer pour mettre ses enfants dans le système français j'ai plus de mal...

pour ces 2 écoles c'est surtout une qualité d'enseignement que les parents recherchent pas forcément le système français... il n'y a pas que des français inscrits, loin de la, de nombreuses personnes influentes d'ici y mettent leurs enfants ou en ont été élèves... Jacques Parizeau, Philippe Couillard, Raymond Bachand, Alain Dubuc!! (pour stanislas)

les élèves qui en sortent ont pratiquement tous une côte R très élevée garantissant des cursus de choix, en 2011 100% de réussite au bac avec 87% de mention!!(toujours pour Stanislas!!) et n'oublions pas, en sortant de ces lycées avec un bac tu sautes une année de cégep

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Les rythmes des enfants sont respectés, et un enfant plus lent ne sera pas mis de coté, on lui laisse le temps.......

Comme ça il ralentira ceux qui avancent bien.Tous mes amis français (sauf 1 qui le fait à la rentrée prochaine) ont mis leurs enfants dans le privé.Motif: entre les enfants qui disent que c'est cool,qui s'ennuient,qu'on félicite de n'avoir fait QUE 4 fautes d'orthographe à la dictée et de simples demi-journées de cours (d'après ce que j'ai compris,les cours finissent à 1 ou 2h),les enfants ne sont pas restés longtemps dans le système public.

Quel parent accepterait que la progression de son enfant soit ralenti par les autres?

Link to comment
Share on other sites

Ou un système scolaire qui ne fait la part belle qu'aux "intellectuels" comme en France.

Encore aujourd'hui, alors que l'avenir de beaucoup de jeunes serait sans aucun doute dans les métiers manuels (plombier, électricien, menuisier etc etc), on continue à orienter les jeunes vers des études longues et coûteuses, souvent les sempiternelles "Ecoles Commerciales" qui ne valent pus rien, pour qu'ils sortent au bout de 5 ans avec un master qui ne leur servira à rien car ils ne sortiront pas de L'ECOLE COMMERCIALE qu'il faut !

Ils auront perdu un max de temps mais oui, c'est sûr il auront un master ! La belle affaire ! Ca aura fait plaisir à leurs parents......mais ils n'auront pas de boulot.

Consternant !

Je crois que le Québec (Canada ?) est champion des enfants déscolarisés qui sortent sans aucun diplôme. Est-ce que c'est mieux ? Je ne sais pas...

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Ce fut la même chose dans la classe de ma fille, autant au primaire qu'au secondaire. Beaucoup d'enfants dont le français n'est pas la langue maternelle (l'arabe est la deuxième langue maternelle à l'école de ma fille) et qui ont des difficultés.

Deux profs m'ont carrément dit qu'ils avaient dû revoir leur programme en arrivant au secondaire (ils venaient du primaire), car sinon tous ces jeunes auraient échoué... et on ne veut surtout pas qu'ils échouent...

Et le fait de remonter les notes de tout le monde pour obtenir la moyenne, c'est courant, très courant. Ainsi on a remonté les notes de 10 points de façon à ce que tout le monde réussisse un examen et ma fille a eu ... 103 % ... Je n'ai pas dit « Youpi ! »... :blink2:

Edited by Bérénice007
Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...
Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2024 immigrer.com

Advertisement