Jump to content

lionelb

Membres
  • Content Count

    39
  • Joined

  • Last visited

About lionelb

  • Rank
    Pas pire

Profile Information

  • Gender
    Homme
  • Statut
    installé depuis + 1 an
  • Date d'arrivée
    28-03-2011
  • Profession
    Informaticien de gestion
  • Pays d'origine
    Europe
  • Pays de résidence
    Canada
  1. Bonjour, Je me permets de partager mon expérience sur le sujet des banques, je conseille à tous les nouveaux arrivants d'éviter à tout prix BMO. Ils vont essayer de vous vendre toutes sortes de produits et services, par contre le jour où déciderez de partir ailleurs et que vous voudrez récupérer votre argent, ce sera la galère assurée ! J'ai passé plusieurs mois à échanger des téléphones, des documents et des courriels, à chaque fois on vous renvoie vers une nouvelle personne à qui vous devait pour n-ième fois tout réexpliquer, bref on prend vraiment le client pour un con chez BMO.
  2. Alors, juste pour faire un retour d'expérience par rapport aux REER, au cas où ça pourrait intéresser quelqu'un. Premièrement, évitez si possible BMO comme banque, c'est vraiment des incompétents de première catégorie, 1 mois et demi de paperasses et rendez-vous inutiles pour enfin pouvoir toucher mon chèque. Ils sont désorganisés te font preuve d'un manque flagrant de d’efficacité, bref réfléchissez 2 fois avant d'ouvrir un compte chez BMO (Banque de Montreal). Deuxièmement, tant que vous n'êtes pas sûr de rester au Canada ne mettez pas de l'argent dans un REER, optez plutôt pour un CELI ou un compte épargne, vous allez vous épargner bien des maux de tête au moment de quitter le Canada. Et pour terminer, on va vous prendre entre 20 et 30 % de retenue d'impôt en fonction du montant retiré et de votre revenu au moment du retrait. De plus, si vous décidez de faire une déclaration d'impôts pour espérer récupérer cette retenue sur vos REER, oubliez-le aussi, le temps que vous allez perdre n'en vaut pas la peine car le montant que vous avez touché lors du retrait sera ajouté à votre revenu actuel et vous risquez même de payer encore plus, alors mieux vaut décalicer !
  3. Bonjour, J'aimerais savoir pour tous ceux qui sont déjà rentrés ou qui vont le faire sous peu, comment avez-vous géré vos REER ? Si on demande le retrait, on a une retenue d'impôts automatique entre 21 et 30 % en fonction de vos revenus, ce qui fait vraiment beaucoup, savez-vous si en faisant une déclaration d'impôts on peut récupérer une bonne partie de ces retenues d'impôts ? Si oui, est-ce que ça en valait la peine entre le temps passé et le montant remboursé ? Pour ce qui est de vos comptes bancaires, avez-vous fermé tous vos comptes et pris l'argent avec vous ou avez-vous gardé vos comptes et choisi de faire des transferts internationaux ? Ce n'est pas évident de trouver de l'information pertinente sur le sujet, alors j'espère que vous allez pouvoir prendre un peu de votre temps pour partager vos expériences sur le sujet. Merci d'avance pour votre aide.
  4. Bonjour, Après 3 ans au Québec, ma famille et moi allons rentrer au bercail comme beaucoup d'autres immigrants avant nous. Mon but est simplement de donner un bilan objectif, neutre, au cas où ça pourrait intéresser quelqu'un. Quand on arrive sans enfants, c'est simple d'immigrer, on ne se pose pas vraiment de questions, car le risque est minime et déménager est plutôt facile. Le déclencheur a été la naissance de notre premier enfant ici au Québec, tout d'un coup plusieurs questions ont envahi notre esprit et nous avons commencé à regarder de plus près plusieurs points qui jusque-là n'étaient pas si importants que ça, comme le système de santé et le système éducatif, entre autres. L'éloignement familial a aussi commencé à peser très lourd dans la balance. Se retrouver seuls en permanence lorsque ça va moins bien, passer Noël seuls avec l'hiver qui pèse sur le moral à l'extérieur, etc. Bref, on ne voulait pas que notre enfant grandisse loin de toute sa famille, on a commencé à réaliser qu'il ne connaîtrait peut-être jamais ses cousins, ses grand-parents, bref une décision lourde de conséquences, ce n'était plus nous mais l'enfant serait aussi impacté par notre décision de rester ici pour toujours. Nous avons alors entamé un vrai bilan et nous sommes arrivés à la conclusion que le Québec ne nous apportait rien de plus que ce que nous avions déjà en Europe avant de partir, excepté le fait de devenir propriétaire rapidement. Mais pour nous c'était clairement insuffisant pour décider de prolonger l'aventure. Nous avions le chois d'aller dans le ROC, mais avec un enfant, déménager devient une immense source de stress, sans parler du coût que ça engendre car il faut un appartement plus grand, il y a plus de meubles, etc. Bref, dans ces conditions le soutien de la famille n'a pas de prix sans parler que ça fera un bien fou pour le développement de notre enfant. Avec un jeune enfant, nous avions aussi besoin de plus de stabilité sur le long terme, ce qui n'a pas été le cas pour nous au Québec. En résumé, notre expérience se termine avec un bilan neutre, un peu mitigé, mais on ne regrette pas de l'avoir fait. On est très contents des gens qu'on a pu rencontrer ici et ça a été une aventure qui va nous marquer pour toujours. Comme partout, il y a des choses bien et moins bien et il faut choisir d'aller là où on sent le plus à l'aise.
  5. Bonjour, Je recherche un transporteur fiable pour ma voiture et éventuellement quelques cartons de Montreal jusqu'en Suisse. Ma voiture est quasi neuve, elle a 2 ans, donc je serai perdant si je la cédais à un garage ici. Je souhaite donc l'amener avec moi. Pourriez-vous partager votre expérience entre Montreal et l'Europe ? Pourriez-vous nous dire rapidement comment s'est passé votre expérience et ce à quoi il faut faire attention? Pourriez-vous me dire avec quelle compagnie vous avez fait affaire pour transporter votre voiture ? Merci d'avance.
  6. Les + : - La politique familiale (Congé paternité et parental, aides / allocations, services, garderies) - La nature et les grands espaces - Les 4 saisons - L'ambiance de travail détendue - L'entraide, l'esprit communautaire des Québécois Les - : - Les transports en commun - Les taxes et impôts - Les infrastructures - Le prix des billets d'avion - Son gouvernement qui cherche à isoler davantage cette province du reste du monde
  7. Par expérience, c'est très dur de venir en PTT, on est un peu considéré comme des touristes alors qu'on paye des impôts comme tout le monde. Pour tout ce qui est crédit, carte de crédit et hypothèque ou encore un crédit pour acheter une voiture, vous pouvez faire une croix dessus. Il vaut mieux ne pas être limite financièrement et avoir du cash. Le NAS commençant par 9 est automatiquement bloqué ou dans une liste noire, même si vous avez un bon salaire et une bonne situation. Moi même je travaillais pour une banque avec un PTT de 3 ans et celle-ci a refusé de m'aider pour un crédit auto, ironie du sort c'est dans une banque concurrente que j'ai eu mon crédit. Idem pour les aides de l'état, assurance-emploi, cours pour immigrants, c'est réservé aux RP. Bonjour la galère lorsque le conjoint ou la conjointe a de la difficulté à trouver un travail et veut pouvoir bénéficier de ces aides. Bref, si je dois donner un conseil, venez en tant que RP, vous allez vous épargner bien des maux de tête.
  8. Idéal pour nouveaux immigrants Proche de Québec que ce soit via le traversier ou des ponts. Message de la modération Petites annonces personnelles interdites dans ce forum. Veuillez poster votre annonce dans cette section
  9. il s'agit d'un renouvellement pas de la délivrance de la carte... si il est déjà assuré il n'a pas à montrer de CSQ, car il est couvert de plein droit par la RAMQ! il n'est absolument pas tenu de présenter son CSQ ni même sa carte de RP, si la personne insiste il faut faire une plainte, pour renouveler il faut présenter 2 pièces d'identité, il peut donc se présenter uniquement avec un passeport et un permis de conduire, ou même son ancienne carte de RAMQ non expirée!! Bon, ca peut dependre de certains criteres, par exemple depuis combiende temps votre carte soleil a été exprirée, s`il y a une longue periode entre la date d`expiration et la date de renouvellement, ils peuvent supposer que vous habitiez dans une autre province a ce moment la. Mais ce quand meme bizarre ! Je suis sur qu`il a une raison valable de vous exiger ce document la. On ignore souvent des certains reglements. même si tu habites dans une autre province, quand tu reviens tu fais un changement d'assurance, l'autre province prend le relais le temps d'Avoir la RAMQ comme la RAMQ couvre le temps que les autres provinces t'assurent... et même si tu dépasses le délais de renouvellement, tu dois juste payer des frais et fournir une preuve de résidence au Québec qui ne sont ni le csq ni la carte de RP Dans le cas d`un renouvellement, je trouve ca bizarre, mais pour quelqu`un qui vient s`installer pour la premiere fois au Quebec d`une autre province au CANADA, le CSQ est toujours exigée. Donc si je comprends bien quelqu'un qui vient d'une autre province n'a pas de CSQ (si cette personne n'a pas fait sa demande de RP via le Quebec) et par conséquent ne serait pas admissible à la RAMQ ? Je croyais que le statut de Resident permanent était fédéral, donc le meme traitement quelle que soit la province ? Je précise que ma carte soleil était encore valable pendant 3 mois au moment de ma demande de renouvellenment.
  10. Vous connaissez les Français, tout le temps en train de raler et jamais contents, ça devrait vous suffire pour comprendre que si c'était vraiment l'enfer ça se saurait !
  11. Bonjour, J'aimerais partager une expérience récente concernant la RAMQ. Ma 1ère carte soleil arrive à expiration et pour la renouveler, on m'a demandé le CSQ ET la carte de résident perment. J'ai été un peu choqué car on dit toujours que lorsqu'on est Résident permanent, on l'est partout au Canada. De plus, le CSQ n'est pas un document officiel d'immigration, seul la carte de résident permanent peut valider votre statut d'immigrant légal au Canada. J'ai posé la question à la RAMQ et je n'ai eu aucune explication claire sur le sujet. Serait-ce une façon encore subtile pour le Québec de faire de la discrimination envers les autres provinces canadiennes ? Comment font les résidents permanents qui s'installent par exemple en Ontario et qui décident ensuite de venir habiter au Québec? Vu qu;il n;y a que les immigrants ayant fait le processus via le Québec qui détiennent un CSQ. Je suis un peu perplexe que la RAMQ exigent le CSQ pour la carte soleil. Avez-vous eu des expériences similaires ?
  12. Quelqu'un pourrait me dire si le temps passé avec un visa de résident temporaire compte toujours pour moitié avec la nouvelle loi ?
  13. Une grande différence c'est l'ambiance de travail qui est beaucoup plus relax et convivial au Quebec, les conflits sont mal perçus ici et jamais vous ne verrez un Québécois exprimer affronter un conflit quand il y en a un, on va plutôt chercher une solution rapidement. L'hiver est plus long ici, pas nécessairement plus froid car le froid est sec ici au Canada mais c'est vraiment le nombre de mois sous la neige qui peut décourager plus d'un si on n'aime pas l'hiver. Autre chose, ici au Quebec c'est super simple de devenir propriétaire, alors qu'en Suisse ça reste un rêve inatteignable pour la plupart. Il y a aussi les congés parentaux, 5 semaines pour le père payé à 75 % et 52 semaines supplémentaires à partager entre le papa et la maman, ici c'est un pays pour les familles, la Suisse c'est un pays pour les célibataires. L'état des routes, ici plein de nids de poules alors qu'en Suisse les routes sont plutôt en parfait état. Et il y a encore plein d'autres différences...
  14. Bonjour, J'aimerais beaucoup avoir des retours d'expérience des gens qui ont vécu à Québec et qui sont allés dans la région de Toronto. Avez-vous vraiment gagné en pouvoir d'achat ? Quand je vois les prix des garderies, des assurances et des loyers, ça fait vrimanet peur, ça peut aller de 4 à 8 fois plus cher que Québec et je doute que les immigrants aient 4 à 8 fois plus de salaire par rapport à Québec. Est-ce que vous regretez d'avoir fait le saut ou au contrairte vous etes pleinement satisfaits ? Merci d'avance de partager votre vécu.
  15. La plus grosse erreur si on vient au Québec c'est de croire qu'on parle la même langue si on est francophone et de croire qu'on y trouvera un semblant de culture européenne, il n'en est rien ! Le Québec et le québécois est un paradoxe difficile à comprendre, même après plusieurs années sur place. Il faut tout réapprendre et ça demande beaucoup de sacrifices. La 2e grosse erreur est de croire qu'on y trouvera facilement du travail car on a des diplômes et de l'expérience, il n'en est rien là encore ! Ca peut prendre des années avant de retrouver un travail digne de ce qu'on espère et de ce qu'on avait avant de partir, le choc et le stress peuvent être rudes.
×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines