Jump to content
Sign in to follow this  
RobinDesBois

Yellowknife, après tout ...

Recommended Posts

Merci pour ton récit. Du changement en perspective dans cette ville, c'est pas mal si le gouvt cherche à la developper.

Je suis ce topic de pres

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a sûrement du fric en abondance dans cette ville. Le tout est de parvenir à en récolter quelques miettes et d'étendre son réseau d'amitiés pour découvrir les bons plans. On peut alors sans trop de mal bondir d'un poste à un autre, ou se trouver de la clientèle pour une affaire qu'on a envie de lancer, ainsi que les financements nécessaires.

La présence d'une abondante bureaucratie pose toutefois quelques problèmes, s'ajoutant à l'arrière-fond de favoritisme pro-indigène et de misérabilisme socialisant. On peut notamment déplorer, si on veut créer son entreprise, la quantité de "regulations" à respecter. Mais il est possible de s'y faire. D'autant plus possible que les immigrants, en venant, ont bien souvent l'avantage de détenir des qualifications et qu'à ce niveau, les régulations les favorisent.

A l'occasion notamment de quelques séries de coupures électriques, on sent un ras-le-bol certes modéré (on est au Canada) mais tout de même assez profond envers les attitudes amateuristes qui maintiennent basse, sur certains secteurs, la qualité du service. S'ajoutant au flux soutenu de main d'oeuvre qualifiée, ceci constitue à mon avis une lame de fond qui peu à peu marginalisera et éjectera ... ceux, indigènes ou non, qui continuent de se trouver dans une optique Far-West.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme partout au Canada, on observe une carence en "médecins de famille" (à chaque fois je trouve ridiculement ringarde cette expression) mais elle se fait sentir moins cruellement, probablement parce que les bons salaires permettent d'en attirer par ici et peut-être aussi parce que c'est plus facile ici pour un "immigrant" de faire son chemin dans cette profession. Hélas je manque cruellement de chiffres pour étayer cette impression. Toujours est-il qu'à chaque fois que je me suis fait soigner je suis tombé sur un écossais, une belge (elle semblait ma soeur, je l'ai reconnue tout de suite), un arabe ou un chinois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme partout au Canada, on observe une carence en "médecins de famille" (à chaque fois je trouve ridiculement ringarde cette expression) mais elle se fait sentir moins cruellement, probablement parce que les bons salaires permettent d'en attirer par ici et peut-être aussi parce que c'est plus facile ici pour un "immigrant" de faire son chemin dans cette profession. Hélas je manque cruellement de chiffres pour étayer cette impression. Toujours est-il qu'à chaque fois que je me suis fait soigner je suis tombé sur un écossais, une belge (elle semblait ma soeur, je l'ai reconnue tout de suite), un arabe ou un chinois.

Je vais rechercher des chiffres sur l'embauche de personnel medical car je compte reprendre mes etudes en soins infirmiers.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Figure 1: Nombre de médecins par 100 000 habitants, selon la province ou le territoire, Canada, 1980, 1990, 2000 et 2010 (figure 2 du rapport Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2010)

121012023631169083.jpg

Remarques

s.o. : sans objet.

Les médecins inclus sont actifs en pratique clinique ou non clinique (p. ex. recherche ou travaux universitaires), sont titulaires d’un doctorat en médecine et possèdent une adresse postale valide.

Exclut les résidents, les médecins militaires ainsi que les médecins semi-retraités et retraités.

Exclut les médecins non inscrits désirant que les renseignements à leur sujet ne soient pas publiés au 31 décembre de l’année de référence (consultez les Notes méthodologiques pour obtenir de plus amples renseignements).

Le ratio du nombre de médecins par habitant est calculé annuellement au moyen des plus récentes estimations démographiques de Statistique Canada.

http://www.cihi.ca/C...se_15dec11_fig1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Figure 1: Nombre de médecins par 100 000 habitants, selon la province ou le territoire, Canada, 1980, 1990, 2000 et 2010 (figure 2 du rapport Nombre, répartition et migration des médecins canadiens 2010)

121012023631169083.jpg

Remarques

s.o. : sans objet.

Les médecins inclus sont actifs en pratique clinique ou non clinique (p. ex. recherche ou travaux universitaires), sont titulaires d’un doctorat en médecine et possèdent une adresse postale valide.

Exclut les résidents, les médecins militaires ainsi que les médecins semi-retraités et retraités.

Exclut les médecins non inscrits désirant que les renseignements à leur sujet ne soient pas publiés au 31 décembre de l’année de référence (consultez les Notes méthodologiques pour obtenir de plus amples renseignements).

Le ratio du nombre de médecins par habitant est calculé annuellement au moyen des plus récentes estimations démographiques de Statistique Canada.

http://www.cihi.ca/C...se_15dec11_fig1

Merci Kobico,

je comprends dans ce graphique que ce sont uniquement les medecins canadiens qui y sont repertories cela suppose que les medecins etrangers n'y sont pas repertories et pour les NWT c'est en chute mais cela donne des idees de migrations.

Edited by Addicttotravel

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce sont tous les médecins ayant un permis de pratique qui y sont répertoriés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

je comprends dans ce graphique que ce sont uniquement les medecins canadiens qui y sont repertories cela suppose que les medecins etrangers n'y sont pas repertories et pour les NWT c'est en chute mais cela donne des idees de migrations.

En chute ?

Habituellement les habitants des coins éloignés viennent, s'il le faut en hélicoptère (payé "aux frais de la princesse", paraît-il), se faire soigner à Yellowknife où on est loin de pâtir d'un manque de médecins. Soit dit en passant, le système de santé de ce territoire est plus généreux que celui dans certaines provinces. Bon c'est vrai, je dis cela par rapport à mon principal point de référence : l'Alberta, ce royame des Rednecks, ce qui n'est pas la meilleure référence. Enfin, à chacun son biais. Peut-être déjà en voie de canadiénisation, je me suis mis à peindre en rose bonbon les réalités de cette ville où je me trouve.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je connais bien Yellowknife, quand j'y suis passé; il y a de cela 4 ans, j'ai bien aimé.

Il fait froid, des moustiques et fait jour la nuit des fois.

J'ai pris la seule et unique route qui va vers le nord ou j'ai vu des bisons, oui trop cool ce souvenir.

Pour le boulot, à l'époque, je crois qu'il y avait dèja de l'argent un peu partout.

J'ai aussi bien aimé le petit aéroport.

sinon moi je compte aller a Toronto.

Et Addictottravel si c'est vraiment toi sur la photo, t'es trop

Merci

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines