Jump to content

medecins etrangers exerçants la medecine au Canada


Recommended Posts

Le 2019-03-13 à 08:55, Psy a dit :

Bonjour Danielitaa, 

 

je vais te raconter mon expérience . Je suis un médecin espagnol, spécialiste en médecine interne et psychiatrie. Ces deux titres de spécialiste ont été décrochés en Espagne. Il y a 5 ans, j'ai pris la décision de déménager en Suisse avec ma famille. Cela m'a permis de définir mieux mes objectifs personnels et professionnelles. La Suisse ce n'est pas notre pays. On avait l'idées des pays nordiques, avancés, progressistes...mais ici on dirait qu'on vit dans les années 70!!! nous avons donc, pris la décision de quitter la Suisse. 

 

Pour commencer, j'ai pris contact avec réseau santé québec (RSQ), entité publique qui cordonne les prestations sociales et de santé dans le Québec. Ils ont évalué mon CV et ont estimé que je pouvais avoir accès à un permis restrictif. Pour cela, il fallait qu'un service régional de santé m'acceptait et signait un contrat de parrainage. Cela signifie qu'ils s'engage à m'aider dans les démarches (telles que payer un stage d'évaluation, obligatoire pour avoir un permis restrictif). En tant que IMG (international medical graduate), on doit travailler d'abord dans les services régionaux, pas dans les grandes villes. Après 3 ans d'avoir un permis restrictif on peut passer un examen de spécialité pour transformer ce permis en permis régulière. Toutefois, tout permis restrictif devient automatiquement régulier après 5 ans de pratique clinique. 

 

En 2016, le service RSQ a envoyé mon CV aux services régionaux...mais après 6 mois ...0 réponses. C'était mon 1 er ERREUR,  ne pas être pro-active et attendre à avoir une réponse.  Ils m'ont encouragé à prendre contact personnellement avec les services régionaux de santé, mais j'étais assez découragé. En avril 2017, pendant un voyage au Canada, British Columbia, j'ai décidé de ne pas jeter l'éponge, et j'ai commencé à appeler aux directeurs des services régionaux pour décrocher au moins un entretien. Quelques mois plus tard, j'ai eu 3 offres. J'ai visité 2 hôpitaux et en novembre 2017 j'ai signé mon offre de parrainage!!!

 

Au départ, j'ai cru qu'ils allait assumer la totalité des frais reliés à ma demande, mais ça n'a pas été le cas...j'ai attendu, mais il fallait que moi-même prenne contact avec le collège de médecins. C'était mon 2ème erreur.  En février j'ai commencé à envoyer plein de documents (copies des diplômes signées par un notaires, attestations des stages, passeport...). Parmi toutes les démarches à faire, la plus effrayante était l'examen d'aptitude du Canada Medical Council (EACMC). Après une procédure de "vérification à la source" des documents fournis, en mai 2018 j'ai pu m'inscrire à mon examen. J'ai passé mon examen en septembre 2018, et j'ai reçu les résultats en octobre 2018. J'étais persuadé du fait qu'il manquait simplement que le collège de médecins commençait à me chercher un milieu de stage pour faire les trois mois obligatoire de stage d'évaluation dans mon spécialité...mais pas du tout!!!! je devais passer encore un examen: l'examen de français pour les ordres professionnelles de l'Office Québécoise de la Langue Française!!. Malgré le fait de travailler depuis 5 ans en Suisse, dans un hôpital francophone, je devais quand même attester mon niveau par biais d'un examen qui se passe uniquement au Québec!!!

 

Finalement j'ai réussi cette examen et depuis quelques semaines j’attends qu'un milieu de stage soit trouvé....mais quand...aucune idée...!!!

 

et voilà mon histoire!!!

Bonjour. Merci d'avoir relater votre histoire. Très édifiante.

Link to comment
Share on other sites

Le 2020-09-09 à 20:53, MSonia a dit :

Logiquement parlant, je dirai que c'est faisable.

A votre place je le scanne au CMC avec un courrier explicatif de la situation. Ils savent qu'avec la pandémie du COVID 19 les déplacements sont impossibles,et comme c'est un gain d'argent pour eux , ils essaient de simplifier la procédure et même faire la vérification dans des délais plus courts que d'habitude.

Bon courage à vous.

Bonjour,
J'ai juste une petite question: une fois la DVS faite, faut-il encore faire une demande d'équivalence ou alors c'est la même chose. Il me semble que j'ai pas bien compris. 
merci de votre retour.

Link to comment
Share on other sites

Le 2022-01-05 à 19:23, Danie2023 a dit :

Bonjour,
J'ai juste une petite question: une fois la DVS faite, faut-il encore faire une demande d'équivalence ou alors c'est la même chose. Il me semble que j'ai pas bien compris. 
merci de votre retour.

Bonjour, oui effectivement vous devez faire la demande EDE via votre compte inscriptionmed et vous devez payer les frais d'abord pour que le CMC lance la procédure.

Bon courage.

Link to comment
Share on other sites

Le 2022-01-07 à 12:52, MSonia a dit :

Bonjour, oui effectivement vous devez faire la demande EDE via votre compte inscriptionmed et vous devez payer les frais d'abord pour que le CMC lance la procédure.

Bon courage.

Merci

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Bonjour tout le monde

J'ai eu mon diplôme de spécialisation au Burkina en 2021 et je suis partie en France pour un stage d'un an. J'avais 2questions

Est ce que ce temps de stage peut être considéré comme une expérience professionnelle dans le cadre de la demande du permis restrictif?

Quand on est sur le territoire,  quelles sont nos opportunités d'emploi pour survivre en attendant d'avoir le permis d'exercer?

Merci pour vos réponses 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 46 minutes, Deliberation1 a dit :

Bonjour tout le monde

J'ai eu mon diplôme de spécialisation au Burkina en 2021 et je suis partie en France pour un stage d'un an. J'avais 2questions

Est ce que ce temps de stage peut être considéré comme une expérience professionnelle dans le cadre de la demande du permis restrictif?

Quand on est sur le territoire,  quelles sont nos opportunités d'emploi pour survivre en attendant d'avoir le permis d'exercer?

Merci pour vos réponses 

 

Je connais une congolaise, pédiatre qui a fait des études en partie à Kinshasa et en partie à Bruxelles en spécialisation. Le Québec ne reconnait pas ses études donc elle a fait des études de préposé aux bénéficiaires car la seule chose qu'ils lui ont proposé c'est de refaire complètement les études de médecine.

Edited by rainbow21
Link to comment
Share on other sites

Le 2022-02-22 à 09:42, rainbow21 a dit :

 

Je connais une congolaise, pédiatre qui a fait des études en partie à Kinshasa et en partie à Bruxelles en spécialisation. Le Québec ne reconnait pas ses études donc elle a fait des études de préposé aux bénéficiaires car la seule chose qu'ils lui ont proposé c'est de refaire complètement les études de médecine.

Bjr

Merci bcp pour la réponse 

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...
Le 2018-12-18 à 23:24, Mel123 a dit :

Bonjour

Je n'ai pas de références en Fr

mais je cherche un groupe de révision pour le prochain EACMC

je suis a Montréal XXXXXXXXXX

 

Le 2019-03-13 à 12:55, Psy a dit :

Bonjour Danielitaa, 

 

je vais te raconter mon expérience . Je suis un médecin espagnol, spécialiste en médecine interne et psychiatrie. Ces deux titres de spécialiste ont été décrochés en Espagne. Il y a 5 ans, j'ai pris la décision de déménager en Suisse avec ma famille. Cela m'a permis de définir mieux mes objectifs personnels et professionnelles. La Suisse ce n'est pas notre pays. On avait l'idées des pays nordiques, avancés, progressistes...mais ici on dirait qu'on vit dans les années 70!!! nous avons donc, pris la décision de quitter la Suisse. 

 

Pour commencer, j'ai pris contact avec réseau santé québec (RSQ), entité publique qui cordonne les prestations sociales et de santé dans le Québec. Ils ont évalué mon CV et ont estimé que je pouvais avoir accès à un permis restrictif. Pour cela, il fallait qu'un service régional de santé m'acceptait et signait un contrat de parrainage. Cela signifie qu'ils s'engage à m'aider dans les démarches (telles que payer un stage d'évaluation, obligatoire pour avoir un permis restrictif). En tant que IMG (international medical graduate), on doit travailler d'abord dans les services régionaux, pas dans les grandes villes. Après 3 ans d'avoir un permis restrictif on peut passer un examen de spécialité pour transformer ce permis en permis régulière. Toutefois, tout permis restrictif devient automatiquement régulier après 5 ans de pratique clinique. 

 

En 2016, le service RSQ a envoyé mon CV aux services régionaux...mais après 6 mois ...0 réponses. C'était mon 1 er ERREUR,  ne pas être pro-active et attendre à avoir une réponse.  Ils m'ont encouragé à prendre contact personnellement avec les services régionaux de santé, mais j'étais assez découragé. En avril 2017, pendant un voyage au Canada, British Columbia, j'ai décidé de ne pas jeter l'éponge, et j'ai commencé à appeler aux directeurs des services régionaux pour décrocher au moins un entretien. Quelques mois plus tard, j'ai eu 3 offres. J'ai visité 2 hôpitaux et en novembre 2017 j'ai signé mon offre de parrainage!!!

 

Au départ, j'ai cru qu'ils allait assumer la totalité des frais reliés à ma demande, mais ça n'a pas été le cas...j'ai attendu, mais il fallait que moi-même prenne contact avec le collège de médecins. C'était mon 2ème erreur.  En février j'ai commencé à envoyer plein de documents (copies des diplômes signées par un notaires, attestations des stages, passeport...). Parmi toutes les démarches à faire, la plus effrayante était l'examen d'aptitude du Canada Medical Council (EACMC). Après une procédure de "vérification à la source" des documents fournis, en mai 2018 j'ai pu m'inscrire à mon examen. J'ai passé mon examen en septembre 2018, et j'ai reçu les résultats en octobre 2018. J'étais persuadé du fait qu'il manquait simplement que le collège de médecins commençait à me chercher un milieu de stage pour faire les trois mois obligatoire de stage d'évaluation dans mon spécialité...mais pas du tout!!!! je devais passer encore un examen: l'examen de français pour les ordres professionnelles de l'Office Québécoise de la Langue Française!!. Malgré le fait de travailler depuis 5 ans en Suisse, dans un hôpital francophone, je devais quand même attester mon niveau par biais d'un examen qui se passe uniquement au Québec!!!

 

Finalement j'ai réussi cette examen et depuis quelques semaines j’attends qu'un milieu de stage soit trouvé....mais quand...aucune idée...!!!

 

et voilà mon histoire!!!

 

Le 2019-03-13 à 12:55, Psy a dit :

Bonjour Danielitaa, 

 

je vais te raconter mon expérience . Je suis un médecin espagnol, spécialiste en médecine interne et psychiatrie. Ces deux titres de spécialiste ont été décrochés en Espagne. Il y a 5 ans, j'ai pris la décision de déménager en Suisse avec ma famille. Cela m'a permis de définir mieux mes objectifs personnels et professionnelles. La Suisse ce n'est pas notre pays. On avait l'idées des pays nordiques, avancés, progressistes...mais ici on dirait qu'on vit dans les années 70!!! nous avons donc, pris la décision de quitter la Suisse. 

 

Pour commencer, j'ai pris contact avec réseau santé québec (RSQ), entité publique qui cordonne les prestations sociales et de santé dans le Québec. Ils ont évalué mon CV et ont estimé que je pouvais avoir accès à un permis restrictif. Pour cela, il fallait qu'un service régional de santé m'acceptait et signait un contrat de parrainage. Cela signifie qu'ils s'engage à m'aider dans les démarches (telles que payer un stage d'évaluation, obligatoire pour avoir un permis restrictif). En tant que IMG (international medical graduate), on doit travailler d'abord dans les services régionaux, pas dans les grandes villes. Après 3 ans d'avoir un permis restrictif on peut passer un examen de spécialité pour transformer ce permis en permis régulière. Toutefois, tout permis restrictif devient automatiquement régulier après 5 ans de pratique clinique. 

 

En 2016, le service RSQ a envoyé mon CV aux services régionaux...mais après 6 mois ...0 réponses. C'était mon 1 er ERREUR,  ne pas être pro-active et attendre à avoir une réponse.  Ils m'ont encouragé à prendre contact personnellement avec les services régionaux de santé, mais j'étais assez découragé. En avril 2017, pendant un voyage au Canada, British Columbia, j'ai décidé de ne pas jeter l'éponge, et j'ai commencé à appeler aux directeurs des services régionaux pour décrocher au moins un entretien. Quelques mois plus tard, j'ai eu 3 offres. J'ai visité 2 hôpitaux et en novembre 2017 j'ai signé mon offre de parrainage!!!

 

Au départ, j'ai cru qu'ils allait assumer la totalité des frais reliés à ma demande, mais ça n'a pas été le cas...j'ai attendu, mais il fallait que moi-même prenne contact avec le collège de médecins. C'était mon 2ème erreur.  En février j'ai commencé à envoyer plein de documents (copies des diplômes signées par un notaires, attestations des stages, passeport...). Parmi toutes les démarches à faire, la plus effrayante était l'examen d'aptitude du Canada Medical Council (EACMC). Après une procédure de "vérification à la source" des documents fournis, en mai 2018 j'ai pu m'inscrire à mon examen. J'ai passé mon examen en septembre 2018, et j'ai reçu les résultats en octobre 2018. J'étais persuadé du fait qu'il manquait simplement que le collège de médecins commençait à me chercher un milieu de stage pour faire les trois mois obligatoire de stage d'évaluation dans mon spécialité...mais pas du tout!!!! je devais passer encore un examen: l'examen de français pour les ordres professionnelles de l'Office Québécoise de la Langue Française!!. Malgré le fait de travailler depuis 5 ans en Suisse, dans un hôpital francophone, je devais quand même attester mon niveau par biais d'un examen qui se passe uniquement au Québec!!!

 

Finalement j'ai réussi cette examen et depuis quelques semaines j’attends qu'un milieu de stage soit trouvé....mais quand...aucune idée...!!!

 

et voilà mon histoire!!!

Bonsoir j espère que vous allez bien svp pouvez vous me dire comment vous avez préparer EACMC?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour à tous. Je suis nouvelle alors tout me semble encore flou. Je suis actuellement en fin de formation en ce moment, j'obtiendrai mon diplôme de docteur en médecine l'année prochaine et je me demande s'il serait possible de continuer mes études, c'est-à-dire me spécialiser au Canada, si oui, est-ce que quelqu'un pourrait m'aider en m'expliquant les démarches à suivre? Je tiens à préciser que je ne suis pas encore installée au Canada. Merci beaucoup pour vos réponses et surtout pour les informations que j'ai déjà reçu en lisant vos commentaires précédents. 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement