Jump to content
Sign in to follow this  
Cèdre

Ras le bol du MICC: Ma lettre ouverte

Recommended Posts

Chers forumistes, avec qui j'ai eu l'occasion d'échanger il y amaintenant plus d'un an, je vous annonce ma décision d'arrêter les démarches pour l'obtention du CSQ. Trop, c'est trop! J'ai déjà exposé mes raisons à la secte des décembriste et janviertiste. Pour faire court, trop de foutage de gu... de leur part, combiné à une situation professionnelle qui est devenu très intéressante pour nous ici, ont eu raison de notre volonté de continuer. Je pense sincèrement que leur cynisme est la raison principale de notre abandon.

Cela ne signifie pas que je vais quitter ce forum. Même si j'ai moins de temps qu'avant, je viens de temps à autre vous lire avec plaisir. Je continuerai à participer de temps à autres, à renseigner ceux qui en ont besoin.

Bref, voici la lettre que je leur envoie dès demain, je voulais vous la faire partager. Evidemment, pour des raisons juridiques, je ne mentionne pas le nom de l'agent qui s'est incroyablement mal occupé de notre dossier:

"

Madame ...,

Je vais rentrer rapidement dans le vif du sujet, au risque de choquer les quelques yeux chastes qui auront le courage de me lire jusqu'au bout.

Voici maintenant près de deux ans que je suis entré dans des démarches afin de devenir résident permanent au Canada.

Le dossier m'a été retourné une première fois en février 2013, car il manquait un simple relevé de notes. Je dis bien : un simple relevé de notes. Il est probablement trop compliqué de demander à une personne (qui attend votre réponse comme le Messi) de simplement envoyer ce document pour continuer l'étude du dossier. Mais soit, passons...

Lorsque nous avons renvoyé tous les documents en mars 2013, et que nous avons reçu l'accusé de réception en Août 2013, je me suis dit qu'enfin, nous allions voir le bout du tunnel. En effet : Est il impensable d'imaginer que si vos services ont encaissé les 1200$ dûs, c'est pour la simple et bonne raison que le dossier est acceptable, tout au moins est il complet pour une étude ? Partant du principe que mon dossier a été renvoyé lorsqu'il manquait un document, cela ma paraissait logique. J'ai rapidement cessé d'associer le mot "logique" avec le terme "MICC".

En effet, je recevais le 17 février 2014 un magnifique courriel, me demandant tout un tas de document à renvoyer pour l'étude de notre dossier. Je me suis sincèrement demandé si tout cela n'était pas une vaste blague. Puis j'ai compris. C'était bien pire que cela : vous étiez sérieux.

Ma question est simple : Par tous les diables, qu'avez vous fait des documents que je vous ai envoyé en mars 2013, et que vous me redemandez 6 mois plus tard ? Les bâtiments du MICC succombèrent-ils à un incendie ravageur, laissant désarmés les valeureux pompiers, tentant tant bien que mal d'étouffer des flammes qui se repaissaient de nos demandes de CSQ ? Ou bien y eut il une pénurie de bois sur la région de Montréal, auquel cas les dossiers que nous envoyions tous les jours servaient à une noble cause : la ravitaillement en feuille, papier toilette et autre papier à cigarettes, compensant ainsi le préjudice psychologique et moral subi par les Montréalais qui n'avaient plus de forêts pour s'échapper de leur jungle en béton.

Je ne vais pas vous faire l'affront de dresser la liste des documents que vous me demandez, et que vous avez déjà en votre possession : d'une part, je ne sais pas combien de pages peut supporter un document word, et d'autres part, vous comprendrez que j'ai autre chose à faire que de vous courir après. Le document qui m'a le plus marqué, c'est le contrat d'autonomie financière. Donc, si j'ai bien compris, vous acceptez d'ouvrir des dossiers envoyés SANS ce document, mais pas l'ouverture de ceux envoyés sans un simple relevé de notes ?? Soyons sérieux...

Bref, à ces documents s'ajoutent d'autres, sortis d'on ne sait où (probablement de l'imagination, que je pense très fertile, des agents du MICC), tel que la déclaration d'un candidat exerçant une profession ou un métier réglementé, concernant ma femme, qui est architecte...et colombienne, ne pouvant donc pas exercer sa profession au Québec sans avoir à repasser le diplôme.

Mais s'il n'y avait que ça !

Comment est il possible qu'une administration se moque complètement des règles qu'elle a elle-même instauré ?

Ce que je veux dire par là, c'est que lorsque j'ai commencé les démarches en décembre 2012 (date du 1er envoi de mon dossier), certaines règles étaient en vigueur. Entre temps, non seulement nombres d'entre elles ont été modifiées, mais elles sont de plus rétro actives ! Je pense notamment à certains domaines de formation : le mien est passé de 12 à 6 points (DEC Gestion de commerce), diminuant de fait les points qui m'étaient attribués concernant le niveau de scolarité.

Lorsque j'ai payé les frais de dossiers (contribuant, comme tous les immigrants, au bon fonctionnement du MICC, au passage), c'est en ayant la certitude d'avoir un nombre suffisamment important de points pour ne pas être inquiété. En d'autres termes, lorsque je joue une partie de soccer, et que je me suis entraîné pour être prêt à jouer une partie de soccer, j'apprécie fortement que l'arbitre ne change pas les règles au cours du jeu, et ainsi me retrouver à jouer un match de tennis sans raquette et avec des chaussures à crampons. Si la comparaison peut vous paraître absurde, je vous assure qu'elle l'est infiniment moins que la façon dont nous (immigrants) sommes traités par vos services.

C'est de l'humain que vous gérez, chère madame, derrière les documents que vous lisez et analysez à longueur de journées. Des êtres humains qui attendent, qui espèrent, qui s'illusionnent, pour qu'au final certains se rendent compte de l'incroyable cynisme dont le MICC fait preuve. Car il s'agit bien de cela, de cynisme. L'incompétence est probablement un facteur, mais je ne peux croire qu'il soit le seul.

Pour finir, vous l'aurez compris, votre CSQ, vous pouvez le garder. J'ai la chance et le luxe (ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde) d'être en mesure d'arrêter la procédure, et de stopper de facto tous les effets secondaires qui s'en suivent : stresse, insomnies, illusions, vie mise entre parenthèse. Car, voyez vous (et peut-être faites vous une découverte), ceci est le lot de chaque immigrant souhaitant être accueilli au Québec. En effet, immigrer est déjà une source de stresse en soi. Mais immigrer en compagnie du MICC, je n'oserais même pas vous raconter, de peur de vous choquer.

Cordialement,"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tres belle lettre qui explique largement le ras le bol de beaucoup de votre groupe. En effet moi j'en suis à peine a 6 mois d'attente donc je ne suis pas encore à ce niveau de lassitude. Mais je te comprend parfaitement. Et puis ca va leur faire comprendre qu'effectivement nous ne sommes pas des dossiers mais bel et bien des humains.

En tout cas bravo pour la decision de tout abandonné apres tout se temps d'investissement personnel et psychologique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que cette lettre aurait plus d'effet à l'envoyer à un journaliste couvrant la politique (journal : Soleil, La Presse, Le Devoir) et opinion du lecteur d'un journal que seulement au MICC. Seulement au MICC ouffffff filière P

Également au critique parlementaire en matière d'immigration.

Au mons avec une copie conforme au ministre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cher Cèdre, je pense que tu dois réfléchir bien avant d'envoyer la lettre. Ne renonce pas! Essaye encore une fois. Bonne chance!

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Raaaah dommage que je ne puisse pas "aimer" plusieurs fois ton post Cèdre! Mais je te le dis j'aime j'aime j'aime!

Trés jolie plume et tellement représentative de ce qu'on peut ressentir!

J'espere que ca fera réfléchir certains agents.

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites


J'adore le ton de votre lettre. Puis-je me permettre de vous apporter ma petite contribution avant l'envoi ?
Il ne sera pas dit qu'un Français ne maîtrise pas par-fai-te-ment sa langue.

Chers forumistes, avec qui j'ai eu l'occasion d'échanger il y amaintenant plus d'un an, je vous annonce ma décision d'arrêter les démarches pour l'obtention du CSQ. Trop, c'est trop! J'ai déjà exposé mes raisons à la secte des décembriste et janviertiste. Pour faire court, trop de foutage de gu... de leur part, combiné à une situation professionnelle qui est devenu très intéressante pour nous ici, ont eu raison de notre volonté de continuer. Je pense sincèrement que leur cynisme est la raison principale de notre abandon.

Cela ne signifie pas que je vais quitter ce forum. Même si j'ai moins de temps qu'avant, je viens de temps à autre vous lire avec plaisir. Je continuerai à participer de temps à autres, à renseigner ceux qui en ont besoin.

Bref, voici la lettre que je leur envoie dès demain, je voulais vous la faire partager. Evidemment, pour des raisons juridiques, je ne mentionne pas le nom de l'agent qui s'est incroyablement mal occupé de notre dossier:


"
Madame ...,

Je vais rentrer rapidement dans le vif du sujet, au risque de choquer les quelques yeux chastes qui auront le courage de me lire jusqu'au bout.

Voici maintenant près de deux ans que je suis entré dans des démarches afin de devenir résident permanent au Canada.

Le dossier m'a été retourné une première fois en février 2013, car il manquait un simple relevé de notes. Je dis bien : un simple relevé de notes. Il est probablement trop compliqué de demander à une personne (qui attend votre réponse comme le Messie ) de simplement envoyer ce document pour continuer l'étude du dossier. Mais soit, passons...

Lorsque nous avons renvoyé tous les documents en mars 2013, et que nous avons reçu l'accusé de réception en août 2013, je me suis dit qu'enfin, nous allions voir le bout du tunnel. En effet : Est il impensable d'imaginer que si vos services ont encaissé les 1200$ dûs, c'est pour la simple et bonne raison que le dossier est acceptable, tout au moins est il complet pour une étude ? Partant du principe que mon dossier a été renvoyé lorsqu'il manquait un document, cela m'apparaissait logique. J'ai rapidement cessé d'associer le mot "logique" avec le terme "MICC".

En effet, je recevais le 17 février 2014 un magnifique courriel, me demandant tout un tas de documents à renvoyer pour l'étude de notre dossier. Je me suis sincèrement demandé si tout cela n'était pas une vaste blague. Puis j'ai compris. C'était bien pire que cela : vous étiez sérieux.

Ma question est simple : Par tous les diables, qu'avez vous fait des documents que je vous ai envoyés en mars 2013, et que vous me redemandez 6 mois plus tard ? Les bâtiments du MICC succombèrent-ils à un incendie ravageur, laissant désarmés les valeureux pompiers, tentant tant bien que mal d'étouffer des flammes qui se repaissaient de nos demandes de CSQ ? Ou bien y eut il une pénurie de bois sur la région de Montréal, auquel cas les dossiers que nous envoyions tous les jours servaient à une noble cause : le ravitaillement en feuille, papier toilette et autres papiers à cigarettes, compensant ainsi le préjudice psychologique et moral subi par les Montréalais qui n'avaient plus de forêts pour s'échapper de leur jungle en béton.

Je ne vais pas vous faire l'affront de dresser la liste des documents que vous me demandez, et que vous avez déjà en votre possession : d'une part, je ne sais pas combien de pages peut supporter un document word, et d'autre part, vous comprendrez que j'ai autre chose à faire que de vous courir après. Le document qui m'a le plus marqué, c'est le contrat d'autonomie financière. Donc, si j'ai bien compris, vous acceptez d'ouvrir des dossiers envoyés SANS ce document, mais pas l'ouverture de ceux envoyés sans un simple relevé de notes ?? Soyons sérieux...

Bref, à ces documents s'ajoutent d'autres, sortis d'on ne sait où (probablement de l'imagination, que je pense très fertile, des agents du MICC), tels que la déclaration d'un candidat exerçant une profession ou un métier réglementés, concernant ma femme, qui est architecte...et colombienne, ne pouvant donc pas exercer sa profession au Québec sans avoir à repasser le diplôme.

Mais s'il n'y avait que ça !

Comment est il possible qu'une administration se moque complètement des règles qu'elle a elle-même instaurées ?

Ce que je veux dire par là, c'est que lorsque j'ai commencé les démarches en décembre 2012 (date du 1er envoi de mon dossier), certaines règles étaient en vigueur. Entre temps, non seulement nombre d'entre elles ont été modifiées, mais elles sont de plus rétroactives ! Je pense notamment à certains domaines de formation : le mien est passé de 12 à 6 points (DEC Gestion de commerce), diminuant de fait les points qui m'étaient attribués concernant le niveau de scolarité.

Lorsque j'ai payé les frais de dossiers (contribuant, comme tous les immigrants, au bon fonctionnement du MICC, au passage), c'est en ayant la certitude d'avoir un nombre suffisamment important de points pour ne pas être inquiété. En d'autres termes, lorsque je joue une partie de soccer, et que je me suis entraîné pour être prêt à jouer une partie de soccer, j'apprécie fortement que l'arbitre ne change pas les règles au cours du jeu, et ainsi me retrouver à jouer un match de tennis sans raquette et avec des chaussures à crampons. Si la comparaison peut vous paraître absurde, je vous assure qu'elle l'est infiniment moins que la façon dont nous (immigrants) sommes traités par vos services.

C'est de l'humain que vous gérez, chère madame, derrière les documents que vous lisez et analysez à longueur de journée. Des êtres humains qui attendent, qui espèrent, qui s'illusionnent, pour qu'au final certains se rendent compte de l'incroyable cynisme dont le MICC fait preuve. Car il s'agit bien de cela, de cynisme. L'incompétence est probablement un facteur, mais je ne peux croire qu'il soit le seul.

Pour finir, vous l'aurez compris, votre CSQ, vous pouvez le garder. J'ai la chance et le luxe (ce n'est malheureusement pas le cas de tout le monde) d'être en mesure d'arrêter la procédure, et de stopper de facto tous les effets secondaires qui s'en suivent : stress, insomnies, illusions, vie mise entre parenthèses. Car, voyez vous (et peut-être faites vous une découverte), ceci est le lot de chaque immigrant souhaitant être accueilli au Québec. En effet, immigrer est déjà une source de stress en soi. Mais immigrer en compagnie du MICC, je n'oserais même pas vous raconter, de peur de vous choquer.

Cordialement,"

Et sinon, je suis d'accord avec Dentan. Envoyer une copie à la Presse.

Je n'arrive pas, bien entendu à voir l'auteur de cet article :

http://www.lapresse.ca/actualites/politique/politique-canadienne/201402/13/01-4738656-travailleurs-temporaires-etrangers-de-nouvelles-regles-seront-annoncees.php

mais voici l'adresse pour les joindre : http://www.lapresse.ca/contact/

Et encore mieux, à Pierre Foglia qui est génial et un ancien Français.

http://www.lapresse.ca/debats/chroniques/pierre-foglia/

J'espère avoir pu vous aider. Bravo pour ce que vous faites !!!!! :good:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh, comme je te comprends Cèdre, le MICC nous pousse à souvent à bout et semble oublier comme tu le rappelles si bien que ce sont des vies qui sont derrières tous ces documents.

Sinon Dentan et Cherrybee ont raison, il faut envoyer ta lettre aux médias, et mettre le ministre en copie, pour dénoncer le veritable scandale qui a cours au MICC quant au traitement des dossiers.

Bon courage pour la suite des évènements.

Edited by Lolitia

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bravo pour cette belle missive !

Je suis curieuse de connaître leur réponse (si jamais réponse il y a, ce qui m'étonnerait grandement...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui envoye au média la ça fera parler

Car au micc ils vont se dirent tans pis il y en a pleins derrière qui feront une demande a sa place

Ça va pas plus les toucher que ça

Ont est qu un numéro

Tcf passe le 12/03/2014

Tcf résultat le 03/04/14

Dcsq envoye le 05/04/2014

DCSQ reçu le 09/04/2014 réceptionne par Y.Thome

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cherrybee et son irrésistible envie de corriger les fautes d'orthographe :biggrin2: . Heureusement que c'était pas une dictée, d'ailleurs, parce que là je me suis bien ramassé :blush2: . Bon, au moins il n'y a pas de fautes de syntaxe, c'est déjà ça de gagné. En tout cas merci, au mois je leur enverrai une lettre impeccable :thumbsup:

Et très bonne idée de communiquer cette lettre à la presse, histoire d'en faire une lettre ouverte. Je vais y réfléchir plus que sérieusement. Je pense que les liens vont m'être très utiles. Je vous tiens au courant, mais je suis très, très très tenté :smile:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela veut-il dire que les 1200 $ sont perdus ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pourquoi ne pas faire un ramdam de ce qui vous arrive ? Au moins votre lettre ne restera pas entre leurs murs. Il faut que ça se sache et que les responsables soient secoués un bon coup.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je te conseille de ne pas abandonner,moi je parte du principe que si tu aime quelque chose il faut y aller jusqu"au bout et c'est ma devise,jette un coup d’œil sur ma signature tu verras combien de temps j'ai passé et patienter et je peux te dire que ça n'a pas été toujours rose tout au long de cette procédure,je te souhaite bon courage..

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cherrybee et son irrésistible envie de corriger les fautes d'orthographe :biggrin2: . Heureusement que c'était pas une dictée, d'ailleurs, parce que là je me suis bien ramassé :blush2: . Bon, au moins il n'y a pas de fautes de syntaxe, c'est déjà ça de gagné. En tout cas merci, au mois je leur enverrai une lettre impeccable :thumbsup:

Et très bonne idée de communiquer cette lettre à la presse, histoire d'en faire une lettre ouverte. Je vais y réfléchir plus que sérieusement. Je pense que les liens vont m'être très utiles. Je vous tiens au courant, mais je suis très, très très tenté :smile:

Mon Dieu, si vous saviez ce que c'était minime par rapport à ce que je corrige tous les jours. Votre lettre était trés bien. Mais avec ça, vous pourrez aussi leur f..... leurs tests de français dans le c.. :biggrin2:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends ton amertume Cèdre, c'est dur de voir son rêve s'écrouler après y avoir consacré tant d'énergie et d'espoir. Très frustrant également de voir que pendant ce temps, les CSQ pleuvent sur d'autres co-forumistes :-(

Bon courage pour vos projets qui ne seront désormais pas canadiens.

Comme beaucoup je pense que le MICC va se contre-saint-ciboiriser de votre missive qu'ils font crisser illico aux vidanges, en revanche, les médias, maudite bonne idée !!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon chance pour la suite

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant qu'a corriger les fautes

réglementés prends un s ?? ce n'est pas et mais ou un... (je pose plus une question que je corrige)

exerçant une profession ou un métier réglementés

Trés bien écrite la lettre..., reste à voir la suite..

Bonne chance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tant qu'a corriger les fautes

réglementés prends un s ?? ce n'est pas et mais ou un... (je pose plus une question que je corrige)

exerçant une profession ou un métier réglementés

Trés bien écrite la lettre..., reste à voir la suite..

Bonne chance.

Oui, parce qu'on parle de la profession réglementée et du métier réglementé. C'est un pluriel et c'est le masculin qui gagne (le métier) :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Très belle lettre, qui résume le sentiment de beaucoup de candidats au CSQ.

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je comprends ton amertume Cèdre, c'est dur de voir son rêve s'écrouler après y avoir consacré tant d'énergie et d'espoir. Très frustrant également de voir que pendant ce temps, les CSQ pleuvent sur d'autres co-forumistes :-(

Bon courage pour vos projets qui ne seront désormais pas canadiens.

Comme beaucoup je pense que le MICC va se contre-saint-ciboiriser de votre missive qu'ils font crisser illico aux vidanges, en revanche, les médias, maudite bonne idée !!!

J'aimerai bien savoir sur quel forum tu as vu qu'il "pleuvait" des CSQ. Parce que ce que je constate depuis un moment c'est un nombre incalculable de refus, rejet, mise à jour (avec des docs déjà fournis), vérification "approfondi" des documents.

Conclusion, je crois qu'ils prennent les immigrants pour les c***. On a l'impression qu'ils essayent de limiter le nombre d'immigrés par tous les moyens.

Envoyé par l'application mobile Forum IC

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines