Jump to content

fessée déculottée


Guest
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

Je comptais changer de signature pour la journée, en commémoration à un grand homme qui a disparu sous les balles d'un extrémiste il y a neuf ans aujourd'hui.

Je n'ai absolument rien contre les Souverainistes. J'écoutais encore Bernard Landry hier à la radio, et c'est quelqu'un plein de bon sens. Non, j'en ai contre les extrémistes, les enragés qui veulent créer un pays, coûte que coûte, peu importe que ce soit catastrophique ou pas. Je suis un grand admirateur de Joseph Facal par exemple, et il n'a rien du Fédéraliste. Je suis moi-même ouvert à la Souveraineté du Québec, mais soyons patients et attendons que le Québec en ressorte gagnant, ou alors abstenons-nous.

Heuuuu ...

Et ceux qui y croient doivent se croiser les bras, y a rien à faire, le Saint-Esprit va s'en en occuper ...

Remarquez : mes ados pensent pareil. Ranger la chambre, vider le lave-vaisselle, tout ça, pas de souci, le Saint-Esprit veille au grain rolleyes.gif

+1

On va toujours trop loin pour ceux qui ne vont nulle part....ou est-ce que j'ai lu ca déja ? ;)

jimmy

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Bonjour kobico, je veux l'accepter et te croire, mais à lire certains sur le forum c'est pas la même idée qu'il véhicule en ce qui concerne la souveraineté. Pour exemple, en haut il y a un qui disait qu'au départ il n'était pas souverainiste mais à force d'entendre les immigrants il l'est devenu.

C'est moi le gars qui a écrit ça. Je ne vois pas ce qu'il y a de si fanatique là dedans d'ailleurs ou ce qui peut te faire penser qu'il s'agit là d'une haine de l'anglo ou de l'immigrant.

Entendons nous, je n'ai absolument rien contre le principe de base de l'immigration et je ne mets pas tous les immigrants dans le même moule. Ce qui me choque, c'est à quel point certains ont une conception tout à fait fausse de ce qu'est le Québec. D'autres ne nous considèrent que comme une porte d'entrée facile vers le ROC et n'ont que faire de nous. D'autres encore font un rejet systématique de tout ce qui fait Québec et ne sont tournés que vers ce qui fait Canada. Il y a ceux que l'on ne peut pas lire sur ce forum qui s'en fichent encore plus, puisque dès le début, ma langue n'existait pas pour eux. Ce que je voulais dire "par remettre les pendules à l'heure", c'est que c'est au Québec qu'ils rentrent, que c'est une société qui a ses valeurs (qui sont diversifiées), son histoire et ses conceptions des choses.

Je ne leur demande pas d'abandonner à 100 % leur culture. De toute façon, c'est impossible dans bien des cas. Je souhaite tout simplement qu'ils fassent partie de ma société et que la part d'eux qui aura changée sera devenue Québécoise.

Je n'ai aucune haine des anglos. Je viens de l'Estrie, d'un coin où c'est pas mal moitié-moitié. Ma mère a fait une bonne part de sa scolarité en anglais et elle m'a toujours dit le plus grand bien de cette communauté. Enfant, j'étais toujours impressionné de voir à quel point les anglophones parlaient mieux leur langue que moi la leur. J'adore allez dans le ROC, je trouve ça dépaysant et j'admets que c'est cool de ne pas me faire scruter par un douanier agressif comme lorsque je vais faire un tour au Vermont.

Mais tout ça n'enlève rien au fait que même si je les apprécie, je me rend compte à chaque fois lors de nos discussions à quel point nous vivons sur deux planètes. On dirait qu'il est impossible d'avoir le même spectre de perception pour quoi que ce soit. Cette dualité à l'intérieur de la province ajoute un plus c'est vrai et je serais de ceux prêts à se battre pour que la communauté anglaise conserve ses droits légitimes. Il y a beau y avoir eu certains abus et inégalités dans un certain passé, mais je ne tiens pas du tout les jeunes anglophones responsables de ce qu'ont pu faire leur ancêtres.

Là où le problème commence, c'est au moment où l'immigrant arrive et ne jure que par les valeurs de cette communauté et n'ont rien à faire de la mienne alors que nous sommes quand même majoritaires sur le territoire (même si un certain immigrant-1978 va surement rétorquer que nous ne sommes qu'une minorité au Canada). Avec notre taux de natalité, nous ne pouvons pas nous permettre que ce soit systématiquement le cas, puisqu'à terme, c'est certain que l'on va disparaître si tel est le cas.

Pour moi la souveraineté n'est pas une fin en soi, mais un moyen pour ne pas qu'un tel pronostic se réalise. Je fais partie de ceux qui seraient tout à fait contents de rester dans le Canada s'il nous laisse les coudées franches pour faire ce qu'il faut faire pour régler ce problème et s'il reconnaît réellement notre spécificité en nous donnant les moyens de l'assumer. Le seul hic, c'est que j'ai un certain mal à croire que c'est possible, même si je fais parti de ceux prêts à laisser sa chance à ce pays. Dans le pire des cas, j'aurais à passer par un douanier plus sympa que celui du Vermont et tant pis.

J'espère que mon opinion sur la question est maintenant assez claire pour qu'on en tire pas des conclusions hasardeuses, merci.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Quand tu es de droite , tu as deux choix libéraux ou conservateurs...

J'ai déja voté Trudeau et été trés déçu , je considére qu'il est celui qui a amené le Canada dans les dettes par bien des dépenses stupides (il disait que grace aux ressources naturelles on deviendraient trés riches), pense a l'aéroport de Mirabel comme folie entre autres.

Mulroney , je ne l'ai pas trop aimé , je ne l'ai jamais considéré comme un grand politicien et j'étais vraiment en maudit aprés son gaspillage d'argent dans une histoire de ne pas annuler le contrat d'achat d'helicoptère entre autres (je suppose que çca l'a rendu riche même si jamais prouvé) , je n'ai jamais voté pour lui, j'ai donc voté libéral.

La première fois que Harper s'est présenté , j'ai voté pour lui il a une politique rigide et stable je le considère un bon politicien qui sait ou il va ce qui est bon pour l'économie, ce coup ci je n'ai pas voté pour lui car j'étais sur que son candidat ne passerait pas (j'habite un chateau fort péquiste/bloquiste)et tant qu'a gaspiller mon vote autant le donner au NPD.

En résultat contre toute attente il est arrivé ce que nous avons tous vu et personnellement je ne suis absolument pas déçu du résultat même si il est bizarre (dans le sens ou le bloc est pratiquement eliminé).

Tout le monde chiale sur les sables bitumineux mais est bien content que nous ayons du pétrole qui fait gagner des $$$$ au Canada et permet d'envoyer la fameuse péréquation au Québec (quelques milliards qui font beaucoup de bien) , on chiale aussi aprés les américains sauf que si ils n'étaient pas la on créverait de faim car ce sont nos principaux clients (80% ?? de nos exportations)

Tous les pays autre que les USA peuvent couper leurs liens commerciaux avec le Canada ce n'est pas important du moment que les USA continuent de nous ouvrir leurs portes.

Bonjour,

j'ai voté conservateur je ne l'ai caché nul part ni au travail ni chez moi et je ne verrai pas pourquoi, on est en démocratie. Comme le disais une personne plus haut ce partie est le partie de droite le plus proche de mes idéaux économique, je ne suis pas d'accord avec toutes leurs idées mais ils restent néanmoins le plus proche de ce que je veux politiquement.

Je n'ai pas le droit de vote, puisque ma demande de citoyenneté est en cours, mais j'aurais voté Conservateur sans la moindre ambiguïté. Pas pour le port d'arme ni l'avortement qui font fantasmer les avaleux de propagande gauchiste, mais pour sa politique extérieure, sa fermeté dans le dossier du Moyen-Orient, son attitude envers les intégristes musulmans et surtout pour son excellent bilan économique. Je suis venu vivre au Canada, pas en Union Soviétique... et le Québec, avec ses monopoles, s'en rapproche.

Par exemple, un dossier d'actualité, les inondations... Les assurances ne couvrent pas ses risques. Pire, il est impossible de s'assurer contre les risques dus aux inondations au Québec. On a plein d'eau partout, mais impossible de s'assurer. Pourquoi cette ignominie ? Parce que le gouvernement québécois, qui fourre ses pattes partout, s'est adjugé à lui seul ce volet. Merveilleux donc, je paie pour des gens qui habitent près d'un lac ou d'un cours d'eau, et eux sont mécontent car indemnisés à moitié quand un désastre arrive. En bout de ligne, tout le monde est mécontent car le système socialeux est injuste. Vous en voulez d'autres ? La SAQ, la SAAQ, Loto-Québec, Hydro-Québec qui pratique des prix trop bas...

Autre exemple: la politique étrangère du Canada. Alors que Khadafi rentrait des USA, du temps où Sarkozy le recevait en grande pompe à Paris, le dictateur libyen a demandé au Canada de pouvoir faire escale parce que le long voyage de retour lui était fatigant. Ben il n'est plus tout jeune, le bougre... Harper a dit oui, mais à une seule condition: Khadafi devait consentir à une entrevue avec Lawrence Cannon, le ministre des Affaires étrangères, pour que ce dernier lui fasse remontrance pour ses exactions passées et présentes. Ben le terroriste a décliné l'offre et a dû faire escale ailleurs. Aujourd'hui, avec le recul, qui avait raison ? Sarkozy ou Harper ? Lawrence Cannon, aujourd'hui, n'est plus ministre des Affaires étrangères, puisqu'un communiste notoire, prof de karaté de son état, l'a défait dans sa circonscription de Pontiac... Bravo le Québec, attendez-vous à récolter les fruits de votre vote mouton !

Je ne parle pas de sa politique au Moyen-Orient, où Harper n'a pas peur de mettre ses culottes pour soutenir la seule démocratie de la région en guerre contre le terrorisme qui l'agresse de toutes parts. Vous en voulez encore ? Le Canada est le premier pays à s'être retiré de Durban III, la conférence-défouloir antisémite qui se prépare pour septembre je crois, avant même qu'Israël boycotte, suivi des pays qui ont des couilles, comme les USA, l'Allemagne et l'Italie.

Vous fantasmez sur le fait que c'est honteux de voter Conservateurs, comme si on devait se cacher. Vos amis ne votent sûrement pas Conservateurs, surtout si vous habitez Montréal, mais cela ne signifie pas que personne ne le fait. Je suis fier d'être Conservateur, de soutenir le RLQ, de soutenir le Wildrose Alliance en Alberta, et de soutenir en Belgique des politiciens comme Destexhe ou Ducarme. Marine non, Geert Wilders non plus, mais Pim Fortuyn, assassiné il y a 9 ans aujourd'hui, quasi heure pour heure, nous manque...

Le discours que je lis est populiste: avortement à l'aiguille, droits des femmes bafoués, armes à feu en rue... Que de la poudre aux yeux pour tromper le peuple, totalement ignorant et influençable comme ces dernières élections l'ont démontré, sur les véritables intentions. En parlant de Droits des Femmes, vous devriez plus lorgner vers le NPD et même le Bloc, car eux courtisent les extrémistes musulmans... et eux ne rigolent pas quand ils soumettent les femmes à leur volonté, par le meurtre si nécessaire...

Merci à vous 3 même si deux d'entre vous ont une réaction épidermique à une question de curiosité que je voulais neutre.

Belgécois notamment tu prêtes des propos à bien du monde et c'est beau de les traiter d'avaleux de propagande quand ton propre discours est très orienté et parfois même scandaleusement propagandiste ;)

Bref, là n'était pas ma question.

Silicon, me permets-tu de te demander pourquoi tu as cru bon de "gaspiller" ton vote au NPD? Pourquoi ne pas le gaspiller en soutenant encore tes convictions au juste? Et pourquoi pas le donner aux libéraux qui sont quand même plus proche de tes choix que le NPD?

Tristan as-tu toujours voté conservateur? Ou as-tu voté cette fois-ci seulement parce que tu avais "peur" (c'est pas le bon mot désolée mais mon fils me laisse pas réfléchir plus) que le NPD passe (et ça c,était vraiment pas bon vu tes propres convictions politiques ;) )?

Aucun problème les insultes me passe par dessus la tête, hmm j'ai toujours été conservateur au niveau économique étant assez capitaliste moi même et étant très à droite sans tombé dans l'extrême biensure, j'ai toujours voté conservateur. Je ne vote également jamais par peur je préfère encore voter blanc.

Biensure je ne suis pas d'accord avec tous ce que partie fais ou affirme néanmoins c'est celui qui m'est le plus proche.

Link to comment
Share on other sites

Le spectre du militant souverainiste haineux, on ne l'a pas invente en arrivant, on ne le fait que le découvrir notamment a travers les propos on ne peut plus manichéens de gens comme Jimmy ou Kobico.

Il suffit de voir leur vocabulaire : " CONservateurs" "oppression" "occupation" "peuple en survie" etc... Dans ce cas Kweli dis moi qu'est ce qu'on doit comprendre si ce n'est que les anglos sont comparés a l'occupation allemande responsable de l'extermination du peuple Québécois ! Relis les propos de Jimmy, pour lui l'histoire du Quebec ne démarre qu'au XVIII siècle ! Des que tu évoque ce qu'il s'est passe avant il nous ressort les même rengaines démagogiques. Au fond il veut quoi? Une réserve québécoise a l'image de celle qu'on a offert aux autochtones ? Un Israël bis crée de toute pièce ?

Le problème c'est que les québécois n'ont pas subi un quart de ce qu'on vécu les juifs ou les premières nations. Si la population francophone diminue ça n'a rien a voir avec une quelconque oppression, extermination ou assimilation.

Après on peut toujours parler des anglicismes ou de l'américanisation de la société. Mais figurez vous qu'à ce jeu, poser des frontières terrestres n'y changera rien car ce phénomène traverse même les océans et affecte même des pays comme la Chine ou les pays arabes. Hollywood et Mac Donald n'ont pas besoin de Harper ou de Bush pour s'exporter.

C'est facile d'accuser les immigrants d'avoir une vision déformée ou une méconnaissance de l'histoire du pays mais encore faut il voir la vision que nous propose les soi-disant "autochtones" comme Jimmy et Kobico.

Jimmy nous sort que les "tâtas de CONservateurs" n'ont fait que 16% au Quebec sauf que les 84% restant n'ont pas vote pour les souverainistes non plus. Et c'était pareil lors des deux derniers référendums tricheries incluses. La vérité c'est que même la plupart des candidats bloquistes n'ont pas été fichu de se faire élire au sein de leur propre communauté. Après c'est facile de dire que les québécois ont juste commis un adultère d'un soir. Le Pen a dit exactement la même chose lorsque Sarkozy s'est fait élire : " quand ils s'apercevront de l'imposture, ils ( les électeurs infidèles ...) retourneront vers l'original " qu'il disait. Comme si on devait tromper son conjoint pour mieux l'apprecier ensuite.

Alors si vous en avez marre qu'on vous prennent pour des extrémistes, c'est a vous de nous montrer autre chose a voir. Même Marine Le Pen l'a bien compris et pourquoi pas Jimmy ? Tant qu'ils n'arrêtera pas de considérer les anglo a des nazis et les fédéralistes pour des "tatas" ou des "con" , il nous sera difficile de le percevoir autrement qu'un militant extrémiste qui fait uniquement dans la démagogie et le populisme qui plus est de bas étage.

Edited by Je reve
Link to comment
Share on other sites

Ça devient un éternel débat, de toute façon le tour est joué pour l'instant si le Québec veut accéder à l'indépendance c'est le moment idéal pour lui de faire, puisqu'il est isolé de tous les côtés. Plan politique, économique, social et culturel.

Mais si c'est juste pour se venger des anglos ou une haine des anglos ça ne menerait absolument à rien puisque le Canada anglais est passé à autre chose. Le gouvernement Harper a obtenu ce qu'Il voulait une majorité écrasante et donc est apte à mettre sa politique en vigueur. Qui est perdant dans tout ça? À trop vouloir jouer à la victime on perd sa crédibilité. C'est ce qui arrive au Québec.

La province un a gouvernement provincial qui vote des lois internes gère le budget et tout le tralala, quoi de demander de plus? Ou bien pour satisfaire certains souverainistes, faudrait-il chasser les Canadiens anglais du Québec?

The Game is over!

Cela aussi représente une fausse perception: La haine de l'anglo et le désir de vengeance. Par exemple, je peux détester l'impérialisme américain sans pour autant détester le peuple américain dans son entier. C'est pareil en ce qui concerne l'idée de la souveraineté du Québec. Ce n'est pas par détestation de l'autre, l'idée étant d'avoir la parfaite maîtrise des outils politiques, économiques et culturels pour assurer son développement et la pérennité. Plutôt divorcer que de vivre un mauvais mariage pour ensuite vivre côte-à-côte en toute amitié.

Actuellement, le Québec n'est pas isolé sur tous les plans. Sur le plan de la représentativité au Parlement canadien, oui.

Lorsque tu écris "faudrait-il chasser les Canadiens-Anglais du Québec?", cela me démontre à quel point tu ne saisis pas correctement les enjeux réels et le fondement de cette option politique que constitue la souveraineté. Cela n'a rien à voir avec un rejet de la communauté anglophone du Québec qui fait partie de notre "nous" collectif (en tant que minorité linguistique) et avec laquelle les relations sont loin d'être à couteaux tirés, pour ne pas dire qu'elles sont plutôt excellentes. Le problème n'en est pas un de relations sociales avec les anglos du Québec mais bien un problème au niveau des structures politiques et constitutionnelles du Canada, de l'organisation du pouvoir politique et du partage des compétences entre le gouvernement fédéral et les provinces dont évidemment le Québec.

Évidemment, tant que l'on conçoit les fondements du mouvement souverainiste en termes de rejet de l'Autre fondé sur une ethicité, de repli identitaire et tout le tralala habituel, forcément on ne voit pas la chose comme une solution positive et souhaitable.

Bonjour kobico, je veux l'accepter et te croire, mais à lire certains sur le forum c'est pas la même idée qu'il véhicule en ce qui concerne la souveraineté. Pour exemple, en haut il y a un qui disait qu'au départ il n'était pas souverainiste mais à force d'entendre les immigrants il l'est devenu. D'autres comme Jimmy ne cache pas leur haine des anglos, faut pas se voiler la face. Pour certains tous les malheurs du Québec c'est la faute aux anglos. Il suffit juste de parler à certains de l'indépendance, tu seras étonné d'entendre le pourquoi selon eux. Donc voilà pourquoi ces interrogations.

Bonjour rocknroll,

J'ai pas de problème avec des interrogations que j'estime tout à fait légitimes. Ce matin, je n'ai pas le temps de participer à la discussion. Pour faire court, les souverainistes ne forme pas un groupe homogène. Ils ne sont pas tous des gentils tout comme les fédéralistes ne sont pas tous des méchants. Dit autrement, il y a des racistes fédéralistes et il y a des racistes souverainistes. Le problème est de ne pas savoir faire la différence entre les véritables racistes d'un camp ou de l'autre et croire faussement qu'ils ne sont que du bord des souverainistes.

Jimmy soulignait la pensée de Duceppe à l'effet qu'il y a des sensibilités illustrant l'ensemble du spectre politique gauche-droite chez les militants souverainistes. C'est vrai.

Jimmy a sa façon de dire les choses et il ne représente que lui-même. C'est pareil pour moi. Nous avons des styles très différents pour exprimer nos points de vue....^_^ et je l'aime bien. Je ne vois pas comment un être qui se prononce en faveur de l'immigration peut être véritablement un raciste.

Bonne journée!:)

Je vais essayer d'être le plus court possible, je suis en conf...

Cependant, je n'ai jamais traiter jimmy de raciste, loin de penser ainsi. Je ne te rend pas non plus responsable de ces inepties qu'il balance sur ce forum, mais juste témoigner de votre différence dans la façon d'aborder les choses qui ont trait à la souveraineté

Je comprends ton point de vue, et comprend celui de Jimmy aussi.

Bien à toi

Link to comment
Share on other sites

Bonjour kobico, je veux l'accepter et te croire, mais à lire certains sur le forum c'est pas la même idée qu'il véhicule en ce qui concerne la souveraineté. Pour exemple, en haut il y a un qui disait qu'au départ il n'était pas souverainiste mais à force d'entendre les immigrants il l'est devenu.

C'est moi le gars qui a écrit ça. Je ne vois pas ce qu'il y a de si fanatique là dedans d'ailleurs ou ce qui peut te faire penser qu'il s'agit là d'une haine de l'anglo ou de l'immigrant.

Entendons nous, je n'ai absolument rien contre le principe de base de l'immigration et je ne mets pas tous les immigrants dans le même moule. Ce qui me choque, c'est à quel point certains ont une conception tout à fait fausse de ce qu'est le Québec. D'autres ne nous considèrent que comme une porte d'entrée facile vers le ROC et n'ont que faire de nous. D'autres encore font un rejet systématique de tout ce qui fait Québec et ne sont tournés que vers ce qui fait Canada. Il y a ceux que l'on ne peut pas lire sur ce forum qui s'en fichent encore plus, puisque dès le début, ma langue n'existait pas pour eux. Ce que je voulais dire "par remettre les pendules à l'heure", c'est que c'est au Québec qu'ils rentrent, que c'est une société qui a ses valeurs (qui sont diversifiées), son histoire et ses conceptions des choses.

Je ne leur demande pas d'abandonner à 100 % leur culture. De toute façon, c'est impossible dans bien des cas. Je souhaite tout simplement qu'ils fassent partie de ma société et que la part d'eux qui aura changée sera devenue Québécoise.

Je n'ai aucune haine des anglos. Je viens de l'Estrie, d'un coin où c'est pas mal moitié-moitié. Ma mère a fait une bonne part de sa scolarité en anglais et elle m'a toujours dit le plus grand bien de cette communauté. Enfant, j'étais toujours impressionné de voir à quel point les anglophones parlaient mieux leur langue que moi la leur. J'adore allez dans le ROC, je trouve ça dépaysant et j'admets que c'est cool de ne pas me faire scruter par un douanier agressif comme lorsque je vais faire un tour au Vermont.

Mais tout ça n'enlève rien au fait que même si je les apprécie, je me rend compte à chaque fois lors de nos discussions à quel point nous vivons sur deux planètes. On dirait qu'il est impossible d'avoir le même spectre de perception pour quoi que ce soit. Cette dualité à l'intérieur de la province ajoute un plus c'est vrai et je serais de ceux prêts à se battre pour que la communauté anglaise conserve ses droits légitimes. Il y a beau y avoir eu certains abus et inégalités dans un certain passé, mais je ne tiens pas du tout les jeunes anglophones responsables de ce qu'ont pu faire leur ancêtres.

Là où le problème commence, c'est au moment où l'immigrant arrive et ne jure que par les valeurs de cette communauté et n'ont rien à faire de la mienne alors que nous sommes quand même majoritaires sur le territoire (même si un certain immigrant-1978 va surement rétorquer que nous ne sommes qu'une minorité au Canada). Avec notre taux de natalité, nous ne pouvons pas nous permettre que ce soit systématiquement le cas, puisqu'à terme, c'est certain que l'on va disparaître si tel est le cas.

Pour moi la souveraineté n'est pas une fin en soi, mais un moyen pour ne pas qu'un tel pronostic se réalise. Je fais partie de ceux qui seraient tout à fait contents de rester dans le Canada s'il nous laisse les coudées franches pour faire ce qu'il faut faire pour régler ce problème et s'il reconnaît réellement notre spécificité en nous donnant les moyens de l'assumer. Le seul hic, c'est que j'ai un certain mal à croire que c'est possible, même si je fais parti de ceux prêts à laisser sa chance à ce pays. Dans le pire des cas, j'aurais à passer par un douanier plus sympa que celui du Vermont et tant pis.

J'espère que mon opinion sur la question est maintenant assez claire pour qu'on en tire pas des conclusions hasardeuses, merci.

Écoute la solution n'est pas la souveraineté pour contrer les immigrants qui veulent crosser le Québec au profit du ROC. Malheureusement il en existera toujours, la solution passera par l'éducation et le bon accueil des immigrants mais expliques-moi comment se fait-il que la province n'a pas les coudées franches pour mener à bien sa politique provinciale? En quoi le fédéral vous en empêche?

Link to comment
Share on other sites

Bonjour kobico, je veux l'accepter et te croire, mais à lire certains sur le forum c'est pas la même idée qu'il véhicule en ce qui concerne la souveraineté. Pour exemple, en haut il y a un qui disait qu'au départ il n'était pas souverainiste mais à force d'entendre les immigrants il l'est devenu.

C'est moi le gars qui a écrit ça. Je ne vois pas ce qu'il y a de si fanatique là dedans d'ailleurs ou ce qui peut te faire penser qu'il s'agit là d'une haine de l'anglo ou de l'immigrant.

Entendons nous, je n'ai absolument rien contre le principe de base de l'immigration et je ne mets pas tous les immigrants dans le même moule. Ce qui me choque, c'est à quel point certains ont une conception tout à fait fausse de ce qu'est le Québec. D'autres ne nous considèrent que comme une porte d'entrée facile vers le ROC et n'ont que faire de nous. D'autres encore font un rejet systématique de tout ce qui fait Québec et ne sont tournés que vers ce qui fait Canada. Il y a ceux que l'on ne peut pas lire sur ce forum qui s'en fichent encore plus, puisque dès le début, ma langue n'existait pas pour eux. Ce que je voulais dire "par remettre les pendules à l'heure", c'est que c'est au Québec qu'ils rentrent, que c'est une société qui a ses valeurs (qui sont diversifiées), son histoire et ses conceptions des choses.

Je ne leur demande pas d'abandonner à 100 % leur culture. De toute façon, c'est impossible dans bien des cas. Je souhaite tout simplement qu'ils fassent partie de ma société et que la part d'eux qui aura changée sera devenue Québécoise.

Je n'ai aucune haine des anglos. Je viens de l'Estrie, d'un coin où c'est pas mal moitié-moitié. Ma mère a fait une bonne part de sa scolarité en anglais et elle m'a toujours dit le plus grand bien de cette communauté. Enfant, j'étais toujours impressionné de voir à quel point les anglophones parlaient mieux leur langue que moi la leur. J'adore allez dans le ROC, je trouve ça dépaysant et j'admets que c'est cool de ne pas me faire scruter par un douanier agressif comme lorsque je vais faire un tour au Vermont.

Mais tout ça n'enlève rien au fait que même si je les apprécie, je me rend compte à chaque fois lors de nos discussions à quel point nous vivons sur deux planètes. On dirait qu'il est impossible d'avoir le même spectre de perception pour quoi que ce soit. Cette dualité à l'intérieur de la province ajoute un plus c'est vrai et je serais de ceux prêts à se battre pour que la communauté anglaise conserve ses droits légitimes. Il y a beau y avoir eu certains abus et inégalités dans un certain passé, mais je ne tiens pas du tout les jeunes anglophones responsables de ce qu'ont pu faire leur ancêtres.

Là où le problème commence, c'est au moment où l'immigrant arrive et ne jure que par les valeurs de cette communauté et n'ont rien à faire de la mienne alors que nous sommes quand même majoritaires sur le territoire (même si un certain immigrant-1978 va surement rétorquer que nous ne sommes qu'une minorité au Canada). Avec notre taux de natalité, nous ne pouvons pas nous permettre que ce soit systématiquement le cas, puisqu'à terme, c'est certain que l'on va disparaître si tel est le cas.

Pour moi la souveraineté n'est pas une fin en soi, mais un moyen pour ne pas qu'un tel pronostic se réalise. Je fais partie de ceux qui seraient tout à fait contents de rester dans le Canada s'il nous laisse les coudées franches pour faire ce qu'il faut faire pour régler ce problème et s'il reconnaît réellement notre spécificité en nous donnant les moyens de l'assumer. Le seul hic, c'est que j'ai un certain mal à croire que c'est possible, même si je fais parti de ceux prêts à laisser sa chance à ce pays. Dans le pire des cas, j'aurais à passer par un douanier plus sympa que celui du Vermont et tant pis.

J'espère que mon opinion sur la question est maintenant assez claire pour qu'on en tire pas des conclusions hasardeuses, merci.

Écoute la solution n'est pas la souveraineté pour contrer les immigrants qui veulent crosser le Québec au profit du ROC. Malheureusement il en existera toujours, la solution passera par l'éducation et le bon accueil des immigrants mais expliques-moi comment se fait-il que la province n'a pas les coudées franches pour mener à bien sa politique provinciale? En quoi le fédéral vous en empêche?

Je suis en parti d'accord avec toi sauf que encore une fois, ces immigrants ne crossent pas le Quebec mais le Fédérale. En réalité, le Quebec se sucre même dessus en réclamant des frais de dossier supplémentaire. Je rappelle juste qu'au départ ces gens sont supposes être refuse par le fédéral et ne les accepte que parceque le Quebec les oblige.

Edited by Je reve
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Là où le problème commence, c'est au moment où l'immigrant arrive et ne jure que par les valeurs de cette communauté et n'ont rien à faire de la mienne alors que nous sommes quand même majoritaires sur le territoire (même si un certain immigrant-1978 va surement rétorquer que nous ne sommes qu'une minorité au Canada). Avec notre taux de natalité, nous ne pouvons pas nous permettre que ce soit systématiquement le cas, puisqu'à terme, c'est certain que l'on va disparaître si tel est le cas.

Donc si on suit ta logique: les québécois francophones sont majoritaires dans une région du Canada donc ils ont le droit d'avoir un pays. Est ce que la meme logique s'applique aux anglo-québécois qui son majoritaires dans la moitié ouest de Montréal et donc ils ont le droit d'avoir leur pays sur ce territoire si le Québec se sépare ? Ou bien dans certaines régions majoritairement anglophones de l'Estrie et de l'Outaouais ?

Les amérindiens qui sont majoritaires dans certaines régions du nord du Québec puevent il eux aussi avoir leur pays ? En passant ils ont clairement dit lors du référudum de 95 qu'ils voulaient pas que leurs réserves fassent partie d'un Québec indépendant.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
immigrant_1978

les québécois francophones sont majoritaires dans une région du Canada donc ils ont le droit d'avoir un pays. Est ce que la meme logique s'applique aux anglo-québécois qui son majoritaires dans la moitié ouest de Montréal et donc ils ont le droit d'avoir leur pays sur ce territoire si le Québec se sépare ? Ou bien dans certaines régions majoritairement anglophones de l'Estrie et de l'Outaouais ?

:mellow: Ca c'est la logique bidon de la partition et des enclaves qui a été essayé par le criminel de guerre serbe Milosevic...:whistlingb: qui a amené l'ex-Yougoslavie à la guerre civile et à la catastrophe. Est-ce que tu veux pour le Canada ? :angry: Et les communautés francophones au Canada anglais deviendrait des enclaves francophones qui se joindrait au Québec indépendant ? Ca n'a aucun sens. La méthode du divorce à l'amiable de l'ex-Tchécoslovaquie est de beaucoup préférable que la méthode de partition et des enclaves de l'ex-Yougoslavie qui a amené cette dernière à une terrible guerre civile... bref l'idéologie des enclaves et de la partition à la Milosevic doit être évité à tout prix. <_<

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Donc si on suit ta logique: les québécois francophones sont majoritaires dans une région du Canada donc ils ont le droit d'avoir un pays. Est ce que la meme logique s'applique aux anglo-québécois qui son majoritaires dans la moitié ouest de Montréal et donc ils ont le droit d'avoir leur pays sur ce territoire si le Québec se sépare ? Ou bien dans certaines régions majoritairement anglophones de l'Estrie et de l'Outaouais ?

Les amérindiens qui sont majoritaires dans certaines régions du nord du Québec puevent il eux aussi avoir leur pays ? En passant ils ont clairement dit lors du référudum de 95 qu'ils voulaient pas que leurs réserves fassent partie d'un Québec indépendant.

J'avais lu le résultat d'un soudage qui disait que la majorité des jeunes anglophones resteraient au Québec si celui-ci devenaient indépendant puisqu'ils s'y sentent chez eux. Mais bon, mettons que certaines régions tiendraient absolument à se séparer du Québec pour demeurer avec le Canada, je serais très mal placé pour les en empêcher.

Je tiendrais juste à leur demander un minimum de temps avant de le faire afin qu'ils se rendent compte que tous leur droit seront respecté comme se fut le cas depuis toujours. Si malgré cela ils tiennent à tout prix à demeurer canadiens et bien qu'il en soit ainsi.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Je reve

Le spectre du militant souverainiste haineux, on ne l'a pas invente en arrivant, on ne le fait que le découvrir notamment a travers les propos on ne peut plus manichéens de gens comme Jimmy ou Kobico.

:mellow: Hmmm. Je reve, ce sont tes propos délirants contre les indépendantistes québécois qui sont haineux... C'est l'hôpital qui se fout de la charité. :innocent:

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Le spectre du militant souverainiste haineux, on ne l'a pas invente en arrivant, on ne le fait que le découvrir notamment a travers les propos on ne peut plus manichéens de gens comme Jimmy ou Kobico.

Il suffit de voir leur vocabulaire : " CONservateurs" "oppression" "occupation" "peuple en survie" etc... Dans ce cas Kweli dis moi qu'est ce qu'on doit comprendre si ce n'est que les anglos sont comparés a l'occupation allemande responsable de l'extermination du peuple Québécois !

C'est facile d'accuser les immigrants d'avoir une vision déformée ou une méconnaissance de l'histoire du pays mais encore faut il voir la vision que nous propose les soi-disant "autochtones" comme Jimmy et Kobico.

Étant donné que le chapeau ne me fait pas, je ne le prends pas. ;) Tu es injurieux envers moi . Je ne suis ni haineuse, ni militante , ni manichéenne et je n'accuse pas les immigrants de méconnaître l'histoire du pays, je le constate tout simplement et j'informe en conséquence. Je tenais quand même à te le souligner.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Donc si on suit ta logique: les québécois francophones sont majoritaires dans une région du Canada donc ils ont le droit d'avoir un pays. Est ce que la meme logique s'applique aux anglo-québécois qui son majoritaires dans la moitié ouest de Montréal et donc ils ont le droit d'avoir leur pays sur ce territoire si le Québec se sépare ? Ou bien dans certaines régions majoritairement anglophones de l'Estrie et de l'Outaouais ?

Les amérindiens qui sont majoritaires dans certaines régions du nord du Québec puevent il eux aussi avoir leur pays ? En passant ils ont clairement dit lors du référudum de 95 qu'ils voulaient pas que leurs réserves fassent partie d'un Québec indépendant.

J'avais lu le résultat d'un soudage qui disait que la majorité des jeunes anglophones resteraient au Québec si celui-ci devenaient indépendant puisqu'ils s'y sentent chez eux. Mais bon, mettons que certaines régions tiendraient absolument à se séparer du Québec pour demeurer avec le Canada, je serais très mal placé pour les en empêcher.

Je tiendrais juste à leur demander un minimum de temps avant de le faire afin qu'ils se rendent compte que tous leur droit seront respecté comme se fut le cas depuis toujours. Si malgré cela ils tiennent à tout prix à demeurer canadiens et bien qu'il en soit ainsi.

Quand le PQ a été élu la premiere fois, de nombreux anglophones sont partis .

Plusieurs souverainistes disaient qu'ils s'en aillent on est débarassé, le hic est que ceux qui s'en allaient avaient une exellente situation et payaient beaucoup d'impots, de nombreuses companies transferaient leur siège social en Ontario , rien de trop bon pour l'économie.

Actuellement

Faire un référendum avec un oui qui gagne:

Les obligations montent au minimum de 1-2% (prime de risque)

Bye bye les milliards en péréquation

Nombreuses companies qui coupent leurs futurs investissements

Avec sa dette actuelle , le Québec peut t'il se permettre ça ?? avec des taux d'interet tres bas et en recevant de 5 a 8 milliards en péréquation, il ne balance même pas son budget.

Certains rêveurs avec des calculs hautement optimistes et farfelus vont répondre oui, les milliards manquant ils les trouvent ou ??

Le référendum va apporter quoi ??

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Splouch

J'avais lu le résultat d'un soudage qui disait que la majorité des jeunes anglophones resteraient au Québec si celui-ci devenaient indépendant puisqu'ils s'y sentent chez eux. Mais bon, mettons que certaines régions tiendraient absolument à se séparer du Québec pour demeurer avec le Canada, je serais très mal placé pour les en empêcher.

:mellow: Si on accepte le principe de la partition du Québec advenant l'indépendance du Québec avec des enclaves anglophones qui resterait avec le Canada alors faudrait accepter le principe de la partition du Canada anglais où des enclaves francophones quitterait le Canada anglais et se joindrait à un Québec indépendant... or le Canada anglais n'acceptera jamais ça. Le scénario de la partition et des enclaves a été essayé par le criminel de guerre serbe Milosevic avec des résultats désastreux alors faut éviter ce scénario au Canada a tout prix. <_<

Link to comment
Share on other sites

Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement