Jump to content

Grande séduction : une première cohorte d’infirmières et d'infirmiers arrive à La Sarre


immigrer.com
 Share

Recommended Posts

 
 

De la fiction à la réalité ; l’initiative La Grande Séduction, lancée par le comité Veille citoyenne Abitibi-Ouest, commence à porter fruits à La Sarre. Elle est inspirée par le film québécois du même nom, sorti en 2003.

La municipalité a accueilli cette semaine 17 infirmières et 2 infirmiers venus de l’étranger, notamment du Maghreb. Leur arrivée survient un peu moins d’un an après la fermeture de la moitié des lits à l’Hôpital de La Sarre(Nouvelle fenêtre), soit 22 sur 44. 

Etemgoua Doriane Aurelle, originaire du Cameroun, vit à La Sarre depuis le 15 septembre dernier. Elle s’est établie au Québec pour découvrir une nouvelle culture, mais surtout pour offrir un meilleur avenir à son fils de cinq ans et à sa fille de trois ans et demi. 

Ils sont venus avec moi. Je ne pouvais pas les laisser , indique-t-elle. 

 

Une femme souriante assise sur un banc

Originaire du Cameroun, Etemgoua Doriane Aurelle s’est établie à La Sarre avec son conjoint et ses deux enfants.

PHOTO : RADIO-CANADA / GABRIEL POIRIER

Mme Doriane Aurelle est encore surprise de l’accueil réservé par les membres de La Grande Séduction(Nouvelle fenêtre) et des citoyens de La Sarre. 

Son conjoint et elle ont notamment reçu des vêtements pour enfants et des articles scolaires. Une attention bienvenue après la perte de l’une de leurs valises à l’aéroport Montréal-Trudeau. 

Les gens nous font des dons de vêtements d’hiver, car nous n’avons pas d’hiver au Cameroun [...] Nous avons perdu la valise des enfants en arrivant au Canada. Ça n'a pas été long avant que les gens nous offrent des dons, dont des vêtements chauds, pour nos enfants , explique l’aspirante infirmière. 

Son seul regret ? L’absence d’épiceries africaines. 

Ce qui m’a un peu désorienté dans la région, c’est le manque d'épiceries africaines. Ca m’a un peu désorienté, mais je pense que l’essentiel est là , complète Etemgoua Doriane Aurelle. 

Notons que La Sarre est censée accueillir dix-huit infirmiers étrangers supplémentaires à l’automne 2023. 

Laisser sa fille au Cameroun

Francis Ntame vit lui aussi à La Sarre depuis une semaine. Il a toutefois laissé sa fille de six ans derrière lui au Cameroun. Il espère qu’elle le rejoindra à La Sarre plus tard. 

 

suite et source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1918713/infirmiere-sante-manque-recrutement-lasarre-seduction

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement