Jump to content

location appartement au quibec


ansel
 Share

Recommended Posts

  • Habitués

Les régions "les moins chères" ne sont pas forcément celles qui vous coûteront le moins cher au bout du compte... Par exemple s'il n'existe pas de transports en commun, vous devrez acheter une voiture pour vos déplacements. 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
3 hours ago, bencoudonc said:

Les régions "les moins chères" ne sont pas forcément celles qui vous coûteront le moins cher au bout du compte... Par exemple s'il n'existe pas de transports en commun, vous devrez acheter une voiture pour vos déplacements. 

 

Ni celles où on peut y trouver un emploi dans son domaine.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 21 minutes, jimmy a dit :

Labrador City c'est pas cher ☺️

 

...mais c'est pas au "Quibec"... 😛

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 17 minutes, bencoudonc a dit :

...mais c'est pas au "Quibec"... 😛

Oui mais le Labrador a été VOLÉ par les Anglos pour le donner aux Newfies.

 

Donc moralement le Labrador est encore et toujours au ''Quibec''

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
à l’instant, jimmy a dit :

Oui mais le Labrador a été VOLÉ par les Anglos pour le donner aux Newfies.

 

Donc moralement le Labrador est encore et toujours au ''Quibec''

 

 

Hou les vilains Anglos qui l'ont volé aux Francos qui l'ont volé aux Autochtones.

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)
Il y a 1 heure, bencoudonc a dit :

Hou les vilains Anglos qui l'ont volé aux Francos qui l'ont volé aux Autochtones.

Faux !
Il faudrait arrêter de répéter ces mensonges...surtout sur un site d'immigration ou des gens, légitimement veulent s'informer sur le pays ou ils vont immigrer. Cette histoire de territoire non cédés est fausse et inventer par le Canada anglais pour stigmatiser les Québécois.

Les Français, grâce a la bienveillance de Champlain ont été invité par les Autochtones a s'établir sur les rive du St-Laurent grâce au traité de 1603.


PROXIMITÉ AUTOCHTONE QUÉBÉCOISE D’HIER À AUJOURD’HUI Voici un rapide survol de citations, de situations, d’événements et d’étapes qui ont marqué et influencé les relations entre les Autochtones et les Québécois depuis près de 500 ans: 1534 à 1536

 

– Au moins par trois fois Jacques Cartier fera ériger une croix à la gloire du roi de France, François 1er, pour signifier la prise de possession par ce dernier des territoires explorés du Saint-Laurent. En vertu du concept juridique européen de terra nullius (territoire sans maître), c’est la façon de faire de cette époque où les monarques tout-puissants du vieux continent s’approprient les terres du Nouveau Monde qu’ils déclarent «n’appartenir à aucun autre prince chrétien». Le plus célèbre de ces évènements se produit le 24 juillet 1534 à la Pointe-de-Penouille près de Honguedo (Gaspé), sous l’oeil inquisiteur de 200 Iroquoiens (Autochtones de langue iroquoienne; ne pas confondre avec les Iroquois) et de leur chef Donnacona venus de Stadaconé (Québec). Ceux que les anthropologues appellent de nos jours les Iroquoiens du Saint-Laurent ont coutume en été de venir pêcher le maquereau sur la péninsule gaspésienne. Méfiants, ils désapprouvent la croix que fait ériger Cartier. Celui-ci doit les rassurer en leur racontant qu’elle ne sert que de repère pour ses navires. 1603 – Plus de 60 années se sont écoulées depuis le dernier périple de Cartier et Roberval et il n’y a plus d’Autochtones habitant les rives du Saint-Laurent, que Samuel Champlain de Brouage remontera jusqu’à la hauteur de Hochelaga (Montréal), dorénavant désertée. Les Iroquoiens sont disparus de la vallée du Saint-Laurent. Entretemps, toutes les tentatives de colonisation par la France dans les Amériques ont échoué. Une nouvelle impulsion semble toutefois donnée à la grande aventure qui s’amorce entre Français et «Sauvages» de la Neufve-France. Inédite par ses objectifs nouveaux, cette impulsion trouve écho dans la commission que le roi Henri IV adressait en novembre à Pierre Dugua de Mons et qui détermine le mandat qu’ont dorénavant auprès des Sauvages («qui habitent la forêt», de l’italien selvaggio, lui-même inspiré du latin silva qui signifie «la forêt») les expéditions vers la Nouvelle-France: (Girard 2021) «… traiter & contracter à même effet paix, alliance & confederation, bonne amitié, correspondance & communication avec lesdits peuples & leurs Princes, ou autres ayans pouvoir & commandement sur eux: Entretenir, garder & soigneusement observer les traités & alliances dont vous conviendrés avec eux: pourvus qu’ils y satisfacent de leur part.» C’est dans cet esprit qu’était d’ailleurs survenu à la fin mai et en début juin de cette année-là le premier traité de l’histoire de la Nouvelle-France. Telle que rapportée par Champlain dans son ouvrage intitulé Des Sauvages, la première alliance formelle et documentée entre la France et les Premières Nations de la Nord Amérique s’est ainsi produite aux environs du poste de traite de Tadoussac (établi en 1600), sous l’autorité, entre autres, d’Anadabijou et de Tessouat, grands chefs des nations montagnaise (aujourd’hui innue) et algonquine (aujourd’hui anichinabée). C’est le traité de la Grande Alliance avec la Coalition laurentienne. À cette occasion, Anadabijou «dict qu’il estoit fort aise que saditte Maiesté [Henri IV] peuplast leur terre; & fist la guerre à leurs ennemis; qu’il n’y avoit nation au monde à qui ils voulussent plus de bien qu’aux François». (Giguère 1973) Les Français étaient accueillis comme alliés et étaient invités à peupler les terres du Saint-Laurent. Comme le dit Jean-Marc Soyez dans son livre Quand l’Amérique s’appelait Nouvelle-France: «Car il ne faut pas oublier que de tous les étrangers qui ont abordé ou aborderont en Amérique, les Français sont les seuls à y avoir été invités par les autochtones.» Et par ailleurs, ils seront les seuls aussi à ne pas déposséder les Autochtones: «Les Alliances avec les peuples autochtones et leur maintien, s’inscrivent, à partir de l’Alliance de 1603, dans la politique de la France qui, en s’alliant avec les peuples autochtones reconnaît leurs droits de peuples souverains sur leurs terres.» (Girard 2012) À l’occasion d’un colloque de l’Institut de recherche sur le Québec (IRQ) en novembre 2021, l’historien Éric Bédard rapportait les écrits de l’un de ses éminents prédécesseurs, l’historien Marcel Trudel (1917-2011), concernant la signification fondatrice du traité de 1603: «De la “tabagie” de 1603, il faut enregistrer un résultat de haute importance: les indigènes du Saint-Laurent consentent à ce que les Français peuplent le pays […] Quand les Hollandais s’établiront à New York, ils achèteront des indigènes l’île de Manhatte [1626]; quand William Penn voudra coloniser sa forêt, la Pennsylvanie, il en achètera aussi le sol [1682]; ici, à Tadoussac en 1603, point d’achat, point de cession ni de traité rédigé en bonne et due forme: les Français reçoivent, au cours d’une assemblée solennelle, l’autorisation générale d’habiter le pays. Il n’y a pas eu de spoliation de l’indigène». Ainsi, au Québec, la question piégée des territoires non cédés, imaginée par un Canada anglais en mal de stigmatisation des Québécois de vieille souche, n’a pas de pertinence. Les Français n’ont jamais signé de traités de cession ou d’extinction avec les peuples autochtones, contrairement à ce que commettront les Britanniques puis les CanadiAns, parce que les Français n’ont simplement jamais essayé de déposséder les Autochtones. Tous les traités signés entre Autochtones et Français seront des traités d’alliance, de nation à nation, ayant pour but de fédérer, de rassembler autour d’un projet commun, afin d’assurer le peuplement, le commerce et la paix sur des territoires qui allaient être copartagés. 1618 – Champlain, s’adressant à des Ouendats (Hurons): «Quand cette grande maison sera faite, nos garçons se marieront à vos filles et nous ne ferons plus qu’un peuple.» 1627 – L’article 17 de la charte royale de la Compagnie des Cent-Associés qui administrera la colonie de 1628 à 1645 stipule que le «Sauvage» baptisé devient «naturel français»: (Trudel 2009)

 

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

😴

C'est nous qu'on est les beaux et les plus gentils, lalalèèèèreuuuu....

 

Et le rapport entre les Hurons de la vallée du St-Laurent et les Innus ou les Inuits du Labrador, c'est....?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
à l’instant, bencoudonc a dit :

😴

C'est nous qu'on est les beaux et les plus gentils, lalalèèèèreuuuu....

 

Oui je sais , c'est dur de lire la vérité...surtout quand cela contredit le discours de la gogauche.
Mais bon que veux tu, il y a des historiens qui ont creusé le sujet...a moins que tu veux dire que la gogauche en connait plus que les historiens comme Eric Bédard et Marcel Trudel ? 

Mais je t'accorde que cela n'a pas vraiment a voir avec le Labrador...quoique.....

PS. en passant, comme tu le vois les Français n'ont pas ''volé'' le territoire, ils y ont été invité.
Et c'est la qu'est la plus grande supercherie des Anglos répété stupidement par la gogauche.
Les Anglos, comme les Hollandais d'ailleurs ont ''acheté'' certaines terres aux Autochtones.
Sauf que évidemment ils les ont fourrés ben comme il faut en leur donnant, genre 5 piastres pour des milliers d'hectares de terres.
Ainsi les Autochtones ont ''cédés'' leurs terres  pour des clopinettes .

Les Français, ayant été invités par les Autochtones, n'ont pas donner d'argent...donc les terres n'ont pas été cédés.

C'est ce qui permet aux Anglais, pour encore une fois stigmatiser les Québécois, de dire '' Ah Ah nous nous ont payé pour ces terres, vous autres les Francos, vous les avez volé''

Et la gogauche répète stupidement ce mensonge.



 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

Misère...

 

Tu crois vraiment ce que tu écris, sans blague ?

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
il y a 15 minutes, bencoudonc a dit :

Misère...

 

Tu crois vraiment ce que tu écris, sans blague ?

Ben ce n'est pas moi qui le dit, ce sont des historiens

 

Que veux tu dire, tu t'y connais plusse que des historiens ?

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)

https://www.ledevoir.com/societe/607650/le-mythe-du-bon-quebec

https://www.lapresse.ca/debats/editoriaux/2021-07-16/autochtones-les-relations-cordiales.php

 

(ce qui, avouons-le, n'a plus grand chose à voir avec le prix des loyers à Sainte-Perpète-les-Oies...)

Edited by bencoudonc
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)
Il y a 2 heures, bencoudonc a dit :

https://www.ledevoir.com/societe/607650/le-mythe-du-bon-quebec

 

 

(ce qui, avouons-le, n'a plus grand chose à voir avec le prix des loyers à Sainte-Perpète-les-Oies...)

Ouein...faut tout lire cependant...ce n'est pas si simple que de laisser croire aux immigrants que les Français, au Québec ont été autant des salauds que les Anglos.

Alors l'article de La Presse est écrit non pas par un historien mais par un éditorialiste payé par les Desmarais.

De plus il commence son texte en expliquant que les Français ont massacrés des Autochtones...aux Antilles !!!!!!!

J'm'en calice tu des Antilles 😡

Puis il site Jacques Lacourcière (lui c'est un vrai historien) qui parle de massacre d'Autocthones par des Français a....Détroit aux États-Unis !!!!!!!!

Mais comme c'est écrit par un traitre de La Presse a Desmarais, je vais vérifier si c'est vraiment ce que Lacourcière a écrit....ou si il manque des petits détails ''oubliés'' qui change tout le récit....et je te reviens (un autre jour).
 

Tout comme l'article du Devoir est au sujet d'une Française qui n'est pas une historienne et qui est venu ici avec tous ses préjugés d'Européenne...et ou il doit manquer la aussi des ''petits détails'' qui change toute l'histoire.
Ca aussi je vais vérifier auprès d'historiens qualifiés.
Car elle parle surtout des pensionnats...et elle blâme  les Français parce que plusieurs de ces pensionnats au Canada anglais étaient administrés par des Oblats, donc des Français catholique...donc des Blancs. (oui parce que ca aussi c''est la nouvelle mode des wokes de la gogauche... les Québécois de souche sont des Blancs...wouache caca ...donc on peut ch**r dessus a qui mieux mieux. )

Donc plusieurs pensionnats étaient administré par des Oblats...
Et bien je pense que je n'ai pas a te rappeler tout le mal que je pense des religions....TOUTES les religions.
 

Mais elle (évidemment) oublie de mentionner:
Vrai, il y avait moins de pensionnats autochtones en proportion au Québec qu’au Canada anglais, surtout dans les années 1920, 1930 et 1940. Les jeunes autochtones fréquentaient davantage des écoles de jour au Québec. On ne les arrachait pas à leur famille. On ne cachait pas les décès d’élèves pendant des décennies à leur famille. 

Donc le fait qu'il y eu moins de décès au Québec qu'au Canada Anglais (38 au Québec et 6000 au Canada Anglais) n'a rien a voir avec le fait qu'il y avait moins d'Autochtones au Québec et beaucoup plus au Canada Anglais...c'est parce qu'ils étaient mieux traités au Québec. 

Ouille , une autre théorie de la gogauche qui tombe.

En fait ce qu'il faut savoir c'est que pour toutes sortes de raisons (surtout a cause des territoires de chasse) certaines bandes Amérindiennes se sont rangées du bord des Francos et d'autres bandes Amérindiennes se sont rangées du bord des Anglos.
 

Lorsque une bande faisait la guerre a une autre bande, ils capturaient des membres de la bande ennemis pour les offrir comme esclaves aux ''blancs'' qui les avaient aidés dans la conquête du territoire convoité.

Ainsi quand tout ce beau monde se faisait la guerre (principalement pour un territoire de chasse) ce n'était pas jolie.
Mais ca c'est l'histoire du monde entier....ce n'est pas spécifique au Québec.

Oui je sais ce n'est pas le beau récit romantique du ''pauvre indien'' maltraité par le gros méchant Blanc qu'on vous a raconté.

 



 

 







 

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués
Posted (edited)

Un autre exemple de saloperies anglaise :
 

The Sixties Scoop 

 

En droite ligne avec sa philosophie ethnocidaire appliquée dans la majorité des pensionnats autochtones, le gouvernement canadien, dans les années 1960, organise un véritable commerce des enfants autochtones.

 

Entre décembre 1965 et décembre 1984, plus de 20 000 de ces enfants du Canada anglais ont été arrachés à leur famille et vendus à des familles blanches par l’entremise de services d’aide à l’enfance. Le gouvernement fédéral s’est même assuré d’effacer l’identité de naissance de ces enfants.

 

Ces petits Autochtones vendus au Canada, aux États-Unis et en Europe ont fait l’objet d’une campagne de commercialisation agressive. Comme une marchandise quelconque, ils étaient répertoriés dans des catalogues où on leur accordait une valeur monétaire.

Il est rapporté que des agences pouvaient même percevoir entre 1000 et 2000 dollars pour chaque adoption qu’elles rendaient possible.

 

L’honneur est sauf… En juin 2015, le Manitoba s’excusait, suivi de la Saskatchewan. Puis, en février 2017, c’est en Ontario que le gouvernement fédéral est enfin reconnu coupable de cette abomination.

 

Enfin, en mai 2018, l’Alberta s’excusait à son tour.

Soulignons à nouveau qu’en 1948 l’ONU définissait ce qu’est un génocide. C’est notamment l’intention de détruire, en tout ou en partie, un groupe humain, entre autres, par le «transfert forcé d’enfants du groupe à un autre groupe.» Encore une fois, il n’est plus question ici simplement d’ethnocide, mais bien de véritable génocide.

 

...et non, rien de tel s'est passé au Québec.
Nous avons été  nous mêmes les Canadiens Français victimes d'ethnocide...on a qu'a pensé aux Acadiens hommes (seulement les hommes) qui ont été déportés par les Anglais.

Les bateaux utilisés par les Britanniques, pour le transport des Acadiens lors de leur déportation (génocide) en 1755, avaient été loués à contrat d’une compagnie de Boston, Apthorp and Hancock. Voir références ci-dessous.

 

Ceux-ci utilisaient les mêmes bateaux pour le transport des esclaves noirs d’Afrique aux colonies britanniques en Amérique.

Ces bateaux étaient des bateaux de marchandises, pour transporter des produits (animaux inclus). La compagnie de transport, qui a eu le contrat, était Apthorp and Hancock de Boston.

NB Pour les Britanniques, il y avait peu de différence entre un animal et un esclave noir… ou un Canadien Français !!!!

 

https://wiki2.org/en/Charles_Apthorp

Apthorp and Hancock also supplied many of the ships used during the forced removal of the Acadians from Nova Scotia. The two merchants also lent money to finance the operation, and the poor quality of ships supplied by Apthorp and Hancock led to instances of malnutrition, disease and death among the Acadians on board.

Edited by jimmy
Link to comment
Share on other sites

  • Habitués

...et merde a ceux qui méprisent le Québec (entre autres au sujet des Autochtones)

 

342062574_277705593_355402999987375_5664107211967438101_ncopie.thumb.jpg.a9605dabbe309e1a1b652f592003d0aa.jpg

 

 

277292280_444374007503383_4724880737962660666_n.jpg.87c70e4b835798559c2a6d6f8a1de0e6.jpg

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Recently Browsing   0 members

    • No registered users viewing this page.


×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines

Ouvrir un compte bancaire avant mon départ
© 2022 immigrer.com

Advertisement