Jump to content
immigrer.com

Québec entrouvre la porte aux travailleurs de la santé diplômés à l’étranger

Recommended Posts

Rania Massoud

Pour faire face à la crise du coronavirus et à une éventuelle pénurie du personnel hospitalier qui pourrait en résulter, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec ouvre la possibilité aux médecins diplômés à l’étranger, qui se trouvent sur le territoire et dont le diplôme n’est pas actuellement reconnu, à soutenir le réseau.

Ces personnes, qui ne pourront pas exercer la fonction de médecin, seront être appelées à occuper « d’autres fonctions », selon le ministère, qui ne les précise pas.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la campagne « Je contribue » lancée par le MSSS.

Toute personne ayant de l'expérience ou une formation en santé ou en services sociaux et qui souhaite apporter son aide quant à la situation liée à la propagation de la COVID-19 est invitée à remplir le formulaire affiché sur le site web de la campagne(Nouvelle fenêtre).

 

suite et source: https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1686111/medecins-diplomes-etranger-quebec-sante-coronavirus-ministere

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now

  • Similar Content

    • By immigrer.com
      Agnès Berthelot-Raffard
      Philosophe, présidente fondatrice du Black Students’ Mental Health Project et professeure associée à l’UQAM
      27 mars 2020LIBRE OPINION Libre opinion Avec la fermeture des écoles et des universités relativement au confinement décrété par les différents ordres de gouvernement, les étudiants internationaux ont désormais été priés de communiquer avec leur consulat général ou ambassade. Loin de leurs proches, confrontés à la fermeture successive de l’espace aérien ou à l’augmentation éhontée des prix des vols par les compagnies d’aviation civile, si certains de ces étudiants ont été ou sont en mesure de quitter le Canada, d’autres n’en ont pas la possibilité. Parmi ceux qui resteront au pays, tous n’auront guère les moyens matériels et moraux de survivre en attendant la fin d’un confinement dont personne ne peut encore estimer la durée.
      En ces temps décisifs, chacun des ordres de gouvernement a adopté des mesures économiques afin de soutenir financièrement les membres de la population les plus frappés par les dommages collatéraux de cette crise inédite et les encourager à suivre les directives de confinement.
      Cependant, les étudiants internationaux restent les grands oubliés des points de presse des premiers ministres. La prise en compte de leur sort incombe pourtant politiquement aux gouvernements des différentes provinces qui les ont accueillis. Leur situation relève de la responsabilité sociale des membres chargés de la gouvernance des universités et de la responsabilité pédagogique des professeurs, notamment dans le contexte où, appelés à offrir leur enseignement en ligne, ces derniers doivent s’assurer de l’équité entre les membres de leur groupe-classe.
       
      suite et source: https://www.ledevoir.com/opinion/libre-opinion/575857/les-etudiants-internationaux-les-oublies-de-la-pandemie?utm_term=Autofeed&utm_campaign=Autopost&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#Echobox=1585316299
    • By immigrer.com
      Le Collectif étudiants et travailleurs internationaux (ETIQ) demande à Ottawa de prolonger de six mois la validité des permis temporaires d’études et de travail.
      «Une prolongation permettrait que personne ne se trouve sans statut sur le territoire. La situation actuelle rend les étudiants et travailleurs étrangers très précaires financièrement et au niveau de leur statut d'immigration. Accorder six mois de prolongement automatique viendrait sécuriser leur parcours d'intégration au Québec tout en apportant le minimum de sécurité qu'on leur doit», a indiqué Thibault Camara, coordonnateur du Collectif, mercredi, au Journal.
      Ce dernier a affirmé que le Canada devrait s’inspirer de pays comme la France qui a d’ores et déjà prolongé ce type de visas de trois mois.
      M. Camara dit également lancer «un cri du cœur» pour que les étudiants et les travailleurs étrangers «soient intégrés de façon explicite dans toutes les mesures prises par le gouvernement et que leurs vies ne soient pas le dommage collatéral de la crise sanitaire actuelle».
      «Livrés à eux-mêmes»
      Affirmant que les étudiants et travailleurs étrangers sont actuellement «livrés à eux-mêmes», M. Camara a décrit une situation d’extrême vulnérabilité. «Une grande partie des étudiants internationaux se trouvent sans la possibilité de recevoir de l’argent de leur famille, de travailler pour subvenir à leurs besoins et sont menacés d’éviction par leurs propriétaires ou certaines universités», écrit le Collectif dans un communiqué.
       
      source et suite: https://www.journaldequebec.com/2020/03/25/un-collectif-demande-a-ottawa-de-prolonger-la-validite-des-permis-temporaires
    • By Nardida77
      Bonjour à tous, 
       
      J’ai un permis de travail fermé valide, CSQ obtenu et la demande de résidence permanente en traitement (visite médicale passée). Je travaille pour le même employeur depuis des années, mais celui-ci compte me licencier économiquement en raison du COVID-19.
      De ce que j’ai compris, les détenteurs de permis de travail fermé n’ont le droit à rien... pas de chômage et pas d’aide. 
      Ma crainte est que ce licenciement mette en péril ma demande de résidence permanente. Est-ce que qqn sait si ça peut être le cas? Que peut-il concrètement m’arriver? Si vous êtes dans cette situation ou que vous avez des réponses, merci de partager sur ce forum. Ça fait deux semaines que je cherche cette info, sans succès 😩.
    • By Annelg
      [Questions étudiants et conjoint de fait ] 🙂
      Allô à tout le monde, 
      Avec tout ce qu'il se passe en ce moment avec le CODVID-19, je pense que nous ne sommes pas les seuls à ce poser des questions sur nos permis, dans notre cas mon conjoint est étudiant et moi PTO conjoint de fait. 
      Mon conjoint devait finir ses études la, malheureusement repoussée à cause de la fermeture des écoles et pas possibilité de tout faire à distance étant dans le milieu de la foresterie , donc certains examens à compléter et il aura aussi un stage à effectuer ce qui devient compliqué dans la conjoncture actuelle .... 
      Nos permis se terminent en Août, donc nous espérons que les fermetures des écoles ne seront pas ( encore ) prolongées même si cela vas peut être être le cas... 
      Les questions : 
      - Doit on prolonger son permis d'études au cas où ? Et si c'est le cas une demande aussi de CAQ ?
      - Nous avons une lettre de l'école prouvant qu'il était presque à la fin de sa formation, pensez-vous que nous pourrions essayer le permis post étude au vu du fait que IRCC est plus compréhensible en ce moment ? 
      - Pourrais-je demander une prolongation de mon permis de travail ouvert au vue de la situation ? Car avec la conjoncture actuelle il sera très compliqué pour mon conjoint de trouver un emploi de catégorie A, B ou O pour les fameuses 3 fiches de payes pour le conjoint de fait en permis post étude ... j'ai vue que certain PVT avait des prolongations de 1 an, peut être que je pourrais en avoir une aussi ...
      Si vous êtes dans une situation comme la nôtre n'hésitez pas à nous dire comment vous comptez faire vous !! 
      Merci par avance pour votre aide et belle journée à tous ! 🙂
    • By immigrer.com
      https://www.immigrer.com/oui-il-pourrait-y-avoir-des-perturbations-dans-le-processus-dimmigration-et-dautres-reponses-a-vos-multiples-questions/?fbclid=IwAR0jE7YrhGVhe6CmOqjfWP1YSMrI8hbsKkRgzy36my3UwRcR1JBoWqDKXc0
    • By immigrer.com
      Par contre, il y a moins de décès au Québec, c'est la Colombie-Britannique et l'Ontario les plus touchées à ce niveau.
       
      ---------------------
       
      Le Québec est désormais la province canadienne la plus affectée par la pandémie, alors que la transmission communautaire de COVID-19 s’accélère.

      Il y a maintenant 628 personnes déclarées positives au coronavirus au Québec. Il y en avait 139 vendredi. Mais l’entrée en service de sept laboratoires d’hôpitaux montre maintenant un portrait plus réaliste de la situation. Dimanche, 452 personnes étaient déclarées positives.
       
      suite et source: https://www.journaldequebec.com/2020/03/23/le-quebec-la-province-la-plus-touchee-avec-628-personnes-infectees
    • By SDCLEO
      Bonjour à tous,
      Depuis quelques jours je cherche des informations concernant le statut particulier des temporaires en permis fermé dont l'emploi est menacé en raison de la fermeture des entreprises et de la baisse d'activité lié au virus....si ils perdent leur emploi, que se passe-t-il ?
      Le gouvernement mets beaucoup de choses en place mais rien de concret pour le statut bien particulier des résidents temporaires !
      Je rappelle qu'en temporaire on n'a pas le droit avant 18 mois au Canada :
      - au chomage
      - aux allocations des enfants
      - aux prestations santé maladie (un doute à ce sujet si quelqu'un peut m'éclairer)
      et j'en oublie surement....
      De plus, normalement si un permis fermé perd son job, il doit rentrer dans son pays d'origine, mais il n'y a plus d'avions .... le conjoint perds aussi son statut et son permis ??? et donc ils deviennent des touristes ? donc plus d'assurance maladie ? plus de droits d'aucune sorte ....
      Bref beaucoup de stress, de questions sans réponse....
      Avez vous des infos ?
    • By Laurent
      Tous les commerces non essentiels du Québec doivent fermer à partir de demain minuit
    • By Laurent
      Le Québec a choisi de fermer ses écoles, cégeps et universités pour deux semaines à compter de lundi.
       
      Le premier ministre du Québec, François Legault fait le point sur la pandémie de coronavirus et sur les mesures que la province met de l'avant pour en contrer la propagation. Il annonce que les écoles, les cégeps et les universités demeureront fermés pour deux semaines.
      Au Québec, à ce jour, 17 cas de coronavirus ont été confirmés. Au Canada, le risque global de contagion demeure faible.
      Pour dresser l'état de la situation, le premier ministre Legault est accompagné de la ministre de la Santé et des Services sociaux Danielle McCann et du directeur national de la Santé publique du Québec, Horacio Arruda.
       
      https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1663842/legault-quebec-coronavirus-mesure-ecole-cegep-universite-fermeture
    • By immigrer.com
      Cinq travailleurs français installés à Montréal depuis plusieurs années ont évité in extremis leur expulsion vers la France, samedi soir, après s’être fait refuser l’entrée au Canada en revenant de vacances au Costa Rica.
      Publié le 22 mars 2020 à 18h06    ISABELLE DUCAS
      LA PRESSE
      Soulagés, après deux jours d’incertitude et d’inquiétude, ils dénoncent tout de même le manque de clarté des directives données aux employés de l’immigration, pour la lutte à la propagation de la COVID-19.
      C’est l’intervention d’un consultant en immigration qui leur a permis de rester chez eux, à Montréal, où ils se sont mis en quarantaine à la suite de leur voyage.
      Ils ont eu la bonne nouvelle quelques minutes avant de prendre un taxi pour l’aéroport.
        « Nous sommes heureux de ce dénouement, mais notre mésaventure démontre que les agents frontaliers ne sont pas vraiment au courant de toutes les directives », souligne Jérémy Thoma, l’un des cinq voyageurs.
      Jeremy Thoma voyageait avec sa conjointe. Un autre couple dans la même situation qu’eux est rentré en même temps, ainsi qu’un compatriote rencontré au Costa Rica. Ils vivent et travaillent tous à Montréal depuis quatre ou cinq ans, avec des permis de travail, en attente de leur résidence permanente.
      Mais étant donné la directive gouvernementale de « fermer les frontières aux ressortissants étrangers », leur statut semblait causer problème : même si les personnes avec un permis de travail sont exemptées de restrictions de voyage, Air Canada leur a refusé l’embarquement sur leur vol de retour, le 19 mars.
       
      suite et source: https://www.lapresse.ca/covid-19/202003/22/01-5265925-expulsion-evitee-de-justesse-pour-des-travailleurs-francais.php
  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines