Aller au contenu
La sista

De Douala-Cameroun à Montréal-Canada, mon bilan.

Messages recommandés

Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.

 

J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

 

Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

 

Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

 

Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

 

Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

 

Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

 

Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

 

Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

 

Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

 

Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

 

De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

 

J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

 

Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

 

Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a une heure, garciocicilien a dit :

Domaine d'emploi de votre époux s'il vous plait

Ingénieur TI

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 1 heure, La sista a dit :

Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.

 

 

 

J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

 

 

 

Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

 

 

 

Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

 

 

 

Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

 

 

 

Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

 

 

 

Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

 

 

 

Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

 

 

 

Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

 

 

 

Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

 

 

 

Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

 

 

 

De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

 

 

 

J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

 

 

 

Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

 

 

 

Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

 

 

 

Super, 

Beau parcours. C'est la force 237 ?.

Ne lâchez surtout pas et continuez dans ce sens. Les choses seront encore plus belles. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 15 heures, Lottie26 a dit :

Merci pour le retour d'expérience

Envoyé de mon SM-G930F en utilisant application mobile Immigrer.com
 

De rien, si ça peut aider ou apaiser quiconque, c'est encore mieux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rebonjour,

 

Merci encore nous allons mettre votre message sur la page d'accueil du site.

Bonne suite et bon courage pour la fin de l'hiver!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2019-02-06 à 20:06, La sista a dit :

Je suis arrivée à Montréal l’été 2016, avec mes 02 enfants (5 et 8 ans), mon mari et tout ce que nous avons pu apporter du Cameroun.

 

 

 

J’avais été très présente sur ce forum lors de mes démarches d’immigration, j’y trouvais du réconfort et je réconfortais, quand je suis arrivée j’ai été trop occupée à organiser ma nouvelle vie. Ce n’était pas évident pour moi de décider de partir (j’avais 36 ans en 2016) en laissant une bonne situation socio-professionnelle et tout le confort que peut avoir un cadre moyen chez moi. Surtout, n’ayant jamais vécu en dehors de mon pays, c’était difficile de me projeter, de nous projeter dans cette nouvelle vie.

 

 

 

Arrivée en Juillet 2016 pour l’anniversaire de ma fille et installation chez des amis de mon mari.

 

 

 

Septembre 2016 : mon mari commence un emploi dans son domaine qui est encore très en demande.

 

 

 

Octobre 2016 : début d’un programme d’intégration sur le changement de carrière professionnelle. Au terme de ce programme, décision de m’inscrire à un programme de Certificat à HEC Montréal.

 

 

 

Novembre 2016 : Je reçois une aide financière du gouvernement pour les enfants, nous ne manquons de rien.

 

 

 

Janvier 2017 : début de mon certificat à HEC Montréal avec un prêt et bourse du gouvernement et très longue année de chômage, de doutes sur mes capacités professionnelles.

 

 

 

Avril 2017 : examen de passage pour mon changement de permis. Pas si facile, le code de la route étant différent de ce que j’ai connu.

 

 

 

Avril 2018 : premier emploi comme consultante dans mon domaine, je continue mon Certificat les soirs et fins de semaines.

 

 

 

Décembre 2018 : Fini mon Certificat (avec une mention d’excellence) et nouvel emploi dans mon domaine encore mieux payé. Mon mari travaille toujours au même endroit.

 

 

 

Janvier 2019 : démarches d’achat de ma maison à la rive sud de Montréal.

 

 

 

De mon parcours d’immigration, je ne dirai ni que c’est meilleur, ni que c’est pire que mon ancienne vie. C’est juste une autre vie que j’ai embrassée et que j’assume comme résultat de mes décisions. Nous nous sommes tous bien adaptés au froid (mon mari avait fait ses études ici), les enfants plus vite que les adultes.

 

 

 

J’en suis encore à chercher mes repères, mais j’en ai déjà trouvé beaucoup, je suis capable d’aller en voiture à certains endroits sans GPS. J’ai développé d’excellentes relations avec des camarades d’études, avec des collègues. Ce ne sera peut-être jamais plus profond, mais peu m’importe, à mon âge on ne rêve plus de la grande amitié.

 

 

 

Le fait d’avoir repris des études avant de travailler m’a permis d’étudier aussi les humains, de comprendre leurs interactions et de me positionner par rapport à tout cela, ce qui fait que je n’ai eu aucune difficulté dans le monde professionnel.

 

 

 

Aujourd’hui j’ai retrouvé le niveau socio-professionnel que j’ai laissé. Mes enfants apprécient le système scolaire et sont épanouis, mon fils devient un gentil adolescent boudeur et ma fille qui était très timide adore chanter sous la douche à 6h du matin. C’est ma vie, c’est mon histoire.

 

 

 

Félicitations et très beau parcours!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour la sista. Bcp de courage. Comment rentrer en contact avec vous?Cdlt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 11 heures, Nathy2023 a dit :

Bonjour la sista. Bcp de courage. Comment rentrer en contact avec vous?Cdlt.

Bonjour @Nathy2023. Par message personnel sur ce site.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci beaucoup pour ce retour, très jolie parcours ! Je vous souhaite une très bonne continuation et beaucoup de bonheur dans cette nouvelle vie :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Participez à la conversation

Vous pouvez poster maintenant et vous enregistrer plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous pour poster avec votre pseudo.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.


  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×
×
  • Créer...

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles