Aller au contenu
tigre07

Arrivée au Canada en 2019

Messages recommandés

Créer un collectif des candidats dans la foi pour arriver au Canada et s'y établir à partir de 2019. Publier des expériences pour faciliter l'intégration et réussir pleinement le projet.

Modifié par tigre07

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pris sur un forum pour notre édification!

 

Bonne lecture!

 

Le vol 

 

J'ai pris la RAM qui m'a fait voir de toutes les couleurs depuis le jour  de mon départ jusqu'à la semaine qui a suivi mon arrivée.

Vous l'aurez peut être compris, je n' ai pas retrouvé mes bagages lors de mon arrivée à Montréal. 

Il faut dire que notre 2e vol à destination de Montréal à partir de Casablanca a été annulé suite à un problème avec l'escale à Cotonou, ce qui a fait que la durée du transit initialement  de 06h à Casa a été changé en 02 jours. Alors ma carte d'embarquement a été enregistré avec Casablanca comme destination par le service Handling de l'aéroport et les agents aussi ont enregistré les bagages sur Casablanca et m'ont demandé de les récupérer  la bas et de refaire leurs enregistrements le jour de  notre départ de . J'ai compris par la suite que je ne devrais pas le faire car pour récupérer ses bagages à Casa, il faut avoir un VISA pour le Maroc ou être originaire d'un pays exonéré de la présentation d'un Visa du Maroc.

A notre arrivée, on m'a imprimé une nouvelle carte d'embarquement pour Montreal. J'ai demandé à récupérer mes bagages, un des agents de la RAM m'a dit que c'est impossible et m 'a dit de demander simplement un transfert de mes bagages sur le vol à destination de Montreal le jour du départ. Comme la durée de l 'escale etait de 02 jours , je ne voulais pas attendre le jour du départ et le lendemain de notre arrivée, j'ai pris les précautions pour assurer le transfert de mes bagages sur notre vol. J'ai eu la confirmation que le transfert a été fait et la "double confirmation" le jour.

Malgré les précautions prises, je n'ai pas retrouvé mes bagages à notre arrivée à Montréal.  Je ne suis pas arrivé à formuler une plainte pour perte de bagages car les agents de la RAM qui s'occupent de ça n'étaient plus au poste. Finalement après de vaines recherches et tentatives de joindre un agent de la RAM, j'ai quitté l'aéroport autour de 23H en compagnie du frero Akum7. (Encore une fois Merci bro et Merci à Lesein aussi pour tout).....(J'espère que vous vous rappeleez toujours de Lesein?... Bon je  ne vais pas trainer sur lui...lol)

 

Premières formalités 

 

A notre descente de l'avion, nous (tous ce qui sont venus avec la Confirmation de Résident Permanent)avons fait les formalités d'abord au niveau du service du  fédéral où des questions basiques nous ont été posées (nos sous devant couvrir les 03 mois, nos biens etc.) . A la fin l agent nous remet la CRP signée faisant de nous ainsi des Résidents permanents.  Après nous sommes allés aux guichets du MIDI pour confirmer notre arrivée et  avoir quelques infos supplémentaires.

J'ai été obligé malgré moi d'inscrire les démarches pour retrouver mes bagages dans les premières formalités. :P Le lendemain j ai formulé une plainte pour la perte de mes bagages et j etais allé à l agence de la RAM aussi à Montreal. Dieu aidant après plusieurs relances  j 'ai pu recuperer mes bagages 8 jours apres mon arrivée. ( ils étaient restés à Casablanca)

Le lendemain de mon arrivée , j ai fait la NAS et j 'ai pris un numéro de téléphone et j ai acheté une carte de bus pour me permettre de me deplacer sans "calculs" dans Montréal via le bus et le metro. Le jour d'après, j'ai ouvert un compte bancaire à la Banque Royale  (Pas de critère particulier pour le choix de la banque)

J avais accepté une programmation pour suivre des cours d'intégration  lors de ma rencontre avec l agent du MIDI à l aéroport. J'ai donc suivi ces cours très riches durant la 2e semaine après  mon arrivée. C'est l'équivalent du SIEL.

Parallèlement j'avais commencé par chercher du boulot aussi. 

 

Ma vie de neo quebecois et mes premières analyses


Le froid ne fait pas de cadeau en ces périodes la et d'après les contacts ici, il ne nous quittera pas avant avril. Mais une fois qu on se protège bien et qu on ne reste pas exposé, ca va. De toutes les façons, je nous connais, c'est pas le froid qui nous fera rebrousser chemin devant nos objectifs. 

Actuellement je vis à Montréal  en colocation avec un ami(connu sur place)  togolais (4 1/2 equivalent de  2 chambres, 1 salon, 1 douche, une cuisine).

C'est difficile de trouver un appartement quand on vient d'arriver car les bailleurs demandent souvent la cote de crédit et une preuve de travail. A défaut de fournir cette preuve, il demande une caution(ce qui est difficile à trouver si tu  n 'as pas un pote "sûr" sur place). Il y a certaines personnes à qui on n'a pas demandé cela tout de même. De plus quand vous êtes en colocation vous pouvez rompre votre contrat avec le colocataire sans problème alors que si vous avez loué vous êtes tenu dans la plupart des cas de respecter 12 mois de bail (06 mois dans certains cas). Et la colocation revient relativement moins chère dans la plupart des cas. 

Un des avantages lié au  fait de ne pas avoir un bail en son nom  juste à son arrivée aussi est la liberté qu 'on a  dans ses mouvements. Vous pouvez déménager facilement dans une autre région si vous y avez trouvé une belle opportunité de travail alors que vous réfléchirez beaucoup si vous avez un bail en votre nom et que vous devez déménager.  

J'ai appris (je n'ai pas vu moi même l'article) que si on doit rompre son bail avant son terme, la loi prévoit le versement de trois mensualités au bailleur. Maintenant il y a d'autres alternatives, tu peux négocier avec ton bailleur en lui proposant de chercher un autre locataire qui occupera les lieux jusqu'au terme du bail initial au moins. 

Maintenant pour vous qui  venez  en famille, je pense que l'idéal c'est de trouver quelqu'un qui acceptera de vous cautionner pour la location de votre appartement, histoire de ne pas perdre du temps et peut être de l'argent dans les frais d’hôtel.

 

Côté boulot, Dieu merci depuis environ 03 semaines j'ai commencé un poste de soutien technique pour le compte d'une compagnie de telecommunications. Mais c'est juste une passerelle dans ma tête , je suis à la recherche active d'un autre emploi plus passionnant,  mieux rémunéré . Ce n'est toujours pas aisé côté boulot comme on se le dessine quand on est au pays meme pour les postes IT. C'est vrai des personnes trouvent un de leur postes ciblés rapidement mais il y a aussi beaucoup de personnes qui sont toujours sur le marché et qui n'ont pas de retour après envoi de leurs candidatureS.  On entend et on voit  beaucoup de choses ici, celles qui renforcent notre espoir et celles aussi qui les mettent à l'épreuve. Mais Dieu aidant l'espoir reste toujours plus fort que toutes les épreuves et on continue de travailler pour atteindre les objectifs.

Je vous suggère aussi de faire vos évaluations comparatives avant de venir ici si ce n'est pas encore fait. Et ceux qui veulent aller en formation de commencer par faire les recherches de leurs éventuels parcours sur les sites des Universités avant de venir ici. Vous pouvez même envoyer des mails au responsable des parcours que vous ciblez.

Pour mes potes qui sont en  Technologie de l'information (IT), si vous le pouvez et si vous avez encore un peu de temps avant de venir ici, préparez et obtenez une certification dans le domaine dans lequel vous voulez exercer ici. Cela aide énormément et la certification est plus respectée ici que le titre d'Ingénieur. (Ca aussi c'est la source c'est les gens principalement, mes observations personnelles sur la question prennent juste 5%....^_^)

Et aussi mes amis qui sont dans la finance , l'économie, administration et  domaines proches, pour ne pas être contraint d'aller à la case étude ici avant de trouver quelque chose à votre taille, privilégier  aussi les certifications. Ici la plupart des entreprises sont informatisées et ils utilisent beaucoup les progiciels de gestion intégré(ERP en anglais) comme SAP, Oracle (Suite ERP), Odoo etc. Vous pouvez aussi si vous avez le temps vous former dans un ou deux des modules fonctionnels d'un de ces systèmes (Finance, Ressources humaines, Compta analytique, Gestion de  de Stock, Gestion de la logistique, Ventes et DIstributions....selon le progiciel) et préparer une certification aussi cela vous aidera énormément. La plupart des offres de comptables de financiers , de Ressources Humaines ... d'ici demandent la maîtrise d'un outil ou d'un module de progiciel avec lequel le travail sera fait. Maîtriser ses outils avant de venir est un plus. Je remarque  beaucoup que la plupart des financiers passent par la case étude avant de trouver un premier bon emploi c'est pour cela que je fais cette suggestion. Peut être cela peut aider.

 

Je nous souhaite du courage dans ce projet. Je suis persuadé qu'on ne se plantera pas. Il y a beaucoup de possibilités dans ce pays.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La banque de Montréal vient de publier son palmarès des villes canadiennes les plus attirantes au niveau économique.

Dans ce classement les villes de Hamilton (Ontario), Ottawa (Ontario) et Québec (Québec) arrivent dans les premières positions.

L’institution bancaire a choisi ces trois villes en raison de la qualité et la quantité des emplois disponibles, le coût d’achat des maisons et la stabilité de leurs économies.

La ville d’Ottawa, capitale du Canada, arrive première au pays grâce à son «plus haut revenu d’emploi médian par famille au pays et grâce aussi à son taux de chômage», plus bas que la moyenne des 21 autres villes canadiennes analysées dans l’étude.

Pour sa part, la ville de Québec offre une économie «remarquablement stable» et «un des marchés immobiliers les plus abordables au Canada», explique M. Robert Kavic, économiste principal à BMO et auteur de l’étude.

Malgré un fardeau fiscal élevé, la ville de Québec affiche actuellement un taux de chômage de seulement 3,6 % et le prix moyen des maisons de 267 700 $ est l’un des plus bas au pays.

La ville ontarienne de Hamilton reflète la vigueur de l’économie de la région torontoise. Elle a aussi un marché immobilier encore abordable, contrairement à sa voisine Toronto.

Dans ce palmarès des 21 villes les plus attirantes au Canada, les autres villes canadiennes qui suivent ensuite sont Edmonton (Alberta), Windsor (Ontario), Regina (Saskatchewan), Calgary (Alberta) et Guelph (Ontario).

Dans cette classification, Montréal arrive en 11e place et Toronto, 19e rang, car elle est affectée par le prix élevé des maisons.

Vancouver se classe mieux que Toronto en arrivant au 17e, en raison notamment d’un taux de chômage très bas, à 4 %, même si le niveau de performance de la ville est affectée par un coût de l’immobilier très élevé.

Source: TVA Nouvelles

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, tigre07 a dit :

Pris sur un forum pour notre édification!

 

Bonne lecture!

 

Le vol 

 

J'ai pris la RAM qui m'a fait voir de toutes les couleurs depuis le jour  de mon départ jusqu'à la semaine qui a suivi mon arrivée.

Vous l'aurez peut être compris, je n' ai pas retrouvé mes bagages lors de mon arrivée à Montréal. 

Il faut dire que notre 2e vol à destination de Montréal à partir de Casablanca a été annulé suite à un problème avec l'escale à Cotonou, ce qui a fait que la durée du transit initialement  de 06h à Casa a été changé en 02 jours. Alors ma carte d'embarquement a été enregistré avec Casablanca comme destination par le service Handling de l'aéroport et les agents aussi ont enregistré les bagages sur Casablanca et m'ont demandé de les récupérer  la bas et de refaire leurs enregistrements le jour de  notre départ de . J'ai compris par la suite que je ne devrais pas le faire car pour récupérer ses bagages à Casa, il faut avoir un VISA pour le Maroc ou être originaire d'un pays exonéré de la présentation d'un Visa du Maroc.

A notre arrivée, on m'a imprimé une nouvelle carte d'embarquement pour Montreal. J'ai demandé à récupérer mes bagages, un des agents de la RAM m'a dit que c'est impossible et m 'a dit de demander simplement un transfert de mes bagages sur le vol à destination de Montreal le jour du départ. Comme la durée de l 'escale etait de 02 jours , je ne voulais pas attendre le jour du départ et le lendemain de notre arrivée, j'ai pris les précautions pour assurer le transfert de mes bagages sur notre vol. J'ai eu la confirmation que le transfert a été fait et la "double confirmation" le jour.

Malgré les précautions prises, je n'ai pas retrouvé mes bagages à notre arrivée à Montréal.  Je ne suis pas arrivé à formuler une plainte pour perte de bagages car les agents de la RAM qui s'occupent de ça n'étaient plus au poste. Finalement après de vaines recherches et tentatives de joindre un agent de la RAM, j'ai quitté l'aéroport autour de 23H en compagnie du frero Akum7. (Encore une fois Merci bro et Merci à Lesein aussi pour tout).....(J'espère que vous vous rappeleez toujours de Lesein?... Bon je  ne vais pas trainer sur lui...lol)

 

Premières formalités 

 

A notre descente de l'avion, nous (tous ce qui sont venus avec la Confirmation de Résident Permanent)avons fait les formalités d'abord au niveau du service du  fédéral où des questions basiques nous ont été posées (nos sous devant couvrir les 03 mois, nos biens etc.) . A la fin l agent nous remet la CRP signée faisant de nous ainsi des Résidents permanents.  Après nous sommes allés aux guichets du MIDI pour confirmer notre arrivée et  avoir quelques infos supplémentaires.

J'ai été obligé malgré moi d'inscrire les démarches pour retrouver mes bagages dans les premières formalités. :P Le lendemain j ai formulé une plainte pour la perte de mes bagages et j etais allé à l agence de la RAM aussi à Montreal. Dieu aidant après plusieurs relances  j 'ai pu recuperer mes bagages 8 jours apres mon arrivée. ( ils étaient restés à Casablanca)

Le lendemain de mon arrivée , j ai fait la NAS et j 'ai pris un numéro de téléphone et j ai acheté une carte de bus pour me permettre de me deplacer sans "calculs" dans Montréal via le bus et le metro. Le jour d'après, j'ai ouvert un compte bancaire à la Banque Royale  (Pas de critère particulier pour le choix de la banque)

J avais accepté une programmation pour suivre des cours d'intégration  lors de ma rencontre avec l agent du MIDI à l aéroport. J'ai donc suivi ces cours très riches durant la 2e semaine après  mon arrivée. C'est l'équivalent du SIEL.

Parallèlement j'avais commencé par chercher du boulot aussi. 

 

Ma vie de neo quebecois et mes premières analyses


Le froid ne fait pas de cadeau en ces périodes la et d'après les contacts ici, il ne nous quittera pas avant avril. Mais une fois qu on se protège bien et qu on ne reste pas exposé, ca va. De toutes les façons, je nous connais, c'est pas le froid qui nous fera rebrousser chemin devant nos objectifs. 

Actuellement je vis à Montréal  en colocation avec un ami(connu sur place)  togolais (4 1/2 equivalent de  2 chambres, 1 salon, 1 douche, une cuisine).

C'est difficile de trouver un appartement quand on vient d'arriver car les bailleurs demandent souvent la cote de crédit et une preuve de travail. A défaut de fournir cette preuve, il demande une caution(ce qui est difficile à trouver si tu  n 'as pas un pote "sûr" sur place). Il y a certaines personnes à qui on n'a pas demandé cela tout de même. De plus quand vous êtes en colocation vous pouvez rompre votre contrat avec le colocataire sans problème alors que si vous avez loué vous êtes tenu dans la plupart des cas de respecter 12 mois de bail (06 mois dans certains cas). Et la colocation revient relativement moins chère dans la plupart des cas. 

Un des avantages lié au  fait de ne pas avoir un bail en son nom  juste à son arrivée aussi est la liberté qu 'on a  dans ses mouvements. Vous pouvez déménager facilement dans une autre région si vous y avez trouvé une belle opportunité de travail alors que vous réfléchirez beaucoup si vous avez un bail en votre nom et que vous devez déménager.  

J'ai appris (je n'ai pas vu moi même l'article) que si on doit rompre son bail avant son terme, la loi prévoit le versement de trois mensualités au bailleur. Maintenant il y a d'autres alternatives, tu peux négocier avec ton bailleur en lui proposant de chercher un autre locataire qui occupera les lieux jusqu'au terme du bail initial au moins. 

Maintenant pour vous qui  venez  en famille, je pense que l'idéal c'est de trouver quelqu'un qui acceptera de vous cautionner pour la location de votre appartement, histoire de ne pas perdre du temps et peut être de l'argent dans les frais d’hôtel.

 

Côté boulot, Dieu merci depuis environ 03 semaines j'ai commencé un poste de soutien technique pour le compte d'une compagnie de telecommunications. Mais c'est juste une passerelle dans ma tête , je suis à la recherche active d'un autre emploi plus passionnant,  mieux rémunéré . Ce n'est toujours pas aisé côté boulot comme on se le dessine quand on est au pays meme pour les postes IT. C'est vrai des personnes trouvent un de leur postes ciblés rapidement mais il y a aussi beaucoup de personnes qui sont toujours sur le marché et qui n'ont pas de retour après envoi de leurs candidatureS.  On entend et on voit  beaucoup de choses ici, celles qui renforcent notre espoir et celles aussi qui les mettent à l'épreuve. Mais Dieu aidant l'espoir reste toujours plus fort que toutes les épreuves et on continue de travailler pour atteindre les objectifs.

Je vous suggère aussi de faire vos évaluations comparatives avant de venir ici si ce n'est pas encore fait. Et ceux qui veulent aller en formation de commencer par faire les recherches de leurs éventuels parcours sur les sites des Universités avant de venir ici. Vous pouvez même envoyer des mails au responsable des parcours que vous ciblez.

Pour mes potes qui sont en  Technologie de l'information (IT), si vous le pouvez et si vous avez encore un peu de temps avant de venir ici, préparez et obtenez une certification dans le domaine dans lequel vous voulez exercer ici. Cela aide énormément et la certification est plus respectée ici que le titre d'Ingénieur. (Ca aussi c'est la source c'est les gens principalement, mes observations personnelles sur la question prennent juste 5%....^_^)

Et aussi mes amis qui sont dans la finance , l'économie, administration et  domaines proches, pour ne pas être contraint d'aller à la case étude ici avant de trouver quelque chose à votre taille, privilégier  aussi les certifications. Ici la plupart des entreprises sont informatisées et ils utilisent beaucoup les progiciels de gestion intégré(ERP en anglais) comme SAP, Oracle (Suite ERP), Odoo etc. Vous pouvez aussi si vous avez le temps vous former dans un ou deux des modules fonctionnels d'un de ces systèmes (Finance, Ressources humaines, Compta analytique, Gestion de  de Stock, Gestion de la logistique, Ventes et DIstributions....selon le progiciel) et préparer une certification aussi cela vous aidera énormément. La plupart des offres de comptables de financiers , de Ressources Humaines ... d'ici demandent la maîtrise d'un outil ou d'un module de progiciel avec lequel le travail sera fait. Maîtriser ses outils avant de venir est un plus. Je remarque  beaucoup que la plupart des financiers passent par la case étude avant de trouver un premier bon emploi c'est pour cela que je fais cette suggestion. Peut être cela peut aider.

 

Je nous souhaite du courage dans ce projet. Je suis persuadé qu'on ne se plantera pas. Il y a beaucoup de possibilités dans ce pays.

Source?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

La banque de Montréal vient de publier son palmarès des villes canadiennes les plus attirantes au niveau économique.

Dans ce classement les villes de Hamilton (Ontario), Ottawa (Ontario) et Québec (Québec) arrivent dans les premières positions.

L’institution bancaire a choisi ces trois villes en raison de la qualité et la quantité des emplois disponibles, le coût d’achat des maisons et la stabilité de leurs économies.

La ville d’Ottawa, capitale du Canada, arrive première au pays grâce à son «plus haut revenu d’emploi médian par famille au pays et grâce aussi à son taux de chômage», plus bas que la moyenne des 21 autres villes canadiennes analysées dans l’étude.

Pour sa part, la ville de Québec offre une économie «remarquablement stable» et «un des marchés immobiliers les plus abordables au Canada», explique M. Robert Kavic, économiste principal à BMO et auteur de l’étude.

Malgré un fardeau fiscal élevé, la ville de Québec affiche actuellement un taux de chômage de seulement 3,6 % et le prix moyen des maisons de 267 700 $ est l’un des plus bas au pays.

La ville ontarienne de Hamilton reflète la vigueur de l’économie de la région torontoise. Elle a aussi un marché immobilier encore abordable, contrairement à sa voisine Toronto.

Dans ce palmarès des 21 villes les plus attirantes au Canada, les autres villes canadiennes qui suivent ensuite sont Edmonton (Alberta), Windsor (Ontario), Regina (Saskatchewan), Calgary (Alberta) et Guelph (Ontario).

Dans cette classification, Montréal arrive en 11e place et Toronto, 19e rang, car elle est affectée par le prix élevé des maisons.

Vancouver se classe mieux que Toronto en arrivant au 17e, en raison notamment d’un taux de chômage très bas, à 4 %, même si le niveau de performance de la ville est affectée par un coût de l’immobilier très élevé.

Source: TVA Nouvelles

J'aime

DF 2 novembre 2017
ARF 5 février 2018

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 19 heures, tigre07 a dit :

Créer un collectif des candidats dans la foi pour arriver au Canada et s'y établir à partir de 2019. Publier des expériences pour faciliter l'intégration et réussir pleinement le projet.

Très bonne initiative dans la foi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

initiative louable, j 'adhère à l'idée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

merci pour le post

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonjour, j adhère aussi à l initiative mais ce serait bien aussi de partager les stats pour bien organiser tout ça

Envoyé de mon SM-A7000 en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-08-31 à 11:31, automotoarchi a dit :

Bonjour, j adhère aussi à l initiative mais ce serait bien aussi de partager les stats pour bien organiser tout ça

Envoyé de mon SM-A7000 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Un certain nombre de personnes sont surprises du coût de la vie à leur arrivée. Attention de ne pas confondre qualité de la vie avec coût de la vie peu élevé.

Les grands postes de dépenses

Les principaux frais qu’il faut prévoir sont le logement, la nourriture, la téléphonie, le transport, et les sorties et loisirs. Nous avons inclus ici les dépenses liées à l’immigration, mais vous pouvez vous référer à notre article sur le coût de l’immigration au Québec pour plus amples détails.

 En 2017, la moyenne pour un appartement avec deux chambres fermées est de 783 $ à Montréal, et de 820 $ à Québec. Le prix des loyers varie grandement d’un quartier à l’autre. Par exemple, à Montréal, les quartiers prisés comme le Plateau Mont-Royal, Ville-Marie, Outremont ou Westmount sont beaucoup plus dispendieux. En s’éloignant un peu du centre-ville, on peut facilement payer 100 $ à 200 $ de moins pour un logement. Quelques quartiers plus abordables sont entre autres Rosemont Petite-Patrie, Villeray et Hochelaga. Aux loyers s’ajoutent les frais d’électricité et de chauffage. Par contre, l’eau est gratuite au Québec.

 En ce qui concerne la téléphonie et l’Internet, le manque de concurrence entre les opérateurs ou les fournisseurs d’accès au Québec fait en sorte que les prix sont nettement plus élevés qu’en Europe. Pour un forfait trois services incluant la téléphonie résidentielle, Internetet la télévision, il faut compter entre 100 et 150 $ par mois. Pour un abonnement de téléphone cellulaire, comptez au moins 45 $ mensuels pouvant dépasser 100 $ pour certains forfaits de données Internet.

Concernant les transports en commun, en 2018, à Montréal, un billetde bus à l’unité coûte 3,25 $. L’abonnementmensuel s’élève à 83 $.Il peut être avantageux d’acheter ses billets en paquet de dix, plutôt qu’à l’unité, au coût de 27 $. Dans la ville de Québec, il faut compter 3,50 $ pour un billet et 87,50 $ pour une carte mensuelle.

Le panier d’épicerie représente une grande partie du budget. Une chose à noter, les produits importés, tels que le fromage, sont dispendieux. L’alcool l’est aussi, car elle est hautement taxée. Mais il existe de nombreuses options pour réduire le coût de votre épicerie, par exemple les groupes d’achats en vrac tel que NousRire, ou les paniers de fruits et légumes «moches» comme celui de Seconde Vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En tant que nouvel arrivant au Québec, trouver un logement sera l'une de vos priorités. Pour vous aider et vous aiguiller voici quelques pistes de recherches.

Les types de logements

Le marché de l'immobilier au Québec est facilement accessible et abordable, avec toutefois quelques disparités en fonction de la localisation et du type de logement choisi. Au tout début de vos recherches, il convient de déterminer si vous préférez louer ou acheter un logement, ou bien opter pour la colocation qui est une pratique très répandue au Québec. D'autres critères, y compris l'aspect financier, sont à prendre en compte. Si les familles préfèrent une maison en raison de l'espace et de l'intimité qu'elle procure, d'autres se tournent vers des condos pour l'environnement communautaire, ou vers des appartements qui sont généralement moins chers. Prenez le temps de bien réfléchir et n’hésitez pas à demander des conseils à votre entourage avant de vous lancer dans la location, et surtout dans l'achat d'un logement, qui est fortement réglementé et soumis à un certain nombre de frais propres à la province, à l’image de la fameuse « taxe de bienvenue ».

 La législation en vigueur

Il est recommandé à toute personne désireuse de s'installer au Québec de prendre connaissance des législations entourant le logement dans la province. À titre d'exemple, assurer son logement est impératif. Vous devrez également régler votre loyer au 1er du mois en cours, faire preuve de respect envers les autres locataires et restituer le bien au propriétaire dans son état initial au terme du contrat de bail. En cas d'absence de longue durée, il est également possible de sous-louer votre logement, avec l'accord du propriétaire.

Les quartiers, loisirs et commerces de proximité

Pour profiter pleinement de votre expérience de vie au Québec, il convient de choisir le quartier qui répond le mieux à vos attentes en termes d’atmosphère et de commodités. Montréal et Québec sont des villes de contrastes, avec des quartiers animés et des rues calmes et paisibles, le tout constituant un cadre de vie à la fois agréable et original. Pensez toutefois à vous renseigner auprès des habitants et des commerçants des alentours sur l'ambiance qui règne dans le quartier ciblé avant de choisir votre logement. Il est toujours préférable de se loger dans un quartier desservi par les réseaux de transport en commun et où vous n'aurez aucun mal à trouver des aires de stationnement si vous comptez louer ou acheter une voiture.

Que vous ayez choisi de vous installer au Québec seul ou en famille, assurez-vous que les commerces, ainsi que les loisirs soient facilement accessibles : parcs et squares, complexes sportifs et autre piscines d’extérieur. Vous l'aurez compris pour bien se loger au Québec vous devrez faire des choix judicieux qui dépendront de divers aspects pratiques, environnementaux et économiques.

Quoi qu'il en soit, il existe différentes manières de dénicher la perle rare au Québec. Si vous ne souhaitez pas vous lancer seul dans la recherche de logement, vous pouvez avoir recours à une agence immobilière, ou encore, au bouche-à-oreille qui peut faire des merveilles, en particulier sur les réseaux sociaux et groupes de quartiers !

B35e7e08 c81a 45dd aae6 2d38b6af2fab

Auteur : Expat.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @Lieva

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un certain nombre de personnes sont surprises du coût de la vie à leur arrivée. Attention de ne pas confondre qualité de la vie avec coût de la vie peu élevé.

Les grands postes de dépenses

Les principaux frais qu’il faut prévoir sont le logement, la nourriture, la téléphonie, le transport, et les sorties et loisirs. Nous avons inclus ici les dépenses liées à l’immigration, mais vous pouvez vous référer à notre article sur le coût de l’immigration au Québec pour plus amples détails.

 En 2017, la moyenne pour un appartement avec deux chambres fermées est de 783 $ à Montréal, et de 820 $ à Québec. Le prix des loyers varie grandement d’un quartier à l’autre. Par exemple, à Montréal, les quartiers prisés comme le Plateau Mont-Royal, Ville-Marie, Outremont ou Westmount sont beaucoup plus dispendieux. En s’éloignant un peu du centre-ville, on peut facilement payer 100 $ à 200 $ de moins pour un logement. Quelques quartiers plus abordables sont entre autres Rosemont Petite-Patrie, Villeray et Hochelaga. Aux loyers s’ajoutent les frais d’électricité et de chauffage. Par contre, l’eau est gratuite au Québec.

 En ce qui concerne la téléphonie et l’Internet, le manque de concurrence entre les opérateurs ou les fournisseurs d’accès au Québec fait en sorte que les prix sont nettement plus élevés qu’en Europe. Pour un forfait trois services incluant la téléphonie résidentielle, Internetet la télévision, il faut compter entre 100 et 150 $ par mois. Pour un abonnement de téléphone cellulaire, comptez au moins 45 $ mensuels pouvant dépasser 100 $ pour certains forfaits de données Internet.

Concernant les transports en commun, en 2018, à Montréal, un billetde bus à l’unité coûte 3,25 $. L’abonnementmensuel s’élève à 83 $.Il peut être avantageux d’acheter ses billets en paquet de dix, plutôt qu’à l’unité, au coût de 27 $. Dans la ville de Québec, il faut compter 3,50 $ pour un billet et 87,50 $ pour une carte mensuelle.

Le panier d’épicerie représente une grande partie du budget. Une chose à noter, les produits importés, tels que le fromage, sont dispendieux. L’alcool l’est aussi, car elle est hautement taxée. Mais il existe de nombreuses options pour réduire le coût de votre épicerie, par exemple les groupes d’achats en vrac tel que NousRire, ou les paniers de fruits et légumes « moches » comme celui de Seconde Vie.

Merci pour le partage, l article est bien détaillé du coup je me dis que pour une personne célibataire il faudra prévoir à peu près 1500dollars par mois mais ça dépend d une ville à une autre ou d une province à une autre.

Envoyé de mon SM-A7000 en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Merci @Lieva

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Affichant un taux de chômage à 5,3% en mai 2018, le marché de l'emploi québécois se porte plutôt bien. Si vous souhaitez donner une nouvelle dimension à votre carrière au Québec, il est impératif de bien se renseigner au préalable. Voici un état les lieux du marché du travail québécois et quelques conseils pour vous aider lors de votre recherche d'emploi.

Les secteurs phares et métiers les plus demandés

Le secteur de la santé au Québec arrive en tête de liste, avec une forte demande de médecins, de technologistes médicaux et d'infirmiers. De nombreux postes sont aussi disponibles pour les professionnels du domaine des soins pour les personnes âgées, les malades et les enfants.

En deuxième position dans le marché de l'emploi au Québec, on retrouve les assurances et services financiers. Il s'agit de l'industrie qui connaît la progression la plus importante dans la région, avec comme métiers en forte demande ceux d'actuaires, de planificateurs financiers et de conseillers en assurances.

Les technologies de l'information et de la communication arrivent en troisième position. Le Canada se classe d'ailleurs au 7e rang à l'échelle mondiale dans ce secteur. Les métiers en grande demande sont ceux de spécialistes en cybersécurité, développeurs web et chefs de projet informatique.

Enfin, il faut savoir qu'au Québec, le service à la clientèle, y compris les métiers de vendeur, caissier, serveur, sont actuellement en forte demande. On retrouve aussi un fort intérêt pour les métiers de bouche comme les cuisiniers ou encore les emplois dans l'administration qui est en recherche constante de main-d’œuvre.

Les régions et conditions pour travailler au Québec

Si les villes de Montréal et de Québec attirent chaque année de nombreux immigrants, elles ne sont pas les seules à offrir des bassins d'emplois d’un grand dynamisme. En effet, il est aussi possible de se faire embaucher dans l'une des 16 autres régions du Québec. Ces régions offrent une multitude de perspectives de carrière e fonction de votre secteur d'activité. En raison de leurs besoins de mains-d’œuvre, elles offrent des conditions favorables à leurs habitants, à la fois dans la recherche d’emploi et dans la qualité de vie.

Avant de vous envoler pour le Québec avec votre permis de travail valide, pensez également à vérifier si votre profession est réglementée ou non auprès des organismes concernés pour éviter toute déception une fois sur place, si vous n'êtes pas autorisé à travailler. En effet, certains métiers ou professions ne sont accessibles qu'après avoir obtenu une autorisation au préalable.

Grâce au dynamisme de l'écosystème des start-ups, il est également possible pour les professionnels étrangers de démarrer leur propre activité au Québec. Il est toutefois recommandé de rechercher toutes les informations nécessaires avant de vous lancer dans une nouvelle aventure professionnelle.

Enfin, le réseautage est l'un des moyens les plus efficaces de trouver un emploi au Québec. N'hésitez pas à passer le mot auprès de votre entourage mais aussi à envoyer des candidatures spontanées aux entreprises susceptibles de vous intéresser.

B35e7e08 c81a 45dd aae6 2d38b6af2fab

Auteur : Expat.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Affichant un taux de chômage à 5,3% en mai 2018, le marché de l'emploi québécois se porte plutôt bien. Si vous souhaitez donner une nouvelle dimension à votre carrière au Québec, il est impératif de bien se renseigner au préalable. Voici un état les lieux du marché du travail québécois et quelques conseils pour vous aider lors de votre recherche d'emploi.

Les secteurs phares et métiers les plus demandés

Le secteur de la santé au Québec arrive en tête de liste, avec une forte demande de médecins, de technologistes médicaux et d'infirmiers. De nombreux postes sont aussi disponibles pour les professionnels du domaine des soins pour les personnes âgées, les malades et les enfants.

En deuxième position dans le marché de l'emploi au Québec, on retrouve les assurances et services financiers. Il s'agit de l'industrie qui connaît la progression la plus importante dans la région, avec comme métiers en forte demande ceux d'actuaires, de planificateurs financiers et de conseillers en assurances.

Les technologies de l'information et de la communication arrivent en troisième position. Le Canada se classe d'ailleurs au 7e rang à l'échelle mondiale dans ce secteur. Les métiers en grande demande sont ceux de spécialistes en cybersécurité, développeurs web et chefs de projet informatique.

Enfin, il faut savoir qu'au Québec, le service à la clientèle, y compris les métiers de vendeur, caissier, serveur, sont actuellement en forte demande. On retrouve aussi un fort intérêt pour les métiers de bouche comme les cuisiniers ou encore les emplois dans l'administration qui est en recherche constante de main-d’œuvre.

Les régions et conditions pour travailler au Québec

Si les villes de Montréal et de Québec attirent chaque année de nombreux immigrants, elles ne sont pas les seules à offrir des bassins d'emplois d’un grand dynamisme. En effet, il est aussi possible de se faire embaucher dans l'une des 16 autres régions du Québec. Ces régions offrent une multitude de perspectives de carrière e fonction de votre secteur d'activité. En raison de leurs besoins de mains-d’œuvre, elles offrent des conditions favorables à leurs habitants, à la fois dans la recherche d’emploi et dans la qualité de vie.

Avant de vous envoler pour le Québec avec votre permis de travail valide, pensez également à vérifier si votre profession est réglementée ou non auprès des organismes concernés pour éviter toute déception une fois sur place, si vous n'êtes pas autorisé à travailler. En effet, certains métiers ou professions ne sont accessibles qu'après avoir obtenu une autorisation au préalable.

Grâce au dynamisme de l'écosystème des start-ups, il est également possible pour les professionnels étrangers de démarrer leur propre activité au Québec. Il est toutefois recommandé de rechercher toutes les informations nécessaires avant de vous lancer dans une nouvelle aventure professionnelle.

Enfin, le réseautage est l'un des moyens les plus efficaces de trouver un emploi au Québec. N'hésitez pas à passer le mot auprès de votre entourage mais aussi à envoyer des candidatures spontanées aux entreprises susceptibles de vous intéresser.

b35e7e08-c81a-45dd-aae6-2d38b6af2fab.jpg&key=04b038086fdddc095e8f835f496d13142075c58e6b248824e5d88d255421c327 Auteur : Expat.com
Vous sauriez pas svp si le métier d architecte est en demande ou pas?

Envoyé de mon SM-A7000 en utilisant application mobile Immigrer.com

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 50 minutes, automotoarchi a dit :

Vous sauriez pas svp si le métier d architecte est en demande ou pas?

Envoyé de mon SM-A7000 en utilisant application mobile Immigrer.com
 

Liste des professions en demande au Québec

 

Le gouvernement du Québec a publié le 2 Août 2018 une nouvelle liste des domaines de formation pour son programme de Travailleurs qualifiés. La nouvelle liste offre plus de possibilités d’obtenir des points pour les diplômes des candidats et des époux ou conjoints, obtenus hors du Québec, ou obtenus au Québec, ou reconnus comme équivalents.

Le nouveau programme a pour but de sélectionner des candidats ayant les chances les plus élevées de s’établir économiquement au Québec.

La liste suivante est non-exhaustive et fait référence aux domaines de formation en demande au Québec. Cette liste fournit aux candidats étrangers n’ayant pas d’habilités intermédiaires en français, les meilleures chances de se qualifier en vertu des règles québécoises.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 5 minutes, tigre07 a dit :

Liste des professions en demande au Québec

 

Le gouvernement du Québec a publié le 2 Août 2018 une nouvelle liste des domaines de formation pour son programme de Travailleurs qualifiés. La nouvelle liste offre plus de possibilités d’obtenir des points pour les diplômes des candidats et des époux ou conjoints, obtenus hors du Québec, ou obtenus au Québec, ou reconnus comme équivalents.

Le nouveau programme a pour but de sélectionner des candidats ayant les chances les plus élevées de s’établir économiquement au Québec.

La liste suivante est non-exhaustive et fait référence aux domaines de formation en demande au Québec. Cette liste fournit aux candidats étrangers n’ayant pas d’habilités intermédiaires en français, les meilleures chances de se qualifier en vertu des règles québécoises.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

A vous de juger!

 

Moi: Je suis en attente des instructions de visite médicale. Ma question de savoir le BVC qui traite actuellement mon projet. Je voudrais juste le savoir, non pas pour faire obstacle à votre brillant coaching, mais pour mes propres spéculations et suivis. 

 

Vous remerciant d'avance de l'issue de ma note, veuillez recevoir Monsieur / Madame, mes salutations les plus distinguées. 

 

Le cabinet d'immigration: Nous accusons bonne réception de votre message auquel nous répondons.

A partir de la réception de l’accusé de réception il nous est difficile de savoir le centre en charge du traitement de votre dossier puisque rien n’y est mentionné. Ce n’est qu’avec la réception des visites médicales que nous le saurons.

Par ailleurs, nous vous informons que depuis le 1er juillet 2018, le gouvernement a annoncé officiellement qu’il a rallongé les délais de traitement des dossiers à 17 mois à partir de la date de réception de l’accusé de réception. Tous les dossiers qui n’avaient pas encore reçu des examens médicaux sont concernés par cette nouvelle. Par conséquent votre dossier est concerné par ce nouveau délai. Nous sommes donc toujours en attente de vos examens médicaux. Aussitôt que vos documents seront reçus, nous vous les transmettrons.

Nous savons que c'est extrêmement long, mais d'ici là, vous devez continuer à planifier votre vie en ayant conscience des nouveaux délais.

Ce qui se passe, c'est que dans le temps, il y avait une chronologie respectée quant aux documents de visites médicales. En effet, il était habituel que ces documents suivent l'envoi des documents de la trousse fédérale. Le problème qui était devenu trop fréquent avec cette méthode de travail est que les visites médicales, qui sont valables un an après les avoir faites, étaient très souvent à refaire vu les délais des enquêtes de sécurité qui se sont considérablement allongées. Cela aussi avait pour effet de créer de l'insatisfaction auprès des candidats qui devaient repasser et repayer pour ces examens.

Immigration Canada a donc décidé d'émettre les documents de visites médicales lorsque l'enquête de sécurité tire à sa fin.

En fait, ce n'est pas l'examen médical qui compte, mais l'enquête de sécurité. Les examens médicaux se font très rapidement (tous les tests peuvent être passés dans la même journée). Une fois passé, l'Ambassade met dans les 30 jours pour faire vérifier les résultats par leur propre médecin, donc c'est rapide. Or, l'enquête de sécurité est envoyée à un service canadien de sécurité spécial et c'est ce qui prend du temps. Dès que le dossier est déposé et ouvert, l'enquête débute et les examens médicaux débutent en parallèle. Donc, même si les formulaires prennent un peu plus de temps à arriver, ça n'a aucune importance, car ce n'est pas eux qui génèrent du délai. Aussi, lorsque les formulaires arrivent trop vite, ça ne fait que rendre l'attente du visa encore plus longue! Il est donc préférable que l'attente du visa soit coupée en deux par une arrivée plus tardive des examens médicaux, mais ça, ce n'est pas nous qui le contrôlons.

 

Dans l'intervalle, rassurez-vous, car  nous faisons le suivi de votre dossier et d'ailleurs vous n'êtes pas le seul dans cette situation. Il ne s'agit donc pas d'un cas isolé. Le délai est PUREMENT ADMINISTRATIF. Ainsi vous n'avez donc pas à vous inquiéter car votre dossier va bien et suit son cours normal. De toute façon, nous vous donnerons des nouvelles la journée même où nous recevrons vos documents.

 

Sincères salutations,

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Le 2018-09-03 à 22:03, tigre07 a dit :
Le 2018-09-03 à 21:45, tigre07 a dit :

Liste des professions en demande au Québec

 

Le gouvernement du Québec a publié le 2 Août 2018 une nouvelle liste des domaines de formation pour son programme de Travailleurs qualifiés. La nouvelle liste offre plus de possibilités d’obtenir des points pour les diplômes des candidats et des époux ou conjoints, obtenus hors du Québec, ou obtenus au Québec, ou reconnus comme équivalents.

Le nouveau programme a pour but de sélectionner des candidats ayant les chances les plus élevées de s’établir économiquement au Québec.

La liste suivante est non-exhaustive et fait référence aux domaines de formation en demande au Québec. Cette liste fournit aux candidats étrangers n’ayant pas d’habilités intermédiaires en français, les meilleures chances de se qualifier en vertu des règles québécoises.

Quand vous arrivez en couple, pour mieux intégrer le monde du travail, faites quelques petits jobs durant les premiers mois. Ensuite, laissez l'un d'entre vous commencer les études (certificats et autres) si vous des enfants. Cherchez une bourse et mettez vous aux études. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles