Jump to content
  • 0
Sign in to follow this  
golden_funny

Pas satisfait de mon nouveau contrat !

Question

Bonjour a tous !

Je vous expose ce qui se passe, je vis en BC (je suis PR), et je bosse comme sales rep / commercial pour une societe depuis un an.

Ils viennent de me soumettre un nouveau contrat car l entreprise a quelques difficultes, et mon nouveau contrat est revu fortement a la BAISSE malheuruesement.

 

Moi je suis plutot du genre qui va en avant et qui progresse, surtout pas le contraire.

 

Je ne connais absolument rien sur tout ce qui touche a la couverture social comme le chomage (car je n ai pas arrete de bosser non stop depuis un an).

 

Je ne souhaite pas signer ce contrat, et chercher un autre job mieux remunere.

 

Puis je beneficier d' une sorte de chomage ou autre aide, en attendant de trouver ce qui me correspond ?

 

Quel est la solution la plus adequate ? (sachant que au vu du salaire qu on me propose dans ce nouveau contrat, je ne souhaite pas le signer)

 

Merci de votre aide , cordialement a tous

 

- Anne -

Share this post


Link to post
Share on other sites

Recommended Posts

  • 0
Il y a 2 heures, juetben a dit :

Pas forcément ne pas signer ne veut pas dire accepter, si ton employeur te demande de signer ben soit tu signes pour dire que tu acceptes sinon c'est un refus de tes nouvelles conditions.

Ben si il n'y a pas de certitude a quoi bon lui dire quoi faire? A quoi bon un contrat de travail et a quoi bon des normes du travail...

 

Je peux te dire qu’on avait pas signé et ça n’avait rien changé et  c’etait bien les paroles de notre avocat mots pour mots. Que tu signes ou pas l’employeur fait ce qu’il veut unilatéralement.

 

Edited by Hei

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 1 minute, Hei a dit :

 

Je peux te dire qu’on avait pas signé et ça n’avait rien changé.

A quoi bon alors de lui conseiller de pas signer et de faire comme si rien n'etait si ça change quand même? C'est cette logique dans le sujet que je comprends pas.

 

Perso je peux te dire que si ma femme signe pas dans le délais accordé c'est assimilé a un refus de poste et donc licenciement. Elle a déjà consulté des conseillers et avocats et c'est tout a fait légal pour un employeur de modifier unilatéralement un contrat de travail.

 

Le meilleur exemple est ce que s'est passé cette semaine à l'aéroport de Montréal ou des employés syndiqués ont refusé le nouveau contrat de travail et... Se retrouvent maintenant licenciés... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

L’employeur a le droit  de te licencier ou de te garder. Dans notre cas, il n’a pas voulu du licenciement et il n’est pas syndiqué.

 

On a pas signé et on lui a fait savoir notre mécontentement après ça nous a donné le temps de chercher plus sereinement.

Edited by Hei

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 1 minute, juetben a dit :

A quoi bon alors de lui conseiller de pas signer et de faire comme si rien n'etait si ça change quand même? C'est cette logique dans le sujet que je comprends pas.

 

Perso je peux te dire que si ma femme signe pas dans le délais accordé c'est assimilé a un refus de poste et donc licenciement. Elle a déjà consulté des conseillers et avocats et c'est tout a fait légal pour un employeur de modifier unilatéralement un contrat de travail.

 

Le meilleur exemple est ce que s'est passé cette semaine à l'aéroport de Montréal ou des employés syndiqués ont refusé le nouveau contrat de travail et... Se retrouvent maintenant licenciés... 

La logique se trouve dans le premier message de golden_funny qui dit, je cite "mon nouveau contrat est revu fortement a la BAISSE malheuruesement." (je souligne). Donc tout dépendra des faits qui doivent être analysés par son conseiller, d'ailleurs je lui recommande d'en prendre un. En outre, le principe de base reste toujours le même: ne jamais signer un document dont on accepte pas les conditions et discuter avec son conseiller des conséquences.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 4 minutes, Indiana a dit :

La logique se trouve dans le premier message de golden_funny qui dit, je cite "mon nouveau contrat est revu fortement a la BAISSE malheuruesement." (je souligne). Donc tout dépendra des faits qui doivent être analysés par son conseiller, d'ailleurs je lui recommande d'en prendre un. En outre, le principe de base reste toujours le même: ne jamais signer un document dont on accepte pas les conditions et discuter avec son conseiller des conséquences.

 

Si la baiss est égale ou supérieure à 15% il peut avoir un recours sinon ça tombe à l’eau.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Merci a tous pour vos reponses, je ne m'attendais pas  a autant d'engouement ;)

Je suis Resident permanente bien sur.

 

Je travaille en Full Time depuis un an et on veut me passer en part time 25H avec des comm qui sont largement en dessous de celles que j' avais avant.

Pour vous faire une idee, meme en cartonnant avec des contrats par dizaine, je suis loin d'atteindre le fixe que je gagne depuis un an.

C'est ce qu'on appelle une belle arnaque en gros !

 

Le CEO m'a meme demande de chercher un deuxieme job en parrallele, car il parait que beaucoup le font, donc je dois rentrer dans le rang et faire de meme aussi (rires ! )

 

Quel est votre avis la dessus ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 31 minutes, Hei a dit :

 

Si la baiss est égale ou supérieure à 15% il peut avoir un recours sinon ça tombe à l’eau.

Un recours si elle démissionne et peux argumenter le congédiement déguisé, si tu quittes pas tu peux pas faire valoir cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Oui c'est bien plus que 15%

La je perds presque la moitie de ma paye.

Je n'ai rien signe encore,on me demande une signature aujourdhui.....

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Oui c'est bien plus que 15%
La je perds presque la moitie de ma paye.
Je n'ai rien signe encore,on me demande une signature aujourdhui.....

Bonjour, ne rien signer alors. Signer voudrait dire que vous acceptez des conditions nettement défavorables. Vous devriez être donc congédiée aujourd’hui (selon toute vraisemblance) mais ne démissionez pas. Si on ne vous demande pas de ne pas vous présenter au travail, présentez vous au travail. Montez un dossier et allez consulter un avocat spécialisé. Attention, le 15% (mais ce n’est pas le seul critère)concerne le Québec (l’avocat vous fera part de la jurisprudence dans votre province). Bonne chance


Envoyé de mon iPhone en utilisant application mobile Immigrer.com

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 25 minutes, juetben a dit :

Un recours si elle démissionne et peux argumenter le congédiement déguisé, si tu quittes pas tu peux pas faire valoir cela.

 

Je suis d’accord mais c’est cher un avocat, il faut que ça vaille le coup et en face ils ont toute une armada d’avocats et de juristes. Pour faire cour, notre avocat nous avait recommandé de ne pas nous mettre à dos l’employeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 1 minute, Hei a dit :

 

Je suis d’accord mais c’est cher un avocat, il faut que ça vaille le coup et en face ils ont toute une armada d’avocats et de juristes. Pour faire cour, notre avocat nous avait recommandé de ne pas nous mettre à dos l’employeur.

Tout a fait, parce que même si tu gagnes, reintegres ton emploi aux conditions précédentes bonjour l'ambiance au travail! Et si tu quittes et gagnes tu as une indemnité... 

 

Alors au final ne vaut il pas mieux rester et chercher ailleurs en même temps et partir ensuite sous l'apparence d'une simple démission.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Je ne peux pas demissionner, et  je dois rester au moins le mois de mars car apres un an de job intensif, on m a accorde 11 jours ou je pars me ressourcer au soleil.

Mais je ne signerais pas le contrat pour autant !

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 7 minutes, juetben a dit :

Tout a fait, parce que même si tu gagnes, reintegres ton emploi aux conditions précédentes bonjour l'ambiance au travail! Et si tu quittes et gagnes tu as une indemnité... 

 

Alors au final ne vaut il pas mieux rester et chercher ailleurs en même temps et partir ensuite sous l'apparence d'une simple démission.

 

Le pb est que tu peux te faire griller auprès des autres employeurs en cas de victoire.

 

Dans notre cas nous avons signalé notre mécontentement et rechercher ailleurs en faisant le minimum syndicale. 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
il y a 14 minutes, golden_funny a dit :

Je ne peux pas demissionner, et  je dois rester au moins le mois de mars car apres un an de job intensif, on m a accorde 11 jours ou je pars me ressourcer au soleil.

Mais je ne signerais pas le contrat pour autant !

 

C’est délicat, tu as dit que ton entreprise connaissait des difficultés donc c’est peut être justifié. Dans notre situation, c'était l’inverse, ils ont même pris de l’expansion.

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

De toute facon je vais continuer comme si de rien n etait, et chercher un autre job en parallele, C'est la meilleure chose a faire

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

L'approche au travail est très différente entre la France et le Canada.  Il y a certes des variations provinciales, mais en général, si c'est plus facile de se faire engager au Canada qu'en France, c'est aussi plus facile de se faire remercier.  La tactique de s'asseoir sur ses lauriers une fois engagé ne fonctionne pas, sauf lorsqu'on est syndiqué pour un des multiples paliers de gouvernement.  Dans le privé et sans syndicat, un employeur a environ un ou deux ans, peu importe la longueur de la période de probation, pour remercier quelqu'un qui ne fait pas l'affaire, sans y mettre de façon.  Ensuite, il faut un dossier constitué d'évaluations négatives répétées. En général, pour faire passer la pilule de renvoi plus facilement, un employeur va offrir un "package" d'un certain nombre de semaines de travail (jusqu'à un an dans les milieux les plus généreux et dépendant de votre niveau) pour vous faire signer une lettre disant que vous acceptez les conditions.  C'est justement pour ça que c'est facile de se trouver de l'emploi! Les employeurs n'ont pas peur de se lier par la hanche jusqu'à la troisième génération avec quelqu'un qui ne fait plus rien ou décide de foutre  la merde une fois qu'ils ont passé le pas de la porte.  Seulement, ça demande aux employés une certaine diligence et de ne jamais jouer la carte du bras de fer légal.  De toute façon, quand on en est rendu là, vaut mieux s'en aller.  Être employé est une relation à relativement long terme et il n'est jamais bon (sauf en cas d'erreur de bonne foi) de jouer sur les subtilités contractuelles pour forcer la partie patronale à faire quelque chose.

 

Le positif là-dedans est qu'il est possible pour un employé reconnu comme productif d'avoir une progression salariale intéressante indépendante des autres.  Et dans un créneau propice, quitter un emploi après quelques bonnes réalisations dans le CV permet de mieux monnayer ses services.  De plus, un bon employé qui grince va attire l'attention de l'employeur, la conséquence d'ignorer étant de voir la personne aller travailler pour le concurrent.  "Squeeky wheel gets the grease".  Bien sûr, ce n'est pas pareil dans tous les milieux ni dans tous les endroits: dans ceux où il y a moins de demande pour un certain type de compétences, les effets sont moins importants pour les gens qui en dépendent.  Dans les domaines technologiques ou connexe, c'est plus facile.  Mais enfin, l'idée générale est là.  

 

Attention : lorsqu'un syndicat est présent ce que j'écris ne s'applique probablement pas.  Dans ce cas je crois que vous pouvez comme en France brandir le règlement au visage de votre employeur une fois le contrat signé sans grande conséquence. Le seul milieu que je connaisse est le non-syndiqué...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0

Mouais ça fait très bisounours, un employeur qui attendrait jusqu’à 2 ans pour virer une personne qui ne fait pas l’affaire. Un autre qui donnerait jusqu’à une année d’indemnité pour que son salarié avec des évaluations négatives accepte de partir !!!!!! En quoi est ce plus facile de se trouver un emploi ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
  • 0
Il y a 8 heures, Indiana a dit :

Tu as raison mais il y a des façons légales de démontrer que l'on travaille, d'une part, mais que l'on n'est pas d'accord avec les modalités, d'autre part. Par la suite, en cas de litige c'est au juge de décider. Le but poursuivi reste d'éviter de démissionner ou, si l'on est obligé de le faire,  d'obtenir une requalification en congédiement déguisé par la suite.

 

A part leur écrire une lettre comme quoi on réfute leurs modifications au contrat non justifiées, je ne vois pas trop ce qu’on peut faire d’autre comme modalités. Ils sont malins, ils savent que les employés n’ont pas les moyens d’aller en cour et franchement, ça serait du temps, du stress et de l’argent perdu.

Edited by Hei

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Recently Browsing   0 members

    No registered users viewing this page.



×
×
  • Create New...

Important Information

We have placed cookies on your device to help make this website better. You can adjust your cookie settings, otherwise we'll assume you're okay to continue. En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines