Aller au contenu
immigrer.com

Immigration réussie pour un couple belge au NB

Messages recommandés

Immigration réussie pour un couple belge au Nouveau-Brunswick Publié le dimanche 27 mai 2018

 

Les immigrants belges Nadège Durant et Andy Demaret ont de bons mots pour le Nouveau-Brunswick, la province où ils habitent depuis presque trois ans, même si tout n'a pas été parfait à leur arrivée. Le couple a quitté la Belgique pour des raisons professionnelles, explique Mme Durant. Il était très difficile pour eux d’y trouver de l’emploi dans leur domaine, c’est-à-dire la culture. Ils ont donc choisi de migrer au Canada. Leur décision de s’établir en Acadie relève d’un « heureux hasard ». « C’est juste qu’on a simplement rencontré quelqu’un qui faisait la promo de la province, qui nous a expliqué comment ça se passait, et on s’est dit: “Pourquoi pas?” », explique Andy Demaret. 

Le couple débarque au Canada en octobre 2015, et en quelques mois il trouve du travail dans son domaine. Aujourd’hui, Nadège travaille au Conseil provincial des sociétés culturelles, et Andy au Centre des arts et de la culture de Dieppe. « Je n’ai pas été tant déracinée que ça, moi, personnellement. J’avais vraiment l’impression d’être chez moi tout de suite. » — Nadège Durant, immigrante belge « On l’a eu assez facile de rencontrer du monde, à se faire rapidement des amis. Pour moi, ça n’a pas été un choc », ajoute Nadège Durant. Les dés de l'intégration au Nouveau-Brunswick L’apprentissage de l’anglais a été le plus grand dé à surmonter. « Le plus gros dé qu’on a tous les deux, c’est pour l’anglais parce que ce n’est pas notre langue maternelle. C’est une langue, pour ma part, que je ne maîtrise pas beaucoup, surtout quand je suis arrivé ici. Ça s’améliore avec le temps », explique Andy Demaret.

 

Suite et source: 


https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1102455/immigration-couple-belge-nouveau-brunswick-acadie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

et pour l'autre couple, c'est l'inverse, ils se disent trompé par la province parce qu'ils peuvent pas vivre 100% en français..

 

Citation

Le Belge Alain Olagny compte plier bagage après cinq années passées au Nouveau-Brunswick. Il croit que la province trompe les immigrants lors de ses missions de recrutement à l'étranger.

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1097085/immigration-alain-olagny-belgique-deception

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce n’est qu’un autre exemple de la fumisterie canadienne au sujet du supposé bilinguisme du pays

 

Rentrez vous le bien fort dans la tête: il n’y a qu’au Québec où vous pouvez (encore) vivre en français 

 

Absolument nulle part ailleurs en Amérique 

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • En ligne récemment   0 membre est en ligne

    Aucun utilisateur enregistré regarde cette page.



×

Information importante

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité Règles