Jump to content

Search the Community

Showing results for tags 'Quebec'.



More search options

  • Search By Tags

    Type tags separated by commas.
  • Search By Author

Content Type


Forums

  • Démarches et vie pratique
    • Québec
    • Canada
    • Bilans et tranches de vie
    • Médecins, infirmières et pharmaciens
    • PVT
    • Retour dans son pays
    • Voyager, Visiter, Tourisme et prospection au Québec et au Canada
    • Lounge
    • Études et stages
    • Salle d'attente - échanges de dates
    • Parrainages et Mariages
    • USA : Tourisme et immigration - Vie aux États-Unis
  • Emploi (Ressources, outils, bons plans)
    • Offres d'emploi
    • Chiffres et études sur le marché de l'emploi
    • Routier au Canada (camionneur)
    • Votre profession
    • Ordres professionnels (Bons plans)
    • Techniques de recherche d'emploi
    • Votre entreprise (avis et postes disponibles)
    • Reconversion ou formation continue
  • Kiosques des spécialistes
    • TransferMate (virements internationaux)
    • Assurance PVT / Études / Stages
  • Sorties, loisirs et rencontres
    • Nouveaux, présentez-vous
    • Sorties
  • Affaires / Immobilier - Investissement
    • Acheter, vendre ou créer une entreprise ou un commerce
    • Immobilier résidentiel
  • Documents outils et ressources
    • Obtenir la citoyenneté
    • Formulaires
    • Taux de change et conversion des mesures
    • Calculateur des frais d'immigration et de subsistance
  • Petites annonces
    • Mobilier et matériel
    • Véhicules à vendre
    • Appartements et maisons à louer
    • Appartements et maisons à vendre
    • Immobilier commercial
    • Colocation
  • Aide et organisation du site
    • Boite à idées
    • Support technique
  • Lina's Lorsque limmigration canada vous demande le certificat de police pour votre mari en haiti est ce quil doit le deposer au canada ou a l'ambassade canada en haiti?
  • Exemple de courrier pour le MIDI / Fédéral's Documents

Blogs

There are no results to display.

There are no results to display.


Find results in...

Find results that contain...


Date Created

  • Start

    End


Last Updated

  • Start

    End


Filter by number of...

Joined

  • Start

    End


Group


Gender


Date d'arrivée


Année de naissance


Profession


Préoccupation


Pays d'origine


Pays de résidence


City


Skype


Facebook


Website URL


ICQ

Found 719 results

  1. Bonjour à tous, J'ai immigré avec mes deux lapins au Québec il y a deux mois. Je me suis beaucoup appuyée sur deux témoignages existants (un sur ce forum pour Play boy et celui sur un blog pour Coco). Les règles ayant quelque peu changé depuis, et certaines questions n'étant pas assez détaillées pour moi, je voulais témoigner de ma démarche pour compléter et mettre à jour ce qui existait déjà. Voici ce que j'ai fait : 6 mois avant :Se renseigner sur les règles d'importation des animaux dans le pays concerné.Pour le Canada : on peut faire immigrer un ou plusieurs lapins domestiques (5 animaux max en même temps). Voici les critères principaux...PAPIERS- Permis d'importation- Certificat zoosanitaire d'exportationINSPECTION VÉTÉRINAIRE (ACIA)Les documents d'importation doivent être présentés à un inspecteur- vétérinaire de l'ACIA au premier point d'entrée (aéroport). Des arrangements préalables doivent être pris pour s'assurer que l'inspection sera effectuée au moment approprié. (i.e. prise de rendez-vous).PERMIS D'IMPORTATION- Nécessaire pour importer ces animaux ou ce produit au moment de l'importation- Contacter le Centre d'Aministration - Animal de l'ACIA pour une demande de permis pour importer AVANT l'arrivée des animaux ou des choses.lien: http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/importation/demande-de-permis/fra/1374511671189/1374511696513 CERTIFICAT ZOOSANITAIRE D'EXPORTATION-Est émis par un officiel du pays exportateur-Doit contenir tous les énoncés et toutes les informations tels que demandés sur le Permis d'Importation.IMPORTANT:Les animaux pour importation personnelle doivent être accompagnés de leur propriétaire - importateur du pays d'origine au Canada. C'est-à-dire que vous devrez, en tant que propriétaire, accompagner votre lapin sur le vol France-Canada.Les animaux doivent provenir de locaux certifiés exempts de myxomatose. Les animaux présentés à l'importation ne doivent pas avoir été vaccinés avec le virus du myxome, mais les vaccins fabriqués avec Shope Fibroma virus, sont acceptés. !!! En gros ici, ils demandent à ce que les animaux ne soient pas vaccinés au Nobivac ou autre. Il n'y a que le Lyomyxovax qui marche. Il n'y a que le carnet de vaccination qui fait foi et mon véto ne voyait pas de soucis à mettre à jour les vaccins avec le Lyomyxovax et à me refaire un carnet de vaccination... Néanmoins, chance ! Depuis cette année, la règle à changé ! Le Nobivac vient d'être accepté, Youpi Les animaux présentés à l'importation doivent être mis en quarantaine pour une période minimale de trente (30) jours ou une période plus longue au besoin pour effectuer les épreuves exigées pour remplir les conditions d'importation. Le poste de quarantaine doit être préalablement approuvé par un inspecteur-vétérinaire nommé en vertu de la Loi sur la santé des animaux et précisé sur ce permis. Pour voir les critères applicables aux postes de quarantaine de sécurité minimale : http://www.inspection.gc.ca/francais/anima/heasan/pol/quarminf.shtml Pour récapituler :- Lapins vaccinés (Nobivac, Lyomy) entre 30 et 90 jours avant l'entrée sur le territoire - Avoir un permis d'importation - Avoir un certificat zoosanitaire datant de moins de 30 jours avant l'entrée sur le territoire - Faire approuver le lieu de quarantaine avant son arrivée Source : http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/importation/sari/fra/1300127512994/13265992731485 mois avantAcheter ses billets d'avion parce que ça coûte cher ! La SEULE compagnie acceptant les "rongeurs" en cabine est Corsair. C'est pas compliqué, je les ai toutes appelées. Et ils ne font que Paris Montréal.Du coup on a fait Avignon Paris en train (inclus dans le billet Corsair), Paris Montréal puis Montréal Québec en voiture de location.Vous devez emmener les lapins le plus rapidement possible sur leur lieu de quarantaine. Pas de dodo à Montréal après 18h de voyage avant de prendre la voiture de location...Pour transporter votre lapin en cabine :- Lapin plus cage ne doit pas faire plus de 4kg (sur leur site c'est marqué 5kg, des fois c'est 4 et des fois 5...),- La cage ne doit pas faire plus de 115 cm (longueur + largeur + profondeur = 115 cm au maximum, longueur max 56 cm, largeur max 45 cm, profondeur maximale 20 cm),- Un certificat de vaccination à jour et effectif,- Un certificat de bonne santé établi 2 à 5 jours avant le départ,- C'est une cage par personne ! Deux lapins = deux passagers vu qu'ils ne rentrent pas dans la même cage,- Il faut payer 75 euros par lapin, je suis retournée sur leur site et depuis mon passage c'est 100 euros...La seule caisse qui marche est la Mini-Carpri : L 40 x l 22 x h 30 cm : prix : 12,99€ sur Zoomalia.Elle est un peu trop large (22cm au lieu de 20, car en fait il faut pivoter la cage pour rentrer dans les dimensions Corsair) mais pour 2cm ils embêtent pas (ils ne mesurent pas).J'étais traumatisée par la taille mais en fait, ils étaient pas si pire dedans (par rapport à mon idée initiale...).J'ai acheté les billets d'avion, il a ensuite fallu appeler leur standard pour rajouter les lapins.L'avantage c'est qu'on peut choisir nos places direct, et vu qu'on s'y est pris tôt, on a pu sélectionner des sièges côte à côte en duo (pas de 3eme personne). Seul soucis, nous sommes deux passagers avec un lapin chacun. Selon leurs règles, on ne peut pas être assis à côté car les passagers avec animaux doivent être situés d'un bout à l'autre de l'avion, même s'ils viennent de la même famille !! Par contre les deux lapins auraient pu être dans la même cage si ça rentrait... Pas négociable au tel, on verra lors de l'enregistrement.Coût : 150 + 26 euros (et on ne compte pas le surplus de nos billets par rapport à une compagnie moins chère plus la location de la voiture !)4 mois avant Chercher un lieu de quarantaine (je m'y suis prise à l'avance mais il faut qu'il soit approuvé environ 1 mois avant l'arrivée).Il est possible de faire la quarantaine chez soi. Mais pour cela, il faut déjà avoir loué l'appartement, et installé la cage pour que les services puissent venir visiter (avant son arrivée). C'est compliqué à distance car les propriétaires ne louent pas ou peu quand il y a des animaux (à Québec) et rarement en avance. Les critères du poste de quarantaine :- Pièce fermée qui ne sera pas utilisée par la famille lors de la quarantaine (pas de salle de sport ou de jeu, ou alors il faut enlever tout le matériel),- Pas d'autres lapins dans la maison et le voisinage proche (voisins, mais il peut y avoir chats chiens oiseaux...),- S'il y a d'autres animaux, ils ne doivent pas avoir accès à la pièce de quarantaine,- Les lapins devront être dans une cage fermée sans sorties pendant un mois,- Toutes les ordures (changement de litière), doivent être stockées dans la pièce de quarantaine jusqu'à la fin de la quarantaine (jetées après),- Il ne doit pas y avoir d'animalerie à côté.Plusieurs choix :- Trouver un appartement en avance, demander à une asso d'y installer une cage et convaincre le proprio de faire visiter aux services de quarantaine,- Avoir des amis qui peuvent faire la quarantaine,- Mon choix : Je suis passée par une asso locale pour faire un appel aux familles d'accueil (sur fb). Une personne m'a proposé de faire la quarantaine, nous avons bien discuté et ça a accroché.3 mois avant :Envoyer la demande de permis d'importation. Encore une fois je m'y suis prise en avance (14 juin pour départ le 9 septembre), vous pouvez faire ça un mois avant, à vos risques et périls - Le permis et l'adresse de contact se trouvent en fouillant par ici :http://www.inspection.gc.ca/animaux/animaux-terrestres/importation/politiques/animaux-vivants/animaux-de-compagnie/lapins/fra/1331850639367/1331850850188- Envoyer le permis rempli à l'adresse indiquée AVEC une attestation sur l'honneur indiquant que les lapins sont bien les votres et que vous les accompagnerez personnellement- Payer 35 dollars (ça commence !)Le lendemain de l'envoi ils m'ont demandé l'âge des lapins ainsi que leur date de dernière vaccination (ils ont appelé ça info manquante mais c'est juste qu'il n'y avait aucun endroit demandant cela, peut être le rajouter dans l'attestation sur l'honneur). Communiquer avec les services d'immigration pour leur demander un exemplaire du certificat zoosanitaire à faire remplir en France (c'est un format particulier).Ce certificat est à faire signer et remplir par son vétérinaire et à faire signer par la DDPP en France par la suite. Coût : 35 dollars2 mois avant (un mois après la demande de permis) :Approbation quarantaineUn mois après la demande de permis (pas de nouvelles entre temps...), j'ai reçu un mail des services pour l'approbation du lieu de quarantaine.J'ai donc acheté DEUX grandes cages à chien, qui ont été assemblées ensemble pour faire office de cage. En effet, au Canada je n'ai trouvé aucun enclos couvert, ni clapier, seulement des petites cages d'1m de long (pour deux gros lapins très très bof). J'ai donc pris cette option. Coût : 140 dollars la cage chez Walmart (48 pouces)Photo :Coût total : 280 dollars (plus deux bacs à litière et le matériel que j'ai racheté pour eux)La personne n'a réussi à passer que le 3 août après avoir reporté une fois, ça a donc pris 1 mois et demi après la demande de permis.J'ai ensuite reçu le permis (qui est envoyé après approbation de la quarantaine) le 10 août. J'ai renvoyé le permis aux vétérinaires avec qui j'étais en contact pour l'immigration.Je leur ai également communiqué mon heure exacte d'arrivée et le numéro du vol.Faire pucer les lapins et les faire vaccinerEh oui, il faut faire pucer les lapins pour Corsair et l'immigration. Il faut aussi refaire leur vaccin, j'ai pas tout fait en même temps, mais plutôt en deux visites.Du coup ils ont un passeport c'est marrant.Coût : 250 euros environ3 semaines avantCertificat zoosanitaire Les lapins avaient vu le véto 15 jours avant mais on a du y retourner pour faire le certificat de bonne santé.J'avais imprimé deux certificats (un pour chaque lapin) que les services m'avaient envoyé, le vétérinaire a fait la visite et les a rempli.Il m'a également fourni un certificat qu'il a l'habitude de faire.Le lendemain, je suis allée à la DDPP (prendre RDV 3 semaines avant !!) pour qu'ils me les signent et me les tamponnent.J'ai renvoyé un scan aux vétos de l'immigration pour qu'ils ne confirment que tout est en ordre.Coût : visite véto (24 euros pour moi avec rabais)3 à 5 jours avantCertificat bonne santéBen oui, la compagnie aérienne veut un certificat 3 à 5 jours avant donc il faut retourner chez le véto !Les services de l'immigration voulaient valider le certificat signé par la DDPP en amont et je ne pouvais décemment pas le faire dans l'urgence 3 jours avant le départ (C’est pas comme s'il y avait pas un appart à rendre et un déménagement à faire).C'est un certificat bateau que les vétérinaires font (pas le doc zoosanitaire)Coût : visite véto (24 euros pour moi avec rabais)Le jour JVous avez dans vos petits papiers :- Permis d'importation,- Passeport des lapins + carnets de vaccination,- Certificat zoosanitaire signé par la DDPP plus certificat bonne santé fait en même temps,- Certificat bonne santé fait 3 à 5 jours avant.J'ai mis les lapins dans leur grande cage de transport habituelle jusqu'à l'enregistrement (pour faire Avignon Paris).J'ai ensuite jeté la cage à l'aéroport (en fait, quelqu'un qui passait me la récupérée pour une asso chats lol) pour les mettre dans leurs petites cages (snif). Je leur avais mis un harnais en cas de soucis ou si je voulais les sortir un peu.À l'enregistrement pas de soucis (à part les 9 kg de bagages en plus), j'ai eu à présenter le passeport pour montrer qu'ils étaient identifiés et le certificat de bonne santé à 5 jours.Le moment folklorique est quand j'ai du passer les contrôles avec les lapins dans les bras et SANS HARNAIS (qui devait passer aux rayons X au cas où...). Je me suis imaginée mille fois en train de leur courir après dans l'aéroport...Le vol s'est très bien passé, on n'a pas eu de soucis pour être à côté aux places réservées (ouf). Les lapins étaient calmes (j'avais acheté un spray d'huiles essentielles calmantes au véto, je sais pas si ça a fait grand chose). J'ai pu les sortir de leur cage pour les caresser un peu sur mes genoux pendant le vol (mais Aiwen voulait rentrer dans sa cage en mode laisse moi tranquille ).On a ensuite attendu 2h à l'immigration... On est sortis pour se diriger vers la zone "Trucs à déclarer" où le véto nous attendait. Il a juste vérifié les puces des lapins, le permis, le certificat mais pas tellement les lapins en eux même. 3h de retard, la facture s'est donc élevée à 218.45 dollars (35 dollars l'inspection par lapin, 48 dollars l'heure supp un samedi...).Dur de rester éveillés (reveillés à 7h du mat, arrivés à 17h local, sortis à 21h30 en local, ce qui fait 3h30 en France) mais on prend quand même la voiture pour conduire directement les lapins au lieu de quarantaine. Une fois arrivés, ils ont directement mangé et fait des crottes, ouf tout va bien !Coût : 218.45 dollarsJour J+1Inspection quarantaineLa personne est passée inspecter, dès le lendemain.Jour J+15Inspection quarantaineDeuxième inspection, plus sévère (quelques affaires restaient dans la pièce, je n'était pas censée venir leur rendre visite alors qu'avant ça ne posait pas soucis, on ne devait pas laver leur tapis car ça les sortait de la pièce...)Jour J+31Inspection quarantaineEt levée de la quarantaine, j'ai pu récupérer mes pinous !Coût : 264.44 dollars (100 dollars d'approbation de la quarantaine + 130 dollars d'inspection + taxes)Coût total : environ 1506 dollars soit environ 1000 euros pour deux (sachant que certains frais sont les mêmes pour un lapin). Pour les autres rongeurs (chons, rats, souris, ...) il n'y a pas de quarantaine, vaccin ou autre... Seulement prendre un vol avec Corsair et tout le reste n'existe pas donc c'est quand même plus simple !! (et moins cher)En quarantaine : A la maison :
  2. Bonjour je suis un jeune camerounais âgé de 26 ans et père de 2 enfants et une conjointe âgé 20 ans elle est coiffeuse, moi je suis diplômé en tant Exploitant-Agricole depuis 2016, ma conjointe et moi nous souhaiterions immigré au Québec, je suis spécialisé dans la production végétale et animale (poulet de chair et porcs).
  3. bonjour je souhaite vivement pouvoir m expatrier a Quebec.je pars seule avec mes 2 enfants (10 et 11 ans cette année). je cherche des contacts avec des familles qui seraient déjà installées à Quebec pour connaitre leur expérience. Partir seule avec 2 enfants met une pression supplémentaire et je m interroge sur la manière de procéder? Y a t il réellement des possibilités de travail?je n ai pas de diplôme mais une expérience de 15 ans en tant que secrétaire/aide comptable. Vers quelle région de québec me conseillez vous,en prenant compte de l education de mes enfants, du coût des loyers... Je viens de belgique,je ne sais pas si cela a une influence... Merci pour vos conseils
  4. Bonjour, Ce sujet vise à aider et renseigner les juristes français désireux de s'installer au Québec
  5. Bonjour Le pays dans lequel je vis ne m'a jamais réussi depuis l'enfance surtout en matière de justice, donc je suis ici pour échanger et troquer des informations sur Arrima et autres. Traduction des diplômes Avez-vous fait WES ou celui de ( Demande d’évaluation comparative Direction de l’enregistrement et de l’évaluation comparative 285, rue Notre-Dame Ouest, 4e étage Montréal (Québec) H2Y 1T8)? www.immigration-quebec. gouv.qc.ca/fr/travailler-quebec/evaluation-comparative/depot-demande/ Y-a t-il obligation de traduire les diplômes universitaires obtenus dans les pays francophones? ex: France
  6. Bonjour à tous, Je suis nouvelle sur ce site et il me semble qu'il n'y a pas de "thread" dédié au personnes qui parrainent leurs parents avec le nouveau système du premier arrivé/ premier servi de 2019. Donc je suis en processus de parrainage de ma mère qui a été sélectionnée par ce nouveau système. Voici les dates: - Le 28 janvier 2019: demande reçue par CIC - le 24 avril 2019 : CIC me demande de présenter une demande de parrainage - le 12 juillet 2019 : CIC me confirme que ma demande a été acceptée. En date d'aujourd'hui, j'attend toujours leur courriel pour présenter une demande de CSQ (j'habite au Québec). Je voudrais échanger d'autres personnes dans la même situation et connaitre leurs dates aussi. Bonne chance à tous!
  7. Bonjour! Je souhaite immigrer avec mon conjoint au Québec mais nous sommes un peu perdu, nous avons du mal à savoir si nous sommes éligibles ou pas. Mon conjoint a eu un visa travail de 2016 à 2018 et à la résidence permanente depuis Janvier 2019 mais vit avec moi à Paris depuis. J'ai eu un PVT en 2016, je suis allée à Montréal de juillet 2016 à novembre 2016. En lisant les documents sur le rapprochement de conjoint, j'ai l'impression que mon copain ne peut pas me parrainer car il ne vit pas actuellement au Canada. Je peux sinon demander un visa travail car je suis infirmière. Mais cela ne m'arrange pas car je suis en train de me reconvertir dans le pâtisserie. (je n'aurais mon diplôme en pâtisserie qu'en juin 2020 donc je ne peux pas faire la demande dans ce domaine la). Est ce que vous pensez qu'on peut tenter une demande de parrainage même si mon copain ne vit pas actuellement au Canada (en sachant que du moment où j'ai le rapprochement nous partons tous les deux au Québec), ou il vaut mieux que je fasse ma demande solo de visa travail en tant qu'infirmière? Je vous remercie!!
  8. Bonjour à tous, j'espère que vous allez bien ! Je suis installé au québec depuis 2018, en AEC d'animation 3D à Québec. Je souhaite m'installer au Canada sur le long terme, et décrocher un emploi dans le secteur du Jeu vidéo/cinéma, et me spécialiser en modélisation 3D. J'ai raté deux matières au cours de la session d'hiver 2019, et mon premier permis d'étude ayant expiré en Août 2019, je suis retourné en France, et j'ai refait un nouveau permis d'étude pour rattraper les deux matières en hiver 2020. Je viens d'arriver, et j'ai reçu aujourd'hui donc mon second permis d'étude à la douane. Mon visa actuel est valide jusqu'au 30 Août 2020, et je recevrais mes résultats totaux en début Août 2020. De Septembre 2018 à Août 2019, j'étais étudiant à temps plein. De Janvier 2020 à Août 2020 je suis étudiant à temps partiel (pour valider les deux matières qui me manquent), sachant que normalement je reçois mon AEC en Août. J'ai plusieurs questions à poser : - Est-il possible de cumuler deux permis ? Un permis d'étude et de travail ? - Quelles sont les conditions pour être admissible à un permis de travail ouvert, voir un permis de travail post diplôme ? - Est-il possible de faire les démarches à l'intérieur du territoire canadien, sachant que les données biométriques sont valables pour 10 ans, avant que mon permis d'étude actuel n'expire, pour obtenir un permis de travail (ouvert de préférence) ? Dans l'attente de vos réponse, je suis ravi de faire votre connaissance à tous.
  9. Bonsoir, je suis un Algérien avec un permis d'étude au quebec et j'ai envie de visiter les états-unis, j'aimerais savoir est-ce que c'est possible de traverser la frontière américaine par route sans visa ? Merci
  10. Bonjour, Je suis une élève de Terminale S en France qui souhaite poursuivre ses études en architecture afin d'obtenir le DEA, seulement le marché de l'architecture en France n'avance pas, et les salaires sont dérisoires. Je souhaite donc après peut-être 2 ans de stage en France me tourner vers un autre pays. Je me suis renseignée sur internet et il se trouve qu'au Québec et au Canada, le marché existe encore ! Voilà, je voudrais donc chercher quelques renseignements. Combien gagne un architecte débutant en moyenne au Québec ? En allant là-bas, vais-je directement trouver du travail ou cela sera-t-il compliqué ? Le DEA me permettra-t-il d'exercer mon métier là-bas ? Faut-il que je passe un autre concours ? Si je fais un cursus ingénieur-architecte, serais-je plus favorisée pour un emploi ? Bien à vous
  11. Bonjour tout le monde ! Je suis un étudiant français ayant un niveau Bac+3 (équivalent licence française) en Commerce International et Marketing Je viens de postuler pour l'Automne 2020 à différents programmes, dont notamment : UQAM : M.sc. Marketing ULAVAL : MBA Marketing stratégique Université de Sherbroooke : M.sc. Marketing Je me renseigne dès à présent même si je n'ai pas encore de décisions d'admission. J'aimerai avoir vos avis quant aux universités et même si c'est très subjectif et personnel, cela pourra m'aider à faire un choix (si choix j'ai haha). Voici les critères qui sont importants pour moi : La qualité de la vie étudiante sur le campus. Je désire donner de ma personne, participer à des activités/projets et surtout rencontrer des québécois, me créer un réseau La renommée du programme et de l'université auprès des employeurs, au Québec et au Canada en général car je risque d'y rester pour un emploi ---> Les MBA de ULaval sont parmi les rares n'exigeant pas d'expérience professionnelle antérieure. Les MBA ayant initialement été créés pour les professionnels, est-ce utile d'entreprendre un MBA au niveau BAC+3 ? Cela constituerais pour moi un point fort au même titre qu'une M.sc.? Merci d'avance !
  12. Salut j'espère que vous allez bien , je suis un BTS en communication et l'industrie graphique Algérien, je veux développer mes études au Canada Quebec. s'il vous plait si il y a quelqu'un il a des information par rapport à ça et tu peut m'aider en général qu'est ce qu'il faut faire etc . Merci
  13. Bonjour la communauté, je suis en procedure d immigrer pour etudes ay Canada, mais Un sujet me fait peur en fait, je suis congolais mais residant Dans Un autre pays ou j ai fait 5 ans avec statut de refugier, mais maintenant que ma situation a changer, je suis en procedure d annuler le statut de refugier vu que j ai maintenant droit a Mon passport d origine,. Le problème se pose ici, je veux Faire mes demarches a partir du pays ou je suis refugier mais biensur avec mon passport d origine, cela va t il poser probleme? Sinon a part ça tout le dossier est bon, ma famille au pays possede qlq petite entreprises qui me prendront en charges, bien immobilier etc. Mon gd probleme se pose plus sur le fait que je Crains que mon ancient statut de refugier derange mon dossier. Merci
  14. Tsé, 7 ans et demi c'est un moment étrange pour faire un bilan. C'est même pas une date anniversaire. C'est juste qu'en enfilant mes bottes, j'ai réalisé que c'est la huitième fois que je vis cette entrée dans l'hiver québécois, celui-là même qui agite les forums et déchaîne les passions. Et wow, c'est fou le chemin parcouru. Déjà, j'écris "wow". Et "tsé". Et puis après des années d'absence ici, j'ai eu envie de sacrifier au rituel du bilan, de faire un point. De redonner au suivant, peut-être. Bref, en 2012, j'ai débarqué pas assez préparée. Sans argent, avec 23 kilos de bagages, avec zéro connaissance du système universitaire dans lequel je m'embarquais. L'année que j'ai passée a été celle qui a le plus testé ma détermination de ma vie. Préparez-vous un peu, on ne le dira jamais assez. En 2019, je suis toujours aux études, mais aussi insérée dans un milieu professionnel universitaire. La demande de RP est envoyée. Je regarde du côté de l'achat immobilier. Pas mal installée, quoi. Et puis, cette sensation permanente de grand écart. Au Québec, je suis la Française, celle qui parle avec son accent pointu, qui râle un peu trop et qui ne comprend pas certains aspects du système québécois auxquels elle ne s'est jamais confrontée. Celle qui ne prend ses vacances annuelles que pour partir en France parce que c'est Noël. Celle qui boit du vin, tant pis pour les prix de la SAQ. Celle qui s'émerveille encore devant les partys de l'Halloween ou qui ne comprend pas pourquoi toutes ces grosses voitures. Celle qui haï l'hiver. Mais vraiment. En France, je suis devenue la Québécoise, celle qui parle avec un accent "de là-bas", qui ne connaît plus personne aux Unes des journaux. Celle qui ne comprend plus vraiment le concept du CDD versus le CDI, qui s'émerveille devant le prix du vin, et qui propose de passer au supermarché sur la route du retour, le dimanche soir à 20 heures. Celle qui dit que "ça va, l'hiver, on y survit hein", et qui passe ses samedis matins à passer d'étal en étal au marché avec des cris de joie. Je suis mélangée. Pétrie de deux cultures. Ni d'ici ni de là-bas, mais à la fois de là-bas et d'ici. Quitter le pays dans lequel j'ai grandi m'a permis de m'en détacher et de l'aimer un peu plus. De réaliser que la France, c'est incroyablement beau, avec ses vieilles pierres et ses paysages variés, son odeur des pins au bord de la mer et ses terrasses mignonnes. J'apprécie maintenant y séjourner, avec ce qu'il faut de recul pour ne pas m'enflammer dans des luttes qui ne sont plus les miennes et qui pourtant m'importent tant. Mon regard est moins acerbe, plus compréhensif. Je n'ai pas quitté la France par désamour, mais elle me semblait acquise, dévoilée, brute. Elle m'apparaît maintenant dans ses nuances, ses ombres, ses pétillements, et j'ai découvert que je l'aimais. À l'inverse, je suis arrivée acquise au Québec. Toute cette nouveauté, c'était magique. La neige ? Tellement belle ! Les grosses voitures ? Tellement dépaysantes ! La poutine ? Tellement goûteuse ! Les québécois ? Tellement gentils ! Et puis, l'isolement, les difficultés, l'éloignement, le mois d'avril qui n'en finit pas. Être perçue comme l'étrangère, toujours. J'ai appris à voir aussi les nuances de ce pays d'accueil, à en accepter les failles, à en découvrir le fonctionnement et à en apprécier les délices. J'ai pris et j'ai laissé, j'ai pilé sur moi, et j'ai fini par m'acclimater, doucement. Pas juste parce que je sais ce que veut dire "pogner un flat". Mais parce que je fonctionne sans gros heurts dans la société qui m'entoure. Et puis, les douleurs que les expats connaissent. Cette nuit dans l'avion pris en urgence, sans contact avec le sol, à ne pas savoir si l'être cher sera toujours en vie à l'arrivée pour qu'on lui dise au revoir. Les Noël sur Skype, à trinquer avec son chat parce qu'on n'a pas osé accepter l'invitation de ses amis dans leur famille, pour ne pas déranger. Ces questionnements sur l'avenir : ici, là-bas ? Ailleurs ? Ces gens aimés qui se marient, qui ont des enfants, et toi qui n'es toujours pas sur les photos du grand jour. Celles et ceux qui s'éloignent aussi, ou qui croient que tu es en perpétuelles vacances et qui repartent frustrés que tu aies dû travailler pendant leur séjour chez toi. Sauf que. Il y a le retour des beaux jours, le Saint-Laurent majestueux et l'incroyable lumière des couchers de soleil d'ici. Il y a le plein emploi, le salaire valorisant, les possibilités professionnelles. Il y a le jour où tu te surprends à échanger avec tes collègues sur le fait que quand même, y en a beaucoup des français icitte, pff, on n'entend que ça dans la rue ! L'habitude que tu as prise de passer chercher ton (grand) café en allant travailler ou de souper pendant ton cours (d'ailleurs, tu dis "souper"), ton avis sur la politique qui s'affine, ton inscription au compost communautaire de ton quartier et au panier bio du maraîcher. Tu te rends compte que tu cherches du sucre d'érable chez Carrefour... mais aussi que tu cherches ta pâte feuilletée bio chez IGA. Aujourd'hui, au bout de 7 ans et demi, j'ai l'impression de porter en moi une double culture, un heureux mélange, une complexité qui me rend fière. L'immigration n'est plus un sujet cantonné au journal télévisé, je bondis quand j'entends des discours expliquant que les immigrants veulent transformer le pays d'accueil ou profiter des aides sociales. C'est plus compliqué que ça, l'immigration. C'est un défi à relever, qui nous apprend beaucoup, à commencer par nos propres contradictions. Ça ne se prend pas à la légère, mais ce n'est pas la fin du monde non plus, surtout quand on a un passeport qui nous permet de faire machine arrière. L'immigration aujourd'hui fait partie de mon identité, identité multiple, complexe, joyeuse. Je suis un peu française, mais plus vraiment ; un peu québécoise, mais pas complètement. J'aurais aimé pouvoir dire tout ça à la moi d'il y a sept ans, qui n'avait pas mesuré les défis qu'allait poser la première année. "Ne t'inquiète pas, l'aventure est belle".
  15. Bonjour, Je suis française avec un PVT, Permis Vacance Travail (ou EIC - Expérience International Canada) au Québec depuis mars 2018. Avec mon conjoint (québécois) nous avons fait une demande de Résidence Permanente par Parrainage d'un membre de la famille. C'est lui qui me parraine. Nous avons envoyé la demande en septembre (reçue le 18 septembre 2019) mais nous avons oublié de joindre la demande de Permis de Travail Ouvert qui me permettra de rester et de travailler une fois l'expiration de mon PVT (le PVT expire en mars 2020... On verra comment gérer les délais d'ici là). Alors, voici les questions : - avez vous déjà fait cette démarche ? Demande de permis de travail ouvert liée à une demande de parrainage ? - avez vous déposé la demande en ligne ou bien l'avez vous envoyée papier par La Poste ? - Si vous l'avez envoyée par La Poste : à quelle adresse ? - concernant cette demande et le formulaire IMM5710 : dans le segment " Expériences professionnelles des 10 dernières années" comme il n'y a que 3 cases et que mes expériences des 10 dernières années sont nombreuses, que faire ? Joindre un CV ? Joindre une annexe en tableau ? Je pensais joindre une copie du formulaire de parrainage IM5669 dans lequel j'avais deja tout mis. J'ai aussi consulté un avocat à Québec mais disons que pour 150 dollars, les conseils ont été assez minces, donc je me tourne vers la communauté ! J'ai appelé le gourvernement mais le conseillé m'a dit n'importe quoi (que je pouvais renouveler mon PVT alors que c'est faux... Qu'il n'y avait pas besoin de lier la demande de permis à la demande de parrainage...) Bref, est-ce que parmi vous, quelqu'un à dejà fait une demande de permis de travail ouvert APRÈS avoir fait une demande de parrainage en demandant à ce que ce soit lié ? Merci, Cécile
  16. Bonjour à tous Voila je souhaiterais venir au canada pour un court séjour avec un visa touristique et passer le tcf canada à Montréal vu l’indisponibilité des rendez-vous dans mon pays de résidence ( en Algérie ). Donc mes questions sont les suivantes : - Où passer l'examen et s'il existait des écoles moins chères que d'autres ? - Quel est le délais de remise de l'attestation après la passation de l'examen ? - Quelle est la différence entre le tcf Canada et le tcf Quebec ? je voudrais savoir si c'est les mêmes examens si non, est ce que le tcf Quebec est valable pour la procédure entrée express ? Merci par avance de votre aide
  17. Bonjour, Je souhaite reprendre mes études à l'Université Laval en septembre 2020. Je suis dans un cas un peu particulier, et je serai ravis de lire vos avis. Pour information eet pour donner du contexte, je suis français de 26 ans, j'ai une licence dans le domaine de l'informatique et quelques années d'expérience. Je souhaite me réorienter en changeant complètement de domaine. Le programme que je vise requiert la validation de cours préalables pour être accepté. Je me suis donc inscrit (et ai été accepté) à titre d'étudiant libre pour le semestre d'hiver 2020 pour suivre ces cours à distance. J'ai déposé ma candidature pour le programme de septembre, et devrais avoir une réponse en avril/mai. Malheureusement certains des cours demandés ne sont pas faisables à distance. Je devrai donc me rendre au Québec en mai 2020 pour les suivre sur place, et ferai une autre inscription en études libres lorsque ce sera possible. J'ai reçu une offre d'admission pour la session d'hiver 2020, et en recevrai (j'espère) une similaire au mois d'avril. Mes questions sont: - Est-ce que cette offre d'admission en études libres me permet d'obtenir un visa d'études pour le Canada ? - Si elle me le permet, et que je viens donc m'installer au mois d'avril à Québec pour suivre mes cours, et que par malheur je suis refusé dans mon programme, devrais-je immédiatement quitter le Canada ? Ou aurais-je quelques temps pour tenter de stabiliser ma situation, en trouvant du travail (et donc obtenir un visa de travail) et retenter ma chance l'année suivante ? Je vous remercie. Valentin
  18. Bonjour, Je travaille à Quebec, j'ai une CSQ valide jusqu’à Février 2021 et ma demande de resident permanent est en cours de traitement. J'ai fait une demande d'extension en ligne de mon permis de travail le 1er Avril 2019 dont la date d'expiration est 30 Mai 2019. Mais j'ai reçu un refus le 25 Juillet 2019 à cause que j'ai envoyé le mauvais code A75 d'exemption de l'étude d’impact sur le marché du travail. Le 12 Août 2019 j'ai envoyé une demande de restoration de mon status avec l'aide d'une avocate d'immigration et avec un nouveau code A75. Mais j'ai reçu un deuxième refus le 27 Novembre 2019 et le motif était que j'avais pas le droit d'exemption de l'EIMT car mon permis de travail était expiré au moment de la restoration. Mon avocate était en choc car elle m'a dit que j'étais exempté et j'aurais du avoir mon status à nouveau. J'ai besoin de l'aide svp car je ne peux pas trouvé cette information ailleurs pour la restoration d'un permis de travail pour les détenteurs de CSQ. J'ai bien fait mon application avant que les 90jrs s'expirent. Est ce que j'avais le droit de faire une restoration de status travailleur sans l'EIMT? Merci
  19. Bonjour à tous, Mes parents ont un projet d'achat et de construction d'un chalet au Québec pour leur retraite. Leur projet et également de pouvoir en jouir une partie de l'année, pourquoi pas l'autre partie du temps le louer lorsqu'ils reviennent en France. Ils n'ont pas l'intention spécialement d'immigrer au Québec ou de demander la nationalité, sauf si c'est nécessaire. Ils souhaitent juste pouvoir jouir de leur bien plus ou moins régulièrement (imaginons 6 par ans). Car ils sont déjà au fait qu'ils ont de base le visa de 6 mois théoriquement. Mais comment cela se passe-t-il en pratique pour le Visa ? Je m'adresse ici particulièrement aux français qui auraient une résidence secondaire au Québec et à tout ceux qui auraient des conseils sur le sujet. Voici quelques questions : . Est-ce que le fait d'avoir une résidence sur place donne lieux à un statut spécial ? Un visa spécial (super visa, etc) ? . Est-ce que les 6 mois autorisés impliquent qu'en sortant du territoire on attende une certaine période avant de revenir ou bien ou peut directement revenir ? ou simplement après 1, 2, 3 mois... ? . Est-ce que ces allées et venues sont au bout d'un moment pénalisés ? Et la question en or : est-ce que quelqu'un a réalisé ce projet et peut nous en parler ? :) Merci beaucoup pour vos retours, nous sommes preneurs de conseils et d'avis et aussi enthousiasmés par ce projet ! La grande fille qui tapent plus vite sur le clavier d'ordinateur
  20. Bonjour! Je viens d'arriver dans ce forum et j'espère que cette section soit la bonne! ça fait une dizaine d'années que je n'utilise pas de forums! Quelques détails sur moi: j'habite en Ontario depuis février avec un permis de travail temporaire et fermé. Je travaille à l'université et dans quelques semaines ils vont me renouveler le permis de travail pour 1 an. Mon copain a un permis de travail lié au mien mais c'est ouvert donc il peut travailler où il veut. Je n'avais pas pris en considération la possibilité de me déplacer dans la partie francophone du Canada mais le mois dernier j'ai eu une proposition pour un job à Montréal. L'employeur est très collaboratif mais il ne sait pas ce qu'il faut faire et surtout quelles sont les possibilités pour moi et mon background pour pouvoir me déplacer à Montréal et travailler pour lui. C'est une offre pour moi très importante soit à cause du sujet, soit parce qu'il s'agit d'un "CDI" et ça serait mon premier CDI! Honnêtement je me sens un peu perdue parce que je n'avais pas considéré aller à Montréal avant. Si je connais bien les programmes d'immigration pour l'Ontario ce n'est pas le cas pour le Québec. En plus, j'avais commencé l'entrée express pour l'Ontario et j'ai déjà tous les documents prêts pour demander la résidence permanente. Encore quelques détails: Je n'ai pas la nationalité française mais j'ai réussi le TCF Canada avec les notes les plus élevées (et aussi IELTS). J'ai un doctorat français qui compte 3 ans d'expérience de travail normalement. Je suis en train de lire comment ça marche pour le Québec. La RP je crois qu'elle prend trop de temps: 17 mois au minimum! Dans ce cas-là je pourrais obtenir avant la RP en Ontario et après me déplacer au Québec. Mon employeur m'a parlé du PEQ mais si j'ai bien compris c'est réservé seulement aux gens qui ont un diplôme québécois? Merci pour l'aide!
  21. Comme je n'ai encore rien trouvé sur les envois de dossier au Fédéral pour 2015 vous propose d'ouvrir un nouveau sujet! Je suis en train de monter le dossier et espère pouvoir l'envoyer avant la fin du mois car visiblement les délais sont très longs en ce moment: 20 mois pour le bureau de Paris dans la catégorie des CSQ... en plus des 16 mois d'attente pour franchir la première étape c'est long! Il y aurait maintenant 2 formules: Entrée Express (6 mois) et Entrée Pas Express Du Tout (20 mois) étrange non?
  22. Bonsoir. J'ai vraiment du mal a comprendre comment et quand payer les frais de ma residence permanente. Parce qu'il en existe 2 montants a payer: 490$ pour les frais relatifs au droit de résidence permanente et 550$ pour la demande de visa de résident permanent. Parce que sur le site cic.gc.ca il est stipulé comme suit : '' Lorsque votre demande est approuvée, vous devez acquitter ces frais (490$) avant de pouvoir obtenir le statut de résident permanent.'' Et aucune mention des 550 $ dans ce site web !? J'ai déja mon csq et tous les autres formulaires sont déja tous prets. Je voudrais le déposer le plus rapidement possible et me décharger du stress lol. Merci de votre compréhension. Guus
  23. Le titre explique presque tt. J'ai applique pour mon caq le mois d'octobre, le dernier message que j'ai recu est: Verification des documents produits. (22/11/2018) Que dois-je faire svp?
  24. Bonjour à toutes et tous, je suis nouveau sur ce forum, j'espère ne pas poser une question déjà posée dans le passé (mais je n'ai pas trouvé). Avec ma femme et mes enfants, nous sommes en cours de procédure pour une Entree Express Fédérale dans le but de s'installer à Ottawa (cela m'arrange de vivre entre Toronto et Montréal). Mais que se passerait il si après 2 ou 3 ans nous voulions déménager au Quebec ? Comme il existe deux programmes distincts, est ce qu'il faudra refaire une nouvelle demande d'entrée Express, cette fois ci-ci Québécoise ? Le cas échéant, je me demande si je n'ai pas intéret à faire dès à présent les 2 demandes en même temps. Si quelqu'un a déjà vécu ce type de situation, je l'en remercie par avance!
  25. Bonjour, je suis Axel, j'ai 22 ans, je possède un BAC pro et je souhaiterai aller au canada pour une durée de 2 ans environ, pour renforcer mon anglais, visiter et y travailler. Je ne sais pas comment mis prendre. De plus si le Québec me plaît est-ce que je pourrais y vivre ? Est-il difficile d'y créer une entreprise ? Quelles sont les fonds nécessaires pour y aller (avion, logement, nourriture) ? Est-ce que je peux y prendre des cours d'anglais ? De quelles papiers ai-je besoin ? Actuellement je vie chez mes parents sur bordeaux, j'ai un emploi (24h/sem). Est-ce que ma copine peux me rejoindre plus tard ? (car elle a encore 1 ans et demie d'étude). Merci pour vos réponses :)
×
×
  • Create New...

Important Information

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt, de réaliser des statistiques de visites et de vous permettre de partager des informations sur les réseaux sociaux. Terms of Use Privacy Policy Guidelines